Td corrigé 2. Amplificateur à AOP (1,5 pts) - IUT en Ligne pdf

2. Amplificateur à AOP (1,5 pts) - IUT en Ligne

11 janv. 2016 ... Un corrigé avec barème de correction est remis aux étudiants en sortie du devoir .... a) Comment reconnaît-on que l'AOP ci-contre peut fonctionner en régime linéaire ? .... On appelle ce type de convertisseur un CNA R/2R ...




part of the document



Exercices sur la mise en œuvre des amplificateurs opérationnels

Ce document est une compilation des exercices posés en devoirs surveillés d’électricité au département Génie Electrique et Informatique Industrielle de l’IUT de Nantes. Ces devoirs se sont déroulés généralement sans documents, sans calculette et sans téléphone portable…

Les devoirs d’une durée de 80 min sont notés sur 20 points. Donc chaque point proposé au barème correspond approximativement à une activité de 4 min.

Ces exercices utilisent les connaissances développées dans la ressource  HYPERLINK "http://www.iutenligne.net/ressources/baselecpro-cours-et-exercices-d-electricite.html" Baselecpro sur le site IUTenligne.


Un corrigé avec barème de correction est remis aux étudiants en sortie du devoir (C’est souvent le seul moment où ils vont réfléchir à ce qu’ils ont su (ou pas su) faire dans ce devoir)

Personnellement, je me refuse à manipuler le barème d’un devoir lors de la correction dans le but d’obtenir une moyenne présentable. (ni trop ni trop peu…)
La moyenne d’un devoir doit refléter l’adéquation entre les objectifs de l’enseignant et les résultats des étudiants.


Les documents proposés ici sont délivrés dans un format qui permet tout assemblage/désassemblage ou modification à la convenance de l’utilisateur. Les dessins et les équations ont été réalisés avec Word97.

Nos étudiants disposent d’une masse considérable d’informations sur internet. Les enseignants sont maintenant soucieux de leur apprendre à utiliser intelligemment cet immense champ de connaissance. Ils leur apprennent notamment à citer les sources…




Michel PIOU - Agrégé de génie électrique – IUT de Nantes – France
11/01/2016
Table des matières


 TOC \o "1-2" \h \z \u  HYPERLINK \l "_Toc440266093" 1. Montage détecteur de lumière à amplificateur opérationnel. (3 pts)  PAGEREF _Toc440266093 \h 1
 HYPERLINK \l "_Toc440266094" 2. Amplificateur à AOP (1,5 pts)  PAGEREF _Toc440266094 \h 2
 HYPERLINK \l "_Toc440266095" 3. Amplificateur à AOP en sinusoïdal (2 pts)  PAGEREF _Toc440266095 \h 3
 HYPERLINK \l "_Toc440266096" 4. Montage à amplificateur opérationnel (3 entrées) (3pts)  PAGEREF _Toc440266096 \h 4
 HYPERLINK \l "_Toc440266097" 5. Montage à amplificateur opérationnel (2 entrées) (5 pts)  PAGEREF _Toc440266097 \h 5
 HYPERLINK \l "_Toc440266098" 6. Amplificateur monotension à AOP alimenté en 0/15V (10 pts)  PAGEREF _Toc440266098 \h 6
 HYPERLINK \l "_Toc440266099" 7. Convertisseur N/A (4,5 pts)  PAGEREF _Toc440266099 \h 10
 HYPERLINK \l "_Toc440266100" 8. Montage à amplificateur opérationnel à 2 entrées (4 pts)  PAGEREF _Toc440266100 \h 12
 HYPERLINK \l "_Toc440266101" 9. Montages à AOP avec un condensateur en régime quelconque (2 pts)  PAGEREF _Toc440266101 \h 13
 HYPERLINK \l "_Toc440266102" 10. Filtre à amplificateur opérationnel en régime alternatif sinusoïdal (4pts)  PAGEREF _Toc440266102 \h 13
 HYPERLINK \l "_Toc440266103" 11. Autres filtres à AOP :  PAGEREF _Toc440266103 \h 14

Montage détecteur de lumière à amplificateur opérationnel. (3 pts)

Comportement d’une photodiode :


Lorsque la photodiode n’est pas éclairée, elle se comporte comme une diode ordinaire.
Lorsque la photodiode est éclairée, sa caractéristique se déplace vers les courants négatifs (voir ci-contre).

