Td corrigé Thème 3 : GESTION ET CREATION DE VALEUR pdf

Thème 3 : GESTION ET CREATION DE VALEUR

Thème 3 : GESTION ET CREATION DE VALEUR. Sous-thème 3.1 : Comment mesurer et répartir la valeur financière ? Sous-thème 3.2 : Comment mesurer et ...




part of the document



Thème 3 : GESTION ET CREATION DE VALEUR
Sous-thème 3.1 : Comment mesurer et répartir la valeur financière ?
Sous-thème 3.2 : Comment mesurer et répartir la valeur financière produite par l’organisation  ?
La notion de création de valeur











Contexte 
 Une idée née dans les pays anglo-saxons en début des années 90, en réponse aux nouveaux besoins liés aux changements des comportements alimentaires, que l’on connait maintenant en France sous le terme générique de «malbouffe» (alimentation industrialisée avec additifs de toutes sortes, restauration rapide américaine,…) et ses conséquences néfastes sur la santé (obésité, cancers et maladies cardio-vasculaires en particulier).
C’est en se retrouvant en Irlande devant un bar à jus de fruit que 2 frères ont eu l’idée de créer le concept «FEEL JUICE ».
FEEL JUICE est une enseigne, dont l’activité principale est la fabrication et la commercialisation de smoothies et de jus de fruits et légumes 100% naturels fraîchement préparés vendus au comptoir et à emporter, comme concept principal. En complément, FEEL JUICE propose une offre de restauration rapide composée de salades, soupes et wraps. Le succès de cette franchise1 repose sur le concept du « juice bar ».

 L’accord de franchise est donc un contrat de distribution qui associe une entreprise, propriétaire d’une marque ou d’une enseigne, le franchiseur, à un ou plusieurs commerçants indépendants, les franchisés
Comment mesurer la valeur sociale produite ?
La notion de valeur ajoutée
Schéma de production d un smoothie

  
Annexe 1 : Le prix d un smoothie

Valeur ajoutée
Prix de vente unitaire HT= 4 ¬ 50

Autres charges
1.00

Coût de revient


Fruits et eau
0.70
Coût des matières et fournitures


Gobelet et paille
(emballages)
0.1





A votre avis, de quoi sont composées les autres charges ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………A combien s’élève la valeur ajoutée produite par l’entreprise sur ce produit ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Proposez une définition de la valeur ajoutée = Une des mesures de la valeur financière




Comment calculer la valeur ajoutée produite par l’entreprise ?
Annexe 2
COMPTE DE RESULTAT AU 31/12/2012CHARGESPRODUITSCharges d’exploitation
Achats de matières premières
Achats de marchandises
Loyer
Autres achats et charges externes
Impôts et taxes
Salaires et traitements
Charges sociales
12 760
5 472
10 524
23 322
2 500
15 985
8 745Produits d’exploitation
Ventes de produits finis
Ventes de marchandises
72 978
18 543Charges financières
Intérêts et charges assimilées

643Produits financiers
Produits exceptionnels0
0
TOTAL des charges79 951Total des produits91 521Bénéfice11 570PerteTOTAL GENERAL91 521TOTAL GENERAL91 521
À quelle date a été établi ce document obligatoire ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Que représentent les colonnes charges et produits dans ce document ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………...……………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..…….……
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….…………..…
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Quel est le chiffre d’affaires réalisé en 2012 ? À quoi correspond cette notion ?
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………...…
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….…..
L’entreprise s’est-elle enrichie ? Si, oui, pourquoi et de combien ? Etablir la relation entre chiffre d’affaires (C.A.) et bénéfice.
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..…
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..…
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Proposez une définition du résultat bénéficiaire (=bénéfice) = une autre manière d’aborder la valeur financière







Retrouvez à quoi correspondent les éléments listés dans l’annexe 2 pour l’entreprise FEEL JUICE.
CHARGES…par exemple…Achats de matières premières

