Td corrigé proposition sevelnord - Examen corrige pdf

proposition sevelnord - Examen corrige

AN03-PCS C2 Version 05 Date d'application : 15/04/2014 Page 1 sur 17. A ssociation .... 1/ Tronc Commun + Emploi + Modules spécifiques +Certification. Ou.




part of the document






AFPA
Direction Régionale





























N° déclaration d’activité : 31930012659
Code NAF : 8559A
SIRET : 30059912300530

www.afpa.fr






PARCOURS PREPARANT AU
Titre Professionnel de CIMA
(Conducteur d’Installations et de Machines Automatisées)





Industrie de process



Tronc commun, modules complémentaires et spécifiques
FAFTT


OBJECTIFS PROFESSIONNELS

La formation préparant au Titre Professionnel de CIMA (Conducteur d’Installations et de Machines Automatisées) doit permettre pour chacun des participants d’être capable de :

Lancer et arrêter une installation ou une machine automatisée
Préparer une production sur une installation ou sur une machine automatisée
Démarrer, mettre en cadence et arrêter une installation ou une machine automatisée
Proposer des améliorations techniques ou organisationnelles dans son secteur de production
Conduire une installation ou une machine automatisée
Effectuer une opération de production sur une installation ou sur une machine automatisée
Effectuer les opérations de contrôle des pièces issues d'une production industrielle
Réaliser les opérations de maintenance dédiée à la production et de nettoyage des outillages et des moyens de production
Proposer des améliorations techniques ou organisationnelles dans son secteur de production

Compétences transversales de l’emploi
Mettre en oeuvre des modes opératoires
Appliquer les règles d'hygiène, de sécurité et de protection
Contrôler la conformité d’un produit ou d’un service

Ce module permettra à l’intérimaire de mettre en application à l’issue de la formation :

Des compétences transversales :

- Mettre en oeuvre des modes opératoires - Appliquer les règles d'hygiène, de sécurité et de protection de la santé au travail - Contrôler la conformité d'un produit ou d'un service

Des compétences techniques :

Conduire l’outil de production en assurant sa bonne marche
Faire face à des situations anormales (non gammées) en appliquant les procédures prévues
Effectuer des réglages mécaniques
Maitriser les bases de réglage pneumatique- hydraulique : apprendre à détecter une panne (formation pratique)
Vérifier la conformité des produits réalisés en utilisant les appareils de mesure et de contrôle mis à sa disposition - Effectuer les opérations de maintenance préventive de premier niveau
Réaliser un pré diagnostic suite à un dysfonctionnement
Suite à un dysfonctionnement, décrire une situation rencontrée en exploitant un langage technique adapté
Habilitation électrique BE Manœuvre.












DEROULEMENT DU PARCOURS




























Bilan de positionnement
Positionnement des stagiaires tout au long de la formation :

Au démarrage de la formation les stagiaires seront évalués sur les domaines clé du Titre Professionnel CIMA :
Mathématiques (calculs professionnels)
Décodage des informations contenues dans des documents de fabrication
Alimentation en matières et composants le poste de travail
Utilisation la machine
Amélioration l’organisation d’un poste
Préparation la fabrication
Renseignements des formulaires, des écrans et des documents de suivi de production
Pneumatique- Hydraulique
Réalisation des contrôles dimensionnels unitaires
Appropriation de la machine
Fabrication des pièces et des sous-ensembles de série à l’aide d’une ou plusieurs machines
Amélioration de processus

Ces évaluations seront menées sous forme de QCM et permettront aux formateurs de cibler les besoins de chacun et d’apporter une réponse individuelle à chacun des participants.

De manière régulière ces mêmes évaluations seront passées et permettront de mesurer la progression de chacun dans l’acquisition des compétences nécessaires à l’obtention du Titre Professionnel

Une grille de référence sera remplie après les premières évaluations et sera inscrite dans le dossier. Ce qui permettra de mesurer les progrès des stagiaires régulièrement.



FICHE SYNTHETIQUE

TITRE PROFESSIONNEL CIMASecteursLILLE METROPOLE et ARTOIS DOUAISISNoms et coordonnées de l’organisme de formation AFPA direction Régionale - 35 rue de la Mitterie 59160 LOMME
Numéro de déclaration d’activité : 31.93.00126.59
Nom, fonction et coordonnées du référent de l’actionMme Sonia JONCKHEERE, Responsable d’affaires Industries
Tél. 06 25 32 16 98
email :  HYPERLINK "mailto:sonia.jonckheere@afpa.fr" sonia.jonckheere@afpa.frObjectifs pédagogiquesA l’issue de la formation, les apprenants seront capables en autonomie de :

Des compétences transversales :
Mettre en oeuvre des modes opératoires
Appliquer les règles d'hygiène, de sécurité et de protection de la santé au travail
Contrôler la conformité d'un produit ou d'un service
Des compétences techniques :
Conduire l’outil de production en assurant sa bonne marche - Faire face à des situations anormales (non gammées) en appliquant les procédures prévues
Effectuer des réglages mécaniques - Maitriser les bases de réglage pneumatique- hydraulique : apprendre à détecter une panne (formation pratique)
Vérifier la conformité des produits réalisés en utilisant les appareils de mesure et de contrôle mis à sa disposition
Effectuer les opérations de maintenance préventive de premier niveau - Réaliser un pré diagnostic suite à un dysfonctionnement
Suite à un dysfonctionnement, décrire une situation rencontrée en exploitant un langage technique adapté.
Habilitation électrique BE ManœuvreTRONC COMMUN

Durée



Jours
Heures

Conduire une installation ou une machine automatisée


Exploiter les documents de production au poste de travail
1
5


Assurer les approvisionnements au poste de travail
1
6


Acquérir les bases de la mécanique
5
35


Acquérir les bases de l’électricité
3
21


Acquérir les bases du pneumatisme et de 'hydraulique
5
35


Réaliser en série des opérations de production sur une installation ou sur une machine
5
35


