Td corrigé Corrigé pdf

Corrigé

Terminale S annales zéro 2013 ? sujet 1 ? Corrigé et barème Page : 1/9 .... Déterminer la catégorie d'une réaction à partir de l'examen de la nature des .... Donc le spectre RMN 1 est celui de l'éthanol et le spectre RMN 2 est celui de l' éther.




part of the document



RECOMMANDATIONS DE CORRECTION POUR L’ÉPREUVE DE PHYSIQUE-CHIMIE (Spécifique)

I. Le satellite Planck (6 points)
II. L’anesthésie des prémices à nos jours (9 points)
III. Quand les astrophysiciens voient rouge… (5 points)


Pour la correction de l'écrit et pour l'oral, il est indispensable de respecter le programme et ses commentaires (B.O. spécial n°8 du 13 octobre 2011).

Les modalités de l’épreuve de sciences physiques du baccalauréat général, série S, à compter de la session 2013, sont fixées par la note de service n° 2011-154 du 3/10/2011 publiée au B.O. spécial n° 7 du 6 octobre 2011


Pour l'écrit :
Sur la copie le correcteur porte la note sur 20 arrondie au demi-point.

On rappelle que le traitement équitable des candidats impose de respecter scrupuleusement les exigences du barème et de ses commentaires élaborés après la commission d'entente.

Rappel sur les modalités de l'épreuve orale de contrôle.

L’épreuve de contrôle est orale, de durée vingt minutes, précédées de vingt minutes de préparation.
Il convient de respecter les notions, contenus et compétences exigibles du programme et l’organisation de l’épreuve B.O. spécial n° 7 du 6 octobre 2011, note de service n° 2011-154 du 3/10/2011.
Le candidat tire au sort un sujet comportant deux questions, portant sur deux domaines de natures différentes du programme, et doit traiter les deux questions. Pour les candidats qui ont choisi l’enseignement de spécialité, une question porte sur le programme de l’enseignement spécifique et l’autre sur le programme de l’enseignement de spécialité.
Les notions et compétences mobilisées dans les programmes des classes antérieures à la classe de terminale mais non reprises dans celle-ci doivent être assimilées par les candidats qui peuvent avoir à les utiliser.
En fonction du contenu du sujet tiré au sort par le candidat, l’examinateur décide si l’usage de la calculatrice est autorisé ou interdit.
Cette épreuve a lieu dans une salle comportant du matériel de physique-chimie afin que des questions puissent être posées sur le matériel expérimental et son utilisation, sans que le candidat soit conduit à manipuler.
Cette épreuve a lieu dans une salle comportant du matériel de physique-chimie afin que des questions puissent être posées sur le matériel expérimental et son utilisation, sans que le candidat soit conduit à manipuler.

LE SATELLITE PLANCK (6 points)

Synthèse : la mission « Planck » (4 points)
Exemple de synthèse :
Le satellite Planck a été mis en orbite, en 2009, par Ariane 5. Il est équipé de différents capteurs permettant de détecter le rayonnement fossile. Par un balayage systématique du ciel, il a pour mission de recueillir des informations sur l'origine de l'Univers et l'assemblage des galaxies.
Le rayonnement fossile détecté par le satellite est un rayonnement électromagnétique émis par l’Univers, se comportant comme un corps noir, quelques centaines de milliers d’années après le Big-Bang. Ce rayonnement provient de toutes les directions du ciel avec une intensité constante dans le temps.
A cause de la dilatation de l'Univers, ce rayonnement correspond aujourd'hui au rayonnement d'un corps à la température de 3K.
D'après la loi de Wien,  QUOTE  . Ce rayonnement a donc une longueur d'onde dans le vide de l'ordre de 1 mm. Il s'agit donc d'un rayonnement à la frontière entre infrarouge et ondes radio (document 4).