Achats de marchandises


loyer
Autres achats et
charges externes

Impôts et taxes


Salaires et traitements

Charges sociales

Intérêts et charges assimilées

PRODUITS…par exemple…Ventes de produits finis

Ventes de marchandises



Quelles sont les charges qui n’entrent pas dans le document de l’annexe 2 ? Quels sont les acteurs concernés par ces différentes charges ?
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

(À bien retenir………. le lien entre chiffre d’affaires et valeur ajoutée








……et entre valeur ajoutée et résultat







Quel est l’impact de la valeur financière créée sur le patrimoine de l’entreprise ?




Annexe 3

BILAN AU 31/12/2012ACTIFPASSIFImmobilisations
Fonds de commerce compris

15 993Capitaux propres
Capital social
Résultat de l’exercice
2 150
11 570Stocks de marchandises et de matières premières
4 290Dettes financières
-emprunts
4 301
Créances d’exploitation500Dettes d’exploitation
(dettes auprès des fournisseurs des salariés, de l’Etat, des organismes sociaux

10 775Disponibilités
Argent en banque
Argent en caisse

7 400
613TOTAL GENERAL28 796TOTAL GENERAL28 796
Retrouvez le résultat du document de l’annexe 2.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Que représente la colonne « passif » ? ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Et celle de « l’actif » ?
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

La répartition de la valeur ajoutée


Vous avez constaté, précédemment que certaines charges n’entrent pas dans le calcul de la valeur ajoutée, elles ne sont pas cependant sans conséquence.
Complétez le tableau et le schéma suivant :
Chiffre d'affaires
- Consommations intermédiaires=Ventes de la production
= Coûts des matières premières et des achats= Valeur Ajoutée
- rémunération des salariés
- impôts et taxes versés à l'Etat
- Rémunération des préteurs=Richesse crée par l'entreprise dans l’année
=Masse salariale

=Intérêts versés aux banques au titre des emprunts= Résultat
- Rémunération des actionnaires ou des propriétaires
= Autofinancement= Si > 0 : profit (bénéfice) = Si < 0 : perte (déficit)
=Dividendes versés en rémunération des capitaux (*)


=Pt du profit mis en réserve par l'entreprise pour financer son développementSous Excel créez un tableau récapitulatif de la valeur ajoutée produite par l’entreprise dans l’année 2011 (en montants et en % de la V.A.)
(*) L’entreprise décide de verser la moitié de son résultat à ses actionnaires).Représentez la répartition de la valeur ajoutée par un diagramme circulaire (= « Camembert ») puis imprimez votre travail et annexez-le à votre cours.
Complétez le schéma récapitulatif ci-dessous du partage de la valeur ajoutée en indiquant quels sont ses bénéficiaires









Les contraintes du partage de la valeur ajoutée et du résultat
Tableau des parties prenantes influant sur le montant de la valeur ajoutée créée
Partie prenante concernéeCe qu’elle désire…
Les clients







Les fournisseurs




Quelle sera l’incidence des événements suivants  sur le montant de la valeur ajoutée créée:
Les clients obtiennent une remise de 2% ?
………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Les fournisseurs augmentent leurs tarifs de 3 %
………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Tableau des parties prenantes concernées par le partage de la valeur ajoutée créée
Partie prenante concernéeCe qu’elle désire…
Les salariés (et organismes sociaux, les cotisations étant calculées sur les salaires)





L’Etat



Les banques et les prêteurs

Les apporteurs de capitaux ou le propriétaire

L’entreprise elle-même (=l’autofinancement)
 Quelle sera l’incidence pour l’entreprise d’une hausse de 2% des salaires et charges sociales ?
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Même question pour une baisse des dividendes ?
………………………………………………………………………………………………………………………………………….……………
La T.V.A ? Qu’est-ce que c’est ? Quel est son mécanisme ?