Cette photodiode est placée dans le montage ci-dessous. L’amplificateur opérationnel est alimenté en +15V/-15V. On lui appliquera le modèle idéal.

a) On suppose l’amplificateur opérationnel en régime linéaire. Compléter les cases du tableau ci-dessous (sans justification):

V+-V-vDiDi2vsPhotodiode non éclairéePhotodiode éclairée sous 0,2 mW/cm2
b) Quelles sont les conditions nécessaires pour qu’un amplificateur opérationnel idéal soit en régime linéaire ?
Corrigé :

V+-V-vDiDi2vsPhotodiode non éclairée0- 15V000Photodiode éclairée sous 0,2 mW/cm20- 15V EMBED Equation.3  EMBED Equation.3 1 Va)
(Toutes les valeurs justes : 1pt)
(Tous les signes justes : 1pt)




b) Pour qu’un amplificateur opérationnel idéal soit en régime linéaire, il faut que sa sortie soit rebouclée sur l’entrée inverseuse. Cette première condition étant vérifiée, la tension de sortie doit rester à l’intérieur des limites des saturations haute et basse (1pt)
Ces deux conditions sont ici vérifiées, donc l’hypothèse du régime linéaire est justifiée.
Amplificateur à AOP (1,5 pts)

Déterminer l’expression numérique EMBED Equation.3  en fonction de  EMBED Equation.3  en supposant l amplificateur opérationnel idéal (non saturé) et en supposant que le Générateur Basse Fréquence présente une résistance interne de 600 Wð.






Corrigé :


 EMBED Equation.3 
 EMBED Equation.3 





Amplificateur à AOP en sinusoïdal (2 pts)

Déterminer l’expression du rapport  EMBED Equation.3  en fonction des résistances  EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3  en supposant l’amplificateur opérationnel idéal (non saturé). Démonstration (1/2 pt), Résultat (1/2 pt)







Le montage ci-contre fonctionne en régime alternatif sinusoïdal. Il peut donc être étudié en considérant directement les grandeurs complexes.

Déterminer l’expression du rapport  EMBED Equation.3  en fonction des impédances  EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3  en supposant l’amplificateur opérationnel idéal (non saturé). (1pt)



Corrigé :
 EMBED Equation.3 
 EMBED Equation.3 
Démonstration
Résultat


Le second montage s’étudie de la même façon que le premier en remplaçant les grandeurs réelles par les grandeurs complexes correspondantes.
Donc :  EMBED Equation.3 


Montage à amplificateur opérationnel (3 entrées) (3pts)

On supposera l’amplificateur idéal en fonctionnement linéaire.

Démontrer l’expression de  EMBED Equation.3 en fonction de  EMBED Equation.3 ,  EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3 , et des valeurs des résistances.

La méthode de démonstration n’est pas imposée. On peut, par exemple, exprimer  EMBED Equation.3 en fonction des tensions d’entrée et des valeurs des résistances et en déduire  EMBED Equation.3 
On peut également utiliser le théorème de Millman pour exprimer  EMBED Equation.3 en fonction de  EMBED Equation.3 ,  EMBED Equation.3 ,  EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3  et des valeurs des résistances puis en déduire  EMBED Equation.3 
Corrigé :

En linéaire :  EMBED Equation.3 , donc  EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3 

Donc  EMBED Equation.3   EMBED Equation.3 

c) On peut reconstruire la tension  EMBED Equation.3   avec une source de tension. Ceci ne change pas les autres tensions et courant du montage. Ensuite, on peut calculer  EMBED Equation.3  a l’aide du théorème de Millman :


 EMBED Equation.3  avec  EMBED Equation.3   EMBED Equation.3 

 EMBED Equation.3  Ce montage est un sommateur inverseur.
Montage à amplificateur opérationnel (2 entrées) (5 pts)
On supposera l’amplificateur idéal.

a) Comment reconnaît-on que l’AOP ci-contre peut fonctionner en régime linéaire ? Pour la suite, on le supposera en fonctionnement linéaire.
Que vaut vd dans ce cas ?

b) Le montage reçoit en entrées deux tensions : «  EMBED Equation.3  » et «  EMBED Equation.3  ». Trouver une relation entre  EMBED Equation.3 ,  EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3 .
En déduire la relation exprimant  EMBED Equation.3  en fonction de  EMBED Equation.3 ,  EMBED Equation.3 ,  EMBED Equation.3 ,  EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3 

c) Application numérique :
 EMBED Equation.3  continu ,  EMBED Equation.3  ,  EMBED Equation.3 .
Exprimer  EMBED Equation.3 