Les rayonnements de cette longueur d'onde sont presque totalement absorbés par l’atmosphère terrestre, comme l’indique le document 2. Cela explique l'intérêt de placer les capteurs hors de l'atmosphère pour réaliser la cartographie de l'Univers.
Le rayonnement fossile a été émis par l’Univers primitif lorsqu’il est devenu transparent. L’intensité de ce rayonnement, capté par le satellite Planck, dépend de la densité de l’univers primitif dans la direction pointée. Cette observation permet donc de mesurer les inhomogénéités de densité de matière de l’Univers quelques centaines de milliers d’années après le Big-Bang, et d’en dresser une véritable carte.

Points clés :

Présentation du satellite (année et lieu de lancement par exemple) 0,25 point
De sa mission : recueillir des informations sur l'origine de l'Univers 0,25 point

Source : l’Univers primitif devenu transparent, se comportant comme un corps noir. 0,25 point
Nature : rayonnement électromagnétique. 0,25 point
Intensité et direction : intensité constante au cours du temps, provient de toutes les
directions du ciel.
0, 5 point
Longueur d’onde dans le vide : Corps noir à 3K => Valeur de la longueur d'onde »max = 1 mm
(loi de Wien).
Rayonnement à la frontière entre IR et onde radio. 1 point

L'atmosphère est totalement opaque à la longueur d'onde » = 1 mm
Nécessité de capter ce rayonnement hors atmosphère 0, 5 point


Conclusion :
Capter le rayonnement fossile dans toutes les directions donne des informations sur
sa source, l’univers fossile, donc d’en dresser une carte présentant les inhomogénéités
(ou « grumeaux ») selon la direction d’observation. 0, 75 point

Soin apporté à la rédaction 0, 25 point

Notions et contenusCompétences exigiblesRayonnement dans l’univers
Absorption de rayonnement par l’atmosphère terrestre


Loi de Wien (première S)Extraire et exploiter des informations sur l’absorption de rayonnements par l’atmosphère terrestre et ses conséquences sur l’observation des sources de rayonnement dans l’Univers.

Exploiter la loi de Wien, son expression étant donnée.

Rédiger une synthèse de documents mobilisant les capacités d’analyse, d’esprit critique, de synthèse et les méthodes de travail qu’elles supposent.

Utiliser des documents en langue étrangère.
Analyse du mouvement du satellite Planck : (2 points)















Schéma de la configuration Soleil, Terre, Planck (les orbites ne sont pas exigées) 0,25 point
Selon la troisième loi de Kepler, T² / a3 = constante

T est la période de révolution du corps autour du Soleil
a est le demi grand axe de son orbite (accepter : rayon de l’orbite) 0,5 point


La Terre et le satellite Planck, en orbite autour du Soleil, étant à des distances différentes,
devraient avoir des périodes de révolution différentes.
Ceci est en contradiction avec l’alignement des trois corps célestes à tout instant.
0,75 point


Plusieurs hypothèses sont possibles pour lever cette contradiction : 0,5 point

La force gravitationnelle exercée par la Terre sur Planck n’est pas à négliger par
rapport à la force exercée par le Soleil, la troisième loi de Kepler ne s’applique donc
pas (système à trois corps) ;

Le satellite est muni d’un système de propulsion ;

Toute autre réponse cohérente sera acceptée.



Notions et contenusCompétences exigibles
Lois de Kepler.
Révolution de la Terre autour du Soleil.
Mouvement d’un satellite.
Connaitre les trois lois de Kepler.



Formuler une hypothèse
(programme de première S) L’ANESTHÉSIE DES PRÉMICES À NOS JOURS (9 points)

CorrigéBarèmeNotions et contenusCompétencesPartie A : L’éther diéthylique1. Choix d’un protocole1.
Conditions opératoires
Température °C
Nom du produit
Catégorie de la réaction chimique

