Td corrigé Acronyme - Sites personnels de Télécom ParisTech pdf

Acronyme - Sites personnels de Télécom ParisTech

Création des cours, TD, montage des TME et évolution de l'U.E. Architecture des ... Cette problématique récente est un sujet central au croisement de la recherche d'information et de l'apprentissage. ...... Protocoles de routage EIGRP et OSPF.




part of the document



:

SCIENCES ET TECHNOLOGIE

Date d'ouverture prévue pour la formation : SEPTEMBRE 2006

Dates d'approbation par les Conseils de l'établissement :

CEVU : 10/10/2005
CA : 24/10/2005

MASTER DE SCIENCES ET TECHNOLOGIES

MENTION : INFORMATIQUE

PARTIE I – PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA MENTION




Responsable de la formation :

Jacques Malenfant, professeur

Université Pierre et Marie Curie ET Laboratoire d'informatique de Paris 6
UFR 922 – Informatique Pôle IA - Case 169
Maison de la Pédagogie UPMC - CNRS (UMR 7606)
4 Place Jussieu 8 rue du Capitaine Scott
75252 PARIS CEDEX 05 75015 Paris
téléphone : 01 44 27 72 29 téléphone : 01 44 27 88 01
télécopieur : 01 44 27 62 86 télécopieur : 01 44 27 70 70
mél : HYPERLINK "mailto:Jacques.Malenfant@upmc.fr" Jacques.Malenfant@upmc.fr mél : HYPERLINK "mailto:Jacques.Malenfant@lip6.fr" Jacques.Malenfant@lip6.fr



Présentation de la mention

En quelque cinquante ans d’existence, l’informatique est devenue la première sinon l’une des premières fonctions en ce qui concerne le recrutement des cadres en France. Malgré les aléas conjoncturels, cette demande du marché du travail justifie de la part de la nation un effort de formation soutenu dans le domaine. La mention « Informatique » du master de sciences et technologies de l’UPMC a pour ambition de contribuer à cet effort en s’appuyant à la fois sur la longue tradition de ses contacts avec l’industrie et sur les compétences de l'UPMC dans le domaine, professeurs et maîtres de conférences pour l'essentiel regroupés au sein du Laboratoire d'Informatique de Paris 6 (LIP6), l’un des plus gros et des plus performants laboratoires en informatique de France. La mention peut aussi compter sur de nombreux partenaires académiques, scientifiques et industriels, dont l’École nationale supérieure des télécommunications de Paris (ENST) avec laquelle elle demande la co-habilitation de certaines de ses spécialités.

La présente demande d’habilitation prend comme point de départ l’expérience de la première année d’existence de la mention et propose des améliorations visant à rendre la formation à la fois plus lisible, plus souple et mieux adaptée aux demandes des étudiants, du marché du travail et de la recherche. En effet, s'il existe une autre constante dans le domaine de l'informatique depuis plus de cinquante ans, c'est bien la rapidité de l'évolution de cette « jeune » discipline. Suivre ces évolutions rapides est un défi de tous les instants pour toutes les formations du domaine, et les nouveaux masters n'y échappent évidemment pas. Malgré la forte demande qui assure des débouchés importants aux diplômés, les formations se doivent d’adopter un rythme élevé de ressourcement pour répondre à ces évolutions, qui touchent les fondements de la discipline, bien sûr, mais également les besoins du marché du travail.

Depuis quelques années, en effet, la mondialisation de l'industrie informatique a pris une forme que l'occident n'avait guère connue jusque là et qui bouleverse la donne de l’insertion professionnelle des jeunes diplômés : la délocalisation vers les pays émergents (Inde, Chine, ...). Face à une croissance de la complexité des systèmes et de la taille des applications, l'industrie doit maîtriser ses coûts. En stéréotypant de plus en plus son travail, l'industrie informatique, autrefois utilisant pour l'essentiel une main-d’œuvre occidentale, s'est donnée les moyens de faire massivement appel à la délocalisation vers les pays émergents dont la bonne qualité du travail et les coûts de main d’œuvre encore peu élevés lui donnent un avantage concurrentiel indispensable aujourd'hui.

Dans ce contexte de concurrence exacerbée, les formations de master se doivent d’accélérer et d’accentuer leur évolution. Il ne suffit plus de former des informaticiens au fait des concepts de leur discipline, rompus à l'utilisation des technologies les plus à la pointe, et à l'application des meilleurs stéréotypes techniques. Il est maintenant crucial de leur faire maîtriser les savoir-faire les plus performants de manière à ce qu'ils sachent donner à leur travail une productivité qui soit très largement au-dessus de celle de cette nouvelle compétition des pays émergents. Cette exigence, de plus en plus transversale par rapport aux sorties dites « recherche » (correspondant aux anciens DEA) et « professionnalisante » (correspondant aux anciens DESS), est une trame de base à la constitution du programme de notre mention.

L'ambition de la mention « Informatique » du master de sciences et technologies de l'Université Pierre et Marie Curie est donc d'offrir une formation de pointe qui prépare ses futurs diplômés à affronter un marché du travail toujours plus exigeant, plus mondialisé et plus compétitif. Héritière des DEA et DESS en informatique de Paris 6, la mention « Informatique » a également pour ambition de maintenir un même niveau d'excellence que celui de ces formations reconnues depuis des années et ce, en s'appuyant sur les méthodes pédagogiques et organisationnelles qui y ont fait leurs preuves.

Notre objectif pédagogique est de prendre les étudiants ayant un niveau au moins équivalent à celui de la licence informatique et de les porter à ce niveau de compétence exigé à la fois par le monde de l'entreprise et par le monde de la recherche, dont les besoins en termes de profils de sortie sont en pleine convergence à ce niveau d’études. Pour cela, nous visons à leur faire acquérir successivement le complément de formation conceptuelle nécessaire après une licence en informatique, puis les connaissances pointues dans leur spécialité qui leur donneront un positionnement en phase avec les besoins du marché du travail et de la recherche, et enfin de leur faire maîtriser les savoir-faire et les outils de haute productivité dans leur domaine de spécialité.

Après avoir atteint ces objectifs dans les trois premiers semestres, le quatrième semestre de la formation est essentiellement consacré à la formation par la pratique. Celle-ci peut se réaliser par un stage en laboratoire préparant à une poursuite d'études puis à une intégration sur le marché du travail plutôt orientée recherche et innovation. Elle peut aussi se réaliser par un stage en entreprise, préparant à une intégration immédiate du marché du travail plutôt orientée développement, innovation et encadrement.

Dans l'ensemble, la formation doit permettre aux étudiants de comprendre les fondements et techniques de la discipline, mais aussi d'innover, pour ceux qui se dirigeront vers la recherche publique ou privée, et de suivre pro-activement l'évolution de la discipline pour ceux qui se dirigeront vers de métiers du développement, du conseil ou de l'encadrement.

Pour atteindre ces objectifs, la mention « Informatique » regroupe l'ensemble des parcours de formation à dominante informatique de l’UPMC en six spécialités, adossées aux domaines d'excellence de ses enseignants-chercheurs issus le plus souvent du LIP6, et en association avec nos partenaires académiques :

Architecture et conception des systèmes intégrés (ACSI),
Intelligence artificielle et décision (IAD), en habilitation partagée avec l'ENST,
Imagerie (IMA), en habilitation partagée avec l'ENST,
Réseaux (RES), en habilitation partagée avec l'ENST,
Systèmes est applications répartis (SAR), en habilitation partagée avec l'ENST, et
Science et technologie du logiciel (STL).

Quatre spécialités (IMA, IAD, RES et SAR) sont demandées en habilitation partagée avec l'École Nationale Supérieure des Télécommunications de Paris (ENST). Les relations fortes entre l’UPMC et l’ENST dans le domaine de l’informatique remontent à plusieurs années et étaient consacrées par des co-habilitations dans plusieurs DEA avant la réforme du LMD. À l’occasion de ce dossier à mi-parcours, les deux établissements se sont entendus pour faire cette demande d’habilitation partagée, à partir de laquelle ils souhaitent construire en commun une formation attractive à la fois pour les élèves-ingénieurs et pour les étudiants.

Outre son ancrage disciplinaire, la mention favorise également les parcours de formation à la frontière entre disciplines là où existe un potentiel industriel ou de recherche réel et là où nous pouvons nous appuyer sur notre compétence affirmée. C'est le cas en particulier :

de la spécialité « ACSI » qui est partagée avec la mention « Sciences de l'ingénieur » et qui est conçue pour former des spécialistes de la conception de circuits et systèmes électroniques intégrés ayant une complète bi-compétence en informatique et en électronique ;
de la spécialité « STL » qui offre des parcours montés en commun avec la mention « Mathématiques et mathématiques appliquées » ;
de la spécialité « SAR » qui offre un parcours original associant informatique et acoustique musicale en commun avec les acousticiens de la mention « Sciences de l’Ingénieur » ;
de la spécialité « Imagerie » qui capitalise sur les compétences de l'UPMC et de l'ENST dans les disciplines informatique, électronique, mathématique et médicales.

Toujours au sein du master de sciences et technologies, la mention « Informatique » offre un catalogue d'unités d'enseignement ouvertes aux étudiants des autres mentions qui souhaitent compléter leurs connaissances acquises dans une autre discipline de manière à se préparer à des activités professionnelles nécessitant une maîtrise de certaines connaissances et savoir-faire spécialisés de notre discipline.

Plus généralement, au sein de l'UPMC, la mention « Informatique » est également un partenaire privilégié de la filière électronique et informatique de l’École Polytechnique Universitaire de l’UPMC. Elle est également partenaire du Master Parisien de Recherche en Informatique (MPRI).

Par ses moyens propres et avec la collaboration de ses partenaires, la mention « Informatique » propose l'offre d'enseignement la plus complète d'Île de France à ce niveau d'études, tant dans son volet professionnel que dans son volet de préparation à la recherche. Elle bénéficie d'une longue expérience acquise depuis la création de l'« Institut de Programmation », pionnier en France de l'enseignement universitaire en informatique. Cette situation est attestée par l'attractivité des formations de DEA et DESS de l'UPMC et par celle du master depuis deux ans (près de 2000 demandes d'inscription et plus de 700 inscrits par an). Avec le LIP6, qui joue un rôle majeur de formation par la recherche, la mention constitue sans contredit l'un des pôles européens de formation en informatique, attirant traditionnellement des candidats non seulement français, mais également d'Europe, du Maghreb, des Proche- et Moyen-Orient, et de plus en plus maintenant d'Extrême-Orient et d'Amérique.


Publics de la mention

La mention « Informatique » s'adresse en premier lieu aux étudiants titulaires d'un diplôme de licence mention « Informatique » ou « Mathématique et informatique » délivré par un établissement européen dans le cadre du système LMD. En l'absence d'une harmonisation complète des programmes de niveau licence, les programmes des mentions concernées de la licence de l'UPMC servent de point de référence pour établir la capacité des candidats à poursuivre des études de niveau master dans la mention « Informatique ». La mention s'adresse donc également à des étudiants titulaires de diplômes équivalents, sur la base d'une comparaison des programmes avec ceux des mentions « Informatique » ou « Mathématique et informatique » de la licence de l'UPMC.

Chaque candidature admissible à l'inscription dans la mention selon ces critères est examinée en détail de manière à définir, en accord avec le candidat, un projet personnel de formation en adéquation à la fois avec ses objectifs professionnels, avec les connaissances qu’il a déjà acquises et avec l'offre de formation de la mention. De la même façon, l’Équipe de formation universitaire (EFU) en charge de la mention (voir plus loin §4) a la responsabilité de valider le choix du parcours que chaque étudiant s’engage à suivre, sachant que les étudiants ont à prendre en compte ses recommandations pédagogiques.

L'inscription directe en seconde année de la mention « Informatique » est ouverte aux élèves des écoles d’ingénieurs de même qu'aux étudiants ayant validé une première année de master dans un autre établissement universitaire. La mention « Informatique » est aussi ouverte aux étudiants en formation continue selon les règles d’admission prenant en compte les diplômes obtenus par les candidats et la valorisation des acquis de l’expérience dont ils peuvent bénéficier. L’EFU examinera en détails chaque candidature et conseillera les étudiants sur le parcours à suivre compte tenu de leur projet professionnel et de leurs connaissances acquises.

Le nombre de diplômés prévu par promotion est de 350 environ. Ce nombre correspond au flux de sortie des diplômés dans le contexte des DESS et des DEA avant la mise en place du LMD, et ce flux a été maintenu dans les deux premières années de fonctionnement de la mention. Compte tenu de la capacité d'accueil actuelle, il n’est pas envisagé d’augmentation significative de ce flux de sortie durant les deux prochaines années de fonctionnement de la mention.


Organisation de la mention

La formation offerte par la mention se déploie sur les quatre semestres du master (S1 à S4) dont les objectifs sont en accord avec la progression des connaissances et savoir-faire à acquérir mentionnée précédemment. L'objectif prioritaire du premier semestre est la consolidation des fondamentaux sur la base des acquis du niveau licence. Au second semestre, un début de spécialisation commence à s'opérer et un projet à réaliser en équipe vient consolider ces connaissances fondamentales par l'acquisition de savoir-faire principalement liés au domaine de spécialisation choisi par les étudiants mais aussi, plus généralement, au travail en groupe. Le troisième semestre est celui de l'approfondissement dans la spécialisation, partagé entre l'acquisition des connaissances conceptuelles et l'acquisition des savoir-faire qui sont au cœur du domaine de spécialisation. Bien que comportant quelques unités d'enseignement, le quatrième et dernier semestre reste, quant à lui, consacré pour l'essentiel au stage, en laboratoire de recherche pour les sorties ou parcours orientés vers la formation par la recherche, en entreprise pour les sorties professionnelles.

Cette progression dans la spécialisation, débutant dès le second semestre pour faire face à la complexité et l'ampleur des connaissances à acquérir, et la volonté d'assurer un suivi personnalisé des étudiants nous ont amené à demander aux étudiants de choisir leur spécialité dès l'entrée dans la mention, c'est-à-dire en M1. Cette organisation de la mention ne préjuge pas pour autant dès le départ et de manière définitive du choix de l'étudiant. Celui-ci peut remettre en cause son choix de spécialité et changer d'orientation en cours de master. La première année de la formation prévoit d'ailleurs de tels changements d'orientation, en particulier à la fin du premier semestre.

Cependant, forte de 350 à 400 étudiants en M1, la mention ne pourrait remplir son rôle de suivi, d'orientation et de conseil des étudiants si elle ne les confiait, par groupes de taille humaine, à des équipes enseignantes de taille humaine également. C'est d'ailleurs l'un des grands enseignements de la mise en place de la mention depuis 2003 que le LMD exige et permet un suivi personnalisé des étudiants et que cela fonctionne très bien dans la mesure où on se donne les moyens concrets de le faire. Dans ce contexte, le choix de faire se reposer la répartition des étudiants de M1 sur la base des spécialités donnant leur choix de profil de sortie nous est apparu et s'est avéré à l’expérience comme le plus efficace. Il se veut un gage d'une meilleure orientation et d'une meilleure réussite des étudiants. Les deux années de fonctionnement de la mention montre aussi que les étudiants apprécient cette organisation.

Pédagogiquement parlant, la première année (M1) de la mention est organisée autour d'un catalogue d’unités d'enseignement de 6 crédits (ECTS) chacune, parmi lesquelles les étudiants doivent en suivre dix (cinq par semestre) choisies en fonction de leur spécialité et de leur projet professionnel. Chaque spécialité propose un parcours-type propre en première année, parcours-type composé d'unités d'enseignement obligatoires, d'unités fortement suggérées parmi lesquelles l'étudiant doit choisir un certain nombre et d'unités librement choisies dans le catalogue de la mention, voire d'autres mentions ou d'autres institutions. Les choix d'UE des étudiants sont soumis à l'accord de l'équipe pédagogique qui les encadre qui, encore une fois, juge de la pertinence de ces choix en fonction du projet professionnel de l'étudiant et de la cohérence des connaissances et des savoir-faire éventuellement acquis.

Tous les étudiants de première année du master de sciences et technologies doivent suivre une unité d'enseignement de langue vivante (UE lang), laquelle est l'anglais pour la mention « Informatique ». À la fin du master, chaque diplômé devra faire preuve d'un niveau suffisant dans l'acquisition de cette langue, niveau déterminé par l'UPMC selon des modalités identiques pour l'ensemble des mentions du master.

La seconde année (M2) de la mention est organisée en deux semestres, qui sont eux-mêmes divisés en deux vagues d’une durée de sept semaines chacune. Sauf cas particulier (voir plus loin), pendant chacune des deux vagues du premier semestre, l'étudiant suit cinq unités d'enseignement de 3 crédits (ECTS). Le second semestre est également constitué de deux vagues, la première étant consacrée à suivre quatre unités d'enseignement de 3 crédits (ECTS) et la seconde au stage valant 18 crédits (ECTS). Cette organisation donne à la mention la flexibilité nécessaire pour accueillir en son sein des parcours en alternance tout en mutualisant les unités d'enseignement pour l'ensemble de ses publics. Le parcours en alternance de la spécialité Réseaux permet ainsi aux étudiants de partir en entreprise pendant la seconde vague du premier semestre, dont les enseignements, pour eux, sont repris après le stage (qui forme la seconde période d'alternance en entreprise de la formation) ; les enseignements de la première et de la troisième vague sont donc complètement mutualisables avec les autres parcours de la mention.

De manière plus globale, le master de sciences et technologies demande à toutes les mentions de prévoir une formation à l’insertion dans le milieu professionnel pour tous les étudiants en deuxième année de master. Une UE d’aide à l’insertion professionnelle (IP) est donc obligatoire pour tous les étudiants, qu’ils suivent une orientation recherche ou professionnelle. Dans le même esprit, la mention « Informatique » propose également une UE commune à toutes les spécialités, intitulée « Aspects culturels et professionnels de l’informatique ». Ces deux UE sont offertes au troisième semestre. Dès le M1 cependant, les étudiants sont invités à suivre le cycle de conférences « Connaissance du monde du travail : l’entreprise » organisé globalement par l’UPMC.

Les UE du M2 sont soit à caractère plus orienté recherche, soit plus orienté professionnel, soit encore mixtes. Les UE mixtes sont conçues pour répondre aux exigences d’acquisition de savoirs et de savoir-faire communs aussi bien à une orientation recherche que professionnelle. Compte tenu de la convergence des besoins au niveau bac+5, ces UE mixtes ont tendance à devenir majoritaires dans plusieurs spécialités. Le stage qui compte pour 18 crédits (ECTS) dure au moins 5 mois, commençant au mois d’avril. Il a lieu, comme précédemment mentionné, dans un laboratoire de recherche (public ou privé) ou dans un milieu industriel.

Les diplômés de la mention qui souhaitent poursuivre des études au niveau doctoral peuvent s'inscrire dans les différentes écoles doctorales auxquelles est associée l'UPMC. Dans notre domaine, l’EDITE (École Doctorale d’Informatique, Télécommunications et Électronique) de Paris demeure l’école doctorale directement couplée avec l’ensemble des spécialités de la mention « Informatique ».

Un jury de spécialité, composé du responsable de spécialité et d’enseignants permanents, se réunit tous les semestres pour assurer le suivi des parcours des étudiants. Le même jury prend en charge, en relation avec le service de formation permanente de l’UPMC, l’admission d’étudiants au titre de la validation des acquis de l’expérience (VAE), des ECTS acquis à l’extérieur qui seront pris en compte dans leur parcours, et plus généralement la validation des parcours menant à la spécialité. Un jury de mention, composé du directeur de la mention, du directeur des études de la mention et des responsables des spécialités, est chargé de valider les parcours des étudiants qui ne peuvent être rattachés à une seule spécialité. Il assure enfin un rôle de coordination entre les spécialités.


Équipe de formation universitaire (EFU)

L'équipe de formation universitaire (EFU) se compose de l'ensemble des enseignants-chercheurs et de l'ensemble des personnels administratifs chargés de l'organisation et du fonctionnement de la mention. Actuellement, l'équipe dirigeante de l'EFU est composée :

du directeur de la mention : Jacques Malenfant (professeur, UPMC-LIP6),
des six responsables de spécialités :
Architecture et conception des systèmes intégrés (ACSI) : Nathalie Drach-Temam (professeur, UPMC-LIP6),
Intelligence artificielle et décision (IAD) : Patrice Perny (professeur, UPMC-LIP6),
Imagerie (IMA) : Isabelle Bloch (professeur, ENST),
Réseaux (RES) : Kim Loan Thai (maître de conférences, UPMC-LIP6),
Systèmes et applications répartis (SAR) : Fabrice Kordon (professeur, UPMC-LIP6), et
Science et technologie du logiciel (STL) : Michèle Soria (professeur, UPMC-LIP6).

Outre cette équipe de direction, l'EFU compte également d'autres enseignants-chercheurs chargés de dossiers spécifiques :

coordination ERASMUS et échanges européens : Hélène Giroire (maître de conférences, LIP6),
site internet annuel : Emmanuel Saint-James (maître de conférences et docteur d'État, LIP6),
évaluation de l'enseignement : Christophe Marsala (maître de conférences, LIP6).

De nombreux autres enseignants-chercheurs sont bien sûr impliqués dans des tâches éminemment utiles au fonctionnement de la mention.

Du point de vue administratif (ITARF et ASU), l'EFU dispose actuellement de huit postes et demi « État » affectés. L'équipe administrative compte actuellement :

une coordinatrice administrative : Régine Guittard,
quatre secrétaires pédagogiques : Jacqueline Collet-Narboni, Bénédicte Morelle, Nicole Nardy et Dominique Trouvé,
une secrétaire pédagogique contractuelle sur support de poste État : Jessica Dutilly,
une responsable de la gestion financière et budgétaire : Anne-Marie Meisch,
une aide logistique : Sylvie Sureau-Saada, et
un demi-poste d’ingénieur d’études (poste partagé avec le mention « Informatique » de la licence) : récemment affecté et non encore pourvu à ce jour.

Le demi-poste d'ingénieur d'études doit servir au support et au développement des applications internet pour la gestion pédagogique et l'appui aux activités pédagogiques de la mention. L'objectif est de pérenniser et d'étendre un parc logiciel développé au sein de l'UFR d'informatique depuis plusieurs années qui nous positionne dans un rôle d'avant-garde dans l’utilisation des TIC. Nous utilisons intensivement les TIC pour le suivi personnalisé des étudiants fondé sur l'ensemble de leurs activités pédagogiques (DBUFR). Nous les utilisons dans la gestion des demandes d’inscription (système de gestion des candidatures CandyWeb). Nous les utilisons aussi dans la communication avec les étudiants (site internet pour l'ensemble de la mention, de ses spécialités et de ses UE, maintenant mis sous CMS). Enfin, nous les utilisons de plus en plus pour la pédagogie (logiciels aisément installables pour les étudiants, auto-contrôle sur machine, examens sur machine, etc.), et ce de manière coordonnée sur l’ensemble de la formation


L'UPMC met actuellement en place une structure de département de formation à l'intérieur des UFR pour les masters. Cette structure a pour but d'associer à l'EFU un Conseil élu assurant une représentation des personnels enseignants-chercheurs et administratifs, ainsi que des étudiants auprès de l'EFU et devant lequel l'EFU rendra compte de son administration et de ses décisions. Les statuts de ces départements sont en cours d'élaboration dans les UFR, suivant un canevas général proposé par la Commission des statuts de l'UPMC. À cette occasion, l'équipe dirigeante s'adjoindra un directeur adjoint du département, chargé des études, conformément à ce canevas général proposé par l'UPMC.



Liste des unités de recherche d'accueil des stagiaires

Intitulé: Laboratoire d’Informatique de Paris6 (LIP6)
Statut et Numéro : UMR 7606
Organismes de tutelle : UPMC, CNRS
Nom et qualité du directeur : Patrick Gallinari, professeur
Nombre d’enseignants-chercheurs et de chercheurs titulaires : 145
Nombre de HDR : 66

Intitulé: Laboratoire des Instruments et Systèmes de l’Ile de France (LISIF)
Statut et Numéro : EA 2385
Organismes de tutelle : UPMC
Nom et qualité du directeur : Michel Drouin, professeur
Nombre d’enseignants-chercheurs et de chercheurs titulaires : 35

Intitulé: Laboratoire Traitement et Communication de l’Information (LTCI)
Statut et Numéro : UMR 5141
Organismes de tutelle : GET – ENST Paris, CNRS
Nom et qualité du directeur : Henri Maître, professeur
Nombre d’enseignants-chercheurs et de chercheurs titulaires : 135
Nombre de HDR : 48

Intitulé: Centre de Recherche en Informatique du CNAM (CEDRIC)
Statut et Numéro : EA 1395
Organismes de tutelle : CNAM
Nom et qualité du directeur : Marie-Christine Costa, professeure
Nombre d’enseignants-chercheurs et de chercheurs titulaires : 60
Nombre de HDR : 21

Intitulé: Département Recherche et Développement de l’IRCAM
Statut et Numéro : UMR 9912
Organismes de tutelle : IRCAM, CNRS, Ministère de la culture et de la communication
Nom et qualité du directeur : Hugues Vinet
Nombre d’enseignants-chercheurs et de chercheurs titulaires : 13
Nombre de HDR : 3

Intitulé: Équipe de Combinatoire
Statut et Numéro : UMR 7090
Organismes de tutelle : UPMC, CNRS
Nom et qualité du directeur : Jean Fonlupt, professeur
Nombre d’enseignants-chercheurs et de chercheurs titulaires : 14 

Intitulé: Laboratoire Jacques Louis Lions
Statut et Numéro : UMR 7598
Organismes de tutelle : UPMC, CNRS
Nom et qualité du directeur : Yvon Maday, professeur
Nombre d’enseignants-chercheurs et de chercheurs titulaires : 57

Intitulé: Institut de mathématiques de Jussieu
Statut et Numéro : UMR 7586
Organismes de tutelle : UPMC, Université Denis Diderot, CNRS
Nom et qualité du directeur : Gilles Godefroy, professeur
Nombre d’enseignants-chercheurs et de chercheurs titulaires : 185

Intitulé: Laboratoire de Physique des Interfaces et des couches minces (LPICM)
Statut et Numéro : UMR 7647
Organismes de tutelle : Ecole Polytechnique, CNRS
Nom et qualité du directeur : Bernard Drevillon, DRCE CNRS
Nombre d’enseignants-chercheurs et de chercheurs titulaires : 25

Intitulé: Laboratoire Électronique-Informatique
Statut et Numéro :
Organismes de tutelle : ENSTA
Nom et qualité du directeur : Alain Sibille, enseignant-chercheur
Nombre d’enseignants-chercheurs et de chercheurs titulaires : 8

Intitulé: Laboratoire d'intégration des systèmes et des technologies (LIST)
Statut et Numéro :
Organismes de tutelle : CEA
Nom et qualité du directeur :
Nombre d’enseignants-chercheurs et de chercheurs titulaires : 380


Partenaires académiques

Le principal partenariat de la mention est la demande d’habilitation partagée avec l'École Nationale Supérieure des Télécommunications de Paris (ENST) pour les spécialités « Imagerie », « Réseaux », « Systèmes et applications répartis » et « Intelligence artificielle et décision » :

Nom de l’établissement : ENST
Adresse : 46 rue Barrault 75013 Paris
Nom et qualité du directeur ou du président : Marc Peyrade, directeur
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Isabelle Demeure, professeur
Coordonnées du représentant auprès de la mention : isabelle.demeure@enst.fr

Par ailleurs, certains parcours des spécialités de la mention sont définis en partenariat avec d’autres établissements (CNAM, ITIN, INT, ENSTA, Ecole Polytechnique, INSTN) ou d’autres masters (Master Parisien de Recherche en Informatique, MPRI). Des conventions de partenariat entre l’UPMC et les partenaires identifiés définissent les conditions de mise en œuvre de ces partenariats.

Nom de l’établissement : CNAM
Adresse : 292, rue St-Martin 75141 Paris Cedex 03
Nom et qualité du directeur ou du président : Laurence Paye-Jeanneney, administratrice générale
Coordonnées du directeur ou du président : 01 40 27 20 00; télécopie : 01 40 27 27 55
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Jacky Akoka, professeur titulaire de la chaire
d'Informatique d'entreprise
Coordonnées du représentant auprès de la mention : HYPERLINK "mailto:akoka@cnam.fr" akoka@cnam.fr

Nom de l’établissement : CNAM-IIE
Adresse : 18, allée Jean Rostand, 91025 Evry Cedex
Nom et qualité du directeur ou du président : Florent Chavand
Coordonnées du directeur ou du président : 01 69 36 73 21, télécopie : 01 69 36 73 27,
florent.chavand@iie.cnam.fr

Nom de l’établissement : Institut de formation en informatique, réseaux et télécoms (ITIN)
Adresse :Parc Saint Christophe, 10, avenue de l'entreprise, BP 8489 95891, Cergy-Pontoise Cedex
Nom et qualité du directeur ou du président : Alain Gourdin
Coordonnées du directeur ou du président : 01 34 20 63 65, télécopie : 01 34 20 63 70, itin@itin.fr

Nom de l’établissement : Institut National des Télécommunications (INT)
Adresse : 9 r Charles Fourier 91000 EVRY
Nom et qualité du directeur ou du président : Christian Margaria
Coordonnées du directeur ou du président : Christian.Margaria@int-evry.fr

Nom de l’établissement : Ecole Polytechnique
Adresse : 91128 Palaiseau Cedex
Nom et qualité du directeur ou du président : Général Xavier Michel, Directeur général
Coordonnées du directeur ou du président : 01 69 33 33 33

Nom de l’établissement : IRCAM
Adresse : Centre George Pompidou, 1 Place I. Strawinsky, 75004 Paris
Nom et qualité du directeur ou du président : Bernard Stiegler, Professeur
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Gérard Assayag
Coordonnées du représentant auprès de la mention : gerard.assayag@ircam.fr

Nom de l’établissement : ENSTA
Adresse : 3é, Bd Victor 75739
Nom et qualité du directeur ou du président : Dominique Tixeront, Directeur
Coordonnées du directeur ou du président : HYPERLINK "mailto:dominique.tixeront@ensta.fr" dominique.tixeront@ensta.fr
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Antoine Manzanera
Coordonnées du représentant auprès de la mention : manzaner@ensta.fr

Partenaires professionnels

Nom de l’entreprise : Thales Research & Technology
Adresse : 173, bld Haussmann 75415 Paris Cedex 08
Nom et qualité du directeur ou du président : Francois Magne, Directeur adjoint
Coordonnées du directeur ou du président : francois.magne@thalesgroup.com
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : André Cotton, Head of TAI Laboratory (BGCOM/TCF/TSS/TAI)
Coordonnées du représentant auprès de la mention :HYPERLINK "mailto:andre.cotton@fr.thalesgroup.com" andre.cotton@fr.thalesgroup.com

Nom de l’entreprise : 6Wind
Adresse :Central Gare, Bat C, 1, place Charles de Gaulle, 78180 Montigny-le-Bretonneux
Nom et qualité du directeur ou du président : Patrick COCQUET, Chairman and Founder
Coordonnées du directeur ou du président : patrick.cocquet@6wind.com
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Patrick COCQUET, Chairman and Founder
Coordonnées du représentant auprès de la mention : HYPERLINK "mailto:patrick.cocquet@6wind.com" patrick.cocquet@6wind.com

Nom de l’entreprise : France Telecom R&D
Adresse : France Telecom R&D
38, rue du Général Leclerc
92794 Issy les Moulineaux CEDEX 09
Nom et qualité du directeur ou du président : Pascal VIGINIER, Directeur
Coordonnées du directeur ou du président :
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Jim ROBERTS
Coordonnées du représentant auprès de la mention : HYPERLINK "mailto:James.Roberts@francetelecom.com" James.Roberts@francetelecom.com

Nom de l’entreprise : QoSMOS
Adresse : Paris Cybervillage II, 101-103 boulevard Macdonald, 75019 Paris
Nom et qualité du directeur ou du président : Yvon LEROY, Directeur Général
Coordonnées du directeur ou du président : yvon.leroy@qosmos.net
Nom et qualité du représentant auprès de la mention :Yvon LEROY, Directeur Général
Coordonnées du représentant auprès de la mention : HYPERLINK "mailto:yvon.leroy@qosmos.net" yvon.leroy@qosmos.net

Nom de l’entreprise : Sony Computer Science Laboratory (Sony CSL)
Adresse : Vrije Universiteit Brussel, AI Lab, 10G-725. Pleinlaan 2, 1050 Brussels, Belgique
Nom et qualité du directeur ou du président : Professor Luc STEELS, Directeur
Coordonnées du directeur ou du président : steels@arti.vub.ac.be
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Atau TANAKA, chercheur
Coordonnées du représentant auprès de la mention : HYPERLINK "mailto:tanaka@csl.sony.fr" tanaka@csl.sony.fr

Nom de l’entreprise :Sysdeo
Adresse : 98, route de la Reine, 92100 Boulogne Billancourt
Nom et qualité du directeur ou du président : Patrick Lacarrière
Coordonnées du directeur ou du président : placarriere@sysdeo.com
Nom et qualité du représentant auprès d la mention : Pascal Grojean
Coordonnées du représentant auprès de la mention : pgrojean@sysdeo.com

Nom de l’entreprise :LexiFi
Adresse : INRIA, Bat. 1 Domaine de Voluceau Rocquencourt, B.P. 105, 78153 Le Chesnay Cedex
Nom et qualité du directeur ou du président : Jean-Marc Eber
Coordonnées du directeur ou du président : jeanmarc.eber@lexifi.com
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Jean-Marc Eber
Coordonnées du représentant auprès de la mention : jeanmarc.eber@lexifi.com

Nom de l’entreprise :Surlog
Adresse : Vélizy-Plus-Bât. E, 1bis, rue du Petit Clamart, 78140 Vélizy Villacoublay
Nom et qualité du directeur ou du président : Marie-Catherine Monégier du Sorbier, Préssident Directeur Général
Coordonnées du directeur ou du président : HYPERLINK "mailto:commercial@surlog.com" commercial@surlog.com
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Philippe ayrault
Coordonnées du représentant auprès de la mention : commercial@surlog.com

Nom de l’entreprise : ACTE, filiale européenne du groupe ACT
Adresse : 8, rue de Milan, 75009 Paris
Nom et qualité du directeur ou du président : Cyrille Comar
Coordonnées du directeur ou du président : comar@act-europe.fr
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Franco Gasperoni, directeur commercial.
Coordonnées du représentant auprès de la mention : gasperon@act-europe.fr

Nom de l’entreprise : AONIX
Adresse : 66-68, avenue Pierre Brossolette 92247 Malakoff Cedex
Nom et qualité du directeur ou du président : Jean-Pierre Fauche, Vice Président, Directeur des opérations
Coordonnées du directeur ou du président : fauche@aonix.fr
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Marc-Richard Lefoy
Coordonnées du représentant auprès de la mention : marc.richard-foy@fr.aonix.com

Nom de l’entreprise : SAGEM
Adresse : Le Ponant de Paris 27 rue Leblanc, 75512 Paris Cedex 15
Nom et qualité du directeur ou du président : Grégoire Olivier, Président du directoire
Coordonnées du directeur ou du président : gregoire.olivier@sagem.com
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Michel Siriex, Directeur Technique et Scientifique de la Division Aéronautique et Défense
Coordonnées du représentant auprès de la mention : michel.siriex@sagem.com

Nom de l’entreprise : Versant France S.A.
Adresse : 1O4, rue de Castagnary, 75015 Paris
Nom et qualité du directeur ou du président : Jean-Claude Bellando
Coordonnées du directeur ou du président : bellando@versant.fr
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Jean-Claude Bellando
Coordonnées du représentant auprès de la mention : bellando@versant.fr

Nom de l’entreprise : Adex
Adresse : 66, route de la Reine 92100 Boulogne
Nom et qualité du directeur ou du président : Daniel Rezlan, Directeur
Coordonnées du directeur ou du président : daniel.rezlan@adex.fr
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Daniel Rezlan
Coordonnées du représentant auprès de la mention : daniel.rezlan@adex.fr

Nom de l’entreprise : Microsoft France
Adresse : 18, avenue du Québec, 91957 Courtaboeuf 1 Cedex
Nom et qualité du directeur ou du président : Christophe Aulnette, Directeur Général Microsoft France, Vice-Président Microsoft EMEA
Coordonnées du directeur ou du président : chrisa@microsoft.com
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Laurent Ellerbach, Responsable Relations Enseignement Supérieur
Coordonnées du représentant auprès de la mention : laurelle@microsoft.com

Nom de l’entreprise : Compagnie IBM France
Adresse : Tour Descartes La Défense 5, 2, avenue Gambetta, 92066 Prais La Défense Cedex
Nom et qualité du directeur ou du président : Françoise Gri, Président-directeur général IBM France
Coordonnées du directeur ou du président : francoise_gri@fr.ibm.com
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Jean-Louis Bernaudin, Responsable des relations Universités et Grandes Ecoles
Coordonnées du représentant auprès de la mention : jean-louis_bernaudin@fr.ibm.com

Nom de l’entreprise : Rational Software France
Adresse : 1, place Charles-De-Gaulle, 78067 St Quentin Yvelines Cedex
Nom et qualité du directeur ou du président : Etienne Morel, Directeur Général
Coordonnées du directeur ou du président : etienne.morel@fr.ibm.com
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Etienne Morel
Coordonnées du représentant auprès de la mention : etienne.morel@fr.ibm.com

Nom de l’entreprise : Bertin Technologies
Adresse : Parc d'activités du Pas du Lac, 10 bis avenue Ampère 78180 Montigny-le-Bretonneux
Nom et qualité du directeur ou du président : Philippe Demigné, Président Directeur Général
Coordonnées du directeur ou du président : demigne@bertin.fr
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Elie Znaty, Directeur du département Bertin Technologies Conseils
Coordonnées du représentant auprès de la mention : znaty@bertin.fr

Nom de l’entreprise : Oberthur Card Systems SA
Adresse : 102 Bd Malesherbes 75017 Paris
Nom et qualité du directeur ou du président : Jean-Pierre Savare, Directeur Général

Nom de l’entreprise : Virtools
Adresse : 93, rue Vieille du Temple
Nom et qualité du directeur ou du président : Bernard Duplat, Directeur Général
Coordonnées du directeur ou du président : duplat@vitools.com
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Stéphane Dupasquier, Directeur des produits
Coordonnées du représentant auprès de la mention : dupasquier@virtools.com

Nom de l’entreprise : EDF Division Recherche et Développement
Adresse : 1, avenue du Général De Gaulle, BP 408 92141 Clamart Cedex
Nom et qualité du représentant auprès de la mention : Alain Lelièvre
Coordonnées du représentant auprès de la mention : alain.lelievre@der.edf.fr


Dimension internationale de la mention

Après une phase de travail intense pour la mise en place du LMD, la mention commence à reprendre des contacts avec des partenaires étrangers dans le but de monter des actions communes. Nous avons été sollicités par plusieurs partenaires, dont l’Université Libainaise, l’Université d’Aleph (Syrie), Madagascar, l’Université de Sichuan (Chine, partenairat avec Thalès), et d’autres encore. Peu à peu des actions se montent et une évolution certaine est à attendre pendant la prochaine habilitation (deux ans).

Les deux actions les plus avancées à ce jour concernent le Vietnam. Une convention de coopération est en voie de signature pour la mise en place d’un enseignement délocalisé du parcours professionnel de la spécialité Réseaux en coopération et l’Université Nationale de Ho Chi Minh Ville (UNV). L’opération est fondée sur la mise en place d’un Pôle Universitaire Français à Ho Chi Minh Ville (PUF HCMV) créé au sein de l’Université Internationale de l’UNV, avec l’Université de Bordeaux I (qui est responsable d’un parcours génie logiciel). Il s’agit donc de faire dans ce cadre le même enseignement qu’à Paris et de délivrer aux étudiants vietnamiens qui réussiront le cursus le diplôme de master de l’UPMC, mention informatique, spécialité Réseaux.

En parallèle avec cette opération, nous avons déposé en coopération avec l’Institut Franchpone d’Informatique d’Hanoï un projet ASEM-DUO pour le financement d’échanges d’étudiants entre l’IFI et l’UPMC. Dans ce cas, il s’agit de permettre à des étudiants français de l’UPMC de la mantion IAD du master de faire jusqu’à une année d’études à Hanoï, et en parallèle à des étudiants de l’IFI de faire le M2 IAD. Dans ce dernier cas, les étuiants vitnamiens pourraient se voir délivrer à la fois le diplôme de l’UPMC (en tant qu’inscrits à Paris 6) et le diplôme de master vietnamien accordé par équivalence.

Présentation des spécialités de la mention

L'offre de formation de la mention « Informatique » est organisée en six spécialités correspondant à une adéquation entre les besoins du marché du travail et les compétences cumulées de l'UPMC et de ses partenaires dans la discipline informatique et les disciplines connexes :

Architecture et conception des systèmes intégrés (ACSI),
Intelligence artificielle et décision (IAD), en habilitation partagée avec l'ENST,
Imagerie (IMA), en habilitation partagée avec l'ENST,
Réseaux (RES), en habilitation partagée avec l'ENST,
Systèmes et applications répartis (SAR), en habilitation partagée avec l'ENST, et
Science et technologie du logiciel (STL).

Chacune de ces spécialités offre des parcours de formation à orientation recherche et professionnelle. La figure de la page 19 reprend les grandes lignes des parcours-types offerts dans la mention.

Spécialité « Architecture et conception des systèmes intégrés (ACSI) »

La spécialité « Architecture et Conception de Systèmes Intégrés » a pour objectif de former des spécialistes de la conception de circuits et systèmes électroniques intégrés qui possèdent une double compétence en informatique et en électronique. Elle développe son offre de formation autour de trois parcours-types :

Systèmes Intégrés
CAO de Circuits et Systèmes Intégrés (CAO)
Circuits Intégrés (Circuit)

Chacun de ces parcours-types offre une sortie en orientation recherche et une sortie avec orientation professionnelle.

Compte tenu de l'évolution extrêmement rapide des outils et méthodes de conception, les recherches dans ce domaine ont un caractère très appliqué puisqu'il s'écoule très peu de temps entre l'innovation et le transfert industriel et implique donc une formation universitaire de pointe dans ces domaines. Cette spécialité s'appuie principalement sur le laboratoire LIP6 de l'Université Pierre et Marie Curie, mais également sur le Centre Européen de Recherche en Micro-Electronique, qui est une structure de recherche mixte, co-financée par l'UPMC, le CNRS et différents partenaires industriels.

Au sein du master de sciences et technologies de l’UPMC, la spécialité ACSI est partagée entre les mentions « Sciences de l’ingénieur » (SDI) et « Informatique ». En plus des trois parcours présentés dans la mention « Informatique », un parcours est présenté dans la mention SDI. Nous ne détaillons pas ce parcours cependant puisque la mention SDI n’est pas en cours d’habilitation en ce moment.

Dans le cadre des accords généraux de coopération entre l'UPMC et les autres établissements d'enseignement supérieur, la spécialité ACSI développe un partenariat privilégié avec l'Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications, ainsi qu'avec l'Ecole Polytechnique, établissements avec lesquels il existe déjà des coopérations : Ecole Polytechnique (LPICM) et Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications (LTCI).

Les laboratoires de recherche associés à la spécialité ACSI sont le LIP6 (UPMC), le LTCI (ENST Paris) et le LPICM (Ecole Polytechnique).

Les principaux partenaires industriels identifiés sont STMicroelectronics, Atmel, Philips, Bull, Thales, Texas-Instrument, IBM, Motorola, Alcatel, Renault, Cadence, Mentor Graphics, Silvaco, pour ne citer que les plus grosses entreprises concernées.

Spécialité « Intelligence artificielle et décision (IAD) »

La spécialité Intelligence Artificielle et Décision (IAD) dispense un enseignement théorique et pratique qui couvre les principaux domaines de l'intelligence artificielle et de l’aide à la décision, en particulier les agents adaptatifs et les agents décisionnels, la fouille de données, l’apprentissage, l’optimisation et la résolution de problèmes, les bases de données intelligentes, le traitement des images et du son, le multimédia, les interactions hommes/machine. Cette spécialité s'inscrit dans la filiation directe de l'un des plus anciens et des plus gros DEA informatique de France, le DEA IARFA, du seul DEA informatique consacré à la recherche opérationnelle en région parisienne, le DEA IRO et du DESS Intelligence Artificielle. Elle entretient des relations privilégiées avec plusieurs grandes écoles (ENST, ENSTA et IIE) et les associe dans l'enseignement. Cette spécialité s'appuie sur le Laboratoire d'Informatique de l'Université Pierre & Marie Curie (LIP6), le Laboratoire Traitement et Communication de l'Information (LTCI) de l'École Nationale Supérieure des Télécommunications (ENST), le Centre de Recherche en Informatique (CEDRIC) du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM). Elle vise à former des spécialistes des sciences de l'information, maîtrisant les concepts, modèles et outils de l'intelligence artificielle, de l'aide à la décision et de la recherche opérationnelle.

La spécialité IAD couvre des problématiques très pratiques et actuelles, comme celles qui ont trait aux systèmes d'information et de décision, à la productique, aux mémoires d'entreprises, à la fouille de données et aux bases de données web, au multimédia ou au traitement des images et du son, ce qui assure les débouchés professionnels de cette spécialité. Elle aborde aussi des domaines plus prospectifs faisant l'objet de recherches de pointe dans nos laboratoires, concernant les agents adaptatifs, les systèmes multi-agents, l'accès par le contenu dans les documents multimédias, l'apprentissage symbolique ou la synthèse d'images et de sons, les nouveaux modèles pour la décision individuelle et collective, enfin les développements récents de l’optimisation combinatoire. Cet enseignement novateur, dispensé par des experts reconnus, assure la formation des futurs spécialistes, ingénieurs comme chercheurs, d'un domaine en plein essor.

Les deux années (M1 et M2) de la spécialité IAD se décomposent en deux semestres de 30 ECTS. Pour aider les étudiants à s’orienter de manière cohérente nous proposons un processus de spécialisation progressif qui prend la forme de 5 parcours-types dont 3 parcours à orientation recherche et 2 parcours à orientation professionnelle :

Aide à la décision et recherche opérationnelle (ADRO), parcours recherche
Agents intelligents, apprentissage et décision (AIAD), parcours recherche
Bases de données, recherche d’information et multimédia (BDRIM), parcours recherche
Interaction et coopération homme-machine (ICHM) parcours professionnel
Fouilles de données (FDON), parcours professionnel

Dans le cadre des accords généraux entre l’Université Pierre et Marie Curie et les autres établissements d’enseignement supérieur, la spécialité IAD souhaite continuer à développer les partenariats privilégiés qu’elle entretient depuis plusieurs années, avec le CNAM – pour le parcours Aide à la décision et recherche opérationnelle (ADRO) –, et avec l'ENST et l'ENSTA pour le parcours Base de données, recherche d'information et multimedia (BDRIM).

Spécialité « Imagerie (IMA) »

La spécialité « Imagerie » vise à donner aux étudiants une formation approfondie dans les domaines liés à l'imagerie. Elle répond à une forte demande de la part des étudiants, pour qui l'imagerie constitue un domaine attirant de l'informatique. Elle répond également à une demande du marché du travail, aussi bien dans les laboratoires de recherche que dans l'industrie (services en ingénierie de l'image, du multimédia, de l'image de synthèse, télédétection, imagerie médicale, contrôle non destructif, etc.). Présentée par la mention informatique, cette spécialité fait appel à des enseignants d'autres mentions (SDI en particulier), d'Ecoles d'ingénieurs (ENST, ENSTA), ainsi qu'à des chercheurs de laboratoires rattachés à Paris 6 (à la Pitié-Salpêtrière par exemple).

La première année (M1) est un tronc commun offrant une importante mutualisation d'enseignements avec d'autres spécialités de la mention informatique. Elle introduit les bases du traitement du signal, du traitement des images et de la reconnaissance des formes. La seconde année (M2) est plus spécialisée et comporte trois parcours :

Traitement des images (TI), parcours recherche
Imagerie industrielle (IMI), parcours professionnel sous la responsabilité de la mention « Sciences de l’ingénieur » (SDI) de l’UPMC
Imagerie biologique et imagerie médicale (IB), parcours recherche


Spécialité « Réseaux (RES) »

La spécialité Réseaux (RES) a pour ambition de former des spécialistes des réseaux de communication, capables non seulement de maîtriser les systèmes de communication d’aujourd’hui, mais également de concevoir et développer les systèmes de demain. Elle a ainsi pour vocation de donner aux étudiants une connaissance théorique, technique et pratique du monde des réseaux et de leur fournir une ouverture sur les évolutions technologiques.

L’orientation professionnelle débouche sur des métiers liés à l’ingénierie, au conseil et audit de réseaux, dans des domaines tels que l’architecture, la mise en œuvre, la gestion, ou encore la sécurité. Les réseaux étant omniprésents, les secteurs d’activité sont multiples et couvrent aussi bien les opérateurs et fournisseurs de services, les constructeurs, équipementiers et intégrateurs, que les grands utilisateurs (transport, énergie, aéronautique, banques, …) ou les organismes publics. L’orientation recherche débouche, quant à elle, sur des thèses de doctorat dans des domaines tels que les systèmes pair-à-pair, les systèmes à grande échelle, les systèmes multimédia, les réseaux mobiles, les réseaux de recouvrement et sur des problématiques telles que la métrologie, la localisation ou le routage.

Étant donnés l’évolution constante de la discipline et la rapidité de transfert des résultats théoriques issus de la recherche vers le monde industriel, les orientations « professionnelle » et « recherche » partagent un grand nombre d’enseignements communs. Le choix d’une sortie de type « professionnelle » ou « recherche » s’effectue à la fin du deuxième semestre, lors du passage en seconde année de master. La différenciation se fait sur l’obligation de suivre des Unités d’Enseignement techniques et pratiques pour le parcours « professionnel » et des Unités d’Enseignement d’initiation à la recherche pour le parcours « recherche », et également sur le type de stage, en milieu industriel ou en centre de recherche (académique ou industriel).

La spécialité RES s’organise autour d'UE rassemblant les compétences de base (en M1) et d’UE permettant une spécialisation (en M2), tant dans le domaine professionnel que celui de la recherche. Les parcours des étudiants s’inscrivent tous dans une thématique « réseau » unique, mais ils peuvent, de par leur choix de leurs UE optionnelles, se spécialiser dans des domaines particuliers, tels que la conception ou l’administration de réseaux et de systèmes, les télécommunications, l’Internet du futur ou la transmission de flots multimédias.

La spécialité RES s’appuie principalement sur le Laboratoire d’Informatique de l’Université Pierre et Marie Curie (LIP6) et l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications (ENST) de Paris. Dans le cadre des accords généraux de coopération entre l’Université Pierre et Marie Curie et les autres établissements de l’enseignement supérieur, la spécialité RES souhaite développer un partenariat privilégié avec les organismes suivants :

l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications (ENST),
l’Institut de Formation en Informatique (ITIN).

Spécialité « Systèmes est applications répartis (SAR) »

La spécialité Systèmes et Applications Répartis (SAR) a pour objectif de former des spécialistes en conception et développement de systèmes répartis, capables de comprendre et mettre en œuvre les méthodes, techniques et mécanismes de la discipline. Compte tenu de l’application rapide des avancées de la recherche dans les milieux industriels pour le domaine visé, les filières «professionnelle» et «recherche» partagent un grand nombre d’enseignements communs.

Cette spécialité s’appuie sur le Laboratoire d’Informatique de l’Université Pierre & Marie Curie (LIP6), le Laboratoire Traitement et Communication de l’Information (LTCI) de l’École Nationale Supérieure des Télécommunications (ENST), le Centre de Recherche en Informatique (CEDRIC) du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) et l’Institut de Recherche et de Coordination Acoustique/Musique (IRCAM).

Les débouchés des parcours professionnels sont ceux d’experts dans la réalisation d’infrastructure pour les systèmes répartis, la conception/réalisation d’applications réparties et/ou embarquées et la conception et mise en œuvre de bases de données réparties. Les parcours recherche débouchent sur des doctorats dans les domaines suivants : systèmes pair-à-pair, adaptables et à large échelle ; modélisation/analyse/réalisation d’applications réparties fiables (i.e. dont le comportement est déterministe) ; analyse/réalisation de systèmes répartis partiellement embarqués et soumis à des contraintes temps-réel ; bases de données du futur et informatique musicale.

Dans le cadre des accords généraux de coopération entre l’Université Pierre & Marie Curie et les autres établissements d’enseignement supérieur, la spécialité SAR souhaite développer un partenariat privilégié avec les organismes suivants :

le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM),
l’École Nationale Supérieure des Télécommunications (ENST),
l’Institut de Recherche et de Coordination Acoustique/Musique (IRCAM).

Les parcours dans la spécialité SAR recoupent cinq parcours types:

Systèmes répartis et middleware (SRM)
Conception et réalisation d’applications réparties (CRAR)
Systèmes répartis embarqués ou temps-réel (SRETR)
Spécialisation en ingénierie des applications réparties (SIAR)
Acoustique, traitement du signal et informatique appliqués à la musique (ATIAM)


Spécialité « Science et technologie du logiciel (STL) »

La spécialité Science et Technologie du Logiciel (STL) a pour vocation de former des spécialistes en développement et suivi d'applications logicielles, possédant une assise solide dans les langages de programmation et les techniques algorithmiques.

Cette spécialité s’appuie essentiellement sur le Laboratoire d’Informatique de l’Université Paris 6 (LIP6), mais aussi sur différents laboratoires de recherche impliqués dans les différents parcours proposés : laboratoire CEDRIC du CNAM, laboratoires de recherche associés au Master Parisien de Recherche en Informatique (Ecoles normales de Cachan et Ulm, Ecole Polytechnique, Université Paris 7), laboratoires rattachés à l'ENST. Le parcours commun avec la mention Mathématique s’appuie aussi des unités de recherche en mathématique de l’UPMC : Laboratoire Jacques-Louis Lions, Equipe de Combinatoire, Institut de Mathématiques. La spécialité STL possède également plusieurs partenariats industriels bien établis, à la fois dans les secteurs institutionnels et dans les secteurs émergents.

La spécialité Science et Technologie du Logiciel propose quatre parcours-types :

Algorithmique et Programmation (AP), parcours recherche (APr) et professionnel (APi)
Informatique et Mathématique (IM), parcours recherche
Logiciels Sûrs (LS), parcours professionnel
Technologies Applicatives (TA), parcours professionnel

À l'intérieur de ces parcours-types, les voies professionnelles et les voies vers la recherche s'interpénètrent en fait largement. L'orientation, professionnelle ou recherche, se détermine essentiellement au troisième semestre d’études du Master. La différenciation se fait sur le type des UE choisies, ainsi que sur la nature du stage du quatrième semestre. Actuellement, cette différentiation tend à s’amenuiser, comme l’illustre l’ouverture recherche et professionnelle du parcours-type AP.

Les débouchés des voies professionnelles sont ceux d’experts en architecture logicielle et outils d'ingénierie, de chefs de projets à forte compétence technique en algorithmique et programmation, ainsi que de spécialistes de la sécurité et de la sûreté de fonctionnement. Les voies vers la recherche visent non seulement une poursuite d'étude en doctorat dans les domaines de l’algorithmique et de la programmation ainsi que dans les disciplines frontières de l’Informatique et des Mathématiques (calcul scientifique, calcul formel, imagerie, …), mais ont aussi des débouchés immédiats dans les centres de recherche des grandes entreprises, les bureaux d'étude et les petites entreprises innovantes et de haute technologie.

La spécialité STL partage un grand nombre d'UEs avec les cinq autres spécialités de la mention Informatique, ainsi que quelques UEs avec la spécialité « Mathématiques de la modélisation » de la mention Mathématique du master de l’UPMC. De plus le parcours « Logiciels Sûrs » , partagé avec le CNAM, fait appel à des UEs gérées par chacun des deux établissements. Enfin dans le parcours « Algorithmique et Programmation », certaines UEs sont communes avec le master MPRI.

Dans le cadre des accords généraux entre l’Université Pierre et Marie Curie et les autres établissements d’enseignement supérieur, la spécialité STL souhaite continuer à développer les partenariats privilégiés qu’elle entretient depuis plusieurs années, avec le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) – pour le parcours "Logiciels Sûrs" –, et avec le Master Parisien de Recherche en Informatique (MPRI) – pour le parcours "Algorithmique et Programmation" –. De plus, en liaison avec le développement de la spécialité Imagerie, la spécialité STL a aussi une collaboration forte avec l'ENST.


Vue générale des parcours de formation offerts par la mention

La figure de la page 20 offre une vision générale de l’offre de formation de la mention qui sera détaillée dans les prochains sections du présent document. Les spécialités de la mention peuvent être regroupées en deux grandes failles sur la base du partage des unités d’enseignement, principalement en M1. Au premier semestre, il existe des UE communes à chacune de ces familles permettant de former un socle commun pour les étudiants et des UE spécifiques qui distinguent la préparation des différentes spécialités. Au semestre 2, les spécialités sont en grandes parties distinctes, bien que les étudiants de la mention font tous une UE de projet et une UE de langue vivante (anglais) lors de ce second semestre. Au troisième semestre, il subsiste des UE partagées entre les spécialités, mais pour l’essentiel, le partage se fait entre parcours d’une même spécialité. Certaines spécialités ont une partie du quatrième semestre avec une partie commune aux différents parcours. Tous les étudiant au second semestre du M2 (et quatrième semestre du master) effectuent un stage recherche ou professionnel. Dans plusieurs spécialités, tous les parcours mènent à la fois à des sorties recherche ou professionnelle (ACSI, RES, SAR) alors que d’autres ont des parcours spécifiquement professionnel ou recherche.





Image générale des parcours-type de la mention.

MASTER DE SCIENCES ET TECHNOLOGIES

MENTION : INFORMATIQUE


PARTIE II – PRÉSENTATION TRANSVERSALE
DE LA PREMIÈRE ANNÉE (M1)



Organisation de la première année de la formation

La première année de formation de la mention « Informatique » se caractérise à la fois par un complément sur les fondamentaux de la discipline qui est relativement transversal à la mention, et par un début de spécialisation lié à la compétence spécifique que l'étudiant souhaite acquérir pour constituer son profil de sortie en fin de master. Cette dualité entre transversalité et spécialisation donne à cette première année une grande richesse pour les étudiants. En effet, au cours de cette première année, les étudiants peuvent déjà suivre des UE qui correspondent exactement à leur intérêt propre et en même temps continuer à élargir leur spectre de connaissances, à condition que leurs choix possèdent une cohérence dans les connaissances et les savoir-faire à acquérir par rapport au profil de sortie qu'ils souhaitent se donner.

Du point de vue de la mention, cette première année forme un creuset commun, géré conjointement par les équipes pédagogiques de différentes spécialités, et joue un rôle pivot dans la confrontation positive des différentes sous-disciplines de l'informatique. Cette confrontation des points de vue permet de situer dynamiquement les différentes sous-disciplines par rapport aux évolutions générales de la discipline, de la recherche et du marché du travail, et ainsi de poursuivre la construction permanente d'une offre de formation en phase avec les besoins et au fait des croisements de sous-dsiciplines les plus efficaces pour former les étudiants en fonction de ces besoins.

En pratique, la première année de la formation se subdivise en deux semestres comptant chacun cinq unités d'enseignement. Toutes les unités d'enseignement de cette première année valent 6 crédits (ECTS) et comporte généralement 20 heures d'enseignement magistraux, 20 heures de travaux dirigés (TD) et 20 heures de travaux sur machine encadrés (TME).

Le premier semestre a pour dominante un complément des fondamentaux de l'informatique, teinté par la spécialité choisie par l'étudiants. Elle se caractérise par un partage important des UE entre les différents parcours de spécialité et par de nombreuses possibilités de réorientation des étudiants en fin de semestre.

Le second semestre se caractérise par une spécialisation un peu plus marquée, mais l'ensemble des étudiants doivent suivre deux UE transversales :

une UE de langue, qui est normalement l'anglais pour la mention « Informatique »,
une UE de projet dans laquelle l'étudiant est amené à réaliser un projet en équipe pour acquérir les savoir-faire du travail en coordination avec d'autres personnes.