Corrigé :
a) La sortie de l’AOP est rebouclée sur l’entrée « - ». C’est la condition pour que l’AOP puisse fonctionner en régime linéaire.
Dans ce cas  EMBED Equation.3 

b)  EMBED Equation.3  (loi des nœuds).
 EMBED Equation.3 

Le montage réalise une fonction sommateur inverseur

c) Application numérique :  EMBED Equation.3 


Amplificateur monotension à AOP alimenté en 0/15V (10 pts)

a) Comment reconnaît-on que l’AOP ci-dessous peut fonctionner en régime linéaire ?
Pour toute la suite du problème, on le supposera idéal et en fonctionnement linéaire.

Dans toute la suite de l’exercice, les deux résistances « R » sont identiques.

b) Toutes les sources qui agissent sur le montage ci-dessous sont des sources de tension continue et le réseau électrique est linéaire. Donc, en régime permanent, toutes les tensions et tous les courants sont continus. Les condensateurs se comportent donc comme des circuits ouverts.
Sans aucune justification, indiquer sur le schéma ci-dessous, la valeur numériques des tensions et des courants représentés.


c) La source de tension « e » ci-dessous est alternative sinusoïdale. Sa fréquence est suffisamment élevée pour que l’impédance du condensateur C1 soit négligeable par rapport à la résistance R1. De même l’impédance du condensateur C2 est négligeable par rapport à la résistance R3. On considèrera donc que les condensateurs C1 et C2 se comportent comme des courts-circuits.
Sans aucune justification, indiquer sur le schéma ci-dessous, l’expression ou la valeur des tensions et des courants représentés. On utilisera si nécessaire les paramètres « e », R1, R2, R3 ou R.


d) Dans le montage ci-dessous, on associe la source de signal « e » de la question c) et la source de tension continue de 15 V de la question b). Le réseau électrique est supposé linéaire, on peut donc appliquer le théorème de superposition
Sans aucune justification, indiquer sur le schéma ci-dessous, l’expression ou la valeur des tensions et des courants représentés. On utilisera si nécessaire les paramètres « e », R1, R2, R3 ou R.



e) Application numérique :

 EMBED Equation.3  ;  EMBED Equation.3 . Exprimer  EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3 .
L’hypothèse « l’amplificateur opérationnel n’est pas saturé mais en fonctionnement linéaire » est-elle vérifiée ?
Justifier en quelques mots.

Corrigé :
a) L’AOP ci-dessous peut fonctionner en régime linéaire car sa sortie est rebouclée sur son entrée « - »
3 pts


3 pts



2 pts





 EMBED Equation.3   EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3  1pt

La tension  EMBED Equation.3  est bien comprise entre les tensions d’alimentation :  EMBED Equation.3 .
Il n’y a donc pas de saturation. 1pt

Le montage constitue un amplificateur inverseur de gain 10 alimenté en monotension.

Principe de l’amplification monotension alimenté en 0/15V:




Convertisseur N/A (4,5 pts)
On rappelle les résultats suivants (On ne demande pas de les redémontrer). (Les résistances « 2R » ont une valeur double des résistances « R »)

A partir des résultats rappelés ci-dessus, déterminer le modèle équivalent de Thévenin du dipôle « A-B » (à gauches des points A et B ci-contre). Expliquer la démarche en quelques mots.

Redessiner le schéma ci contre en remplaçant le dipôle « A-B » par son modèle équivalent de Thévenin. En déduire  EMBED Equation.3  en fonction de  EMBED Equation.3 ,  EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3 

 EMBED Equation.3 ,  EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3  sont des tensions issues des sorties d’un circuit numérique. Elles peuvent prendre seulement deux valeurs :  EMBED Equation.3 . On écrit :  EMBED Equation.3 ,  EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3  avec les variables numériques  EMBED Equation.3 ,  EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3  qui peuvent prendre les valeurs 0 ou 1.
Compléter l’expression de la tension  EMBED Equation.3  en fonction de  EMBED Equation.3 ,  EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3  sous la forme  EMBED Equation.3 
Corrigé :

En appliquant le théorème de superposition, la tension aux bornes du dipôle AB à vides est  EMBED Equation.3 . C’est sa tension équivalente de Thévenin.