1
300
éthylène
élimination

2
140
éther diéthylique
substitution

1Grandes catégories de réactions en chimie organique : substitution, addition, élimination.
Protocole de synthèse organique :
- Choix des paramètres expérimentaux.Déterminer la catégorie d’une réaction à partir de l’examen de la nature des réactifs et des produits2. Analyse du protocole retenu2.1.La température d’ébullition de l’éther est de 35°C à pression atmosphérique. L’éther s’évapore facilement. Il faut donc le recueillir dans la glace.0,5- Choix du montage.Effectuer une analyse critique de protocoles expérimentaux pour identifier les espèces chimiques mises en jeu, leurs quantités et les paramètres expérimentaux.
Justifier le choix des techniques de synthèse et d’analyse utilisés.2.2.Par contre, la température d’ébullition de l’éthylène (- 104°C) est trop basse pour le condenser dans le régrigérant et il s’échappera sous forme de gaz.0,5- Identification des produits.Effectuer une analyse critique de protocoles expérimentaux pour identifier les espèces chimiques mises en jeu, leurs quantités et les paramètres expérimentaux.
Justifier le choix des techniques de synthèse et d’analyse utilisés.2.3. QUOTE  
AN :  QUOTE  =  QUOTE   = 0,44 mol

D’après l’équation, néther = QUOTE   × néthanol


AN :  QUOTE  1Calcul de masse et de quantité de matière.Programme de seconde.2.4.La solution d’hydroxyde de sodium est basique et permet d’éliminer les traces d’acide.0,5Réactions totales en faveur des produits :
- mélange d’un acide fort et d’une base forte dans l’eau.Effectuer une analyse critique de protocoles expérimentaux pour identifier les espèces chimiques mises en jeu, leurs quantités et les paramètres expérimentaux.
Reconnaître un acide, une base dans la théorie de Brönsted.2.5.L’éther étant moins dense que la phase aqueuse, il constitue la phase supérieure.0,5- Choix de la technique de purification.Effectuer une analyse critique de protocoles expérimentaux pour identifier les espèces chimiques mises en jeu, leurs quantités et les paramètres expérimentaux.3. Étude du mécanisme de la synthèse de l’éther diéthylique3.1.
L’oxygène possède deux doublets d’électrons, c’est le donneur. L’ion H+ est accepteur d’électrons.
Un doublet donneur de l’oxygène de l’éthanol attaque l’ion H+ accepteur.

 Étape (a) : CH3-CH2-OH + H+  EMBED MSDraw.1.01  CH3-CH2-OH2+
1Interaction entre des sites donneurs et accepteurs de doublets d’électrons.
Représentation du mouvement d’un doublet d’électrons à l’aide d’une flèche courbe lors d’une étape d’un mécanisme réactionnel.Identifier un site donneur, un site accepteur de doublet d’électrons.

Relier par une flèche courbe les sites donneur et accepteur en vue d’expliquer la formation ou la rupture de liaisons3.2.L’ion H+ est consommé lors de l’étape (a) et régénéré lors de l’étape (c). Ce n’est donc pas un réactif.
L’acide sulfurique est un catalyseur.0,5Catalyse.Temps et évolution chimique : cinétique et catalyse4. Technique d’analyse des espèces chimiques intervenant dans la réactionLe spectre IR 2 ne présente pas de large bande vers 3200-3700 cm-1 caractéristique du groupe OH.
C’est donc celui de l’éther et le spectre IR 1 celui de l’éthanol.

Pour la RMN, les protons de l’éthanol CH3-CH2-OH sont tels que :
CH3 : 2 voisins donc 2 + 1 = 3 pics donc triplet.
CH2 : 3 voisins donc quadruplet
OH : pas de voisin donc singulet

Pour l’éther, il n’y a plus le singulet. Donc le spectre RMN 1 est celui de l’éthanol et le spectre RMN 2 est celui de l’éther.1,5Spectre IR
Identification de liaisons à l’aide du nombre d’onde correspondant.
Détermination de groupes caractéristiques.
Spectre RMN du proton
Identification de molécules organiques à l’aide de la multiplicité du signal.Exploiter un spectre IR pour déterminer des groupes caractéristiques à l’aide de table de données. Associer un groupe caractéristique à une fonction dans le cas des alcool, aldéhyde, cétone, acide carboxylique, ester, amine, amide.
Identifier les protons équivalents
Relier la multiplicité du signal au nombre des voisins







Partie B : Un remplaçant de l’éther diéthylique1.1.