L'enseignement de langue est offert par le département des langues de l'UPMC. L'objectif est d'acquérir avant la fin du master un niveau déterminé sur une échelle reconnue (du type TOEFL). La détermination du niveau à acquérir et des moyens utilisés pour en vérifier l'acquisition est assurée globalement pour l'ensemble du master. L’UE de langue permet à l’étudiant de progresser vers cet objectif et d’acquérir des ECTS ; il peut ensuite poursuivre personnellement ses efforts pour atteindre le niveau exigé.

L'UE de projet est réalisée sous la responsabilité d'un enseignant-chercheur qui encadre l'équipe qui a choisi le sujet qu'il a proposé. Les sujets de projet peuvent être intra- ou inter-spécialités ; il est donc possible que se forment des équipes d'étudiants venant de spécialités différentes où chacun apporte une compétence propre intéressante pour le projet. Chaque projet fait l'objet d'un suivi mettant en œuvre les pratiques courantes du domaine, comme le fait de produire un cahier des charges, un dossier de conception et un dossier de réalisation. Chaque projet fait l'objet d'une soutenance en fin de semestre, et souvent d'une soutenance à mi-parcours également, qui contribuent toutes deux à l’évaluation individuelle des étudiants.

Parcours de formation

La première année de la mention est gérée conjointement par l'ensemble des spécialités. Chaque spécialité gère un certain nombre d'UE qui lui sont rattachées administrativement parce qu'elles sont données par des membres de l'équipe pédagogique de la spécialité. Actuellement, la mention offre 18 UE au premier semestre du M1 et 26 au second semestre (dont une UE de traitement de signal est restreinte aux étudiants désirant poursuivre en seconde année dans le parcours ATIAM, voir plus loin la description de la spécialité SAR). Ces unités d’enseignement peuvent être suivies par des étudiants de plusieurs spécialités comme UE obligatoire, fortement conseillée ou optionnelle selon le parcours suivi par l'étudiant.


ACSIRESSARSTLIADIMAARCHI
VLSIRTEL
RESNOYAU
POSIX4 UE parmi :
ALGAV
IL
ILP
LOG
PC2RBDWEB
LIBER
MOG
RFIDALGAV
RFID
SIGNAL3 UE parmi :
ALGAV
C++
ELECINFO
NOYAU
POSIX
RES
SIGNAL3 UE parmi :
ARCHI
NOYAU
POSIX
SIGNAL3 UE parmi :
ALGAV
ARCHI
BDWEB
IL
ILP
RESBDWEB ou
1 UE libreIL ou
1 UE Libre2 UE parmi :
IL
MOG
ou encore :
BDWEB
ELECINFO
RES
Tableau 1 – Parcours-types en M1/S1 en fonction de la spécialité choisie par l'étudiant.

Semestre 1

Au premier semestre, chaque étudiant doit suivre 30 crédits (ECTS) pour valider complètement son semestre, soit cinq UE de six crédits (ECTS) s'il ne choisit que des UE offertes par la mention. Outre les UE offertes par la mention, quelques UE de la mention « Mathématiques » ou de la mention « Sciences de l'ingénieur » peuvent également être suivies dans certains parcours des spécialités STL et ACSI respectivement.

Les étudiants peuvent se construire un semestre à partir des UE offertes par la mention, en suivant les prescriptions de la spécialité, et alors leur choix d'UE sera validé immédiatement par l'EFU. Le tableau 1 donne les indications sous la forme de parcours-types permettant aux étudiants de chaque spécialité de construire un semestre qui sera validé simplement par l'EFU. Les UE sont identifiées par leur acronyme ; les titres, descriptions complètes et noms des responsables de ces UE sont donnés à la fin de cette partie du dossier (voir §4). Un étudiant peut aussi proposer d'autres parcours pour suivre une autre UE ou une UE dans une autre mention ou encore dans un autre établissement. Son choix est alors soumis à l'EFU qui l'autorise à s'inscrire à l'UE en fonction de la cohérence des connaissances et savoir-faire à acquérir par rapport à son projet professionnel.

Plusieurs étudiants s'inscrivent dans la mention en ne s'étant pas encore complètement déterminé sur la spécialité et le profil de sortie qu'il souhaite acquérir. Dans ce cas, il peut jouer du partage des UE entre les différentes spécialités pour construire un premier semestre lui ouvrant une poursuite dans deux ou trois spécialités au seconde semestre.

Le tableau 2 (page suivante) donne une autre image de la liste des UE offertes par la mention au premier semestre du M1, tout en reprenant pour chaque spécialité les UE obligatoires, fortement suggérées ou optionnelles qui peuvent être suivies. Verticalement, le tableau présente les choix d'UE compatibles avec les parcours de chaque spécialité, soit parce qu'elles sont obligatoires, fortement suggérées ou optionnelles. Horizontalement, le tableau montre la partage des UE entre les différentes spécialités. On peut constater que plusieurs UE sont partagées entre deux, trois voire même quatre spécialités. Ces partages au premier semestre du M1 font apparaître une grande connexité des spécialités deux à deux et plus globalement deux grandes orientations ou familles de spécialités dans la mention :

une orientation « architecture, réseaux, système » qui comprend les spécialités ACSI, RES, SAR et par partage IMA, et
une orientation « applications réparties, logiciel et applications en IA » qui comprend les spécialités SAR, STL, IAD et par partage également IMA.

Les UE partagées entre les spécialités permettent aux étudiants qui hésitent entre ces spécialités de se construire un premier semestre ouvrant à une poursuite dans l'une ou l'autre des spécialités au second semestre. L'objectif est qu'un étudiant puisse changer entre spécialités connexes ou de la même orientation sans difficulté au bout du premier semestre et à coût relativement faible au bout du second semestre.

En plus des UE directement partagées entre les spécialités, certaines UE de notre catalogue de M1 ont en fait des souches communes mais sont devenues des UE voisines du point de vue contenu pour des raisons démographiques et disciplinaires. Dans le contexte d'une réorientation entre spécialités à l'issue du premier semestre, ces UE seront considérées comme équivalentes. Voici trois exemples pour illustrer cette idée.


ACSIRESSARSTLIADIMAVLSIELECINFOC++SIGNALRTELNOYAUPOSIXRESARCHIALGAVILILPBDWEBPC2RLIBER ou LOGMOGRFIDUE obligatoireUE fortement conseilléeUE optionnelle
Tableau 2 – UE du premier semestre de M1.


Le premier exemple est celui des UE nommées LIBER et LOG sont toutes deux des UE de logique mais l'une est orientée plutôt vers les logiques sous-jacentes à la sémantique des langages de programmation et l'autres aux logiques utilisées en intelligence artificielle. Ces deux UE sont trop proches pour pouvoir être toutes les deux prises dans un parcours. Cependant, si un étudiant de la spécialité IAD, qui a suivi LIBER au premier semestre, veut se réorienter vers la spécialité STL au second semestre, elle lui sera considérée comme équivalente à LOG (et vice versa pour un étudiants de STL voulant aller en IAD).

Le second exemple est celui des UE ALGAV et MOG, qui sont deux UE à forte consonance algorithmique, la seconde étant plutôt orientée vers les graphes et leurs applications en recherche opérationnelle et en IA. À la différence de LIBER et LOG, ces deux UE ont des contenus suffisamment différents pour être prises dans un parcours. Cependant, comme dans le cas précédent, elles peuvent être considérées comme équivalentes dans le cadre d'une réorientation dans la mesure où toutes les deux donnent une connaissance dans le domaine des l'algorithmique avancée.
Choix d'UE au premier semestreSpécialités ouvertes au second semestreRTELRESVLSIARCHISIGNALACSIRESNOYAUPOSIXVLSIARCHIALGAV ou ILACSISARRESVLSIALGAVARCHISIGNALACSIIMANOYAUPOSIXRESRTELARCHISARRESLOG ou LIBERALGAV ou MOGPC2RILRFIDSTLIADMOG ou ALGAVLIBERRFIDSIGNALBDWEBIMAIADALGAVILILPPC2RRFIDSTLIMANOYAUPOSIXALGAVIL ou ILPPC2RSTLSARNOYAUPOSIXBDWEBMOGRFID ou LIBERSARIAD
Tableau 3 – Exemples de choix de cours en M1/S1 à poursuites multiples en M1/S2.


Le troisième exemple est celui des UE PC2R et PPR (second semestre), qui sont deux UE de programmation concurrente et répartie mais dont la première prend une approche plutôt sur les concepts des langages de programmation alors que la seconde prend une orientation plus liée à l'algorithmique répartie dans les systèmes et applications répartis.


Exemples de premiers semestres ouvrant à une poursuite dans deux spécialités au second semestre

Le tableau 3 donne quelques exemples de choix de cours au premier semestre du M1 qui sont acceptables par la mention et qui donnent la possibilité de poursuivre dans deux spécialités au second semestre. Bien que ne suivant pas exactement les recommandations de base des spécialités, ces choix forment des parcours acceptables en M1 permettant aux étudiants qui le souhaitent de conserver une ouverture sur une spécialité différente de celle dans laquelle ils se sont inscrits pour le second semestre.

Le premier exemple retient les quatre UE RES, VLSI, ARCHI et SIGNAL reconnues par les deux spécialités ACSI et RES, et permet une poursuite en ACSI au second semestre à un étudiant qui a suivi l’UE RTEL obligatoire en RES. Le second exemple reprend cinq UE reconnues par les spécialités ACSI et SAR et permet éventuellement à un étudiant qui a suivi IL de poursuivre en ACSI bien que cette UE ne fasse pas partie des UE fortement conseillées par cette spécialité. Les autres exemples vont dans le même sens, et nous nous efforçons d’établir une espèce de « jurisprudence » des choix possibles connue des étudiants qui peuvent s’en servir pour établir leur choix d’UE de premier semestre.








ACSIRESSARSTLIADIMAINGSRCS3 UE parmi :
CAO
CCIA
AR
TELECOMDSP
PERI
SYSANA2 UE parmi :
SRCS
BDR
MEPS
MOB2 UE parmi :
ING
BDR
AR
ACI
PERI

TNSE3 UE parmi :
AGM
APS
CA
CCC
CF
CPS3 UE parmi :
DJ
MIA
BDR
MOC
REP
RIW3 UE parmi :
AGM
ITIM
BDR
AR
FIMProjetProjetProjetProjetProjetProjetLangueLangueLangueLangueLangueLangue
Tableau 4 – Parcours-types en M1/S2 en fonction de la spécialité choisie par l'étudiant.


Semestre 2

Le second semestre du M1 est principalement axé sur un approfondissement des connaissances et savoir-faire liés au domaine de spécialisation. Chaque spécialité propose un parcours de trois UE, sachant que tous les étudiants de la mention font l’UE de langue et le projet valant chacun 6 ECTS à ce second semestre.

Comme cela est typique dans la plupart des formations à ce niveau le début de spécialisation au second semestre se manifeste d’abord par un plus grand choix d’UE optionnelles et un moins grand partage d’UE entre les spécialités. Le tableau 4 reprend les acronymes des UE reconnues dans chaque spécialité. Bien qu’exhibant moins de partage, le tableau laisse tout de même apparaître la proximité des parcours à l’intérieur de nos deux orientations. Les UE SRCS, BDR, AR, PERI et ING sont largement partagées dans l’orientation « architecture, réseaux, système » alors que les UE AGM, AR, et BDR le sont dans l’orientation « applications réparties, logiciel, IA ».

De la même façon qu’après le premier semestre, les étudiants souhaitant se réorienter après le M1 peuvent se voir accorder le passage en M2 dans une autre spécialité. Étant donné la sélection actuellement exercée entre le M1 et le M2, les étudiants déposent un dossier de demande d’inscription auprès de la mention dans lequel ils précisent leur choix en M2. Sur la base de ce dossier, le jury de recrutement de la mention accepte ou non le passage dans la nouvelle spécialité. La décision ne tient pas uniquement compte du parcours fait par l’étudiant en M1, mais plus globalement procède d’une évaluation globale de la candidature. Certains parcours, comme le parcours professionnalisant « Technologies Applicatives » de la spécialité STL, valorisent une certaine diversité dans ses recrutements ; il est donc tout à faire possible d’y entrer en venant d’autres spécialités à condition de respecter quelques exigences minimales (voir la présentation de la spécialité. STL).




Suivi des étudiants

Le suivi individuel et personnalisé des étudiants et l’un des soucis constants de la mention. Avec 350 à 400 étudiants par promotion, il ne nous paraît pas possible de rendre opérationnel un suivi directement au niveau de l’ensemble de la mention. Nous avons donc choisi de confier les étudiants par groupe à taille humaine à des équipes pédagogiques de taille humaine. Dans cette optique, il nous est apparu plus simple et plus efficace de répartir les étudiants par groupe d’affinité en fonction de la spécialité de sortie qu’ils ont choisi. Le M1 est donc géré par les équipes pédagogiques des spécialités. Ces équipes assurent la gestion des UE de M1 rattachées à la spécialité (parce qu’elles sont assurées par des membres de l’équipe pédagogique de la spécialité. Elles assurent également le suivi des étudiants qui ont choisi cette spécialité.

Le suivi des étudiants débute dès leur candidature. Les étudiants candidatent à la mention en indiquant un choix de spécialités de sortie (actuellement, trois choix sont autorisés). Les équipes pédagogiques examinent les candidatures et jaugent de la candidature en vue d’une obtention du diplôme de la spécialité. Chaque spécialité demandée émet un avis qui peut être : l’acceptation d’intégration du candidat, la suggestion d’une spécialité plus appropriée au profil du candidat (qui peut l’avoir demandé dans un autre choix) ou encore de ne pas intégrer le candidat si celui-ci a un profil insuffisant ou encore qui ne correspond pas à l’offre de formation de la mention et serait mieux à même de réussir dans un autre master.

Après ce premier contact avec le dossier de l’étudiant, l’équipe pédagogique de la spécialité rencontre chaque candidat intégré dans la spécialité pour l’inscription pédagogique. À cette occasion, l’étudiant peut faire connaître ses objectifs personnels et professionnels et proposer un parcours au moins pour le premier semestre. L’équipe pédagogique conseille l’étudiant et, après discussion, autorise un ensemble d’UE à suivre, dont le contrat pédagogique du semestre sur la base duquel s’exercera la compensation.

Dans la suite de son cursus, l’étudiant continue à être suivi par l’équipe pédagogique de sa spécialité qui va valider se choix d’UE à chaque semestre et évaluer sa situation lors de la préparation et de la tenue des jurys semestriels, annuels et de diplôme. Après chaque jury de semestre, les étudiants en difficulté sont rencontrés individuellement par l’équipe pédagogique qui le conseille sur la suite de son cursus.


Liste des unités d'enseignements de la première année

AcronymeTitreSpécialitéECTSSemestre aci Architecture des clients internet  SAR 62 agm Algorithmique graphique et modélisation  STL 62 algav Algorithmique avancée  STL 61 aps Analyse des programmes et sémantique  STL 62 arAlgorithmique répartie SAR62 archi Architecture des systèmes intégrés  ACSI 61 ares Architecture des réseaux  RES 61 bdr Bases de données réparties  SAR 62 bdweb Bases de données et web  IAD 61 ca Compilation avancée  STL 62 cao CAO de circuits et systèmes intégrés  ACSI 62 ccc Compression, codage, cryptographie  STL 62 ccia Conception de circuits intégrés analogiques  ACSI 62 cf Calcul formel  STL 62 cpp Programmation C++  ACSI 61 cps Composants  STL 62 dj Décision et jeux  IAD 62 dsp Traitement numérique du signal  ACSI 62 elecinfo Électronique pour informaticiens  ACSI 61 il Ingénierie du logiciel  STL 61 ilp Implantation de langages de programmation  STL 61 ing Internet de nouvelle génération  RES 62 lang Langue  toutes 61, 2 liber Logique pour l'intelligence artificielle, les bases de données et la recherche opérationnelle  IAD 61 log Logique  STL 61 meps Modélisation et évaluation des performances  RES 62 mia Méthodes pour l'intelligence artificielle  IAD 62 mob Internet mobile et ambiant  RES 62 mog Modélisation par les graphes  IAD 61 morec Modélisation à base d'objets et représentation des connaissances  IAD 62 mqia Modèles quantitatifs en IA IAD 62 noyau Architecture avancée des noyaux des systèmes d'exploitation  SAR 61 pc2r Programmation concurrente, réactive et répartie  STL 61 peri Gestion des périphériques  ACSI 62 posix C et interfaces de système d'exploitation portable (POSIX) SAR 61 projet Projet  toutes 62 rfidec Reconnaissance des formes et introduction à la décision  IAD 61 rp Résolution de problèmes  62 rtel Réseaux de télécommunications  RES 61 signal Traitement du signal  ACSI 61 srcs Systèmes répartis et client/serveur  SAR 62 tnse Traitement numérique du signal appliqué à l'expérimentation  SAR 32 vlsi Conception des circuits intégrés VLSI  ACSI 61

MASTER DE SCIENCES ET TECHNOLOGIES

MENTION : INFORMATIQUE


PARTIE III – PRÉSENTATION DES SPÉCIALITÉS




Spécialité « Architecture et conception des systèmes intégrés » (ACSI)
Spécialité « Intelligence artificielle et décision » (IAD)
Spécialité « Imagerie » (IMA)
Spécialité « Réseaux » (RES)
Spécialité « Systèmes et applications répartis » (SAR)
Spécialité « Science et technologie du logiciel » (STL)
MASTER DE SCIENCES ET TECHNOLOGIES

MENTION : INFORMATIQUE

Spécialité « Architecture et Conception des Systèmes Intégrés »



Responsable de la spécialité : Nathalie Drach-Temam
12 rue Cuvier - 75252 PARIS cedex 05 téléphone : 01-44-27-70-13
télécopieur : 01-44-27-72-80
mél :  HYPERLINK "mailto:Nathalie.Drach@lip6.fr" Nathalie.Drach@lip6.fr


1. Présentation de la spécialité

La spécialité « Architecture et Conception de Systèmes Intégrés » a pour objectif de former des spécialistes de la conception de circuits et systèmes électroniques intégrés qui possèdent une double compétence en informatique et en électronique.

Compte tenu de l'évolution extrêmement rapide des outils et méthodes de conception, les recherches dans ce domaine ont un caractère très appliqué puisqu'il s'écoule très peu de temps entre l'innovation et le transfert industriel et implique donc une formation universitaire de pointe dans ces domaines. Cette spécialité s'appuie principalement sur le laboratoire LIP6 de l'Université Pierre et Marie Curie, mais également sur le Centre Européen de Recherche en Micro-Electronique, qui est une structure de recherche mixte, co-financée par l'UPMC, le CNRS et différents partenaires industriels.

Grâce à ces liens forts avec le monde industriel, la spécialité ACSI permet aux étudiants de trouver sans difficulté du travail au niveau Master dans des domaines aussi divers que l’automobile, les transports, l’électronique grand public et professionnelle, la micro-électronique et les télécommunications.

Il sera demandé aux étudiants de choisir à la fin de l'année M1 s'ils visent une insertion professionnelle au niveau master, ce qui se traduit par le choix d'un stage industriel en M2, ou s'ils visent une insertion professionnelle au niveau doctorat, ce qui se traduit par le choix d'un stage recherche dans l'un des laboratoires associés à la spécialité ACSI.

Dans le cadre des accords généraux de coopération entre l'UPMC et les autres établissements d'enseignement supérieur, la spécialité ACSI développe un partenariat privilégié avec l'Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications, ainsi qu'avec l'Ecole Polytechnique, établissements avec lesquels il existe déjà des coopérations : Ecole Polytechnique (LPICM) et Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications (LTCI).

Elle souhaite également renforcer les coopérations existantes avec la filière Electronique/Informatique de l'IST (Institut des Sciences et Techniques, école d'ingénieurs de l'UPMC) et enfin, étendre les coopérations existantes avec d'autres universités européennes.

Les laboratoires de recherche associés à la spécialité ACSI sont le LIP6 (UPMC), le LTCI (Telecom Paris) et le LPICM (Ecole Polytechnique).

Les principaux partenaires industriels identifiés sont STMicroelectronics, Atmel, Philips, Bull, Thales, Texas-Instrument, IBM, Motorola, Alcatel, Renault, Cadence, Mentor Graphics, Silvaco, pour ne citer que les plus grosses entreprises concernées.

2. Publics de la spécialité

La spécialité ACSI recrute des étudiants possédant une formation de base soit en informatique, soit en électronique, c'est-à-dire des étudiants possédant soit une licence d'informatique, soit une licence d'électronique (obtenue à l’UPMC ou dans une autre université européenne), soit un diplôme équivalent.

Elle se réserve la possibilité d'accueillir au niveau M2 des étudiants titulaires d'un diplôme d'ingénieur, et désireux de se spécialiser. Dans le cadre des accords passés entre l'UPMC et d'autres établissements d'enseignement supérieurs, elle pourra accueillir également au niveau M2 des élèves ingénieurs effectuant leur dernière année d'école.

Le flux de sortie visé pour la spécialité ACSI est d’une cinquantaine d’étudiants.

3. Organisation de la spécialité

La spécialité ACSI est portée par une équipe pédagogique constituée d'enseignants/chercheurs UPMC de la mention « Informatique » :

NOMGRADERATTACHEMENTABOUSHADY HassanMaître de ConférencesInfoBAZARGAN PirouzMaître de ConférencesInfoBENABDENBI MounirMaître de ConférencesInfoCHAPUT Jean-PaulIngénieurInfoCHOTIN-AVOT Roselyne Maître de ConférencesInfoDERIEUX AnneMaître de ConférencesInfoDESBARBIEUX Jean-LouMaître de ConférencesInfoDROMARD FrançoisMaître de ConférencesInfoDRACH-TEMAM NathalieProfesseurInfoENCRENAZ EmmanuelleMaître de ConférencesInfoGALAYCO DimitriMaître de ConférencesInfoGENIUS DanielaMaître de ConférencesInfoGREINER AlainProfesseurInfoLOUERAT Marie-MinerveCR CNRSInfoMEHREZ HabibProfesseurInfoPECHEUX FrançoisMaître de ConférencesInfoRENAULT PatriciaMaître de ConférencesInfoWAJSBURT FranckMaître de ConférencesInfo
Egalement par des enseignants UPMC hors mention « Informatique » et d’autres établissements :

NOMGRADERATTACHEMENTANCEAU FrançoisProfesseurCNAMBONNASSIEUX YvanMaître de ConférencesPolytechniqueLOUMEAU PatrickMaître de ConférencesENSTDANGER Jean-LucMaître de ConférencesENSTALEXANDRE AnnickMaître de ConférencesSDI UPMCKLISNICK GeoffroyMaître de ConférencesSDI UPMCREDON MichelProfesseurSDI UPMC

La spécialité propose 3 parcours, correspondant à des profils de compétence en sortie bien lisibles sur le marché du travail.

Systèmes Intégrés (responsable Habib Mehrez),
CAO de Circuits et Systèmes Intégrés (responsable Pirouz Bazargan),
Circuits Intégrés (responsable Marie-Minerve Louerat).

Les 3 parcours respectent la même structure, et les étudiants seront invités à choisir leur parcours au début de la deuxième année de Master.

3.1. Master première année (M1) : semestres 1 et 2

Les prérequis de la spécialité concernent l’architecture de ordinateurs  (logique binaire et systèmes numériques, théorie des automates, représentation de données en machine, organisation et gestion des mémoires, assembleur et organisation des ordinateurs), les systèmes d’exploitation (interfaces systèmes / matériel, gestion du temps et des serveurs, processus et parallélisme, sémaphores) et l’algorithmique générale (arbres et graphes, algorithmes et résolution de problèmes, structures de données fondamentales, récursion, analyse d’algorithme).

Les semestres 1 et 2 (Master 1) sont communs aux étudiants des différents parcours ; chaque UE correspond à 6 ECTS.


SemestreUEM1 – Tronc commun



S1 ARCHIACSIVLSIACSINOYAUSARRESRéseauxSIGNALACSICPPACSIPOSIX SARALGAVSTLILPSTLELECINFOACSI



S2 CAOACSILanguePROJETACSIPERIACSIARSARNUMACSICCIAACSICASTLCCCSTL
UE obligatoire
UE optionnelle
Les UEs ARCHI, VLSI, SIGNAL, CPP, PERI, NUM et CCIA sont des UEs gérées par la spécialité ACSI. Un certain nombre de ces UEs sont proposées aux spécialités SAR (ARCHI), Réseaux (ARCHI, SIGNAL) et STL (CPP). Les UEs NOYAU, POSIX et AR sont proposées aux étudiants ACSI par la spécialité SAR, l’UE RES par la spécialité Réseaux et les UES ALGAV, ILP, CA et CCC par la spécialité STL.

Plus précisément, voici le détail concernant les choix d’UEs et les ECTS :

Semestre S1
2 UEs obligatoires + 3 UEs parmi 8 – 30 ECTSS22 UEs obligatoires + 3 UEs parmi 7 – 30 ECTS

3.2. Master deuxième année (M2) : semestres 3 et 4

La spécialité ACSI, 2ème année de Master, est organisée en 3 parcours : Systèmes Intégrés, CAO de Circuits et Systèmes et Circuits Intégrés.

Chaque parcours possède une sortie professionnelle et une sortie recherche, qui se distinguent par le type de stage effectué au quatrième semestre.

Parcours « Systèmes Intégrés »

L'informatique est de plus en plus souvent « enfouie » dans les puces qui contrôlent les équipements (téléphonie, automobiles, jeux vidéo, électroménager). Cette thématique s'adresse en priorité à des informaticiens intéressés par la conception conjointe du matériel et du logiciel de ces systèmes intégrés sur puce.


Parcours « CAO de Circuits et Systèmes »

La conception des systèmes électroniques nécessite des outils de conception automatiques extrêmement complexes. Cette thématique s'adresse à des informaticiens intéressés par le développement de nouvelles méthodes et algorithmes de spécification, de modélisation, de conception, de vérification et de test des circuits et systèmes Intégrés.

Parcours « Circuits Intégrés »

Les puces micro-électroniques qui contrôlent les équipements sont de plus en plus souvent des systèmes mixtes contenant à la fois des composants numériques et des composants analogiques. Cette thématique s'adresse à des électroniciens ou des informaticiens intéressés par la conception de circuits intégrés numériques et/ou analogiques. Ce parcours est également proposé dans le cadre du Master mention SDI (Sciences de l’Ingénieur) aux étudiants électroniciens intéressés par la conception, la modélisation et le prototypage d'applications intégrées, depuis les capteurs jusqu'au logiciel applicatif.

Le tableau suivant présente la liste des UEs proposées par les différents parcours de la spécialité ACSI ; chaque UE correspond à 3 ECTS :

SemestreUESystèmes IntégrésCAO de Circuits et Systèmes Circuits Intégrés








S3 METHOTIMETOOLSMIPSHDLFPGAINSERTIONAMLSI DFTTSPFOSDCAOZDEFCACBSDICIMAN ACSI/SDIAMS SDIBRUITSDI






S4 INDUS MICROPROTOSOCTESTCSMLPPAPRANUM  MJPEGSLSAOCAVCIRFCAIROCIACOM CCB
UE obligatoire
UE optionnelle

Plus précisément, voici le détail concernant les choix d’UEs et les ECTS :

SemestreSystèmes IntégrésCAO de Circuits et Systèmes Circuits intégrés

S3
7 UEs obligatoires - 21 ECTS
3 UEs parmi 4 – 9 ECTS3 UEs parmi 6 – 9 ECTS

S4UEs parmi 8 – 12 ECTS

Stage – 18 ECTS
Professionnel ou Recherche


4. Liste des UEs gérées par la spécialité


TitreECTSNiv.Sem.Responsablearchi Architecture des systèmes intégrés 64001PirouzBAZARGAN SABETcpp Programmation C++ 64001Jean-Paul CHAPUTelecinfo Électronique pour informaticiens 64001Dimitri GALAYKOsignal Traitement du signal 64001Habib MEHREZvlsi Conception des circuits intégrés VLSI 64001Anne DERIEUXcao CAO de circuits et systèmes intégrés 64002Alain GREINERccia Conception de circuits intégrés analogiques 64002Hassan ABOUSHADYdsp Traitement numérique du signal 64002Habib MEHREZpacsi Projet ACSI 64002Nathalie DRACH-TEMAMperi Gestion des périphériques 64002Francois PECHEUXamlsi Architecture matérielle et logicielle des systèmes intégrés (Hardware/software architecture of embedded systems) 35003Alain GREINERams Modélisation de systèmes analogiques mixtes (Modelling of analog and mixed systems) 35003Annick Alexandrebruit Bruit dans les composants et systèmes électroniques (Electronic noise) 35003Geoffroy Klisnickcacb Circuiterie analogique CMOS et BICMOS (CMOS & BICMOS analog design) 35003Gérard Souciman Circuits intégrés mixtes analogiques et numériques (Mixed mode circuit design) 35003Geoffroy Klisnickdft Conception en vue du test (Design for testability) 35003Anne DERIEUXfpga Circuits programmables FPGA (Field Programmable Gate Array) 35003Francois PECHEUXhdl Langages de description de matériel (Hardware description languages) 35003Francois PECHEUXmetho Méthodologie de conception VLSI (VLSI design methodology) 35003Alain GREINERmips Réalisation VLSI du processeur MIPS R3000 (VLSI implementation of the MIPS R3000 processor) 35003Pirouz BAZARGAN SABETosdcao Outils et structures de données pour la CAO (Integrated data-base for VLSI CAD) 35003Jean-Paul CHAPUTtime Analyse temporelle des circuits numériques (Digital circuits timing analysis) 35003Habib MEHREZtools Outils CAO pour la conception VLSI (CAD tools for VLSI design) 35003Anne DERIEUXtspf Techniques de simulation et de preuve formelle (Simulation techniques and formal methods) 35003Emmanuelle ENCRENAZzdef Circuiterie CMOS zéro défaut (Zero defect CMOS design) 35003Alain GREINERanum Architectures pour le traitement numérique (Hardware architecture for arithmetic) 35004Habib MEHREZcairo Composants analogiques ré-utilisables (Analog IP reuse) 35004Marie-Minerve LOUËRATcbc Circuits basse consommation et circuits asynchrones (Low power and asynchronous design) 35004Marie-Minerve LOUËRATciacom Conception d'interfaces analogiques/numériques pour les télécoms 35004Patrick Loumeaucirf Circuits intégrés radio-fréquence (RF integrated circuits) 35004Hassan ABOUSHADYcsmlp Conception d'application sur plate-forme mixte processeur/FPGA 35004Jean-Luc Dangerindus Chaînes de CAO industrielles (Commercial CAD tools) 35004Roselyne CHOTIN-AVOTmicro Architecture interne des microprocesseurs (Microprocessor architecture) 35004Nathalie DRACH-TEMAMmjpeg Implantation d'un décodeur MJPEG sur une architecture multiprocesseur intégrée sur puce 35004Alain GREINERocav Optimisation combinatoire appliquée aux circuits VLSI (Combinational Optimisation for VLSI design automation) 35004Alix MUNIERpapr Programmation et architecture des processeurs réseaux (Network processors programming & architecture) 35004Daniela GENIUSproto Prototypage sur plate-forme FPGA (FPGA prototyping) 35004Franck WAJSBÜRTslsa Synthèse Logique et Synthèse Architecturale (Logic Synthesis / High Level Synthesis) 35004Ivan AUGEsoctst Test des systèmes intégrés sur puce (System on chip testability) 35004Mounir BENABDENBIsp Stage professionnel 185004Alain GREINERsr Stage recherche 185004Alain GREINER
MASTER DE SCIENCES ET TECHNOLOGIES

MENTION : INFORMATIQUE

Spécialité « Intelligence Artificielle et Décision »



Responsable de la spécialité : Patrice PERNY
LIP6, Université Paris 6
8 rue du capitaine Scott
75015 Paris
téléphone : +33144277004
télécopieur : +33144277000
mél : Patrice.Perny@lip6.fr



1. Présentation de la spécialité

La spécialité Intelligence Artificielle et Décision (IAD) dispense un enseignement théorique et pratique qui couvre les principaux domaines de l'intelligence artificielle et de l’aide à la décision, en particulier les agents adaptatifs et les agents décisionnels, la fouille de données et l’apprentissage, l’optimisation et la résolution de problèmes, les bases de données intelligentes, le multimédia (images et sons) et la coopération homme/machine. Cette spécialité s'inscrit dans la filiation directe de l'un des plus anciens et des plus gros DEA informatique de France, le DEA IARFA, du seul DEA informatique consacré à la recherche opérationnelle en région parisienne, le DEA IRO et du DESS Intelligence Artificielle. Elle entretient des relations privilégiées avec plusieurs grandes écoles (ENST, ENSTA et IIE) et les associe dans l'enseignement. Cette spécialité s'appuie sur le Laboratoire d'Informatique de l'Université Pierre & Marie Curie (LIP6), le Laboratoire Traitement et Communication de l'Information (LTCI) de l'École Nationale Supérieure des Télécommunications (ENST), le Centre de Recherche en Informatique (CEDRIC) du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM). Elle vise à former des spécialistes des sciences de l'information, maîtrisant les concepts, modèles et outils de l'intelligence artificielle, de l'aide à la décision et de la recherche opérationnelle.

La spécialité IAD couvre des problématiques actuelles et concrètes, comme celles qui ont trait aux systèmes d'information, aux systèmes d’aide à la décision, à la fouille de données, aux bases de données web et au multimédia, aux applications de l’optimisation (dans les transports, les télécommunications ou la bioinformatique), à la logistique et la productique, ce qui assure les débouchés professionnels de cette spécialité. Elle aborde aussi des domaines plus prospectifs faisant l'objet de recherches de pointe dans nos laboratoires, en particulier l’apprentissage et la décision automatiques, les agents adaptatifs, l'accès par le contenu dans les documents multimédia, la résolution de problèmes par la machine (éventuellement en interaction avec l’homme) et de nouvelles approches algorithmiques pour les problèmes combinatoires. Cet enseignement novateur, dispensé par des experts reconnus, assure la formation des futurs spécialistes, ingénieurs comme chercheurs, d'un domaine en plein essor.


2. Publics de la spécialité
Le public de la première année est principalement constitué d'étudiants ayant obtenu une licence d'informatique ou de mathématiques (avec quelques Unités d'Enseignement en programmation et en algorithmique), mais d'autres parcours moins typiques sont aussi examinés avec attention. Le public de deuxième année est constitué pour une part des étudiants de la première année (ou d’étudiants d’autres universités francophones ou européennes), et pour l'autre part d'élèves ingénieurs, provenant notamment des écoles associées à notre spécialité. Les pré requis nécessaires pour suivre notre formation sont d’une part de disposer d’une formation informatique générale incluant la maîtrise de l’algorithmique et de la programmation (par exemple C++, Java) et d’autre part d’une bonne connaissance des mathématiques de base (logique, algèbre, analyse, probabilités, ...).
3. Organisation de la spécialité
Les deux années (M1 et M2) de la spécialité IAD se décomposent en deux semestres de 30 ECTS. Pour aider les étudiants à s’orienter de manière cohérente nous proposons un processus de spécialisation progressif qui prend la forme de 5 parcours-types dont 3 parcours à orientation recherche et 2 parcours à orientation professionnelle :
Aide à la décision et recherche opérationnelle  (ADRO), parcours recherche
Agents intelligents, apprentissage et décision (AIAD), parcours recherche
Bases de données, recherche d’information et multimédia (BDRIM), parcours recherche
Interaction et coopération homme-machine (ICHM) parcours professionnel
Fouilles de données (FDON), parcours professionnel
Ces parcours se décomposent en 4 semestres répartis sur deux ans. La première année (M1, semestres S1, S2) est, pour l’essentiel, commune à tous les parcours, qu’ils soient à orientation recherche ou professionnelle, permettant ainsi une grande flexibilité entre le M1 et le M2. La deuxième année (M2, semestres S3, S4) permet une spécialisation progressive selon le parcours choisi. Plus précisément, la spécialité IAD est organisée de la manière suivante :
Structure du M1
Semestre 1 (M1-S1) : tronc commun
Le tronc commun est composé de 5 Unités d'Enseignement (UE) de 6 ECTS chacune dont 4 UEs spécifiques à la spécialité IAD, la cinquième étant soit l’UE de langue, soit une UE libre (notée UE Libre sur la Figure 1) permettant une ouverture vers les autres spécialités de la mention informatique. Les UEs fondamentales proposées concernent la logique (LIBER), les graphes pour l'Intelligence Artificielle et la Recherche Opérationnelle (MOG), les méthodes numériques et statistiques spécifiques à l'IA et la décision (RFIDEC), ainsi que les bases de données (BDWEB) formant ainsi un socle de connaissances fondamentales.
Semestre 2 (M1-S2) : consolidation et premières options
Le second semestre permet de compléter les connaissances acquises au premier semestre dans le domaine de la modélisation objet et la représentation des connaissances (MOREC), de la décision et des jeux (DJ), de la résolution de problèmes en IA et en RO (RP), des méthodes symboliques et numériques en IA (MIA et MQIA) et des bases de données réparties, donnant ainsi une ouverture vers les différents parcours de la spécialité. Quelque soit le parcours envisagé, l’étudiant devra obligatoirement suivre l’UE PROJET qui prend la forme d’un projet informatique encadré, à développer individuellement ou en binôme. Les autres choix dépendent du parcours ciblé par l’étudiant. Par exemple, pour le parcours recherche ADRO, les UE Décision et Jeux (DJ) et Résolution de problèmes (RP) sont fortement recommandées. Pour le parcours professionnel FDON, on choisira prioritairement MQIA, MOREC, MIA. La figure 1 ci-dessous récapitule les UEs offertes au choix en M1-IAD (voir section 4 pour les intitulés longs des UEs et les responsables).

 SHAPE \* MERGEFORMAT 
Figure 1 : UEs offertes au choix en M1
A l’exception de l’UE de langue (LANG) et de l’UE projet PROJET, toutes les UE de niveau 400 (M1) sont faites sur le même format horaire : elles représentent 30h d’enseignement réparties sur 10 semaines à raison de 2h de cours et 4h de TD/TME par semaine.
Structure du M2
Semestre 3 (M2-S3) : approfondissements préparant la spécialisation
Ce semestre amorce la spécialisation dans les différents parcours proposés. Il se compose pour cela de 10 UEs de 3 ECTs réparties en deux vagues nommées S3.1 et S3.2. C’est à cette période que les 3 parcours recherche d’une part et les deux parcours professionnels d’autre part commencent véritablement à se distinguer (voir figures 2 et 3 pour la structure des parcours en M2 et la section 4 pour les intitulés longs des UEs et les responsables).
Semestre 4 (M2-S4) : spécialisation dans un parcours
Au cours de ce semestre, l'étudiant doit spécialiser sa formation en suivant l'un des 5 parcours détaillés plus bas, dans lequel il choisira 4 UEs de 3 ECTS complétées par un stage de 18 ECTS. La figure 2 présente les UEs accessibles au choix pour chaque parcours recherche, soulignant ainsi les liens entre les parcours et suggérant les réorientations possibles en cours d’année (voir la section 4 pour les intitulés longs des UEs et les responsables).
Nous détaillons maintenant un peu plus la nature des parcours proposés en M2.

Nature des parcours recherche en M2
Le parcours ADRO (Aide à la Décision et Recherche Opérationnelle) s’appuie sur les compétences des équipes « Décision » et « Recherche Opérationnelle »   du LIP6, ainsi que sur l’équipe RO du CEDRIC. Il permet de former des spécialistes de l’aide à la décision et de la recherche opérationnelle, disposant d’une large palette d’outils permettant de modéliser des problèmes réels, analyser leur complexité, et apporter des solutions algorithmiques efficaces. Les applications visées concernent l’optimisation dans les transports, les communications, la logistique, la productique, la robotique, mais aussi le développement de systèmes d’aide à la décision (e.g. conception et configuration interactive).
Le parcours AIAD (Agents intelligents, apprentissage et décision), s’appuie sur les compétences des équipes « Agents »,  « Apprentissage » et « Décision » du LIP6. Il propose une formation spécialisée sur les agents adaptatifs et les systèmes multi agents, l’apprentissage automatique (méthodes symboliques et numériques, apprentissage statistique) et la décision automatique. Les applications visées concernent le pilotage automatique de processus, les systèmes intelligents embarqués, la décision automatique et la planification en environnement mal connu, la simulation de système complexes.
Le parcours BDRIM (Bases de données, Recherche d’information et Multimédia) s’appuie sur les compétences des équipes «Apprentissage » et « BD » du LIP6, celles du LTCI (ENST) pour les aspects multimédia. Les aspects BD de ce parcours en IAD visent à former des spécialistes dans le traitement de grandes quantités d'informations, présentes dans les bases de données et sur le Web. Des UEs orientées recherche d’information et présentant les techniques de traitement des données utilisant des représentations synthétiques et structurées des contenus sont également proposées, avec des applications concernant les moteurs de recherche, l'analyse d'informations textuelles, l'indexation de vidéos, le filtrage et l'extraction d'information sur le web. Enfin, on peut également dans se parcours se spécialiser sur le traitement de données multimédia, l’interprétation des images, le traitement des signaux audio et de la parole.
Comme on peut le voir sur la figure 2, la structure des parcours recherche en M2 (voir l’annexe 4 pour les descriptifs des UE) s’appuie sur l’existence d’UEs charnières se situant à l’intersection de certains parcours, facilitant les réorientations en cours d’années et offrant d’autres possibilités. Ainsi, un étudiant ayant débuté par le parcours AIAD pourrait sans difficulté poursuivre en parcours BDRIM, par exemple pour une spécialisation en multimédia s’il avait choisi TERI en module libre ou pour une spécialisation en BD s’il avait choisi BDIA. Il pourrait également poursuivre en ADRO pour une spécialisation en aide à la décision. Inversement ; un étudiant ayant débuté par le parcours ADRO ou BDRIM, pourrait sans difficulté poursuivre en se spécialisant sur les agents adaptatifs ou sur la décision automatique au sein du parcours AIAD.

 SHAPE \* MERGEFORMAT 
Figure 2 : UEs offertes au choix en M2

Le format des UEs IAD en parcours recherche M2 est de 24h de cours réparties sur 7 semaines (typiquement 4 * 3 heures + 3 * 4 heures)

Il faut noter qu’un certain nombre d’UEs présentes dans la figure 2 sont partagées ou empruntées à d’autres spécialités ou à d’autres formations. C’est le cas notamment des UEs :

BDRA, ABDR, GRBD qui dépendent de la spécialité SAR mais sont largement ouvertes aux étudiants d’IAD

AIV, TSI, IHM, PS sont partagées avec la spécialité IMA

TCAA, PDML, MLA sont partagées avec le parcours RO du master du CNAM



On peut donner quelques exemples de choix cohérents répondants à différents profils cibles :

recherche opérationnelle, résolution de problèmes : parcours ADRO privilégiant les UEs situées à gauche comme TCAA, OCAI, PDML, MLA, MOP, MADRO, ORATT, OI.

décision : parcours ADRO privilégiant les UEs situées à droite, notamment MODE, DMDC, MODE, RHAD, MADRO (aide à la décision) ou parcours AIAD privilégiant MODE, DMDC, MORA, MAIAD, RHAD, MGDE (agents décisionnels)

agents adaptatifs : parcours AIAD privilégiant SMA, ANIMAT, IAA, DMDC, APAS, MA.

Apprentissage, recherche d’information : parcours AIAD privilégiant  APAS, AS, MORA, RFIDON, TADTI, MODE (apprentissage automatique) ou parcours BDRIM privilégiant APAS, AS, MORA, RFIDON, TADTI, BDIA (recherche d’information).

bases de données intelligentes : parcours BDRIM privilégiant BDIA, BDRA, ABDR, BDMD, GRBD

multimédia, image et son : parcours BDRIM privilégiant TERI, TSI, AIV, IHM, PS


Nature des parcours professionnels en M2
Les développements de l'intelligence artificielle donnent lieu depuis de nombreuses années à des applications ainsi qu'à des approches de conception et de modélisation dans le monde professionnel, notamment dans les domaines de l'ingénierie des connaissances, de l'aide à la décision, des bases de données avancées, de la reconnaissance des formes, des interfaces évoluées et de l'interaction personne-machine. En M2, les deux parcours professionnels de la spécialité IAD font suite au DESS Intelligence Artificielle dont ils reprennent les principaux objectifs, avec une évolution vers des domaines plus récents tels que les systèmes coopératifs et la recherche d'information. Ils partagent, après la première année du master, un tronc commun de 10 UEs (de 3 ECTS chacune) qui vise une formation théorique et pratique approfondie aux méthodes et techniques fondamentales de l'IA, associées aux technologies "objet" et multimédia. Chacun de ces deux parcours propose en outre une spécialisation, constituée d’UE spécifiques, d'une UE libre à choisir dans la spécialité (pour renforcer la spécialisation), et d'un projet encadré (UE Projet d'ingénierie). Par exemple, la thématique "Fouille de données" propose les UE spécifiques MA (Modèles d’apprentissage), OTAT (Outils pour le traitement automatique du texte), BDMD (bases de données multidimensionnelles), enfin OIDM (Outils industriels de datamining) animée par un professionnel. Cette formation intensive en milieu universitaire est complétée par un stage en entreprise qui donne aux étudiants l'occasion de mettre en œuvre, dans un contexte professionnel encadré, les connaissances et savoir faire acquis. Ce stage donne lieu à une évaluation (rapport et soutenance). Les métiers visés sont ceux d'ingénieurs d'études ou de développement, capables de contribuer à la conception et à la réalisation de logiciels avec des approches IA et d'évoluer vers des postes de chef de projet, que ce soit dans le cadre d'entreprises innovantes, de sociétés de service ou de départements "recherche et développement" de grandes entreprises.
La figure 3 présente les UEs accessibles au choix pour chaque parcours professionnel, soulignant ainsi les liens entre les parcours et suggérant les réorientations possibles en cours d’année (voir la section 4 pour les intitulés longs des UEs et les responsables).

 SHAPE \* MERGEFORMAT 
Figure 3 : UEs offertes au choix en M2 pro

Les UEs pros se composent typiquement de 30h réparties en 20h de cours et 10h de TD/TME

Equipe pédagogique de la spécialité

L’équipe pédagogique de la spécialité IAD est constituée de :

Monique Baron (MC UPMC), Anne Doucet (P UPMC), Patrick Gallinari (P UPMC), Jean-Gabriel Ganascia (P UPMC), Christophe GONZALES (MC UPMC), Henri Maître (P ENST), Michel Minoux (P UPMC), Patrice Perny (P UPMC), Nicolas SABOURET (MC UPMC), Olivier SIGAUD (P UPMC).

C’est une équipe volontairement resserrée autour de quelques enseignants expérimentés qui représentent les différentes disciplines impliquées dans cette spécialité, à savoir l’intelligence artificielle, la recherche opérationnelle, la théorie de la décision, les bases de données et le traitement d’images. Bien évidemment, elle doit être complétée par la liste des principaux enseignants-chercheurs impliqués dans la mise en œuvre de la spécialité.

Enseignants de l'Université Paris 6 :

Samir AKNINE, Maître de Conférences, LIP6
Bernd AMANN, Professeur, LIP6
Massih-Reza AMINI, Maître de Conférences, LIP6
Thierry ARTIÈRES, Maître de Conférences, LIP6
Monique BARON, Maître de Conférences, LIP6
Alessandra CARBONE, Professeur, INSERM
Jean-Marie CHESNEAUX , Professeur, LIP6
Philippe CHRETIENNE , Professeur, LIP6
Vincent CORRUBLE, Maître de Conférences, LIP6
Alain DAVID, Assistant, UFR d’informatique
Anne DOUCET, Professeur, LIP6
Pierre FOUILHOUX, MC, LIP6
Patrick GALLINARI, Professeur, LIP6
Jean-Gabriel GANASCIA, Professeur LIP6
Stéphane GANCARSKI, Maître de Conférences, LIP6
Hélène GIROIRE, Maître de Conférences, LIP6
Christophe GONZALES, Maître de Conférences, LIP6 
Jean-Yves JAFFRAY, Professeur, LIP6
Jean-Daniel KANT, Maître de Conférences, LIP6 
Safia KEDAD-SIDHOUM, Maître de Conférences, LIP6 
Jean-Marc LABAT, Professeur, LIP6
Jacques MALENFANT, Professeur, LIP6
Christophe MARSALA, Maître de Conférences, LIP6
Michel MINOUX, Professeur, LIP6
Hubert NAACKE , Maître de Conférence, LIP6
Viet Hung NGUYEN, Maître de Conférence, LIP6
Patrice PERNY, Professeur, LIP6
Nicolas SABOURET, Maître de Conférences, LIP6
Olivier SPANJAARD, Maitre de Conférences, LIP6
Pierre-Henri WUILLEMIN, Maître de Conférences, LIP6

Intervenants extérieurs :

Odette AUZENDE, Maître de Conférences à Paris 2, LIP6
Jean-Christophe BAILLIE, Maître de Conférences, ENSTA
Alain BILLIONNET, Professeur, CNAM
Isabelle BLOCH, Professeur, ENST
Bernadette BOUCHON-MEUNIER, Directeur de Recherche CNRS, LIP6
Jean-Pierre BRIOT, Directeur de Recherche CNRS, LIP6
Jean CHARLET, Ingénieur, DIAM, SIM/DSI/AP-HP
Marie-Christine COSTA, Professeur, CNAM
Marcin DETYNIECKI, Chargé de Recherche CNRS, LIP6
Amal, EL FALLAH, Professeur, LIP6
Claudie FAURE, Chargée de Recherche CNRS, ENST
Françoise FOGELMAN, société KXEN
Agnès GUILLOT, Professeur Paris 9, LIP6
Claire HANEN, Professeur, LIP6
Eric LECOLINET, Maître de Conférences, ENST
Henri MAITRE, Professeur, ENST
Antoine MANZANERA, Professeur, ENSTA
Jean-Arcady MEYER , Directeur de Recherche, LIP6
Francis SOURD, Chargé de Recherche CNRS, LIP6
François YVON, Maître de Conférences, ENST.


4. Liste des UE gérées par la spécialité


TitreECTSNiv.Sem.Responsablebdweb Bases de données et web 64001Anne DOUCETliber Logique pour l'intelligence artificielle, les bases de données et la recherche opérationnelle 64001Jean-Gabriel GANASCIAmog Modélisation par les graphes 64001Michel MINOUXrfidec Reconnaissance des formes et introduction à la décision 64001Patrick GALLINARIdj Décision et jeux 64002Patrice PERNYmia Méthodes pour l'intelligence artificielle 64002Jean-Gabriel GANASCIAmorec Modélisation à base d'objets et représentation des connaissances 64002Jacques MALENFANTmqiaModèles quantitatifs en IA64002Patrick GALLINARIprojet Projet 64002Jean-Daniel KANTrpRésolution de problèmes64002Philippe CHRETIENNEaaaama Agents autonomes, agents apprenants et multi-agents 35003Nicolas SABOURETafdAlgorithmes de la fouille de données35003Thierry ARTIERESapas Apprentissage automatique, apprentissage statistique 35003Patrick GALLINARIas Apprentissage symbolique 35003Jean-Gabriel GANASCIAbdia Outils de bases de données pour l'intelligence artificielle 35003Anne DOUCETcpmCoopération personnes-machines35003Jean-Marc LABATdmdc Décision multicritère et décision collective 35003Patrice PERNYiaa Introduction aux agents adaptatifs 35003Jean-Daniel KANTic Ingénierie des connaissances 35003Monique BARONimw Ingénierie multimédia et web 35003Odette AUZENDEipInsertion professionnelle35003Daniel NAULLEAUirec Initiation à la recherche 35003Patrice PERNYlcncLogiques classiques, non-classiques et programmation logique 35003Monique BARONmadroEnseignement méthodologique en AD RO35003Pierre-Henri WUILLEMIN
Pierre FOUILHOUX maiad Enseignement méthodologique Agents et Apprentissage 35003Thierry ARTIERES
Vincent CORRUBLEming Ingénierie objet 35003Didier VAUDENEmla Modèles de localisation et applications 35003Marie-Christine Costamode Modèles décisionnels 35003Jean-Yves JAFFRAYmop Modèles de base en ordonnancement et planification 35003Philippe CHRETIENNEmora Modélisation du raisonnement 35003Bernadette BOUCHON-MEUNIERocai Optimisation continue et applications industrielles 35003Michel MINOUXoidmOutils industriels de datamining35003Françoise FOLGELMANpdml Programmation discrète et modèles linéaires 35003Alain Billionnetrppc Résolution de problèmes et programmation par contraintes 35003Alain DAVIDtcaa Théorie de la complexité et algorithmes approchés 35003Christophe Picouleauteri Traitement et reconnaissance d'images 35003Henri Maitretiiapiad Traitement d'incertitudes, d'imprécision et approches probabilistes pour l'IA et la décision 35003Jean-Yves JAFFRAYtsi Traitement et synthèse d'images 65003Antoine Manzaneraaagb Algorithmes, arbres et graphes en bioinformatique 35004Alessandra CARBONEaiv Analyse d'images et vision 35004Henri Maitreanimat Animat 35004Olivier SIGAUDariApprentissage pour la recherche d’information textuelle et multimédia35004Patrick GALLINARIbdmd Bases de données multidimensionnelles 35004Bernd AMANNcie Conception d'interfaces et ergonomie 35004Michèle MORCRETTEicatal Ingénierie des connaissances approfondie et traitement automatique de la langue 35004Jean Charletihm Interaction homme-machine 35004Eric Lecolinetmgde Modèles graphiques pour la décision 35004Jean-Yves JAFFRAYoi Ordonnancement en informatique 35004Claire HANENoratt Optimisation des réseaux, applications aux télécommunications et aux transports 35004Michel MINOUXotat Outils pour le traitement automatique du texte35004Massih-Resa AMINIping Projet d’ingénierie35004Monique BARONps Parole, multimédia et sons 65004Yves Grenierrhad Recherche heuristique et algorithmes pour la décision 35004Patrice PERNYsma Systèmes multi-agents 35004Amal EL FALLAH-SEGHROUCHNI
Olivier SIGAUDsp Stage professionnel 185004Monique BARONsr Stage recherche 185004Patrice PERNYtadti Techniques d'analyse de données et théorie de l'information 35004Patrick GALLINARI


MASTER DE SCIENCES ET TECHNOLOGIES

MENTION : INFORMATIQUE

Spécialité « Imagerie » (IMA)



Responsable de la spécialité : Isabelle Bloch
ENST – Dépt TSI – CNRS UMR 5141 – 46 rue Barrault, 75013 Paris
Téléphone : 01 45 81 75 85
Télécopieur : 01 45 81 37 94
Mél :  HYPERLINK "mailto:Isabelle.Bloch@enst.fr" Isabelle.Bloch@enst.fr



1. Présentation de la spécialité

Cette spécialité vise à donner aux étudiants une formation approfondie dans les domaines liés à l'imagerie. Elle s'appuie sur des cours existant à Paris 6 et à l'ENST, et les regroupe dans des parcours cohérents allant des fondements de la discipline jusqu'aux techniques les plus avancées. Elle répond à une forte demande de la part des étudiants, pour qui l'imagerie constitue un domaine attirant de l'informatique. Elle répond également à une demande du marché du travail, aussi bien dans les laboratoires de recherche que dans l'industrie (services en ingénierie de l'image, du multimédia, de l'image de synthèse, télédétection, imagerie médicale, contrôle non destructif, etc.).

En particulier, le parcours « Imagerie biologique et imagerie médicale » constitue une formation originale et attractive, faisant intervenir non seulement des enseignants-chercheurs en traitement d’images, mais aussi des chercheurs en imagerie médicale, imagerie biologique, neurosciences, etc., ainsi que des médecins et praticiens hospitaliers.

Présentée par la mention informatique, cette spécialité fait appel à des enseignants d'autres mentions (Sciences de l’Ingénieur, SDI, en particulier, avec qui il s’agit d’un partenariat fort puisqu’un parcours est commun), d'Ecoles d'ingénieurs (ENST, ENSTA), ainsi qu'à des chercheurs renommés de laboratoires rattachés à Paris 6 (à la Pitié-Salpêtrière par exemple).

La première année (M1) est un tronc commun offrant une importante mutualisation d'enseignements avec d'autres spécialités de la mention informatique. Elle introduit les bases du traitement du signal, du traitement des images et de la reconnaissance des formes.
La seconde année (M2) est plus spécialisée et comporte trois parcours (parcours avancé en traitement des images, imagerie industrielle et infographie, imagerie biomédicale).


2. Publics de la spécialité

L'aspect fédérateur de la spécialité conduit à recruter les étudiants issus de diverses licences, ce qui imposera de gérer l'hétérogénéité, tout en mettant en avant les bénéfices de la complémentarité. Ainsi le recrutement se fera dans les mentions informatique, mathématiques-informatique, électronique de la licence de l'UPMC.

Une première estimation est de 60 étudiants dans cette spécialité, provenant d'informatique, d'électronique, de mathématiques-informatique, et, dans une moindre mesure, d'autres formations.

Le recrutement demandera un minimum de bases mathématiques aux étudiants d'informatique et d'électronique, un minimum d'informatique aux étudiants de mathématiques et d'électronique (programmation). Ces bases sont généralement acquises dans les licences d’informatique, de mathématiques-informatique (aussi bien dans le parcours  HYPERLINK "http://www.infop6.jussieu.fr/lmd/licence/mathinfo/calcalg.php" Mathématiques et Informatique que dans le parcours  HYPERLINK "http://www.infop6.jussieu.fr/lmd/licence/mathinfo/statinfo.php" Statistique et Informatique à l’UPMC). Pour les étudiants de licence d’électronique, il est recommandé d’avoir suivi les UEs d’outils mathématiques et de programmation (en C en particulier).

Une UE du M1 visera à compléter les formations des étudiants selon leur origine. Elle comportera des rappels de probabilités et de statistiques pour les informaticiens et des compléments de programmation pour les électroniciens et les mathématiciens.


3. Organisation de la spécialité

Le M1 s'appuie sur des cours existant en informatique et en SDI dans une moindre mesure. Il propose également une introduction au traitement du signal, au traitement des images, à la reconnaissance des formes, et complète la formation des étudiants selon leur origine. Enfin, un projet permettra de mettre en pratique les connaissances acquises. Des parcours-types du M1 sont décrits dans la partie II (présentation de la première année) de ce dossier. Il faut noter en particulier que le premier semestre peut conduire à différents choix de spécialités. Par exemple, des ensembles d’UEs du premier semestre conduisent naturellement à la spécialité IMA mais aussi IAD ou STL par exemple.

Les UEs proposées au S1 comportent : SIGNAL (6 ECTS), ALGAV (6 ECTS), RFIDEC (6 ECTS), Mathématiques pour l’Ingénieur (UE de SDI, 3ECTS), Mise à niveau en programmation (3 ECTS). Suivant l’origine des étudiants, ils pourront être dispensés de l’une de ces deux dernières UEs, qui sera alors remplacée par un projet. De plus, une UE de 6 ECTS est à choisir parmi IL, MOG et ELECINFO.

Les UEs proposées au S2 comprennent : Formation des images (UE de SDI, 3 ECTS), Introduction au traitement des images (UE de SDI, 3 ECTS), AGM (6 ECTS), LANGUE (6 ECTS), Projet (6 ECTS), et 6 ECTS au choix parmi MQIA (IAD), Signaux aléatoires (SDI), Connaissance de l’entreprise (SDI).

Le M2 regroupe trois parcours, décrits dans les paragraphes ci-dessous.

Les cours proposés présentent les outils mathématiques de l’image, les modèles, et leur utilisation dans des traitements allant du bas niveau au haut niveau. Ainsi, des méthodes de filtrage, de segmentation, de reconnaissance des formes dans les images, d’analyse de scènes, d’interprétation d’images seront développées. Elles correspondent à la pratique quotidienne du traiteur d’images mais aussi à des connaissances avancées (modèles déformables géométriques et implicites, analyse multi-échelles, fusion d’informations…) permettant de traiter des problèmes nouveaux et de déboucher sur des profils de recherche. Les aspects de vision, de représentation et manipulation d’objets tridimensionnels son également abordés, ainsi que la synthèse d’images. Cette formation peut être complétée par des cours sur les interfaces homme-machine, des applications multimédia, des réseaux et de la compression. Un domaine d’application est privilégié, celui de l’imagerie biologique et de l’imagerie médicale et un parcours lui est consacré, regroupant des enseignements allant de l’acquisition de ce type d’images à leur interprétation en vue de l’aide au diagnostic, à la planification chirurgicale, au suivi longitudinal, etc.