La résistance équivalente du dipôle AB est la résistance vue entre ses bornes lorsque les sources indépendantes ( EMBED Equation.3 ,  EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3 ) sont remplacées par leur résistance interne. Donc  EMBED Equation.3 

 EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3 . Donc  EMBED Equation.3 
 EMBED Equation.3 
Nous obtenons un convertisseur numérique/analogique de trois bits. La résistance équivalente vue de la sortie de l’amplificateur opérationnel est nulle.

On peut généraliser la méthode sur n bits. On appelle ce type de convertisseur un CNA R/2R


Montage à amplificateur opérationnel à 2 entrées (4 pts)

On adoptera le modèle idéal pour l’amplificateur opérationnel ci-contre.

A quoi reconnait-on que le montage peut fonctionner en régime linéaire ?
Exprimer  EMBED Equation.3  en fonction de  EMBED Equation.3  et des résistances présentes dans le montage.
Exprimer  EMBED Equation.3  en fonction de  EMBED Equation.3 ,  EMBED Equation.3  et des résistances présentes dans le montage.
En déduire, lorsque le fonctionnement est linéaire,  EMBED Equation.3  en fonction de  EMBED Equation.3 ,  EMBED Equation.3  et des résistances du montage.
Que devient cette relation lorsque  EMBED Equation.3  ?


Corrigé :

Modèle idéal :  EMBED Equation.3 

La sortie est rebouclée sur l’entrée « - »  donc l’amplificateur opérationnel fonctionne en régime linéaire tant qu’il n’est pas saturé.

 EMBED Equation.3  Pont diviseur de tension

 EMBED Equation.3  Théorème de superposition ou théorème de Millman



 EMBED Equation.3 

Ou  EMBED Equation.3  .

Lorsque  EMBED Equation.3  :  EMBED Equation.3 . C’est la fonction soustracteur.


Montages à AOP avec un condensateur en régime quelconque (2 pts)
L’amplificateur opérationnel ci-contre est supposé idéal non saturé.
Exprimer la relation entre  EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3 .


Quelle est la fonction réalisée par ce montage ?



Corrigé :
 EMBED Equation.3   EMBED Equation.3 

Ce montage est un « dérivateur »

Filtre à amplificateur opérationnel en régime alternatif sinusoïdal (4pts)
On suppose l’amplificateur opérationnel ci-contre idéal et en régime linéaire.
Soit  EMBED Equation.3 , on lui associe le complexe  EMBED Equation.3 

Les deux résistances « R » ont le même nom et donc la même valeur.



Exprimer  EMBED Equation.3  en fonction de  EMBED Equation.3  et des impédances de R et C
Exprimer  EMBED Equation.3  en fonction de  EMBED Equation.3  et des impédances de R et Rs
En déduire le rapport complexe  EMBED Equation.3  en fonction des impédances des éléments du montage

Corrigé :

En appliquant la formule du pont diviseur de tension sur chaque entrée de l’AOP :

 EMBED Equation.3 
 EMBED Equation.3 
 EMBED Equation.3   EMBED Equation.3   EMBED Equation.3 

Autres filtres à AOP :
Voir dans le chapitre « 05-Bode »








-  PAGE \* MERGEFORMAT 14 -

 HYPERLINK "http://www.iutenligne.net/"  EMBED CorelPhotoPaint.Image.8  HYPERLINK "http://www.iutenligne.net/ressources/exercicelecpro.html"ExercicElecPro

 HYPERLINK "http://www.iutenligne.net/"  EMBED CorelPhotoPaint.Image.8  HYPERLINK "http://www.iutenligne.net/ressources/exercicelecpro.html"ExercicElecPro

-  PAGE 1 -






































































































































































































































i

R

ve

vS

C

(

+

-







Une version de Baselecpro est disponible sous forme d’un livre aux éditions Ellipses dans la collection Technosup sous le titre
 HYPERLINK "http://www.editions-ellipses.fr/les-lois-de-l-electricite-regimes-continu-sinusoidal-triphase-transitoire-cours-et-exercices-corriges-electricite-generale-niveau-a-p-7348.html" ÉlectricitÉ gÉnÉrale – Les lois de l’électricité