Que signifie T.V.A ?
………………………………………………………………………………………………………………………………………….……………
A qui est-elle destinée ?
………………………………………………………………………………………………………………………………………….……………
Faire des recherches HYPERLINK "http://fr.wikipedia.org/wiki/Taxe_sur_la_valeur_ajout%C3%A9e"http://fr.wikipedia.org/wiki/Taxe_sur_la_valeur_ajout%C3%A9e pour comprendre le mécanisme de la T.V.A
Complétez le tableau suivant pour vérifier votre compréhension de ce mécanisme. (Taux T.V.A 5,5%)
POMICULTEURFABRICANT DE COMPOTESCONSOMMATEUR FINAL …vous par exempleVente pommes H.T.10 000Vente compotes H.T. 20 000T.V.A. collectée sur ventesT.V.A. collectée sur ventesAchats de pommes Achats de pommes 10 000T.V.A récupérableT.V.A récupérableTVA due pour le moisTVA due pour le mois  SHAPE \* MERGEFORMAT 
La valeur financière d’une organisation est fondée sur :


 déterminé par










La valeur sociale produite


La valeur ajoutée est partagée entre différentes bénéficiaires








La TVA est neutre pour l’entreprise c’est le consommateur final qui la supporte.








Thème réalisé par Claudie Terrasson-Burande et Béatrice Ducout



Comment la gestion d’une organisation contribue-t-elle à la création de différentes formes de valeur ?

Les différentes formes de valeur
Valeur sociale

Valeur financière

Valeur perçue

Toute organisation doit être gérée en fonction de :
De ses finalités
De ses objectifs
Des attentes des parties prenantes

Smoothie Lucky


VALEUR AJOUTÉE :


BÉNÉFICE :

Consommations intermédiaires

Chiffre d’affaires
C.A.

Chiffre d’affaires
C.A.
-
Consommations intermédiaires C.I.

= V.A.

Valeur ajoutée
V.A.
-
Toutes les autres charges

= Résultat

Les documents obligatoires, c’est-à-dire ceux imposés par la loi sont :
le compte de résultat et le bilan.
Ils doivent être établis une fois par an (exercice comptable qui correspond en général à l’année civile).


Bilan = photo à une date du patrimoine

Compte de résultat= « film » d’une année complète







Valeur ajoutée







TICKET DE CAISSE 10/10/2012
1 Smoothie POMPOM 4, 50
T.V.A. 7% 0 ,32
Total vente à consommer sur place 4,82
Espèces
A bientôt chez Feel Juice (

LES VERGERS CORREZIENS
FACTURE
FEEL JUICE
Le 1er octobre 2012
100 KG pommes Royal Gala à 0,34 ¬ /kg
Montant total H.T. 34 ,00
T.V.A (5,5%)……………………………….. 1,87
TOTAL T.T.C 35,87