Effectuer les opérations de contrôle des pièces issues d'une production industrielle

2
13

Préparer, lancer et arrêter une installation ou une machine automatisée


Préparer une production sur une installation ou sur une machine automatisée
2
18


Démarrer, mettre en cadence et arrêter une installation ou une machine automatisée
2
14


Réaliser les opérations de nettoyage et de maintenance des outillages et des moyens de production
1
7


Proposer des améliorations techniques ou organisationnelles dans son secteur de production
1
7


EVALUATION INTERMEDIAIRE
Préparation DSPP
Certification
* A programmer à l’issue du TRONC COMMUN entre janvier et juin 2015
2
14

TOTAL

30
210

PrérequisSavoir lire, écrire, compter
Avoir un esprit logique
Avoir une petite expérience d’opérateur ou d’agent de production
Titulaire CAP/BEP ou niveau BAC pro ou techniques des filières production, maintenance ou électrotechniqueMoyens pédagogiques
Moyens humains
La totalité des modules de formation sont assurées par un formateur professionnel d’adultes ayant exercé 5 à 10 ans dans le métier et/ou la compétence à enseigner. Il est issu de l’entreprise et formé à la pédagogie des adultes : pédagogie par objectifs, pratique de l’individualisation, adaptation aux styles d’apprentissage des personnes. Leur qualification est validée et entretenue sur le plan technique chaque année.
Mode pédagogique
L’organisation des actions de formation s‘appuie sur la prépondérance de travaux pratiques et de situations professionnelles à l’identique de celles rencontrées en entreprise (75% du temps pratique-25% théorie).
Matériel utilisé
Ligne de production sur Conditionneuse PRODUCTIS, des platines pneumatiques, Simulateurs électriques, du matériel de contrôle (ex : pied à coulisse, balance, …)
PC : Word/Excel Evaluation(s) et modalitésDes évaluations théoriques et pratiques seront réalisées tout au long du parcours 
Un bilan intermédiaire et un bilan final seront planifiés au démarrage de l’action en concertation avec Madame Céline RATTEZ du FAFTT et des les responsables des ETT qui participeront au projet.Validation Délivrance de l’attestation de formation habilitation électrique BS-BE manœuvre
Délivrance de l’Attestation de capacité, Attestation de formation
Passage de la certification validant soit :
Un Titre Professionnel CIMA ou par défaut validation partielle avec délivrance d’un ou plusieurs Certificats de Compétences Professionnelles :
2 hypothèses possibles de passage de la certification :
1/ Tronc Commun + Emploi + Modules spécifiques +Certification
Ou
2/Tronc commun + Emploi + Modules complémentaires et/ou modules spécifiques + Emploi + CertificationLieux de déroulement de la formation
Centre AFPA 1, Rue Copernic 62000 ARRAS
Numéro de déclaration d’activité : 31.93.00126.59


Durée en heures 210 heures hors modules complémentaires
Date de démarrage12/11/2014Date de fin23/12/14Effectif minimum pour ouverture8 personnesEffectif maximum10 personnesCoût horaire
Tenant compte des effectifs14 ¬ TTC/heure/personne incluant le passage du Titre Professionnel CIMA Conducteur d Installations de Machines AutomatiséesAbsencesPas de facturation des heures d absence

CONTENU DU TRONC COMMUN  SHAPE \* MERGEFORMAT  CONTENU DES MODULES Complémentaires


MECANIQUE 1Durée : 3 jours (21 heures) Réaliser des opérations simples de montage et de maintenance dans le respect des règles de sécuritéLes différents outils et leur utilisationLes techniques d’assemblageLe couple de serrageLes guidages et les jeuxLes éléments de liaison mécaniquesLa métrologie dimensionnelleLe graissage et l’étanchéitéTravaux pratiquesRéalisation d’opérations de montage et de démontage d’ensembles mécaniques d’après un mode opératoireUtilisation de la clé dynamométrique, réalisation de contrôles dimensionnels, remplacement de joints, mise en œuvre d’un plan de graissage.

MECANIQUE 2Durée : 3 jours (21 heures)Réaliser des opérations simples de montage et de réglage d’éléments mécaniques dans le respect des règles de sécuritéLes ajustementsLes roulementsLes transmissions de mouvementLes vitesses linéaires et fréquences de rotationLes transmissions de puissance, les convoyeursTravaux pratiquesMontage/démontage/réglage d’ensembles mécaniques d’après un mode opératoireRéalisation d’alignement de poulies, de pignons, d’accouplementsRemplacement et tension de courroies, chaînes, bande transporteuse







QUALITEDurée : 3 jours (21 heures)QualitéLa méthode 5SLe contrôle des produits fabriquésL’autocontrôle de la fabricationLe SMEDLes indicateurs de performance (TRS…..)Amélioration continue : Kaizen….La méthodologie de résolution de problèmesLes outils d’aide : Pareto, Brainstorming, QQOQCP, 5M….La TPM


PNEUMATIQUE Durée : 3 jours (21 heures) Identifier, de régler des composants pneumatiques, et de diagnostiquer des dysfonctionnements dans des automatismes industriels.Production, traitement et conditionnement de l’air compriméLes actionneurs et pré actionneurs pneumatiquesRégler une pression et un débit pneumatiqueTechnique du videTravaux pratiquesIdentification et rôle sur machine des principaux composants pneumatiquesSur platine, assemblage et mise en oeuvre d’un FRL, implantation et raccordement de composants pneumatiques avec réglage de débit et de pression.