1,5pt

0,5pt

1pt

0,5pt

0,5pt

- s

e

i

0

i

e

s

1,5pt

i

0

i

GBF

e

s

R2 = 10 kWð

R1 = 1 kWð

V+

V-

(

+

-

GBF

e

s

R2 = 10 kWð

R1 = 1 kWð

V+

V-

(

+

-

0 V

0 V

15 V

15 V

Supprimer la composante continue

Amplifier

Ajouter une composante continue

1 pt

1 pt

1 pt

1 pt

- vS

1 pt

1 pt

1 pt

1 pt

0

0

0

V-

V+

R

R

Rs

Ve

C

(

-

v-

v+

R

R

Rs

ve

vS

C

(

-

+

+

VS

0,5 pt

1 pt

1 pt

1 pt

0,5 pt

e1

R1

R2

e2

vS

R4

R3

Vd

v+

v-

(

+

-

e1

R1

R2

e2

vS

R4

R3

Vd

v+

v-

(

+

-

1pt

-VS

0

i

i

VS

R

0

V+

V-

(

+

-

 EMBED Equation.3 

R

B

A

2pt

0,5pt

0,5pt

0,5pt

A

B

VS

R

Vd

V+

V-

(

+

-

E1

E2

E3

2R

2R

2R

R

R

2R

Req = R

2R

2R

2R

R

R

2R

 EMBED Equation.3 

E1

2R

2R

2R

R

R

2R

 EMBED Equation.3 

E2

2R

2R

2R

R

R

2R

 EMBED Equation.3 

E3

2R

2R

2R

R

R

2R

R2

R1

0

0

(

+

-

Z2

Z1

I

E

S

(

+

-

i

e

s

R2

R1

V-

(

+

15 V

10 kWð

10 kWð

R3 = 10 kWð

s2

C2 = 100 nF

15 V

0 V

C1 = 100 nF

e

s1

R2 = 100 kWð

R1 = 10 kWð

(

+

-

s2

 EMBED Equation.3 

 EMBED Equation.3 

7,5 V

0

7,5 V

15 V

Ressource HYPERLINK "http://www.iutenligne.net/ressources/exercicelecpro.html"ExercicElecPro proposée sur le site Internet  HYPERLINK "http://www.iutenligne.net/"  EMBED CorelPhotoPaint.Image.8 

Copyright : droits et obligations des utilisateurs

L’auteur ne renonce pas à sa qualité d'auteur et aux droits moraux qui s'y rapportent du fait de la publication de son document.
Les utilisateurs sont autorisés à faire un usage non commercial, personnel ou collectif, de ce document notamment dans les activités d'enseignement, de formation ou de loisirs. Toute ou partie de cette ressource ne doit pas faire l'objet d'une vente - en tout état de cause, une copie ne peut pas être facturée à un montant supérieur à celui de son support.

Pour tout extrait de ce document, l'utilisateur doit maintenir de façon lisible le nom de l’auteur Michel Piou et la référence au site Internet IUT en ligne. La diffusion de toute ou partie de cette ressource sur un site internet autre que le site IUT en ligne est interdite.