Si chaque parcours a ses spécificités, chacun laisse également la place à plusieurs UEs libres, qui peuvent être choisies en particulier dans d’autres parcours, permettant ainsi des ouvertures et des interactions entre des étudiants de différents parcours.


Equipe pédagogique :

René Alt, Professeur à l’UPMC
Dominique Béréziat, MdC à l’UPMC
Jean Devars, Professeur à l’UPMC
Séverine Dubuisson, MdC à l’UPMC
Ewa Kijak, MdC à l’UPMC
Jean-Luc Lamotte, MdC à l’UPMC
Maurice Milgram, Professeur à l’UPMC
Elsa Angelini, MdC à l’ENST
Isabelle Bloch, Professeur à l’ENST
Henri Maître, Professeur à l’ENST
Florence Tupin, MdC à l’ENST
Antoine Manzanera, MdC à l’ENSTA
Tounsia Ait Slimane, Inserm U538, CHU Saint-Antoine
Line Garnero, DR CNRS, LENA, Pitié-Salpêtrière
Alain Herment, DR INSERM, U678, Pitié-Salpêtrière



Parcours « Traitement des Images »

Ce parcours vise à donner une formation de haut niveau en traitement des images, à vocation essentiellement de recherche.

Semestre 3 : 30 ECTS
Modules obligatoires : 21 ECTS
- TDI : 3 ECTS
- Vision Algorithmique (commun avec MPRI) : 6 ECTS
- Approches multi-échelles et ondelettes : 3 ECTS
- AIV (commun avec IAD) : 3 ECTS
- Représentations discrètes et morphologie mathématique : 3 ECTS
- Séminaire de traitement des images : 3 ECTS
Modules optionnels : 9 ECTS libres (TSI, Vidéo et Multimédia, traitement d’images médicales, applications en imagerie médicale, colorimétrie (SDI), cours d'autres spécialités de la mention informatique...)

Semestre 4 : 12 ECTS + 18 ECTS de stage
2 groupes de recherche : 3 ECTS chacun
6 ECTS libres (IHM, cours d'autres spécialités, cours du master MVA...)

Les débouchés visés pour ce parcours comportent :

- Recherche en traitement d'images (avec des applications médicales, biologiques, physiques, en télédétection, en vidéo et multimédia...)
- Recherche en laboratoire universitaire
- R&D en industrie
- Ingénieur de recherche
- Sociétés utilisatrices (contrôle de qualité, simulation, communication, presse, publicité, muséologie, gestion de patrimoines)


Parcours « IMagerie Industrielle »

La parcours IMI fait actuellement partie de la spécialité « Signaux, Systèmes, Images et Robotique » de la mention « Sciences de l’ingénieur ». À ce titre, elle est habilité pour quatre ans dans le cadre du quadriennal de l’UPMC. De manière à créer des synergies nouvelles entre les deux mentions, et pour affirmer le caractère transdisciplinaire de la spécialité Imagerie, nous demandons la bi-appartenance de ce parcours entre les mentions « Sciences de l’ingénieur » et « Informatique ». Sur la plan stratégique, l’UPMC prévoit la création d’une UFR d’ingénierie où se joindraient informaticiens, électroniciens et mécaniciens. Dans cette perspective, l’établissement d’un lien étroit

L’objectif de la spécialité SSIR est de donner aux étudiants une formation approfondie pour leur permettre d’étudier et de concevoir des systèmes complets dans les domaines de l’IMagerie Industrielle (parcours IMI, en alternance), du Traitement du Signal pour le Son et l’Image (TSSI), et en collaboration avec la spécialité "Mécanique et Ingénierie des Systèmes" dans le domaine de la Robotique et des Systèmes Intelligents (RSI). Le premier parcours type concerne essentiellement des applications industrielles, alors que les deux autres ont des débouchés tant dans le monde de l’entreprise que dans celui de la recherche.

Le parcours IMI forme des ingénieurs aux métiers du traitement d'images pour les applications industrielles, de l'infographie et de la synthèse d’images. Il a une vocation essentiellement professionnelle. Il s’agit d’un parcours réalisé en alternance avec des périodes en entreprises. Son objectif est de former des ingénieurs pouvant piloter un projet d'imagerie dans son ensemble et maîtrisant autant les aspects physique qu’informatique, logiciel que matériel. L'ensemble des thèmes allant de la formation à l'exploitation des images y sont traités.

Comme pour l’ensemble des étudiants de la mention « Sciences de l’ingénieur », les étudiants qui veulent suivre le parcours IMI sont engagés dans une formation de deux qui se caractérise par une première année (M1) en tronc commun sur l’ensemble de la mention, puis sur une seconde année avec des parties communes et des options qui donnent la coloration aux différents parcours. Le tronc commun du M1 de même que les parties communes de la seconde année se composent des éléments suivants, semestre par semestre :

Semestre 1
UE fondamentales
Filtrage numérique et Physique des capteurs (2x3 ECTS)
Automatique et Micro-informatique (2x3 ECTS)
Nécessite au préalable l’acquisition en licence d’une UE sur les signaux et systèmes
Mathématiques pour l'ingénieur et Programmation objets (2x3 ECTS)
UE de langues
Langues (3 ECTS)
Français comme langue étrangère (étudiants étrangers 0 ECTS)
UE d'ouverture
Ateliers de TP - Conférences (3 ECTS)
UE libre ou d’adaptation de cursus (6 ou 2x3 ECTS)
Semestre 2
UE fondamentale
Systèmes électroniques analogiques (6 ECTS)
UE d’orientation
Formation des images (3 ECTS)
Introduction au traitement des images (3 ECTS)
Signaux aléatoires (3 ECTS)
UE de langues
Langues (3 ECTS)
Français comme langue étrangère (étudiants étrangers 0 ECTS)
UE de stage
Stage en laboratoire ou en entreprise (12 ECTS)
Semestre 3
UE de spécialisation
Introduction à la reconnaissance des formes (3 ECTS)
Méthodes connexionnistes, apprentissage, et fusion d'informations (3)
Traitements avancés d’images (3 ECTS)
Vision par ordinateur (3 ECTS)
Infographie (3 ECTS)
Colorimétrie (3 ECTS)
Réseaux, compression et bases de données images (3 ECTS)
Systèmes d'acquisition et de traitement des images (3 ECTS)
UE libre (6 ou 2x3 ECTS)
Semestre 4
UE d'ouverture
Propriété industrielle, gestion, droit (3 ECTS)
UE de spécialisation
Multimédia (3 ECTS)
UE de projet
Projet de synthèse (6 ECTS)
UE de stage
Stage (18 ECTS) de 4 mois minimum en laboratoire (R), ou de
6 mois en entreprise (P).

Une description des unités d’enseignement propres à la mention SDI faisant partie du parcours IMI est annexée au présent dossier.

Le parcours IMI se réalisant en alternance, il doit tenir compte des contraintes légales et pratiques de ce type de formations. Une contrainte légale de l’apprentissage réside dans la durée minimale du contrat : il est essentiel de débuter M2 avec un contrat signé au cours du mois de septembre afin de disposer des 12 mois légaux d’apprentissage. L’apprentissage peut donc se dérouler sur l’ensemble de l’année 2 du master, cependant un aménagement est nécessaire en fin de niveau M1 : le stage du semestre M1-S2 devra permettre en simultanéité la recherche du contrat d’apprentissage. De plus, l’UE de 3 ECTS dédiée aux ateliers d’insertion professionnelle en M2 sera adaptée au public d’apprentis, et complétée par des conférences et ateliers non comptabilisés en termes d’ECTS.

Le mois de septembre peut se dérouler à plein temps en université afin d’amener les compléments de formation et les bases indispensables. L’alternance débute en octobre sur la base de 2 semaines en entreprise et 2 semaines en université. Cette alternance se poursuit jusqu'à la fin avril. Le cycle s’achève à plein temps en entreprise, interrompu par 1 à 2 semaines dédiées à un point à mi-parcours et à la soutenance finale. Les tableaux suivants proposent une simulation d’une année-type sur la base de l’année 2002-2003 (noter une irrégularité du cycle d’alternance en avril du fait des vacances universitaires) :

SeptembreOctobreNovembreDécembre3637383940414243444546474849505152UUUUEEUUEEUUEEUUE
JanvierFévrierMarsAvril010203040506070809101112131415161718EUUEEUUEEUUEEUEEUU
MaiJuinJuilletAoût1920212223242526272829303132333435EEEEEEEEEUEEEEEEE
Septembre36373839U---
Cette simulation fait apparaître un total de 21 semaines en université, dont 19 d’enseignement et 2 d’évaluation, et de 31 semaines complètes en entreprise, dont 25 utiles compte tenu des congés et RTT. La soutenance finale a lieu en semaine 36 pour permettre une interaction entre les promotions consécutives. Dans l’hypothèse où le semestre universitaire coïncide avec le semestre calendaire, la limite se situant au début mars, M2-S1 comporte 14 semaines pleines d’enseignement pour 30 ECTS et 11 semaines complètes en entreprise. M2-S2 comporte 7 semaines en université pour 12 ECTS et 20 semaines en entreprise pour 18 ECTS.

Parcours « Imagerie biologique et imagerie médicale »

Ce parcours, à vocation fortement pluridisciplinaire, apporte une formation en imagerie biologique et en imagerie médicale, allant de l'acquisition, des méthodes de traitement et d'interprétation, aux applications. Il s’agit d’une formation originale en informatique, n’ayant pas réellement d’équivalent jusqu’à présent en Ile de France.

Semestre 3 : 30 ECTS
- TDI : 3 ECTS
- Imagerie biologique : 3 ECTS
- Systèmes d'acquisition d'images médicales : 3 ECTS
- Méthodologie en imagerie biomédicale : 3 ECTS
- Traitement d’images médicales : 3 ECTS
- Applications en imagerie médicale : 3 ECTS
- Projet en imagerie médicale : 3 ECTS
- Conférences et visites de sites hospitaliers : 3 ECTS
- Modules optionnels : 6 ECTS libres, à choisir dans la spécialité ou dans d’autres spécialités ou mentions.

Semestre 4 : 12 ECTS + 18 ECTS de stage
- Groupe de recherche : 3 ECTS
- Projet en imagerie biologique : 3 ECTS
- Conférences et visites de sites hospitaliers : 3 ECTS
- Modules optionnels : 3 ECTS libres (Traitement des images biomédicales et applications (SDI), IHM, etc.)

Les débouchés visés pour ce parcours concernent l'industrie de l'imagerie biomédicale (constructeurs de systèmes d'acquisition), le service en ingénierie de la santé, la recherche.


Positionnement dans le paysage universitaire

Les formations en imagerie dans les universités parisiennes sont peu nombreuses et envisagent le domaine avec une perspective différente de celle qui est proposée ici.
Par exemple le master de Paris 5 - Cachan (MVA) aborde les aspects mathématiques de l'image et très peu ses aspects informatiques. D'autres (à Marne la Vallée, Paris XI Orsay, Paris XII Créteil…) se focalisent sur la synthèse d'images, ou encore sur des domaines d'applications (télédétection, systèmes d'information géographique, imagerie médicale...). En particulier les masters existant en imagerie médicale sont destinés soit à des publics mixtes d’ingénieurs et de médecins comme à Paris XI, soit à des étudiants issus de formation EEA, instrumentation comme à Paris XII. Ainsi la spécialité proposée ici répond à une véritable demande non couverte actuellement par les enseignements existants.



4. Liste des UEs gérées par la spécialité


UE IMATitreECTSNiv.Sem.Responsableprog Mise à niveau en programmation 34001Séverine Dubuissonprojet Projets 64002Dominique Béréziattdi Techniques du traitement d’image35003Florence Tupinamo Approches multi-échelles et ondelettes 35003René Altrdmm Représentations discrètes et morphologie mathématique35003Isabelle Blochvimu Vidéo et multimédia35003Ewa KijakibioImagerie biologique35003Tounsia Ait SlimaneacimedSystèmes d'acquisition d'images médicales 35003Isabelle Blochmimed Méthodologie en imagerie biomédicale35003Elsa AngelinitimedTraitement d'images médicales35003Dominique Béréziatapimed Applications en imagerie médicale35003Alain Herment, Line Garneroconf Séminaire de traitement des images35003-4Antoine Manzanera, Florence Tupingrec Groupes de recherche35004Séverine Dubuissonprojima Projets en Imagerie 35004Dominique Béréziathosp Conférences et visites de sites hospitaliers35003-4Dominique Béréziat

Liste des UEs d’autres spécialités ou d’autres mentions intervenant dans les parcours de la spécialité


UE extérieuresTitreECTSNiv.Sem.ResponsableSIGNAL Traitement du signal (ACSI)64001Habib MehrezALGAV Algorithmique avancée (STL)64001Michèle SoriaRFIDECReconnaissance des formes et introduction à la décision (IAD)64001Patrick GallinariMS105Mathématiques pour l’Ingénieur (SDI)34001Florence OssartILIngénierie du logiciel (STL)64001Xavier BlancMOGModélisation par les graphes (IAD)64001Michel MinouxELECINFOÉlectronique pour informaticiens (ACSI)64001Dimitri GaleykkoM1-S2-ORIFormation des Images (SDI)34002Danièle FournierM1-S2-ORIIntroduction au traitement des images (SDI)34002Catherine AchardAGM Algorithmique graphique et modélisation (STL) 64002Séverine DubuissonLANGUE64002MQIAModèles quantitatifs en IA (IAD)64002Patrick GallinariM1-S2-ORISignaux aléatoires (SDI)34002Maurice MilgramM1-S2-INSConnaissance de l’entreprise (SDI)34002Catherine Léger-JarniouVision par ordinateur : algorithmes et applications (MPRI)65003Renaud KerivenAIVAnalyse d’images et Vision (IAD)35003Henri MaîtreTSISynthèse d’images (IAD)35003Antoine ManzaneraM2-S1Colorimétrie (SDI)35003Mohamed Ben ChouikhaIHMInterfaces homme-machine (IAD)35004Eric LecolinetTraitement des images biomédicales et applications (SDI)35004André Aurengo
MASTER DE SCIENCES ET TECHNOLOGIES

MENTION : INFORMATIQUE

Spécialité RESEAUX



Responsable de la spécialité : Kim-Loan THAI
LIP6 – pôle MSI
8 rue du Capitaine Scott – 75015 Paris
téléphone : 01 44 27 71 27
télécopieur : 01 44 27 53 53
mél : Kim.Thai@lip6.fr



1. Présentation de la spécialité

Les systèmes de télécommunications apportent aujourd’hui une dimension nouvelle à notre société avec des enjeux technologiques, économiques, culturels et sociologiques. Les réseaux de communication et leurs applications font l’objet de nombreuses initiatives tant au niveau de la recherche que des acteurs industriels et nourrissent une forte demande sur le marché de l’emploi en ingénieurs et en chercheurs qualifiés. Celle-ci va se renforcer à l’avenir avec la concurrence amplifiée par la dérégulation, l’apparition de nouveaux métiers requérant une main d’œuvre qualifiée, ainsi que par les développements technologiques et économiques autour des services sur l’Internet, des mobiles et des réseaux traditionnels privés ou d’opérateurs.

La spécialité Réseaux (RES) a pour ambition de former des spécialistes des réseaux de communication, capables non seulement de maîtriser les systèmes de communication d’aujourd’hui, mais également de concevoir et développer les systèmes de demain. Elle a ainsi pour vocation de donner aux étudiants une connaissance théorique, technique et pratique du monde des réseaux et de leur fournir une ouverture sur les évolutions technologiques.

L’orientation professionnelle débouche sur des métiers liés à l’ingénierie, au conseil et audit de réseaux, dans des domaines tels que l’architecture, la mise en œuvre, la gestion, ou encore la sécurité. Les réseaux étant omniprésents, les secteurs d’activité sont multiples et couvrent aussi bien les opérateurs et fournisseurs de services, les constructeurs, équipementiers et intégrateurs, que les grands utilisateurs (transport, énergie, aéronautique, banques, …) ou les organismes publics. L’orientation recherche débouche, quant à elle, sur des thèses de doctorat dans des domaines tels que les systèmes pair-à-pair, les systèmes à grande échelle, les systèmes multimédia, les réseaux mobiles, les réseaux de recouvrement et sur des problématiques telles que la métrologie, la localisation ou le routage.

Etant donnés l’évolution constante de la discipline et la rapidité de transfert des résultats théoriques issus de la recherche vers le monde industriel, les orientations « professionnelle » et « recherche » partagent un grand nombre d’enseignements communs. Le choix d’une sortie de type « professionnelle » ou « recherche » s’effectue à la fin du deuxième semestre, lors du passage en seconde année de master. La différenciation se fait sur l’obligation de suivre des Unités d’Enseignement techniques et pratiques pour le parcours « professionnel » et des Unités d’Enseignement d’initiation à la recherche pour le parcours « recherche », et également sur le type de stage, en milieu industriel ou en centre de recherche (académique ou industriel).

La spécialité RES s’organise autour d'UE rassemblant les compétences de base (en M1) et d’UE permettant une spécialisation (en M2), tant dans le domaine professionnel que celui de la recherche. Les parcours des étudiants s’inscrivent tous dans une thématique « réseau » unique, mais ils peuvent, de par leur choix de leurs UE optionnelles, se spécialiser dans des domaines particuliers, tels que la conception ou l’administration de réseaux et de systèmes, les télécommunications, l’Internet du futur ou la transmission de flots multimédias.

RES partage des Unités d’Enseignement avec d’autres spécialités de la Mention Informatique, en particulier avec les spécialités SAR (UE Noyau, Langages Posix et C, Systèmes répartis et client serveur) et ACSI (UE Architecture et systèmes intégrés, Signal, Programmation et architecture des processeurs réseaux).

La spécialité RES s’appuie principalement sur le Laboratoire d’Informatique de l’Université Pierre et Marie Curie (LIP6) et l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications (ENST) de Paris.

Dans le cadre des accords généraux de coopération entre l’Université Pierre et Marie Curie et les autres établissements de l’enseignement supérieur, la spécialité RES souhaite développer un partenariat privilégié avec l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications (ENST).


2. Publics de la spécialité

La spécialité Réseaux a un flux de sortie d’environ 110 étudiants diplômés par an.

Elle s’adresse principalement à des étudiants titulaires d’une Licence d’Informatique (ou diplôme équivalent). Néanmoins, des admissions seront possibles :
pour des candidats en Formation Continue, postulant éventuellement au titre de la Validation des Acquis et de l'Expérience (VAE),
en deuxième année de master, pour des étudiants ayant effectué leur première année de master dans une autre université française, ou pour des étudiants titulaires d’un diplôme d’ingénieur et désireux de se spécialiser.
Ces candidatures seront étudiées par le jury de spécialité et le jury de mention.

Les pré-requis à l’entrée du master relèvent de connaissances et concepts acquis au niveau de la licence d’Informatique. Ils sont centrés sur des concepts de base en réseau, tels que :
Problématique de communication et notion de protocole
Mécanismes simples de gestion protocolaire : détection d’erreur, correction, contrôle de flux et de congestion
Connaissance de protocoles simples comme HDLC
Notion d’architecture de réseaux
Principes de routage et de commutation
Connaissance de base de IP et de TCP
Place des protocoles dans les systèmes d’exploitation
De bonnes connaissances en systèmes d’exploitation et en techniques de programmation (applicative, locale et distribuée) sont également nécessaires. De plus, des notions de base en architecture matérielle des ordinateurs sont recommandées.


3. Organisation de la spécialité

L’équipe pédagogique de la spécialité RES est composée d’enseignants de l’Université Pierre et Marie Curie :

NomTitreEtablissementSébastien BaeyMaître de ConférencesUPMC – LIP6Bruno BaynatMaître de ConférencesUPMC – LIP6Cédric BesseMaître de ConférencesUPMC – LIP6Serge Fdida ProfesseurUPMC – LIP6Anne FladenmullerMaître de ConférencesUPMC – LIP6Olivier FourmauxMaître de ConférencesUPMC – LIP6Timur FriedmanMaître de ConférencesUPMC – LIP6Bénédicte Le GrandMaître de ConférencesUPMC – LIP6Naceur MalouchMaître de ConférencesUPMC – LIP6Guy PujolleProfesseurUPMC – LIP6Kave SalamatianMaître de ConférencesUPMC – LIP6Prométhée SpathisMaître de ConférencesUPMC – LIP6Kim-Loan ThaiMaître de ConférencesUPMC – LIP6
Des intervenants extérieurs viennent la compléter :

NomTitreEtablissementM. BeckerProfesseurINTH. BelkadiIntervenant professionnelEntrepriseJ.-C. BoudetIntervenant professionnelEntrepriseM. Dias de AmorimChargé de RechercheCNRS – LIP6XXXIntervenant professionnelEntrepriseXXXIntervenant professionnelEntrepriseG. Le GrandMaître de ConférencesENSTM. PerezAvocateBarreau de ParisD. Pham Intervenant professionnelEntrepriseM. RiguidelProfesseurENSTA. SerhrouchniMaître de ConférencesENST
La spécialité RES s’organise autour d’une thématique unique, le réseau, avec finalité professionnelle ou de recherche.

En première année, l’organisation est commune avec les autres spécialités de la mention. Les étudiants suivent ainsi des UE partagées avec d’autres spécialités.

Pour la seconde année, avant le début du semestre S3, les étudiants sont invités à choisir leur type de sortie : professionnelle ou recherche. La spécialité RES a la particularité de proposer une formation en apprentissage par la voie de l’alternance, qui permet de plonger directement l’étudiant dans le monde de l’entreprise pendant son année de M2. Cette alternance s’appuie sur un partenariat avec l’Institut de Formation en Informatique (ITIN), établissement d’enseignement supérieur géré par la CCIV (Chambre de Commerce et d’Industrie de Versailles- Val d’Oise – Yvelines) et proposant des formations en apprentissage du niveau III (BTS) au niveau I (DESS/Master professionnel) dans les domaines de l’informatique, des réseaux et des télécoms.

La spécialité RES propose ainsi une seule thématique, avec un seul parcours en première année et avec trois parcours possibles en seconde année :
un parcours à sortie professionnelle sans alternance : PRO
un parcours à sortie professionnelle avec alternance : ALT
un parcours à sortie recherche : RECH

3.1. Organisation de la première année (M1)

Au premier semestre (S1), les étudiants suivent 5 UE, valant toutes 6 ECTS, et dont 3 sont obligatoires et 2 optionnelles.

Les trois UE obligatoires sont :

LANG : Anglais
ARES : Architecture des réseaux (UE de la spécialité RES)
RTEL : Réseaux de télécommunications (UE de la spécialité RES)

Les deux UE optionnelles sont à choisir parmi :

NOYAU : Noyau des systèmes (UE de la spécialité SAR)
POSIX : Posix et C (UE de la spécialité SAR)
ARCHI : Architecture des systèmes intégrés (UE de la spécialité ACSI)
SIGNAL : Traitement du signal (UE de la spécialité ACSI)
Une UE libre qui peut être prise à l’intérieur de la mention Informatique comme à l’extérieur (après validation par l’EFU)

Au deuxième semestre (S2), les étudiants suivent également 5 UE de 6 ECTS. Sur ces 5 UE, 2 sont obligatoires et 3 sont optionnelles.

Les deux UE obligatoires sont :
Projet : Projet de M1 (UE partagée entre toutes les spécialités)
ING : Internet de nouvelle génération (UE de la spécialité RES)

Les trois UE optionnelles sont à choisir parmi :

MOB : Internet mobile et ambiant (UE de la spécialité RES)
MEPS : Modélisation et évaluation de performances (UE de la spécialité RES)
SRCS : Système réparti client/serveur (UE de la spécialité SAR)
BDR : Bases de données réparties (UE de la spécialité SAR)
Une UE libre qui peut être prise à l’intérieur de la mention Informatique comme à l’extérieur (après validation par l’EFU)

Ceci est illustré par le tableau suivant :

semestreN° UEECTSUES116LANG26ARES36RTEL46{NOYAU, POSIX, ARCHI, SIGNAL, libre}56S266PROJET76ING86{MOB, MEPS, SRCS, BDR, libre}96106

3.2. Organisation de la seconde année (M2)

Le catalogue des UE proposées par la spécialité est ouvert à l’ensemble des étudiants, quel que soit leur parcours (PRO, ALT ou RECH). En effet, les parcours se distinguent seulement par le type de stage effectué (en entreprise pour une durée de 5 mois minimum en PRO, en entreprise pour 3 périodes de 2 mois chacune en ALT, et en laboratoire de recherche pour une durée de 5 mois en RECH) et par l’obligation de suivre certaines UE (UE techniques et d’ingénierie pour les PRO et ALT, et UE d’initiation à la recherche pour les RECH). A l’intérieur de chaque parcours, la latitude laissée à l’étudiant quant au choix de ses UE optionnelles lui permet de pousser sa spécialisation dans des domaines plus particuliers des réseaux.

La figure suivante illustre les UE des 3 parcours qui seront détaillés par la suite.

 SHAPE \* MERGEFORMAT 




3.2.1. Parcours PRO (professionnel sans alternance)

L’objectif de l’orientation professionnelle est de préparer les étudiants au métier d’ingénieur en réseaux. Elle est caractérisée par des UE orientées vers une pratique industrielle, ainsi que par des projets et un stage en entreprise. Ce stage est exécuté en une fois sous la forme d’un stage long (d'une durée minimum de 5 mois), démarrant début avril. Toutes les UE ont une valeur de 3 ECTS, hormis l’UE de stage comptant pour 18 ECTS.

Le semestre S3 est composé de deux périodes. Les étudiants suivent dans la première période du semestre S3 (S3a) les 5 UE obligatoires à l’ensemble des parcours :
ATMPLS : Technologies des cœurs de réseaux
IP : Insertion Professionnelle (cette UE étant obligatoire pour l’ensemble de la mention Informatique)
MMQOS : Multimédia et QoS
ROUT : Routage et routeurs
SECUR : Sécurité dans les réseaux

Ils suivent dans la seconde période du semestre S3 (S3b) 5 UE, dont une UE obligatoire :

ARLOC : Administration de réseaux locaux

et 4 UE à choisir dans une liste de 8 UE proposées :

DROIT : Droit
MMIP : Mise en œuvre de transport multimédia sur réseaux IP
MNSI : Management des systèmes d’information
NRES : Nouveaux réseaux et services
PTEL : Parole téléphonique
SPEC : Validation et Spécification de protocoles
TCONT : Trafic et contrôle de réseaux
Une UE libre qui peut être prise à l’intérieur de la mention Informatique comme à l’extérieur (après validation par l’EFU)

Le semestre S4 est composé de trois périodes. En période S4a, les étudiants suivent 4 UE, dont 2 UE obligatoires :
SPROJ : Projet de synthèse
SUPERV : Supervision de réseaux

et 2 UE à choisir dans une liste de 9 UE proposées :

APMM : Applications multimédia
BIBLI : Recherche bibliographique
COMNUM : Communications numériques pour réseaux sans fil
CPROJ : Conduite de projet
GT : Groupe de travail
PAPR : Programmation et Architecture des processeurs réseaux (UE de la spécialité ACSI)
PERF : Performances de réseaux
SIMRES : Simulation de réseaux
Une UE libre qui peut être prise à l’intérieur de la mention Informatique comme à l’extérieur (après validation par l’EFU)

Les périodes S4b et S4c correspondent à leur stage en entreprise :
SP : Stage professionnel (18 ECTS)

Sur les deux années du master, 48 ECTS au total sont obtenus dans des unités optionnelles de la spécialité ou dans d’autres spécialités et mentions, après validation globale du parcours par le jury de la spécialité.

Le choix des unités optionnelles permet d’orienter les étudiants vers un métier particulier. A titre d’exemple, nous pouvons citer :
Ingénieur réseaux « généraliste »
Développement de systèmes de télécommunications
Administration de réseaux et systèmes

3.2.2. Parcours ALT (professionnel avec alternance)

L’objectif de l’orientation professionnelle est de préparer les étudiants au métier d’ingénieur en réseaux. Elle est caractérisée par des UE orientées vers une pratique industrielle, ainsi que par des projets et des séjours en entreprise. A la différence du parcours précédent (le parcours PRO), le stage se déroule ici sur 3 périodes de 2 mois chacune en entreprise, qui alternent avec les 3 périodes de formation à l’Université.

L’aménagement de cette filière en alternance nécessite, au vu des contraintes calendaires, la duplication de cinq UE au semestre S4.

Les étudiants inscrits dans ce parcours ont un statut d’apprenti.

Le semestre S3 est composé de deux périodes. Les étudiants suivent dans la première période du semestre S3 (S3a) les 5 UE obligatoires à l’ensemble des parcours :
ATMPLS : Technologies des cœurs de réseaux
IP : Insertion Professionnelle
MMQOS : Multimédia et QoS
ROUT : Routage et routeurs
SECUR : Sécurité dans les réseaux
La période S3b correspond à leur premier séjour en entreprise.

Le semestre S4 est composé de quatre périodes. En période S4a, les étudiants suivent 4 UE, dont 2 UE obligatoires :
SPROJ : Projet de synthèse
SUPERV : Supervision de réseaux

et 2 UE à choisir dans une liste de 9 UE proposées :

APMM : Applications multimédia
BIBLI : Recherche bibliographique
COMNUM : Communications numériques pour réseaux sans fil
CPROJ : Conduite de projet
GT : Groupe de travail
SIMRES : Simulation de réseaux
PAPR : Programmation et Architecture des processeurs réseaux (UE de la spécialité ACSI)
PERF : Performances de réseaux
Une UE libre qui peut être prise à l’intérieur de la mention Informatique comme à l’extérieur (après validation par l’EFU)

La période S4b correspond à leur deuxième séjour en entreprise.
Pour la période S4c, les étudiants suivent 5 UE, toutes obligatoires :

DROIT : Droit
MNSI : Management des systèmes d’information
SPEC : Spécification et validation des protocoles
ARLOC : Administration de réseaux locaux
MMIP : Mise en œuvre de transport multimédia sur réseaux IP

A l’issue de cette période, les étudiants repartent en entreprise pour leur 3ème séjour, et ce jusqu’à la fin de leur contrat de travail.

Sur les deux années du master, 36 ECTS au total sont obtenus dans des unités optionnelles de la spécialité ou dans d’autres spécialités et mentions, après validation globale du parcours par le jury de la spécialité.

3.2.3. Parcours RECH (recherche)

L’objectif de l’orientation recherche est de préparer les étudiants aux différentes facettes de la recherche et développement en réseaux. Elle est caractérisée par des UE à caractère théorique ou préparant à la recherche, ainsi que par un stage en laboratoire de recherche (académique ou industriel). Ce stage est exécuté en une fois sous la forme d’un stage long (d'une durée minimum de 5 mois), démarrant début avril.

Le semestre S3 est composé de deux périodes. Les étudiants suivent dans la première période du semestre S3 (S3a) les 5 UE obligatoires à l’ensemble des parcours :
ATMPLS : Technologies des cœurs de réseaux
IP : Insertion Professionnelle
MMQOS : Multimédia et QoS
ROUT : Routage et routeurs
SECUR : Sécurité dans les réseaux

Ils suivent dans la seconde période du semestre S3 (S3b) 5 UE, dont 2 UE obligatoires :

NRES : Nouveaux réseaux et services
TCONT : Trafic et contrôle de réseaux

et 3 UE à choisir dans une liste de 7 UE proposées :

ARLOC : Administration de réseaux locaux
DROIT : Droit
MMIP : Mise en œuvre de transport multimédia sur réseaux IP
MNSI : Management des systèmes d’information
PTEL : Parole téléphonique
SPEC : Validation et Spécification de protocoles
Une UE libre qui peut être prise à l’intérieur de la mention Informatique comme à l’extérieur (après validation par l’EFU)


Le semestre S4 est composé de trois périodes. En période S4a, les étudiants suivent 4 UE, dont 2 UE obligatoires :
BIBLI : Recherche bibliographique
GT : Groupe de travail

et 2 UE à choisir dans une liste de 9 UE proposées :

APMM : Applications multimédia
COMNUM : Communications numériques pour réseaux sans fil
CPROJ : Conduite de projet
PAPR : Programmation et Architecture des processeurs réseaux (UE de la spécialité ACSI)
PERF : Performances de réseaux
SIMRES : Simulation de réseaux
SPROJ : Projet de synthèse
SUPERV : Supervision de réseaux
Une UE libre qui peut être prise à l’intérieur de la mention Informatique comme à l’extérieur (après validation par l’EFU)

Les périodes S4b et S4c correspondent à leur stage en laboratoire de recherche :

SR : Stage de recherche (18 ECTS)

Sur les deux années du master, 45 ECTS au total sont obtenus dans des unités optionnelles de la spécialité ou dans d’autres spécialités et mentions, après validation globale du parcours par le jury de la spécialité.

4. Liste des UE gérées par la spécialité

TitreECTSNiv.Sem.Responsableares Architecture des réseaux 64001Olivier FOURMAUXrtel Réseaux de télécommunications 64001Guy PUJOLLEing Internet de nouvelle génération 64002Bénédicte LE GRANDmeps Modélisation et évaluation des performances 64002Bruno BAYNATmob Internet mobile et ambiant 64002Anne FLADENMULLERprojet Projet 64002Olivier FOURMAUXarloc Administration des réseaux locaux 35003Frédéric HELMERatmpls Technologie des coeurs de réseaux 35003Guy PUJOLLEcomnumCommunications numériques pour les réseaux sans fil35003Sébastien BAEYdroit Droit 35003Michèle PEREZMmqos Multimédia et qualité de service 35003Timur FRIEDMANmnsi Management des systèmes d'information 35003Hassen BELKADInres Nouveaux réseaux et services 35003Timur FRIEDMANptel Parole téléphonique 35003Guy PUJOLLErout Routage et routeurs 35003Marcelo Dias de Amorimsecur Sécurité dans les réseaux 35003Michel RIGUIDELspec Spécification et validation 35003Cédric BESSEtcont Trafic et contrôle des réseaux 35003Serge FDIDAvoip Mise en oeuvre de transport multimédia sur réseau IP 35003Huu-Duc PHAMapmm Applications multimédia 35004Timur FRIEDMANbibli Recherche bibliographique 35004Serge FDIDAcproj Conduite de projet 35004Jean-Pierre BOUDETgt Groupe de travail 35004Serge FDIDAperf Performances des réseaux 35004Bruno BAYNATsimres Simulation de réseaux 35004Monique BECKERsp Stage professionnel 185004Kim-Loan THAIsproj Projet de synthèse 35004Anne FLADENMULLERsr Stage recherche 185004Naceur MALOUCHsuperv Supervision de réseaux 35004Nicolas AUDET MASTER DE SCIENCES ET TECHNOLOGIES

MENTION : INFORMATIQUE

Spécialité « Systèmes et applications répartis » (SAR)


Responsable de la spécialité : Fabrice Kordon, professeur UPMC;
LIP6-SRC,
8 rue du Capitaine Scott, 75015 Paris,
Téléphone : 01 44 27 88 20
Télécopie : 01 44 27 87 71
Courriel : Fabrice.Kordon@lip6.fr

1. Présentation de la spécialité
La spécialité Systèmes et Applications Répartis (SAR) a pour objectif de former des spécialistes en conception et développement de systèmes répartis, capables de comprendre et mettre en œuvre les méthodes, techniques et mécanismes de la discipline. Compte tenu de l’application rapide des avancées de la recherche dans les milieux industriels pour le domaine visé, les filières «professionnelle» et «recherche» partagent un grand nombre d’enseignements communs.
Ces raisons font que nous avons choisi pour cette spécialité une structuration «  en T ». Ainsi, le choix d’une sortie de type «professionnelle» ou «recherche» s’effectue au moment du passage en 2ème année. La différenciation se fait sur l’obligation de suivre des UE de préparation à la recherche (groupes de recherche) ou de préparation à un travail en milieu industriel (enseignements d’ingénierie). Ce choix est également conditionné par le type de stage (en centre de recherche ou en entreprise).
Cette spécialité s’appuie sur le Laboratoire d’Informatique de l’Université Pierre & Marie Curie (LIP6), le Laboratoire Traitement et Communication de l’Information (LTCI) de l’École Nationale Supérieure des Télécommunications (ENST), le Centre de Recherche en Informatique (CEDRIC) du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) et l’Institut de Recherche et de Coordination Acoustique/Musique (IRCAM).
Les débouchés des parcours professionnels sont ceux d’experts dans la réalisation d’infrastructure pour les systèmes répartis, la conception/réalisation d’applications réparties et/ou embarquées et la conception et mise en œuvre de bases de données réparties. Les parcours recherche débouchent sur des doctorats dans les domaines suivants : systèmes pair-à-pair, adaptables et à large échelle ; modélisation/analyse/réalisation d’applications réparties fiables (i.e. dont le comportement est déterministe) ; analyse/réalisation de systèmes répartis partiellement embarqués et soumis à des contraintes temps-réel ; bases de données du futur et informatique musicale.
Dans le cadre des accords généraux de coopération entre l’Université Pierre & Marie Curie et les autres établissements d’Enseignement Supérieur, la spécialité SAR souhaite développer une co-habilitation avec l’ENST. Cette coopération s’explique (outre une longue coopération initiée du temps du DEA « systèmes Informatiques Répartis ») par la complémentarité des compétences des deux établissements dans la formation. En particulier, l’ENST assure les enseignements dans le domaine du temps-réel et de l’embarqué.
De même, nous souhaitons un partenariat privilégié avec les organismes suivants :
• le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM),
• l’Institut de Recherche et de Coordination Acoustique/Musique (IRCAM).
Les parcours dans la spécialité SAR recoupent six parcours types: « systèmes répartis et middleware » (SRM); « conception et réalisation d’applications réparties » (CRAR); « systèmes répartis embarqués ou temps-réel » (SRETR); «  Spécialisation en ingénierie des applications réparties » (SIAR) et « acoustique, traitement du signal et informatique appliqués à la musique » (ATIAM).
Outre des enseignements spécifiques aux systèmes et applications répartis, SAR emprunte des UE à toutes les spécialités de la mention informatique, en particulier dans les domaines connexes suivants : bases de données (IAD), réseaux (RES), architecture et systèmes intégrés (ACSI), différents domaines de l’algorithmique et de la programmation (STL).

2. Publics de la spécialité

La spécialité SAR envisage environ 70 étudiants diplômés par an. Elle s’adresse aux étudiants titulaires d’une Licence d’Informatique (ou équivalence). La spécialité SAR pourra également accueillir sur dossier, au niveau du 3ème semestre, des étudiants qui auront effectué leur première année de Master dans une autre école ainsi que dans une université française ou étrangère.
Les prérequis de la première année pour SAR relèvent des connaissances et concepts acquis au niveau de la Licence. Ils sont centrés sur les notions de base en système (utilisation et mécanismes), en bases de données et en architecture. Une bonne connaissance des techniques de programmation impérative et objet est nécessaire ; des notions de programmation concurrente sont recommandées.
La Figure 1 détaille les prérequis pour chaque parcour-type. Les connaissances obligatoires (représentées en blanc) définissent le corpus de notions nécessaires. Des compétences conseillées (représentées en noir) sont également requises en fonction des parcours choisis.

 Figure 1 : prérequis dans SAR

3. Organisation de la spécialité
La spécialité Systèmes et Applications Répartis est structurée en cinq parcours-types:

Systèmes répartis et middleware (SRM) qui traite principalement de la mise en œuvre des infrastructures systèmes pour les applications réparties.
Conception et réalisation d'applications réparties (CRAR) qui se focalise sur la conception, la modélisation, l'analyse et la réalisation d'applications réparties; les infrastructures systèmes sont vues comme un ensemble de services offerts.
Systèmes répartis embarqués ou temps-réel (SRETR) qui s'intéresse aux aspects spécifiques des infrastructures systèmes et applications contraintes (disposant de peu de ressources ou devant respecter de fortes contraintes temporelles).
Spécialisation en ingénierie des applications réparties (SIAR) qui a pour objectif de former à niveau Bac+5 des étudiants ayant un goût pour l’informatique et titulaires d’un master dans une autre discipline. Ce parcours a également vocation à accueillir des étudiants issus de la formation permanente. L’entrée dans se parcours se fait au niveau de la seconde année du master uniquement.
Acoustique, traitement du signal et informatique appliqués à la musique (ATIAM) qui est un parcours pluridisciplinaire, réalisé en collaboration avec la mention Sciences De l’Ingénieur du master Science et Technologie de l’UPMC et l’IRCAM. Il s’agit d’un parcours limité à 20 étudiants se partageant également parmi les disciplines suivantes : informatique, acoustique et traitement du signal. Ainsi, les étudiants suivant le parcours ATIAM dans la mention informatique seront 7 au maximum.
Les trois premiers parcours-types proposent à la fois une sortie professionnelle et recherche. Le quatrième a une vocation professionnelle uniquement tandis que le dernier à une vocation principalement orienté vers la recherche. Les acronymes en gras-italique correspondent aux UE obligatoires dans tous les parcours SAR.
Les parcours proposés par la spécialité SAR se déroule sur quatre semestres. La structure de la première années est schématisée par les Figures 2 et 3 (une pour chaque semestre). Ces figures indiquent les spécificités des différents parcours ainsi que les UE qui leur sont spécifiques.
 Figure 2 : Structure du semestre 1 Figure 3 : Structure du semestre 2Les parcours s’articulent autour d’un ensemble d’UE principales dont nous donnons les acronymes (voir la lise complète des UE en annexe). Les parcours se différencient en proposant des UE spécifiques. En Première année, la spécialité SAR gère deux UE au premier semestre (Noyau et Posix) et quatre au second semestre.
Il est prévu qu’un changement de spécialité est possible à l’issue du premier semestre. Dans le cas de SAR, la migration vers RES ou STL est parfaitement possible. Pour peu que l’étudiant hésitant ait joué de manière appropriée sur les UE libres, il peut satisfaire aux prérequis des parcours en IAD ou ACSI. En première année, chaque étudiant peut choisir 6ECTS sous la forme d’UE libre.
Le troisième semestre du master est structuré comme indiqué en Figure 4. Dans cette figure, les UE soulignées sont propres au parcours où elles se situent. La seule UE obligatoire, commune à tous les parcours, est IP (Insertion professionnelle).

Figure 4 : structure du semestre 3.
La majeure partie des enseignements d’ATIAM ayant lieu à l’IRCAM, les relations avec la mention informatique se réduisent aux enseignements d’origine informatique enseignés dans ce parcours. Les UE en blanc sur fond gris sont des UE reconnues dans le parcours ATIAM uniquement et gérées par la mention SDI.
Les autres parcours partagent un corpus d’UE qui se différentient selon le profil choisi. Notons que le parcours SIAR dispose d’UE spécifiques de mise à niveau. Les autres UE sont celles du parcours CRAR.
Le dernier semestre se découpe en deux parties : la période février/mars est consacrée à des UE de spécialisation, soit en vue d’une filière professionnelle (UE d’ingénierie ou exposés), soit en vue d’une filière recherche (Groupes de recherche). Le parcours ATIAM offre un jeu d’UE spécifiques pour cette période.
La période d’Avril à Septembre est consacré au stage. Ce dernier, soutenu fin septembre, achève la formation.
Les enseignements sont assurés principalement par des enseignants des établissements partenaires. Pour certains enseignements en semestre 3 et 4, des intervenants extérieurs pourront intervenir. Cela concerne tout particulièrement les groupes de recherche ou les UE d’ingénierie.
Les principaux membres de l’équipe pédagogique de SAR est donnée dans la Table 1 ci-après.

NomTitreétablissementM. AbdallahMaître de conférencesUPMCB. AmannProfesseurUPMCL. ArantesMaître de conférencesUPMCC. BesseMaître de conférencesUPMCG. BlainMaître de conférencesUPMCX. BlancMaître de conférencesUPMCM. CheminaudMaître de conférencesUPMCA. DoucetProfesseurUPMCC. DutheilletMaître de conférencesUPMCB. FabreProfesseurUPMCB. FolliotProfesseurUPMCS. GançarskiMaître de conférencesUPMCF. KordonProfesseurUPMCJ-L. LamotteMaître de conférencesUPMCF. legond-AubryIngénieur de RechercheUPMCI. MounierMaître de conférencesUPMCH. NaackeMaître de conférencesUPMCG. NowakMaître de conférencesUPMCJ-D. PolackProfesseurUPMCL. SeinturierMaître de conférencesUPMCE. Saint-JamesMaître de conférencesUPMCP. SensProfesseurUPMCY. Thierry-MiegMaître de conférencesUPMCB. DavidMaître de conférencesENSTB. DupouyMaître de conférencesENSTJ. HuguesMaître de conférencesENSTD. MatignonMaître de conférencesENSTL. PautetMaître de conférencesENSTS. VignesMaître de conférencesENSTS. BouzefraneMaître de conférencesCNAME. GressierProfesseurCNAMJ-F. PeyreMaître de conférencesCNAMD. VodislavMaître de conférencesCNAMG. AssayagChercheurIRCAMG. BlochIntervenant extérieurIRCAMD. PressnitzerChercheurIRCAMN. SchnellChercheurIRCAMP. DarcheIntervenant extérieurMdC, Univ. Paris V (LIP6)M-P. GervaisIntervenant extérieurProf, Univ. Paris X (LIP6)J. KergomardDirecteur de RechercheCNRSJ-M. IliéIntervenant extérieurMdC, Univ. Paris V (LIP6)E. Paviot-AdetIntervenant extérieurMdC, Univ. Paris V (LIP6)S. PetitonIntervenant extérieurProf, Univ. Lille 1D. PoitrenaudIntervenant extérieurMdC, Univ. Paris V (LIP6) Table 1 : membres principaux de l’équipe pédagogique (classement par établissement)

4. Liste des UE gérées par la spécialité

La spécialité SAR gère les unités d’enseignement suivantes, et reconnaît également un certain nombre d’Unités issues des spécialités ACSI, IAD, RES et STL. Ces unités sont référencées dans nos figures à l’aide de leur acronyme officiel.
TitreECTSNiv.Sem.Responsablenoyau Architecture avancée des noyaux des systèmes d'exploitation64001Pierre SENSposix C et Interfaces de système d'exploitation portable (POSIX)64001Bertil FOLLIOTaci Architecture des clients internet 64002Emmanuel SAINT JAMESbdr Bases de données réparties 64002Anne DOUCETiar Programmation parallèle et répartie 64002Claude DUTHEILLETar Algorithmique répartie 64002Claude DUTHEILLETprojet Projet 64002Bertil FOLLIOTsrcs Systèmes répartis et client/serveur 64002Lionel SEINTURIERtnse Traitement numérique du signal appliqué à l'expérimentation 34002Emmanuel SAINT JAMESaas Administration et architectures systèmes 35003Emmanuel SAINT JAMESabdr Administration des bases de données réparties 35003Hubert NAACKEag Acoustique générale 35003Emmanuel SAINT JAMESam Acoustique musicale 35003Emmanuel SAINT JAMESara Algorithmique répartie avancée 35003Luciana ARANTES-BEZERRAbdra Bases de données réparties avancées 35003Bernd AMANNcar Conception d’applications réparties 35003Xavier BLANCcmc Applications de l'acoustique, du traitement du signal et de l'informatique à la création musicale contemporaine 35003Emmanuel SAINT JAMESeter Environnements pour les systèmes répartis embarqués ou temps-réel 35003Laurent Pautetfset Fondement des systèmes embarqués temps-réel 35003Laurent PautetibsiIntégration des bases de données avec internet35003Marc CHEMINAUDmdoc Middlewares orientés composants 35003Lionel SEINTURIERmgloModélisation et Génie Logiciel35003Yann THIERRY-MIEGmsr Modélisation formelle de systèmes répartis 35003Claude DUTHEILLETmsv Musique et science au XXème siècle 35003Emmanuel SAINT JAMESppa Programmation parallèle avancée 35003Jean-Luc LAMOTTEpparProgrammation parallèle35003Jean-Luc LAMOTTEppim Paradigmes de programmation en informatique musicale 35003Emmanuel SAINT JAMESpsia Plates-formes pour les systèmes informatiques avancés 35003Eric Gressierraar Réalisation assistée d'applications réparties 35003Fabrice KORDONrcsRépartition et Client-Serveur35003Lionel SEINTURIERssi Sécurité des systèmes informatiques 35003Emmanuel SAINT JAMESstim Science et technologies de l'information musicale 35003Emmanuel SAINT JAMEStsa Traitement du signal audio-numérique 35003Denis Matignontsm Traitement du signal musical 35003Bertrand Davidvfsr Vérification formelle de systèmes répartis 35003Isabelle VERNIER-MOUNIERaim Auto-oscillations: de la physique à la synthèse numérique 35004Emmanuel SAINT JAMEScscmp Création du son et composition musicale à l'aide des modèles physiques 35004Emmanuel SAINT JAMESdai Descripteurs audio et indexation: panorama des évolutions et méthodes 35004Bertrand Davideanv Espaces acoustiques naturels et virtuels 35004Emmanuel SAINT JAMESets Elaboration et transformations de sons 35004Bertrand Davidgrar Groupe de recherche applications réparties 35004Fabrice KORDONgrbd Groupe de recherche bases de données 35004Stéphane GANCARSKIgretr Groupe de recherche embarqué et temps-réel 35004Eric Gressiergrsi Groupe de recherche systèmes informatiques 35004Bertil FOLLIOTibdr Ingénierie des bases de données réparties 35004Marc CHEMINAUDimtd Informatique musicale temps-réel et distribuée 35004Francois DechelleiseIngénierie des Systèmes Embarqués35004Jérôme HUGUESisr Ingénierie des systèmes répartis 35004Fabrice KORDONmmim Modèles mathématiques pour l'informatique musicale 35004Emmanuel SAINT JAMESpcm Perception et cognition musicale 35004Emmanuel SAINT JAMESsp Stage professionnel 185004Fabrice KORDONsr Stage recherche 185004Fabrice KORDONtpse Techniques de prise de son et électro-acoustique 35004Emmanuel SAINT JAMESTable 2 : liste des UE gérées par SAR


MASTER DE SCIENCES ET TECHNOLOGIES

MENTION : INFORMATIQUE

Spécialité Science et Technologie du Logiciel (STL)



Responsable de la spécialité : Michèle SORIA, professeur UPMC
LIP6- thème CALFOR,
8 rue du Capitaine Scott 75252 Paris Cedex
téléphone : 01 44 27 70 96 ou 01 44 27 58 11
télécopieur : 01 44 27 88 78
mél : Michele.Soria@lip6.fr


1. Présentation de la spécialité

La spécialité Science et Technologie du Logiciel (STL) a pour vocation de former des spécialistes en développement et suivi d'applications logicielles, possédant une assise solide dans les langages de programmation et les techniques algorithmiques.

Cette spécialité s’appuie essentiellement sur le Laboratoire d’Informatique de l’Université Paris 6 (LIP6), mais aussi sur différents laboratoires de recherche impliqués dans les différents parcours proposés : laboratoire CEDRIC du CNAM, laboratoires de recherche associés au Master Parisien de Recherche en Informatique (Ecoles normales de Cachan et Ulm, Ecole Polytechnique, Université Paris 7), laboratoires rattachés à l'ENST. Le parcours commun avec la mention Mathématique s’appuie aussi des unités de recherche en mathématique de l’UPMC : Laboratoire Jacques-Louis Lions, Equipe de Combinatoire, Institut de Mathématiques. La spécialité STL possède également plusieurs partenariats industriels bien établis, à la fois dans les secteurs institutionnels et dans les secteurs émergents.

La spécialité Science et Technologie du Logiciel propose quatre parcours-types (Algorithmique et Programmation, Informatique et Mathématique, Logiciels Sûrs, Technologies Applicatives), à l'intérieur desquels les voies professionnelles et les voies vers la recherche s'interpénètrent largement. L'orientation, professionnelle ou recherche, se détermine essentiellement au troisième semestre d’études du Master. La différenciation se fait sur le type des UE choisies, ainsi que sur la nature du stage du quatrième semestre.

Les débouchés des voies professionnelles sont ceux d’experts en architecture logicielle et outils d'ingénierie, de chefs de projets à forte compétence technique en algorithmique et programmation, ainsi que de spécialistes de la sécurité et de la sûreté de fonctionnement. Les voies vers la recherche visent non seulement une poursuite d'étude en doctorat dans les domaines de l’algorithmique et de la programmation ainsi que dans les disciplines frontières de l’Informatique et des Mathématiques (calcul scientifique, calcul formel, imagerie, …), mais ont aussi des débouchés immédiats dans les centres de recherche des grandes entreprises, les bureaux d'étude et les petites entreprises innovantes et de haute technologie.

La spécialité STL partage un grand nombre d'UE avec les cinq autres spécialités de la mention Informatique, ainsi que quelques UE avec la spécialité « Mathématiques de la modélisation » de la mention Mathématique du master de l’UPMC. De plus le parcours « Logiciels Sûrs » , partagé avec le CNAM, fait appel à des UEs gérées par chacun des deux établissements. Enfin dans le parcours « Algorithmique et Programmation », certaines UEs sont communes avec le master MPRI.

Dans le cadre des accords généraux entre l’Université Pierre et Marie Curie et les autres établissement d’enseignement supérieur, la spécialité STL souhaite continuer à développer les partenariats privilégiés qu’elle entretient depuis plusieurs années, avec le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) – pour le parcours "Logiciels Sûrs" –, et avec le Master Parisien de Recherche en Informatique (MPRI)– pour le parcours "Algorithmique et Programmation" –. De plus, en liaison avec le développement de la spécialité Imagerie, la spécialité STL souhaite aussi une collaboration forte avec l'ENST.

2. Publics de la spécialité

La spécialité STL envisage environ 70 étudiants diplômés par an. Elle s’adresse à des étudiants titulaires d’un diplôme de Licence ou d’un diplôme équivalent, en Informatique ou en Mathématique et Informatique. Elle pourra également accueillir directement en M2 des étudiants venant d'une école d'ingénieurs ou d'une autre université, française ou étrangère. Des admissions sont aussi possibles pour des candidats en Formation Continue, postulant éventuellement au titre de la Validation des Acquis et de l'Expérience (VAE)

Les prérequis de la première année de STL relèvent de connaissances et concepts acquis au niveau de la Licence, essentiellement dans les domaines de la Programmation et de l’Algorithmique :
- notions générales sur les trois types de langages, fonctionnel, impératif et objet,
- connaissance approfondie d'au moins un langage : Java, Caml, C,
- structures de données et représentations : listes, arbres, graphes,
- algorithmes de recherche et de tris, algorithmes sur les graphes,
- méthodes de conception des algorithmes et analyse de complexité.

Il faut aussi ajouter des bases de logique (calcul des propositions et calcul des prédicats), des bases de compilation (automates et grammaires, lex et yacc), ainsi que des principes sur les fonctions de base des systèmes d'exploitation et les réseaux, et également une bonne connaissance externe d'Unix (shell, tubes, fichiers, processus, redirections) et des outils de développement des programmes.

3. Organisation de la spécialité

L’organisation de la spécialité suit les règles générales de la Mention Informatique. La première année s’intègre dans le creuset commun des différentes spécialités.
L’orientation en fin de premier semestre vers des spécialités proches, comme Imagerie, IAD ou SAR peut se faire sans aucun coût supplémentaire (voir présentation générale du M1).
La spécialisation vers les différents parcours se fait progressivement à partir de la fin du second semestre, et dans certains cas c’est uniquement par le choix du stage de deuxième année que se fait la distinction entre l’orientation recherche et l’orientation professionnelle pour le diplôme de Master.

Structure du M1
La première année (M1) est commune à tous les parcours de la spécialité STL. Elle intègre les connaissances spécifiques que doivent acquérir les étudiants pour présenter un profil cohérent avec les objectifs de la spécialité, et les contraintes de prérequis pour l'année suivante.
Le premier semestre (S1) s'organise autour d'un tronc commun d'UEs fondamentales en Algorithmique et Programmation : Algorithmique Avancée Algorithmique Avancée (ALGAV), Ingénierie Logicielle (IL), Implantation des Langages de ProgrammationImplantation des Langages de Programmation (ILP), Ingénierie Logicielle Logique (LOG), Programmation Concurrente, Réactive et Répartie (PC2R). LLogique (LOG), Programmation Concurrente, Réactive et Répartie (PC2R). L’étudiant doit choisir au moins 4 UEs parmi les 5 proposées par STL, la cinquième UE pouvant être librement choisie parmi les UEs proposées par les autres spécialités.
Le deuxième semestre (S2) propose des UEs plus diversifiées permettant à l'étudiant d'affiner ses choix pour se préparer aux parcours de deuxième année : Algorithmique Graphique et Modélisation (AGM), Analyse des Programmes et Sémantique (APS), Calcul Formel (CF), Codage, Compression, Cryptographie (CCC), Compilation Avancée (CA), Composants (CPS). L’orientation vers les différents parcours se fait généralement à la fin du semestre S2, à la suite de la réalisation du projet (Projet). LEn plus de l’UE de Langue et de celle de Projet, l’étudiant doit choisir au moins 2 UEs parmi les 6 proposées par STL, la dernière UE pouvant être choisie dans une autre spécialité.













Les étudiants qui poursuivent une double formation en Informatique et Mathématique doivent équilibrer leur choix d’enseignements dans ces deux disciplines  et obtenir à chaque semestre au moins 12 ECTS d'UEs de Mathématique (voir §5.1) et au moins 12 ECTS d'UEs d’Informatique.

Structure du M2
L'année de M2 comporte quatre parcours-types, avec des orientations professionnelles et des orientations vers la recherche :
Algorithmique et Programmation, orientation ingénierie APi ou recherche APr (voir §3.1) ,
Informatique et Mathématique, IM (voir §3.2) ,
Logiciels Sûrs, LS (voir §3.3) ,
Technologies Applicatives, TA (voir §3.4)
Les orientations professionnelles sont caractérisées par une proportion plus importante d'UEs basées sur une pratique et une technique professionnelle et d'UEs de type "ingénierie" qui correspondent à un travail en grandes équipes dans un contexte de type entreprise. Le stage du dernier semestre se déroule, le plus souvent, en entreprise.
Les orientations de recherche sont caractérisées par une proportion plus importante d'UEs de contenu plus théoriques, et d'UEs de type "groupe de recherche" constituées d’un important travail personnel bibliographique et de présentation d'exposés par les étudiants. Le stage du semestre S4 se déroule, le plus souvent, en laboratoire ou en centre de recherche.
Tous les parcours comportent 30 ECTS à chaque semestre, dont un stage de 18 ECTS en S4. Tous les parcours doivent aussi contenir une UE d’insertion professionnelle de 3 ECTS.
Les parcours mutualisent un certain nombre d'enseignements  les recouvrements en termes d’UEs sont visualisés dans les tables ci-dessous : un "X" indique une UE obligatoire et un "c" une UE conseillée. (On a fait figurer dans ces tables uniquement les UEs du Master d’Informatique de l’UPMC ; certains parcours font appel à d’autres UEs (Math, Cnam, Mpri, Enst), qui sont décrites dans les paragraphes 3.1 à 3.3.)

Semestre 3 : choisir 10 UEs de 3ECTSAPiAPrIMLSTAAlgorithmes sur les séquences en bioinformatiqueASBccc  Analyse d'Algorithmes 1AA1ccc  Architecture logicielle pour l'autoadaptabilité dynamiqueALADYNcc   XCalcul Formel et Cryptologie 1CFCccc  Conception d'applications réparties (SAR)CARc   cConception des LangagesCLcc   XInsertion professionnelleIPXXX XXInterprétation abstraite 1IntAbstcc c Méthodes de résolution des grands systèmes linéairesRGSLccc  Méthodes de traitement de l'imageTIFccc  Middlewares orientés composants (SAR)MDOCc   cPratique Professionnelle 1 : Organisations des équipesPP1X   XSémantique de la concurrence et de la mobilitéSACCcc  X Technique professionnelle 1 : Gestion de projetTP1X    XTechnique professionnelle 2 : environnements applicatifsTP2X    XTechnique professionnelle 3 : Bibliothèques composantsTP3X   XTypage et polymorphismeTEPcc   XValidation des Logiciels NumériquesVLNcccc 
Semestre 4 : choisir 4 UEs de 3ECTS et le Stage (18 ECTS)APiAPrIMLSTAAspects culturels et professionnels de l'informatiqueACPIccc  Conception d'interfaces et ergonomie CIEc   cGroupe de recherche 1GR1 XX  Groupe de recherche 2GR2 XX  Pratique Professionnelle 2 : Relations ContractuellesPP2    XSûreté de fonctionnement 1SF1    X Sûreté de fonctionnement 2SF2    X Technique Professionnelle 4 : Techniques de déploiementTP4X   XTestsTESTcc XcTraitement des images médicalesTIMccc  Stage (Recherche ou Professionnel) : 18 ECTSStageXXXXX

Equipe pédagogique

L’équipe pédagogique est formée d'un noyau d'enseignants-chercheurs de l'UPMC, auquel vient s'adjoindre un certain nombre de jeunes collègues et d'intervenants du monde de l'industrie. Le noyau de base, constitué depuis quelques années, comprend environ 25 personnes, spécialistes expérimentés des différentes disciplines impliquées dans la spécialité STL : algorithmique des structures discrètes et algorithmique numérique, langages de programmation, sémantique et génie logiciel.