ELECTRICITEDurée : 3 jours (21 heures)Conduire des équipements de production intégrant des composants électriques et faciliter le diagnostic des dysfonctionnements simples d’origine électrique dans le respect des règles de sécurité.Principes de baseDangers du courant électriqueLes protections électriques industriellesLes principaux composants électriques industriels (rôle et fonctionnement)Travaux pratiquesIdentification et rôle sur machine des principaux composants électriquesSur platine implantation des composants et câblage d’un circuit électrique simple





AUTOMATISMEDurée : 3 jours (21 heures)Initiation à l’automatismeStructure d’un automatismeLe GrafcetL’automate programmable et ses périphériquesLa technologie des capteursTravaux pratiquesRéalisation de GrafcetsCâblage et réglage de différents capteurs
GESTION DU POSTE DE TRAVAILDurée : 3 jours (21 heures)Organiser et optimiser son poste de travailNotions d’ergonomieSécurité au poste de travailLa méthodologie de résolution de problèmes pour dysfonctionnements simplesConnaissance des outils d’amélioration : 5S, SMEDNotions de temps et coût de fabricationGestion des documents au poste de travailObligations environnementales : (tri des déchets, produits dangereux….)Travaux pratiquesPar rapport à un OF, approvisionnement, organisation et gestion des documents de fabrication sur un poste de travail avec propositions d’améliorations techniques ou organisationnelles.
DIAGNOSTIC DE PANNESDurée : 3 jours (21 heures)Réaliser des diagnostics de pannes en respectant les règles de sécurité sur des équipements de production Définition de la maintenance préventive et curativeSécurité des machines automatiséesMéthodologies de recherche de pannes et de résolution de problèmesSituer un dysfonctionnement de l’équipement de production d’après les informations fournies par l’automatismeTravaux pratiquesSur machines et ligne de production, recherche de pannes avec remplacement éventuel du composant en causeMise en œuvre d’une méthodologie de résolution de problèmes


CONTENU DES MODULES spécifiques


CACES 1-2-3 R 389

( Lieux : Centre AFPA de LOMME / Centre AFPA de DOUAI CANTIN )
Durée : 5 jours (35 heures)EOBJECTIFS 
Connaître et respecter la réglementation sur la conduite de chariot de manutention et la recommandation R389
Conduire et manœuvrer en sécurité
Réaliser les opérations de transfert de charges en utilisant les chariots de catégorie 2
Assurer la maintenance de 1er niveau du matériel utilisé et rendre compte des anomalies et difficultés rencontrées dans l'exercice de ces fonctions
Contenu
PRESENTATION
Définition des tâches du cariste

( LEGISLATION
L'autorisation de conduite et le CACES
Les dispositifs de sécurité obligatoires sur les chariots élévateurs

(SECURITE ET PREVENTION DES RISQUES
Les vérifications journalières
Les notions d'équilibre et de masse permettant de garantir les sécurités des personnels et des marchandises
Le plan de circulation et le protocole de sécurité
Les consignes de sécurité et les interdictions
Les pictogrammes de manutention et les étiquettes de danger

( TECHNOLOGIE DES CHARIOTS
Les différents types de chariots, leurs usages courants
Les organes du chariot ; La batterie ; La plaque de charge (suivant les engins)
Les opérations d'entretien- maintenance de premier niveau

( UTILISATION DES CHARIOTS
Opérations de prise de poste et de fin de poste
Circulation à vide et en charge, en ligne droite et en courbe, en marche avant et en marche arrière
Accrochage / décrochage de remorques
Circulation avec remorques, en lignes droites et en courbe


Dates : A définir
Lieux : AFPA LOMME ou DOUAI CANTIN







SST Formation Initiale
( Lieux : Centre AFPA de LOMME / Centre AFPA d’ARRAS)
Durée : 12 heures+ 1 heure par personne supplémentaire au-delà de 10 personnes jusqu’à un maximum de 14 participantsOBJECTIFS Rendre le sauveteur secouriste du travail capable de « protéger » en utilisant les notions développées dans la législation actuelle relative à l’évaluation des risques (code du travail L 230-2 et R 230-1)
Etre capable de prodiguer les premiers gestes en attendant l’arrivée des secours spécialisésContenu
- Acquérir les connaissances théoriques et pratiques concernant le secourisme en entreprise
- Acquérir les connaissances sur les risques spécifiques de l’entreprise
- Connaître les principes de base de la prévention
- Appréhender les concepts de danger, situation dangereuse, risque, source de risque, phénomènes dangereux


Dates : A définir
Lieux : AFPA LOMME ou ARRAS








MODULE – PRODUITS-PROCESSDurée : 2 à 4 jours (14 à 28 heures)OBJECTIFS Citer les principaux consommables et leurs caractéristiques utilisés en industries alimentaires.
Citer les principales caractéristiques des matières premières.
Citer les modes de conservation des matières premières et des produits.
Identifier les analyses et mesures effectuées pour contrôler l’état et la composition des produits.
Citer les grandes étapes de process de production.
Citer les caractéristiques des principaux matériaux de conservation mis en œuvreContenuLe produit

La constitution chimique des aliments (protides, glucides, lipides, eau, sels minéraux) et étiquetage

Les gammes de produits (liées à la constitution chimique) et l'impact sur le procédé de fabrication

Les additifs et auxiliaires de fabrication

Les matériaux de conservation

L'emballage : définition, fonctions

Emballage primaire : caractéristiques et propriétés

Emballage secondaire : caractéristiques et propriétés

Les consommables

La conservation

Les transformations des denrées liées à la présence de micro-organismes et les méthodes de surveillance

Les phénomènes d'altération chimique ou biochimique des denrées et les technologies pour les limiter

Evolution des produits en cas de modifications physico-chimiques de l'environnement

Traitement par le chaud (cuisson, pasteurisation, stérilisation, appertisation)

Traitement par le froid (refroidissement, congélation, surgélation)

Les autres traitements (la fermentation, la distillation, la lyophilisation, la salaison, le fumage, l'acidification, …)

Les traitements de conservation utilisés au préalable pour les matières premières