R

R

C2

15 V

0 V

C1

e

s1

R2

R1

(

+

-

 EMBED Equation.3 

e

0

 EMBED Equation.3 

0

 EMBED Equation.3 

 EMBED Equation.3 

0

0

0

R

R

R3

s2

C2

15 V

0 V

C1

e

s1

R2

R1

(

+

-

 EMBED Equation.3 

0

0

0

0

0

0

7,5 V

7,5 V

0

7,5 V

0

15 V

R

R

R3

s2

C2

15 V

0 V

C1

s1

R2

R1

(

+

-

15 V

10 k@A7 Q è ö "
#
&
0
1
”
•
–
 
¡
®
¸
º
™ ¢ þ 
Z
\
TYZ\]^ «¬­óìèãèÜèÜØÑù¨ÃžÃѓØèØè‹è‡èè{m{f{b{Üh‘ji hvN…h Êjh ÊUmHnHuh Ê *h»[AhFkßhÆIËh¡½hFkß6hxfh»[AB*phÿh}rƒh»[A0J5!jh»[A5B*Uphÿh»[A5B*phÿjh»[A5B*Uphÿ hxfh»[Ah»[A hxfhFkß hFkß6hFkß hpHŒhFkßhÊ_¤hFkß5CJ aJ $@AP Q ç è ¼
½
¾
x y  ‹ Œ  [
\
XYZ]^¡­ÀÂúõðõõõõõõõõõõõõõõõõëëëããõõ$a$gd Êgd ÊgdË•gdFkßgdÊ_¤ŸD/F¼Aþþþ­ÀÂÃÄÛÜÝÞúûüýÿBCD^_`abcdef‚ƒ„…‡ˆ¦§¨ÂúöñéåéÒĻġÒĻĖ‡–v‡–‡Ò»ÒÄ»Ä\ÒĻĖ‡–2j/h‘jihÖ>*B*UmHnHphÿu j²hÖUmHnHujh‘jiUmHnHuh‘jimHnHu2j5h‘jihÖ>*B*UmHnHphÿuh‘jimHnHuh’D
h‘ji0JmHnHu$jh’D
h‘ji0JUmHnHuhÜEdjhÜEdU h#(%5hFkß hFkß5$ÂÃdÈ7´4µ—±UWxyzÐ?@ÔÕTúóóóóóóóóóììúçâÝÝÝÝÝÝÝÝÝÝgdQgdU_gdÎ:¸
ÆÀ
*

ÆÐ
*
gdxfÂÃÄÅÆÇÈÉÊæçèéëì123456789UVWXZ[’“”®ïàÕ๫¹«‘«¹«ÕàՀàÕ๫¹«f«¹«ÕàÕ2j#h‘jihÖ>*B*UmHnHphÿu j¦hÖUmHnHu2j)h‘jihÖ>*B*UmHnHphÿuh’D
h‘ji0JmHnHuh‘jimHnHu$jh’D
h‘ji0JUmHnHuh‘jimHnHujh‘jiUmHnHu j¬hÖUmHnHu$®¯°±²³´µ¶ÒÓÔÕ×Ø./0123456RSTUWX“”•¯ïàÕ๫¹«‘«¹«ÕàՀàÕ๫¹«f«¹«ÕàÕ2jh‘jihÖ>*B*UmHnHphÿu jšhÖUmHnHu2jh‘jihÖ>*B*UmHnHphÿuh’D
h‘ji0JmHnHuh‘jimHnHu$jh’D
h‘ji0JUmHnHuh‘jimHnHujh‘jiUmHnHu j hÖUmHnHu$¯°±²³´µ¶·ÓÔÕÖØÙõö÷6789;*B*UmHnHphÿu jŽhÖUmHnHu2jh‘jihÖ>*B*UmHnHphÿuh’D
h‘ji0JmHnHuh‘jimHnHu$jh’D
h‘ji0JUmHnHuh‘jimHnHujh‘jiUmHnHu j”hÖUmHnHu$‘’”•–—˜™µ¶·¸º»üýþ !=>?@CDŽªïàÕ๫¹«‘«¹«ÕàՀàÕ๫¹«f«¹«ÕàÕ2jÿ h‘jihÖ>*B*UmHnHphÿu j‚ hÖUmHnHu2j h‘jihÖ>*B*UmHnHphÿuh’D
h‘ji0JmHnHuh‘jimHnHu$jh’D
h‘ji0JUmHnHuh‘jimHnHujh‘jiUmHnHu jˆhÖUmHnHu$ª«¬®¯°±²³ÏÐÑÒÕÖìíî 
 