GESTION ET CRÉATION DE VALEUR

Le patrimoine

Le revenu

Le compte de résultat

Le bilan

Produits

Charges

PASSIF

ACTIF

Dont le principal est le Chiffre d’affaires

Ressources

Emplois

RÉSULTAT DE L’EXERCICE = Total Produits – Total Charges

Taxe sur la valeur ajoutée : TVA = impôt indirect sur la consommation

VALEUR AJOUTÉE = Chiffres d’affaires – Consommations intermédiaires

Dividendes

Intérêts

Impôts

ilzÊËÎÐñòõ÷ýþ

 óçÙÍ¿´¤”¤Š¤ŠyrdrOr:r(jAhÑIZh®NîU^JmHnHtH u(jhÑIZh®NîU^JmHnHtH uh×EKh®Nî5>*CJ$aJ$ h×EKh®Nî!h×EKh®Nî0JB*OJQJphÿh×EKh®Nî\^JhÒêh®Nî5CJ\^JaJjh®NîUmHnHtH uh®NîCJ\^JaJh^h®NîCJ\^JaJh^h®Nî5CJaJhÒêh®Nî5>*CJaJh×EKh®Nî5CJaJh^h®Nî5CJaJ(lÎñóôõøùúûýþÿÍ͖‰‰‰‰‰‰‰‰‰„gdár•gd…D $dð¤a$gd…D7$dð¤$d%d&d'd-DÀMÆ
ÿ÷–FNÆÿOÆÿPÆÿQÆÿa$gdÒê2$$d%d&d'd-DÀMÆ
ÿ÷–FNÆÿOÆÿPÆÿQÆÿa$gdÒêw1Æ1ªðÉðýýýýÿ
  ¾
; Ø Ü ¬
Ú
ö
úúç瘊Š}}xph
& FgdHD
& Fgdár•gdˆ:‹ $dð¤a$gdD6$d8¤K*$a$gdD6Nkdb$$If–l”/ Ö0”ÿ Þ'€ ËööÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laö$dð¤$G$Ifa$gdªw`gdár•  ; * ® ¯ Ø Ü Ý Þ a
o

«
¬
Ú
ö
46íßÒÄÒº©¡”„”„¡lVE6h×EKh®Nî56\]^J!h×EKh®Nî0JB*OJQJphÿ+hHDh®Nî0J5>*B*CJ^JaJphÿ.hf!Žh®Nî0J56>*B*CJ^JaJphÿh `h®Nî56B*\phh `h®Nî6B*phh `h®Nî6 jh `h®Nî0J6U^Jh×EKh®Nî\^Jh1êh®NîCJH*^JaJh^h®NîCJ^JaJh^h®NîCJ\^JaJ$h^h®NîCJKH^JaJnH tH ö
46Æ0túéßÓŵµ¢$dð¤$Ifa$gdÑIZK$dð¤$IfgdÑIZK$dð¤$IfgdÑIZ $
Æj a$gd;‡
Æ bgd `$„hdð¤^„ha$gd…Dgd…D6:*CJaJ h×EKh®Nî$jþl hÑIZh®NîUmHnHtH u$jj^ hÑIZh®NîUmHnHtH uh®NîmHnHtH u(jmbhÑIZh®NîU^JmHnHtH ujh®NîUmHnHtH u%tv” ¤K;;;dð¤$IfgdÑIZK$³kd–± $IfK$L$–l4ÖÖF
"a
à ÖÀ
t Öÿÿÿ¶Ýèÿú¿Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖ ÿÿÿÖ ÿÿÿÖ ÿÿÿÖ ÿÿÿ4Ö4Ö
laöpÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ¶Ýèÿú¿¤ÄÆìÜdð¤$IfgdÑIZK$$dð¤$Ifa$gdÑIZK$ÆÈïkd£² $IfK$L$–l4ÖÖrºÓ
"Zòà  Ö
À
t Ö2ÿÿÿÿÿòòòÿ²¡Çÿú¿Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöpÖ2ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿòòòÿ²¡Çÿú¿Èäîïïáïïdð¤$IfgdÑIZdð¤$IfgdÑIZK$ïkd
´ $IfK$L$–l4ÖÖrºÓ
"Z`ò   Ö
À
t Ö2ÿÿÿÿÿ’ÍÜÿ²¡Çÿú¿Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöpÖ2ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ’ÍÜÿ²¡Çÿú¿-:>?@Añááááádð¤$IfgdÑIZK$dð¤$IfgdÑIZABïkdvµ $IfK$L$–l4ÖÖrºÓ
"Z ò   Ö
À
t Ö2ÿÿÿÿÿ’ÍÜÿ²¡Çÿú¿Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöpÖ2ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ’ÍÜÿ²¡Çÿú¿BCDEÀOéêëìñywrmmhmmmmgdár•gdD6gd:1%xkd߶ $$If–lÖÖ0”ÿŒ
‹%ø

t Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laödð¤$IfgdÑIZ E}~N‘éî-6WXijE]œ±ÐÑÖ:;RS}´õ:Æ’ž%²#$%)+‹£¤¦ôìåôåÕôÎÀ´¨Î¨Î™Ž™ŽÎ™Ž™Ž™ŽÎŽÎŽÎŽÎô†ô†ô†åôåôÕô΂ô†¨‚Õh®NîhÒêh®Nî6hÑIZh®NîCJaJhÑIZh®Nî56>*CJaJhÑIZh®Nî5CJaJhÑIZh®Nî>*CJaJh^h®Nî5>*CJaJ h×EKh®Nîjh®NîUmHnHtH u hÒêh®NîhÒêh®Nî5hÒêh®Nî56>*3ìî-6WX`iüôãã~ããekdz· $$If–lÖÖ”ÿ#ü#
t Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÖÿÖÿÖÿ4Ö4Ö
laö$dð¤$Ifa$gdÑIZ
& FgdHD*$ijžµ»Ýí$‡yyyyyyyyhhh$dð¤$Ifa$gdÑIZdð¤$IfgdÑIZxkdÿ· $$If–lÖÖ0”ÿ’#þþ
t Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laö $+28?E]vŽ•œîîîîîààààîîdð¤$IfgdÑIZ$dð¤$Ifa$gdÑIZ œ±ÐÑÒÖêaSSSBBS$dð¤$Ifa$gdÑIZdð¤$IfgdÑIZžkdŒ¸ $$If–lÖÖ\”ÿØ
’#Dºþ

t Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöê ñàààBñàžkdS¹ $$If–lÖÖ\”ÿØ
’#Dºþ

t Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿ4Ö4Ö
laö$dð¤$Ifa$gdÑIZdð¤$IfgdÑIZ 3:;DKQRñàBñàñàžkdº $$If–lÖÖ\”ÿØ
’#Dºþ

t Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿ4Ö4Ö
laö$dð¤$Ifa$gdÑIZdð¤$IfgdÑIZRSahv}aSBSB$dð¤$Ifa$gdÑIZdð¤$IfgdÑIZžkdẠ$$If–lÖÖ\”ÿØ
’#Dºþ

t Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿ4Ö4Ö
laö}~´õ:}ÀDa\\W\OOOOdðgdµK$gdµK$gd:1%žkd¨» $$If–lÖÖ\”ÿØ
’#Dºþ

t Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿ4Ö4Ö
laö D…Æ[ž%g©ë-o±²#%&'()*+•£÷÷òêêòêêêêêêòòòòòòòòòòÙÙ$dð¤$Ifa$gdÑIZdðgdµK$gd:1%dðgdò-££¤ÃÄÅÆl[MMMdð¤$IfgdÑIZ$dð¤$Ifa$gdÑIZ’kdo¼ $$If–lÖÖ0”ÿØ
#D¸ Ö@@
t Öÿ³âÿ³âÖ0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laöpÖÿ³âÿ³â¦ÆÇâãëì'(BCDXY{|…†”•®¯²³ÊÎÐ\—›×ÜY^`a§¨©«¬¸¹ßàãäæóïóïóïóïäïäóïäïäïóÔóïóÔäïóäïÉÂïÂïÂïÂﺫ™ŽÔïÔïԃÔïÂïhRy™h®NîCJaJhŒbh®NîCJaJ#hÒêh®Nî5>*B*
CJaJphÀ j!ðh&Ch®Nî5CJ(aJ(h®NîCJ(aJ( h×EKh®NîhÒêh®Nî56>*jh®NîUmHnHtH uhÑIZh®NîCJaJh®NîhÑIZh®Nî5CJaJ3ÆÇÞßàáâl[MMMMdð¤$IfgdÑIZ$dð¤$Ifa$gdÑIZ’kd?½ $$If–lÖÖ0”ÿØ
#D¸ Ö@@
t ÖÿÆÙñÿÆÙñÖ0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laöpÖÿÆÙñÿÆÙñâãéêël[MMdð¤$IfgdÑIZ$dð¤$Ifa$gdÑIZ’kd¾ $$If–lÖÖ0”ÿØ
#D¸ Ö@@
t ÖÿÆÙñÿÆÙñÖ0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laöpÖÿÆÙñÿÆÙñëìýl[[MMMdð¤$IfgdÑIZ$dð¤$Ifa$gdÑIZ’kdß¾ $$If–lÖÖ0”ÿØ
#D¸ Ö@@
t ÖÿÆÙñÿÆÙñÖ0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laöpÖÿÆÙñÿÆÙñ#$%&'l[MMMMdð¤$IfgdÑIZ$dð¤$Ifa$gdÑIZ’kd¯¿ $$If–lÖÖ0”ÿØ
#D¸ Ö@@
t ÖÿÆÙñÿÆÙñÖ0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laöpÖÿÆÙñÿÆÙñ'(@ABC‡vhhhdð¤$IfgdÑIZ$dð¤$Ifa$gdÑIZxkdÀ $$If–lÖÖ0”ÿØ
#D¸
t Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laöCDUVWX‡vhhhdð¤$IfgdÑIZ$dð¤$Ifa$gdÑIZxkdÁ $$If–lÖÖ0”ÿØ
#D¸
t Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laöXYxyz{‡vhhhdð¤$IfgdÑIZ$dð¤$Ifa$gdÑIZxkdµÁ $$If–lÖÖ0”ÿØ
#D¸
t Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laö{|…”‡vv$dð¤$Ifa$gdÑIZxkdP $$If–lÖÖ0”ÿØ
#D¸
t Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laö”•®°±²l[MMMdð¤$IfgdÑIZ$dð¤$Ifa$gdÑIZ’kdë $$If–lÖÖ0”ÿØ
#D¸ Ö
t Öÿ²¡Çÿ²¡ÇÖ0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laöpÖÿ²¡Çÿ²¡Ç²³ÊËÌÍÎl[MMMMdð¤$IfgdÑIZ$dð¤$Ifa$gdÑIZ’kd»Ã $$If–lÖÖ0”ÿØ
#D¸ Ö
t ÖÿÌÀÙÿÌÀÙÖ0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laöpÖÿÌÀÙÿÌÀÙÎÏÐ\œÝ^`¨lgg____\T$a$gdŒb*$dðgdŒbgd:1%’kd‹Ä $$If–lÖÖ0”ÿØ
#D¸ Ö
t ÖÿÌÀÙÿÌÀÙÖ0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laöpÖÿÌÀÙÿÌÀÙ ¨ª«­®¯°·¸ßáâãäåæç?@IúúúúúúúúíúúúúúúèàúúúúÒdð¤$IfgdÑIZ
& Fgd:1%gdÅG× „ „Ä^„ `„ÄgdRy™gd:1%æçè;>$dð¤$Ifa$gdÑIZdð¤$IfgdÑIZ²kdçÓ $$If–lÖ”ÃÖF”ÿ€
Ó9%ì
Sf  Öà
t Öÿÿ™ÿ²¡Çÿ’ÍÜÖ0ÿÿÿÿÿÿö6öÖ ÿÿÿÖ ÿÿÿÖ ÿÿÿÖ ÿÿÿ4Ö4Ö
laöpÖÿÿ™ÿ²¡Çÿ’ÍÜ/ñÚkdçÔ $$If–l4Ö”aÖr”ÿ´€
bÓ9% Ìâq`f  Öà