Pour l’UPMC, il s’agit par ordre alphabétique de : Philippe Aubry (MdC), Dominique Béréziat (MdC), Gilles Blain (MdC), Xavier Blanc(MdC), Olivier Bodini (MdC), Alessandra Carbone (Pr), Emmanuel Chailloux (MdC), Jean-Marie Chesneaux (Pr), Séverine Dubuisson (MdC), Jean-Charles Faugère (CR-CNRS), Irène Guessarian (Pr), Thérèse Hardin (Pr), Mathieu Jaume (MdC), Safia Kedad-Sidhoum (MdC), Tong Lieu (MdC), Jacques Malenfant (Pr), Valérie Menissier (MdC), Michelle Morcrette (MdC), Frédéric Peschanski (MdC), Maryse Pelletier (MdC), Christian Queinnec (Pr), Renaud Rioboo (MdC), Moab Safey (MdC), Olivier Sigaud (Pr), Michèle Soria (Pr), Philippe Trébuchet (MdC), Annick Valibouze (Pr).

Par ailleurs dans le cadre des différents partenariats de la spécialité, l’équipe pédagogique s’appuie aussi sur un certain nombre de collègues des autres composantes. Pour le parcours en liaison avec les mathématiques de l’UPMC : Frédéric Hecht (Pr, co-responsable), Pierre-Vincent Koseleff (MdC), Dominique Lebrigand (MdC). Pour le parcours en convention avec le CNAM : Véronique Donzeau-Gouge Viguié (Pr, co-responsable), Samia Bouzefrane (MdC), Stéphane Natkin (Pr), Jean-François Peyre (MdC), Marianne Simonot (MdC). Pour le parcours en convention avec le MPRI : Paul Gastin (Pr ENS-Cachan, responsable), Hubert Comon (Pr ENS-Cachan), Roberto di Cosmo (Pr P7), Philippe Flajolet (DR-INRIA), Louis Granboulan (MdC-ENS-Ulm), Xavier Leroy (DR-INRIA), François Morain (Pr X), Nicolas Sendrier (DR-INRIA). Pour le parcours en liaison avec l’Imagerie et l’ENST : Isabelle Bloch (Pr) et Henri Maître (Pr).

3.1 Parcours Algorithmique et Programmation (APi et APr) - environ 30 étudiants –

Le parcours-type Algorithmique et Programmation s'attache à présenter des méthodes et des outils rigoureux pour travailler sur la sémantique des programmes et démontrer leur correction vis-à-vis des spécifications, ainsi que pour modéliser, analyser et traiter avec efficacité des problèmes algorithmiques issus de divers domaines d'applications de l'informatique. Il s’agit de former des experts dans des domaines scientifiques avancés, aussi bien pour la recherche que pour la direction de projet ; les débouchés concernent aussi bien les laboratoires de recherche du public et du privé, que les entreprises innovantes en haute technologie.
À l'intérieur de ce parcours, on trouve des voies plus ou moins spécialisées ou généralistes dans le spectre algorithmique-programmation, et des orientations plus ou moins théoriques ou appliquées. Le parcours Algorithmique et Programmation se décline dans une version « recherche » (APr) et une version « ingénierie » (APi) qui renforce les aspects technologiques. Cette dernière version répond à une demande forte de la part des étudiants et aux besoins du marché du travail. La formation APi se distingue des autres parcours professionnels de STL décrits ci-dessous (TA forme des outilleurs logiciels et LS  forme des experts en sûreté) par son aspect plus diversifié et les fortes compétences techniques qu’elle donne, en algorithmique et en programmation.
Les versions APr et APi ont un premier semestre de M2 très semblable, de telle sorte que le choix entre les deux peut être repoussé au second semestre. La différence essentielle est dans les UEs de technologie qui présentent des outils logiciels et plate-formes utilisés sur le marché du travail. Ces UEs sont assurées en liaison avec le parcours TA, en faisant intervenir des représentants du monde industriel. Elles ne peuvent accueillir qu'un nombre limité d'étudiants.
Les choix d’UEs possibles en S3 et en S4 dans les parcours APi et APr apparaissent dans les tables précédentes. Pour changer d’angle de vue, on montre maintenant quelques exemples de parcours valide en APr et en APi.


Semestre 3 - Formation fondamentale (21 ECTS) :
7 UEs parmi CL, TEP, CAR, ALADYN, MDOC, LS, AA1, CIE, TIF, VLN, SACC, ASB
- Technique professionnelle (6 ECTS) ; TP1, TP2
- Insertion professionnele (3 ECTS) : IP
Semestre 4 - Technique professionnelle (6 ECTS) : TP3, TP4
- Pratique professionnelle (6 ECTS) : PP1, PP2
- Stage professionnel : 18 ECTSParcours valides en APi



Semestre 3 - Formation fondamentale (27 ECTS) :
Orientation Algorithmique
6-9 UEs parmi AA1, AA2, RGSL, TIF, VLN, ASB, CFC1, CFC2, Combi, VI
Orientation Programmation
6-9 UEs parmi CL, TEP, CAR, ALADYN, MDOC, LS, SACC, IntAbst, LP, Conc, SS
- Insertion professionnelle (3 ECTS) : IP
Semestre 4 - Formation fondamentale (6 ECTS) : libre
- Groupe de travail recherche : 6 ECTS
- Stage recherche : 18 ECTSParcours valides en APr

Une autre caractéristique du parcours « Algorithmique et Programmation » est d'offrir aux étudiants la possibilité de suivre des UEs du Master Parisien de Recherche en Informatique MPRI pour compléter et approfondir leur formation (en accord avec la direction de la spécialité STL et la commission des études du MPRI). Le master MPRI regroupe une dizaine d’établissements, ce qui explique le grand nombre d’UEs proposes (voir §5.3). Les règles de fonctionnement du master MPRI sont adaptées à la diversité des partenaires, et chaque établissement partenaire a un représentant dans le conseil de direction ou la commission des études du MPRI.

3.2 Parcours Informatique-Mathématique (IM) - environ 10 étudiants -

Le parcours Informatique et Mathématique vise à donner la double compétence nécessaire pour les disciplines frontières des Mathématiques et de l’informatique que sont le calcul scientifique, le calcul formel ou l'imagerie et les mathématiques discrètes. Il peut se poursuivre en recherche par un doctorat, mais il a aussi des débouchés immédiats dans les centres de recherche des grandes entreprises et les bureaux d'étude
Ce parcours, qui a son équivalent Mathématique-Informatique dans la spécialité "Mathématiques de la modélisation" de la mention Mathématique du master Science et Technologie de l’UPMC, fait naturellement suite à la Licence de Mathématique et Informatique.

On propose des choix de parcours personnalisés: algorithmique et combinatoire, calcul scientifique et validation de logiciels, cryptologie et calcul formel. Un parcours de ce type doit comporter des UEs des deux disciplines : au moins 12 ECTS d'Informatique et 12 ECTS de Mathématiques en M1, et au moins 9 ECTS d'Informatique et 9 ECTS de Mathématiques en M2. Le choix d'une ou deux UEs en MPRI est aussi possible. La liste des UEs proposées en Mathématique est donnée §5.1. Le tableau suivant montre des exemples de parcours valides en IM.



Semestre 3 - Formation fondamentale (27 ECTS) :
Orientation Algorithmique 2 UEs parmi OptD, OptC, ThG, ThJ, M23D,CThN
3-5 UEs parmi AA1, AA2, RGSL, TIM, VLN, ASB, Combi, Geom, VI
Orientation Calcul 2 UEs parmi OptD, OptC, M23D, CThN
3-5 UEs parmi AA1, AA2, RGSL, TIM, VLN, ASB, CFC1, CFC2, Geom, ACFA
- Insertion professionnelle (3 ECTS) : IP
Semestre 4 - Formation fondamentale (6 ECTS) : libre
- Groupe de travail recherche : 6 ECTS
- Stage recherche : 18 ECTSParcours valides en IM

3.3 Parcours Logiciels Sûrs (LS) - environ 12 étudiants -

Le parcours professionnel Logiciels Sûrs conduit à des métiers d'ingénieurs spécialisés dans la conception ou la validation de systèmes comportant de nombreux composants logiciels et devant répondre à des exigences de sûreté et de sécurité.
Les exigences de sûreté/sécurité dans les systèmes à logiciel prépondérant nécessitent l'établissement d'un certain nombre de garanties : propriétés classiques de sûreté de fonctionnement (disponibilité, fiabilité, etc.), propriétés classiques de sécurité (confidentialité, authentification, intégrité, etc). Toutes les étapes du cycle de développement du système concourent à l'établissement de ces garanties : spécification aussi complète et formelle que possible, conception raisonnée de l'architecture, codage certifié, vérification, validation par des méthodes de test éprouvées…
L'enseignement vise à assurer à la fois une formation fondamentale solide et une formation aux méthodes et outils utilisés dans la profession pour le traitement de grands systèmes avec composantes critiques. La formation fondamentale porte sur les domaines de la logique, de la sémantique des langages de programmation, de la compilation, de la preuve et de la vérification. La formation aux métiers de la sûreté donne un savoir-faire avéré dans le domaine (techniques de construction et validation, normes, méthodes de test, etc.). Certaines de ces UEs ne peuvent accueillir qu'un nombre limité d'étudiants.


Semestre 3 - Formation fondamentale (24 ECTS) :
8 UEs parmi LS, SAS, SACC, CFOR, SARLP, SEC, VERI, TRA, IntAbstr
- Technique professionnelle (6 ECTS) ; SE1, SE2
Semestre 4 - Technique professionnelle (9 ECTS) : SF1, SF2, Tests
- Insertion professionnelle (3 ECTS) : IP
- Stage professionnel : 18 ECTSParcours valides en LS


3.4 Parcours Technologies Applicatives (TA) - environ 25 étudiants -

Le parcours professionnel Technologies Applicatives forme des experts, spécialisés dans la maîtrise des techniques applicatives les plus récentes, devant prendre en charge la définition et la gestion des environnements de développement sous tous les aspects, dans l’industrie et les services en ingénierie du logiciel.
L’enseignement comporte un tiers de "formation générale", un tiers de "formation technique spécialisée" et un tiers "formation pratique professionnelle". La formation générale, constituée d'UEs communes avec les parcours, a pour but de développer la capacité d’abstraction et l’acquisition de mécanismes de raisonnement complexes. La formation technique spécialisée doit fournir des savoirs précis sur les champs applicatifs (système d’information, processus embarqué, aide à la décision, etc.) et technologiques visés (base de données, middleware, environnement de développement, etc.). La pratique professionnelle doit former à la mise en œuvre des principaux outils imposés par le marché, ainsi qu’à la compréhension et l’usage des bonnes pratiques pour la gestion de projet. Les UEs de technique et pratique professionnelles ne peuvent accueillir qu'un nombre limité d'étudiants.


Semestre 3 - Formation fondamentale (15 ECTS) :
5 UEs parmi CL, TEP, CAR, ALADYN, MDOC, BDRA
- Technique professionnelle (9 ECTS) ; TP1, TP2, TP3
- Pratique et Insertion professionnelle (6 ECTS) : PP1, IP
Semestre 4 - Formation générale (6 ECTS) : libre
- Technique professionnelle (3 ECTS) : TP4
- Pratique professionnelle (3 ECTS) : PP2
- Stage professionnel : 18 ECTSParcours valides en TA





3.5 Partage de parcours et partenaires académiques.

La spécialité STL a plusieurs parcours partagés avec d'autres spécialités, mentions ou masters, pour lesquels il est souhaité des accords de partenariat particuliers :
- Le parcours Informatique et Mathématique partage un certain nombre d'UEs avec la spécialité "Mathématiques de la modélisation" de la mention Mathématiques de l’UPMC (correspondant : Pr. F. Hecht). Les étudiants de ce parcours peuvent obtenir leur Master avec la mention Informatique ou avec la Mention Mathématique.
- Le parcours Logiciels Sûrs est organisé en partenariat avec le CNAM (correspondant : Pr. V. Donzeau-Gouge Viguié), avec équilibre des étudiants (12 dans chaque établissement) et des ressources (personnels et locaux). Les étudiants de ce parcours obtiennent leur Master à l'UPMC ou au CNAM, selon l'établissement dans lequel ils sont inscrits.
- Les étudiants qui effectuent le parcours Algorithmique et Programmation en réussissant les UEs du Master Parisien de Recherche en Informatique (correspondant : Prof. P. Gastin) peuvent obtenir le label MPRI en annexe de leur diplôme de Master Informatique de l’UPMC.


4. Liste des UE gérées par la spécialité


Sem.Titre du cours AcronymeECTSResponsables1Algorithmique AvancéeALGAV6M. Soria1Ingénierie du LogicielIL6X. Blanc1Implantation des Langages de ProgrammationILP6C Queinnec1LogiqueLOG6I. Guessarian1Programmation Concurrente, Réactive et Répartie PC2R6E. Chailloux2Algorithmique graphique et modélisationAGM6S. Dubuisson2Analyse des programmes et sémantiqueAPS6T. Hardin2Compilation avancéeCA6E. Chailloux2Compression, codage, cryptographieCCC6R. Rioboo2Calcul formelCF6P. Aubry2ComposantsCPS6F. Peschanski2ProjetPROJET6M. Pelletier3Architectures logicielles pour l’autoadaptabilité dynamiqueALADYN3J. Malenfant3Algorithmes sur les séquences en bioinformatiqueABS3A. Carbone3Calcul formel et cryptologieCFC3JC. Faugère3Conception des langagesCL3C. Queinnec3Interprétation abstraiteINABS3M. Jaume.3Lambda calculLC3T. Hardin3Langages synchronesLS3M. Soria3Méthodes de résolution des grands systèmes linéairesRGSL3JM. Chesnaux3Sémantique de la concurrence et de la mobilitéSACC3F. Peschanski3Spécification et certification en théorie des typesSCT3T. Hardin3Typage et polymorphismeTEP3E. Chailloux3Méthodes de traitement de l’image TIF3S. Dubuisson3Technique professionnelle 1 : gestion de projetTP13G. Blain3Technique professionnelle 2 : apprentissage des environnements applicatifsTP23G. Blain3Validation des logiciels numériquesVLN3JM. Chesnaux4Groupe de recherche 1GR13M. Soria4Groupe de recherche 2 GR23M. Soria4Pratique professionnelle 1 PP13G. Blain4Pratique professionnelle 2PP23G. Blain4Sûreté de fonctionnement 1SF13T. Hardin4Sûreté de fonctionnement 2SF23T. Hardin4Stage professionnel SP3M. Soria4Stage recherche SR3M. Soria4TestsTEST3V. Menissier-Morain4Traitement des images médicalesTIM3D. Béréziat4Technique professionnelle 3 : serveurs d’appplication, paradigme d’applicationTP33G. Blain4Technique professionnelle 4 : techniques de développement avancéesTP43G. Blain

5. Liste des UE gérées par les partenaires

5.1 UEs gérées par la Spécialité Mathématiques de la Modélisation (Mention Maths UPMC )

Les UE suivantes sont proposées par la spécialité “Mathématiques de la Modélisation” de la Mention Mathématiques du Master ST de l’UPMC et peuvent entrer dans le parcours IM.

Sem.Titre du cours AcronymeECTSResponsables1Optimisation discrèteOD12J. Fonlupt1Bases des méthodes numériquesBMN12P. Frey2Informatique ScientifiqueIS12O. Pironneau2Géométrie AlgorithmiqueGA6F. Hecht2Conception Assistée par OrdinateurCAO6A. Perronnet2CryptographieCryp12F. Bayen3Optimisation continueOptC3F. Bonnans3Optimisation discrèteOptD3M. Balinski3Théorie des jeuxThJ3S. Sorin3Théorie des graphesThG6M. Las Vergnas3EDP et éléments finisEDP6A. Perronnet4Maillages 2D-3DM23D6F. Hecht4Cryptographie et théorie des nombresCThN6D. Lebrigand

5.2 UEs gérées par le CNAM

Les UE suivantes sont assurées par le CNAM, entrent dans le parcours LS et peuvent aussi être choisies dans les autres parcours.

SemestreTitreAcronymeECTSResponsables3Conception FormelleCFOR3V Donzeau-Gouge3Réseaux de PetriSARLP3JF. Peyre3Sémantique des programmes séquentielsSAS3V Donzeau-Gouge3Sécurité1SE13S. Natkin3Sécurité2SE23S. Natkin3Spécification et CertificationSEC3M. Simonot3Temps réel asynchroneTRA3S. Bouzefrane3Vérification de ProgrammesVERI3JF Peyre

5.3 UEs gérées par le Master MPRI

Les UEs proposées dans le cadre du Master MPRI ont lieu au semestre 3. Elles peuvent entrer dans les parcours AP et IM.

Cours Titre du coursAcronymeECTS ResponsablesHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-1.html"2-1Logique linéaire et paradigmes logiques du calcul6R. Di Cosmo, D. MillerHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-2.html"2-2Modèles des langages de programmation: domaines, catégories, jeux6O. Laurent, P.-A. MellièsHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-3.html"2-3ConcurrenceConc6J.-J. Levy, C. PalamidessiHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-4.html"2-4Langages de programmationLP6G. Castagna, X. LeroyHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-5-1.html"2-5-1Démonstration automatique3J. Goubault, J.-P. JouannaudHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-5-2.html"2-5-2Démonstration automatique II3É. Contejean et R. TreinenHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-6.html"2-6Interprétation abstraite: application à la vérification et à l'analyse statique6P. Cousot, R. CousotHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-7-1.html"2-7-1Fondements des systèmes de preuves3G. DowekHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-7-2.html"2-7-2Assistants de preuves3C. PaulinHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-8.html"2-8Modélisation et vérification des systèmes temporisés, hybrides ou concurrents6E. Asarin, P. GastinHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-9.html"2-9Vérification de systèmes dynamiques et paramétrés6A. Bouajjani, Ph. SchnoebelenHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-10.html"2-10Aspects algorithmiques de la combinatoireCombi6R. Cori, G. SchaefferHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-11-1.html"2-11-1Calcul quantique3J. Kempe, M. SanthaHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-11-2.html"2-11-2Jeux : preuves, tests et équilibres3F. Magniez, M. SanthaHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-12.html"2-12Cryptologie6F. Morain, J. SternHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-13.html"2-13Codes correcteurs d'erreurs, calcul formel: applications à la cryptologieCFC26J.-C. Faugère, J.P. TillichHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-14.html"2-14Géométrie algorithmiqueGéom6J.-D. Boissonnat, M. PocchiolaHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-15.html"2-15Analyse d'algorithmesAA26Ph. Flajolet, M. SoriaHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-16.html"2-16Techniques pour la modélisation par automates6C. Choffrut, J. SakarovitchHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-17.html"2-17Dynamique et algorithmique des réseaux6F. Baccelli, J. MairesseHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-18.html"2-18Algorithmique répartie et tolérance aux défaillances6J. Beauquier, B. Charron-BostHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-19.html"2-19Bio-informatique formelle6V. Danos, F. Fages, V. SchächterHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-20.html"2-20Jeux et logique6A. Muscholl, J.-E. PinHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-22.html"2-22Algorithmes en calcul formel et automatiqueACFA6M. Giusti, F. Ollivier, B. SalvyHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-23-1.html"2-23-1Systèmes synchronesSS3M. Pouzet, J. VuilleminHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-24-1.html"2-24-1Ordonnancement3Ph. Baptiste, Ch. DurrHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-25.html"2-25Vision algorithmiqueVI6R. Keriven, R. DericheHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-26-1.html"2-26-1Fondements théoriques des bases de données3L. SegoufinHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-27-1.html"2-27-1Structures Informatiques et Logiques pour la Modélisation Linguistique3G. Huet, Ph. de GrooteHYPERLINK "http://mpri.master.univ-paris7.fr/C-2-28-1.html"2-28-1Automates d'arbres et applications3H. Comon-Lundh

PARTIE CACHEE

Pour les étudiants de l’UPMC, certaines Ues de cette liste sont accompagnées d’une UE “groupe de travail” de 3 ECTS, qui comporte un supplément de formation (Tds, suivi de séminaire, recherche bibliographique, …)






Semestre 1 : choix d’au moins 4 UEs de 6 ECTS parmiAlgorithmique AvancéeImplantation des Langages de ProgrammationIngénierie LogicielleLogiqueProgrammation Concurrente, Réactive et Répartie

Semestre 2 : choix d’au moins 2 UEs de 6 ECTS parmiAlgorithmique Graphique et ModélisationAnalyse des Programmes et SémantiqueCalcul FormelCodage, Compression, CryptographieCompilation Avancée
MASTER DE SCIENCES ET TECHNOLOGIES

MENTION : INFORMATIQUE


PARTIE IV – CATALOGUE DES UNITÉS D’ENSEIGNEMENT



Le catalogue des unités d’enseignement propres à la mention est présenté en ordre alphabétique des acronymes pour en faciliter la consultation. Les unités d’enseignement apparaissent à raison d’une fiche par page.

Chaque fiche présente l’UE avec son acronyme, son titre, son responsable, le niveau (400 pour la première année ou M1, 500 pour la seconde année ou M2), son semestre (S1 à S4), la répartition de ses heures d’enseignement et une courte description.

Les UE de niveau 400 valent 6 ECTS. Elles ont une durée totale de 60 heures étudiant et elles ont pratiquement toutes la même répartition horaire hebdomadaire, à savoir deux heures de cours magistraux, deux heures de travaux dirigés et deux heures de travaux sur machine encadrés, pour une durée totale de 10 semaines. En M2, les UE valent généralement 3 ECTS (sauf le stage, qui en vaut 18). Elles ont une durée totale de 30 heures étudiants, étalées sur 7 semaines. L’organisation peut varier. Les UE orientées recherche ont souvent 3 à 4 heures de cours magistraux par semaine, alors que les UE professionnelles comportent une part importante d’activités pratiques, tout comme les UE mixtes destinées aux publics recherche et professionnel.

Les fiches d’unités d’enseignement qui suivent font également apparaître les informations sur les responsables d’UE (activités de recherche, compétences spécifiques, etc.). Compte tenu des effectifs de plusieurs UE, les équipes pédagogiques sont souvent nombreuses (souvent 3 et parfois jusqu’à 5 ou 6 personnes en M1), ce qui nous a amené à nous concentrer sur les responsables d’UE. Dans certains cas, le responsable d’UE a mentionné les noms de ses principaux collaborateurs dans son équipe pédagogique lorsque ces derniers ont une participation significative en particulier dans les cours magistraux. Si des compléments sont nécessaires dans certains cas aux experts, nous les transmettrons bien volontiers.

Acronyme : aaSpécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Analyse d'algorithmesResponsable : Michèle SORIARépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Expliciter la relation entre la définition structurelle de classes d'objets combinatoires et les propriétés statistiques de ces objets. Comprendre les liens entre les dénombrements combinatoires et l'analyse de la complexité moyenne des algorithmes. Quantifier et optimiser les ressources nécessaires à l'exécution d'algorithmes fondamentaux sur les permutations, les arbres, les mots, les graphes, avec applications aux problèmes de recherche, de tri, de génération aléatoire...
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes thèmes de recherche s'articulent autour de l'analyse de la complexité de structures combinatoires et d'algorithmes, en moyenne et en distribution. Ce module, qui se situe au centre de cette thématique, est dans la poursuite du cours d'analyse d'algorithmes enseigné depuis un dizaine d'année dans le DEA Algorithmique (dont j'étais responsable pour l'UPMC). Ce cours est donné en collaboration avec Philippe Flajolet.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Plana maps and Airy phenomena, C. Banderier, Ph. Flajolet, G. Schaeffer, M. Soria. Random Structures and Algorithms Vol 19. 3-4, p. 194-246, oct. 2001
Singularity Composition Schemas, Michèle Soria. Analysis of Algorithms Meeting, Krinica Morska, Poland, Juillet 2000
“Special Limit Distributions”, Michèle Soria. Conference on Analysis of Algorithms, Stanford University, 1998.
“Coefficients of Algebraic Functions”, Michèle Soria. Algorithms Seminar, Inria, vol. 3504, 1998
“Images and preimages in random mapping”, M. Drmota, M. Soria. SIAM Journal on Discrete Mathematics, vol. 10, 1997.


Acronyme : aaaamaSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Agents autonomes, agents apprenants et multi-agentsResponsable : Nicolas SABOURETRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD/TME: 2h00)Contenu

L’objectif de ce cours est de donner aux étudiants les bases et l'expérience concrète des méthodes et techniques d'apprentissage automatique et de modélisation multi- agents nécessaires à la conception et à la mise en œuvre d’agents autonomes capables d’adapter leur comportement aux changements de l’environnement par apprentissage.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Au sein de l'équipe Systèmes Multi-Agents du LIP6, je travaille sur l'interaction dans les SMA depuis ma thèse. Les autres intervenants sont Vincent Corruble, Maître de conférence dans l'équipe SMA, spécialiste de l'apprentissage par renforcement et Olivier Sigaud, Professeur dans l'équipe Animat, spécialiste des agents adaptatifs et des animats. J'enseigne la théorie des systèmes multi-agents en niveau M2 (pro et recherche) depuis 5 ans. Je suis membre du groupe de travail Agents Conversationels Animés du GDR I3. Je suis membre du commité de programme de plusieurs conférences nationales et internationales sur les systèmes multi-agents.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

VDL : une plate-forme multi-agent http://www-poleia.lip6.fr/~sabouret/demos
N. Sabouret, L. Mazuel. Commande en langage naturel d'agents VDL, In Proc. 1st Workshop sur les Agents Conversationnels Animés (WACA), pp. 53-62, 2005.
Y. Charif, N. Sabouret. Programmer des agents assistants interopérables dans le web sémantique, In Proc. Modèles Formels de l'Interaction (MFI) 2005, pp. 217-222.
E. Platon, N. Sabouret, S. Honiden. Un modèle formel d'interaction intégrant l'écoute flottante aux systèmes multi-agents, In Proc. Modèles Formels de l'Interaction (MFI) 2005, pp.193-202.

Acronyme : aagbSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Algorithmes, arbres et graphes en bioinformatiqueResponsable : Alessandra CARBONERépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 20h)(TD/TME 10h)Contenu

Cours adressé aux étudiants intéressés par l'algorithmique et ses applications exploitant une quantité importante de données. Les algorithmes sur arbres et graphes qui seront présentés portent sur la résolution de problèmes fondamentaux de bioinformatique tels que la reconstruction de séquences à partir de cartes génétiques, le traitement des arrangements des génomes, la reconstruction des arbres phylogénétiques, la reconstruction de réseaux biologiques.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes recherches ont porté sur des différents aspects de la logique, de la dynamique symbolique et de la combinatoire. Depuis 2000, j’utilise des outils mathématiques (statistiques et combinatoire) et des approches algorithmiques pour étudier les principes de bases du fonctionnement cellulaire en partant de données génomiques. Les recherches développées au sein de mon équipe portent sur le développement de méthodes pour la détection de protéines à faible homologie, la détection des interfaces d’interaction entre protéines, la co-évolution, la comparaison des génomes et l’auto-assemblage de molécules d’ADN.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

A.Carbone, M.Gromov, Functional labels and syntactic entropy on DNA strings and proteins, Theoretical Computer Science, 303:35--51, 2003.
A.Carbone, A.Zinovyev, F.Képès, Codon Adaptation Index as a measure of dominating codon bias, Bioinformatics, 19:2005-2015, 2003.
A.Carbone, F.Képès, A.Zinovyev, Codon bias signatures, organisation of microorganisms in codon space and lifestyle, Molecular Biology and Evolution, 22(3):547–561, 2004.
A.Carbone, R.Madden, Insights on the evolution of metabolic networks of unicellular translationally biased organisms from transcriptomic data and sequence analysis, Journal of Molecular Evolution, 61:456–469, 2005.
A.Carbone, N.C.Seeman, Circuits and Programmable Self-Assembling DNA Structures, Proceedings of the National Academy of Science USA, 99:12577-12582, 2002.

Acronyme : aasSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Administration et architectures systèmesResponsable : Emmanuel SAINT JAMESRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce module vise à former des administrateurs de systèmes multi-postes et multi-utilisateurs.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Enseignement de cette matière depuis près de 10 ans dans le DESS ISI. Utilisateur d'Unix depuis son arrivée en France. Plusieurs fois administrateur de salles de travaux de pratiques. Collaborateur pour cet enseignement: Fabrice Legon-Aubry, ingénieur responsable de l'équipe Système Répartis et Coopératifs.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Divers petits utilitaires d'administrations Unix.

Acronyme : abdrSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Administration des bases de données répartiesResponsable : Hubert NAACKERépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce cours apporte les connaissances pour analyser de manière approfondie le fonctionnement des bases de données réparties, découvrir les causes des problèmes de performances, et déterminer les solutions pour y remédier. Les nombreux travaux pratiques servent à mettre en oeuvre des bases de données réparties avec Oracle10G, et tester leurs performances en grandeur réelle.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Expertise dans le domaine des bases de données hétérogènes et réparties : traitement de requêtes réparties, optimisation de requêtes basée sur le coût, équilibrage de la charge des transactions dans les clusters de bases de données. Conception d'un médiateur de bases de données hétérogènes, puis transfert technologique vers l'industrie (GIE Bull/INRIA). Intergiciel pour l'externalisation d'applications transactionnelles propriétaires (RNTL Leganet). Optimisation de requêtes et de transactions pour des données semi structurées réparties dans un réseau pair à pair (ARA MDMSA)
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Stéphane Gançarski, Hubert Naacke, Esther Pacitti, Patrick Valduriez. Parallel Processing with Autonomous Databases in a Cluster System. International Conference on Cooperative Information Systems (CoopIS), Lecture Notes in Computer Science (LNCS) 2519, pp. 410-428, 2002.
Stéphane Gançarski, Hubert Naacke, Esther Pacitti, Patrick Valduriez. The Leganet System: Transaction Processing in a Database Cluster. Information Systems Journal, vol(n°) Elsevier, 2005
Hubert Naacke, François Dang-Ngoc, Patrick Valduriez. Routage de transactions dans un cluster de bases de données répliquées. Ingénierie des Systèmes d'Information (ISI), 9(1), pp. 85-107., Ed.Hermès Science, 2004.
Hubert Naacke, Georges Gardarin, Anthony Tomasic. Leveraging Mediator Cost Models with Heterogeneous Data Sources (extended version). IEEE International Conference on Data Engineering (ICDE), pp. 351-360, 1998.
Logiciel : Médiateur DISCO: déposé à l'INRIA, 1999

Acronyme : aciSpécialité : SAR6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Architecture des clients internetResponsable : Emmanuel SAINT JAMESRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

L'objectif de cette UE est de faire comprendre aux éudiants la structure interne d'un client Internet, en particulier celle d'un navigateur, et de savoir utiliser les techniques de ce type d'application (aspects événementiels et graphiques)
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

L'utilisation de technologies Web pour gérer des promotions de 500 étudiants et leur séances de travaux pratiques à l'époque où les outils pour ce faire était rare, m'a permis de développer une connaissance intime des protocoles transférant des documents MIME-type. Collaborateur: Choun Tong Lieu, fin connaisseur de X-window qui fournit à la fois les premiers exemples de clients Internet et la biliothèque graphique nécessaire à ceux-ci.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

SPIP, un Content Management System ayant un parc installé estimé à dix mille sites.
K. Barkati & E. Saint-James SVG & XSLT: une portée notable. Journées d'informatique musicale 2003 (édition de partition en technologie vectorielle sous un navigateur)
N. Bouzaiene & E. Saint-James. Edition distribuée de partitions musicales multi-polices. Journées d'informatique musicale 1999 (un éditeur de partitions en programmation répartie)

Acronyme : acimed Spécialité : IMA ECTS 3Niveau : M2Semestre : S3Titre : Systèmes d'acquisition d'images médicales Responsable : Isabelle Bloch
Professeur à l’ENSTRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 4h00) Contenu

Reconstruction tomographique. Imagerie X (radiographie et radiographie numérique, tomodensitométrie). Imagerie ultrasonore. Imagerie par résonance magnétique. Imagerie nucléaire. Avancées récentes dans les systèmes d'acquisition

Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Enseigne dans ce domaine à l'ENST depuis plusieurs années.
L'imagerie médicale est le domaine d'applications principal de ses recherches.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

O. Colliot, O. Camara, and I. Bloch. Un modèle déformable intégrant des relations spatiales pour la segmentation de structures cérébrales. Revue I3, 2005.
I. Bloch, O. Colliot, O. Camara, and T. Géraud. Fusion of Spatial Relationships for Guiding Recognition. Example of Brain Structure Recognition in 3D MRI.Pattern Recognition Letters, 26:449--457, 2005.
O. Camara, O. Colliot, and I. Bloch. Computational Modeling of Thoracic and Abdominal Anatomy Using Spatial Relationships for Image Segmentation. Real Time Imaging, pages 263--273, 2004.
E. Roullot, A. Herment, I. Bloch, A. de Cesare, M. Nikolova, and E. Mousseaux. Modeling Anisotropic Undersampling of Magnetic Resonance Angiographies and Reconstruction of a High-Resolution Isotropic Volume using Half-Quadractic Regularization Techniques. Signal Processing, 84:743--762, 2004.


Acronyme : acpiSpécialité : toutes3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Aspects culturels et professionnels de l'informatiqueResponsable : Daniel NAULLEAURépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

L'objectif de ce module est d'apporter aux étudiants des savoirs et des savoir-faire leur permettant de mieux comprendre et d'appréhender de façon rationnelle l'environnement dans lequel ils seront amenés à exercer leur métier d'informaticien. Cet enseignement vise aussi à apporter aux étudiants un ensemble de connaissances de culture générale (scientifique et technique) et à susciter leur réflexion sur le rôle et les responsabilités professionnelles (juridiques, éthiques, ...) qu'ils auront à assumer en tant que professionnels de l'informatique.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Enseignant en Informatique et société depuis 1980, Enseignant dans les domaines systèmes, microprogrammation, programmation et structure des machines depuis 1970. Responsable de divers modules depuis 1980
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Cofondateur du CREIS, Co-responsable depuis 1999 du séminaire Informatique, Réseaux et Société ; Membre de divers comités scientifiques ; Participations et interventions dans des séminaires et colloques.
Dernière publication : Internet et vie privée, Communication publiée dans les actes du colloque La vie privée à l'heure des médias, Bordeaux 2002

Acronyme : afdSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Algorithmes de la fouille de donnéesResponsable : Thierry ARTIERESRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Il s’agit d’une introduction aux outils théoriques et algorithmiques de la fouille de données. Ces outils sont destinés au traitement automatique des informations contenues par exemple dans les grandes bases de données d’entreprise ou sur le web ou encore de données issues de capteurs (image, son, etc). Le cours privilégie les aspects algorithmiques et leur utilisation sur des grandes classes d’application. Il fournit les outils conceptuels nécessaires pour le cours Outils Industriels du Datamining (OIDM) qui est lui axé sur les aspects industriels du domaine.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Je suis membre de l'équipe connex de Patrick Gallinari (http://www-connex.lip6.fr/users/artieres). Je travaille depuis plus de 10 ans dans le domaine de l'apprentissage automatique, de la reconnaissances des formes. J'ai travaillé ou je travaille sur la reconnaissance de la parole et de l'écriture, sur la modélisation d'utilisateurs, sur l'analyse de flux migratoires avec des modèles du type réseaux de neurones, modèles Markoviens, champs de Markov conditionnels, machines à vecteurs support. Mon travail est à la fois théorique, par le développement de nouveaux modèles, et pratique à travers les systèmes que je produit. Je participe à de nombreux projets et contrats avec des industriels et d'autres universitaires. J'ai encadré ou co-encadré 3 thèses soutenues et j'en encadre 3 en ce moment.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Une méthode générique pour la conception de moteurs de reconnaissance de symboles manuscrits en ligne, Traitement du Signal, Volume 22, n° 3, 2005, par Marukatat (Sanparith), Artières (Thierry) et Gallinari (Patrick).
Un système générique de reconnaissance de gestes ou symboles graphiques 2D. Une démo téléchargeable est disponible ici : http://www-connex.lip6.fr/~artieres/DEMOS/Symboles/index.html
Automatic learning of domain model for personalized hypermedia applications, International Joint Conference on Artificial Intelligence (IJCAI), 2005, Njike-Fotzo (H.), Artières (Thierry), Gallinari (Patrick), Blanchard (Julien), letellier (Guillaume).
A model-based approach to sequence clustering, European Conference on Artificial Intelligence (ECAI), 2004, Binsztok (H), Artières (Thierry), Gallinari (Patrick)
Classification and tracking of hypermedia navigation patterns, International Conference on Neural Networks (ICANN), 2003, Bidel (S), Lemoine (L), Piat (F), Artières (Thierry), Gallinari (Patrick).

Acronyme : agSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Acoustique généraleResponsable : Benoît FabreRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 20h)(TD/TME 10h)Contenu

Ce cours dispense aux étudiants les notions de base et des compléments en acoustique et théorie des vibrations pour aborder l'acoustique musicale.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mon activité de recherche universitaire est centrée sur le fonctionnement physique des instruments de musique, en relation avec la facture et les techniques de jeu des instruments d'une part et l'écoute du son musical d'autre part.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Fabre B., Hirschberg A., From sound synthesis to instrument making : an overview of recent researches on woodwinds. Proceedings of the Stockholm Music Conference. Invited paper SMAC03, pp239-242 [2003].
Segoufin C., Fabre B., Verge M.P., Hirschberg A. and Wijnands A.P.J., Experimental study of the influence of the mouth geometry on sound production in a recorder-like instrument: Windway length and Chamfers, Acta Acustica, 86: 599-610, [2000].
B. FABRE : lectures on the acoustics of string instruments at the IACMA - International Advanced Course on Musical Acoustics, Italy July 2005.

Acronyme : agmSpécialité : STL6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Algorithmique graphique et modélisationResponsable : Séverine DUBUISSONRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Modéliser et visualiser des scènes simples en 3D en VRML et OpenGL. Concevoir des objets par surface à pôlesIntroduire des animations simples. Comprendre les aspects graphiques des logiciels de CAO. Calculer rapidement une suite d'images d'une même scène.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

J'ai une formation universitaire en traitement et synthèse d'image. De plus, ma recherche se faisant dans le domaine de l'image, je suis amenée a manipuler tous les jours ce type de représentation graphique.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

J'ai participé à la création d'une UE niveau L3 en traitement/synthèse d'images
J'ai déjà participé à des enseignement en niveau M4 sur ce sujet

Acronyme : aimSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Auto-oscillations: de la physique à la synthèse numériqueResponsable : Jean KergomardRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce cours présente les modèles des fonctionnements des instruments de musique et leur application à la synthèse par modèle physique.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mon expérience de chercheur en acoustique m'a amené à étudier surtout l'acoustique des guides d'ondes, avec ses diverses applications, dont l'acoustique musicale. Depuis quelques année, je travaille surtout sur les auto-oscillations (non linéaires) des instruments de musique. J'ai enseigné principalement, l'acoustique générale, l'électroacoustique, l'acoustique musicale.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Mechanics of musical instruments (Lecture notes of CISM, Springer), 1996, A.HIRSCHBERG, J.KERGOMARD, G.WEINREICH. ( éditeur et auteur du chapitre 6 "Elementary considerations on reed-instruments oscillations", 63 pages).
Calculation of the spectrum of self-sustained instruments using a variable truncation method : application to cylindrical reed instruments. J.KERGOMARD, S. OLLIVIER , J. GILBERT, Acustica- Acta Acustica 86 (2000) 685-703.
Idealized models of reed woodwinds. Part I : analogy with the bowed string. S. OLLIVIER, J.P. DALMONT, J. KERGOMARD, Acustica- Acta Acustica, 90, (2004), 1192-1203. Part II : on the stability of two-steps oscillations. S. OLLIVIER, J. KERGOMARD, J.P. DALMONT, Acustica- Acta Acustica 91 (2005), 166-179
GUILLEMAIN, PH., KERGOMARD, J., VOINIER TH., Real-time synthesis of clarinet-like instruments using digital impedance models, J. Acoust.Soc.Am. 118 (2005), 483-494.

Acronyme : aivSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Analyse d'images et visionResponsable : Henri MaitreRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Cette UE, qui nécessite d'avoir suivi l'UE teri, porte sur les techniques avancées (de haut niveau) du traitement des images et de la vision par ordinateur.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Henri Maître est ingénieur de l'Ecole Centrale de Lyon, (1971), il a un DEA d'Optique Cohérente de l'Université d'Orsay (1972) et une thèse d'Etat de Physique de l'Université Paris 6 (1982). Il a fait toute sa carrière à l'Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications (Télécom Paris), comme Chargé de Recherche, puis Maitre de Conférences et enfin Professeur. Il a été Responsable du Département Traitement des Images, puis du Département Signal et Images jusqu'a 2004. Il est depuis directeur adjoint de Télécom Paris. Il est Directeur du LTCI UMR 5141 depuis 2002. Il a été membre du brureau du Comité National de la Recherche Scientifique de 2000 à 2004 (en Section 07). Son champ de compétences a tout d'abord couvert loptique cohérente, l'holographie et le traitement optique des signaux, puis le traitement des images et se concentre aujourd'hui sur le traitement d'images aériennes et satellitaires. Il a été directeur de 75 thèses. Il a publié 82 articles de revue et 230 communications a des conférences.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : aladynSpécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Architectures logicielles pour l'autoadaptabilité dynamiqueResponsable : Jacques MALENFANTRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD/TME: 2h00)Contenu

Comprendre la problématique de l'auto-adaptabilité. Comprendre quelques solutions spécifiques pour l'auto-adaptabilité. Comprendre le passage de solutions spécifiques à des architectures logicielles généralistes pour l'auto-adaptabilité (architectures à méta-niveaux, architectures réflexives, ...). Acquérir une connaissance pratique d'architectures et d'outils réels ainsi que de leurs applications. Comprendre quelques approches programmatiques pour l'auto-adaptabilité (programmation générative, programmation par aspects, programmation réflexive). Aborder les problèmes de décision en auto-adaptabilité dynamique. Étude de systèmes concrets (par exemple : Java, Smalltalk, AspectJ, CLOS, OpenJava, ...).
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

L'auto-adaptabilité dynamique des applications est au coeur de mes recherches depuis plus de quinze ans, en particulier pour tout ce qui concerne les langages et systèmes réflexifs. J'ai enseigné la première fois ces thématiques à l'École des jeunes chercheurs du GDR ALP en 1998. Au cours de ma carrière, j'ai organisé plusieurs workshops sur l'adaptabilité et les approches réflexives. J'ai contribué à créer la série de conférences Reflection (1996, 1999 et 2001), dont j'ai fait partie du comité de pilotage et dont j'ai organisé l'édition 1999 à St-Malo.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

J. Malenfant, C. Dony et P Cointe. A Semantics of Introspection in a Reflective Prototype-Based Language. Lisp and Symbolic Computation, Kluwer, vol. 9, no 2/3, mai/juin 1996, pp. 153-179.
J. Malenfant, M.-T. Segarra et F. André. Dynamic Adaptability: the MolèNE Experiment. Actes de la troisième conférence internationale, Reflection 2001, no 2192 de la série « Lecture Notes in Computer Science » de Springer-Verlag, 2001, pp. 110-117.
J. Malenfant et S. Denier. ARM : un modèle réflexif asynchrone pour les objets répartis et réactifs. Actes de la conférence Langages et Modèles à Objets, LMO 2003, L'Objet (Hermès/Lavoisier), vol. 9, no 1-2, 2003, p. 91-103.
J. Malenfant et S. Denier. Architecture réflexive pour le contrôle de robots modulaires. Actes de la conférence Langages et Modèles à Objets, LMO 2004, RSTI série L'Objet (Hermès/Lavoisier), vol. 10, no 2-3, 2004, pages 17-30.
J.Malenfant. Autonomic Programming = Asynchronous Reflection + Control, janvier 2004.

Acronyme : algavSpécialité : STL6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : Algorithmique avancéeResponsable : Michèle SORIARépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

L'objectif de ce module est de donner un panorama de structures et de méthodes phares dans divers domaines d'applications algorithmiques: codage, géométrie, réseaux, compilation. On insiste sur l'importance d'analyser et de comparer les performances de différentes solutions algorithmiques. Les thèmes traités sont les suivants : Organisation de l'information : Arbres-B versus Hachage extensible. Représentation de files de priorités : des tas aux files de Fibonacci. Géométrie algorithmique : enveloppe convexe triangulation de Delaunay. Graphes : composantes connexes et fortement connexes. Chemins minimaux et flots maximaux dans les graphes. NP-complétude et réduction entre problèmes.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes thèmes de recherche s'articulent autour de l'analyse de la complexité de structures combinatoires et d'algorithmes. J'enseigne l'algorithmique depuis plus de vingt ans, en Licence et Master, des méthodes de conception aux applications à des domaines variés. Je suis co-auteur d'un livre d'algorithmique très largement diffusé et utilisé.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

C. Froidevaux, M-C. Gaudel & M. Soria, Types de données et Algorithmes, Editions MacGrawHill, 1990, 575 pages.

Acronyme : amSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Acoustique musicaleResponsable : Jean-Dominique PolackRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce cours donne aux étudiants les outils et méthodes utilisés en acoustique musicale, y compris sous l'aspect simulation sonore.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes axes de recherche couvrent plus particulièrement : transducteurs - modélisation des haut-parleurs, acoustique des salles - mesure, et simulation par modèles réduits, champs acoustiques - modélisation des modes et de la réverbération par la théorie des systèmes dynamiques ergodiques, perception et qualité sonore - approche cognitive de la « signification » des ambiances sonores En 1998, j'ai reçu le ID-Prisen du Centre Danois du Design pour OmniSource 4295, une source sonore omnidirectionnelle développée pour la société Brüel & Kjær.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Time domain solution of Kirchhoff's equation for sound propagation in viscothermal gases : a diffusion process. J.-D. POLACK, J. Acoust. 4 (1991) 47-67
Modifying the chambers to play billiards, or the foundations of reverberation theory. J.-D. POLACK, Acustica 76 (1992) 257-270
Playing billiard in the concert hall : the mathematical foundations of geometrical room acoustics. J.-D. POLACK, Appl. Acoustics 38 (1993) 235-244
Comparison between full-scale and 1:50 scale model measurements in Théâtre Municipal, Le Mans. X. MEYNIAL, J.-D. POLACK, G. DODD, Acta Acustica 1 (1993) 199-212
Viscous interpretation and time domain formulation of hysteretic damping. J.-D.POLACK, Acta Acustica/Acustica 87(2001) 352-358

Acronyme : amlsiSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Architecture matérielle et logicielle des systèmes intégrés (Hardware/software architecture of embedded systems)Responsable : Alain GREINERRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Méthodes générales de conception permettant d'intégrer sur puce une application logicielle multi-tâches s'exécutant sur une plate-forme matérielle multi-processeurs.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Alain Greiner est directeur du département "Systèmes Embarqués sur Puce" du laboratoire LIP6. Il coordonne le projet national SoCLib, qui regroupe une dizaine de laboratoires Français, et vise la réalisation d'une plate-forme ouverte de modélisation et de simulation de systèmes intégrés sur puce.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

http://soclib.lip6.fr/

Acronyme : amo Spécialité : IMA ECTS 3Niveau : M2Semestre : S3Titre : Approches multi-échelles et ondelettesResponsable : René Alt
Professeur à l'UPMCRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 3h00)(TD/TME:1h00) Contenu

Multi-résolutions et multi-échelles. Pyramides. Multi-échelle linéaire. Multi-échelle morphologique. Ondelettes. TP
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Professeur à l'UPMC. Enseigne les ondelettes pour divers publics (informatique, géologues).
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE




Acronyme : amsSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Modélisation de systèmes analogiques mixtes (Modelling of analog and mixed systems)Responsable : Annick AlexandreRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Introduction à la conception et à la modélisation des sytèmes analogiques et mixtes
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Annick Alexandre. Maitre de Conférence au Laboratoire LISIF, groupe Systèmes Electroniques.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

F.DADOUCHE, A. ALEXANDRE, B. GRANADO, A. PINNA, P. GARDA. A VHDL-AMS Spectral Model of Photodetectors for Active Pixel Sensors FDL'02, Marseille, 24-27 Septembre 2002.
A.PINNA, A.ALEXANDRE, E.BELHAIRE, P.GARDA, B.GRANADO. Design of an Integrated Silicon Connectionnist retina. IEEE ASIC-SoC2002, Rochester-NY, USA, 25-28 Septembre 2002.
B.GRANADO, A.PINNA, T.CUENIN, A.ALEXANDRE, E.BELHAIRE, P. GARDA. La Rétine Connexionniste : Une Rétine artificielle à traitement centralisé. GRETSI'03, Paris, 8 - 11 Septembre 2003.

Acronyme : animatSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : AnimatResponsable : Olivier SIGAUDRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 3h30)Contenu

L'approche animat est une approche ascendante et située complémentaire de l'IA traditionnelle. Elle étudie les mécanismes adaptatifs inspirés du vivant et cherche à mettre au point des artefacts autonomes, qu'il s'agisse de robots réels ou de créatures simulées.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Professeur, membre de l'AnimatLab, laboratoire fondateur de l'approche Animat. A déjà encadré 3 thèses dans le domaine (dont deux soutenues).
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Flacher, F. and Sigaud, O. (2005). GACS, an evolutionary approach to the spatial coordination of agents. In Proceedings AAMAS 2005, pages 1109-1110, Utrecht, The netherlands.
Gérard, P., Meyer, J.-A., and Sigaud, O. (2005). Combining latent learning and dynamic programming in MACS. European Journal of Operational Research, 160:614-637.
Gourdin, T. and Sigaud, O. (2005). Towards a reinforcement learning module for navigation in video games. In Proceedings of the ECML05 Workshop on Reinforcement Learning in Non-Stationary Environments, pages 1-12, Porto, Portugal.
Landau, S. and Sigaud, O. (2004). A Comparison between ATNoSFERES and LCSs on non-Markov problems. Information Sciences. (to appear).
Sigaud, O. (2004). Comportements adaptatifs pour des agents dans des environnements informatiques complexes. Habilitation à Diriger des Recherches de l'Université PARIS 6.

Acronyme : anumSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Architectures pour le traitement numérique (Hardware architecture for arithmetic)Responsable : Habib MEHREZRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Cette UE fondamentale présente différentes techniques architecturales pour le calcul arithmétique intensif et des exemples d'aplications réelles utilisant ces techniques.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

La réalisation performante des architectures VLSI numériques nécessite la maîtrise des algorithmes et des opérateurs arithmétiques dediés. Ce domaine vise la meilleure adéquation entre l'algorithme et l'architecture l'implantant. Les travaux menés vont conduire à la réalisation d'une bililiothèque entière d'opérateurs en virgules fixes et virgules flottante qui sera publique.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

ESSCIRC'90, P. Bornes, A. Derieux, J.A. François, C. Manga, H. Mehrez, G. Noguez, K. Shamsa, "A fully testable single-chip 32 bits multi-formats floating point processor", ESSCIRC'90, Grenoble 19-21 Sept. 90, pp. 197-200.
ICSPAT'94, A. Houelle, H. Mehrez, N. Vaucher " On portable Macro-cell FPU Generators using the fully 754-IEEE standard" ICSPAT'94, October 18-21, 94, Dallas Texas
REVUE IEEE 98, M. Aberbour, A. Houelle, H. Mehrez , N. Vaucher, A. Guyot* ` On Portable Macro-Cell FPU Generators for Division and Square Root Operators Complying with the full IEEE-754 Standard' IEEE Transactions on VLSI Systems, March 1998. pp114-121
IEEE ISCS’2000, Y. Dumonteix and H. Mehrez, A family of redundant multipliers dedicated to fast computation for signal processing, In Proc. IEEE International Symposium on Circuits and Systems, Genève, Suisse, may 2000
ICECS'2002, "A Floating-Point Unit using stochastic arithmetic compliant with the IEEE-754 standard" Chotin Roselyne, Mehrez Habib9th IEEE International Conference on Electronics Circuits and Systems (ICECS'2002), Dubrovnik, Croatie, Septembre 2002, pp. 603-606

Acronyme : apasSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Apprentissage automatique, apprentissage statistiqueResponsable : Patrick GALLINARIRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Construire des systèmes artificiels capables d’apprendre est un des paradigmes fondamentaux de l’IA. Au cours des 10 dernières années, l’apprentissage automatique statistique a connu une évolution considérable et est aujourd’hui une branche majeure de l’IA. Le cours introduit les concepts fondamentaux et les avancées majeures de ces 10 années. Il est illustré d’exemples applicatifs pris dans différents domaines.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Je suis Professeur, spécialiste de l’apprentissage statistique. J’ai été en particulier un des principaux acteurs des réseaux de neurones en France dans les années 90. J’ai encadré une vingtaine de thèses dans le domaine de l’apprentissage, supervisé plus d’une dizaine de projets académiques ou en collaboration avec des industriels. Mon groupe de recherche a été le noeud principal français du Réseau d’Excellence Européen Neuronet (réseaux de neurones) et actuellement du réseau d’Excellence Pascal (Apprentissage statistique). Au-delà des aspects théoriques, nos principales applications sont dans le domaine du texte et du langage, de la modélisation utilisateur et de la reconnaissance d’écrit.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Amini M., Gallinari P., Semi-supervised Learning with an Imperfect Supervisor In Knowledge And Information Systems, 8(4): 385-413 (2005)
Artières T, Marukatat S, Gallinari P., Une méthode générique pour la conception de moteurs de reconnaissance de symboles manuscrits en ligne, In Traitement du Signal, (2005)
Benjamin Piwowarski and Patrick Gallinari., A Bayesian Network for XML Information Retrieval: Searching and Learning with the INEX Collection, In Information Retrieval 8 (4): 655-681 (2005)
Denoyer L., Gallinari P., Bayesian Network Model for Semi-Structured Document Classification In Information Processing and Management, vol 40(5): 807-827 (2005)
Njike Fotzo H., Gallinari P., Learning « Generalization/Specialization » Relations between Concepts - Application for Automatically Building Thematic Document Hierarchies, RIAO conference (2004)

Acronyme : aplmed Spécialité : IMA ECTS 3Niveau : M2Semestre : S3Titre : Applications en imagerie médicale Responsables : Alain HermentRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 4h00) Contenu

Neuroanatomie. Traitement d'images anatomiques cérébrales. Principes de la MEG et l'EEG
Principes de l'IRMf. Plasticité cérébrale : Etude de la connectivité fonctionnelle. Imagerie des vaisseaux et des écoulements sanguins : IRM et Echographie Doppler, Diagnostic différentiel des maladies neurodégénératives.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Domaines d'expertise :Imagerie cardio-vasculaire morphologique et fonctionnelle, Imagerie Echographique, Doppler et de résonance magnétique, Traitement du signal et de l'image. Enseignement : Responsable de filières de formation, Directeur de la filière « Imagerie biomédicale » à l'Institut de Formation Supérieure Bio Médicale (IFSBM-Paris XI), Co-directeur de la filière « Imagerie Médicale » du Master de Physique Médicale - Paris XI. (co-)Responsable de modules d'enseignement Institut de Formation Supérieure Biomédicale (IFSBM) - (depuis 1998) - module « Imagerie Médicale » Master de Physique Médicale Paris XI - module « Traitement d'images » Master « Traitement des données biomédicale » - Ecole Centrale de Paris - module :  « Imagerie »
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Herment A, De Cesare A, Mousseaux E, Jolivet O, Frouin F, Todd-Pokropek A, Bittoun J: Improved estimation of velocity and flow rate using regularized three-point phase contrast velocimetry.. Magn Reson Med,2000,44(1):122-128.
Diebold B, Delouche A, De Cesare A, Delouche P, Guglielmi JP, Herment A: Fluid mechanics of regurgitant jets and calculation of the effective regurgitant orifice in free or complex configurations..J Biomech,2000,33(6):677-684.
Berthomier C, Herment A, Giovannelli JF, Guidi G, Pourcelot L, Diebold B. Multigate doppler signal analysis using 3-D regularized long AR modelling. Ultrasound Med Biol. 2001 Nov;27(11):1515-23.
Herment A. , Roullot E., Bloch I., Jolivet O., De Cesare A., Frouin F., Bittoun J., Mousseaux E. Local reconstruction of stenosed sections of artery using multiple MRA acquisitions Magn Reson Med,2003,49(4):731-742..
Pellot-Barakat C., Frouin F., Insana M. F., Herment A. : Ultrasound elastography based on multi-scale estimations of regularized displacement fields. Trans Med Imaging, 2001,20:1072-1084.


Acronyme : apmmSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Applications multimédiaResponsable : Timur FRIEDMANRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Cette UE a pour objectif de donner aux étudiants un premier aperçu des différentes phases du traitement des données multimédia, telles que codage et décodage, compression, structuration et description, et applications. Applications du multimédia communicant : web, XML, HTML, VoIP, vidéo stockée, vidéo en temps réel, vidéoconférence, jeux interactives. Structuration des contenus multimédia. Stockage des données vidéo. Codage du texte et du son. Codage des images et des objets 3D. Compression et redondance (FEC).
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maître de conférences, réseaux informatiques, UPMC/LIP6, 2002-. PhD, Computer Science, Univ. of Massachusetts Amherst, 2002. Masters, Computer Science, Univ. of Massachusetts Amherst, 1995. Masters, Management, Stevens Inst. of Technology, 1991. Bachelors, Harvard Univ., 1987. Responsable, UE IM (prédécesseur de APMM), 2002-2004. Responsable, UE APMM, 2004-. Éditeur d’un norme de l’IETF qui porte sur les mesures de qualité de la voix sur internet, et des applications multimédia en général.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Jérémie Leguay, Timur Friedman, Vania Conan and Serge Fdida. "Connectivity Aware Routing In Ad-hoc Networks." Proc. IFIP PWC'05.
Timur Friedman, Ramón Cáceres, Alan Clark, Kevin Almeroth, Robert Cole, Nick Duffield, Kaynam Hedayat, Kamil Sarac and Magnus Westerlund. "RFC 3611: RTP Control Protocol Extended Reports (RTCP XR)." IETF, Nov. 2003.
Ramón Cáceres, Nick Duffield and Timur Friedman. "Impromptu Measurement Infrastructures using RTP." Proc. IEEE Infocom 2002.
Nick Duffield, Joseph Horowitz, Don Towsley, Wei Wei and Timur Friedman. "Multicast-Based Loss Inference with Missing Data." IEEE JSAC, vol. 20, no. 4, pp. 700-713. May, 2002.
Andrew Adams, Tian Bu, Ramón Cáceres, Nick Duffield, Timur Friedman, Joseph Horowitz, Francesco Lo Presti, Sue Moon, Vern Paxson and Don Towsley. "The Use of End-to-End Multicast Measurements for Characterizing Internal Network Behavior." IEEE Communications Magazine. May, 2000.