.KMTUïàÕ๫¹«‘«¹«ÕàՀàÕà¹xtplhlaYhU_B*phÿ hU_hU_hähU_ho)­hxfjhÜEdU jv hÖUmHnHu2jù
h‘jihÖ>*B*UmHnHphÿuh’D
h‘ji0JmHnHuh‘jimHnHu$jh’D
h‘ji0JUmHnHuh‘jimHnHujh‘jiUmHnHu j|
hÖUmHnHu UVWX-=@ÌÍÕ×ó>RWXZ[\]^_`abcdfg ©ª±´#$%/02356789òîòåÚåîòîÕîÑîÌîÄîĽî©î³îž’îÕ{wîÄîĽî³hU_hU_B*phÿhQB*phÿ hQhQh4 hQCJH*aJh4 hQCJaJh4 h=,žCJ H*h4 hQCJ H* hïp7hQh4 hQH* hQ6h©v hQ5hQ6mHnHuhQmHnHuhQjhQUmHnHu.TUV\_behúèÓÓÓÓÓ$$„& #$/„Ifa$b$gd4 $„& #$/„Ifb$gd4 gdQhi-$„& #$/„Ifb$gd4 Òkdó $$If–FÖ”2ֈ”ÿ” ]í¶FpÉÉ
tà
6 ””Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿ”4Ö4Ö
laöe4yt4 ‚ƒ„…†ííííí$„& #$/„Ifb$gd4 †‡«-$„& #$/„Ifb$gd4 Òkdô $$If–FÖ”)ֈ”ÿ” ]í¶FpÉÉ
tà
6 ””Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿ”4Ö4Ö
laöe4yt4 «¬­®¯°ííííí$„& #$/„Ifb$gd4 °±²$-((gdQÒkdõ
$$If–FÖ”2ֈ”ÿ” ]í¶FpÉÉ
tà
6 ””Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿ”4Ö4Ö
laöe4yt4 $/017:=@CøóáÌÌÌÌÌ$$„& #$/„Ifa$b$gd4 $„& #$/„Ifb$gd4 gdU_¤ÈgdU_9:;?AB„Ž—˜«¬­®¯°ÃÄÅÆÌÍÎÏêìï ùõëùõáõëõÖÊõÂõ°£ÂõÂõ‘„ÂõwojbXjXjõ *h[õhQ6h©v hQ6 hQ6hÑS8hQ5hÐ^BhQ5 hQ5jh4 hQEHöÿU#j3FlV
h4 hQCJUVaJjÜh4 hQEHöÿU#jFlV
h4 hQCJUVaJjhQUh4 hQCJH*aJh4 hQCJaJh4 h=,žCJ H*h4 hQCJ H*hQ hïp7hQ"CD\-$„& #$/„Ifb$gd4 Òkdö$$If–FÖ”2ֈ”ÿ” ]jwpÉ


tà
6 ””Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿ”4Ö4Ö
laöe4yt4 \^dfhjêêêêê$$„& #$/„Ifa$b$gd4 jk-$„& #$/„Ifb$gd4 Òkdé$$If–FÖ”)ֈ”ÿ” ]jwpÉ


tà
6 ””Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿ”4Ö4Ö
laöe4yt4 ‘—¯ÇËêêêêê$$„& #$/„Ifa$b$gd4 ËÌÏñ-(((gdQÒkdD$$If–FÖ”2ֈ”ÿ” ]jwpÉ