t Öÿÿ™ÿÿÿ²¡ÇÖ0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöpÖÿÿ™ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ²¡Çdð¤$IfgdÑIZ>/Z/[/w/x/y/ñññññdð¤$IfgdÑIZy/z/Œ/%dð¤$IfgdÑIZÚkdÖ $$If–l4Ö”ìÖr”ÿ´€
bÓ9% Ìâq f  Öà
t Öÿÿ™ÿÿÿ²¡ÇÖ0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöpÖÿÿ™ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ²¡ÇŒ//ž/¼/½/ññññdð¤$IfgdÑIZ½/¾/Ð/%dð¤$IfgdÑIZÚkdO× $$If–l4Ö”aÖr”ÿ´€
bÓ9% Ìâq f  Öà
t Öÿÿ™ÿÿÿÿÿ²¡ÇÖ0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöpÖÿÿ™ÿÿÿÿÿ²¡ÇÐ/Ñ/ã/ä/å/ññññdð¤$IfgdÑIZå/æ/û/%dð¤$IfgdÑIZÚkdƒØ $$If–l4Ö”aÖr”ÿ´€
bÓ9% Ìâq f  Öà
t Öÿÿ™ÿÿÿÿÿ²¡ÇÖ0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöpÖÿÿ™ÿÿÿÿÿ²¡Çû/ü/000ññññdð¤$IfgdÑIZ000%dð¤$IfgdÑIZÚkd·Ù $$If–l4Ö”çÖr”ÿ´€
bÓ9%` `Ì`â`qf ÿÿÿÿÿÿÿÿ Öà
t Öÿÿ™ÿÿÿ²¡ÇÖ0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöpÖÿÿ™ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ²¡Ç00000ññññdð¤$IfgdÑIZ000%dð¤$IfgdÑIZÚkdÛ $$If–l4Ö”uÖr”ÿ´€
bÓ9%   Ì â qf ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ Öà
t Öÿÿ™ÿÿÿ²¡ÇÖ0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöpÖÿÿ™ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ²¡Ç00000ññññdð¤$IfgdÑIZ0 0!0>0% gdf!ŽÚkduÜ $$If–l4Ö”uÖr”ÿ´€
bÓ9%   Ì â qf ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ Öà
t Öÿÿ™ÿÿÿ²¡ÇÖ0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöpÖÿÿ™ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ²¡Ç0w0y0z0|0}00€000’0”0˜0š0ž0Ÿ0¥0¨0©0¬0Æ0Ç0È0É0Õ01111111!1"1&1u1v1w1x1y1÷óç×ó×Ð×ÈÃÈ×¼×¼×¼×ó׼糫£×—Ž×ƒ×ƒ×ƒ×£w£l÷óhpoÇh®NîCJaJhpoÇh®Nî5CJaJh¿;^h®NîCJaJh®Nî5CJaJh¿;^h®Nî5CJaJh®NîCJaJh®NîCJaJh®Nî5CJaJ hÇ@Yh®Nî h®Nî5hÇ@Yh®Nî5 hf!Žh®Nîjh®NîUmHnHtH uhÇ@Yh®Nî5CJaJh®Nîjh®NîU)>0w0z0}00“0”0™0š0Ÿ0¦0¨0ª0«0¬0Ç0È0É01111 1÷òòéääääääÛäääÏÏÊÂÊÊÊÊ$a$gd¿;^gd¿;^ $„Ä`„Äa$gdÇ@Y
Æe"gdÇ@YgdÇ@Y
ƈgdf!Žgdf!Ž$a$gdf!Ž 1!1#1%1&1w1y1z1|1}11€1‚1ƒ1Â1Ä1Å1Æ1-2.2O2a2úúñìàÖÔÖÔÖÔÖÔÏÍÔÔÅÀÔ¸
& FgdD6$a$$a$gdár•gd÷ó dð¤gd…D $„Ä`„Äa$gdpoÇgdpoÇ
Ædgd¿;^gd¿;^y1z1{1|1}1~11€11‚1ƒ1Á1Â1Ã1Ä1Æ1-2.2„2…233333#3&3'3/333P3Q3i3j3‚3„3¦3§3°3±3Å3Ç3â3ã3ó3ô3üôðüôðüôðüäðÔðüÈð½ð½ð½ð¶¬ð¶¬ð¥ðð’†’ðz𒆒ðzðhÞâh®Nî5CJ(aJ(hRy™h®Nî5CJaJhRy™h®NîCJaJhÒêh®Nî5 hÒêh®NîhÒêh®Nî5>* h®Nî5>*h^h®NîCJaJh^h®Nî5CJaJjh®NîUmHnHtH uh÷óh®Nî6CJaJh®Nîjh®NîUhn,-a2b2t2u2„2…2¹2Ë2Þ233333%3&3'32333P3Q3d3úòúòòðèèèèÝÝððððððÌÌ»$a$gdHDlÆ $a$gdÒêlÆ lÆ 
& FgdD6
& FgdD6gdD6d3i3j3}3‚3„3¦3§3°3±3À3Å3Ç3â3ã3ó3ô3>4b4Ì4Í4Î4îîãããããÛÛãããããÓÓɼɺº