0,5Transformation en chimie organique. Aspect macroscopique.Transformation en chimie organique
Reconnaître les groupes caractéristiques dans les cétones et amines


1.2.
Les molécules A et A’ n’ont pas la même configuration spatiale.1Carbone asymétrique.
Enantiomérie.
Représentation spatiale des molécules
Utiliser la représentation de Cram.
Identifier les atomes de carbone asymétrique d’une molécule donnée.
A partir d’un modèle moléculaire ou d’une représentation, reconnaître si des molécules sont identiques, énantiomères, diastéréoisomères.
2.La demi-vie d’élimination est la durée nécessaire pour que la moitié de la kétamine soit éliminée par l’organisme.0,5Temps et évolution chimique

QUAND LES ASTROPHYSICIENS VOIENT ROUGE… (5 points)


CorrigéBarèmeNotions ContenusCompétences exigibles1.
Le document 1 indique que lð > lð0 , de plus v *CJ^Jhê[h)ƒ6CJ^Jhê[h)ƒ56CJ^JhŠÈh)ƒ^Jh[oô5CJ\hM9h)ƒ5CJ\h)ƒ5CJ\h2
€h)ƒ5CJ\hŠÈh)ƒ5^Jh)ƒ56CJ \^JhŠÈh)ƒ56CJ \^J'MNr¨áâã{ | X
Y
Z
÷òáÏÏò¥{{{{{)dð$d%d&d'dNÆÿOÆÿPÆÿQÆÿgd)ƒ)dð$d%d&d'dNÆÿOÆÿPÆÿQÆÿgd)ƒ
Æh7„7„Éý^„7`„Éýgd)ƒ
Æ7„7„Éý^„7`„Éýgd)ƒgd)ƒ$a$gd)ƒ ÄâPããþþþZ
i
²
³
d e ž Ÿ  Æ %Ò¨¨¨¨{{¨¨¨,$dð$d%d&d'dNÆÿOÆÿPÆÿQÆÿa$gd)ƒ)dð$d%d&d'dNÆÿOÆÿPÆÿQÆÿgd)ƒ,$dð$d%d&d'dNÆÿOÆÿPÆÿQÆÿa$gd)ƒ
%ü‡a;ÄÆÈäGúúúúúúúúúúúúúúíúúúúúãÚÚúú„h^„hgdD
$
& F'¤gdD „w„Å^„w`„Ågd)ƒgd)ƒ67>}Œßì%]}›„œ¦´(*>®ÂÄÆÈFG€žŸ¹ÔØÙÜõíõäØõØõØõÐõØõĸÐõ°õØõ¤õ™‚zoõgõ°g°g°õØh¦w»^JaJhDhD^JaJhD^JaJhDh)ƒ^JaJhhmœh)ƒ5^JaJhhmœh)ƒ^JaJh¦w»h)ƒ6^JaJh)ƒ^JaJh¯X[h)ƒH*PJ^Jh¦w»h)ƒ6PJ^Jhô *^JaJh¹Wh)ƒ5^JaJhÓ$Œ5^JaJhÓ$Œ^JaJh¹Wh)ƒ^JaJ'GŸåæ+AB]’“”úúúúúîîsjjjj $IfgdÌ@­{kd’$$If–lÖÖ0”ÿ­Æ%
t Ö0ö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laöytÌ@­ $$Ifa$gdÌ@­gd)ƒ ÜÝä