Les conséquences des traitements de conservation sur le produit fini (transformations chimiques, physique, organoleptique et microbiologique)

Les limites des processus de conservation par rapport à la longévité du produit

Les étapes de fabrication

Exemples de diagrammes de production (produits laitiers, céréaliers, légumes, confiserie,…)

Zoom sur les principales étapes de transformation (cuisson, surgélation, emballage, conditionnement,…)



MODULE – QUALITE Durée : 1 à 3 jours (7 à 21 jours)OBJECTIFS Lister les critères qualité appliqués à son poste de travail (standards, paramètres, critères de conformité) et les principaux éléments de la démarche ou du système qualité de l’entreprise.
Expliquer les conséquences directes et indirectes en cas de non-respect des critères de qualité.
Citer les contrôles effectués à son poste par l’opérateur lui-même ou par le service concerné dans le cadre du système qualité de l’entreprise.
Expliquer les standards de contrôle par rapport à des notions de risque et d’exigence clients.
Citer les points critiques sur l’installation à contrôler.
Expliquer les fourchettes de tolérance.
Connaître les instruments de contrôle et leur fonctionnalité.ContenuLa notion de qualité d'un produit
La qualité (produit, emballage, service,…) : pour quoi et pour qui ?
Les "Qualité" produits (organoleptique, nutritionnelle et sanitaire)
Les acteurs de la qualité (externe et interne)
Qui, quand et où faire de la qualité ?
Les enjeux : intérêts économiques (coût de la qualité et de la non-qualité) et stratégiques
Comment faire de la qualité ? (notion de chaîne qualité)
Les référentiels qualité (ISO, IFS, BRC, AIB,…)
Le système qualité
Description de l’organisation d’un système de management par la qualité
Le système documentaire qualité
La famille des normes ISO 9000
Le rôle des opérateurs dans le système Qualité
La conformité des produits
Les critères qualité (notions de risque et d'exigence clients)
Les auto-contrôles (procédures, méthodes et documents d’enregistrement)
Les valeurs cibles et les fourchettes de tolérance
Les instruments de mesure
Les non-conformités et les actions correctives
Les audits (interne et externe)
L'amélioration continue et les groupes de progrès
Les procédures de traçabilité et de gestion des produits non conformes (retrait, rappel...).
Les intérêts de la traçabilité
Les exigences et objectifs d’un système de traçabilité
L'organisation des flux et l'identification des matières premières jusqu'au produit fini chez le client final
Les paramètres tracés, le système de marquage et les supports d’enregistrement
La gestion de crise et le rappel de produits


MODULE – HYGIENE Durée : 2 à 3 jours (14 à 21 heures)OBJECTIFS Connaître les bases de la microbiologie, de l’hygiène, les risques en cas de non-respect et identifier les sources de contamination ou de pollution.
Établir les liens de cause à effet entre les sources de contamination ou de pollution et la gestion de la qualité sanitaire des produits.
Décrire les procédures d’hygiène qui s’appliquent à l’entreprise et principalement à son poste (plan d’hygiène et de nettoyage).
Identifier les produits et matériels de nettoyage autorisés pour l’entretien de son poste (plan d’hygiène et de nettoyage).ContenuLes micro-organismes en détail
Définition, où en trouver, les conditions de vie et de survie (TEMPO)
Les pathogènes et la sporulation
Les sources et modes de contamination
Les moyens de limiter leur développement et de les détruire (froid, chaud, additifs, salage…)
Les règles d’hygiène pour lutter contre le développement des micro-organismes
L’organisation des locaux (marche en avant, séparation des secteurs) et l’organisation de la production (gestion des flux et contaminations croisées)
L’hygiène du personnel : l’homme première source de contamination des produits
Les Instructions relatives à l'hygiène (lavage des mains, tenue, …)
Les mesures d'hygiène préconisées avant, pendant et après la production
La maîtrise des températures
Le contrôle à réception, en production et à l’expédition
Le plan de lutte contre les nuisibles
La qualité sanitaire d'un produit
L'échantillonnage et les tests microbiologiques réalisés sur les produits
Les tests de vieillissement et dates de péremption
Nettoyage industriel
Les principaux types de souillures, dont celles contenant des micro-organismes
La nettoyabilité des locaux, des surfaces et des équipements
Les matériels de nettoyage et de désinfection
Les différents types de détergents et désinfectants, leurs modes d’action et leurs conditions d’utilisation
Le plan de nettoyage et de désinfection
Le Nettoyage En Place
Surveillance et validation des opérations de nettoyage et de désinfection
Savoir lire l’étiquette d’un produit de nettoyage et de désinfection et les utiliser sans danger
L’étude l'HACCP
Pourquoi se préoccuper de la sécurité des aliments
Le paquet Hygiène et le plan de maîtrise sanitaire
Description de la méthode HACCP
Analyse des dangers biologiques, chimiques et physiques et mesures préventives associées
Définition des CCP et les moyens pour leur surveillance
Les procédures de contrôles des CCP et les enregistrements









NOTRE OFFRE FINANCIERE

Coût de la formation :

Coût horaire : 14 ¬ */heure de formation/ stagiaire incluant le coût de la qualification.
* L AFPA ayant opté pour le régime d exonération de TVA (article 261-4-4°a) du code général des impôts, toutes ses prestations sont facturées net de TVA.

Ce coût horaire s applique pour un groupe de 8 à 10 stagiaires.



Ce tarif comprend :

La mise à disposition des moyens techniques permettant l’atteinte des objectifs
La mise à disposition des supports de cours.