& F dð¤gdÅG× dð¤gdÅG×$a$gdÅG×$a$gdHD
$dða$gdHD$a$gdHDlÆ ô3Â4Ì4Î4õ4ö4(5)5*5+5,5-5.5/5>5?5@5A5B5C5D5E5F5m5s5š5›5Œ6Ž66’6”6Â67*727678888V8W8u8íßÛÐÛÐÛÈÛÈÛÈÛÃÛÈÛÈÛÈÛ°¥¥¥¥Ûƒ¥ƒ¥w¥¥¥Ûohf!Žh®Nî5hVÝh®NîCJH*aJhf!Žh®Nî5CJaJ jJðhf!Žh®NîCJaJh®NîCJaJhVÝh®NîCJaJ$jjÞ h !h®NîUmHnHtH u h®Nî5h®NîB*
ph€h@dh®NîCJaJh®NîhÅG×h®Nî6OJQJ^J#h `h®Nî6CJOJQJ^JaJ+Î4õ4ö4(5)5*5+5,5-5.5/5>5?5@5A5B5C5D5E5b5—5Ü56 6’6”6÷÷÷÷òòííííååííííííãÙÙÙÙÙÙ dð¤xgdVÝ$a$gdÞeÝgdÞeÝgdˆà$a$gdy•”6Â67*7R7œ7þ78V8W8u8v8„8…888¦8§8°8±8º8»8Ã8Ä8Ë8Ì8Ò8ýýýýõõõõõííííííååååååååååå$a$gdÇ@Y$a$gdf!Ždðgd
4§u8v8„8…888¦8§8°8±8º8»8Ã8Ä8Ë8Ì8Ò8Ó8þ8ÿ89 9 999M9N9“9”9•9Ø9Ù9Ú9å9æ9ï9ð9÷9ø9ð ð ð
ððð"ð#ð0ð1ð9ð:ð?ð@ðIðJð]ð^ðnðoð§ð¨ð©ðªð«ðÃðüôüôüìüìüìüìüìüìüäÙüìüìüìüÔìüÔìüÈü¼ü¼üº¼¯ü¼üÈüÈü¼ü¼ü¼ü¼üÈüÔìü«£üjh®NîUhn,hÔqBh®NîCJaJUhÔqBh®Nî5CJaJh$ )h®Nî5CJaJ h®Nî5hÇ@Yh®NîCJaJh®NîCJaJhÇ@Yh®Nî5hf!Žh®Nî5h®Nî@Ò8Ó8ÿ89 9 999M9N9”9•9Ù9Ú9å9æ9ï9ð9÷9ø9 ð
ððð"ð#ð÷õõ÷÷÷÷÷÷÷÷ííååÝÝÝÝõõÝÝõõ$a$gdÔqB$a$gd$ )$a$gd¿;^$a$gdÇ@YCotisations

Salaires

Entreprise

Actionnaires

Banques

État

Salariés

Organismes sociaux

Autofinancement

TVA à reverser à l’État = TVA collectée – TVA déductible


 PAGE \* MERGEFORMAT 1