ABab™šœ01\]^_‰–—˜žØòóöêßêöêöÔÈÁ¶©ž©¶–©–¶Á‰…‰r–^–VNhH*^JaJh¦w»^JaJ&jhår°U^JaJmHnHtH u$jhår°hår°UmHnHtH uh)ƒ hC
ph)ƒ
h)ƒ^Jh)ƒ^JaJh´U¯h)ƒ^JaJh1% h)ƒCJ ^JaJ héh)ƒ^JaJ héh)ƒhéh)ƒ5^JaJh¹WhD^JaJh¹Wh)ƒ^JaJh¹Wh)ƒ5^JaJh)ƒ5^JaJ”­ab™š01]^_—™šöööööööö{vqvvgdDgd)ƒ{kd‘$$If–lÖÖ0”ÿ­Æ%
t Ö0ö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laöytÌ@­ $IfgdÌ@­
š›œŸ ¡¢£¤¥¦§¨ = A z Ì Í Î .!f!»!Æ!Ç!È!"úúúúúúúúúúúúúúúúúúúúúúúíúúú „w„Å^„w`„Ågd)ƒgd)ƒóúüþÿ / 0  Â Ë Ì Í !.!e!f!•!²!»!¿!Å!Æ!Ç!È! "
""""""o"p"Ç"È"æ"L#v#øðäÛäÐļ´äмÐðÐðмÐÛäмм¨ÛŸÛ伎€uðu¼ihéh)ƒ5^JaJht0Mh)ƒ^JaJht0MCJOJQJ^JaJ hñzBh)ƒCJOJQJ^JaJht0M5^JaJh—h(h)ƒ5^JaJh5D^JaJh)ƒ^JaJhC
ph)ƒH*^JaJhC
ph)ƒ^JaJh)ƒ5^JaJhÃ~h)ƒ5^JaJht0M^JaJh¦w»^JaJ&""p"È"æ"ç"##I#J#K#L#`#v#úðççÞÓÞÓúúúÇÇ $$Ifa$gdÌ@­
& F*$1$gd)ƒ„Ð^„Ðgd)ƒ„h^„hgdt0M
$
& F¤gdt0Mgd)ƒ
v#w#x#ˆ#±#Ë#Ì#ð#ñ#ò#ó# $%$„{{{{{{{{{{{ $IfgdÌ@­{kdœ‘$$If–lÖÖ0”ÿ­Æ%
t Ö0ö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laöytÌ@­ v#w#
$ $%$&$'$)$/$0$:$;$A$B$L$M$N$O$W$X$Y$Z$a$b$i$|$‰$Š$ª$­$®$Ç$Ê$Ë$Î$Ï$ùîæîùàÜØÒØÒØÒØËÃ˼±«‘ƒwnwgwgwg[hhEJÝ5^JaJ h¥e¾hEJÝhEJÝ5^JaJh¥e¾hEJÝ5^JaJhÊhEJÝ5>*^JaJhÊhEJÝ5^JaJh¥e¾hEJÝ5>*^JaJ
h_^Jhk`Áh_5\] hk`ÁhÞ7ªhk`Áhk`Á5 hk`Áhk`Á
ht0M^Jht0Mh—X
h)ƒ^Jh)ƒ^JaJhéh)ƒ^JaJ héh)ƒ#%$&$'$X$Y$Z$b$i$}$‰$„zri]]]] $$Ifa$gdÌ@­ $IfgdÌ@­$a$gd_gdIm“gd)ƒ{kd!’$$If–lÖÖ0”ÿ­Æ%
t Ö0ö6öÖÿÿÖÿÿÖÿÿÖÿÿ4Ö4Ö
laöytÌ@­ ‰$Š$‹$ª$«$¬$­$KBBBBB $IfgdÌ@­´kd¦’$$If–lÖÖr”ÿº‡‚1+w=&Íû¯ F
t Ö0ÿÿÿÿÿÿöã=6öÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöytÌ@­­$®$¯$Ç$È$É$Ê$KBBBBB $IfgdÌ@­´kd{“$$If–lÖÖr”ÿº‡‚1+w=&Íû¯ F
t Ö0ÿÿÿÿÿÿöã=6öÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöytÌ@­Ê$Ë$Î$Ï$æ$õ$%KBB777
$IfgdÌ@­K$ $IfgdÌ@­´kdP”$$If–lÖÖr”ÿº‡‚1+w=&Íû¯ F
t Ö0ÿÿÿÿÿÿöã=6öÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöytÌ@­Ï$å$&%'%B%C%h%i%j%l%é%ê%ë%&u&v&–&—&™&š&ž&Ÿ&¯&Ï&4'6'7'8'K'L'0(1(2(6(7(Ð(Ñ(Ó(Ô(Õ(ó(Ø)Ù)Ú)Þ)øíæíæíæØÍźźíæ®ÍØ楮íÅíÅÍź’Ø楮퇝ÅÍŒØæzhEJÝ5^JaJmH sH h^c²hEJÝ^JaJhZ \hEJÝ^JaJhÉ*^JaJ h¥e¾hEJÝh¥e¾hEJÝ^JaJhÃQ^JaJ,%&%'%)%-%6%B%ôMôôôô¦kd%•$IfK$L$T–lÖÖ\ÆD
ÓðiÜó
t Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöytÌ@­ŠT
$IfgdÌ@­K$B%C%E%I%[%h%XMMMM