PAGE 2


AN03-PCS C2 Version 05 Date d’application : 15/04/2014 Page  PAGE 2 sur  NUMPAGES 17
Association nationale pour la formation professionnelle des adultes

PAGE14

Proposition AFPA sur le projet FAF TT de construction de parcours favorisant la mobilité intersectorielle des intérimaires dans les filières industrielles




P/
Proposition
De
Formation


EVALUATION PRE FORMATIVE

FORMATION TRONC COMMUN
210 heures
Incluant le passage de la certification


EVALUATION INTERMEDIAIRE

INDIVIDUALISATION DES PARCOURS
De 0 à 140 heures maximum

Formation CIMA Tronc commun + Modules complémentaires et/ou modules spécifiques + certification
350 heures maximum

Modules spécifiques
CACES 1-2-3 (AFPA)
SST (AFPA)
Hygiène Agro (IFRIA, ADRIANOR)


Modules complémentaires

 #$%&'(:;efvwŽñãñØȺ®Ÿºãº|lbPAPAPãhHÕ5CJOJQJ^JaJ#hHÕhHÕ5CJOJQJ^JaJhHÕhHÕ5CJhHÕhHÕ5CJmHnHu'jhHÕhHÕ5CJUmHnHuhHÕhHÕOJQJmHsHhHÕh^8¶OJQJmHsHhHÕOJQJmHsHhHÕhHÕ5CJmHsHhHÕhHÕ5CJOJQJ^JhHÕ5CJ(OJQJjhHÕUmHnHuhHÕhHÕ5OJQJ^J
 !"#$%&')*+,-./í××ÏÏ×¾®®¾¾¾¾®®®®®®®$5$7$8$9DH$a$gdHÕ„Éý5$7$8$9DH$^„ÉýgdHÕ$a$gdHÕ
Æn „Éý5$7$8$9DH$^„ÉýgdHÕ
Æn 5$7$8$9DH$gdHÕ/0123456789:fwŽœïïïïïïïïïïïÞïïÑÀÀÀÀ
Æî5$7$8$9DH$gdHÕ 5$7$8$9DH$gdHÕ„Éý5$7$8$9DH$^„ÉýgdHÕ$5$7$8$9DH$a$gdHՏœŸ£«¸¹ÀÔÕ   - . îÜÅ»«ž‘†y‘l\«P>«#hHÕhHÕ5CJ$OJQJ^JaJ$hHÕhHÕ6OJQJhº 7hHÕ5CJ$OJQJaJ$hº 75CJ8OJQJaJ8h„#25CJ8OJQJaJ8hHÕ5CJ(OJQJhHÕ5CJ8OJQJaJ8hUWÇ5CJ8OJQJaJ8hHÕhHÕ5CJOJQJ^JhHÕhHÕ5CJ,jì:hHÕhHÕCJOJQJUmHnHu#hHÕhHÕ5CJOJQJ^JaJ"hHÕhHÕ5>*CJ(OJQJaJ(œžŸ ¡¢£¹Õ      - . / ç×××××ÏÏÏ××××׳š×„‰-Dà5$7$8$9DH$MÆ
ÿûÎ
]„‰gdHÕ$„‰-Dà5$7$8$9DH$MÆ
ÿûÎ
]„‰a$gdHÕ$a$gdHÕ$5$7$8$9DH$a$gdHÕ$„uü„Ú
5$7$8$9DH$]„uü^„Ú
a$gdHÕ. / 0 d e j k l n … †   º Á 