Acronyme : apsSpécialité : STL6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Analyse des programmes et sémantiqueResponsable : Thérèse HARDINRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Ce cours permet d'acquérir une bonne connaissance des significations pouvant être attribuées aux constructions syntaxiques de programmes, des méthodes de raisonnement et de validation des programmes. Il forme à la conception et au développement raisonné d'applications et facilite la compréhension des choix et modes de fonctionnement des outils et ateliers de développement. Avoir suivi l'UE Fondements de la Programmation de licence est une bonne préparation.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Quelques thèmes de recherche de T. Hardin, accompagnés de quelques publications: Compilation et sémantique ( Hardin, Properties of CCL, TCS, 1989, Explicit substitutions properties, Curien, Hardin, Lévy, JACM 1996, Hardin,Maranget, Pagano,Functional runtime systems, J. of Functional Programming, 1998,T. Hardin, Mammass,Proving the Bounded Retransmission Protocol in the Pi-calculus, NFINITY'98 ). Logique et démonstration automatique (Dowek,Hardin,Kirchner, Higher-order unification via explicit substitutions, Information and Computation,2000; Theorem Proving modulo, Journal of Automated Reasoning,2003). Responsable du projet FOCAL, atelier de développement de systèmes répondant aux besoins élevés de sûreté et de sécurité (Dubois,Hardin, Viguié, Building certified components within FOCAL,Trends in Functional Programming,2004; http://focal.inria.fr), utilisé dans 3 ACI Sécurité (Modulogic, Edemoi, Alidecs). Sûreté de fonctionnement (P. Ayrault, T. Hardin, Développement d'un outil d'évaluation de la sûreté du logiciel, JFLA2000, Hardin, Logiciels de confiance, JFLA2002). Quelques thèmes d'enseignement de T. Hardin, correspondant à des cours de niveaux L et M: Programmation (Hardin , V. Viguié-Donzeau, Concepts et outils de programmation, avec Caml et Ada, InterEditions1992). Lambda-calculs, Théorie des types, Réécriture, Sémantiques, démonstration automatique. Sûreté de fonctionnement (Normes, méthodes de mise en oeuvre, méthodes d'évaluation), accent mis sur tous les aspects liés au logiciel embarqué, en particulier sur les méthodes formelles.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Création et animation du séminaire BIP, avec J-R Abrial, V. Viguié : activités de veille technologique orientée sûreté (1995-2000)
Création et animation, avec V. Viguié, du DESS "Développement de Logiciels Sûrs", UPMC, CNAM 1999-2003 puis du parcours "Logiciels Sûrs" de ce master
Responsable du Plan Pluri-Formation "Logiciels sûrs" et mise en place d'un séminaire de veille technologique autour de sûreté/sécurité pour les entreprises de ces domaines
Coordinateur ACI Sécurité "Modulogic"
Contrats de recherche passés ou en cours: Sociétés Bertin, Surlog, Oberthur CS. Contrats européens (CONFER, MKMnet)

Acronyme : ar Spécialité : SAR 6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Algorithmique RépartieResponsable : Claude DutheilletRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00) Contenu

Ce module vise à sensibiliser les étudiants aux problèmes particuliers qui se posent lorsque les processus participant à une application s’exécutent sur des sites distants. Le modèle de répartition auquel nous nous intéressons ici est celui contexte d’applications sans mémoire partagée où la communication s’effectue au moyens de messages. Les solutions existantes à différents problèmes classiques dans ce contexte seront présentées : causalité, réalisation de l’exclusion mutuelle, détection de la terminaison de l’application, etc. Des travaux pratiques sont réalisés sur les principales familles d’algorithmes avec la bibliothèque de communication MPI.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Après une thèse sur la modélisation d’applications réparties au moyen de réseaux de Petri colorés, j’ai continué à m’intéresser aux algorithmes répartis en tant que domaine d’application des méthodes de vérification. Cela m’a permis d’acquérir une bonne connaissance de ce domaine et m’a amené à coordonner l’équipe d’enseignement de ce module dans lequel interviennent des spécialistes reconnus de l’algorithmique répartie : B. Charron-Bost, L. Arantès, O. Marin.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

B. Charron-Bost, F. Mattern, G. Tel : "Synchronous, Asynchronous, and Causally Ordered Communication", Distributed Computing, 9(4).
M. Bertier, L. Arantes, P. Sens : "Distributed Mutual Exclusion Algorithms for Grid Applications: a Hierarchical Approach", Parallel & Distributed Computing
M. Bertier, O. Marin, P. Sens : "Performance Analys of Hierarchical Failure Detector", Int. Conference on Dependable Systems and Networks (DSN'03),
B. Charron-Bost : " Agreement Problems in Fault-Tolerant Distributed Systems", Invited lecture at SOFSEM'01
J. Sopena, L. Arantes, M. Bertier, P. Sens : "A Fault-Tolerant Token-Based Mutual Exclusion Algorithm using a Dynamic Tree", EuroPar 2005

Acronyme : araSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Algorithmique répartie avancéeResponsable : Luciana ARANTES-BEZERRARépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Cette UE a pour objectif fournir aux étudiants des notions avancées sur les problématiques des algorithmes répartis.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes travaux de recherches dans le domain des systèmes répartis portent sur les modèles de cohérence et les algorithmes répartis pour des environments à large échelle et/ou hétérogènes tels quels les grilles et systèmes pair-à-pair.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

M. Bertier, L. Arantes, P. Sens. Distributed Mutual Exclusion Algorithms for Grid Applications: Hierarchical Approach. To appear in Journal of Parallel and Distributed Computing (JPDC), Elsevier.
J. Sopena, L. Arantes, M. Bertier, P. Sens. A fault-tolerant token-based algorithm usyng a dynamic tree. EuroPar 2005, Lisboa, Portugal, September 2005. LNCS.
M.Bertier, L. Arantes and P. Sens. Hierarchical token based mutual exclusion algorithms. Proceedings of the 4th IEEE/ACM International Symposium on Cluster Computing and the Grid (CCGrid '04), Chicago (USA), April 2004. IEEE Society Press.
L. Arantes, P. Sens, B. Folliot. An Effective Logical Cache for a Clustered LRC-based DSM System. Journal of Cluster Computing, Vol. 5(1):19-31, Janvier 2002.

Acronyme : archiSpécialité : ACSI6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : Architecture des systèmes intégrésResponsable : Pirouz BAZARGAN SABETRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

L'architecture matérielle systèmes informatiques a connu une évolution foudroyante au cours des 20 dernières années. Cette évolution est principalement dûe à l'augmentation des capacités d'intégration sur silicium, puisque le nombre de transistors intégrables sur une puce double tous les deux ans. Les principes architecturaux présentés dans ce cours s'appliquent donc aussi bien aux ordinateurs "classiques" qu'aux systèmes intégrés sur puce qu'on trouve dans les téléphones portables, dans les machines à laver, ou dans les voitures... On analyse comment et pourquoi on est passé des processeurs CISC microprogrammés des années 70 aux processeurs superscalaires actuels, en passant par les architectures RISC des années 80/90. On présente également les principaux mécanismes matériels dont dépendent les performances des systèmes informatiques : hiérarchies de mémoire, mécanismes de cache, mémoire virtuelle, explotation du parallélisme gros grain grâce aux architectures multi-processeurs.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Pirouz Bazargan Sabet est maitre de conférences à l’université Paris 6. Sa thèse de doctorat porte sur l’architecture et la réalisation des processeurs à haute performance. Ses thèmes de recherche s’articulent autour de la vérification des circuits intégrés réalisés avec des technologies fortement submicroniques
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Développement de modèles de processeurs RISC, de caches et de divers composants pour des systèmes intégrés
Développement d’outil de simulation logico-temporelle
Enseignement de l’architecture des ordinateurs dans le cadre des formations de l’UNESCO

Acronyme : aresSpécialité : RES6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : Architecture des réseauxResponsable : Olivier FOURMAUXRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

L'UE Architecture des RESeaux s'inscrit dans la continuité de l'UE Introduction aux réseaux de licence (qui est pré-requise). Elle a pour but de détailler le fonctionnement d'un réseau global tel que l'Internet et d'étudier les architectures sur lesquelles ce dernier repose. Cette UE aborde les technologies actuellement utilisées et prépare aux évolutions telles que IPv6, la QoS ou la mobilité traitées dans l'UE Internet Nouvelle Génération du second semestre.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Responsable de l'UE ARES (depuis 2003). Enseignant dans le domaine des Réseaux Informatiques (depuis 1996). Chercheur depuis 1995 dans le domaine des réseaux informatiques aux laboratoires LIP6 UMR7606-CNRS/UPMC (1995-1999 et depuis 2003) et L2TI EA3043-UP13 (1999-2003). Administrateur réseau du laboratoire L2TI (1999-2003). Docteur en Réseaux Informatiques de l'UPMC (1998).
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Création des cours, TD, montage des TME et évolution de l'U.E. Architecture des Réseaux de la mention Informatique du Master UPMC (depuis 2003).
Création des cours, TD, montage des TP et suivi des enseignements de réseaux informatiques de la maîtrise EEA, de la formation Ingénieur Logiciel et du DESS AIM de l'Univertité Paris 13 (1999-2003).
Publication : J. Caraballo Moreno & O. Fourmaux, Live Streaming on a Peer-to-peer Overlay: Implementation and Validation, in proceedings of IEEE ICN'05 (2005).
Thèse de doctorat de l'UPMC : Les Communications Multipoints dans les Réseaux Haut Débit Multimédia - Le Multicast en Environnement IP sur ATM (1998).
Implication technique et académique dans les premières plateformes réseaux nationales longue distance pour les applications multimédia distribuées : MIRIHADE, SAFIR et SAFIR 2 (1997-1999).

Acronyme : ariSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Apprentissage pour la recherche d’information textuelle et multimédiaResponsable : Patrick GALLINARIRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Avec la profusion des sources d’information, le traitement de données à fort contenu sémantique fait de plus en plus appel à des méthodes de l’apprentissage automatique. Cette problématique récente est un sujet central au croisement de la recherche d’information et de l’apprentissage. Le cours introduit les problématiques et les outils récemment développés dans ce domaine pour des données texte et multimédia.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Je suis Professeur, spécialiste de l’apprentissage statistique. J’ai été en un des principaux acteurs des réseaux de neurones en France dans les années 90. J’ai encadré une vingtaine de thèses dans le domaine de l’apprentissage, supervisé plus d’une dizaine de projets académiques ou avec des industriels. Mon équipe a été le noeud principal français du Réseau d’Excellence Européen Neuronet (réseaux de neurones) et actuellement du réseau d’Excellence Pascal (Apprentissage statistique). Au-delà des aspects théoriques, nos principales applications sont dans le domaine du texte et du langage, de la modélisation utilisateur et de la reconnaissance d’écrit.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Amini M., Gallinari P., Semi-supervised Learning with an Imperfect Supervisor In Knowledge And Information Systems, 8(4): 385-413 (2005)
Artières T, Marukatat S, Gallinari P., Une méthode générique pour la conception de moteurs de reconnaissance de symboles manuscrits en ligne, In Traitement du Signal, (2005)
Benjamin Piwowarski and Patrick Gallinari., A Bayesian Network for XML Information Retrieval: Searching and Learning with the INEX Collection, In Information Retrieval 8 (4): 655-681 (2005)
Denoyer L., Gallinari P., Bayesian Network Model for Semi-Structured Document Classification In Information Processing and Management, vol 40(5): 807-827 (2005)
Njike Fotzo H., Gallinari P., Learning « Generalization/Specialization » Relations between Concepts - Application for Automatically Building Thematic Document Hierarchies, RIAO conference (2004)

Acronyme : arlocSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Administration des réseaux locauxResponsable : Frédéric HelmerRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Le but de cette U.E. est d'acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour installer, configurer et administrer un réseau local basé sur les services d'annuaire Active Directory de Windows 2003.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Frédéric Helmer est diplômé de l’ETP en 1990. Il est actuellement architecte technique pour les applications informatiques du groupe Gefco. Il a été responsable du réseau informatique de production et puis architecte réseaux inter-sites pour l’ensemble du groupe PSA. Son expérience en enseignement inclut les langages de programmation et les réseaux aussi bien en écoles d’ingénieurs qu’en sociétés de formation.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : asSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Apprentissage symboliqueResponsable : Jean-Gabriel GANASCIARépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 3h00)Contenu

Introduire à l’apprentissage machine et à ses applications tant à la fouille de données qu’à la découverte scientifique ou à la modélisation cognitive, tel est le but de ce cours destiné à des étudiants de seconde année de master qui s’orientent vers la recherche. Ce cours dispense les fondements mathématiques, informatiques et cognitifs requis pour tout étudiant qui souhaite poursuivr
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Jean-Gabriel Ganascia a obtenu une thèse docteur ingénieur sur les systèmes à base de connaissances en 1982, puis une thèse d'état en 1987 sur l’apprentissage symbolique. Depuis 1988, il est professeur à l'université Paris VI où il enseigne l’intelligence artificielle et l’apprentissage symbolique. Il a dirigé pendant 12 ans le DEA IARFA. Plus de 25 docteurs ont effectué leurs travaux de recherche sous sa direction. Il est l’auteur de plus de 250 articles publiés dans les revues, des chapitres de livres ou des actes de colloques scientifiques.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

LITHO, système expert en géologie
AGAPE, apprentissage par généralisation à partir d'exemple en logique du premier ordre
CHARADE, induction automatique de règles d'association à partir d'exemples.
Le Littératron, extraction de motifs syntaxiques récurrents. Application à l'analyse stylistique.
MEDITE, aligneur unilingue destiné à la comparaison de versions de textes littéraires.

Acronyme : asbSpécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Algorithmes sur les séquences en bioinformatiqueResponsable : Alessandra CARBONERépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 20h)(TD/TME 10h)Contenu

Ce cours de bioinformatique s'adresse aux étudiants intéressés par l'algorithmique et ses applications exploitant une quantité importante de données. Les algorithmes qui seront présentés sur les séquences biologiques concernent: la recherche de motifs, la comparaison de séquences, la prédiction de gènes, la prédiction de régions promotrices, la prédiction des structures secondaires de l'ARN, le problème d'alignement entre structures de protéines.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes recherches ont porté sur des différents aspects de la logique, de la dynamique symbolique et de la combinatoire. Depuis 2000, j’utilise des outils mathématiques (statistiques et combinatoire) et des approches algorithmiques pour étudier les principes de bases du fonctionnement cellulaire en partant de données génomiques. Les recherches développées au sein de mon équipe portent sur le développement de méthodes pour la détection de protéines à faible homologie, la détection des interfaces d’interaction entre protéines, la co-évolution, la comparaison des génomes et l’auto-assemblage de molécules d’ADN.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

A.Carbone, N.C.Seeman, Circuits and Programmable Self-Assembling DNA Structures, Proceedings of the National Academy of Science USA, 99:12577-12582, 2002.
A.Carbone, M.Gromov, Functional labels and syntactic entropy on DNA strings and proteins, Theoretical Computer Science, 303:35--51, 2003.
A.Carbone, A.Zinovyev, F.Képès, Codon Adaptation Index as a measure of dominating codon bias, Bioinformatics, 19:2005-2015, 2003.
A.Carbone, F.Képès, A.Zinovyev, Codon bias signatures, organisation of microorganisms in codon space and lifestyle, Molecular Biology and Evolution, 22(3):547–561, 2004.
A.Carbone, R.Madden, Insights on the evolution of metabolic networks of unicellular translationally biased organisms from transcriptomic data and sequence analysis, Journal of Molecular Evolution, 61:456–469, 2005.

Acronyme : atmplsSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Technologie des coeurs de réseauxResponsable : Guy PUJOLLERépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

L'objectif de ce module est d'entrer dans les techniques de réseaux que le monde des télécommunications utilise pour réaliser des infrastructures de transport de paquets IP. Les réseaux optiques sont analysés dans un premier temps, Puis les techniques de transfert ATM et Ethernet sont présentées pour introduire les techniques de commutation rapide. Enfin, MPLS (Multi Protocol Label Switching) est détaillée. Quelques éléments de GMPLS sont proposés pour terminer ce module.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Professeur, responsable de nombreux projets de recherches sur ATM et MPLS. Président de congrès et de comités de programme des plus grands congrès du domaine des réseaux. Publications d'une trentaine d'article en revue internationale sur ATM et MPLS.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Proposition en 1980 d'une technologie pré-ATM qui a participé à la naissance en 1988 à la technologie ATM.
Une trentaine d'articles dans les grandes revues internationales du domaine.
Une centaines de publications internationales sur les sujets ATM et MPLS.
Une dizaine de projets de recherche nationaus et internationaux sur les architectures ATM et MPLS
Développement de plusieurs prototypes de réseaux ATM et MPLS.

Acronyme : bdiaSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Outils de bases de données pour l'intelligence artificielleResponsable : Anne DOUCETRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce cours présente un panorama d'architectures (médiateur, entrepôts de données) de modèles (temporel, spatial, multidimensionnel, métadonnées) et outils avancés de bases de données, utilisés pour la conception et le développement d'applications complexes, notamment dans le contexte de l'intelligence artificielle et du Web sémantique.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes activités de recherche portent sur l'intégration de données hétérogènes et réparties à grande échelle. L'objectif est de définir une architecture de partage de données à grande échelle, de proposer des algorithmes permettant de localiser efficacement les données, et de les interroger.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Responsable du projet PADOUE, visant à intégrer des données environnementales hétérogènes.
N. Lumineau et A. Doucet. Sharing Communities Experiences for Query Propagation in Peer-to-Peer Systems, IDEAS'04, Coimbra, Portugal.
N. Lumineau, A.Doucet, S. Gançarski. Thematic Schemas Building for Mediation-based P2P Architecture, InterDB 2005, Namur, 2005.
A. Doucet et G. Jomier, éditeurs Bases de données et Internet : modèles, langages et systèmes. Traité IC2, Hermès Science, 2001.
A. Doucet et N. Lumineau. A Collaborative Approach for Query Propagation in Peer-to-Peer Systems. In Semantic Web and Databases Workshop (VLDB03), Berlin.

Acronyme : bdmdSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Bases de données multi-dimensionellesResponsable : Bernd AMANNRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Cette UE est destinée aux étudiants souhaitant acquérir la maîtrise d'outils bases de données pour l'analyse de données. Ce cours présente les entrepôts de données, les bases de données multidimensionnelles, et les outils de fouille de données et d'analyse en ligne (OLAP) permettant de les utiliser et de les manipuler. L'enseignement s'appuie sur des travaux pratiques avec Oracle Data Miner et Data Warehouse.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes expériences de recherche se situent dans la gestion et l'intégration de données semi-structurées et distribuées sur le Web. Un objectif est d'exploiter et d'étendre les technologies et les standards du Web (XML, services Web) et du Web sémantique (OWL) pour faciliter le partage d'informations sur le Web.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

T. Milo, S. Abiteboul, B. Amann, O. Benjelloun et F. Dang-Ngoc. Exchanging Intensional XML Data . In SIGMOD, 2003.
B. Amann, C. Beeri, I. Fundulaki et M. Scholl. Interrogation de Ressources XML Concernant un Domaine d'Intérêt . Technique et Science Informatique (TSI), 10(0), 2003. No Spécial BDA'02.
B. Amann. Du partage centralisé de ressources Web à l'échange de documents intensionnels. Habilitation à diriger la recherche.
B. Amann, C. Beeri, I. Fundulaki et M. Scholl. Querying XML Sources using an Ontology-based Mediator . In CoopIS'2002, 2002.
B. Amann et P. Rigaux. Comprendre XSLT . O'Reilly, 2002.

Acronyme : bdrSpécialité : SAR6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Bases de données répartiesResponsable : Anne DOUCETRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Ce cours permet d'avoir une connaissance approfondie des techniques d'implémentation des SGBD. Il aborde les problèmes liés à la répartition des données sur des sites différents, au travers des SGBD répartis. Il présente de façon détaillée la conception, l'interrogation et la gestion de la concurrence dans les SGBD répartis. Les problèmes d'interopérabilité des données en général sont abordés.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Les activités de recherche de l'équipe Bases de données portent sur l'intégration et la gestion de données hétérogènes et réparties. Nous nous intéressons aux différentes architectures réparties (BD réparties, fédérées, médiateurs, réseaux pair-à-pair), et à l'adaptation des techniques BD (transactions, réplication, interrogation, optimisation, etc.) dans ce cadre.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Projets de l'équipe : PADOUE (intégration de données environnementales hétérogènes), RESPIRE (Ressources et services P2P, Interrogation et réplication)
N. Lumineau et A. Doucet. Sharing Communities Experiences for Query Propagation in Peer-to-Peer Systems, In IDEAS'04, 7-9 Juillet 2004, Coimbra, Portugal.
A. Doucet et G. Jomier, éditeurs Bases de données et Internet : modèles, langages et systèmes. Traité IC2, Hermès Science, 2001.
A. Doucet, S. Gançarski, C. Leon et M. Rukoz. Checking Integrity Constraints in Multidatabase Systems with nested Transactions. In LNCS N°2172 CoopIS2001.
G. Vargas-Solar et Anne Doucet. Médiation de données : solutions et problèmes ouverts. In Actes des 2èmes Assises nationales du GDR I3, Nancy, décembre 2002.

Acronyme : bdraSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Bases de données réparties avancéesResponsable : Bernd AMANNRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Cette unité d'enseignement s'inscrit dans la continuité des unités Bases de Données et Web (bdweb) et Bases de Données Réparties (bdr) et approfondit le problème de la modélisation et la gestion de données dans le contexte du Web. L'objectif est de présenter différentes approches de modélisation et de gestion de données réparties développées autour des technologies XML et bases de données réparties.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes activités de recherche concernent le domaine de l'interrogation et l'intégration de données sur le web. Un objectif est d'étudier et d'étendre des technologies récentes comme XML, les services web et le web sémantique pour faciliter le partage d'informations distribuées sur le web.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

T. Milo, S. Abiteboul, B. Amann, O. Benjelloun et F. Dang-Ngoc. Exchanging Intensional XML Data . AC% SIGMOD, 2003 (version jounral: ACM TODS 2005).
B. Amann, Recherche d'Information sur le Web, Encyclopédie de l'Informatique, Vuibert (à paraître)
B. Amann, C. Beeri, I. Fundulaki et M. Scholl. Interrogation de Ressources XML Concernant un Domaine d'Intérêt . Technique et Science Informatique (TSI), 10(0), 2003. No Spécial BDA'02.
B. Amann, C. Beeri, I. Fundulaki et M. Scholl. Querying XML Sources using an Ontology-based Mediator . In CoopIS'2002, 2002.
B. Amann et P. Rigaux. Comprendre XSLT . O'Reilly, 2002.

Acronyme : bdwebSpécialité : IAD6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : Bases de données et webResponsable : Anne DOUCETRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Ce module permet d'approfondir les connaissances en bases de données acquises en niveau L. Il aborde les techniques de bases de données dans un cadre plus large, celui du Web, où se posent notamment les problèmes d'intégration de données hétérogènes et dispersées.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Les activités de recherche de l'équipe Bases de données portent sur l'intégration et la gestion de données hétérogènes et réparties, notamment sur le Web. Nous nous intéressons aux différentes architectures réparties (BD réparties, fédérées, médiateurs, entrepôts de données, réseaux pair-à-pair), aux données non structurées et à leur interrogation.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Projets de l'équipe : PADOUE (intégration de données environnementales hétérogènes), RESPIRE (Ressources et services P2P), SemWeb (Web sémantique)
A. Doucet et G. Jomier, éditeurs Bases de données et Internet : modèles, langages et systèmes. Traité IC2, Hermès Science, 2001.
G. Vargas-Solar et Anne Doucet. Médiation de données : solutions et problèmes ouverts. In Actes des 2èmes Assises nationales du GDR I3, Nancy, décembre 2002.
A. Doucet, S. Gançarski, C. Leon et M. Rukoz. Checking Integrity Constraints in Multidatabase Systems with nested Transactions. In LNCS N°2172 CoopIS2001.
N. Lumineau et A. Doucet. Sharing Communities Experiences for Query Propagation in Peer-to-Peer Systems, IDEAS'04, Coimbra, Portugal.

Acronyme : bibliSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Recherche bibliographiqueResponsable : Serge FDIDARépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h00/7 semaines)Contenu

Acquisition d'une méthodologie de recherche bibliographique appliquée à la problématique du stage
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Professeur, Université Paris 6, longue experience d'encadrement de la recherche, charge de mission CNRS, Ancien membre section CN section 7 CNRS, CE de l'INRIA. Responsable de nombreux contrats RNRT, IST. Evaluateur RNRT, Ministere, NSF, IST. Vice-President RNRT.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Costa Luis, Dias de amorim Marcelo and Fdida Serge. Reducing on-demand routing discovery overhead with controlled flooding Wireless Networks - July, 2004
Costa L, Vida R, Fdida, S., “MHBH : Mobile Hop-By-Hop Multicast Routing”, To appear in Computer Networks Journal, 2003.
Viana Aline c., Dias de amorim Marcelo, Fdida Serge and Rezende José F.; “Indirect Routing Using Distributed Location Information”, IEEE International Conference on Pervasive Computing and Communications (PerCom); Dallas-Fort Worth, Texas - March, 2003
Ziviani Artur, Fdida Serge, Rezende José F. and Duarte Otto Carlos Muniz Bandeira; “Demographic Placement for Internet Host Location”, IEEE GLOBECOM 2003; San Francisco, USA - December, 2003
Responsable scientifique de contrats RNRT, IST.

Acronyme : bruitSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Bruit dans les composants et systèmes électroniques (Electronic noise)Responsable : Geoffroy KlisnickRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Présentation des techniques de modélisation et d'analyse du bruits dans les circuits analogiques. Cet enseignement a pour but de donner les moyens aux étudiants de prendre en compte les effets du bruit intrinsèque dans les circuits électroniques, bruit ultime qui limite la qualité d'un signal utile en sortie des systèmes. Les notions abordées s'appliqueront à la réalisation de systèmes électroniques aussi bien en composants discrets qu'en conception sous forme d'ASIC.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maitre de conférences au LISIF-UPMC. Conception de circuits intégrés analogiques et mixtes CMOS, BiCMOS et SiGe pour traitement de signaux analogiques issus de capteurs variés. Caractérisation et instrumentation cryogénique (cryoélectronique bas bruit et large bande) pour capteurs bolométriques à supraconducteurs.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

A SiGe BiCMOS, Low Noise and Wide Band Amplifier Working at 77 K. Damien Prele , Geoffroy Klisnick , Gérard Sou , Michel Redon , Alain Kreisler , Cyrille Boulanger. DCIS 2004, Bordeaux
A low noise cryogenic CMOS readout circuit for a 4-pixel superconducting infrared bolometer array. F. Voisin, G. Klisnick, Y.Hu, M. Redon, J. Delerue, A. Gaugue, A. Kreisler. DCIS 2000, Montpellier

Acronyme : caSpécialité : STL6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Compilation avancéeResponsable : Emmanuel CHAILLOUXRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Ce cours propose d'étudier la compilation vers du code pour machines abstraites et vers du code natif. Il permet de maîtriser les schémas de compilation de traits de haut niveau (structures de données allouées dynamiquement, fonctionnalité, traits objet). Il aborde également les différents types d'optimisation de programme. L'accent sera particulièrement mis sur la mise en oeuvre logicielle de ces différents aspects de la compilation.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes thèmes de recherche sont articulés autour des langages fonctionnels statiquement typés, en particulier du langage Caml. Ces travaux s'inscrivent dans le développement d'environnement de programmation (compilation efficace, interopérabilité et aide au développement), dans la réalisation d'applications justifiant l'utilisation de tels langages et dans l'intégration d'autres paradigmes de programmation (parallélisme, programmation par objets) dans le cadre confortable du typage statique.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

E. Chailloux/P. Manoury/B. Pagano, Développement d'applications avec Objective Caml, O'Reilly 2000
E. Chailloux/C. Foisy, A portable Implementation for Objective Caml Flight, Parallel Processing Letters 2003
E. Chailloux, Dynamic Object Typing in Objective Caml, International LISP Conference 2002
R. Montelatici/E. Chailloux/B. Pagano, Objective Caml on .NET : The OCamil Compiler, .NET Technologies, 2005
E. Chailloux/J. Verlaguet, HirondML: Fair Threads Migrations for Objective Caml, HLPP 2005

Acronyme : cacbSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Circuiterie analogique CMOS et BICMOS (CMOS & BICMOS analog design)Responsable : Gérard SouRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Approfondissement en conception de circuits intégrés analogiques.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maitre de Conférence au laboratoire LISIF, groupe Micro-Electronique, Instrumentation, Micro-Ondes et Electromagnétisme, équipe Composants Intégrés et Capteurs, action Micro-électronique Analogique et Mixte.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

A SiGe BiCMOS, Low Noise and Wide Band Amplifier Working at 77 K. Damien Prele , Geoffroy Klisnick , Gérard Sou , Michel Redon , Alain Kreisler , Cyrille Boulanger DCIS 2004, Bordeaux

Acronyme : cairoSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Composants analogiques ré-utilisables (Analog IP reuse)Responsable : Marie-Minerve LOUËRATRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 20h00/5 semaines)(TD/TME: 10h00/5 semaines)Contenu

Ce module présente une méthode de conception originale visant la conception et la réutilisation des blocs analogiques intégrés.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Marie-Minerve Louërat est chrgée de recherche au CNRS au laboratoire LIP6. Elle dirige le projet de recherche CAIRO+ : Outils et méthodes de conception de circuits analogiques intégrés réutilisables.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Iskander Ramy, Louërat Marie-Minerve, Kaiser Andreas "Automatic Biasing Point Extraction and Design Plan Generation for Analog IPs", The 48th IEEE MidWest Symposium on Circuits And Systems (MWSCAS'05), Cincinnati, Ohio, USA, August 2005
de Lamarre Laurent, Louërat Marie-Minerve, Kaiser Andreas,"A simple 3.8mW, 300 MHz, 4-bit flash analog-to-digital converter", Microtechnologies for the New Millennium 2005 : VLSI Circuits and Systems II, Sevilla, Spain, may 2005
DiaaEldin Khalil, Mohamed Dessouky, Vincent Bourguet, Marie-Minerve Louërat, Andreia Cathelin, Hani Ragai, "Evaluation of Capacitor Ratios in Automated Accurate Common-Centroid Capacitor Arrays", Proceedings of the 6th International Symposium on Quality Electronic Design (ISQED'05), San Jose, CA, USA, March 2005, pp. 143
Bourguet Vincent, de Lamarre laurent, Louërat Marie-Minerve,"Analog IC Design with a Library of Parameterized Device Generators", XIX Conference on Design of Circuits and Integrated Systems (DCIS 2004), Bordeaux, France, november 2004
Aboushady Hassan, de Lamarre Laurent, Beilleau Nicolas, Louërat Marie-Minerve, "Automatic Synthesis and Simulation of Continuous-Time Sigma Delta Modulators", Design Automation and Test in Europe (DATE'04), Paris, February 2004, pp. 674-675, Winner of the Best Interactive Presentation

Acronyme : caoSpécialité : ACSI6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : CAO de circuits et systèmes intégrésResponsable : Alain GREINERRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Cette U.E. très pratique possède un double objectif : Analyse des principaux algorithmes utilisés en CAO micro-électronique / Programmation efficace en C/C++ pour la résolution de gros problèmes d'optimisation combinatoires.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Alain Greiner est directeur du département "Systèmes Embarqués sur Puce" du laboratoire LIP6. Il est L'architecte et le responsable de la chaîne de CAO/VLSI ALLIANCE, développée par le LIP6. ALLIANCE est distribuée sous licence GPL, et utilisée dans plus de 200 Universités, dont l'Université des Nations-Unies, pour l'enseignement ou la recherche.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

http://www-asim.lip6.fr/recherche/alliance/

Acronyme : carSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Conception d'applications répartiesResponsable : Xavier BLANCRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Depuis l'an 2000, l'OMG (Object Managment Group) a défini le MDA (Model Driven Architecture), sa nouvelle approche pour faciliter la création, la maintenance et l'évolution de systèmes informatiques répartis. Le MDA s'appuie sur le principe bien connu de la séparation des préoccupations (métiers et techniques). Pour permettre cette séparation des préoccupations le MDA se place au niveau d'abstraction des modèles (modèles de besoins, de processus, d'analyse, de conception, d'architecture, de tests, etc.). Les modèles sont ici considérés comme des éléments de premier plan. En schématisant, la philosophie du MDA consiste à élaborer des modèles métiers indépendants de plates-formes (PIM) puis de les transformer en modèles techniques dépendants de plates-formes (PSM) afin de permettre la génération de code.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Depuis plus de cinq ans, mes recherches portent sur la construction d’applications réparties en suivant l’ingénierie des modèles. J'utilise fortement les standards de l'approche MDA de l'OMG tels que UML, MOF, QVT et XMI. Je suis en particulier le représentant à du LIP6 à l’OMG ce qui me permet d’une part de me tenir informer des efforts de standardisation mais aussi de contribuer à certains standard telles que, entre autre, les standards UML et MOF2.0 Q/V/T. Mes recherches actuelles portent sur l’intégration des formalismes de modélisation. Je suis en outre un des membres fondateurs du projet Eclipse MDDi (Model Driven Development Integration).
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

MDA en action: Ingénierie Logicielle Guidée par les modèles, Eyrolles, ISBN 2212115393
Observatoire français des techniques avancées (OFTA), Ingénierie des modèles, Arago, ISBN 2-906028-16-9
X .Blanc, F. Ramahlo, J. Robin, Metamodel Reuse with MOF, ACM/IEEE 8th International Conference on Model Driven Engineering Languages and Systems, (Models05), Montego Bay, Jamaica, October 2005.
X. Blanc, O. Caron, A. Georgin, A. Muller, Projet RNTL Accord : expérience MDA sur les transformations de modèles., Actes de la conférence Langages et modèles à objet (LMO’04) Hermes (Ed), Lille, France, Mars 2004.
R. Bendraou, M-P. Gervais, X .Blanc, UML4SPM: A UML2.0-Based metamodel for Software Process Modelling, ACM/IEEE 8th International Conference on Model Driven Engineering Languages and Systems, (Models05), Montego Bay, Jamaica, October 2005.

Acronyme : cbcSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Circuits basse consommation et circuits asynchrones (Low power and asynchronous design)Responsable : Christian PiguetRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 30h00/5 semaines)Contenu

Ce module fondamental analyse les méthodes de conception en vue de la faible consommation.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Christian Piguet est chef du secteur «Ultra Low Power» au Centre Suisse d'Electronique et de Microtechnique S.A. (CSEM) et professeur à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Du zéro à l'ordinateur: Réflexions sur les sciences et les techniques, Piguet Christian, Hügli Heinz

Acronyme : cccSpécialité : STL6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Compression, codage, cryptographieResponsable : Renaud RIOBOORépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Formats de données, cryptographie, codes correcteurs d'erreurs, algorithmes de compression
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maitre de conferences depuis 12 ans, HDR depuis 3 ans. En plus de CCC j'enseigne les mathematiques discretes en L2, la programmation en L3, la programmation en M1. Ancien membre de l'equipe calcul formel di lip6. membre de l'equipe spi du lip6.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

R. Rioboo: Towards Faster Real Algebraic Numbers. Journal of Symbolic Computation n 36. 2003
R. Rioboo: Certifying Computer Algebra systems. Invited talk EACA 2004
T.Hardin, R. Rioboo: Les objets des Mathemtatiques. Revue L'Objet 2004.
R. Rioboo, T. Hardin: Proceedings of the Calculemus 2003conference.
FoCaL development team: TheFoCaL reference manual. 2005

Acronyme : cciaSpécialité : ACSI6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Conception de circuits intégrés analogiquesResponsable : Hassan ABOUSHADYRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

De nos jours, les circuits analogiques de traitement du signal sont de plus en plus remplacés par des circuits numériques. Cependant, les circuits analogiques font et feront toujours l'interface entre les signaux réels (physiques) et les circuits numériques de traitement du signal. Avec la baisse des tensions d'alimentation dans les nouvelles technologies CMOS, la conception des circuits numériques hautes frequences nécessite une importante connaissance du comportement analogique des transistors.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Hassan Aboushady a reçu son diplôme d'ingénieur en éléctronique et communications de l'Université du Caire, Egypte, en 1993. Il a obtenu son Master (DEA) et son Doctorat dans la spécialité Electronique, Informatique et Télécommunications, de l'Université Paris VI (Pierre & Marie Curie) en 1996 et 2002 respectivement. En 1999, il a travaillé sur la conception de convertisseurs numérique-analogique pour des applications audio chez "Philips Research Laboratories", Eindhoven, Les Pays Bas. En 2001, il a réalisé un convertisseur analogique-numérique pour des applications de télécommunications en technologie CMOS chez "STMicroelectronics", Crolles, France. En 2002, il a effectué un post-doctorat au CERME (Centre Européen de Recherche en MicroElectronique), ou il a travaillé sur l'automatisation de la conception de circuit analogique intégré en technologie CMOS.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Ses sujets de reherches se concentrent sur les modulateurs Sigma-Delta, les convertisseurs numérique-analogique et analogique-numérque ainsi que l'automatisation de la conception des circuits analogique intégrés. Il est l'auteur et le co-auteur de plus que 15 publications internationales dans ces domaines.
H. Aboushady, Y. Dumonteix, M.M. Louerat and H. Mehrez, "Efficient Polyphase Decomposition of Comb Decimation Filters in Sigma-Delta Analog-to-Digital Converters", IEEE Transactions on Circuits and Systems-II, vol. 48, No. 10, October 2001.
H. Aboushady, L. de Lamarre, N. Beilleau and M.M. Louerat, "Automatic Synthesis and Simulation of Continuous-Time Sigma-Delta Modulators", IEEE Design Automation and Test in Europe", DATE'04, Paris, France, February 2004. Winner of the Best Interactive Presentation.
H. Aboushady, F. Montaudon, F. Paillardet and M.M. Louerat, "A 5mW, 100kHz Bandwidth, Current-Mode Continuous-Time Sigma-Delta Modulator with 84dB Dynamic Range", IEEE European Solid-State Circuits Conference, ESSCIRC'02, Florence, Italy, September 2002.
H. Aboushady and M.M. Louerat, "Systematic Approach for Discrete-Time to Continuous-Time Transformation of Sigma-Delta Modulators", IEEE International Symposium on Circuits and Systems, ISCAS'02, Phoenix AZ, USA, May 2002.

Acronyme : cfSpécialité : STL6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Calcul formelResponsable : Philippe AUBRYRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Compréhension des mécanismes en jeu dans le calcul exact pou rune programmation efficace dans les systèmes de calcul formel. Structures de données et fonctionnalités. Algorithmes (efficacité et comparaison). Arithmétique des entiers et polynômes. Rédaction de rapport
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Membre de l'équipe de Calcul Formel du LIP6 et du projet INRIA SALSA (Solvers for ALgebraic Systems and Applications).
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : cfcSpécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Calcul formel et cryptologieResponsable : Jean-charles FAUGÈRERépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Le but du cours est de présenter les techniques de protection de l’information numérique fondée sur la théorie algébrique des codes correcteurs d’erreurs et les outils de Calcul Formel permettant de résoudre ou manipuler les équations algébriques dans les corps finis. On montre aussi dans le cours comment ces techniques algébriques et de codage fournissent des outils puissants et généraux de cryptanalyse.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mon activite de recherche porte sur la resolution des systemes d'equations algebriques (plus exactement les algorithmes et logiciels pour calcul efficace des Bases de Groebner). Une autre partie essentielle de la recherche sont les applications de ces techniques en Cryptologie et les Codes Correcteurs d'erreurs. Cette activite est le support meme du cours (algorithmes, logiciels, complexite).
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Faugère J.C. A new efficient algorithm for computing Groebner bases (F4) Journal of Pure and Applied Algebra 1999
Bardet, M. and Faugère, J.C and Salvy B. Asymptotic Expansion of the Degree of Regularity for Semi-Regular Systems of Equations Mega 2005 Sardinia (Italy) Algorithms". In Asiacrypt, Lecture Notes in Computer Science (Dec 2004).
Faugère J.C. A new efficient algorithm for computing Gröbner bases without reduction to zero F5 ISSAC 2002
Faugère, J.-C. and Joux, A. Algebraic Cryptanalysis of Hidden Field Equation (HFE) Cryptosystems Crypto 2003
A. Basiri and A. Enge and J.C. Faugère and N. Gürel The arithmetic of Jacobian groups of superelliptic cubics Mathematics of Computation 2004

Acronyme : ciacomSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Conception d'interfaces analogiques/numériques pour les télécomsResponsable : Patrick LoumeauRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 12h00/4 semaines)(TD/TME: 16h00/4 semaines)Contenu

Ce module traite des circuits d'interface analogique numérique pour les télécommunications. L'application cible est la réception des signaux en radiocommunications numériques qui impose l'utilisation des CAN les plus performants en vitesse, résolution et consommation.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Patrick Loumeau. Maitre de Conférence Télécom Paris, groupe Communication et Electronique, équipe Systèmes Intégrés Analogiques et Mixtes.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

S. Zouari, P. Loumeau, M. Loulou, N. Masmoudi. "Modulateur Sigma Delta MASH 2-1-1 Multi-bits Linéarisé par "DWA". Pour Application Radiomobile Large Bande", colloque TAISA 2005.
A. Latiri, M. B. Romdhane, P. Desgrey, P. Loumeau. "Impact du bruit de phase sur les performances de l'échantillonnage RF," colloque TAISA 2005
M. B. Romdhane, P. Loumeau, « Spécifications de la Conversion Analogique Numérique pour la réception Ultra Large Bande ", colloque TAISA 2004

Acronyme : cieSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Conception d'interfaces et ergonomie de l'interaction personnes-machinesResponsable : Éric LecolinetRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Acquisition des concepts, techniques et outils pour la conception d'interfaces humain-machine, notamment d'interfaces graphiques. Formation à l'approche ergonomique de l'interaction personnes-machines.”
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Éric Lecolinet est Maître de Conférences à l'École Nationale Supérieure des Télécommunications (ENST - UMR CNRS 5141). Son domaine de recherche porte sur les techniques d'interaction et de visualisation, les architectures et outils logiciels pour l'Interaction Homme-Machine (IHM) et les interfaces perceptives.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Responsable du projet Campus Mobile du GET qui porte sur l'augmentation de cours et l'utilisation de dispositifs nomades communicants dans un campus universitaire.
Projets Ubit et Zomit, portant sur les architecture logicielle et les boîte à outils pour la réalisation d'interfaces utilisateurs post-WIMP.
Participation à divers projets de recherche nationaux ou internationaux.
Responsable du GT ALF (2.6) du GDR I3, co-président de programme des conférences IHM'2002, IHM'2006, UbiMob'2006.
Plus d'une soixantaine d'articles et communications publiés dans les domaines de l'interaction homme-machine et de la reconnaissance des formes.

Acronyme : cimanSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Circuits intégrés mixtes analogiques et numériques (Mixed mode circuit design)Responsable : Geoffroy KlisnickRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Présentation et analyse des convertisseurs analogiques/numériques, ainsi que des dispositifs à capacités commutées.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maitre de conférences au LISIF-UPMC. Conception de circuits intégrés analogiques et mixtes CMOS, BiCMOS et SiGe pour traitement de signaux analogiques issus de capteurs variés. Caractérisation et instrumentation cryogénique (cryoélectronique bas bruit et large bande) pour capteurs bolométriques à supraconducteurs.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

A SiGe BiCMOS, Low Noise and Wide Band Amplifier Working at 77 K. Damien Prele , Geoffroy Klisnick , Gérard Sou , Michel Redon , Alain Kreisler , Cyrille Boulanger. DCIS 2004, Bordeaux
A low noise cryogenic CMOS readout circuit for a 4-pixel superconducting infrared bolometer array. F. Voisin, G. Klisnick, Y.Hu, M. Redon, J. Delerue, A. Gaugue, A. Kreisler. DCIS 2000, Montpellier

Acronyme : cirfSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Circuits intégrés radio-fréquence (RF integrated circuits)Responsable : Hassan ABOUSHADYRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Un circuit de transmission RF est devenu un bloc essentiel dans quasiment tous les produits electronique. Aussi bien dans la telephonie mobile (GSM, UMTS, ...), les ordinateurs (WiFi, Bluetooth, ...) ou dans les réseaux de capteurs sans fil (Zigbee, UWB, ...). Ce cours donne une introduction à la conception et l'analyse des circuits radiofréquence aussi bien au niveau système qu'au niveau transistor.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Hassan Aboushady a reçu son diplôme d'ingénieur en éléctronique et communications de l'Université du Caire, Egypte, en 1993. Il a obtenu son Master (DEA) et son Doctorat dans la spécialité Electronique, Informatique et Télécommunications, de l'Université Paris VI (Pierre & Marie Curie) en 1996 et 2002 respectivement. En 1999, il a travaillé sur la conception de convertisseurs numérique-analogique pour des applications audio chez "Philips Research Laboratories", Eindhoven, Les Pays Bas. En 2001, il a réalisé un convertisseur analogique-numérique pour des applications de télécommunications en technologie CMOS chez "STMicroelectronics", Crolles, France. En 2002, il a effectué un post-doctorat au CERME (Centre Européen de Recherche en MicroElectronique), ou il a travaillé sur l'automatisation de la conception de circuit analogique intégré en technologie CMOS.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Ses sujets de reherches se concentrent sur les modulateurs Sigma-Delta, les convertisseurs numérique-analogique et analogique-numérque ainsi que l'automatisation de la conception des circuits analogique intégrés. Il est l'auteur et le co-auteur de plus que 15 publications internationales dans ces domaines:
H. Aboushady, Y. Dumonteix, M.M. Louerat and H. Mehrez, "Efficient Polyphase Decomposition of Comb Decimation Filters in Sigma-Delta Analog-to-Digital Converters", IEEE Transactions on Circuits and Systems-II, vol. 48, No. 10, October 2001.
H. Aboushady, L. de Lamarre, N. Beilleau and M.M. Louerat, "Automatic Synthesis and Simulation of Continuous-Time Sigma-Delta Modulators", IEEE Design Automation and Test in Europe", DATE'04, Paris, France, February 2004. Winner of the Best Interactive Presentation.
H. Aboushady, F. Montaudon, F. Paillardet and M.M. Louerat, "A 5mW, 100kHz Bandwidth, Current-Mode Continuous-Time Sigma-Delta Modulator with 84dB Dynamic Range", IEEE European Solid-State Circuits Conference, ESSCIRC'02, Florence, Italy, September 2002.
H. Aboushady and M.M. Louerat, "Systematic Approach for Discrete-Time to Continuous-Time Transformation of Sigma-Delta Modulators", IEEE International Symposium on Circuits and Systems, ISCAS'02, Phoenix AZ, USA, May 2002.

Acronyme : clSpécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Conception des langagesResponsable : Christian QUEINNECRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Comprendre quels sont les points essentiels sur lesquels les langages de programmation diffèrent, les raisons idéologiques ou d'implantation les justifiant.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Chef du projet ICSLA, projet commun entre Polytechnique et l'INRIA, s'intéressant à l'implantation, la compilation et la sémantique des langages applicatifs.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Livre Les langages Lisp, InterÉditions, 1994.

Acronyme : cmcSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Applications de l'acoustique, du traitement du signal et de l'informatique à la création musicale contemporaineResponsable : Georges BlochRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce cours montre dans des situations concrètes, et en interaction avec des créateurs contemporains, l'utilisation effectives des disciplines scientifiques et technologiques du parcours ATIAM, en bénéficiant notamment de l'environnement artistique et technologique de l'Ircam.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maître de conférences à l'Université de Strasbourg et compositeur.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : comnumSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Communications numériques pour les réseaux sans filsResponsable : Sébastien BAEYRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 20h)(TD/TME 10h)Contenu

Les communications numériques ont connu un essor très important et la connaissance des différents procédés de transmission mis en uvre au niveau de la couche physique des réseaux est devenue incontournable. Cet essor a été renforcé par le développement très important des réseaux sans fil. Cette UE présente les bases des communications numériques et leur application dans un contexte de transmission radio.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Sébastien Baey est maître de conférences à l'UPMC. Il a obtenu le diplôme d'ingénieur de Supélec, avec une spécialisation radiocommunications, et le doctorat en télécommunications de Paris XI. Il a été enseignant-chercheur au Département Radiocommunications de Supélec pendant 6 ans avant de rejoindre l'équipe Réseaux et Performances du LIP6. Ses activités de recherche depuis 1999 portent sur la transmission de données multimédia et la Qualité de Service dans les réseaux d’accès sans fil.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Thèse de Doctorat sur la transmission de données multimédia sur l’interface radio UMTS WCDMA, 2004.
Article IEEE Transactions on Mob. Comp. "QoS Tuning and Resource Sharing for UMTS WCDMA…", 2002.
Brevet Int. portant sur couche physique UMTS "Adaptive Rate Matching Method", WO 04/004174, 2002.
Article 3G Wireless Conf., "UMTS WCDMA Uplink Physical Multiplexing Performance for Multiservice Mobile", 2002.
Article IEEE WCNC "Efficient Multiplexing of Multimedia Traffic in … UMTS WCDMA", 2004.


Acronyme : conf Spécialité : IMA ECTS 3Niveau : M2Semestre : S3-4Titre : Séminaire de traitement des images Responsable : Antoine Manzanera, Florence TupinRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 4h00) Contenu

Conférences par des chercheurs ou des industriels sur des sujets en complément du cours
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Antoine Manzanera enseigne à l'ENSTA depuis plusieurs années en traitement d'images, ainsi que dans le master Informatique de Paris 6. Florence Tupin enseigne le traitement d'images à l'ENST depuis plusieurs années.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

.


Acronyme : cpm Spécialité : IAD 3 ECTSNiveau : M2Semestre : S3Titre : Coopération personnes-machinesResponsable : Jean-Marc LABATRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines) Contenu

Former aux concepts, techniques et outils liés aux systèmes coopératifs, en les illustrant par des applications industrielles et présenter les différentes techniques d’analyse du comportement de l’utilisateur à partir des traces informatiques et leurs rôles dans l'interaction homme-machine,
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Jean-Marc Labat a été responsable d'une filière de DEA (IHM, IA et internet), puis de la spécialité Informatique pour la perception, la cognition et les communications à Paris 5. Il est le responsable du PPF AIDA (Approche Interdisciplinaire pour les Dispositifs informatisés d'Apprentissage. Il dirige plusieurs thèses dans le domaine des EIAH, notament sur la modélisation de l'apprenant. Michael Baker, CR CNRS, intervient sur les environnements de travail ou de formation collaboratifs.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

SIMPLUS : réalisation de joueurs virtuels pour un jeu de simulation (appel RIAM 2002-2004)
PLASTUR : Modèlisation cognitive de régleurs de plasturgie (appel TCAN en cours)
"Integration of virtual players into a pedagogical simulator”, int conf CALIE 04, Grenoble
Embedded Bayesian network student models » conference ITHET04, Istambul,
Encadrement en cours de thèse : Modélisation de l’apprenant à l’aide des réseaux bayésiens


Acronyme : cppSpécialité : ACSI6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : Programmation C++Responsable : Jean-Paul CHAPUTRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Jusqu'à la fin des années 70 les principaux langages de programmation comme le C ou le Pascal s'appuyaient sur un modèle "impératif". Les programmes consistant en un ensemble plus ou moins complexe de fonctions s'appelant entre elles. Un nouveau modèle est alors apparu : le modèle "objet". Il a été conçu pour permettre une programmation plus rapide et plus proche de la réalité d'un problème. Par exemple, un programme gérant la centrale de réservation d'une compagnie ferroviaire manipulera des objets "train" qui géreront les places libres et les horaires. Fondamentalement, un objet est un ensemble de données liées entres elles ainsi que les fonctions (on parle de méthodes) nécessaires à la manipulation de ces données. Le langage de programmation C++ a été crée afin d'allier les avantages du C (vitesse, compacité, portabilité) à ceux du modèle de programmation objet (puissance de modélisation, réutilisabilité). Java et plus récemment C# ont été inspiré par C++, tant au niveau des concepts que de la syntaxe.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Jean-Paul Chaput est ingénieur système au pôle ASIM du LIP6. Il participe à la maintenance et au développement de la chaîne libre de CAO-VLSI Alliance. Il travaille actuellement sur la prochaine évolution majeure de d'Alliance: Coriolis, un ensemble d'outils intégrés de placement/routage pour les circuits nanométriques.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Nero, routeur fin de la chaîne Alliance (écrit en C++).
Isobar, interfaçage Python/C++ de la base de données Hurricane sur laquelle est implémentée Coriolis.
Participation à la spécification de la définition de Stratus, language de description procédural de netlist (écrit en Python).
Eolienne, routeur fin de Coriolis (écrit en C++).

Acronyme : cprojSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Conduite de projetResponsable : Jean-Pierre BoudetRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h00/4 jours)Contenu

Dans le respect des exigences du client, l'étudiant saura conduire une équipe et il disposera des outils fondamentaux pour assurer le succès d'un projet.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Jean-Pierre Boudet est ingénieur de formation (ESM de Saint-Cyr, puis école des transmissions). Il est également titulaire d’une maîtrise de sciences de gestion de l’université de Paris XII, d’un DESS informatique de gestion de l’université de Paris IX et d’un DESS GIQ de l’université de Franche-Comté. Il est actuellement consultant formateur (exercice libéral). Ses compétences portent sur des audits et accompagnement selon les normes ISO 9001 et QS 9000, ainsi que sur des formations au menagement de projet et conduite du changement.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : cpsSpécialité : STL6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : ComposantsResponsable : Frederic PESCHANSKIRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

La complexité croissante des systèmes informatiques et leur évolution de plus en plus rapide ont suscité un intérêt accru pour le développement de logicies à base de composant. Il s'agit de concevoir et de développer des systèmes par assemblage de composants réutilisables. Ce cours offre d'étudier et de mettre en pratique les composants logiciels à l'aide de technologies récentes.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mon expérience dans le domaine de la composition logicielle et les architectures de composant industrielles ou académiques repose, en premier lieu, sur mon travail de thèse. Cette thèse, intitulée "Composition et Adaptation Dynamique de Systèmes Répartis, une approche à base de composants asynchrones typés" a été soutenue en juin 2002. J'ai ensuite abordé les problèmes liée à la mobilité logicielle, toujours dans le domaine des composants logiciels, lors d'un post-doc de deux ans au japon. Ces 5 années de recherche et de réalisations ont été ponctuées d'articles de revues et de conférences internationales du premier ordre. J'ai également rédigé en collaboration un chapitre de livre sur les architectures de composants logiciels répartis.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Architectures de Composants Répartis. Frédéric Peschanski et Jean-Pierre Briot. Chapitre 9 de Ingénierie des Composants,Ouvrage collectif, pages 247 à 380, Vuibert, 2005.
Adaptations Dynamiques et Orthogonales de Composants Logiciels Distribués. F. Peschanski et J-P. Briot , pages 151 à 174, TSI Volume 3,n°2, Hermes, 2004.
Fine-grained Dynamic Adaptation of Distributed Components. F. Peschanski, J-P. Briot and A. Yonezawa. Middleware 2003. LNCS 2672. Springer-Verlag. June 2003.
A Reflective Middleware Architecture for Adaptive Component-based Distributed Systems. F. Peschanski. IEEE DS Online, vol. 1(7) 2001.
Le projet Comet Middleware : http://www.nongnu.org/comet/

Acronyme : cscmpSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Création du son et composition musicale à l'aide des modèles physiquesResponsable : Claude CadozRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

L'objectif de ce cours est de montrer, à partir d'une approche théorique formalisant le problème de la composition (étymologie) et de la génération et de leurs rapports d'une part, et d'exemples concrets analysés d'autre part, que le modèle physique particulaire permet d'aborder la création musicale dans un même paradigme, de la micro à la macro-structure sonore.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Ingénieur de recherche au ministere de la culture, directeur du laboratoire ACROE et inventeur du logiciel de synthèse sonore GENESIS.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : csmlpSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Conception d'application sur plate-forme mixte processeur/FPGAResponsable : Jean-Luc DangerRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Cette UE a pour but l'apprentissage à la conception conjointe d'un système électronique mixte (processeur + circuit dédié) ou plus précisément (ARM7 + FPGA). Ce module met l'accent sur les aspects suivants : Conception matérielle en Verilog, Connaisance du processeur ARM, Conception en assembleur ou C sur le processeur ARM, Optimisation des performances du traitement logiciel, Etude de partitionnement optimal, Etude d'une interface processeur/FPGA, projet sur une plate-forme
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Études d'architectures électroniques numériques pour les systèmes de communications ayant ces contraintes : une grande complexité de calcul (exemple : décodeurs de codes correcteurs d'erreurs), un besoin de reconfigurabilité (exemple récepteurs radio multi-standard) et un besoin de sécurité pour éviter les attaques des circuits de chiffrement.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

A GARCIA, J-L DANGER, W. BURLESON. "Reducing Power Consumption in FPGAs with keeping a high performance level."/Workshop on VLSI'2000 , ORLANDO, Avril 2000
J-L DANGER, A. GHAZEL, E. BOUTILLON, H.LAAMARI "Efficient FPGA Implementation of gaussian noise generator for communication channel emulation/" ICECS2K, Beyrouth , Décembre 2000.
J-L DANGER : Brevet international sur l'architecture d'une ligne à retard numérique en vue d'être utilisée dans une PLL (Boucle à verrouillage de phase)
F. GUILLOUD, E. BOUTILLON, J-L. DANGER "/Bit Error Rate Calculation of a Multiband non-coherent OOK demodulation/" ICC2002, New York, 2002.
KRIKIDIS, J-L. DANGER, L. NAVINER, "A reconfigurable receiver for CDMA2000 1X which minimizes the power consumption", International Conference on Wireless and Optical Communications WOC 2003, Banff, Alberta, Canada, July 14-16, 2003.

Acronyme : daiSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Descripteurs audio et indexation: panorama des évolutions et méthodesResponsable : Bertrand DavidRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

La place prise par les échanges multimédias induit un besoin croissant d'algorithmes d'indexation performants pour classifier, annoter ou reconnaître les données sonores. Cette indexation doit permettre une navigation facilitée dans la collection des documents sonores disponibles sur la toile en autorisant des requêtes multimodales (description de genre ou de contenu, chantonnement, choix d'un résumé audio). L'objectif de cette UE est de donner à l'étudiant un panorama des directions de recherche actuelles dans ce domaine et d'étudier les outils de traitement du signal utilisés, au travers d'exemples concrets, notamment basés sur des articles.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maître de conférence à Télécom Paris (ENST), au sein du département Traitement du Signal et des Images, je travaille sur des problématiques liées à la représentation, la modélisation et la description automatique des signaux audio-fréquence et particulièrement musicaux. J'y encadrerai bientot mon 6eme doctorant. Membre du comité d’organisation du GRETSI 2003 (la conférence nationale de traitement du signal), membre du bureau du groupe spécialisé d'acoustique musicale de la SFA (organisateur d'une journée d'étude sur la description automatique et la perception de la musique), j'enseigne le traitement du signal au sein de l'équipe ATIAM depuis 2001. Depuis 2001, j'ai participé à 30 publications de niveau international dont 7 articles de revue (IEEE transactions majoritairement),
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Acteur du projet Européen K-SPACE (Knowledge Space of semantic inference for automatic annotation and retrieval of multimedia content)/ et de l’ACI MusicDiscover (LTCI en partenariat avec l’IRCAM, Paris et le LIRIS, Lyon, sur une problématique d’indexation audio).
Membre du bureau du groupe spécialisé d'acoustique musicale de la SFA (organisateur d'une journée d'étude sur la description automatique et la perception de la musique (webmaster).
Inclusion des méthodes sous-espace pour l’analyse des sons pour la facture instrumentale (projet music maker tools en collaboration avec ITEMM, LAUM, 01dB et IRCAM), en cours.
Fast Approximated Power Iteration Subspace Tracking, Roland Badeau, Bertrand David et Gaël Richard, IEEE Transactions on Signal Processing, vol. 53, no. 8, pp. 2931-2941, août 2005
Sliding window adaptive SVD algorithms, Roland Badeau, Gaël Richard et Bertrand David, IEEE Transactions on Signal Processing, vol. 52, no. 1, pp. 1-10, janvier 2004.