tà
6 ””Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÿ”4Ö4Ö
laöe4yt4 %‚£¥@BDFH\`b’ÂÆÈÊÌÎúúúúúúõððððððððððððððððððëgdh8Ägdš?ygdš?ygdQkmšÅ$€‚˜¡¢£¤¥¯ÆÇÚÛÜÝíî²´ÈÊÔÖ6úöïçöçöÝöØöÔÎÄÔ´­¦ÔžÔ…žÔžÔvlžÔ_Ô_Ô_ÔhÂW°hÿN5B*phÿj1hÿNEHöÿUjßQýJ
hÿNCJUVaJj7hÿNEHöÿUjÑQýJ
hÿNCJUVaJjhÿNU hÂW°hÿN hÿN6]jhÿNCJUmHnHuhÿNB*CJphÿ
hÿNCJhÿN hQy( *h[õhQ6hÞ[•hQ5 hn)9hQhQ hQ5%68H\^bdŠŒŽ’”º¼¾ÀÂÄÈÎ
89:JKøôìÜôÔôÅ»ÔôÔô¬¢ÔôÜô™••ˆwp•e^U^h Œhh8ÄEHäÿ h Œhh8Äjh Œhh8ÄU hÂW°hh8Ä jh>;9hh8ÄUmHnHu hh8Ä6]
hh8ÄCJhh8ÄhÿN5CJ\jÛhÿNEHâÿUjZ&ÿN
hÿNCJUVaJj*hÿNEHôÿUj%ÿN
hÿNCJUVaJjhÿNUjhÿNCJUmHnHuhÿNB*phÿhÿNhÿNOJQJ 
 š›efghrŠ¡±»¼½Ihij¤úúúúúúúúúúúúúúúúúúúúúúúúúõðgdU_gdš?ygdh8ÄKLMNklm}~€…†‡—˜™š›Ú  ›¥¾¿ÀÐÑÒñäÙÕÙÎÅηªÙÕÙÎÅ̏ÙՊ‚ÕtÕmÕÙÎdÎVj¿+XX
h Œhh8ÄUVh Œhh8ÄEHäÿ hÂW°hh8Äjhh8ÄUmHnHuhP9hh8Ä6 hh8Ä6j)$h Œhh8ÄEHöÿUj¾+XX
h Œhh8ÄUVj/"h Œhh8ÄEHöÿUj½+XX
h Œhh8ÄUVh Œhh8ÄEHöÿ h Œhh8Ähh8Äjh Œhh8ÄUj h Œhh8ÄEHäÿUj¼+XX
h Œhh8ÄUV ÒÓÔðñò
   _dehrstu…†òçãØÑÈѺ­ØãØÑÈџ’Ø㍅ã}od]T]hË&Thh8ÄEHöÿ hË&Thh8ÄjhË&Thh8ÄUjhh8ÄUmHnHuhh8ÄB*phÿhj0chh8Ä6 hh8Ä6jK*h2pshh8ÄEHðÿUjÁ+XX
h2pshh8ÄUVj9(h2pshh8ÄEHðÿUjÀ+XX
h2pshh8ÄUVh2pshh8ÄEHðÿ h2pshh8Äjh2pshh8ÄUhh8Äjh Œhh8ÄUj"&h Œhh8ÄEHäÿU†‡ˆ‰Š‹ŒœžŸ ¡¢±²IJQRScdefgij›œñäÙÕÍÕÇÕ¼¯Í՜՜՜ՑŠŠsf‘Õ[WSWhähU_hš?yhÿNB*phÿjÚ1hP9hh8ÄEHÞÿUjÄ+XX
hP9hh8ÄUVhP9hh8ÄEHÞÿ hP9hh8ÄjhP9hh8ÄU$jh>;9hh8ÄCJUmHnHujá.h>;9hh8ÄEHâÿUjÃ+XX
hh8ÄUV
hh8ÄEHâÿjhh8ÄUhh8ÄjhË&Thh8ÄUjY,hË&Thh8ÄEHöÿUjÂ+XX
hË&Thh8ÄUVœ¢£¤¥¦³Ûãå      & ' : ; < = ? @ S T U V Z [ n o p q “ ” ùîêÚêÓêÓÌêÄ굫ÄêÄ꜒ÄêÄêƒyÄêÄêj`Äê[ hU_\j7:hU_EHôÿUj$VI
hU_CJUVaJjF8hU_EHöÿUj$VI
hU_CJUVaJjU6hU_EHöÿUj$VI
hU_CJUVaJjh4hU_EHôÿUjï#VI
hU_CJUVaJjhU_U hU_6] hCTIhU_jhU_CJUmHnHuhU_hU_hU_B*phÿ hÍ`HhU_#¤¦åæ“ ” `!r"|"~"Ý"Þ"##þ#ÿ#$V$W$˜$Ô$ø$ú$‡%¡%¢%v&úúúúúúúóúúúúúúúúúúúîééééàé 
Ƹp#gd{‹gd{‹gd{‹¤ÈgdU_gdU_” â ã ö ÷ ø ù H!I!\!]!^!_! !¡!´!µ!¶!·!Æ!Ç!Ú!Û!Ü!Ý!ß!à!ó!ô!÷ê÷ÖÇê÷ê÷³¤ê÷ê÷ê÷ê÷m^ê÷ê÷J&jD$VI
hÍ`HhU_6CJUVaJjBhÍ`HhU_6EHöÿU&jE$VI
hÍ`HhU_6CJUVaJj@hÍ`HhU_6EHúÿU&j1$VI
hÍ`HhU_6CJUVaJj>hÍ`HhU_6EHôÿU&jï#VI
hÍ`HhU_6CJUVaJj(÷M
hþk%CJUVaJ"{7|7}77Ž7¡7¢7£7¤7¦7§7º7»7¼7½7Á7Â7Õ7Ö7×7Ø7ç7è7û7ü7ý7þ78 8
8 8
8878h8õíéíéÚÐíéíéÁ·íéí騞íéí鏅íé}un^éWé hþk%5\jhþk%CJUmHnHu h4h4hš?yB*phÿhþk%B*phÿjFÉhþk%EHÚÿUjñ4ÿN
hþk%CJUVaJjYÇhþk%EHôÿUjš÷M
hþk%CJUVaJjlÅhþk%EHöÿUj÷M
hþk%CJUVaJjÃhþk%EHöÿUj„÷M
hþk%CJUVaJhþk%jhþk%Uj’Áhþk%EHôÿU"A7ÿ7
8 8«8¬8µ9¶9 :%:¾:¿:;;;V;W; ;¢;ë;a