O
P
Q
Ð íØÆرœˆq_TLHD=HDH=2h„#2h„#2CJ^J h„#2h„#2h„#2h¼:?:S:…pp„;$5$7$8$9DH$If^„;gd @¿ykd6á$$IfT–F4ÖÖºÿ¾#$ ÖàÖ
ÿÿÌÖ0ÿÿÿÿÿÿö$6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
Faöf4pÖ
ÿÿÌytW,ùŠTS:T:U:r:‚mm„;$5$7$8$9DH$If^„;gd @¿}kdåá$$IfT–F4ÖÖ0ºÿ×¾#ç!Ö0ÿÿÿÿÿÿö$6ööÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö
Faöf4ytW,ùŠTr:s:t:¿:‚mm„;$5$7$8$9DH$If^„;gd @¿}kdƒâ$$IfT–F4ÖÖ0ºÿ×¾#ç!Ö0ÿÿÿÿÿÿö$6ööÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö
Faöf4ytW,ùŠT¿:À:Á:ó:‚mm„;$5$7$8$9DH$If^„;gd @¿}kd!ã$$IfT–F4ÖÖ0ºÿ×¾#ç!Ö0ÿÿÿÿÿÿö$6ööÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö
Faöf4ytW,ùŠTó:ô:õ:;‚mm„;$5$7$8$9DH$If^„;gd @¿}kd¿ã$$IfT–F4ÖÖ0ºÿ×¾#ç!Ö0ÿÿÿÿÿÿö$6ööÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö
Faöf4ytW,ùŠT;;;I;‚mm„;$5$7$8$9DH$If^„;gd @¿}kdkä$$IfT–F4ÖÖ0ºÿ×¾#ç!Ö0ÿÿÿÿÿÿö$6ööÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö
Faöf4ytW,ùŠTI;J;K;“;‚mm„;$5$7$8$9DH$If^„;gd @¿}kdå$$IfT–F4ÖÖ0ºÿ×¾#ç!Ö0ÿÿÿÿÿÿö$6ööÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö
Faöf4ytW,ùŠT“;”;¦;‚m„;$5$7$8$9DH$If^„;gd @¿}kdÃå$$IfT–F4ÖÖ0ºÿ×¾#ç!Ö0ÿÿÿÿÿÿö$6ööÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö
Faöf4ytW,ùŠT¦;§;¨;a’>Î>€kZ$5$7$8$9DH$Ifgd @¿„;$5$7$8$9DH$If^„;gd @¿kdäì$$IfT–F4Ö”Ö0ºÿ×¾#ç!Ö0ÿÿÿÿÿÿö$6ööÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö
Faöf4ytW,ùŠTÎ>Ï>Ð>Ò>Ó>ó>õ>ö>€lXXXXX$
Æâ5$7$8$9DH$a$gdqMl$
Æâ5$7$8$9DH$a$gd @¿kd†í$$IfT–F4Ö”Ö0ºÿ×¾#ç!Ö0ÿÿÿÿÿÿö$6ööÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö
Faöf4ytW,ùŠTÓ>ç>ó>ô>ö>?
? ???I?J?K?M?h?i?éÖ¹¦—ˆvmamMa;0(hUWÇ^JaJhº 7hìj^JaJ"h @¿hìj5CJ OJQJ\^J&hìjhUWÇ5CJ^JaJmHnHuhnhUWÇ5^JaJhUWÇ5^JaJ"hæ
Çhìj5CJ OJQJ\^JhUWÇ5CJ OJQJ\^Jhìj5CJ OJQJ\^J%hìj59B* CJOJQJaJph€9jhìj59B* CJOJQJUaJmHnHph€u%hqMl59B* CJOJQJaJph€+hqMlhqMl59B* CJOJQJaJph€ö> ?
?K?L?M?j?ââÑâgR„;$5$7$8$9DH$If^„;gdejkd(î$$IfT–F4ÖÖ”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4yteŠT$$7$8$H$Ifa$gdUWÇ$$-D€5$7$8$9DH$IfMÆ
ÿa¿a$gdei?j?k?v?w?x?ö@÷@ÿ@AAA0A1A>AªA«A¬AÏAùBúBC×CØCòCåDæDõäÓ¼ªõ䛆pbõSbõbSbõSbõSbõKhìj^JaJ j Äðhº 7hìj\^JaJhº 7hìj5\^JaJ+hº 7hìj:B*^JaJmHnHphu)h @¿hìj56CJOJQJ]^JaJhº 7hìj56]^JaJ#hº 7hìj:>*B*^JaJphÿ,h @¿hìj56CJOJQJ\]^JaJ hº 7hìj56\]^JaJ h @¿hìjCJOJQJ^JaJhº 7hìj^JaJj?k?v?•„$5$7$8$9DH$IfgdejkdËî$$IfT–F4ÖÖ”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4yteŠTv?w?x?å?@a@õ@ö@ƒziiiiT$„S$7$8$H$If^„Sa$gde$$7$8$H$Ifa$gde $Ifgde{kdnï$$IfT–F4Ö”‡Ö”ÿª$% ÖàÖ
ÿÿÌÖ0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4pÖ
ÿÿÌyteŠTö@÷@ÿ@“~„;$5$7$8$9DH$If^„;gdelkd&ð$$IfT–F4Ö”­Ö”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4yteŠTÿ@AAA/A0A>AeAªA«A…tfTTfTTf„Ä$7$8$H$If`„Ägde
$7$8$H$Ifgde$5$7$8$9DH$Ifgdeykd¿ð$$IfT–F4ÖÖ”ÿª$% ÖàÖ
ÿÿÌÖ0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4pÖ
ÿÿÌyteŠT «AÏAîAZBB¼BøBùBCLCœCÖC×CòC"D†D«DæDçDèDûDEE EñßßßßßßñßßßßñßßßÒÒÉÉÉÉÉ $Ifgd A$
„Ä$If`„Ägde„Ä$7$8$H$If`„Ägde
$7$8$H$IfgdeæDEEE E!E#E$E(E?E@EAEKEUEvEwExEyEøðøåÔÁ¤‘‚p‚g[gG[5"h @¿hUWÇ5CJ OJQJ\^J&hìjhUWÇ5CJ^JaJmHnHuhnhUWÇ5^JaJhUWÇ5^JaJ"hæ
Çhìj5CJ OJQJ\^Jhìj5CJ OJQJ\^J%hèCE59B* CJOJQJaJph€9jhèCE59B* CJOJQJUaJmHnHph€u%hìj59B* CJOJQJaJph€ h @¿hìjCJOJQJ^JaJhº 7h A$^JaJhUWÇ^JaJh A$^JaJ E!E"E#E%E&E'E(EAExE“bQ$$7$8$H$Ifa$gdUWÇ$$-D€5$7$8$9DH$IfMÆ
ÿa¿a$gde$
Æâ5$7$8$9DH$a$gdqMllkdsñ$$IfT–F4Ö”ÎÖ”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4yteŠT xEyEzEïEâxc„;$5$7$8$9DH$If^„;gdejkd ò$$IfT–F4ÖÖ”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4yteŠT$$-D€5$7$8$9DH$IfMÆ
ÿa¿a$gdeyEzEE‚E”EîEïEðEûEüE'G(G0G1G2GtHuHwHîãÛÓÈã·¦È~oZD9Ó1h A$CJ^JhèCEhèCECJ^J+hº 7hèCE:B*^JaJmHnHphu)h @¿hèCE56CJOJQJ]^JaJhº 7hèCE56]^JaJ h @¿hèCECJOJQJ^JaJ,h @¿hìj56CJOJQJ\]^JaJ hº 7hìj56\]^JaJ h @¿hìjCJOJQJ^JaJh˜z/hèCECJ^JhèCECJ^JhèCE^JaJhº 7hìj^JaJ"h @¿hìj5CJ OJQJ\^JïEðEûE•„$5$7$8$9DH$Ifgdejkd¯ò$$IfT–F4ÖÖ”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4yteŠTûEüEÊF'Gƒzz $Ifgde{kdRó$$IfT–F4Ö”‡Ö”ÿª$% ÖàÖ
ÿÿÌÖ0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4pÖ