Acronyme : dftSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Conception en vue du test (Design for testability)Responsable : Anne DERIEUXRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Module assez pratique présentant les techniques de conception visant à faciliter le test de production des circuits intégrés numériques.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

En 1982 Anne Derieux a suivi une reconversion de la physique en informatique. Elle a rejoint l'équipe matériel ce qui lui a permis de mettre en application son expérience de l'électronique.Son intéret pour le test des circuits numériques lui a permis de monter un enseignement de 3ème cycle sur cet aspect incontournable pour les concepteurs de circuits VLSI. Elle a encadré 3 thèses dans ce domaine.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : djSpécialité : IAD6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Décision et jeuxResponsable : Patrice PERNYRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Cette unité d'enseignement offre un panorama des modèles de comportement décisionnel, individuel et collectif de la RO et de l'IA et fournir les outils d’analyse en permettant un examen critique. La théorie de la décision et la théorie des jeux permettent de formaliser et d’expliquer les comportements observés. Les principes de rationalité dégagés par ces théories servent de base au développement d’agents décisionnels et de systèmes d’aide à la décision. Tous les résultats sont présentés de manière précise dans un cadre formel et sont illustrés par de nombreux exemples issus de situations décisionnelles concrètes (procédures de vote, choix risqués, jeux de stratégie, conflit et négociation).
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Thèmes de recherche : théorie de la décision (multicritère, incertain, groupe) et systèmes décisionnels (voir exemples de plublication ci-dessous). Responsable du thème "Systèmes Décisionnels" au LIP6, de la thématique « décision » dans la spécialité IAD, responsable de la spécialité IAD, organisateur de l’école d’été Européenne « Decision Analysis and AI » en 2001, responsable du groupe de travail du GDR I3 « Décision et planification en IA ». Cours de décision et optimisation en IA/RO donnés en DEA IRO et DEA IARFA (Paris 6), DEA MSG (Paris 9), SMG (Université Libre de Bruxelles), ESSEC, CNRS formation, Ecoles d’été EURO.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

P. Perny, O. Spanjaard et L.-X. Storme, "A decision-theoretic approach to robust optimization in multivalued graphs", à paraître dans Annals of Operations Research. 2005 Publishers.Interaction , Intelligence, Vol 1, N°1, pp. 9-48.
C. Gonzales et P. Perny (2005) "GAI Networks for Decision Making under Certainty". In Brafman, R and Junker, U (eds), Proceedings of the 19th International Joint Conference on Artificial Intelligence - workshop on advances in preference handling, pp. 100--105.
Perny et J.-D. Zucker (2001) "Preference-based Search and Machine Learning for Collaborative Filtering: the ``Film-Conseil'' recommender system". Information, Interaction , Intelligence, Vol 1, N°1, pp. 9--48.
D. Bouyssou, T. Marchant, P. Perny, M. Pirlot, A. Tsoukiàs et P. Vincke (2000) "Evaluation and decision models: a critical perspective". Kluwer Academic Publishers.
P. Perny et M. Roubens (1998) "Preference Modelling". In Handbook of fuzzy sets and possibility theory, operations research and statistics. R. Slowinski (eds), pp. 3--30, Kluwer Academic Publishers.

Acronyme : dmdcSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Décision multicritères et décision collectiveResponsable : Patrice PERNYRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

L'objectif de ce module est de fournir aux étudiants une connaissance approfondie des outils permettant d’aborder les problèmes de décision ou d’optimisation en présence de critères multiples ou de plusieurs agents. Le cours donne d’une part les bases méthodologiques de la modélisation multicritère de problèmes décisionnels ainsi que les outils formels pour l'agrégation multicritère ; il donne d’autre part un panorama des difficultés que l'on peut rencontrer dans les problèmes de décision collective et présente les principaux résultats théoriques sur l'agrégation de préférences. On souligne l'apport de l'approche multicritère en Intelligence Artificielle et en Recherche Opérationnelle, en évoquant diverses applications réelles pour la décision automatique ou l'aide à la décision.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Thèmes de recherche : théorie de la décision (multicritère, incertain, groupe) et systèmes décisionnels (voir exemples de plublication ci-dessous). Responsable du thème "Systèmes Décisionnels" au LIP6, de la thématique « décision » dans la spécialité IAD, responsable de la spécialité IAD, organisateur de l’école d’été Européenne « Decision Analysis and AI » en 2001, responsable du groupe de travail du GDR I3 « Décision et planification en IA ». Cours de décision et optimisation en IA/RO donnés en DEA IRO et DEA IARFA (Paris 6), DEA MSG (Paris 9), SMG (Université Libre de Bruxelles), ESSEC, CNRS formation, Ecoles d’été EURO.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

P. Perny, O. Spanjaard et L.-X. Storme (2006), "A decision-theoretic approach to robust optimization in multivalued graphs", à paraître dans Annals of Operations Research.
D. Bouyssou, T. Marchant et P. Perny (2006), "Aide multicritère à la décision et théorie du choix social", à paraître In, IC2 Series “Aide à la décision” D. Bouyssou, D. Dubois, M. Pirlot, H. Prade (eds), Hermès.
D. Dubois, H. Fargier, P. Perny et H. Prade (2003) "A characterization of generalized concordance rules in multicriteria decision-making". International Journal of Intelligent Systems, Vol 18, N°7, pp. 751-774.
P. Perny et D. Vanderpooten (1998) "An interactive multiobjective procedure for selecting medium-term countermeasures after nuclear accidents". Journal of multicriteria decision analysis, N°7, pp. 48-60.
P. Perny (1998) "Multicriteria Filtering Methods based on concordance and non-discordance principle". Annals of Operations Research, N°80, pp. 137-165.

Acronyme : droitSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : DroitResponsable : Michèle PEREZRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 20h)(TD/TME 10h)Contenu

L'UV de droit permet d'initier les élèves aux règles élémentaires du droit du travail( embauche, clauses du contrat de travail, démission, licenciement)pour leur permettre de mieux comprendre les règles de droit du travail en entreprise. La partie de droit des sociétés vise à les sensibiliser sur le fonctionnement juridique d'une société: les différents types de société, les modalités de création d'entreprise. Enfin, la partie nouvelles technologies concerne les règles applicables au commerce électronique, les contrats de prestation de service informatique, la protection des logiciels.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Avocat en droit des affaires depuis 1988, titulaire d'un DEA de droit des affaires et d'un DEA de droit européen de la Sorbonne, Michèle PEREZ a une clientèle d'entreprises et de particuliers en droit des affaires, droit social et nouvelles technologies. Cette expérience lui permet de transmettre aux étudiants les bases du droit du travail et des nouvelles technologies, notamment des contrats informatiques. Elle enseigne également à l'EPU UPMC et à l'Université de Cergy-Pontoise et dispense des formations en entreprise pour la CCI Val d'Oise-Yvelines.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : dspSpécialité : ACSI6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Traitement numérique du signalResponsable : Habib MEHREZRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Ce module vise d'une part à présenter une introduction des concepts fondamentaux de la théorie du signal et des principaux algorithmes et opérateurs utilisés pour le traitement numérique. Il vise, ensuite, à présenter l'architecture interne des processeurs spécialisés pour le traitement du signal (DSP), ainsi que les techniques de programmation de ces processeurs avec des exemples pratiques.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Spécialiste du traitement numérique du signal, j'ai participé à plusieurs projets de recherche avec un large spectre d'applications allant de l'algorithmique numérique à la conception d'architectures VLSI dédiées. Je citerais, en particulier, les projets concernant les processeurs FFT, la architectures pour la reconnaissance de formes et les processeurs génériques type ASIP (DSP à jeu d'instructions dédiées).
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

IEEE’88, Greiner A., Mehrez H., Noguez G., Galisson A., Sueur F., "On the architecture and design of cascadable high performance single chip FFT processor", IEEE Workshop on VLSI Signal Processing, 2-4 nov. 1988, Monterey-California.
ICSPAT'98, M. Aberbour, A. Houelle, H. Mehrez , N. Vaucher G. Besencenet*, E. Dupont-Nivet*, F. Durbin*, T. Garrie*, A. Tissot*, `Algorithms and VLSI Architectures for Pattern Recognition Based on the Gabor Wavelets' Proc. International Conference on Signal Processing Applications and Technology ICSPAT'98, Toronto, Canada,
ICSPAT'99, Bajot Yann, Mehrez Habib "A Macro-Block Based Methodology for ASIP Core Design" International Conference On Signal Processing Applications and Technologies (ICSPAT'99), Orlando, Florida, November 1999
ICSPAT'2000, Bajot Yann, Mehrez Habib "GSM EFR Vocoder on a Configurable DSP Core, A Quantitative Analysis " International Conference On Signal Processing Applications and Technologies (ICSPAT 2000), Dallas, Texas, USA, Octobre 2000.
ISCS'2001, "Customizable DSP Architecture For ASIP core Design " Bajot Yann, Mehrez Habib , IEEE International Symposium on Circuits and Systems, Sydney, Australia , May 6 - 9, 2001

Acronyme : eanvSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Espaces acoustiques naturels et virtuelsResponsable : Jean-Dominique PolackRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce cours expose les méthodes avancées en acoustique des lieux d'écoute et simulation de scènes sonores.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes axes de recherche couvrent plus particulièrement : transducteurs - modélisation des haut-parleurs, acoustique des salles - mesure, et simulation par modèles réduits, champs acoustiques - modélisation des modes et de la réverbération par la théorie des systèmes dynamiques ergodiques, perception et qualité sonore - approche cognitive de la « signification » des ambiances sonores En 1998, j'ai reçu le ID-Prisen du Centre Danois du Design pour OmniSource 4295, une source sonore omnidirectionnelle développée pour la société Brüel & Kjær.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Time domain solution of Kirchhoff's equation for sound propagation in viscothermal gases : a diffusion process. J.-D. POLACK, J. Acoust. 4 (1991) 47-67
Modifying the chambers to play billiards, or the foundations of reverberation theory. J.-D. POLACK, Acustica 76 (1992) 257-270
Playing billiard in the concert hall : the mathematical foundations of geometrical room acoustics. J.-D. POLACK, Appl. Acoustics 38 (1993) 235-244
Comparison between full-scale and 1:50 scale model measurements in Théâtre Municipal, Le Mans. X. MEYNIAL, J.-D. POLACK, G. DODD, Acta Acustica 1 (1993) 199-212
Viscous interpretation and time domain formulation of hysteretic damping. J.-D.POLACK, Acta Acustica/Acustica 87(2001) 352-358

Acronyme : elecinfoSpécialité : ACSI6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : Électronique pour informaticiensResponsable : Dimitri GALAYKORépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00) Contenu

Cet UE introduit les bases de l'électronique nécessaires pour aborder la conception de systèmes et de circuits intégrés, aussi bien analogiques que numériques. Ce module s'adresse à ceux qui, dans le cadre du master ACSI, souhaitent suivre par la suite l'option "électronique intégrée", aussi bien qu'aux informaticiens souhaitant élargir leur connaissance sur la physique du fonctionnement de matériel informatique.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

5 ans d'enseignement de l'électronique dans deux écoles d'ingénieurs d'électronique (ISEN-Lille et Supélec-Paris). Thèse de doctorat sur les filtres électroniques MEMS pour les systèmes de radiocommunication. 2 ans de travaux de recherche sur les architectures d'émetteurs radio pour la radiotéléphonie. Actuellement, participation dans un projet de recherche sur les CAOs d'électronique analogique.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

3 brevets dans le domaine des systèmes microélectromécaniques (MEMS).


Acronyme : eterSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Environnements pour les systèmes temps réel embarqués répartis.Responsable : Laurent PAUTETRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

ETER a pour objectifs d'approfondir les connaissances propres au temps réel embarqué, vues dans FSET. L'enseignement accorde une part importante à la problématique des systèmes embarqués, aux méthodes de conception et de spécification et enfin aux applications industrielles. Cette unité d'enseignement vise à donner aux étudiants les notions avancées sur les systèmes temps réel embarqués. Elle accorde une part importante aux pratiques du temps réel embarqué dans le domaine industriel (système avionique, multimédia, chaîned de production, etc.) ETER s'articule autour de cours magistraux, de travaux dirigés et pratiques et enfin de présentations d'applications du domaine. En plus d'une partie introductive, l'enseignement est découpé en trois parties. La partie modélisation et conception traite de la spécification et de la conception des applications temps réel. Elle présente les méthodes et outils (SART, UML-RT) ainsi que les modèles comportementaux (langages à automates, …). La partie Systèmes embarqués s'intéresse en profondeur aux systèmes embarqués en matière de solutions techniques (cartes à puces, mobiles, etc.). Elle aborde également le domaine du multimédia et des technologies qu'il met en oeuvre. La partie Applications industrielles vise à faire intervenir des partenaires industriels afin qu'ils présentent des applications temps réel classiques et les méthodes de conception qu'ils ont adopté en vue de leur réalisation. Parmi les domaines d'application, citons le Transport (avionique, ...), les Télécoms (multimédia, ...), la Robotique (contrôle, ...),
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Outre le pilotage et la réalisation de nombreux logiciels libres internationalement connus (notamment dans la communauté des systèmes répartis et celle des systèmes temps réel), je participe à de nombreux comités de programme dans le domaine (par exemple ISORC ou RTS). Je participe à de nombreux projets européens dont le projet ASSERT et j’entretiens de nombreuses collaborations avec les industriels du domaine.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Responsable de l’enseignement des systèmes temps réel embarqués à l’ENST. Plusieurs publications dans de nombreuses conférences du domaine. Laurent Pautet, Jérôme Hugues, Fabrice Kordon. Towards Proof-Based Real-Time Distribution Middleware. In Proceedings of the 13th International Conference On Real-Time Systems, Paris, France, April 2005
Responsable scientifique du projet PolyORB (300 KLOC). PolyORB est un intergiciel libre utilisé par des industriels et des universitaires et labelisé par le consortium Objectweb. Ce logiciel se caractérise notamment par des propriétés temps réel. Ce logiciel est maintenu par la société AdaCore pour des industriels du domaine du temps réel.
Responsable scientifique pour l’ENST du projet européen IST-FP6 IP-ASSERT (ayant pour coordinateur l’Agenace Spatiale Européenne)


Acronyme : etsSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Elaboration et transformations de sonsResponsable : Bertrand DavidRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Cette UE est dédiée à l'application des algorithmes d'estimation, de transformation ou d'élaboration de sons musicaux. Elle s'appuie sur les enseignements d'analyse-synthèse des sons musicaux et/ou d'articles de recherche. Les algorithmes seront implémentés en langage matlab, sous forme de projet expérimental.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maître de conférence à Télécom Paris (ENST), au sein du département Traitement du Signal et des Images, je travaille sur des problématiques liées à la représentation, la modélisation et la description automatique des signaux audio-fréquence et particulièrement musicaux. J'y encadrerai bientot mon 6eme doctorant. Membre du comité d’organisation du GRETSI 2003 (la conférence nationale de traitement du signal), membre du bureau du groupe spécialisé d'acoustique musicale de la SFA (organisateur d'une journée d'étude sur la description automatique et la perception de la musique), j'enseigne le traitement du signal au sein de l'équipe ATIAM depuis 2001. Depuis 2001, j'ai participé à 30 publications de niveau international dont 7 articles de revue (IEEE transactions majoritairement),
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Acteur du projet Européen K-SPACE (Knowledge Space of semantic inference for automatic annotation and retrieval of multimedia content)/ et de l’ACI MusicDiscover (LTCI en partenariat avec l’IRCAM, Paris et le LIRIS, Lyon, sur une problématique d’indexation audio).
Membre du bureau du groupe spécialisé d'acoustique musicale de la SFA (organisateur d'une journée d'étude sur la description automatique et la perception de la musique (webmaster).
Inclusion des méthodes sous-espace pour l’analyse des sons pour la facture instrumentale (projet music maker tools en collaboration avec ITEMM, LAUM, 01dB et IRCAM), en cours.
Fast Approximated Power Iteration Subspace Tracking, Roland Badeau, Bertrand David et Gaël Richard, IEEE Transactions on Signal Processing, vol. 53, no. 8, pp. 2931-2941, août 2005
Sliding window adaptive SVD algorithms, Roland Badeau, Gaël Richard et Bertrand David, IEEE Transactions on Signal Processing, vol. 52, no. 1, pp. 1-10, janvier 2004.

Acronyme : fpgaSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Circuits programmables FPGA (Field Programmable Gate Array)Responsable : Francois PECHEUXRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 12h00/4 semaines)(TD/TME: 16h00/4 semaines)Contenu

Initiation à la conception sur circuits programmables FPGA avec l'étude d'un contrôleur PCI simplifié. Cette unité d'enseignement très pratique est destiné aux étudiants n'ayant jamais utilisé de circuits FPGA.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Je suis Enseignant-Chercheur dans l'Equipe ACSI du LIP6. Je travaille sur la modélisation multi-abstraction de composants numériques complexes et sur la simulation efficace de systèmes sur puce multi-processeurs à espace mémoire partagé (traitement vidéo, réseau). Je m'intéresse également aux langages de modélisation de systèmes à temps discret (VHDL, Verilog, systemC) et à temps continu (VHDL-AMS, Verilog-AMS, SystemC-AMS), ainsi qu'à la synthèse de systèmes sur composants programmables. J'enseigne l'architecture des ordinateurs en L3, M1 et M2, la gestion et la programmation des périphériques et M1, les langages de description de matériel (HDL) en M2, et le prototypage rapide d'application mixtes matérielles/logicielles sur FPGA.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : fsetSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Fondements des systèmes embarqués temps réelResponsable : Laurent PAUTETRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

FSET permet à l'étudiant de découvrir le domaine du temps réel et de l'embarqué et d'assimiler les notions de base en la matière. Cette unité d'enseignement s'intéresse plus particulièrement aux fondements algorithmiques, aux systèmes d'exploitation et aux langages de programmation appliqués au domaine du temps réel. Cette unité d'enseignement vise à donner aux étudiants les notions de base sur les systèmes temps réel embarqués. En plus d'une partie introductive, l'enseignement est découpé en trois parties. Les fondements algorithmiques portant sur la gestion des ressources (ordonnancement, partage, communication) et sur la sûreté de fonctionnement sont abordés. Par la suite sont présentés les systèmes d’exploitation temps réel et leurs interfaces, en particulier noyaux temps réel embarqués (notamment POSIX). Elle aborde également les architectures, les communications et les outils qu'ils mettent en oeuvre. Enfin, une présentation des langages de programmation aborde la mise en oeuvre des systèmes temps réel au travers des langages de programmation. On y présente principalement l'approche asynchrone (Ada, Java, par exemple). La partie synchrone étant faite par ailleurs dans l’UE Langages Synchrones (LS)
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Outre le pilotage et la réalisation de nombreux logiciels libres internationalement connus (notamment dans la communauté des systèmes répartis et celle des systèmes temps réel), je participe à de nombreux comités de programme dans le domaine (par exemple ISORC ou RTS). Je participe à de nombreux projets européens dont le projet ASSERT et j’entretiens de nombreuses collaborations avec les industriels du domaine.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Responsable de l’enseignement des systèmes temps réel embarqués à l’ENST. Plusieurs publications dans de nombreuses conférences du domaine. Laurent Pautet, Jérôme Hugues, Fabrice Kordon. Towards Proof-Based Real-Time Distribution Middleware. In Proceedings of the 13th International Conference On Real-Time Systems, Paris, France, April 2005
Responsable scientifique du projet PolyORB (300 KLOC). PolyORB est un intergiciel libre utilisé par des industriels et des universitaires et labelisé par le consortium Objectweb. Ce logiciel se caractérise notamment par des propriétés temps réel. Ce logiciel est maintenu par la société AdaCore pour des industriels du domaine du temps réel.
Responsable scientifique pour l’ENST du projet européen IST-FP6 IP-ASSERT (ayant pour coordinateur l’Agenace Spatiale Européenne)

Acronyme : grarSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Groupe de recherche applications répartiesResponsable : Fabrice KORDONRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

L'objectif de cette UE est de présenter les techniques de base pour la recherche (étude bibliographique, présentations scientifique, rédaction d'états de l'art). Ces activités seront centrés dans le domaine des applications réparties (modélisation, vérification, réalisation).
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Diplômé du doctorat de l'UPMC en 1992 puis d'une habilitation à diriger des recherches en 1992, mes activités de recherche se situent au confluent des méthodes formelles, des systèmes répartis et du génie Logiciel. J'ai lancé de nombreuses directions de recherche et encadre simultanément 6 à 7 thèses d'Université (dont certaines en collaboration avec de jeunes docteurs).
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Responsable scientifique de plusieurs projets de recherche
Responsable scientifique du thème Systèmes Répartis et Coopératifs depuis 2002
Membre du steering committe de la conférence rapid System prototyping (IEEE)depuis 1999
Membre du steering committe des "Monterey worekshop series" (NSF/ARO) depuis 2004

Acronyme : grbdSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Groupe de recherche bases de donnéesResponsable : Hubert NAACKERépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Présenter les techniques de base pour la recherche (étude bibliographique, présentations scientifique, rédaction d'états de l'art). Ces activités seront centrées dans les domaines de recherche actuels en bases de données.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Expertise dans le domaine des bases de données hétérogènes et réparties : traitement de requêtes réparties, optimisation de requêtes basée sur le coût, équilibrage de la charge des transactions dans les clusters de bases de données. Conception d'un médiateur de bases de données hétérogènes, puis transfert technologique vers l'industrie (GIE Bull/INRIA). Intergiciel pour l'externalisation d'applications transactionnelles propriétaires (RNTL Leganet). Optimisation de requêtes et de transactions pour des données semi structurées réparties dans un réseau pair à pair (ARA MDMSA)
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Stéphane Gançarski, Hubert Naacke, Esther Pacitti, Patrick Valduriez. Parallel Processing with Autonomous Databases in a Cluster System. International Conference on Cooperative Information Systems (CoopIS), Lecture Notes in Computer Science (LNCS) 2519, pp. 410-428, 2002
Stéphane Gançarski, Hubert Naacke, Esther Pacitti, Patrick Valduriez. The Leganet System: Transaction Processing in a Database Cluster. Information Systems Journal, vol(n°) Elsevier, 2005
Hubert Naacke, François Dang-Ngoc, Patrick Valduriez. Routage de transactions dans un cluster de bases de données répliquées. Ingénierie des Systèmes d'Information (ISI), 9(1), pp. 85-107., Ed.Hermès Science, 2004.
Hubert Naacke, Georges Gardarin, Anthony Tomasic. Leveraging Mediator Cost Models with Heterogeneous Data Sources (extended version). IEEE International Conference on Data Engineering (ICDE), pp. 351-360, 1998.
Logiciel : Médiateur DISCO: déposé à l'INRIA, 1999

Acronyme : grec Spécialité : IMA ECTS 3Niveau : M2Semestre : S4Titre : Groupes de recherche Responsable : Séverine DubuissonRépartition hebdomadaire ou semestrielle(TME:4h00) Contenu

Etudes bibliographiques sur des sujets en prolongement du cours. Synthèse d'articles et comparaison de méthodes.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maître de conférences à Paris 6 depuis septembre 2002, j'ai reçu une formation en traitement d'images. Je suis amenée à me documenter sur les articles récents dans ce domaine, et, de plus, j'ai encadré une thésarde et plusieurs stagiaires M2, ce qui m'a appris à diriger des etudes
bibliographiques.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE



Acronyme : gretrSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Groupe de recherche embarqué et temps-réelResponsable : Eric GressierRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Présenter les techniques de base pour la recherche (étude bibliographique, présentations scientifique, rédaction d'états de l'art). Ces activités seront centrées sur le domaine des applications embarquées et temps-réel. Par sa nature, le contenu de cette UE évolue chaque année, et le contenu précis est déterminé peu avant le début de l'UE.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Thèmes de Recherche développés pour la période 2002-2004 : Mon activité de recherche concerne les systèmes distribués temps réel depuis 1993. Elle a évolué vers la prise en compte des architectures à objets distribués type CORBA, notamment pour EDF R&D, puis des architectures à Composants ou fondées sur la programmation par Aspects jusqu'en 2002. Le domaine d'application visé était jusqu'à cette époque les systèmes de supervision pour l'informatique industrielle, avec une exploration spécifique du domaine de la radio logicielle jusqu'en 2004 à l'occasion d'un stagiaire de DEA chez Thalès.Depuis 2002, je me suis intéressé aux applications multimédia distribuées, en particulier au concert virtuel sur Internet, ce sujet fait l'objet d'une thèse. Cette application permet à des musiciens en des lieux différents de jouer ensemble la même pièce musicale à destination d'un public lui-même dispersé. La problèmatique scientifique à résoudre est celle de la synchronisation distribuée des flux audio, et de la cohérence perceptive pour la restitution des informations aux usagers (musiciens et auditeurs).Parallèlement, depuis 2003, pour mieux m'intégrer aux travaux de l'équipe multimédia et interface homme-machine dirigée par le Stéphane Natkin, je me suis intéressé au domaine des jeux multi-joueur en réseau sur téléphones mobiles, et plus particulièrement sur les plates-formes de jeux et des services qu'elles offrent aux éditeurs, aux opérateurs, aux hébergeurs ainsi qu'aux joueurs. Ce contexte lié aux jeux, sur des systèmes mobiles reliés par des réseaux hertzien est devenu le centre d'intérêt exclusif de mes travaux de recherche actuels. Ce sujet fait l'objet de deux thèses, l'une sur les services pour les jeux, et l'autre sur la spécialisation de java-RT pour les environnements Java de type J2ME susceptibles de fonctionner sur les téléphones mobiles.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Points fort de l'activité recherche 2002-2004 : Mes travaux sont de type recherche appliquée pour des domaines en pointe pour l'activité économique. Ils ont pour vocation de faire un transfert des savoirs recherche-industrie. Cet enrichissement mutuel bénéficie aussi aux enseignements. Mes activités de recherche mettent en relation plusieurs partenaires aussi bien académiques qu'industriels.
Participation à des projets réalisés au sein du CEDRIC. Projet RIAM DISERTIVI : projet RIAM,piloté par TF1, avec Alcatel et Nextream, le projet a consisté à étudier la faisabilité et à prototyper un service de télévision numérique sur ADSL (octobre 2002 à octobre 2003). Projet MEGA : projet incitatif du GET, piloté par l'INT Evry, le projet a consisté à faire une étude des contraintes techniques et des usages pour la proposition de jeux multijoueurs sur mobiles (octobre 2003 à septembre 2004). Projet RIAM JIMM : projet RIAM, piloté par Bouygues Telecom avec Infraworlds, le projet a pour objectif de réaliser un jeu mutijoueur sur mobiles en Java, et une bibliothèque de services en logiciel libre sur la forge objectweb appelée GASP (conforme aux spécifications de l'OMA sur les Gaming Services v2 (octobre 2004 à décembre 2005)
Selection de papier sur 2002-2004 : • Revues Internationales : Nicolas Bouillot, Eric Gressier-Soudan. Consistency Models for Distributed Interactive Multimedia Applications - Operating Systems Review vol. 38(4): pp 20 - 32, ACM, 2004. • Conferences Internationales : M. Simatic, S. Craipeau, A. Beugnard, S. Chabridon, MC. Legout, E. Gressier-Soudan. Technical and Usage Issues for Mobile Multiplayer Games. - In 5th International Conference on Computer Games: Artificial Intelligence, Design and Education, CGAID, pp. 134-138, 2004. E. Simon, E. Gressier-Soudan, J. Berthelin. Avoid LAN Switches IP Routers provide a better alternative for a Real-Time Communication System - In 2nd Intl WORKSHOP ON REAL-TIME LANS IN THE INTERNET AGE, Porto, Portugal. pp 85-88. July 2003. E. Becquet, H-N. Locher, E. Gressier-Soudan. Component-Based Industrial Messaging Service Design for Utilities - In ETFA'03. 9th IEEE International Conference on Emerging Technologies and Factory Automation. pp 622-628. Lisbon, 2003. H-N. Locher, N. Bouillot, E. Becquet, F. Dechelle, E. Gressier-Soudan. Monitoring the Distributed Virtual Orchestra with a CORBA based Object Oriented Real-Time Data Distribution Service - In DOA'03 International Symposium on Distributed Objects and Applications. Catagna, Italy. November., pp. 1051-1062, 2003. L. Teboul, R. Pawlak, L. Seinturier, E. Gressier-Soudan, E. Becquet. AspectTAZ : a new approach based on Aspect Oriented Programming for Object Oriented Industrial Messaging Services design - In Workshop on Factory Communication Systems, WFCS'2002, pp165-171, IEEE, 2002
Habilitation à Diriger des Recherches : E. Gressier-Soudan. Contribution aux Messageries Industrielles, Université de Lille 1 - LIFL, 200


Acronyme : grsiSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Groupe de recherche systèmes informatiquesResponsable : Bertil FOLLIOTRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Présenter les techniques de base pour la recherche (étude bibliographique, présentations scientifique, rédaction d'états de l'art). Ces activités seront centrés dans le domaine des infrastructures de systèmes répartis (algorithmique, architecture et réalisation).
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Docteur en 1992, puis habilité à diriger des recherches en 1996, mes recherches incluent les systèmes d'exploitation répartis, le placement dynamique, la répartition de charge, la tolérance aux fautes, (voir les projets GatoStar, et mémoire réparties partagées), les nouvelles architectures informatiques (haut-débit, multi-réseaux, mobile, voir également le modèle des Territoires) et particulièrement, une plate-forme adaptative multi-langue : la machine virtuelle virtuelle.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

1999-2004 : Directeur du DEA de Systèmes Informatiques Répartis, Université Paris VI.
Depuis 2004 : Responsable de la filière "Middleware et Systèmes Répartis" du Master "Systèmes & Applications Répartis", Université Paris VI.
Nombreux projets de recherche nationaux, internationaux ou avec des industriels.
Membre de comités de programme de conférences nationales et internationales.
Encadrement régulier d'étudiants en stage de M2 et en thèse de doctorat.

Acronyme : gtSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Groupe de travailResponsable : Serge FDIDARépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Présentation d'exposés sur les sujets bibliographique. Apprentissage de l'écoute active et critique.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Professeur, Université Paris 6, longue experience d'encadrement de la recherche, charge de mission CNRS, Ancien membre section CN section 7 CNRS, CE de l'INRIA. Responsable de nombreux contrats RNRT, IST. Evaluateur RNRT, Ministere, NSF, IST.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Responsable de plusieurs contrats RNRT, IST.
Vida Rolland, Costa Luis and Fdida Serge, “M-HBH - Efficient Mobility Management in Multicast”; NGC'02, Fourth Workshop on Networked Group Communication; Boston, MA, USA - October, 2002
Dracinschi A, Fdida S., “Computer Networks Journal, editor Elsevier Science, vol. 41/2, pp. 211-225, January 2003.
Costa Luis, Dias de amorim Marcelo and Fdida Serge. Reducing on-demand routing discovery overhead with controlled flooding Wireless Networks - July, 2004
Membre du conseil scientifique du GET. Vice-President RNRT.

Acronyme : gtstl1Spécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Groupe de travail recherche 1Responsable : Michèle SORIARépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Techniques de base pour la recherche (étude bibliographique, présentation scientifique, rédaction d'états de l'art) autour de la thématique « algorithmique ».
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Docteur d'état en 1990, mes thèmes de recherche s'articulent autour de l'analyse de la complexité de structures combinatoires et d'algorithmes. J'ai encadré un certain nombre de stages et de thèses dans ce domaine et j'ai assuré la responsabilité de différents cursus pré-doctoraux.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Responsable du DEA Algorithmique à Paris 6, de 1998 à 2004.
Responsable de la spécialité STL de la mention Informatique du master Science et Technologie de l'UPMC, depuis 2004.
Responsable du parcours recherche du M2-STL, depuis 2004.
Responsable du groupe Algorithmes et Aléa dans l'équipe CalFor du LIP6.
Encadrement régulier d'étudiants en stage et en thèse.

Acronyme : gtstl2Spécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Groupe de travail recherche 2Responsable : Emmanuel CHAILLOUXRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Techniques de base pour la recherche (étude bibliographique, présentation scientifique, rédaction d'états de l'art) autour de la thématique « programmation ».
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes thèmes de recherche sont articulés autour des langages fonctionnels statiquement typés, en particulier du langage Caml.  Ces travaux s'inscrivent dans le développement d'environnement de programmation (compilation efficace, interopérabilité et aide au développement), dans la réalisation d'applications justifiant l'utilisation de tels langages et dans l'intégration d'autres paradigmes de programmation (parallélisme, programmation par objets) dans le cadre confortable du typage statique.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

E. Chailloux "Pratique des langages fonctionnels typés", Habiliatation à diriger des recherches, université Paris 6, décembre 2003
E.  Chailloux, P. Manoury et B. Pagano, Développement d'applications avec Objective Caml, 700 pages, O'Reilly 2000
Coordinateur du groupe de travail "Programmation", laboratoire PPS (UMR 7126) en 99/2000, 2000/2001, 2004/2005 et 2005/2006
Nombreux projets de recherche nationaux, internationaux ou avec des industriels.
Encadrement régulier d'étudiants en stage et en thèse.

Acronyme : hdlSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Langages de description de matériel (Hardware description languages)Responsable : Francois PECHEUXRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 1h30)(TD/TMEintegré par groupe: 3h30)Contenu

Module fondamental visant la maîtrise des langages de description de matériel, ainsi que leur utilisation pour la modélisation des systèmes intégrés sur puce.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Je suis Enseignant-Chercheur dans l'Equipe ACSI du LIP6. Je travaille sur la modélisation multi-abstraction de composants numériques complexes et sur la simulation efficace de systèmes sur puce multi-processeurs à espace mémoire partagé (traitement vidéo, réseau). Je m'intéresse également aux langages de modélisation de systèmes à temps discret (VHDL, Verilog, systemC) et à temps continu (VHDL-AMS, Verilog-AMS, SystemC-AMS), ainsi qu'à la synthèse de systèmes sur composants programmables. J'enseigne l'architecture des ordinateurs en L3, M1 et M2, la gestion et la programmation des périphériques et M1, les langages de description de matériel (HDL) en M2, et le prototypage rapide d'application mixtes matérielles/logicielles sur FPGA.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : hosp Spécialité : IMA ECTS 3Niveau : M2Semestre : S3-4Titre : Conférences et visites de sites hospitaliers Responsable : Dominique BéréziatRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 4h00) Contenu

Visites à la Pitié-Salpétrière et à l'HEGP. Conférences par des médecins. Conférences par des chercheurs et des industriels, en complément des cours.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Le traitement de l'image en général et sur les données bio-médicales en particulier est le centre de mes activités de recherches, notamment sur les aspects dynamiques et sur la reconstruction de données. Enseigne depuis 1999 dans le domaine du traitement de l'image (IIE-Cnam, puis UPMC)..
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

MAPVIS: A Map-projection based tool for Visualizing scalar and vectorial information lying on spheroidal surfaces., W. Rekik, D. Béréziat, S. Dubuisson, 2004.
Tracking of non-rigid structures evolving on 3D surfaces by compensating perspective view deformations, W. Rekik, D. Béréziat, S. Dubuisson, N. Puff, 2003.
Divers logiciels de visualisation de données (images, champs de vitesses), d'estimation de mouvement. (voir anp.lip6.fr/ bereziat).


Acronyme : iaaSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Modélisation et simulation de systèmes complexesResponsable : Jean-Daniel KANTRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Dans le cadre général de la modélisation des systèmes complexes, l’objectif de ce cours est de présenter les principales problématiques, modèles et techniques nécessaires à la conception et la mise en œuvre d’agents autonomes capables d’adapter leur comportement aux changements de l’environnement par apprentissage. S’agissant du premier cours sur les agents dans le M2 IAD, il vise plutôt à une présentation en largeur, qui sera approfondie en semestre 4 par les UE SMA et ANIMAT.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Jean-Daniel KANT, Maître de conférences en informatique à Paris 6, est ingénieur ENST Paris et docteur en informatique de l'université de Rennes I (thèse en intelligence artificielle sur la catégorisation et l'apprentissage). Il enseigne plusieurs cours d'Intelligence Artificielle, notamment en M2 sur les agents adaptatifs et les systèmes complexes. Il effectue des recherches au sein de l'équipe "systèmes multi-agents" du LIP6 sur la décision individuelle et collective des agents.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Categ_ART: a neural network for automatic extraction of expert categorization rules, ICANN 95, 1995
A neural network for decision making under the influence of reinforcement, IEEE Int. Conf. on Neural Networks, 1997
RALF : A simplified neural network model of rule formation in the prefrontal cortex, JCIS'98, 1998
Modeling human cognition with artificial systems : some methodological considerations, HCP 99, 1999
Modeling one Human Decision Maker with a Multi-Agent System: the CODAGE approach, soumis à AAMAS 2006

Acronyme : ibdrSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Ingénierie des bases de données répartiesResponsable : Marc CHEMINAUDRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Par la réalisation complète d'un projet, en équipes de 5 ou 6 membres, les étudiants vont récapituler des connaissances et pratiques déjà acquises ; ceci pour contribuer à renforcer leur préparation à l'insertion professionelle. Les étudiants de parcours professionnalisant vont donc être confrontés à : conduite de projet, travail en équipe, respect des délais, documentation, développement, validation, présentation.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maître de Conférences HC (Doctorat de 3ème Cycle en 1979), membre du laboratoire LIP6, le responsable de l'UE "ibdr" (Ingénierie des Bases de Données Réparties) est chargé d’enseignement en Bases de Données (BdD) à l’UPMC depuis la fin des années 70, sans interruption. D'abord en Maîtrise d'Informatique (chargé de TD), puis en DESS "Ingénierie des Systèmes Informatiques" de 1985 à 2004 (responsable du module BdD), ainsi qu'en DEUST SPI Informatique de 1995 à 2004 (responsable du module BdD), et aussi en Formation Permanente de l'UPMC depuis 2001, pour le stage "Administrateurs de Bases de Données" (chargé de cours). Depuis 2005, il est responsable de l'Unité d'Enseignement "Ingénierie des Bases de Données Réparties (ibdr)" en Master 2 "Sciences et Technologies, mention Informatique", des Unités d'Enseignement "Bases de Données Relationnelles" et "Ingénierie des Bases de Données" en DEUST SPI Informatique, et du module "Administration de Bases de Données" pour le stage diplômant (niveau Bac+4) "Administrateurs de Réseaux et de Systèmes" de la Formation Permanente de l'UPMC.Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Réalisation complète (conception, documentation, plate-forme client-serveur, démonstrateur) d'une étude de cas de Bases de Données Centralisées. Cette réalisation a montré la faisabilité du projet qui est proposé aux étudiants et constitue aussi un cadre de référence pour un enseignant en charge de ce type d'UE de parcours professionnalisant.
Réalisation de la maquette (conception, documentation, plate-forme multi-serveur) d'une étude de cas de Bases de Données Réparties. Cette maquette a permis de valider la plate-forme utilisée (n instances de SGBD sur p serveurs, connectés entre eux et avec les postes clients), ainsi que la mise en oeuvre de toutes les fonctionnalités de répartition réelle des SGBD utilisés (transactions distribuées, types de réplication, procédures de reprise partielle, etc.).
Réalisation complète (conception, documentation, démonstrateur) d'un réseau local à contrôle totalement réparti (projet "Mi*Net", Minimal Distributed Network). Dans ce projet ont été abordés et réalisés les protocoles de communication, les mécanismes de pair à pair (P2P) et la résistance à des pannes mineures.
Réalisation complète (conception, documentation, simulateur) d'un système transactionnel réparti (projet "Shiva"). Dans ce projet, ont été abordées et validées par simulation, d'une part la prise en charge complétement décentralisée de transactions, d'autre part leur réalisation par un ensemble de processeurs indépendants.

Acronyme : ibio Spécialité : IMA ECTS 3Niveau : M2Semestre : S3Titre : Imagerie biologique Responsable : Germain TrugnanRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 3h00)(TD: Yh00)(TME:1h00) Contenu

Rappels sur le microscope optique. Fluorescence et Fluorochrome. Confocal. TP de préparation d'échantillons biologiques. TP microscopie confocale. Traitement des images biologiques : le point de vue du biologiste. Microscopie électronique. Vidéo microscopie imagerie bi-photonique. Imagerie FRET/FRAP. Tomographie électronique : principe et application.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Biologiste spécialiste de la cellule et de l'imagerie cellulaire. Enseigne depuis 2002 en Biologie Cellulaire. Valorisation : Membre de la plateforme d'Imagerie bio-médicale de l'IFR 65.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Trugnan G, Fontanges P, Delautier D, Aït-Slimane T. (2004). FRAP, FLIP, FRET, BRET, FLIM, PRIM...new techniques for a colourful life. Med Sci (Paris). Nov : 20(11):1027-34 (revue)
Aït-Slimane T, Trugnan G, Van IJzendoorn SC, Hoekstra D. (2003). Raft-mediated Trafficking of Apical Resident Proteins Occurs in Both Direct and Transcytotic Pathways in Polarized Hepatic Cells : Role of Distinct Lipid Microdomains. Mol Biol Cell. 14 : 611-24.


Acronyme : ibsiSpécialité : SAR 3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Intégration de bases de données avec internetResponsable : Marc CheminaudRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Cette UE est réservée aux étudiants du parcours SIAR et vise à les mettre à niveau sur les aspects relatifs à l’utilisation des bases de données dans le cadre d’une utilisation à travers le réseau. Les principales notions qui seront présentées concernent le modèle relationnel-objet, la modélisation et la gestion de données dans le contexte du Web et l’intégratation de données hétérogènes.Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maître de Conférences HC (Doctorat de 3ème Cycle en 1979), membre du laboratoire LIP6, le responsable de l'UE "ibdr" (Ingénierie des Bases de Données Réparties) est chargé d’enseignement en Bases de Données (BdD) à l’UPMC depuis la fin des années 70, sans interruption. D'abord en Maîtrise d'Informatique (chargé de TD), puis en DESS "Ingénierie des Systèmes Informatiques" de 1985 à 2004 (responsable du module BdD), ainsi qu'en DEUST SPI Informatique de 1995 à 2004 (responsable du module BdD), et aussi en Formation Permanente de l'UPMC depuis 2001, pour le stage "Administrateurs de Bases de Données" (chargé de cours). Depuis 2005, il est responsable de l'Unité d'Enseignement "Ingénierie des Bases de Données Réparties (ibdr)" en Master 2 "Sciences et Technologies, mention Informatique", des Unités d'Enseignement "Bases de Données Relationnelles" et "Ingénierie des Bases de Données" en DEUST SPI Informatique, et du module "Administration de Bases de Données" pour le stage diplômant (niveau Bac+4) "Administrateurs de Réseaux et de Systèmes" de la Formation Permanente de l'UPMC.Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Réalisation complète (conception, documentation, plate-forme client-serveur, démonstrateur) d'une étude de cas de Bases de Données Centralisées. Cette réalisation a montré la faisabilité du projet qui est proposé aux étudiants et constitue aussi un cadre de référence pour un enseignant en charge de ce type d'UE de parcours professionnalisant.
Réalisation de la maquette (conception, documentation, plate-forme multi-serveur) d'une étude de cas de Bases de Données Réparties. Cette maquette a permis de valider la plate-forme utilisée (n instances de SGBD sur p serveurs, connectés entre eux et avec les postes clients), ainsi que la mise en oeuvre de toutes les fonctionnalités de répartition réelle des SGBD utilisés (transactions distribuées, types de réplication, procédures de reprise partielle, etc.).
Réalisation complète (conception, documentation, démonstrateur) d'un réseau local à contrôle totalement réparti (projet "Mi*Net", Minimal Distributed Network). Dans ce projet ont été abordés et réalisés les protocoles de communication, les mécanismes de pair à pair (P2P) et la résistance à des pannes mineures.
Réalisation complète (conception, documentation, simulateur) d'un système transactionnel réparti (projet "Shiva"). Dans ce projet, ont été abordées et validées par simulation, d'une part la prise en charge complétement décentralisée de transactions, d'autre part leur réalisation par un ensemble de processeurs indépendants.


Acronyme : icSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Ingénierie des connaissancesResponsable : Monique BARONRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 20h)(TD/TME 10h)Contenu

Ce module de type "professionnel" vise à approfondir et à mettre en oeuvre les notions relatives aux systèmes à base de règles de production (principes, ingénierie, acquisition/apprentissage) et aux formes de raisonnement (incertain, hypothétique, par défaut) que ceux-ci permettent de modéliser, en liaison avec des applications (problèmes de diagnostic, notamment ).
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

MC (HC), j'enseigne l'IA à Paris 6 depuis 1984, en maîtrise, DEA et DESS, notamment la résolution de problèmes, la logique et Prolog, la représentation des connaissances et la modélisation de raisonnements (avec logiques non classiques). J'ai développé une partie de ces enseignements en lien avec mes activités de recherche dans le domaine EIAO-EIAH, où j'ai notamment participé à l'animation scientifique du groupe EIAO du PRC-IA et à l'organisation des "Journées EIAO" (de 1989 à 1997). Responsable pédagogique du DESS IA (1997-2004), puis des parcours pro. de la spécialité IAD.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Baron M., Vivet M., Modélisations de connaissances pour des environnements interactifs d'apprentissage avec ordinateur, Actes des 5èmes Journées Nationales du PRC-GDR Intelligence Artificielle (CNRS-MRT), Nancy, Editions Teknéa, 1995, 239-252.
Balacheff N., Baron M., Desmoulins C., Grandbastien M. et Vivet M., Conception d'environnements interactifs d'apprentissage avec ordinateur - Tendances et perspectives, 6èmes Journées Nationales du PRC-GDR Intelligence Artificielle, Grenoble, 1997, Hermès, 315-337.
Baron M., Introduction, N° spécial Modélisation de l’apprenant, Sciences et Techniques éducatives, Vol.5(2), Hermès, juin 1998, 117-122.
Projet RNTL ACEDU (2002-2005), co-responsable du lot "Ingénierie des connaissances et parcours pédagogiques" (participation à la conception de logiciels "métiers").
B. Toledano, M. Baron et H. Giroire (2005) "OBGeXE: An Ontology-Based Metadata Editor for Qualification of Learning Objects". In 17th CAISE Workshops (SW-WL'05), Vol 1, pp. 661--672, FEUP, Porto, Portugal.

Acronyme : icatalSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Ingénierie des connaissances approfondie et traitement automatique de la langueResponsable : Jean CharletRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Former aux approches, techniques et outils récemment développés pour la gestion des connaissances et des documents électroniques (notamment pour les systèmes à base de connaissances et le Web sémantique), ainsi que pour le traitement automatique de la langue naturelle.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Jean Charlet est chargé de mission recherche à l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris et rattaché à l'unité INSERM U729, « Ingénierie des connaissance de santé ». Il fait partie des fondateurs de l'Ingénierie des connaissances et préside le bureau du GRACQ . Ses domaines de recherche fondamentale sont l'ingénierie des connaissances et l'ingénierie documentaire. Il intervient avec ces réflexions dans le contexte des systèmes d'information de santé, sur la représentation des connaissances, sur les dossiers médicaux textuels et hypertextuels et sur la construction d'ontologies médicales et leur utilisation dans les processus d'échange et de créations d'informations et de connaissances dans les processus de soin. Il est professeur à l'École Centrale Paris, responsable du mastère spécialisé « Ingénierie de l'information et des connaissances des organisations de santé ». (HDR de synthèse à : http://tel.ccsd.cnrs.fr/documents/archives0/00/00/69/20/index_fr.html)
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Charlet J., Bachimont B. et Jaulent M.-C. Building medical ontologies by terminology extraction from texts : An experiment for the intensive care units. Computer in Biology and Medicine, 2005.
Baneyx A., Charlet J. et Jaulent M.-C. Building medical ontologies based on terminology extraction from texts : methodological propositions. In Miksch S., Hunter J. et Keravnou E., coordinateurs, Proc. 10th Conference on Artificial Intelligence in Medicine in Europe (AIME 2005), volume 3581 of Lecture Notes in Computer Science, pages 231-5, Aberdeen, GB, July 23-27 2005. Springer.
Bringay S., Barry C. et Charlet J. Annotations for managing knowledge in the electronic health record. In Proceedings of the Workshop Knowledge Management and Organizational Memories (during IJCAI, Edinburgh (Scotland), July 30 - August 05 2005. http://www-sop.inria.fr/acacia/WORKSHOPS/IJCAI2005-OM/.
Haouche-Gingins C. et Charlet J. A knowledge-level testing method. International Journal of Human-Computer Studies, 49(1) :1–20, 1998.
Zweigenbaum P., Bouaud J., Bachimont B., Charlet J., Séroussi B. et Boisvieux J.-F. From text to knowledge : a unifying document-oriented view of analyzed medical language. Methods of Information in Medicine, 37(4–5) :384–393, 1998.

Acronyme : ihmSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Interaction homme-machineResponsable : Eric LecolinetRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 30h00/10 semaines)Contenu

L'usage de systèmes interactifs ne cessant de s'accroître, il devient nécessaire d'améliorer et de faciliter l'interaction homme-machine. Le développement de nouveaux outils logiciels, langages et dispositifs d'interaction ainsi que la prise en compte des facteurs humains permettent de répondre aux besoins des utilisateurs. Ce cours a pour objectif d'initier les étudiants à la conception et réalisation de systèmes interactifs et de présenter les évolutions récentes dans le domaine des IHM du point de vue des méthodes et des réalisations. La première partie du cours vise à enseigner les connaissances qui forment la base du domaine de l'interaction homme-machine, elle porte sur : les méthodes de conception, les interfaces graphiques et les architectures logicielles. Dans une seconde partie, l'enseignement sera plus particulièrement centré sur les méthodes de visualisation avancées et sur l'usage des modalités de la communication humaine dans l'interaction homme-machine.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Éric Lecolinet est Maître de Conférences à l'École Nationale Supérieure des Télécommunications (ENST - UMR CNRS 5141). Son domaine de recherche porte sur les techniques d'interaction et de visualisation, les architectures et outils logiciels pour l'Interaction Homme-Machine (IHM) et les interfaces perceptives.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Responsable du projet Campus Mobile du GET qui porte sur l'augmentation de cours et l'utilisation de dispositifs nomades communicants dans un campus universitaire.
Projets Ubit et Zomit, portant sur les architecture logicielle et les boîte à outils pour la réalisation d'interfaces utilisateurs post-WIMP.
Participation à divers projets de recherche nationaux ou internationaux.
Responsable du GT ALF (2.6) du GDR I3, co-président de programme des conférences IHM'2002, IHM'2006, UbiMob'2006.
Plus d'une soixantaine d'articles et communications publiés dans les domaines de l'interaction homme-machine et de la reconnaissance des formes.

Acronyme : ilSpécialité : STL6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : Ingénierie du logicielResponsable : Xavier BLANCRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

L’objectif de cet enseignement est de : Faire comprendre la place essentielle de la modélisation dans le développement de systèmes logiciels, Faire acquérir la maîtrise de la mise en œuvre du langage UML pour construire les modèles d’un logiciel dans une approche objet, Présenter les concepts de base de l’ingénierie du logiciel en instant sur la place des cycles de développement.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Depuis plus de cinq ans, mes recherches portent sur la construction d’applications réparties en suivant l’ingénierie des modèles. J'utilise fortement les standards de l'approche MDA de l'OMG tels que UML, MOF, QVT et XMI. Je suis en particulier le représentant à du LIP6 à l’OMG ce qui me permet d’une part de me tenir informer des efforts de standardisation mais aussi de contribuer à certains standard telles que, entre autre, les standards UML et MOF2.0 Q/V/T. J’ai aussi, après ma thèse, travaillé pendant un an pour la société Softeam qui est éditrice d’un outil de modélisation UML. Cela m’a permis de bien comprendre la façon dont l’industrie applique ce langage de modélisation.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

MDA en action: Ingénierie Logicielle Guidée par les modèles, Eyrolles, ISBN 2212115393
Observatoire français des techniques avancées (OFTA), Ingénierie des modèles, Arago, ISBN 2-906028-16-9
X .Blanc, F. Ramahlo, J. Robin, Metamodel Reuse with MOF, ACM/IEEE 8th International Conference on Model Driven Engineering Languages and Systems, (Models05), Montego Bay, Jamaica, October 2005.
X. Blanc, O. Caron, A. Georgin, A. Muller, Projet RNTL Accord : expérience MDA sur les transformations de modèles., Actes de la conférence Langages et modèles à objet (LMO’04) Hermes (Ed), Lille, France, Mars 2004.
R. Bendraou, M-P. Gervais, X .Blanc, UML4SPM: A UML2.0-Based metamodel for Software Process Modelling, ACM/IEEE 8th International Conference on Model Driven Engineering Languages and Systems, (Models05), Montego Bay, Jamaica, October 2005.

Acronyme : ilpSpécialité : STL6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : Implantation de langages de programmationResponsable : Christian QUEINNECRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Connaissance globale des techniques liées aux langages de programmation et des coopérations entre langages de programmation.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Chef du projet ICSLA, projet commun entre Polytechnique et l'INRIA, s'intéressant à l'implantation, la compilation et la sémantique des langages applicatifs.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Livre Les langages Lisp, InterÉditions, 1994.
Meroon, un système à objets pour Scheme.

Acronyme : imtdSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Informatique musicale temps-réel et distribuéeResponsable : Norbert SchnellRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Donner aux étudiants les outils et méthodes utilisées en informatique musicale temps réel et distribuée.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Norbert Schnell est né à Hambourg/Allemagne où il commence à écrire et arranger de la musique pour le théâtre avant se décider pour des études de Télécommunication et Musique à Graz/Autriche. Il devient assistant de studio à l'Institut für Elektronische Musik (IEM) et travail comme développeur et conseillé libre pour des projets de musique contemporaine avec divers compositeur international. Diplômé de la Technische Universität et de la Universität für Musik und Darstellende Kust à Graz il entre 1995 dans l'équipe Systèmes Temps Réel à l'IRCAM comme chercheur et développeur spécialisé sur traitement de signal pour les systèmes temps-réel pour la musique. Depuis 2002 il dirige l’équipe Application Temps en participants à divers projets de création artistique ainsi que scientifique dans le domaine de l’informatique musicale concernant l’interaction en temps-réel entre interprète et machine.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

depuis 2005: I-MAESTRO - Projet Européen IST (Outils pour la pédagogie musicale pour les cordes)
2003/2005: HARTIS - Collaboration avec PSA sur la synthèse de bruit de moteurs
2003-2005: Semanitc HIFI - Projet Européen IST (Développements des Effets Audio Sémantiques Interactifs)
Schnell, N. and al. "FTM — Complex Data Structures for Max/MSP". In Proceedings of the International Computer Music Conference (ICMC), Barcelona, Spain, 2005
Schnell, N. and Schwarz, D. "Gabor — Multirepresentation Real-Time Analysis/Synthesis". In Proceedings of the 8th International Conference on Digital Audio Effects (DAFx’05), Madrid, Spain, 2005.

Acronyme : imwSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Ingénierie multimédia et webResponsable : Odette AUZENDERépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 20h)(TD/TME 10h)Contenu

Former aux techniques avancées, aux standards et aux outils pour le développement de ressources multimédia et de services Web.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maître de conférences (Paris 2), j'enseigne les bases de données, XML, la configuration de serveurs Web (Apache, Tomcat, MIIS) et le développement Web, côté client (HTML, javaScript, applets) et serveur (CGI, pages JSP, ASP et PHP). Responsable des enseignements informatiques du DEUST Multimédia et Réseaux, Gestion et Réalisation (Paris 2), je suis en contact permanent avec des responsables Web d'entreprises publiques et privées. Au LIP6 (équipe SYSDEF), je travaille sur les systèmes de formation professionnelle fondés sur la simulation et notamment sur la production de documents interactifs.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Production de documents interactifs (XML) pour un système de formation basé sur simulateur : O. Auzende, M. Joab, F. Rivière, P. Le Leydour, M. Futtersack, A knowledge-based generator for After Action Review interactive documents, CALIE'04, Grenoble, 2004.
Réalisation d'un système de commande de manuels via le Web (PHP, mySQL) pour le site de la bibliothèque universitaire (Paris 2), 2005.
Elaboration des supports en ligne pour la formation au C2i (Paris 2, Paris 3), 2005.
Réalisation d'une maquette (PHP, mySQL) de réactualisation du logiciel AUTOEVAL pour l'UTES (Paris 6), 2005.

Acronyme : inabsSpécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Interprétation abstraiteResponsable : Mathieu JAUMERépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 1h00)(TME: 0h00)Contenu

Cette U.E. vise a introduire, au travers d'exemples, les techniques de base de l'analyse statique par interprétation abstraite.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes thèmes de recherche s'articulent autour de la définition de sémantiques formelles et de l'utilisation de ces sémantiques pour garantir (par la preuve) des propriétés de programmes, notamment dans le domaine de la sécurité (controle d'accès). L'analyse statique par interprétation abstraite s'inscrit dans ce thème puisque les techniques mises en oeuvre reposent sur la definition d'une sémantique abstraite prouvée correcte par rapport à la sémantique concrète.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Co-encadrement de la thèse de Thibault Chevalier Names : "Analyse statique de code JavaCard" (thèse CIFRE - Oberthur) . En cours.
With Charles Morisset. Formalisation and Implementation of Access control models, Information Assurance and Security IAS, International Conference on Information Technology ITCC'2005, Las Vegas, NV USA, pp 703-708, IEEE CS Press, 2005.
With Virgile Prevosto. Making proofs in a hierarchy of mathematical structures, Calculemus 2003, 11th Symposium on the Integration of Symbolic Computation and Mechanized Reasoning, 2003.
On greatest fixpoint semantics of logic programming, Journal of Logic and Computation, 12 (2):321-342,2002.
With David Delahaye and Virgile Prevosto. Coq : un outil pour l'enseignement, To appear, Technique et Science Informatique, TSI, 2005

Acronyme : indusSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Chaînes de CAO industrielles (Commercial CAD tools)Responsable : Roselyne CHOTIN-AVOTRépartition hebdomadaire ou semestrielle(TD/TME: 4h00)Contenu

Module à vocation professionnalisante : formation pratique aux outils CAO/VLSI utilisés dans l'industrie
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Dans le cadre de mes recherches, je m'intéresse à la conception de chemins de données arithmétiques et à l'adéquation algorithme/architecture. Ce type de conception nécessite d'utiliser les chaînes de CAO industrielles.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Hardware implementation of discrete stochatic arithmetic, Roselyne Avot-Chotin et Habib Mehrez, Special Issuue of Numerical Algorithms, Kluwer Academic Publishers, janvier 2005
A floating-point unit using stochastic arithmetic compliant with the IEEE-754 standard, Roselyne Chotin et Habib Mehrez, 9th IEEE International Conference on Electronics, Circuits and Systems (ICECS 2002), Dubrovnik, Croatie, Septembre 2002, pp. 603-606
Use of Redundant Arithmetic on Architecture and Design of a High Performance DCT Macro-bloc Generator, Roselyne Chotin, Yannick Dumonteix et Habib Mehrez, 15th Design of Circuits and Integrated Systems Conference (DCIS 2000), Montpellier, France, Novembre 2000, pp. 428-433

Acronyme : ingSpécialité : RES6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Internet de nouvelle générationResponsable : Bénédicte LE GRANDRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Ce module fait un tour d'horizon des éléments clés de la transition actuelle de l'Internet et présente les mécanismes proposés pour les nouvelles applications reposant entre autres sur le multicast et la qualité de service. Le problème de la sécurité des réseaux est également abordé.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Je suis Ingénieur en Télécommunications spécialisée en Réseaux (diplômée de l’Institut National des Télécommunications), titulaire d’un DEA de l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications et Docteur de l’UPMC. Actuellement Maître de Conférences à l’UPMC, j’effectue ma recherche au sein du thème Réseau du LIP6. J’enseigne les réseaux depuis six ans à l’UPMC et j’ai dispensé des cours dans diverses écoles (INT, ENST, ITIN).
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Recherche : impact des communautés (réelles et virtuelles) sur l’architecture et le fonctionnement des réseaux.
Application de mes travaux aux réseaux mobiles et aux réseaux pair-à-pair.
Auteur de plusieurs chapitres de livre sur la visualisation de réseaux sémantiques.
Expert auprès de la Commission Européenne pour l’évaluation de propositions dans le cadre du FP6.
Rapporteur du projet Européen SATINE(thèmes : services Web sémantiques- Réseaux pair à pair).