$IfgdÌ@­K$¦kdë•$IfK$L$T–lÖÖ\ÆD
ÓðiÜó
t Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöytÌ@­ŠTh%i%j%l%Ç%é%&u&XOCOOOO $$Ifa$gdÌ@­ $IfgdÌ@­¦kd±–$IfK$L$T–lÖÖ\ÆD
ÓðiÜó
t Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿÖÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöytÌ@­ŠTu&v&w&–&—&˜&™&I@@@@@ $IfgdÌ@­¶kdw—$$If–lÖ”Ör”ÿº‡‚1+w=&Íû¯ F
t Ö0ÿÿÿÿÿÿöã=6öÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöytÌ@­™&š&Ÿ&4'8'L'ì'KBB6BB $$Ifa$gdÌ@­ $IfgdÌ@­´kdP˜$$If–lÖÖr”ÿº‡‚1+w=&Íû¯ F
t Ö0ÿÿÿÿÿÿöã=6öÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöytÌ@­ì'1(2(7(Ñ(Õ(ô(öBöö6ö $$Ifa$gdÌ@­´kd%™$$If–lÖÖr”ÿº‡‚1+w=&Íû¯ F
t Ö0ÿÿÿÿÿÿöã=6öÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöytÌ@­ $IfgdÌ@­ô(”)Ù)Ú)ß)î)**ööBöööö´kdú™$$If–lÖÖr”ÿº‡‚1+w=&Íû¯ F
t Ö0ÿÿÿÿÿÿöã=6öÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿÖÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöytÌ@­ $IfgdÌ@­Þ)ß)à)ç)è)é)ê)ë)ì)í)ó)ô)û)ü)ý)þ)ÿ)***
* * *
****1*2*ïÜÑÄÑܷܬ¡ÜєÑ܇ܬÜÑzÑÜmܬbVh—XhEJÝ6^JaJh—XhEJÝ^JaJjWåh °h °EHòÿUj ©h °h °EHòÿUjklh °h °EHøÿUjÍ/h °h °EHøÿUhÃQhô *^JaJhÃQhEJÝ^JaJjNåh °h °EHîÿUjϚh °h °EHîÿUhÃQh °^JaJ%jh °h °U^JaJmH sH hê|;hEJÝ5^JaJmH sH 2*7*9*:*A*B*C*D*E*F*G*H*I*J*Q*S*T*U*Z*[*b*c*d*e*f*g*h*i*óèÙÎÁÎٴ٩žè’óè‡wÙÎjÎÙ]ÙRh_ôhEyó^JaJj›'h °h °EHòÿUjåh °h °EHòÿUhô *^JaJhEJÝ^JaJj»˜h °h °Uh—XhEJÝ6^JaJh—XhõK¶^JaJh—XhEyó^JaJj0]h °h °EHòÿUj¥!h °h °EHòÿUh °h °^JaJjh °h °U^JaJh—XhEJÝ^JaJh—XhEJÝH*^JaJ*R*S*U*h*j*•*«*ööíäØöö $$Ifa$gdÌ@­ $IfgdŒBß $IfgdEyó $IfgdÌ@­i*j*”*«*¬*±*³*´*Ò*++
+8+9+q+r+,,M,N,O,T,i,j,l,m,¥,¦,¨,Ò,r-s-t-x-y-±-²-´-õíâÛÒíÒÇí»³í¨í¨íâÛÒí•í•íŠ³íâÛ~u~õgh¥e¾hEJÝ5>*^JaJh¹ 5^JaJh¥e¾hEJÝ5^JaJh—5hEJÝ^JaJhŸ ¹^JaJhZ \hEJÝ^JaJh(‰hEJÝ^JaJhÉ*^JaJh„G¥hEJÝ^JaJhEJÝ5CJOJQJ^JaJ#h¥e¾hEJÝ5CJOJQJ^JaJ h¥e¾hEJÝhþE£hEJÝ^JaJhÉ>>> >(>*>,>z>ˆ>Š>Œ>>’>¦>¨>®>°>º>¼>¾>È>öòîòæîöîòîòîòîØÎîμîαÎîμîÎ¥šŽš€štšiîòj*eh °h °Uhy]hEJÝH*mH sH  j´hy]hEJÝmH sH hy]hEJÝH*OJQJhy]hEJÝmH sH h³hEJÝ6mH sH jŽ#h °h °U
hEJÝaJhEJÝ^JaJnHtHhEJÝ^JnHtHhEJÝOJQJ^JnHtHhEJÝOJQJhEJÝhô *hEJÝH*OJQJ)¦=¨=²=´= >>íÚËË;kdš"$$IfT–lÖr€ÿa¢žZ+19áÿÿÿÿAÿÿÿÿ€üÿÿÿÿ¼ ×

t ööÖÖÖÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöìÿytÌ@­ŠT$$*$G$Ifa$gdÌ@­$„’ÿ$*$G$If^„’ÿa$gdÌ@­$„’ÿ$G$If^„’ÿa$gdÌ@­>> >*>,>z>ïãÐÁÁ$$*$G$Ifa$gdÌ@­$„’ÿ$*$G$If^„’ÿa$gdÌ@­ $*$G$IfgdÌ@­„Ãý$*$G$If]„ÃýgdÌ@­z>|>Š>º>¾>ä>Ø?m]RRDR
$$G$Ifa$gdy]
$G$IfgdÌ@­„Ãý$*$G$If]„ÃýgdÌ@­‘kd2d$$IfT–l”šÖr€ÿa¢žZ+19áÿÿÿÿAÿÿÿÿ€üÿÿÿÿ¼ ×

t ööÖÖÖÖÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ4Ö4Ö
laöìÿytÌ@­ŠTÈ>Ê>Ø>Ú>Ü>Þ>à>â>ä>Š? ?¢?¨?²?´?¶?¸?¼?Ä?Æ?Ì?Ð?Ø?Ú?à?ä?è?ö?ø?ú?@
@ @@ôíàíôÓôÌÈÁ¼¸Á̯¦ÈÁ˜ÁÁƒuiuôí\íôj‚Bh °h °EHïÿUhEJÝ^JaJnHtHhEJÝ^JnHtHhEJÝh³hEJÝ^JnHtHh³hEJÝH* j´hy]hEJÝmH sH h³hy]^Jh³hEJÝ^Jh›x¤ h›x¤6 h³hEJÝh³ h³hy]jqôh °h °EHòÿUjT§h °h °EHòÿU h °h °jh °h °U!Ø?Ú?â?ä?æ?è?óáο¿$$*$G$Ifa$gdÌ@­$„’ÿ$*$G$If^„’ÿa$gdÌ@­$„’ÿ$G$If^„’ÿa$gdÌ@­ $*$G$IfgdÌ@­è?ê?ø?@„@Ž@o_SS@$„’ÿ$*$G$If^„’ÿa$gdÌ@­ $*$G$IfgdÉ