ÿÿÌyteŠT'G(G0G“~„;$5$7$8$9DH$If^„;gdelkd
ô$$IfT–F4Ö”­Ö”ÿª$€%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4yteŠT0G1G2GŽG×G
HuHvHwHŠH¦H§H…tkkkkkkbbb $Ifgd A$ $IfgdèCE$5$7$8$9DH$Ifgdeykd©ô$$IfT–F4ÖÖ”ÿª$% ÖàÖ
ÿÿÌÖ0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4pÖ
ÿÿÌyteŠT wH§H¨H©H«H¬H®H¯H°H±H²H´H½HøíÜê׉nXE3"hqMlhæ
Ç5CJ OJQJ\^J%hqMl59B* CJOJQJaJph€+hqMlhqMl59B* CJOJQJaJph€4jöõhqMlhqMl59B* CJOJQJUaJph€jhèCEUmHnHu%hìj59B* CJOJQJaJph€0hìj59B* CJOJQJaJmHnHph€u0hèCE59B* CJOJQJaJmHnHph€u h @¿hèCECJOJQJ^JaJhº 7h A$^JaJh A$^JaJ §H¨H©HªH¬H­H®H¯H³H´HöŠvvvvvbQ
Æâ5$7$8$9DH$gdqMl$
Æâ5$7$8$9DH$a$gdqMl$
Æâ5$7$8$9DH$a$gdqMllkd]õ$$IfT–F4Ö”ÅÖ”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4ytèCEŠT $IfgdèCE ½HÍHÏHôHõHIIËJÐJÑJÒJÚJÛJåJæJãKLLªL¹LºL,PEPFPQQQQîÜÑÀ¯˜ÑÑÀl`RÑ`RÑ`RÑ`RÑÀNFhæ
ÇCJaJhæ
Çhº 7hæ
Ç5\^JaJhº 7hæ
Ç5^JaJ)h @¿hæ
Ç56CJOJQJ]^JaJhº 7hæ
Ç56]^JaJh A$^JaJ,h @¿hæ
Ç56CJOJQJ\]^JaJ hº 7hæ
Ç56\]^JaJ h @¿hæ
ÇCJOJQJ^JaJhº 7hæ
Ç^JaJ"h @¿hæ
Ç5CJ OJQJ\^J"hæ
Çhæ
Ç5CJ OJQJ\^J´HÎHÏHôHâxc„;$5$7$8$9DH$If^„;gdUjjkdHv$$IfT–F4ÖÖ”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4ytæ
NJT$$-D€5$7$8$9DH$IfMÆ
ÿa¿a$gdæ
ÇôHõHI•„$5$7$8$9DH$IfgdUjjkdëv$$IfT–F4ÖÖ”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4ytæ
NJTIIbI¡IéIMJ€JÑJƒnnnnnn„;$5$7$8$9DH$If^„;gdæ
Ç{kdŽw$$IfT–F4Ö”‡Ö”ÿª$% ÖàÖ
ÿÿÌÖ0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4pÖ
ÿÿÌytæ
NJTÑJÒJÚJ“~„;$5$7$8$9DH$If^„;gdUjlkdFx$$IfT–F4Ö”­Ö”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4ytæ
NJTÚJÛJçJ…r$5$7$8$9DH$Ifgdæ
ÇK$ykdßx$$IfT–F4ÖÖ”ÿª$% ÖàÖ
ÿÿÌÖ0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4pÖ
ÿÿÌytæ
NJTçJèJOKPKµK ‰*‰^kdz$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”òÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laö„;$5$7$8$9DH$If^„;gdæ
ÇK$^kd“y$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”ˆÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laöµK¶KâKãK ‰*^kd
{$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”yÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laö„;$5$7$8$9DH$If^„;gdæ
ÇK$^kdz$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”ñÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laöãKLL(Lìv„;$5$7$8$9DH$If^„;gdæ
ÇK$^kd‹{$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”ˆÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laö$5$7$8$9DH$Ifgdæ
ÇK$(L)L^L_L–L ‰*‰^kd‡|$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”yÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laö„;$5$7$8$9DH$If^„;gdæ
ÇK$^kd |$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”yÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laö–L—L©LªL ‰*^kdƒ}$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”yÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laö„;$5$7$8$9DH$If^„;gdæ
ÇK$^kd}$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”yÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laöªL»L¼L%Mìv„;$5$7$8$9DH$If^„;gdæ
ÇK$^kd~$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”ˆÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laö$5$7$8$9DH$Ifgdæ
ÇK$%M&MŒMMâM ‰*‰^kdý~$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”òÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laö„;$5$7$8$9DH$If^„;gdæ
ÇK$^kd~$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”ñÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laöâMãM4N5NzN ‰*‰^kdù$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”yÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laö„;$5$7$8$9DH$If^„;gdæ
ÇK$^kd{$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”yÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laözN{NõNöNIO ‰*‰^kdõ€$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”òÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laö„;$5$7$8$9DH$If^„;gdæ