Acronyme : ipSpécialité : toutes3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3 et S4Titre : Insertion professionnelleResponsable : Dominique PICCININI, Daniel NAULLEAURépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

L'objectif de ce module est d'apporter aux étudiants des savoirs et des savoir-faire leur permettant de trouver un emploi et de s'insérer dans la vie professionnelle. La diversification des emplois de l'informatique nécessite, pour ceux qui sont appelés à les occuper, une bonne connaissance de l'organisation et du fonctionnement des entreprises ainsi que des différents métiers. L'informaticien doit aussi avoir des connaissances dans les domaines du droit du travail, des contrats, de la propriété industrielle et bien maîtriser les techniques et les démarches de recherche d'emploi. Les connaissances et compétences acquises dans ce module peuvent être utilement complétées par celles qui sont dispensées dans l'UE "Aspects culturels et professionnels de l'informatique".
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Daniel Naulleau est enseignant en Informatique et société depuis 1980, Enseignant dans les domaines systèmes, microprogrammation, programmation et structure des machines depuis 1970. Responsable de divers modules depuis 1980
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Cofondateur du CREIS, Co-responsable depuis 1999 du séminaire Informatique, Réseaux et Société ; Membre de divers comités scientifiques ; Participations et interventions dans des séminaires et colloques.
Dernière publication : Internet et vie privée, Communication publiée dans les actes du colloque La vie privée à l'heure des médias, Bordeaux 2002

Acronyme : irecSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Initiation à la rechercheResponsable : Patrice PERNYRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Cette unité d'enseignement est un module d’initiation à la recherche. L’étudiant est chargé d’étudier quelques articles de recherche relevant des domaines couverts par la spécialité IAD. Ces articles seront proposés par un enseignant de la formation, chargé d’accompagner l’étudiant s’il rencontre quelques difficultés de compréhension, L’objectif pour l’étudiant étant d’être capable de comprendre en profondeur le contenu, d’en faire une présentation synthétique, analysant la portée des résultats présentés mais aussi leurs limites. Ce travail d’analyse des articles se concrétisera par un rapport et/ou une présentation orale suivie de questions pour évaluer les capacités de compréhension et d’analyse de l’étudiant. Il pourra, le cas échéant, faire l’objet de quelques expérimentations informatiques.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

IREC est une UE d'initiation à la recherche (étude encadrée d'articles de recherche) co-animée par l'ensemble des enseignants de la spécialité. Voir les autres UEs pour consulter les fiches de ces enseignants.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE



Acronyme : iseSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Ingénierie des Systèmes EmbarquésResponsable : Jérôme HUGUESRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

ISE permet à l’étudiant de découvrir les aspects pratiques du domaine du temps réel et de l’embarqué par le biais d’un projet d’équipe regroupant 4 à 6 élèves. Cette unité d'enseignement complète les UE FSET et ETER en mettant en œuvre sur un projet complexe les différents éléments techniques et algorithmiques abordés. Par ailleurs, ce projet permet aux élèves de manipuler une plate-forme embarquée.

Cette unité d'enseignement vise à montrer aux étudiants les problèmes pratiques liés au développement de systèmes embarqués : utilisation de chaînes de développement dédiées, gestion des ressources limitées, méthodologie de conception propres aux systèmes temps réel, test sur plate-forme, techniques de mise au point bas niveau…
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Outre la réalisation de logiciels libres reconnus dans la communauté des systèmes répartis et celle des systèmes temps réel, je participe à plusieurs comités de programme de conférences scientifiques dans le domaine (IEEE ISORC, IEEE RSP). Je participe au projets européen ASSERT et j’entretiens de nombreuses collaborations avec les industriels du domaine.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Responsable technique du projet PolyORB (300 kSLOC). PolyORB est un intergiciel libre utilisé par des industriels et des universitaires et labelisé par le consortium Objectweb. Ce logiciel se caractérise notamment par des propriétés temps réel, il a été porté sur plusieurs noyaux temps réel (ORK, MaRTE OS, RTEMS). Ce logiciel est maintenu par la société AdaCore pour des industriels du domaine du temps réel.
URL:  HYPERLINK "http://polyorb.objectweb.org/" http://polyorb.objectweb.org/
Membre du projet SPIF. SPIF est une plateforme embarquée construite autour d’un micro-controleur Power-PC. Elle est utilisée dans de nombreux projets pédagogiques à l’ENST, ainsi que plusieurs projets de recherche (IST-Mobivas, ITEA Ambiance).
URL:  HYPERLINK "http://www.infres.enst.fr/~spif" http://www.infres.enst.fr/~spif/



Acronyme : isrSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Ingénierie des systèmes répartisResponsable : Fabrice KORDONRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

L'objectif de cette UE est de confronter les étudiants à un développement réel dans le domaine des systèmes répartis avec des contraintes que l'on trouve en milieux industriels : travail en équipe, analyse des besoins, conduite de projet, documentation, recettes...
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Outre le pilotage et la réalisation de nombreux logiciels libres, j'ai monté et piloté plusieurs projets institutionnels en relation avec des entreprises (EUREKA - IRENA de 1992 à 1996, BioMEdScape de 1996 à 1998, RNTL MORSE de 2003 à 2006). J'ai également à mon actifs plusieurs collaborations de longue date avec des industriels.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Responsable du projet universitaire CPN-AMI (500KLOC) depuis 1998. CPN-AMI est un logiciel libre distribué dans 47 pays
Responsable du projet PolyORB (220 KLOC) en relation avec l'ENST (L. Pautet). PolyORB est un middleware libre utilisé par des industriels et des universitaires. C'est aussi un projet labelisé Objectweb.
Initiateur et responsable scientifique pour le LIP6 dans le projet RNTL MORSE (180 KE et 38 homme/mois sur 3 ans)
Responsable technique pour le MASI dans le projet IRENA (120 homme/mois sur 3 ans et demi)

Acronyme : lcSpécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Lambda calculResponsable : Thérèse HARDINRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce module de recherche fournit les connaissances théoriques permettant de bien poser, puis de résoudre de nombreux problèmes de recherche dans les domaines de la compilation, de la sémantique des langages de programmation et de l'analyse des programmes.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Quelques thèmes de recherche de T. Hardin, accompagnés de quelques publications: Compilation et sémantique ( Hardin, Properties of CCL, TCS, 1989, Explicit substitutions properties, Curien, Hardin, Lévy, JACM 1996, Hardin,Maranget, Pagano,Functional runtime systems, J. of Functional Programming, 1998,T. Hardin, Mammass,Proving the Bounded Retransmission Protocol in the Pi-calculus, NFINITY'98 ). Logique et démonstration automatique (Dowek,Hardin,Kirchner, Higher-order unification via explicit substitutions, Information and Computation,2000; Theorem Proving modulo, Journal of Automated Reasoning,2003). Responsable du projet FOCAL, atelier de développement de systèmes répondant aux besoins élevés de sûreté et de sécurité (Dubois,Hardin, Viguié, Building certified components within FOCAL,Trends in Functional Programming,2004; http://focal.inria.fr), utilisé dans 3 ACI Sécurité (Modulogic, Edemoi, Alidecs). Sûreté de fonctionnement (P. Ayrault, T. Hardin, Développement d'un outil d'évaluation de la sûreté du logiciel, JFLA2000, Hardin, Logiciels de confiance, JFLA2002). Quelques thèmes d'enseignement de T. Hardin, correspondant à des cours de niveaux L et M: Programmation (Hardin , V. Viguié-Donzeau, Concepts et outils de programmation, avec Caml et Ada, InterEditions1992). Lambda-calculs, Théorie des types, Réécriture, Sémantiques, démonstration automatique. Sûreté de fonctionnement (Normes, méthodes de mise en oeuvre, méthodes d'évaluation), accent mis sur tous les aspects liés au logiciel embarqué, en particulier sur les méthodes formelles.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Cours de Lambda-calcul dans les DEA ITCP, PSP, PSPL. Réalisation d'un polycopié disponible sur la page web de T. Hardin

Acronyme : lcncSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Logiques classiques, non classiques et programmation logiqueResponsable : Monique BARONRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 20h)(TD/TME 10h)Contenu

L'objectif général est de consolider et de compléter la connaissance des bases logiques de la modélisation de connaissances et de raisonnements en IA, ainsi que de la programmation logique, en liaison avec des problèmes de formalisation en IA et des applications. Les compléments consistent en un aperçu de logiques non classiques, d'une part, et en une approche industrielle de la programmation logique, d'autre part.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

MC (HC), j'enseigne l'IA à Paris 6 depuis 1984, en maîtrise, DEA et DESS, notamment la résolution de problèmes, la logique et Prolog, la représentation des connaissances et la modélisation de raisonnements (avec des logiques non classiques). J'ai développé une partie de ces enseignements en lien avec mes activités de recherche dans le domaine EIAO-EIAH, où j'ai notamment participé à l'animation scientifique du groupe EIAO du PRC-IA et à l'organisation des "Journées EIAO" (de 1989 à 1997). Responsable pédagogique du DESS IA (1997-2004), puis des parcours pro. de la spécialité IAD.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Baron M., Vivet M., Modélisations de connaissances pour des environnements interactifs d'apprentissage avec ordinateur, Actes des 5èmes Journées Nationales du PRC-GDR Intelligence Artificielle (CNRS-MRT), Nancy, Editions Teknéa, 1995, 239-252.
Balacheff N., Baron M., Desmoulins C., Grandbastien M. et Vivet M., Conception d'environnements interactifs d'apprentissage avec ordinateur - Tendances et perspectives, 6èmes Journées Nationales du PRC-GDR Intelligence Artificielle, Grenoble, 1997, Hermès, 315-337
Baron M., Introduction, N° spécial Modélisation de l’apprenant, Sciences et Techniques éducatives, Vol.5(2), Hermès, juin 1998, 117-122.
Projet RNTL ACEDU (2002-2005), co-responsable du lot "Ingénierie des connaissances et parcours pédagogiques" (participation à la conception de logiciels "métiers").
B. Toledano, M. Baron et H. Giroire (2005) "OBGeXE: An Ontology-Based Metadata Editor for Qualification of Learning Objects". In 17th CAISE Workshops (SW-WL'05), Vol 1, pp. 661--672, FEUP, Porto, Portugal.

Acronyme : liberSpécialité : IAD6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : Logique pour l'intelligence artificielle, les bases de données et la recherche opérationnelleResponsable : Jean-Gabriel GANASCIARépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Ce module donnera aux étudiants de master informatique les fondements logiques nécessaires pour aborder la modélisation du raisonnement, la représentation des connaissance, la formalisation de problèmes et la spécification de programmes, toutes connaissances indispensables en intelligence artificielle, en bases de données, en recherche opérationnelle et en algorithmique. De plus, il initiera les étudiants à la programmation logique et au langage PROLOG.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Jean-Gabriel Ganascia a obtenu une thèse docteur ingénieur sur les systèmes à base de connaissances en 1982, puis une thèse d'état en 1987 sur l’apprentissage symbolique. Depuis 1988, il est professeur à l'université Paris VI où il enseigne l’intelligence artificielle et l’apprentissage symbolique. Il a dirigé pendant 12 ans le DEA IARFA. Plus de 25 docteurs ont effectué leurs travaux de recherche sous sa direction. Il est l’auteur de plus de 250 articles publiés dans les revues, des chapitres de livres ou des actes de colloques scientifiques.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

AGAPE: apprentissage par appariement structurel d'exemples décrits en logique du premier ordre.
CHARADE: induction automatique de systèmes de règles d'association à partir d'exemples et de connaissances additionnelles.
Littération: extraction de motifs syntaxiques récurrents à partir de textes en langue naturelle. Application à l'analyse stylistique.
MEDITE: aligneur unilingue de textes. Application à la génétique textuelle.
RECIT: cartographie du contenu de livres à l'aide de la notion d'îles de mémoire.

Acronyme : logSpécialité : STL6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : LogiqueResponsable : Irène GUESSARIANRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

En terme de connaissance, ce cours vise à sensibiliser les futurs ingénieurs et chercheurs en science et technologie du logiciel à la puissance, mais aussi aux limites de ce que l'on peut obtenir par la mécanisation du calcul ou du raisonnement, en terme de savoir faire, nos étudiants auront acquis la maîtrise des outils théoriques de base de la spécification et modélisation scientifique des programmes ainsi que l'expérience de leur mise en oeuvre technologique soit par utilisation d'outils logiciels existants soit par implantation de quelques algorithmes fondamentaux du domaine.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Professeur à Paris6 depuis 1989 . Mes thèmes de recherches sont la sémantique, la vérification et les bases de données déductives. Mes enseignements (passés et présents) : sémantique, algorithmique, programmation, systèmes synchrones, langages de programmation, bases de données, Logique et récursivité, structures discrètes.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Mathématiques pour l'informatiques (co-auteur André Arnold) Inter-Editions (2005)
Algebraic Semantics, LNCS no 99, (1981)

Acronyme : lsSpécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Langages synchronesResponsable : Thérèse HARDINRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 4h00)(TD: 0h00)(TME: 2h00)Contenu

Le modele de programmation synchrone est au coeurs de divers outils industriels utilises dans le domaine des systemes embarques critiques (e.g., commande de vol de l'Airbus, automates industriels). Ils sont fondes sur un modele mathematique solide et disposent d'outils de compilation et de verification automatique de code. Ce cours propose une introduction aux divers langages synchrones et a leurs outils associes. L'accent sera mis sur les aspects "pratiques" de ces langages.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Le chargé d'enseignement de cette UE est Jean-Ferdinand Susini, Maître de Conférences au CNAM. Il a fait sa thèse sous la direction de Frédéric Boussinot (DR, INRIA Sophia-Antiopolis) sur les langages synchrones/réactifs dans l'esprit de Reactive C.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : madroSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Méthodologies et applications en décision et ROResponsable : Pierre FOUILHOUX et Pierre-Henri WUILLEMINRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD/TME: 2h00) Contenu

Au travers d'études de cas de problèmes issus de la recherche opérationnelle (RO), de l'aide à la décision (AD) et de l'intelligence artificielle, ce module approfondit par la pratique les méthodes vues dans les autres UEs de RO ou de décision. Son objectif est d'étudier les outils (programmation et manipulation de logiciels) nécessaires à la résolution sur machine de ces problèmes, pour des instances de taille réelles. Ce module est également l'occasion de sensibiliser à la diversité des applications possibles. Domaines privilégiées : décision dans l'incertain, tournées de véhicules, bioinformatique, télécommunications, ordonnancement, conception de circuits intégrés, etc.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

FOUILHOUX Pierre:
Thèmes de recherche : Optimisation Combinatoire (graphes, méthodes polyédrales,
méthodes approchées,...) et Recherche Opérationnelle (modèlisation et réalisations
de logiciels en génomique, télécommunications, ordonnancement,...- Cours
d’Algorithmique, Recherche Opérationnelle et Méthodes Polyédrales à Paris VI.

WUILLEMIN Pierre-Henri:
Thème de recherche : Réseaux bayésiens, Inférence bayésienne, Apprentissage statistique, Processus de Décision Markoviens, Décision dans l'incertain et Modélisation. Cours d'algorithmique, de Reconnaissance des Formes et d'Introduction à la Décision, de Théorie des jeux (L et M, Paris VI).
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

"Polyhedral results for the bipartite induced subgraph problem", P. Fouilhoux, A. R. Mahjoub, article accepté pour publication dans la revue Discrete Applied Mathematics.
``Sous-graphes k-partis induits et applications'', P. Fouilhoux, A. R. Mahjoub, article accepté dans le numéro dédié à la conférence francophone ROADEF 05, 6ème congrés de la société française de recherche opérationnelle et d'aide à la décision à Tours.
P. Naim, P.-H. Wuillemin, P. Leray, O. Pourret et A. Becker (2004) "/Réseaux bayésiens/". Eyrolles (eds), Eyrolles.
O. Sigaud, T. Gourdin et P.-H. Wuillemin (2004) "Improving MACS thanks to a comparison with 2TBNs". In /Proceedings of the Genetic and Evolutionary Computation Conference/, pp. 810--823, Springer-Verlag.
Y. Ettarres, K. Mellouli et P.-H. Wuillemin (2005) "Elicitation of conditional probabilities in a Bayesian network using a ranking process and expert's beliefs fusion". In /IVème Conférence Internationale en Recherche Opérationnelle, Marrakech.


Acronyme : maiadSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Enseignement méthodologique agents et apprentissageResponsable : Thierry ARTIERESRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce module fournit les fondements méthodologiques communs aux domaines abordés dans le parcours Agents Intelligents, Apprentissage et Décision (AIAD). Il s’agit d’un complément pratique aux modules APAS et IAA. Une première partie introduit les techniques de modélisation statistique utilisées dans les domaines de l’apprentissage et de la reconnaissance des formes. Une seconde partie aborde les techniques utilisées dans les systèmes multi-agents et les agents adaptatifs. Le module est constitué  de travaux dirigés et de travaux sur machine encadrés. Les TP permettront de se familiariser avec des applications concrètes sur des données et des modèles réels..
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Ce module est réalisé par Thierry Artières (http://www-connex.lip6.fr/users/artieres) Massih Amini (http://www-connex.lip6.fr/users/amini) et Nicolas Sabouret (http://www-poleia.lip6.fr/~sabouret/). Thierry Artières et Massih Amini sont membres depuis une dizaine d'années de l'équipe connex de Patrick Gallinari. Thierry Artières travaille depuis plus de 10 ans dans le domaine de l'apprentissage automatique et de la reconnaissances des formes. Il travaille sur la reconnaissance de la parole et de l'écriture, sur la modélisation d'utilisateurs, sur l'analyse de flux migratoires avec des modèles du type réseaux de neurones, modèles Markoviens, champs de Markov conditionnels, machines à vecteurs support. Massih Amini travaille sur des problématiques de recherche et d'extraction d'informations ainsi que sur des techniques d'apprentissage supervisé et semi-supervisé. Nicolas Sabouret travaille au sein de l'équipe Systèmes Multi-Agents du LIP6 sur l'interaction dans les SMA. Il enseigne la théorie des systèmes multi-agents en niveau M2 (pro et recherche) depuis 5 ans. Il est membre du groupe de travail Agents Conversationels Animés du GDR I3 et membre du commité de programme de plusieurs conférences nationales et internationales sur les systèmes multi-agents.Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

A model-based approach to sequence clustering, European Conference on Artificial Intelligence (ECAI), 2004, Binsztok (H), Artières (Thierry), Gallinari (Patrick).
Un système générique de reconnaissance de gestes ou symboles graphiques 2D. Une démo téléchargeable est disponible ici : http://www-connex.lip6.fr/~artieres/DEMOS/Symboles/index.html
Generalisation Error Bounds for Classifiers Trained with Interdependent Data, Advances in Neural Information Processing Systems,(NIPS'05), Usunier (Nicolas), Amini (Massih), Gallinari (Patrick).
Semi-Supervised Learning with Explicit Misclassification Modeling, IJCAI-03 Proceedings of the 18th International Joint Conference on Artificial Intelligence, Amini (Massih), Gallinari (Patrick).
Y. Charif, N. Sabouret. Programmer des agents assistants interopérables dans le web sémantique, In Proc. Modèles Formels de l'Interaction (MFI) 2005, pp. 217-222.

Acronyme : mdocSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Middlewares orientés composantsResponsable : Lionel SEINTURIERRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Cette UE a pour but de présenter l'architecture et l'utilisation des plates-formes middleware orientées composants.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Je suis maître de conférences à l'UFR d'informatique de Paris 6 depuis 1999. Mon domaine de recherche porte sur les nouveaux paradigmes (aspect, composant) pour l'architecture du middleware et des systèmes. En 1998, j'ai été ingénieur de recherche à France Telecom R&D (ex CNET). J'y ai travaillé sur l'architecture du middleware. J'ai obtenu ma thèse en 1997 au CNAM Paris sur la conception d'applications réparties. J'ai obtenu en 1993 un diplôme d'ingénieur de l'Institut d'Informatique d'Entreprise (Evry).
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Foundations of AOP for J2EE Development. Pawlak - Retaillé - Seinturier. APress. 2005. ISBN: 1-59059-507-6.
Programmation orientée aspect pour Java/J2EE. Pawlak - Retaillé - Seinturier. Eyrolles. 2004. ISBN: 2-212-11408-7.
Java Aspect Components (JAC). jac.objectweb.org
Pawlak, Seinturier, et al. JAC: An Aspect-Based Distributed Dynamic Framework. SPE. 34(12):1119-1148. 2004.
Duchien, Seinturier. Observation of Distributed Computations: A Reflective Approach for CORBA. IJPDSN. 4(1):17-25. 2001.

Acronyme : mepsSpécialité : RES6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Modélisation et évaluation des performancesResponsable : Bruno BAYNATRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

L'objectif de ce module est de sensibiliser les étudiants aux problèmes de modélisation et d'évaluation des performances des systèmes réels tels les systèmes informatiques, les réseaux de communication et les systèmes de production. Il se propose de répondre aux questions suivantes : Pourquoi évaluer les performances d'un système ? Dans quels cas cela est-il nécessaire ? Comment modéliser un système? Quel type de modèle utiliser ? Comment analyser le modèle ?
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Bruno Baynat est Maître de Conférence en Informatique à l’Université Pierre et Marie Curie depuis 1991. Il travaille dans le domaine de la modélisation et de l’évaluation de performances des systèmes. Actuellement, ses recherches concernent le développement de modèles analytiques pour l’évaluation des performances des réseaux filaires (modèles de trafic ON/OFF, multicast, etc.), des réseaux Ad Hoc (couche MAC) et des réseaux cellulaires (GSM/GPRS/EDGE/UMTS). Son objectif est toujours de concevoir des modèles simples permettant à la fois une analyse qualitative du comportement de base du système et une analyse quantitative rapide des performances. Les modèles les plus couramment utilisés sont à base de processus stochastiques, de chaînes de Markov et de réseaux de files d’attentes.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Baynat B., « La théorie des files d’attente : des chaînes de Markov aux réseaux à forme produit », éditions Hermès, ISBN 2-7462-0120-8, Paris, juin 2000.
M. Coupechoux, B. Baynat, T. Lestable, C. Bonnet et V. Kumar, « Improving the MAC Layer of Multi-Hop Netwlorks », Kluwer Wireless Communication Journal, Special Issue on SW’03, Vol. 29, pp. 71-100, Avril 2004.
M. Coupechoux, B. Baynat, C. Bonnet et V. Kumar, « CROMA – An Enhanced Dynamic Slot Allocation Protocol for MANETS », ACM MONET (Mobile Networks and Application), Special Issue on Algorithmic Solutions for Wireless, Mobile, Ad Hoc and Sensor Networks, Vol. 10, N°2, 2004.
G. Nogueira, B. Baynat et P. Eisenmann, « An analytical model for the dimensioning of a GPRS/EDGE network with a capacity constraint on group of cells », 11th Annual ACM International Conference on Mobile Computing and Networking (ACM MobiCom 2005), Cologne, Allemagne, août 2005.
B. Baynat et P. Eisenmann, « Towards an Erlang-like formula for GPRS/EDGE network engineering », 2004 IEEE International Conference on Communications (ICC 2004), Paris, France, juin 2004.

Acronyme : methoSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Méthodologie de conception VLSI (VLSI design methodology)Responsable : Alain GREINERRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Présentation générale de la méthode de conception d'un circuit intégré spécifique (ASIC), ainsi que des différents acteurs économiques du monde de la micro-électronique.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Alain Greiner est directeur du département "Systèmes Embarqués sur Puce" du laboratoire LIP6. Il est L'architecte et le responsable de la chaîne de CAO/VLSI ALLIANCE, développée par le LIP6. ALLIANCE est distribuée sous licence GPL, et utilisée dans plus de 200 Universités, dont l'Université des Nations-Unies, pour l'enseignement ou la recherche.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

http://www-asim.lip6.fr/recherche/alliance/

Acronyme : mgdeSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Modèles graphiques pour la décisionResponsable : Jean-Yves JAFFRAYRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 3h00)Contenu

Dans de nombreux problèmes de décision (diagnostic de panne, maintenance, modèle de l’utilisateur, comportement d'agents autonomes) l'utilisation de modèles graphiques apporte expressivité et efficacité de calcul tant pour la représentation des incertitudes que pour celle des préférences. La structure du graphe exprime les spécificités du problème traité et est utilisée pour propager des informations et optimiser des décisions. Le but du cours est de fournir une introduction solide au domaine et de montrer la variété des applications potentielles à l’aide d’exemples de réalisations.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Recherche et enseignement de DEA et DESS en décision dans le risque dans l’incertitude et dynamique, des réseaux bayésiens et des diagrammes d'influence. Enseignements à diverses écoles d'été : Européennes de Statistique (Constantza, Mamaia, Roumanie, 1994-7), « Decision theory and AI » (Toulouse, 2001)
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

A. Faÿ et J.-Y. Jaffray (2000) "A justification of local conditioning in Bayesian networks". International Journal of Approximate Reasoning, pp. 59-81.
A. Faÿ et J.-Y. Jaffray (2006), "Réseaux Bayésiens", à paraître In, IC2 Series “Aide à la décision” D. Bouyssou, D. Dubois, M. Pirlot, H. Prade (eds), Hermès.
C. Gonzales et P. Perny (2005) "GAI Networks for Decision Making under Certainty". In Brafman, R and Junker, U (eds), Proceedings of the 19th International Joint Conference on Artificial Intelligence - workshop on advances in preference handling, pp. 100-105.
O. Ben Naceur et C. Gonzales (2004) "Une unification des algorithmes d'inférence de Pearl et de Jensen". Revue d'Intelligence Artificielle, Vol 18, N°2, pp. 229--260.
[5] C. Gonzales et P. Perny (2004) "GAI Networks for Utility Elicitation". In Proceedings of the 9th International Conference on the Principles of Knowledge Representation and Reasoning, pp. 224-234.

Acronyme : mglo Spécialité : SAR 3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Modélisation et Génie Logiciel ObjetResponsable : Yann Thierry-MiegRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Cette UE est réservée aux étudiants du parcours SIAR et vise à les mettre à niveau sur les aspects relatifs à la modélisation, principalement avec UML. Les techniques de modélisation présentées dans cette partie concernent non seulement la structuration d’une application en vue de sa répartition mais mettront également l’accent sur les cas d’utilisation (en vue de définition de tests) ainsi que sur les diagrammes de séquences et d’états (pour capturer la dynamique du comportement). Les concepts sont mis en œuvre avec un AGL UML.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes problématiques de recherche sont centrées sur la modélisation et la vérification d'applications réparties. Au niveau modélisation, j'utilise essentiellement UML et des réseaux de Petri étendus, dits bien-formés. Je suis également auteur d'un livre sur UML 2, paru en juillet 2005. L'application rigoureuse d'une méthodologie pour aider à faire face à la complexité croissante des applications était déjà abordé dans ma thèse et reste au coeur de mes recherches.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Thèse de doctorat, « Techniques pour le model-checking de spécifications de haut niveau », Décembre 2004
Juillet 2005: Collection Synthex, Synthèse de cours et Exercices Corrigés, Le langage UML 2, Benoit Charroux, Aomar Osmani, Yann Thierry-Mieg, édité par Pearson Education, 260 pages ISBN : 2744071242.
Y. Thierry-Mieg, S. Baarir, A. Duret-Lutz et F. Kordon. Nouvelles techniques de model-checking pour la vérification de systèmes complexes. Journal Génie Logiciel n.69, Juin 2004
J-M Couvreur, Y. Thierry-Mieg, Hierarchical Decision Diagrams to Exploit Model Structure, 25th IFIP WG 6.1 International Conference on Formal Techniques for Networked and Distributed Systems, FORTE’05, Taipei, Taiwan, Octobre 2005
J. Hugues, Y. Thierry-Mieg, S. Baarir, F. Kordon, T. Vergnaud, and L. Pautet. On the formal verification of middleware behavioural properties. In Thomas Arts and Wan Fokkink, editors, Proc. Ninth International Workshop on Formal Methods for Industrial Critical Systems (FMICS 04), Electronic Notes in Theoretical Computer Science. Elsevier, 2004.


Acronyme : miaSpécialité : IAD6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Méthodes pour l'intelligence artificielleResponsable : Jean-Gabriel GANASCIARépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Ce module donnera aux étudiants de master la maîtrise des techniques de manipulation symbolique de l'information nécessaires pour modéliser les raisonnements en intelligence artificielle ou en base de données. Ces techniques font désormais partie de la panoplie des outils dont dispose l'ingénieur logiciel. Elles sont utiles aussi bien pour effectuer une carrière de programmeur ou d'ingénieur dans l'industrie, que pour poursuivre dans une thèse de doctorat.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Jean-Gabriel Ganascia a obtenu une thèse docteur ingénieur sur les systèmes à base de connaissances en 1982, puis une thèse d'état en 1987 sur l’apprentissage symbolique. Depuis 1988, il est professeur à l'université Paris VI où il enseigne l’intelligence artificielle et l’apprentissage symbolique. Il a dirigé pendant 12 ans le DEA IARFA. Plus de 25 docteurs ont effectué leurs travaux de recherche sous sa direction. Il est l’auteur de plus de 250 articles publiés dans les revues, des chapitres de livres ou des actes de colloques scientifiques.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

LITHO: un système expert en géologie.
CHARADE: induction automatique de systèmes de règles d'association à partir d'exemples et de connaissances additionnelles.
Littération: extraction de motifs syntaxiques récurrents à partir de textes en langue naturelle. Application à l'analyse stylistique.
MEDITE: aligneur unilingue de textes. Application à la génétique textuelle.
RECIT: cartographie du contenu de livres à l'aide de la notion d'îles de mémoire.

Acronyme : microSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Architecture interne des microprocesseurs (Microprocessor architecture)Responsable : Nathalie DRACH-TEMAMRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

La plupart des systèmes informatiques utilisent des processeurs d'architectures de plus en plus similaires parce que les besoins en performance des applications enfouies ou généralistes sont aussi importants que celles des applications de calcul. Maintenir l'augmentation de la performance des processeurs est vitale pour la quasi-totalité de ces applications. Ainsi, comprendre comment adapter l'architecture des processeurs au progrès de la technologie est un défi constant. Avec un milliard de transistors à l'horizon 2010, la complexité des processeurs augmente très rapidement : superscalaire, multiprocesseurs sur une puce, processeurs multiflots, architectures clusterisées... Par ailleurs, cette complexité rend très difficile l'exploitation des performances des processeurs et améliorer l'adéquation entre programmes et architectures est un des principaux problèmes des architectures d'aujourd'hui. Dans ce cours, nous allons montrer la manière dont les composants des processeurs évoluent, vers quelles architectures ils tendent et les problèmes de programmation que posent ces nouvelles architectures.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Nathalie Drach-Temam est professeur à l'université de Paris 6. Elle a obtenu son doctorat à l'université de Rennes 1 en 1994 et son habilitation à diriger des recherches à l'université de Paris-Sud en 2002. Ses thèmes de recherche concernent l'optimisation des programmes et des architectures pour les processeurs généralistes et embarqués haute-performance.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

C. Limousin, J. Sebot, A. Vartanian, N. Drach : Architecture Optimization for Multimedia Application Exploiting Data and Thread-Level Parallel, Journal of Systems Architecture, Elsevier Science. Volume 51, Issue 1, pages 15-27, 01/2005.
M. Dupré, N. Drach, O. Temam : VHC: Quickly Building an Optimizer for Complex Embedded Architectures, IEEE-ACM International Symposium on Code Generation and Optimization, pages 53-64, 2004.
M. Dupré, N. Drach : Algorithme d’ordonnancement dynamique pour exécution statique, Revue Technique et Science Informatiques (TSI), p. 713-735, vol. 22, 11/2003.
N. Drach, J.-L. Béchennec, O. Temam: Increasing Hardware Data Prefetching Performance Using the Second-Level Cache, Journal of Systems Architecture, Elsevier Science. Volume/Issue 48/4-5, pages 137-149, 11/2002.
J. Sebot, N. Drach : SIMD ISA Extensions: Power Efficiency on Multimedia, IEICE Transactions on Electronics, special issue on high-performance and low-power microprocessors, éditeur Oxford University Press. Volume E85-C, numéro 2, 2002.

Acronyme : mimed Spécialité : IMA ECTS 3Niveau : M2Semestre : S3Titre : Méthodologie en imagerie biomédicale Responsable : Elsa AngeliniRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 3h00)(TD: 1h00) Contenu

Format des images. Evaluation en imagerie médicale. Comparaison de segmentations. Statistiques et bio-statistiques. ACP, ACI, classification. Atlas et modèles du corps et des organes
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maître de conférences à l'ENST, spécialisée en imagerie médicale, au carrefour des méthodologies et des applications.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

E. D. Angelini, S. Homma, G. Pearson, J. W. Holmes, and A. F. Laine. Segmentation of real-time three-dimensional ultrasound for quantification of ventricular function: a clinical study on right and left ventricles.Ultrasound in Medicine and Biology, 31(9):1143--1158, sep 2005.
H. Khotanlou, J. Atif, B. Batrancourt, O. Colliot, E. Angelini, and I. Bloch. Segmentation de tumeurs cérébrales et intégration dans un modèle de l'anatomie. In Reconnaissance des Formes et Intelligence Artificielle, RFIA'06, Tours, France, jan 2006.
Q. Duan, E. Angelini, S. Herz, C. Ingrassia, O. Gerard, K. Costa, J. Holmes, and A. Laine. Cardiac dynamic information from optical flow using three-dimensional ultrasound. In IEEE EMBS conference, Shangai, China, sep 2005.
P. Soler, O. Gérard, P. Allain, E. Saloux, E. Angelini, and I. Bloch. Comparison of fusion techniques for rt3d echocardiography acquisitions from different acoustic windows. In Computers in Cardiology, Lyon, France, sep 2005.
C. Imieliska, J. Udupa, D. Metaxas, Y. Jin, E. Angelini, T. Chen, and Y Zhuge. Hybrid segmentation methods. In T. Yoo, editor, Principles and Practice for Segmentation, Registration, and Image Analysis, chapter 12, pages 351--388. A.K. Peters, Wellesey, MA, USA, 2005.


Acronyme : mingSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Ingénierie objetResponsable : Didier VAUDENERépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Consolider et approfondir les connaissances, la méthodologie et la pratique de la conception et de la programmation par objets et par composants.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Expérience de la programmation objet depuis 1974 dans différents langages (Simula-67, Pascal Objet, Delphi, Java, J#, C#, VB Net, etc.) aussi bien d'un point de vue méthodologique que d'un point de vue de développement (cf. la liste des réalisations). Corrélativement, expérience de conception et de gestion d'interfaces homme-machine à base de composants dans le contexte d'architectures à plugins.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Wao, 220 000 lignes en Delphi : logiciel d'assistance au traitement de textes complexes sous Word
Xao, 190 000 lignes en Delphi : logiciel d'assistance à la gestion d'étudiants (notes, projets, mail, etc.)
Jiminy, 40 000 lignes en Delphi : interface d'utilisation de différents jdk (Java, C#, J#, VB Net, Php)
Folio : 200 000 lignes en Pascal Objet : interprète, assembleur, macro-générateur et éditeur de liens pour une machine simulée
MicMac, 70 000 lignes en Delphi : interprète de règles de réécriture pour la génération de textes ou hyper-textes complexes

Acronyme : mipsSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Réalisation VLSI du processeur MIPS R3000 (VLSI implementation of the MIPS R3000 processor)Responsable : Pirouz BAZARGAN SABETRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Module très pratique organisé autour de l'implantation VLSI d'un micro-processeur 32 bits. Le projet est réalisé en 3 semaines par des équipes de 5 étudiants.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Pirouz Bazargan Sabet est maitre de conférences à l’université Paris 6. Sa thèse de doctorat porte sur l’architecture et la réalisation des processeurs à haute performance. Ses thèmes de recherche s’articulent autour de la vérification des circuits intégrés réalisés avec des technologies fortement submicroniques.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Développement de modèles de processeurs RISC, de caches et de divers composants pour des systèmes intégrés
Développement d’outil de simulation logico-temporelle
Enseignement de l’architecture des ordinateurs dans le cadre des formations de l’UNESCO

Acronyme : mjpegSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Implantation d'un décodeur MJPEG sur une architecture multiprocesseur intégrée sur puceResponsable : Alain GREINERRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 12h)(TD/TME 16h)Contenu

Ce module est un exemple concret de déploiement d’une application logicielle multi-tâches sur une architecture matérielle multi-processeur intégrée sur une seule puce (MP-SoC). Il illustre sur une application réelle les méthode de conception conjointe matériel/logiciel présentées dans l’U.E. AMLSI.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Alain Greiner est directeur du département "Systèmes Embarqués sur Puce" du laboratoire LIP6. Il coordonne le projet national SoCLib, qui regroupe une dizaine de laboratoires Français, et vise la réalisation d'une plate-forme ouverte de modélisation et de simulation de systèmes intégrés sur puce.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

http://soclib.lip6.fr/

Acronyme : mlaSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Modèles de localisation et applicationsResponsable : Marie-Christine CostaRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Les problèmes de localisation représentent une importante classe de problèmes fréquemment rencontrés dans les entreprises : comment répartir des "objets"  sur des "sites" en respectant des contraintes données, comme par exemple les capacités maximales de chaque site, et en répondant au mieux aux objectifs fixés, par exemple la minimisation des coûts ou l'équilibrage des charges entre les sites. Les objets peuvent être des entrepôts, des bases de données, des modules de programmes, des concentrateurs téléphoniques,.. et les sites, des villes, des processeurs, .. Les variables sont ici définies dans le domaine du 0-1, c'est-à-dire que l'on doit décider de placer ou non un objet sur un site. Les objectifs s'expriment par une fonction mathématique linéaire ou quadratique généralement bi-critère. Le cours a pour objectif de présenter, à partir de ces problèmes concrets difficiles, la conduite de bout en bout d'une étude d'optimisation combinatoire dans le domaine discret, de présenter la plus grande partie des outils de résolution disponibles et les progrès envisageables dans les années futures.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Professeur des universités au CNAM (Conservatoire National des Arts et métiers);
classe 1, bénéficiaire de la PEDR. Directrice du CEDRIC (Centre d'Etudes et De Recherche en Informatique du Cnam). Enseignante et chercheuse en Recherche Opérationnelle depuis septembre 1977. Présidente de la ROADEF (Association française de recherche opérationnelle) en 2004 et 2005.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Billionnet et M.C. Costa "Solving the uncapacited plant location problem on trees". Discrete Applied Mathematics, N°49, 1994, pp.51-59
P. Chardaire, M.C. Costa et A. Sutter "Solving the dynamic facility location problem. Application to telecommunication networks" Networks, N°28, 1996, pp. 117-124
Billionnet, M.C. Costa et W. Y. Thang Placement de tâches et optimisation d'architecture Technique et Science Informatiques (TSI) vol. 17(8), 1998, pp. 999-1015
M.-C. Costa, A. Hertz et M. Mittaz Bounds and heuristics for the Shortest Capacited Paths Problem Journal of heuristics (Kluwer) vol. 8(4), 2002, pp. 449-465.
M.-C. Costa, L. Létocart et Frédéric Roupin Integer multicommodity flows and multicut problems: a survey. EJOR European journal on operations research, vol. 162(1), 2005, pp. 55-69

Acronyme : mmimSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Modèles mathématiques pour l'informatique musicaleResponsable : Marc ChemillerRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Ce module expose les mathématiques et l'algorithmique nécessaires à la formalisation des structures musicales.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : mmipSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Mise en oeuvre de transport multimédia sur réseau IPResponsable : Huu-Duc PHAMRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Le but de cette U.E. est de mettre en oeuvre (sous forme de TME) le Routage et la Commutation avancée, la Voix sur IP, les Réseaux locaux sans fils Wi-Fi et IP mobile. Ce module s'appuie sur les enseignements théoriques de la spécialité et propose leur illustration. Les points suivants seront traités. NAT dynamiques et DHCP. Access List (standard, étendu, réflexive). Protocoles de routage EIGRP et OSPF. Configuration WAN, Frame Relay et RNIS. VLAN. Spanning Tree. Fast Etherchannel. VTP. Multilayer Switching. Voix sur IP. Signalisation téléphonique. Protocoles de signalisation H. Protocoles de signalisation SIP. Protocole Temps réel. Mobile IP. Conception d'un réseau VoIP.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Huu-Duc Pham est ingénieur de l’INSA de Lyon et docteur en mathématiques appliquées de l’université de Montpellier. Il possède une forte expérience professionnelle suite à des activités exercées en Europe, Canada, USA, Afrique, Asie et Australie. Il est actuellement consultant/instructeur en télécommunications, spécialisé en routage et commutation Cisco, voix sur IP et réseaux mobiles de troisième génération. Il est également instructeur au centre de formation de 3Com en France.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : mmqosSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Multimédia et qualité de serviceResponsable : Timur FRIEDMANRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Étudier la problématique de l'intégration des applications multimédias dans un réseau dit de moindre effort, en occurrence l'internet. Dans cette UE, on lit et on analyse des papiers scientifiques qui décrivent cette problématique et des papiers qui étaient influents dans l'évolution des normes qui encadrent la transmission des flux multimédia dans l'internet.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maître de conférences, réseaux informatiques, UPMC/LIP6, 2002-. PhD, Computer Science, Univ. of Massachusetts Amherst, 2002. Masters, Computer Science, Univ. of Massachusetts Amherst, 1995. Masters, Management, Stevens Inst. of Technology, 1991. Bachelors, Harvard Univ., 1987. Responsable, UE IM (prédécesseur de MMQOS), 2002-2004. Responsable, UE MMQOS, 2004-. Éditeur d’un norme de l’IETF qui porte sur les mesures de qualité de la voix sur internet, et des applications multimédia en général.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Jérémie Leguay, Timur Friedman, Vania Conan and Serge Fdida. "Connectivity Aware Routing In Ad-hoc Networks." Proc. IFIP PWC'05.
Timur Friedman, Ramón Cáceres, Alan Clark, Kevin Almeroth, Robert Cole, Nick Duffield, Kaynam Hedayat, Kamil Sarac and Magnus Westerlund. "RFC 3611: RTP Control Protocol Extended Reports (RTCP XR)." IETF, Nov. 2003.
Ramón Cáceres, Nick Duffield and Timur Friedman. "Impromptu Measurement Infrastructures using RTP." Proc. IEEE Infocom 2002.
Nick Duffield, Joseph Horowitz, Don Towsley, Wei Wei and Timur Friedman. "Multicast-Based Loss Inference with Missing Data." IEEE JSAC, vol. 20, no. 4, pp. 700-713. May, 2002.
Andrew Adams, Tian Bu, Ramón Cáceres, Nick Duffield, Timur Friedman, Joseph Horowitz, Francesco Lo Presti, Sue Moon, Vern Paxson and Don Towsley. "The Use of End-to-End Multicast Measurements for Characterizing Internal Network Behavior." IEEE Communications Magazine. May, 2000.

Acronyme : mnsiSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Management des systèmes d'informationResponsable : Hassen BELKHADIRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Les objectifs de cette U.E. se déclinent en cinq points. Comprendre le concept de SI (Système d'Information) et son importance pour la compétitivité de l'entreprise. Identifier les diverses composantes fonctionnelles et techniques d'un SI. Anticiper la stratégie de l'entreprise, son mode de management et l'architecture de son SI. Mesurer le rôle clef joué par le SI vis-à-vis des acteurs. Acquérir le vocabulaire nécessaire pour dialoguer et identifier les éléments du management de l'information .Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Consultant en Management des Systèmes d’Information. Experience de 15 années en consulting sur les ERP, Management des systèmes d’information dans un contexte International. Diplômé de Paris XIII en Informatique (DUT Informatique), puis de l ITIN (Chargé de Projets), d’un DESS en Management et d’un Executive MBA Option Management des Systèmes d’information du CEPRIM (Centre de Preparation au Management : Ecole MBA du CNAM de Paris). Aujourd’hui j’occupe le poste de Directeur de projets internationaux pour des grands comptes de l’industrie pharmaceutique. Je possède une expérience de 15 années en Gestion, Direction de projet dans un contexte international, depuis l’analyse des besoins, en passant par l’implémentation des ERP, conduite du changement et Business process Reenginering. Auparavant j’ai occupé les postes de Directeur Informatique, Consultant SAP, puis Chef de projet Europe pour des laboratoires pharmaceutiques. Mon expérience sur le terrain me permet d’alimenter mes cours de cas business concrets, de vécus, de mises en situations. A ce jour, je participe au déploiement de projets informatiques internationaux, impliquant parfois une centaine de consultants en management des systèmes d’information, sur des dizaines de pays européens, américains et asiatiques. Je participe à des séminaires sur le Change Management et j’anime des sessions de formation sur la conduite du Changement et ses influences dans le monde des systèmes d’information. De plus, je suis aussi enseignant à L’ITIN pour des cours similaires sur le Management des Systèmes d’Informations, l’apprentissage du concept d’intégration , du CRM et des nouvelles tendances Business intelligence dans les contextes actuels. J’enseigne également le management des Systèmes d’Information en Asie (au Vietnam) ou j’anime des cours pour un Master en E Business.Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Mise en place d’un système d’information sur 7 pays Européens filiales du groupe Pacific Dunlop (Laboratoir Pharmaceutique).
Missions de consulting auprès d’Aventis Synthélabo, Pfizer, Roche pour la Conduite du Changement Post Implémentation SI.
Mise en place d’amélioration des processus chez Air France en tant que Consultant expert en Système d’Information.
Enseignant mandaté par l’Union Européenne dans le cadre d’un projet de transfert de connaissance vers l’Asie, participation aux sessions de formation et animateur de cours sur le E Business, ERP, CRM , SCM et autres nouvelles tendances Business Intelligence.
Création d’un pole Consulting Management du SI, ERP Open Source au Mexique et mise en place des structures, suivis et Conseil en Management SI. 
Acronyme : mobSpécialité : RES6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Internet mobile et ambiantResponsable : Anne FLADENMULLERRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

L'objectif de ce module est de présenter en quoi la mobilité des utilisateurs ou des terminaux affecte les communications informatiques, au travers de l'étude de diverses technologies de transmissions sans fils existantes ainsi que des mécanismes d'accès au support et problèmes de sécurité des solutions. Seront mis en évidence les problèmes de routage qui en découlent, les solutions existantes ainsi que l'impact de la mobilité sur les applications. D'autre part, ce module abordera le domaine de l'Internet ambiant, c'est-à-dire de l'Internet accessible de partout, tout le temps et à haut débit.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Anne FLADENMULLER est Enseignant Chercheur à l'Université Pierre et Marie Curie depuis 1999. Elle développe ses activités de recherche autour des réseaux sans fils et plus particulièrement sur des problèmes de routage, d'adressage ou de localisation. Elle a publié plusieurs articles et participe à des comités de programme spécialisés dans le domaine. Elle enseigne les notions de base des réseaux informatiques ainsi que des notions plus poussées liées à ses thématiques de recherche.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Julien Ridoux, Anne Fladenmuller and Yannis Viniotis - Definition and Evaluation of a Trellis structure for Self-Organized Networks - LOCAN 2005 (Localized Communication and Topology Protocols for Ad hoc Networks) Washington, DC, USA - November, 2005
Golnaz Karbaschi and Anne Fladenmuller - A Link Quality and Congestion-aware Cross layer Metric for Multi-Hop Wireless Routing - MASS 05, 2nd IEEE International Conference on Mobile Ad-hoc and Sensor Systems - Washington DC, USA, November 2005.
Ermel Erwan, Fladenmulller Anne, Pujolle Guy and Cotton André - Improved position estimation in wireless heterogeneous networks - iFIP-TC6 Networking 2004 Mai 2004 - January, 2004
A. Fladenmuller , R. De Silva - The effect of Mobile IP handoffs on the performance of TCP - Journal on Mobile Networks and Applications vol. 4, pp 131-135, 1999.

Acronyme : modeSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Modèles décisionnelsResponsable : Jean-Yves JAFFRAYRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

L'objectif de cette unité d'enseignement est d'exposer de manière approfondie les modèles classiques de décision dans les situations de base sur des espaces de choix multidimensionnels : décision dans l’incertain, décision multi-attributs. Discuter du bien-fondé de ces modèles dans divers contextes : représentation et compréhension des comportements observés (point de vue descriptif) ; aide à la décision (point de vue prescriptif) ; conception d’agents décisionnels artificiels (point de vue normatif).   Proposer des modèles alternatifs (non probabilistes, non linéaires, non transitifs). Présenter des applications mettant en évidence l’intérêt de ces modèles dans des situations décisionnelles concrètes.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Recherche et enseignement de DEA et DESS en décision dans le risque et l’incertitude, décision dynamique, décision multiattribut, modèles qualitatifs. Enseignements à diverses écoles d'été : Européenne « Decision theory and AI » en 2001, internationale de mathématiques Perugia (Italie, Août 2005),etc.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Th. Nielsen et J.Y. Jaffray (2006), “Dynamic decision making without expected utility: An operational approach”, European Journal of Operational Research, Volume 169, 1, pp. 226-246
J.Y. Jaffray, F. Philippe (1997), “On the existence of subjective upper and lower probabilities of infinite order “ Math. Op. Res. 22 (1), pp. 165-185
J.Y. Jaffray, P. Wakker, (1994) “Decision making with belief functions: compatibility and Incompatibility with the Sure-Thing Principle”, J. Risk and Uncertainty 8, 1994, pp.255-271.
C. Gonzales et P. Perny (2004) "GAI Networks for Utility Elicitation". In Proceedings of the 9th International Conference on the Principles of Knowledge Representation and Reasoning, pp. 224-234
D. Dubois, H. Fargier et P. Perny (2003) "Qualitative Decision Theory with preference relations and comparative uncertainty: an axiomatic approach". Artificial Intelligence, Vol 148, N°1, pp. 219-260..

Acronyme : mogSpécialité : IAD6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : Modélisation par les graphesResponsable : Michel MINOUXRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 3h00)(TD/TME integré par 1/2 groupe: 3h)Contenu

Ce cours est conçu pour se développer à partir des connaissances acquises en  Licence concernant l'algorithmique de base sur les graphes. Le cours a un double objectif : apprendre à modéliser des problèmes concrets à partir d'un certain nombre de modèles de graphes utiles dans de nombreuses applications en RO, Décision et IA ; comprendre les principaux algorithmes utilisables pour résoudre les problèmes posés, savoir les mettre en oeuvre de façon efficace et évaluer leur complexité. L'accent sera mis sur les modèles d'optimisation sur les graphes, sujet seulement ébauché en Licence.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Michel Minoux est auteur de plusieurs ouvrages sur la theorie des graphes et ses applications, en particulier: 'Graphes et Algorithmes' (en coll. avec M. Gondran, Dunod Paris 1979, 1995, J Wiley & Sons 1983) et 'Graphes, dioides et semi-anneaux' (en coll. avec M. Gondran, Lavoisier 2001, Kluwer 2006). Il a enseigne cette matiere depuis une trentaine d'annees a l'ENST, a l'ENSTA, a l'Universite Paris-Dauphine et a l'Université P et M Curie au niveau Licence, Maitrise et 3e cycle.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Depuis 1975 plus de 70 publications dans des revues internationales telles que Discrete Mathematics, Discrete Applied Maths, European Journal of Ops Res., Information Process. Letters, Operations Res Leters, Networks, Discrete Optimization etc.
Collaborations industrielles en cours pour l'encadrement de theses CIFRE avec France Telecom, EDF, ILOG, Air Liquide.
Membre du comite editorial plusieurs revues scientifiques internationales: Annals of OR, Telecommunication Systems, Discrete Optimization,Computational Operations Research

Acronyme : mopSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Modèles de base en ordonnancement et planificationResponsable : Philippe CHRETIENNERépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Dans la gestion informatique de systèmes de production industrielle, la planification et l'ordonnancement des tâches à effectuer sont des problèmes cruciaux mais difficiles. Alors que la planification vise à dimensionner les quantités à produire, l'ordonnancement consiste à déterminer les dates des tâches à effectuer en prenant en compte la limitation des ressources. L'objectif de ce cours est de présenter les modèles et algorithmes fondamentaux pour résoudre ces problèmes qui utilisent un large spectre des techniques de la Recherche Opérationnelle.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Recherche en Ordonnancement depuis 1981. Enseignement en Recherche Opérationnelle ( Complexité, Ordonnancement, Méthodes Polyédriques,...) depuis 1981 en maîtrise d'Informatique et et DEA d'Informatique et Recherche Opérationnelle. Directeur du GDR de Recherche Opérationnelle.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Thèse d'état : Réseaux de Petri et Ordonnancement
Travaux et publications en Ordonnancement Cyclique
Travaux et publications en Ordonnancement avec durées de communications
Travaux et publications en Ordonnancement juste à temps
Travaux et publications en Ordonnancement sans temps mort.

Acronyme : moraSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Modélisation du raisonnementResponsable : Bernadette BOUCHON-MEUNIERRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce cours a pour objectif d'étudier les principales approches développées en Intelligence Artificielle pour représenter les connaissances et pour modéliser des raisonnements les exploitant, notamment pour ce qui concerne les connaissances incertaines, imprécises, incomplètes et/ou sujettes à révision.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Le traitement d'incertitudes en intelligence artificielle est au coeur de mes travaux de recherche et d'enseignement depuis les années 80. J'ai plus particulièrement travaillé sur des méthodes probabilistes basées sur les entropies et les mesures de discrimination, sur la théorie de l'évidence et sur la logique floue, domaine sur lequel je suis reconnue internationalement (fellow de l'International Fuzzy Systems Association). J'ai écrit ou édité une vingtaine de livres sur le sujet, co-présidé depuis 1986 la conférence internationale bisannuelle "Information Processing and Management of Uncertainty in Knowledge-based Systems" (IPMU) et je suis depuis 1993 éditeur-en-chef de la revue International Journal of Uncertainty, Fuzziness and Knowledge-based Systems (publiée par World Scientific). J'ai publié plus de 300 articles sur le sujet dont 54 dans des revues spécialisées avec comité de lecture.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

B. Bouchon-Meunier - La logique floue, Que Sais-Je ? n° 2702, Presses Universitaires de France, Paris, 3ème édition en 1999.
B. Bouchon-Meunier - Logique floue et applications, Addison Wesley, Paris, 1995.
B. Bouchon-Meunier, H.T. Nguyen - Les incertitudes dans les systèmes intelligents, Que Sais-Je ? n° 3110, Presses Universitaires de France, Paris, 1996.
B. Bouchon-Meunier, R. Mesiar, C. Marsala, M. Rifqi – Compositional rule of inference as an analogical scheme, Fuzzy Sets and Systems, 138, 1, pp. 53-65, 2003.
B. Bouchon-Meunier, F. Esteva, L. Godo , M. Rifqi, S. Sandri - A principled approach to fuzzy rule base interpolation using similarity relations, EUSFLAT Conference, Barcelona, 2005

Acronyme : morecSpécialité : IAD6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Modélisation à base d'objets et représentation des connaissancesResponsable : Jacques MALENFANTRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Rappel généraux sur la représentation des connaissances. Modèle objets et représentation des connaissances. Historique : frames, classification. Logiques de descriptions. Réseaux sémantiques. Graphes conceptuels. Graphes de Sowa. Liens avec les formalismes basés sur la logique. Ontologies, langages de description (RDF) et web sémantique.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes travaux de recherche se sont longtemps situés à la limite entre la programmaiton par objets et l'IA. Ma thèse, soutenue en 1990, portait sur la conception d'un langage de programmation logique par objets et répartie. J'ai ensuite travaillé sur les langages à prototypes, qui forment la famille de langages de programmation la plus proche des langages de frames. Je fais partie depuis plus de dix ans des comités de programme de la conférence Langages et Modèles à Objets, une conférence francophone où se côtoient les chercheurs des domaines des langages à objets et de la représentation de connaissances par objets. J'assure la responsabilité de cette unité d'enseignement en collaboration avec Jean-Gabriel Ganascia et Nicolas Sabouret.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

J. Malenfant. Abstraction et encapsulation en programmation par prototypes. Technique et science informatiques, vol. 15, n° 6, 1996, pp. 709-733.
J. Malenfant, C. Dony et P. Cointe. A Semantics of Introspection in a Reflective Prototype-Based Language. Lisp and Symbolic Computation, Kluwer, vol. 9, n° 2/3, mai/juin 1996, pp. 153-179.
J. Malenfant, G. Lapalme, et J. Vaucher. ObjVProlog-D: Distributed Object-Oriented Programming in Logic. Object-Oriented Systems, Chapmann and Hall publishers, 3(2):61-86, juin 1996.
Co-organisateur de l'atelier « On Reflection and Metalevel Architectures and their Applications in AI » lors de la conférence IJCAI'95.
Membre de nombreux comités de programme de la série de conférences « Langages et Modèles à Objets » ; président en 1999.

Acronyme : mqiaSpécialité : IAD6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Modèles quantitatifs en IAResponsable : Patrick GALLINARIRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Le cours introduit les méthodes quantitatives de l’Intelligence Artificielle qui sont à la convergence de différents domaines : reconnaissance des formes, analyse de données, apprentissage automatique, sciences cognitives etc. Elles sont exploitées en reconnaissance d’images, de la parole, pour la prévision boursière et les moteurs de recherche etc. Le cours décrit les fondements de ces techniques et la programmation de cas pratiques : réseau de neurones pour la classification d’images, petit moteur de recherche, modèle de Markov pour la reconnaissance d’écriture. Ce cours est fondamental pour divers parcours de la filière IAD du M2.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Je suis Professeur, spécialiste de l’apprentissage statistique. J’ai été en un des principaux acteurs des réseaux de neurones en France dans les années 90. J’ai encadré une vingtaine de thèses dans le domaine de l’apprentissage, supervisé plus d’une dizaine de projets académiques ou avec des industriels. Mon équipe a été le noeud principal français du Réseau d’Excellence Européen Neuronet (réseaux de neurones) et actuellement du réseau d’Excellence Pascal (Apprentissage statistique). Au-delà des aspects théoriques, nos principales applications sont dans le domaine du texte et du langage, de la modélisation utilisateur et de la reconnaissance d’écrit.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Amini M., Gallinari P., Semi-supervised Learning with an Imperfect Supervisor, In Knowledge And Information Systems, 8(4): 385-413 (2005)
Artières T, Marukatat S, Gallinari P., Une méthode générique pour la conception de moteurs de reconnaissance de symboles manuscrits en ligne, In Traitement du Signal, (2005)
Benjamin Piwowarski and Patrick Gallinari., A Bayesian Network for XML Information Retrieval: Searching and Learning with the INEX Collection, In Information Retrieval 8 (4): 655-681 (2005)
Denoyer L., Gallinari P., Bayesian Network Model for Semi-Structured Document Classification In Information Processing and Management, vol 40(5): 807-827 (2005)
Njike Fotzo H., Gallinari P., Learning « Generalization/Specialization » Relations between Concepts - Application for Automatically Building Thematic Document Hierarchies, RIAO conference (2004)

Acronyme : mseSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Musique, son, espacesResponsable : Benoit FABRERépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 20h00)(TD/TME: 10h00) Contenu

Cette UE comporte divers enseignements autour des notions d'espace sonore ainsi que de prise et restitution du son, en traitant des aspects techniques et technologiques et de leur mise en oeuvre dans diverses perspectives musicales.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mon activité de recherche universitaire est centrée sur le fonctionnement physique des instruments de musique, en relation avec la facture et les techniques de jeu des instruments d'une part et l'écoute du son musical d'autre part.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Fabre B., Hirschberg A., From sound synthesis to instrument making : an overview of recent researches on woodwinds. Proceedings of the Stockholm Music Conference. Invited paper SMAC03, pp239-242 [2003].
Segoufin C., Fabre B., Verge M.P., Hirschberg A. and Wijnands A.P.J., Experimental study of the influence of the mouth geometry on sound production in a recorder-like instrument: Windway length and Chamfers, Acta Acustica, 86: 599-610, [2000].
B. FABRE : lectures on the acoustics of string instruments at the IACMA - International Advanced Course on Musical Acoustics, Italy July 2005.