ÇK$^kdw€$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”yÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laöIOJOÙOÚO+P ‰*‰^kdñ$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”òÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laö„;$5$7$8$9DH$If^„;gdæ
ÇK$^kds$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”yÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laö+P,PGPHP .^kdí‚$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”ˆÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laö$5$7$8$9DH$Ifgdæ
ÇK$^kdo‚$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”yÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laöHP¥P¦PQQè‰è*^kdéƒ$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”ñÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laö^kdkƒ$IfK$L$–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”yÖŠ$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö6ÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laö„;$5$7$8$9DH$If^„;gdæ
ÇK$QQQQQt B$$Ifa$gd>Zdlkdg„$$IfT–F4Ö”uÖ”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4ytæ
NJT$5$7$8$9DH$IfgdUjQQQ)Qš‰l$$-D€5$7$8$9DH$IfMÆ
ÿa¿a$gdqMl
Æâ5$7$8$9DH$gdqMlekd…$$If–lÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ”yÖ”ÿª$Ö0ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
laöytæ
ÇQQQQ(Q*QMQNQXQYQZQTTTTTúçÑ¿­¢‘€oXM¢‘>/hº 7hqMl56]^JaJhº 7hæ
Ç56]^JaJhº 7hæ
Ç^JaJ,h @¿hqMl56CJOJQJ\]^JaJ hº 7hqMl56\]^JaJ hº 7hæ
Ç56\]^JaJ h @¿hqMlCJOJQJ^JaJhº 7hqMl^JaJ"h @¿hqMl5CJ OJQJ\^J"hqMlhqMl5CJ OJQJ\^J+hqMlhqMl59B* CJOJQJaJph€%hæ
Ç59B* CJOJQJaJph€
hæ
ÇaJ)Q*QMQ•€„;$5$7$8$9DH$If^„;gdUjjkd…$$IfT–F4ÖÖ”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4ytqMlŠTMQNQYQ•„$5$7$8$9DH$IfgdUjjkd$†$$IfT–F4ÖÖ”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4ytqMlŠTYQZQR{R SlS¨SÑSTƒnnnnnnn„;$5$7$8$9DH$If^„;gdæ
Ç{kddž$$IfT–F4Ö”‡Ö”ÿª$% ÖàÖ
ÿÿÌÖ0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4pÖ
ÿÿÌytqMlŠTTTT“~„;$5$7$8$9DH$If^„;gdUjlkd‡$$IfT–F4Ö”­Ö”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4ytUjŠTTTZd59B* CJOJQJaJph€%h @¿59B* CJOJQJaJph€+hqMlhqMl59B* CJOJQJaJph€ h @¿hæ
ÇCJOJQJ^JaJhº 7hæ
Ç^JaJhº 7hæ
Ç5^JaJ)h @¿hqMl56CJOJQJ]^JaJ†V¶VÒVW[WWªWÙWúW-X‹X«XãXRY¢YÏYîîîîîîîîîîîîîîî$5$7$8$9DH$Ifgdæ
ÇÏYÐYÒYÓYÔYæY“‚n‚Q$$-D€5$7$8$9DH$IfMÆ
ÿa¿a$gdæ
Ç$
Æâ5$7$8$9DH$a$gd>Zd
Æâ5$7$8$9DH$gdqMllkd̈$$IfT–F4Ö”uÖ”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4ytUjŠTæYçY Z•€„;$5$7$8$9DH$If^„;gdUjjkde‰$$IfT–F4ÖÖ”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4ytUjŠT Z
ZZ•„$5$7$8$9DH$IfgdUjjkdŠ$$IfT–F4ÖÖ”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4ytUjŠTZZ®Z8[¹[5\ƒnnnn„;$5$7$8$9DH$If^„;gdæ
Ç{kd«Š$$IfT–F4Ö”‡Ö”ÿª$% ÖàÖ
ÿÿÌÖ0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4pÖ
ÿÿÌytUjŠTZZ5\6\>\?\^\I]—]„_¦_#`8`GbWb©cªc«c­c³c´cËcÌcàcéÞ;©ÞÞÞÞÞ͒‡|n[N>h @¿h @¿5>*CJOJQJh @¿h @¿CJOJQJ$h @¿h @¿5B*CJOJQJphÿÿÿh @¿h A$5CJOJQJhUWÇ5CJOJQJh A$5CJOJQJh @¿5CJOJQJhº 7hæ
Ç5^JaJ)h @¿hæ
Ç56CJOJQJ]^JaJhº 7hæ
Ç56]^JaJ h @¿hæ
ÇCJOJQJ^JaJhº 7hæ
Ç^JaJ,h @¿hæ
Ç56CJOJQJ\]^JaJ5\6\>\“~„;$5$7$8$9DH$If^„;gdUjlkdc‹$$IfT–F4Ö”­Ö”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4ytUjŠT>\?\^\¤\Å\ë\I]—]-^|^À^_%_^_…tttttttttttt$5$7$8$9DH$Ifgdæ
Çykdü‹$$IfT–F4ÖÖ”ÿª$% ÖàÖ
ÿÿÌÖ0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4pÖ
ÿÿÌytUjŠT
^_„_¦_ð_#`8`‡`Ä`ò`^a†aœaæaGbWbŠb½bÝb6cnc©cîîîîîîîîîîîîîîîîîîîî$5$7$8$9DH$Ifgdæ
Ç©cªc«c¬c­c®c¯c°c±c²c³c´c“$
Æâ5$7$8$9DH$a$gd @¿lkd°Œ$$IfT–F4Ö”uÖ”ÿª$%Ö0ÿÿÿÿÿÿö%6ööÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö
FaöÚÿf4ytUjŠT ´cËcÌcäcåcdÄeÆe#f$f%f&f:f;fŒf¹fºf»fãÏ¿¿¿®¿©©©©©©©©©˜
Æâ5$7$8$9DH$gd @¿gdW,ù
Æâ5$7$8$9DH$gd"'É$5$7$8$9DH$a$gd @¿$
Æn5$7$8$9DH$a$gd @¿$
Æâ-DÀ5$7$8$9DH$MÆ
ÿ»Na$gd @¿àcâcåcñcócôcõcddd,d.dd”dÂeÄe&f:fºf»f¼f½f¾fÀfÁfÃfÄfÆfÇfÉfÊfñäÖɼ´¯´«§«§–‚–§x§l§d\X\X\X\XNjhW,ù0JEUhe)Ajhe)AUh¼*&h @¿h"'É6CJOJQJ]^J
aJ h"'É6CJOJQJ]^J
aJhW,ùh"'É h^8¶5hW,ùhW,ù5hW,ùhW,ùCJOJQJhW,ùhW,ùOJQJaJh @¿h @¿5OJQJaJh @¿h @¿CJOJQJh @¿h @¿5CJOJQJ»f¼f½f¿fÀfÂfÃfÅfÆfÈfÉfÔfÕfÖfIggŽg›gœg8h9h:h;h