Acronyme : msrSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Modélisation formelle de systèmes répartisResponsable : Claude DUTHEILLETRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 20h00/5 semaines)(TD/TME: 10h00/5 semaines)Contenu

La vérification d'un système se fait par la mise en oeuvre de méthodes utilisant une représentation formelle du fonctionnement de ce système. Le but de ce module est de montrer comment formaliser les caractéristiques du système nécessaires à la vérification des propriétés que l'on souhaite établir. Nous y présentons des outils adaptés aux différentes phases de la modélisation.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Après une thèse sur la modélisation d’applications réparties au moyen de réseaux de Petri colorés, ma recherche s’est poursuivie dans ce domaine, notamment en exploitant les symétries intrinséques du système pour réduire la représentation du graphe des états accessibles. Je m’intéresse aussi à la prise en compte de caractéristiques temporelles dans la représentation du système, dans le but d’obtenir des résultats en moyenne sur le comportement quantitatif du système.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

S. Baarir, C. Dutheillet, S. Haddad, J.-M. Ilié : "On the Use of Exact Lumpability in Partially Symmetrical Well-Formed Nets", QEST05.
Y. Thierry-Mieg, C. Dutheillet, I. Mounier : "Automatic Symmetry Detection in Well-Formed Nets", ICATPN 2003
L. Capra, C. Dutheillet, G. Franceschinis, J.-M. Ilié : "Towards Performance Analysis with Partially Symmetrical SWN", MASCOT'99
C. Dutheillet, J.-M. Ilié, D. Poitrenaud, I. Vernier-Mounier : "State-Space-Based Methods and Model Checking", in Petri nets for Systems Engineering
L. Capra, C. Dutheillet, G. Franceschinis, J.-M. Ilié : "Exploiting Partial Symmetries for Markov Chain Aggregation", ENTCS, vol. 39

Acronyme : msvSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Musique et science au XXème siècleResponsable : Georges BlochRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce cours expose les mouvements d'idées dans la musique au XXème siècle et leurs relations avec les sciences et les technologies.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maître de conférences à l'Université de Strasbourg et compositeur.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : noyauSpécialité : SAR6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : Architecture avancée des noyaux des systèmes d'exploitationResponsable : Pierre SENSRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Présenter de manière approfondies les stratégies internes des systèmes d'exploitation. Les concepts seront illustrés par l'étude approfondie des mécanismes internes des systèmes Unix et Windows.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Pierre Sens est professeur à l'Université Paris 6. Il a obtenu sa thèse de doctorat de l'Université Paris 6 en 1994 et habilitation à diriger les recherches en 2000. Il anime l'équipe Regal commune entre le LIP6 et l'INRIA Rocquencourt. Ses thèmes de recherche sont les systèmes répartis à large échelle (grille et pair-à-pair), la tolérances aux fautes (détecteurs de fautes, réplication), les algorithmes répartis.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

M. Bertier, L. Arantes, P. Sens.Distributed Mutual Exclusion Algorithms for Grid Applications: a Hierarchical Approach. Journal of Parallel and Distributed Computing (JPDC). Elsevier, 2005.
F. Picconi, J-M. Busca, P. Sens. Exploiting network locality in a decentralized readwrite peer-to-peer file systems. Proc of the 10th International Conference on Parallel and Distributed Systems (ICPADS '04), Newport Beach (USA), July 2004. IEEE Society Press
O. Marin, M. Bertier, P. Sens. DARX - A Framework for the Fault-Tolerant Support of Agent Software. 14th. IEEE International Symposium on Software Reliability Engineering (ISSRE'03) IEEE Computer Press
M. Bertier, O. Marin, P. Sens. Performance Analysis of Hierarchical Failure Detector. Proceedings of the International Conference on Dependable Systems and Networks (DSN '03), San Francisco, Juin, 2003 (IEEE Computer Press)
M. Bertier, O. Marin, P. Sens. Implementation and performance of an adaptable failure detector. Proc. of the International Conference on Dependable Systems and Networks (DSN'02), Main Track: Dependable Computing and Communications, Washington DC, USA, Juin, 2002 (IEEE Society Press).

Acronyme : nresSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Nouveaux réseaux et servicesResponsable : Timur FRIEDMANRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Donner aux étudiants une vision des nouveaux réseaux et services. Le cours devra être fortement prospectif et présenter les architectures de réseaux et services émergents.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maître de conférences, réseaux informatiques, UPMC/LIP6, 2002-. PhD, Computer Science, Univ. of Massachusetts Amherst, 2002. Masters, Computer Science, Univ. of Massachusetts Amherst, 1995. Masters, Management, Stevens Inst. of Technology, 1991. Bachelors, Harvard Univ., 1987. Responsable, UE NRES, 2005-2006.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Jérémie Leguay, Timur Friedman, Vania Conan and Serge Fdida. "Connectivity Aware Routing In Ad-hoc Networks." Proc. IFIP PWC'05.
Timur Friedman, Ramón Cáceres, Alan Clark, Kevin Almeroth, Robert Cole, Nick Duffield, Kaynam Hedayat, Kamil Sarac and Magnus Westerlund. "RFC 3611: RTP Control Protocol Extended Reports (RTCP XR)." IETF, Nov. 2003.
Ramón Cáceres, Nick Duffield and Timur Friedman. "Impromptu Measurement Infrastructures using RTP." Proc. IEEE Infocom 2002.
Nick Duffield, Joseph Horowitz, Don Towsley, Wei Wei and Timur Friedman. "Multicast-Based Loss Inference with Missing Data." IEEE JSAC, vol. 20, no. 4, pp. 700-713. May, 2002.
Andrew Adams, Tian Bu, Ramón Cáceres, Nick Duffield, Timur Friedman, Joseph Horowitz, Francesco Lo Presti, Sue Moon, Vern Paxson and Don Towsley. "The Use of End-to-End Multicast Measurements for Characterizing Internal Network Behavior." IEEE Communications Magazine. May, 2000.

Acronyme : ocaiSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Optimisation continue et applications industriellesResponsable : Michel MINOUXRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce cours a pour but de présenter les principaux modèles et algorithmes de résolution de problèmes d'optimisation linéaires et non linéaires susceptibles de se poser dans de nombreux contextes d'applications industrielles : optimisation de la production, sélection optimale de projets, affectation de personnels, optimisation d'itinéraires, localisation de services, etc. De nombreuses études de cas seront présentées pour illustrer les principaux modèles et la façon de mettre en oeuvre les méthodes de résolution.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Michel Minoux est auteur d'un ouvrage de reference en optimisation intitule 'Programmation Mathematique: Theorie et Algorithmes' (Dunod 1983, J Wiley & Sons 1986)ainsi que de nombreux travaux de recherche theoriques ou appliques parus dans des revues internationales. La matiere de ses enseignements s'appuie en partie sur des etudes de cas empruntes aux nombreux projets industriels (transports, telecommunications, energie) auxquels il a participe depuis plus de vingt ans.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Depuis 1975, plus de 70 publications dans des revues internationales telles que Discrete Mathematics, Discrete Applied Maths, European Journal of Operational Research, Annals of OR, Information Process. Letters, Linear Algebra and Appl., etc.
Collaborations industrielles en cours pour l'encadrement de theses CIFRE avec France Telecom, EDF, ILOG, Air Liquide.
Membre du comite editorial de plusieurs revues scientifiques internationales: Annals of OR, Telecommunication Systems, Computational Operations Research, Discrete Optimization.

Acronyme : ocavSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Optimisation combinatoire appliquée aux circuits VLSI (Combinational Optimisation for VLSI design automation)Responsable : Alix MUNIERRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 30h00/5 semaines)Contenu

Le but de ce cours est de présenter plusieurs problèmes spécifiques à la conception de circuit et les techniques de résolution généralement utilisées. La plupart de ces problèmes étant NP-complets, ce cours permet d'illustrer par des exemples concrets les techniques d'optimisation combinatoire classiques.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Je travaille depuis plusieurs années sur des problèmes d'optimisation combinatoire pour la conception de circuits et de systèmes embarqués. Il s'agit d'une démarche pluri-disciplinaire qui fait le lien entre une méthodologie classique en optimisation combinatoire et des problèmes pratiques. Ce cours est partagé avec Ivan Augé.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Publications dans des revues de recherche opérationnelle.
Co-auteur du livre "Exercices et problèmes corrigés d'algorithmique", dunod, 2003.

Acronyme : oiSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Ordonnancement en informatiqueResponsable : Claire HANENRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Introduire les nouveaux modèles associés au problèmes d’ordonnancement spécifiquement informatiques. Aborder quelques techniques de résolution exactes et approchées.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Professeur à l'université Paris X Nanterre et chargée de cours à l'UPMC. Membre du LIP6. Thèmes de recherche: problèmes d'ordonnancement liés à l'informatique parallèle et embarquée, conception et analyse d'algorithmes approchés. Enseigne l'optimisation combinatoire et les problèmes d'ordonnancement, l'algorithmique et l'architecture des ordinateurs. Animation d'un groupe de travail sur l'ordonnancement pour le parallélisme pendant 6 ans au sein du GDR ARP.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

B. Baynat, P. Chrétienne, C. Hanen, S. Kedad-Sidhoum, A. Munier-Kordon et C. Picouleau (2003) "Exercices et Problèmes d'Algorithmique". Dunod.
V. Do, C. Hanen et Y. Zinder (2003) "Scheduling UET tasks and preemptive tasks on parallel processors under the restriction of precedence constraints". In Proceedings of the 6th workshop on Models and Algorithms for Planning and Scheduling Problems.
C. Hanen et A. Munier-Kordon (2002) "Minimizing the volume in scheduling an outtree with communication delays and duplication". Parallel Computing, Vol 28, pp. 1573--1585.
C. Hanen et Y. Zinder (2005)"The worst-case analysis of the Gare-Johnson algorithm for preemptive tasks". In Proceedings of MISTA 05, New-York, Juillet 2005.
Membre du GDR RO.

Acronyme : oidmSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Outils industriels du dataminingResponsable : Françoise FOGELMANRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce cours vise à présenter le data mining du point de vue informatique et industriel. On insistera en particulier sur les aspects opérationnels liés à l'utilisation du data mining dans la vie de « tous les jours ». On décrira en particulier les outils informatiques (Java Data Mining, Predictove Modeling Markup Language, SQL Multi-média), le mining de bases de données, les composants de la business intelligence (reporting OLAP), une série d’applications : analyse clients (marketing, fraude, questionnaires…), credit scoring, analyse qualité. Le cours sera complété par des TP axés sur des problématiques fonctionnelles rencontrées dans l’industrie.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Françoise Soulié Fogelman est titulaire d'une thèse d'Etat en data mining. Elle a une expérience d'une vingtaine d'années dans ce domaine et en est considérée comme un expert. Elle dispose d'une double expérience universitaire (jusqu'à 1992) et industrielle ensuite.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Françoise Soulié Fogelman est à l'origine de la première équipe française sur les réseaux de neurones, alors qu'elle était professeur des universités (en dernier lieu à Paris 11), elle a dirigé une vingtaine de thèses en data mining (réseaux de neurones). Elle est auteur d'une centaine d'articles scientifiques et éditeur de plusieurs ouvrages sur le data mining. Elle a réalisé et encadré de nombreux projets data mining dans le monde industriel (connaissance clients, scoring, risque crédit).


Acronyme : orattSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Optimisation des réseaux, applications aux télécommunications et aux transportsResponsable : Michel MINOUXRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

L'optimisation des réseaux, que ce soit dans le domaine des télécommunications ou des transports, constitue un des grands axes d'application de la Recherche Opérationnelle dans l'industrie. Ce cours a pour objectif de présenter un panorama aussi complet que possible de la problématique de ce domaine, en y incluant : -l'acquisition de connaissances de base sur l'architecture l'organisation et le fonctionnement des réseaux de télécommunications ou de transports ; - une présentation des principaux modèles de base et des algorithmes de résolution pour des problèmes liés, par exemple, à la recherche de topologies ou de dimensionnements optimaux, au choix de renforcements ou de plans de secours optimises, à la minimisation des phénomènes de congestion, des délais ou des retards, etc.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Michel Minoux anime depuis plus de 10 ans au sein du Laboratoire LIP6 une equipe de recherche 'Modelisation et Optimisation des Systemes' dont un des axes principaux est lie a l'optimisation structurelle et a l'optimisation des flux dans les reseaux, les applications principales se situant dans les telecommunications et les transports. Il est l'auteur de deux articles de synthese qui sont des references dans le domaine, l'un paru dans la revue 'Networks'(1989) et l'autre dans la serie 'Annals of Operations Research' (2001). Il a par ailleurs ete l'organisateur d'ensemble du projet europeen CALMA sur l'optimisation du choix des frequences dans les reseaux mobiles de telecommunications. Il est Editeur Associe de la revue 'Telecommunication Systems'.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Depuis 1975, plus de 70 publications dans des revues internationales telles que Networks, Discrete Mathematics, Discrete Applied Mathematics, Operations Research Letters, Annals of Discrete Maths, Discrete Optimization.
Collaborations industrielles en cours pour l'encadrement de theses CIFRE avec France Telecom, EDF, ILOG Air Liquide.
Membre du comite editorial de plusieurs revues scientifiques internationales: Annals of OR, Telecommunication Systems, Computational OR, Discrete Optimization.

Acronyme : osdcaoSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Outils et structures de données pour la CAO (Integrated data-base for VLSI CAD)Responsable : Jean-Paul CHAPUTRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 12h00/4 semaines)(TD/TME: 16h00/4 semaines)Contenu

Toutes les chaînes de CAO micro-électroniques sont organisées autour d'une structure de donnée intégrée permettant de représenter les différentes vues d'un circuit intégré. Ce module très pratique décrit en détail les structures de donnée ainsi que les APIs de la chaîne de CAO ALLIANCE développée au LIP6. (ALLIANCE est diffusée par l'UPMC en tant que logiciel libre, est utilisée dans plus de 200 Universités dans le monde).
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Jean-Paul Chaput est ingénieur système au pôle ASIM du LIP6. Il participe à la maintenance et au développement de la chaîne libre de CAO-VLSI Alliance. Il travaille actuellement sur la prochaine évolution majeure de d'Alliance: Coriolis, un ensemble d'outils intégrés de placement/routage pour les circuits nanométriques.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Nero, routeur fin de la chaîne Alliance (écrit en C++).
Isobar, interfaçage Python/C++ de la base de données Hurricane sur laquelle est implémentée Coriolis.
Participation à la spécification de la définition de Stratus, language de description procédural de netlist (écrit en Python).
Eolienne, routeur fin de Coriolis (écrit en C++).

Acronyme : otatSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Outils pour le traitement automatique du texteResponsable : Massih-Reza AMINIRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD/TME: 2h00)Contenu

Le cours introduit les outils et les techniques de la recherche d'informations textuelles et semi-structurées (XML). Une première partie donne les bases théoriques et les principaux concepts. La seconde partie est consacrée au développement d'applications: veille technologique sur le web, moteurs de recherche, extraction d'information, filtrage, résumé, hot line automatique, analyse de réponses utilisateurs en texte libre, etc.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Je suis membre de l'équipe connexionniste dirigée par Patrick Gallinari. Je m'intéresse à l'étude théorique des modèles d'apprentissage automatique (l'apprenabilité et la stabilité) ainsi qu'à leur développement (aspect algorithmique). Je valide empiriquement les modèles que je propose sur les tâches issues du domaine de la Recherche d'Information comme le résumé automatique ou la segmentation thématique de textes.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Je participe à plusieurs projets RNTL et j'ai une collaboration active avec mes collègues des universités anglaises et canadiennes (ce qui se traduit par des publications)
J'ai développé le démonstrateur S.A.R.A (Système d'Aide au Résumé Automatique) pour le résumé automatique de textes.
* Generalisation Error Bounds for Classifiers Trained with Interdependent Data Usunier N., Amini M.-R., Gallinari P. Advances in Neural Information Processing Systems 18 (NIPS 2005).
* Semi-Supervised Learning with Explicit Misclassification Modeling Amini M.-R., Gallinari P. Proceedings of the 18th International Joint Conference on Artificial Intelligence (IJCAI 2003).
* The Use of Unlabeled data to Improve Supervised Learning for Text Summarization. Amini M.-R., Gallinari P. Proceedings of the 25th International ACM SIGIR Conference on Research and Development in Information Retrieval (SIGIR 2002).

Acronyme : paprSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Programmation et architecture des processeurs réseaux (Network processors programming & architecture)Responsable : Daniela GENIUSRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 20h00/5 semaines)(TD/TME: 10h00/5 semaines)Contenu

Cette UE conçu conjointement par les deux départements réseaux et architecture du LIP6 propose une étude de cas détaillée d'une application massivement parallèle intégrée sur puce.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

co-conception matérielle-logicielle (2 ans de postdoctorat chez INRIA et Philips Recherche), applications plate-formes multiprocesseurs intégrés sur puce en particulier dans le domaine du traitement réseaux, compilation pour optimisation cache
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

A. Cohen, D. Genius. A. Kortebi, M. Duranton, Z. Chamski, P. Feautrier, "Multi-Periodic Process Networks: Prototyping and Verifying Stream-Processing Systems", Proceedings of EuroPar'02, Paderborn, Germany, August 2002, Springer LNCS
S. Berrayana, E. Faure, D. Genius, F. Petrot, "Modular On-Chip Multiprocessor for Routing Applications", in: M. Danelutto, D. Laforenza, M. Vanneschi, eds., Europar 2004, Pisa, Italy, p. 846-855, Springer LNCS
Participante du Projet SANDRA (Videoprocesseur Haute Résolution à architecture innovatrice) chez Philips Recherche
Divers TME basés sur des composants SOCLIB (bibliothèque des composants developpés chez ASIM) et le modèle MWMR (multi-écrivain multi-lecteur) d'Alain Greiner et Etienne Faure
P. Hanlon, D. Chung, S. Chatterjee, D. Genius, A. Lebeck and E. Parker, "The Combinatorics of Cache Misses during Matrix Multiplication", (first author Phil Hanlon) submitted to JCSS March'00, vol. 63 No. 1, August 2001, pp. 80-126

Acronyme : pc2rSpécialité : STL6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : Programmation concurrente, réactive et répartieResponsable : Emmanuel CHAILLOUXRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Comprendre la programmation concurrente (concepts fondamentaux, aspects théoriques et pratiques) et son utilisation pour l'expression d'algorithmes, justifier la programmation réactive pour la conservation du déterminisme , maitriser le modèle client/serveur (protocoles, ressources utilisées, modèles à n-acteurs) , savoir déployer des objets répartis (coût des appels distants, gestion mémoire, sécurité).
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes thèmes de recherche sont articulés autour des langages fonctionnels statiquement typés, en particulier du langage Caml. Ces travaux s'inscrivent dans le développement d'environnement de programmation (compilation efficace, interopérabilité et aide au développement), dans la réalisation d'applications justifiant l'utilisation de tels langages et dans l'intégration d'autres paradigmes de programmation (parallélisme, programmation par objets) dans le cadre confortable du typage statique.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

E. Chailloux/P. Manoury/B. Pagano, Développement d'applications avec Objective Caml, O'Reilly 2000
E. Chailloux/C. Foisy, A portable Implementation for Objective Caml Flight, Parallel Processing Letters 2003
E. Chailloux, Dynamic Object Typing in Objective Caml, International LISP Conference 2002
R. Montelatici/E. Chailloux/B. Pagano, Objective Caml on .NET : The OCamil Compiler, .NET Technologies, 2005
E. Chailloux/J. Verlaguet, HirondML: Fair Threads Migrations for Objective Caml, HLPP 2005

Acronyme : pcmSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Perception et cognition musicaleResponsable : Daniel PRESSNITZERRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

L'objectif de ce cours est de partir de la description physique des sons pour en arriver à l'étude de l'expérience perceptive d'un auditeur. Les processus permettant de transformer un ensemble de vibrations acoustiques en musique dans la tête d'un auditeur sont nombreux et complexes; ils font l'objet d'un champ de recherche riche et dynamique.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Je suis chargé de recherche au CNRS, au sein de l'équipe Audition de Paris 5 - Ecole Normale Supérieure, département d'Etudes Cognitives. Je m'intéresse à la perception auditive, en combinant psychophysique, modélisation et physiologie. La musique est l'un de mes champs d'intérêt, ainsi que les aides pour personnes malentendantes. Etudes : diplôme d'ingénieur, thèse à l'Ircam, postdoc au Centre for the Neural Basis of Hearing à Cambridge, UK. Responsable d'UE pour le Master de sciences cognitives (EHESS/P5/ENS) et pour Atiam.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Pressnitzer et al. (2005) Auditory Signal Processing: Physiology, Psychoacoutics and Models. New York: Springer.
Pressnitzer, Patterson, Krumbholz (2001) The Lower Limit of Melodic Pitch. J. Acoust. Soc. Am., 109 : 2074-2084.
Consultant pour la société Advanced Bionics, perception de la musique sous implant cochléaire (2004-).
Coordinateur de projet ACI CNRS, ?Bases neuronales de l?illusion de continuité auditive? (2001-2004).
prix Yves Rocard de la société Française d?Acoustique (2000)

Acronyme : pdmlSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Programmmation discrète et modèles linéairesResponsable : Alain BillionnetRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Préparer les étudiants à aborder les problèmes d'optimisation discrète que l'on rencontre dans de nombreux domaines d'applications. Les différentes phases d'un projet seront examinées : formulation du problème, construction d'un modèle mathématique, résolution du modèle et mise en œuvre informatique, étude de la solution obtenue. On introduira également les méthodes dites polyédriques qui fournissent un cadre assez général fondé sur la recherche d'inégalités valides pour la résolution de problèmes d'optimisation combinatoire. Cette méthodologie a été à l'origine de progrès importants réalisés sur le traitement de problèmes fondamentaux comme celui du Voyageur de commerce. L'objectif du  cours est de faire comprendre les caractéristiques de l'approche, de présenter les descriptions polyédriques complètes de certains problèmes et les principales méthodes de recherche d'inégalités valides, et de montrer à travers certains problèmes phares l'efficacité de ces méthodes.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Enseignant en recherche opérationnelle (IIE-CNAM et Master STIC, spécialité MOCS)
Responsable de l’équipe de recherche “Optimisation combinatoire” du laboratoire CEDRIC
Co-Rédacteur en chef de la revue RAIRO-Operations Research
Responsable de la section d'enseignement Mathématiques et méthodes quantitatives à l'Institut d'Informatique d'Entreprise du CNAM et de l'option Optimisation de 3ème année
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

A.BILLIONNET, Using Integer Programming to Solve the Train Platforming Problem. Transportation Science, 37, 2003, 213-222.
A.BILLIONNET and E.SOUTIF, Using a mixed integer programming tool for solving the 0-1 quadratic knapsack problem. INFORMS Journal on Computing, 16, 2004, 188-197.
A.BILLIONNET and E.SOUTIF, An exact method based on lagrangian decomposition for the 0-1 quadratic knapsack problem. European Journal of Operational Research , 157, 2004, 565-575.
A.BILLIONNET, S.ELLOUMI and L.GROUZ-DJERBI, Designing radio-mobile access networks based on Synchronous Digital Hierarchy rings. Computers & Operations Research, 32, 2005, 379-394.
A.BILLIONNET and S.ELLOUMI. Using a mixed integer quadratic progamming solver for the unconstrained quadratic 0-1 problem. A paraître dans Mathematical Programming.

Acronyme : perfSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Performances des réseauxResponsable : Bruno BAYNATRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Toute conception de système doit nécessaire s'accompagner d'une évaluation de performances préalable. Cette évaluation de performances passe par une étape de modélisation, étape à la fois délicate et très importante : délicate car aucune méthodologie de modélisation n'existe et que seule l'étude de nombreux exemples peut aider à la conception d'un modèle valide très importante car toute l'analyse de performances et donc le dimensionnement du système reposent sur elle.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Bruno Baynat est Maître de Conférence en Informatique à l’Université Pierre et Marie Curie depuis 1991. Il travaille dans le domaine de la modélisation et de l’évaluation de performances des systèmes. Actuellement, ses recherches concernent le développement de modèles analytiques pour l’évaluation des performances des réseaux filaires (modèles de trafic ON/OFF, multicast, etc.), des réseaux Ad Hoc (couche MAC) et des réseaux cellulaires (GSM/GPRS/EDGE/UMTS). Son objectif est toujours de concevoir des modèles simples permettant à la fois une analyse qualitative du comportement de base du système et une analyse quantitative rapide des performances. Les modèles les plus couramment utilisés sont à base de processus stochastiques, de chaînes de Markov et de réseaux de files d’attentes.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Baynat B., « La théorie des files d’attente : des chaînes de Markov aux réseaux à forme produit », éditions Hermès, ISBN 2-7462-0120-8, Paris, juin 2000.
M. Coupechoux, B. Baynat, T. Lestable, C. Bonnet et V. Kumar, « Improving the MAC Layer of Multi-Hop Netwlorks », Kluwer Wireless Communication Journal, Special Issue on SW’03, Vol. 29, pp. 71-100, Avril 2004.
M. Coupechoux, B. Baynat, C. Bonnet et V. Kumar, « CROMA – An Enhanced Dynamic Slot Allocation Protocol for MANETS », ACM MONET (Mobile Networks and Application), Special Issue on Algorithmic Solutions for Wireless, Mobile, Ad Hoc and Sensor Networks, Vol. 10, N°2, 2004.
G. Nogueira, B. Baynat et P. Eisenmann, « An analytical model for the dimensioning of a GPRS/EDGE network with a capacity constraint on group of cells », 11th Annual ACM International Conference on Mobile Computing and Networking (ACM MobiCom 2005), Cologne, Allemagne, août 2005.
B. Baynat et P. Eisenmann, « Towards an Erlang-like formula for GPRS/EDGE network engineering », 2004 IEEE International Conference on Communications (ICC 2004), Paris, France, juin 2004.

Acronyme : periSpécialité : ACSI6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Gestion des périphériquesResponsable : Francois PECHEUXRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Cette unité d'enseignement très pratique, vise à donner aux étudiants une connaissance détaillée des mécanismes matériels et logiciels utilisés dans les opérations d'entrées sorties et de leur interaction avec le système d'exploitation. Cette connaissance doit leur permettre de concevoir ou de modifier des pilotes de périphériques sous UNIX.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Je suis Enseignant-Chercheur dans l'Equipe ACSI du LIP6. Je travaille sur la modélisation multi-abstraction de composants numériques complexes et sur la simulation efficace de systèmes sur puce multi-processeurs à espace mémoire partagé (traitement vidéo, réseau). Je m'intéresse également aux langages de modélisation de systèmes à temps discret (VHDL, Verilog, systemC) et à temps continu (VHDL-AMS, Verilog-AMS, SystemC-AMS), ainsi qu'à la synthèse de systèmes sur composants programmables. J'enseigne l'architecture des ordinateurs en L3, M1 et M2, la gestion et la programmation des périphériques et M1, les langages de description de matériel (HDL) en M2, et le prototypage rapide d'application mixtes matérielles/logicielles sur FPGA.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : pingSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Projet d’ingénierie IADResponsable : Monique BARONRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

L'UE projet d'ingénierie vise la réalisation d'un projet, en binôme ou en groupe, sous l'encadrement d'un ou de plusieurs intervenants. Le projet a pour objet la mise en œuvre et l'approfondissement de techniques, outils et méthodes présentés dans les autres UEs des parcours professionnels, ainsi que de principes de génie logiciel. Le projet donne lieu à un rapport écrit et à une soutenance orale. Un des objectifs de cette UE est de préparer les étudiants au stage en milieu industriel.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

MC (HC), j'enseigne l'IA à Paris 6 depuis 1984, en maîtrise, DEA et DESS, notamment la résolution de problèmes, la logique et Prolog, la représentation des connaissances et la modélisation de raisonnements (avec des logiques non classiques), en encadrant la réalisation de différents projets. J'ai développé une partie de ces enseignements en lien avec mes activités de recherche dans le domaine EIAO-EIAH, où j'ai notamment participé à l'animation scientifique du groupe EIAO du PRC-IA et à l'organisation des "Journées EIAO" (de 1989 à 1997). Responsable pédagogique du DESS IA (1997-2004), puis des parcours pro. de la spécialité IAD.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Baron M., Vivet M., Modélisations de connaissances pour des environnements interactifs d'apprentissage avec ordinateur, Actes des 5èmes Journées Nationales du PRC-GDR Intelligence Artificielle (CNRS-MRT), Nancy, Editions Teknéa, 1995, 239-252.
Balacheff N., Baron M., Desmoulins C., Grandbastien M. et Vivet M., Conception d'environnements interactifs d'apprentissage avec ordinateur - Tendances et perspectives, 6èmes Journées Nationales du PRC-GDR Intelligence Artificielle, Grenoble, 1997, Hermès, 315-337
Baron M., Introduction, N° spécial Modélisation de l’apprenant, Sciences et Techniques éducatives, Vol.5(2), Hermès, juin 1998, 117-122.
Projet RNTL ACEDU (2002-2005), co-responsable du lot "Ingénierie des connaissances et parcours pédagogiques" (participation à la conception de logiciels "métiers").
B. Toledano, M. Baron et H. Giroire (2005) "OBGeXE: An Ontology-Based Metadata Editor for Qualification of Learning Objects". In 17th CAISE Workshops (SW-WL'05), Vol 1, pp. 661--672, FEUP, Porto, Portugal.

Acronyme : posixSpécialité : SAR6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : C et interfaces de système d'exploitation portable (POSIX)Responsable : Bertil FOLLIOTRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Apprentissage des bibliothèques POSIX, programmation système en C avec usage de bibliothèques standardisées.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Docteur en 1992, puis habilité à diriger des recherches en 1996, mes enseignements incluent le C/C++, la programmation objet, les systèmes d'exploitation, UNIX, les systèmes répartis.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Nombreuses réalisations autour : des systèmes d'exploitation répartis, du placement dynamique, de la répartition de charge, de la tolérance aux fautes, de la mémoire réparties partagées, des nouvelles architectures informatiques (haut-débit, multi-réseaux, mobile) et particulièrement, une plate-forme adaptative multi-langue : la machine virtuelle virtuelle.
Encadrement régulier d'étudiants du module "projet".

Acronyme : pp1Spécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Pratique professionnelle 1Responsable : Gil BLAINRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Présenter et faire faire l'apprentissage des principes des règles d'organisation des structures de production. Mettre en oeuvre les outils organisationnels et leurs informatisations (Workgroup, Workflow, Website, Intranet, Extranet, etc.)
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Assistant,maitre-assistant,maître de conférence depuis 1968 à l'institut de programmation puis à l'ufr d'informatique de l'UPMC. Durant toute cette période j’ai organisé plusieurs enseignements en système et programmation, Notamment à partir de 1969 en langage objet autour de Simula67 et pascalobjet. J’ai par ailleurs assumé de nombreuses responsabilités aux frontières de la recherche , l’industrie et l’administration : Responsable des moyens de calcul de l’UFR et administrateur du cicrp durant 6 ans. Rapporteur auprès de différents comités tant au ministère de l’éducation que de ceux de l’industrie et de la recherche. Conseiller scientifique du comite pour la productivité dans l’assurance. Conseiller scientifique auprès du directeur technique de Thomson-CSF En disponibilité, puis en détachement de 1981 à 1987, j’ai assumé les fonctions de Directeur –adjoint à l’agence de l’informatique en charge de la formation, puis de Conseiller technique auprès du premier ministre en charge du plan Informatique Pour Tous. Enfin de 1987 à ce jour j’ai réintégré l’université où j’ai animé le DESS Génie des Logiciels Applicatifs et une équipe de recherche ( 7 thèses présentées) Métafor du Thème OASIS du LIP6 et parallèlement fondé avec des thésards les sociétés ACKIA ET Safatech.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Développement avec les thèsards successifs et les étudiants du DESS GLA d'un atelier de méta modélisation : MétaGen
Application de la démarche Metafor à la réalisation d'un atelier de réalisation d'applicatifs bancaire dans le cadre du projet Européen FIBOF
Application de la démarche Metafor à la réalisation d'un atelier de scénarisation de produits multimédia dans le cadre d'un projet RIAM : Metagenedit
Participation au consortium ObjectWare dans la cadre du project RNTL Impact
Développement du projet ICREM(Informatisation des comptes rendus d'éxamens médicaux) avec Bernard Huet : objet de plusieurs communications

Acronyme : pp2Spécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Pratique professionnelle 2Responsable : Gil BLAINRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Faire réaliser un projet en groupe pour éprouver les procédures définies en PP1
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Assistant,maitre-assistant,maître de conférence depuis 1968 à l'institut de programmation puis à l'ufr d'informatique de l'UPMC. Durant toute cette période j’ai organisé plusieurs enseignements en système et programmation, Notamment à partir de 1969 en langage objet autour de Simula67 et pascalobjet. J’ai par ailleurs assumé de nombreuses responsabilités aux frontières de la recherche , l’industrie et l’administration : Responsable des moyens de calcul de l’UFR et administrateur du cicrp durant 6 ans. Rapporteur auprès de différents comités tant au ministère de l’éducation que de ceux de l’industrie et de la recherche. Conseiller scientifique du comite pour la productivité dans l’assurance. Conseiller scientifique auprès du directeur technique de Thomson-CSF En disponibilité, puis en détachement de 1981 à 1987, j’ai assumé les fonctions de Directeur –adjoint à l’agence de l’informatique en charge de la formation, puis de Conseiller technique auprès du premier ministre en charge du plan Informatique Pour Tous. Enfin de 1987 à ce jour j’ai réintégré l’université où j’ai animé le DESS Génie des Logiciels Applicatifs et une équipe de recherche ( 7 thèses présentées) Métafor du Thème OASIS du LIP6 et parallèlement fondé avec des thésards les sociétés ACKIA ET Safatech.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Développement avec les thèsards successifs et les étudiants du DESS GLA d'un atelier de méta modélisation : MétaGen
Application de la démarche Metafor à la réalisation d'un atelier de réalisation d'applicatifs bancaire dans le cadre du projet Européen FIBOF
Application de la démarche Metafor à la réalisation d'un atelier de scénarisation de produits multimédia dans le cadre d'un projet RIAM : Metagenedit
Participation au consortium ObjectWare dans la cadre du project RNTL Impact
Développement du projet ICREM(Informatisation des comptes rendus d'éxamens médicaux) avec Bernard Huet : objet de plusieurs communications

Acronyme : ppaSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Programmation parallèle avancéeResponsable : Jean-Luc LAMOTTERépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Les machines les plus puissantes (cent Téraflops en 2005), les grilles de calcul, et de "l'internet computing" engendrent de nouvelles techniques de programmation à grande échelle. Des applications nouvelles peuvent être maintenant résolues et d’autres attendent par manque de puissance de calcul. Le but de ce module est de permettre aux étudiants de pouvoir répondre à cette évolution.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes travaux de recherche au sein de l'équipe ANP (Algorithmique Numérique et Parallélisme) du LIP6 s'articulent autour de la validation des logiciels numériques séquentielles et parallèles et la parallélisation d'applications numériques. Depuis 1989, j'ai été amené à développer un certain nombres d'applications sur différentes machines parallèles. Autre intervenant : Serge Petiton.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

J.-L. Lamotte, A tool for the numerical validation of parallel code programming with Fortran 77 and PVM, Proceeding of the second european conference EuroPVM'95, Lyon, France,1995,Hermes,173-178.
R. Alt and J.-L Lamotte, Parallel integration across time of initial value problems using PVM, Proceeding of the third european conference EuroPVM'96, Munich, Germany, 1996, Springer, Lecture notes in Computer Sciences, 1156, 323-326
O. Gluck, J-L. Lamotte, A. Greiner, Influence of system calls and interrupts on the performance of a PC cluster using a remote DMA communication primitive, Third International Conference on Parallel and Distributed Computing, Applications and Technologies, PDCAT'02, Kanazawa, Japan,2002, 414-421.
J.-L. Lamotte, Parallelization of the CESTAC Method on shared memory and distributed memory computers, 10th International Symposium on Scientific Computing, Computer Arithmetic, and Validated Numerics, SCAN2002, GAMM-IMACS, 2002.

Acronyme : ppar Spécialité : SAR 3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Programmation ParallèleResponsable : Jean-Luc LamotteRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TME: 2h00) Contenu

Les techniques de programmation parallèle sont utilisées dans l'ensemble des domaines qui nécessitent une très grande puissance de calcul : bases de données géantes (moteur de recherche, ...), imagerie, météorologie, climatologie, simulation d'explosion atomique, analyse du génome, etc... Le but de ce module est de sensibiliser les étudiants à la programmation d’applications parallèles. Après une présentation générale sur le parallélisme et ces applications, le cours abordera l’architecture des machines parallèles, leur organisation mémoire et leur réseau de communication. Nous aborderons également la programmation parallèles sous deux aspects : parallèlisme de données et parallélisme de tâches. Les concepts seront mis en œuvre au moyen de librairie MPI.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes travaux de recherche au sein de l'équipe ANP (Algorithmique Numérique et Parallélisme) du LIP6 s'articulent autour de la validation des logiciels numériques séquentielles et parallèles et la parallélisation d'applications numériques. Depuis 1989, j'ai été amené à développer un certain nombres d'applications sur différentes machines parallèles..
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

J.-L. Lamotte, A tool for the numerical validation of parallel code programming with Fortran 77 and PVM, Proceeding of the second european conference EuroPVM'95, Lyon, France,1995,Hermes,173-178.
R. Alt and J.-L Lamotte, Parallel integration across time of initial value problems using PVM, Proceeding of the third european conference EuroPVM'96, Munich, Germany, 1996, Springer, Lecture notes in Computer Sciences, 1156, 323-326
O. Gluck, J-L. Lamotte, A. Greiner, Influence of system calls and interrupts on the performance of a PC cluster using a remote DMA communication primitive, Third International Conference on Parallel and Distributed Computing, Applications and Technologies, PDCAT'02, Kanazawa, Japan,2002, 414-421.
J.-L. Lamotte, Parallelization of the CESTAC Method on shared memory and distributed memory computers, 10th International Symposium on Scientific Computing, Computer Arithmetic, and Validated Numerics, SCAN2002, GAMM-IMACS, 2002.


Acronyme : ppimSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Paradigmes de programmation en informatique musicaleResponsable : Carlos AgonRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Donner aux étudiants la maîtrise des techniques de programmation nécessaires à la construction d'outils logiciels utilisables par les professionnels de la musique.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Je suis chercheur en informatique et je m’intéresse surtout aux langages de programmation et à la logique. Mon activité est reliée notamment à l’informatique musicale et plus particulièrement la composition assistée par ordinateur (CAO). La CAO, telle que je la conçois, privilégie l’approche symbolique pour l’étude de la musique. J’ai développé diverses applications basées sur des techniques informatiques, comme la programmation visuelle, par contraintes et par objets. Actuellement je suis chargé de recherche à l’Ircam-CNRS (UMR 9912).
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Formal Aspects of Iannis Xenakis' "Symbolic Music": A Computer-Aided Exploration of Compositional Processes. Agon Carlos, Andreatta Moreno, Assayag Gérard, Schaub Stephan. Journal of New Music Research. Juin 2004, vol. 33, n° 2, p. 145-159
On some theoretical and computational aspects of Anatol Vieru’s periodic sequences. Andreatta Moreno, Vuza Dan Tudor, Agon Carlos. Soft Computing. Septembre 2004, vol. 8, n° 9, p. 588-596
Computer Assisted Composition at Ircam : PatchWork & OpenMusic. Gérard Assayag, Camilo Rueda , Mikael Laurson, Carlos Agon, O. Delerue. Computer Music Journal 23:3, MIT Press, 1999
Conception et implémentation du logiciel OpenMusic, un langage pour la composition musicale
Chercheur et enseignant à l’Université Catholique, Bogota, Colombie. Développement d’une méthodologie pour la spécification des projets, basée sur des concepts cybernétiques.

Acronyme : prog Spécialité : IMA ECTS 3Niveau : M1Semestre : S1Titre : Mise à niveau en programmation Responsable : Séverine Dubuisson
Répartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 0h00)(TME:2h00) Contenu

Cours destiné à un public non-informaticien intégrant la spécialité Imagerie. Structures de données. Eléments d'algorithmique. Programmation structurée. Langage C. Exercices et mini-projets d'application
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maître de conférences à Paris 6 depuis septembre 2002, j'ai reçu une formation en informatique. Dans le cadre de mes recherches, j'utilise quotidiennement l'informatique comme outil, en particulier le langage C. J'ai monté un cours entier de langage C et participe à de nombreux autres enseignements dans ce même cadre (cours, TD, TP)
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE



Acronyme : projima Spécialité : IMA ECTS 3Niveau : M2Semestre : S4Titre : Projets Responsable : Dominique BéréziatRépartition hebdomadaire ou semestrielle(TME:4h00) Contenu

Plusieurs projets sont prévus dans la spécialité IMA, avec des spécificités selon les parcours.
Il s'agira en général de développer des méthodes à partir de leurs descriptions dans des articles et de les appliquer à des problèmes concrets de traitement d'images.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Le traitement de l'image en général et sur les données bio-médicales en particulier est le centre de mes activités de recherches, notamment sur les aspects dynamiques et sur la reconstruction de données. Enseigne depuis 1999 dans le domaine du traitement de l'image (IIE-Cnam, puis UPMC).
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

MAPVIS: A Map-projection based tool for Visualizing scalar and vectorial information lying on spheroidal surfaces., W. Rekik, D. Béréziat, S. Dubuisson, 2004.
Tracking of non-rigid structures evolving on 3D surfaces by compensating perspective view deformations, W. Rekik, D. Béréziat, S. Dubuisson, N. Puff, 2003.
Divers logiciels de visualisation de données (images, champs de vitesses), d'estimation de mouvement. (voir anp.lip6.fr/ bereziat).


Acronyme : projetSpécialité : toutes6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : ProjetResponsable : nombreux coordonnateurs et suivi de projet par les enseignants-chercheursRépartition hebdomadaire ou semestrielleContenu

L'objectif de cette UE est de pratiquer les domaines couverts par la spécialité. Encadrés par un ou plusieurs enseignants-chercheurs, les étudiants travaillent en groupe sur une réalisation pratique - matérielle ou logicielle - d'ampleur significative.. Il doit permettre aux étudiants de démontrer leur capacité à analyser et à résoudre un problème de taille réélle. Le projet est obligatoire dans tous les parcours. Les projets peuvent requérir des compétences venant de différentes spécialités, et donc être réalisés par des équipes d’étudiants provenant des spécialités concernées. Les étudiants apprennent alors à gérer des projets et des équipes pluri-disciplinaires au sein de l’informatique.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

L’encadrement des projets est pris en charge par l’ensemble de l’équipe pédagogique de la mention..
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE



Acronyme : protoSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Prototypage sur plate-forme FPGA (FPGA prototyping)Responsable : Franck WAJSBÜRTRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Module à vocation professionnalisante : prototypage rapide d'une d'application multi-tâches sur un émulateur FPGA industriel de type ALTERA.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : psSpécialité : IAD6 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Parole, multimédia et sonsResponsable : Yves GrenierRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Yves Grenier est Professeur à l'ENST où il dirige le département "Traitement du Signal et des Images ». Ses recherches portent sur le traitement de signaux multi-capteurs: filtrage d'antennes, localisation de sources reçues sur un réseau de capteurs. Il se concentre en particulier sur les applications de ces techniques à l'audio: prise de sons par réseaux de microphones, annulation d'échos acoustiques, réduction du bruit, séparation des sources, spatialisation par réseau de haut-parleurs.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Y.Grenier, «Interfaces audio-numériques», Editions Techniques de l'Ingénieur, nºTE 5 420, août 2005.
A.Aïssa-El-Bey, K.Abed-Meraim and Y.Grenier, «Blind separation of audio sources convolutive mixtures using parametric decomposition», IWAENC'05, Eindhoven, Pays-Bas, september 2005.
A.Aïssa-El-Bey, K.Abed-Meraim and Y.Grenier, «Blind separation of audio sources using modal decomposition», ISSPA'05, Sydney, Australie, august 2005.
M.Guillaume, Y.Grenier, G.Richard, «Iterative Algorithms for Multichannel Equalization», ICASSP 2005, Philadelphia, march 18-23, 2005.
DEVICE FOR CAPTURING AND RESTORING SOUND USING SEVERAL SENSORS, Inventeur Y.Grenier, brevet WO03037034, 1er mai 2003.

Acronyme : psiaSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Plates-formes pour les systèmes informatiques avancésResponsable : Eric GressierRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Acquérir une bonne connaissance de l'architecture des plate-formes pour systèmes répartis afin de connaître les solutions innovantes dans ce domaine.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Thèmes de Recherche développés pour la période 2002-2004 : Mon activité de recherche concerne les systèmes distribués temps réel depuis 1993. Elle a évolué vers la prise en compte des architectures à objets distribués type CORBA, notamment pour EDF R&D, puis des architectures à Composants ou fondées sur la programmation par Aspects jusqu'en 2002. Le domaine d'application visé était jusqu'à cette époque les systèmes de supervision pour l'informatique industrielle, avec une exploration spécifique du domaine de la radio logicielle jusqu'en 2004 à l'occasion d'un stagiaire de DEA chez Thalès.Depuis 2002, je me suis intéressé aux applications multimédia distribuées, en particulier au concert virtuel sur Internet, ce sujet fait l'objet d'une thèse. Cette application permet à des musiciens en des lieux différents de jouer ensemble la même pièce musicale à destination d'un public lui-même dispersé. La problèmatique scientifique à résoudre est celle de la synchronisation distribuée des flux audio, et de la cohérence perceptive pour la restitution des informations aux usagers (musiciens et auditeurs).Parallèlement, depuis 2003, pour mieux m'intégrer aux travaux de l'équipe multimédia et interface homme-machine dirigée par le Stéphane Natkin, je me suis intéressé au domaine des jeux multi-joueur en réseau sur téléphones mobiles, et plus particulièrement sur les plates-formes de jeux et des services qu'elles offrent aux éditeurs, aux opérateurs, aux hébergeurs ainsi qu'aux joueurs. Ce contexte lié aux jeux, sur des systèmes mobiles reliés par des réseaux hertzien est devenu le centre d'intérêt exclusif de mes travaux de recherche actuels. Ce sujet fait l'objet de deux thèses, l'une sur les services pour les jeux, et l'autre sur la spécialisation de java-RT pour les environnements Java de type J2ME susceptibles de fonctionner sur les téléphones mobiles.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Points fort de l'activité recherche 2002-2004 : Mes travaux sont de type recherche appliquée pour des domaines en pointe pour l'activité économique. Ils ont pour vocation de faire un transfert des savoirs recherche-industrie. Cet enrichissement mutuel bénéficie aussi aux enseignements. Mes activités de recherche mettent en relation plusieurs partenaires aussi bien académiques qu'industriels.
Participation à des projets réalisés au sein du CEDRIC projet RIAM DISERTIVI : projet RIAM,piloté par TF1, avec Alcatel et Nextream, le projet a consisté à étudier la faisabilité et à prototyper un service de télévision numérique sur ADSL (octobre 2002 à octobre 2003) projet MEGA : projet incitatif du GET, piloté par l'INT Evry, le projet a consisté à faire une étude des contraintes techniques et des usages pour la proposition de jeux multijoueurs sur mobiles (octobre 2003 à septembre 2004) projet RIAM JIMM : projet RIAM, piloté par Bouygues Telecom avec Infraworlds, le projet a pour objectif de réaliser un jeu mutijoueur sur mobiles en Java, et une bibliothèque de services en logiciel libre sur la forge objectweb appelée GASP (conforme aux spécifications de l'OMA sur les Gaming Services v2 (octobre 2004 à décembre 2005)
Selection de papier sur 2002-2004 : • Revues Internationales : Nicolas Bouillot, Eric Gressier-Soudan. Consistency Models for Distributed Interactive Multimedia Applications - Operating Systems Review vol. 38(4): pp 20 - 32, ACM, 2004. • Conferences Internationales : M. Simatic, S. Craipeau, A. Beugnard, S. Chabridon, MC. Legout, E. Gressier-Soudan. Technical and Usage Issues for Mobile Multiplayer Games. - In 5th International Conference on Computer Games: Artificial Intelligence, Design and Education, CGAID, pp. 134-138, 2004. E. Simon, E. Gressier-Soudan, J. Berthelin. Avoid LAN Switches IP Routers provide a better alternative for a Real-Time Communication System - In 2nd Intl WORKSHOP ON REAL-TIME LANS IN THE INTERNET AGE, Porto, Portugal. pp 85-88. July 2003. E. Becquet, H-N. Locher, E. Gressier-Soudan. Component-Based Industrial Messaging Service Design for Utilities - In ETFA'03. 9th IEEE International Conference on Emerging Technologies and Factory Automation. pp 622-628. Lisbon, 2003. H-N. Locher, N. Bouillot, E. Becquet, F. Dechelle, E. Gressier-Soudan. Monitoring the Distributed Virtual Orchestra with a CORBA based Object Oriented Real-Time Data Distribution Service - In DOA'03 International Symposium on Distributed Objects and Applications. Catagna, Italy. November., pp. 1051-1062, 2003. L. Teboul, R. Pawlak, L. Seinturier, E. Gressier-Soudan, E. Becquet. AspectTAZ : a new approach based on Aspect Oriented Programming for Object Oriented Industrial Messaging Services design - In Workshop on Factory Communication Systems, WFCS'2002, pp165-171, IEEE, 2002. • Habilitation à Diriger des Recherches : E. Gressier-Soudan. Contribution aux Messageries Industrielles, Université de Lille 1 - LIFL, 2002. HDR soutenue le 19/12/2002 à Lille au Laboratoire LIFL.

Acronyme : ptelSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Parole téléphoniqueResponsable : Guy PUJOLLERépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

L'objectif de ce module est de permettre aux étudiants de comprendre les chamboulements en cours dans le domaine du transport de la parole téléphonique dans les environnements fixes.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Professeur, responsable de nombreux projets de recherches sur la téléphonie par paquet. Président de congrès et de comités de programme des plus grands congrès du domaine des réseaux. Publications d'une trentaine d'articles en revue internationale sur le contrôle des réseaux pour le transport d'informations synchrones.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Une dizaine de maquettes de transport d'applications synchrones et de paroles sur IP.
Une dizaines de projets internationaux et nationaux sur le contrôles des réseaux IP pour supporter les applications synchrones.
Une centaines d'articles de recherche sur le domaine du contrôle des réseaux IP et de la qualité de service.
Président d'une dizaine de congrès ou du comité de programme sur le contrôle et la qualité de service des réseaux de télécommunications.
Plusieurs coopérations internationales sur le thème de la qualité de service dans les réseaux.

Acronyme : raarSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Réalisation assistée d'applications répartiesResponsable : Fabrice KORDONRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

L'objectif de cette UE est la découverte les techniques les plus récentes permettant de faciliter le développement d'applications réparties, tant du point de vue méthodologique que du point de vue technique. On y abordera entre entre la problématique des langages de description d'architecture, les besoins spécifique en middleware adaptables et la présentation des technques de génération automatique de programmes.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Je m'intéresse depuis le début de ma thèse (soutenue à l'UPMC en 1992) au nouvelles techniques de dévelopopement de systèmes complexes, en particulier dans le cadre des applications réparties. A ce titre, j'ai été intégré en 2004 (en même temps qu'un collègue de Stanford) au steering committee de la série des "Monterey workshop", sponsorisé par la NSF et l'ARO sur ce problème de conceptions de logiciels complexes. J'ai une solide expérience en terme de réalisation de générateurs de programmes. Je suis également coordinateur de plusieurs livres sur la question.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

J. Hugues, F. Kordon, and L. Pautet. Towards Proof-Based Real-Time Distribution Middleware. In 13th International Conference On Real-Time Systems (RTS’05), pages 51–70, Paris, France, Avril 2005. BIRP.
Fabrice Kordon and Jörg Henkel. An overview of Rapid System Prototyping today. Design Automation for Embedded Systems, 8(4) :275–282, december 2003.
J. Hugues, F. Kordon, and L. Pautet. Revisiting COTS middleware for DRE systems. In International Symposium on Object-oriented Real-time distributed Computing (ISORC’05), pages 72–79, Seattle, USA, may 2005. IEEE Computer Society.
Fabrice Kordon and William El Kaïm. Code Generation, chapter 21, pages 433–471. Springer Verlag, Petri nets and system engineering (Claude Girault and Rudiger Valk Eds), first edition, 2003.
Fabrice Kordon and Michel Lemoine, editors. Formal methods for embedded distributed systems : how to master the complexity. Kluwer Academic Publishing, first edition, 2004.

Acronyme : rcs Spécialité : SAR 3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Répartition et Client-ServeurResponsable : Lionel SeinturierRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TME: 2h00) Contenu

Cette UE est réservée aux étudiants du parcours SIAR et vise à les mettre à niveau sur les aspects relatifs à l’algorithmique répartie et aux paradigme client/serveur utilisé dans les applications Internet. L’algorithmique répartie présentée dans le cadre de cet enseignement est lié au paradigme des objets répartis (appel de méthode distante, systèmes d’adressage global, notions de mandataire, etc.). Les concepts sont mis en œuvre avec un midleware orienté objet (par exemple, Corba ou RMI) dans le cadre des travaux pratiques.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Je suis maître de conférences à l'UFR d'informatique de Paris 6 depuis 1999. Mon domaine de recherche porte sur les nouveaux paradigmes (aspect, composant) pour l'architecture du middleware et des systèmes. En 1998, j'ai été ingénieur de recherche à France Telecom R&D (ex CNET). J'y ai travaillé sur l'architecture du middleware. J'ai obtenu ma thèse en 1997 au CNAM Paris sur la conception d'applications réparties. J'ai obtenu en 1993 un diplôme d'ingénieur de l'Institut d'Informatique d'Entreprise (Evry).
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Foundations of AOP for J2EE Development. Pawlak - Retaillé - Seinturier. APress. 2005. ISBN: 1-59059-507-6.
Programmation orientée aspect pour Java/J2EE. Pawlak - Retaillé - Seinturier. Eyrolles. 2004. ISBN: 2-212-11408-7.
Java Aspect Components (JAC). jac.objectweb.org
Pawlak, Seinturier, et al. JAC: An Aspect-Based Distributed Dynamic Framework. SPE. 34(12):1119-1148. 2004.
Duchien, Seinturier. Observation of Distributed Computations: A Reflective Approach for CORBA. IJPDSN. 4(1):17-25. 2001.


Acronyme : rdmm Spécialité : IMA ECTS 3Niveau : M2Semestre : S3Titre : Représentations discrètes et morphologie mathématiqueResponsable : Isabelle Bloch
Répartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 3h00)(TME:1h00) Contenu

Représentations discrètes des images, pavages et maillages. Topologie discrète pour les images. Eléments de géométrie discrète, distances discrètes. Fondements mathématiques de la morphologie mathématique. Erosion, dilatation, ouverture, fermeture. Filtrage morphologique. Squelette et transformation en tout ou rien. Ligne de partage des eaux. TP.

Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Professeur, ENST. Enseigne dans ce domaine à l'ENST depuis plusieurs années. Auteur des chapitres correspondants du livre de Traitement d'Images, édité par Henri Maître, publié par Hermès en 2003.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Bloch. Représentations discrètes. In H. Maître, editor, Le traitement des images, chapter 3, pages 55--90. Hermès, Paris, France, 2003.
Bloch. Morphologie mathématique. In H. Maître, editor, éLe traitement des images, chapter 5, pages 111--154. Hermès, Paris, France, 2003.
Bloch. Spatial Reasoning under Imprecision using Fuzzy Set Theory, Formal Logics and Mathematical Morphology. International Journal of Approximate Reasoning, 41:77--95, 2006.
Bloch, J. Pescatore, and L. Garnero. A New Characterization of Simple Elements in a Tetrahedral Mesh.Graphical Models, 67:260--284, 2005.
P. Dokladal, I. Bloch, M. Couprie, D. Ruijters, R. Urtasun, and L. Garnero. Topologically Controlled Segmentation of 3D Magnetic Resonance Images of the Head by using Morphological Operators. Pattern Recognition, 36(10):2463--2478, oct 2003.


Acronyme : rfidecSpécialité : IAD6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : Reconnaissance des formes et introduction à la décisionResponsable : Jean-Yves JAFFRAYRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Offrir une introduction douce aux méthodes numériques et statistiques spécifiques de l’IA.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Recherche et enseignement de 3eme cycle sur la décision dans le risque et dans l’incertitude, avec application aux fondements de la théorie de la décision statistique et aux réseaux bayésiens
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

J.Y.Jaffray, T.Said (1994) "Optimal hypothesis testing with a vague prior" in S.Rios ed. Decision theory and Decision Analysis, Kluwer
J.Y. Jaffray, F. Philippe (1997), “On the existence of subjective upper and lower probabilities of infinite order “ Math. Op. Res. 22 (1), pp. 165-185
C. Gonzales, J.Y. Jaffray, “Imprecise sampling and direct
J.Y.Jaffray, Chapitre “Réseaux Bayésiens" in Concepts et Méthodes pour l'Aide à la Décision, Denis Bouyssou, Didier Dubois, Marc Pirlot, Henri Prade (éditeurs) à paraître aux Editions Hermes en 2004
J.Y.Jaffray, “Choix séquentiels et rationalité" in Probabilités subjectives et rationalité de l'action , Th. Martin (éditeur), CNRS editions, Paris (2003)

Acronyme : rgslSpécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Méthodes de résolution des grands systèmes linéairesResponsable : Jean-Marie CHESNEAUXRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

L'objectif de cet enseignement est de maîtriser la théorie et la pratique des méthodes de projection de type Krylov pour la résolution des grands systèmes linéaires creux qui interviennent dans la simulation numérique industrielle.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

J.-M. Chesneaux a dirigé deux thèses soutenues (Marc Montagnac en 1999 et R. Adout en 2005) sur les aspects informatiques des méthodes pseudo-itératives pour la résolution des grands systèmes linéaires creux. Ces travaux ont donné lieu à la publication de deux articles dans des revues internationales et trois communications dans des congrès internationaux. Dans le cadre d'une école d'été à l'université de Porto en juillet 2001, J.-M. Chesneaux a donné, sur ce sujet, une conférence de six heures.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : rhadSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Recherche heuristique et algorithmes pour la décisionResponsable : Patrice PERNYRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Cet enseignement permet d'introduire des approches algorithmiques récentes pour résoudre des problèmes de décision rencontrés en Intelligence Artificielle et en optimisation. Il s'agit d'étudier comment prendre en compte les préférences d'un ou plusieurs agents dans des problèmes d’optimisation ou de satisfaction de contraintes. On aborde notamment la prise en compte de préférences dans problèmes décisionnels combinatoires (e.g. recherche dans les graphes d'états, problèmes de satisfaction de contraintes flexibles, problèmes de cheminement multicritères) et on présente quelques techniques permettant de déterminer ou d'approximer les solutions préférées. Diverses applications potentielles seront évoquées dans des domaines aussi divers que la recherche d’information, la planification dans l’incertain, l’allocation de ressources, la conception de produit.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Thèmes de recherche : théorie de la décision (multicritère, incertain, groupe) et systèmes décisionnels (voir exemples de plublication ci-dessous). Responsable du thème "Systèmes Décisionnels" au LIP6, de la thématique « décision » dans la spécialité IAD, responsable de la spécialité IAD, organisateur de l’école d’été Européenne « Decision Analysis and AI » en 2001, responsable du groupe de travail du GDR I3 « Décision et planification en IA ». Cours de décision et optimisation en IA/RO donnés en DEA IRO et DEA IARFA (Paris 6), DEA MSG (Paris 9), SMG (Université Libre de Bruxelles), ESSEC, CNRS formation, Ecoles d’été EURO.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

P. Perny, O. Spanjaard et P. Weng (2005) "Algebraic Markov Decision Processes". In Proceedings of the 19th International Joint Conference on Artificial Intelligence, pp. 1372-1377.
P. Perny et O. Spanjaard (2005) "A preference-based approach to spanning trees and shortest paths problems". European Journal of Operational Research, Vol 162, pp. 584-601.
P. Perny et O. Spanjaard (2003) "An Axiomatic Approach to Robustness in Search Problems with Multiple Scenarios". In Proceedings of the 19th conference on Uncertainty in Artificial Intelligence, pp. 469-476, Acapulco, Mexico
P. Perny et O. Spanjaard (2002) "On preference-based Search in State Space Graphs". In proceedings of the 14th American conference of Artificial Intelligence, pp. 751-756.
P. Perny et J.-C. Pomerol (1999) "Use of artificial intelligence in multicriteria decision making". In Advances in MCDM models, Algorithms, Theory and Applications. T. Gal, Th. J. Stewart and Th. Hanne (eds), Kluwer Academic Publishers.

Acronyme : routSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Routage et routeursResponsable : Marcelo Dias de AmorimRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 20h)(TD/TME 10h)Contenu

Le routage figure parmi les composants fondamentaux d'un système de communication à large échelle. Dans ce module, nous couvrons les principaux aspects liés au routage dans les réseaux informatiques, afin de fournir une vision critique et globale du routage. Ce cours permettra à l'étudiant de comprendre les décisions techniques prises dans plusieurs propositions existantes et de développer sa propre capacité de conception de nouvelles approches de routage.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Marcelo DIAS DE AMORIM est Chargé de Recherche au CNRS et exerce ses activités au Laboratoire LIP6 de l'université Pierre et Marie Curie. Il développe des activités de recherche autour des réseaux auto organisables, plus particulièrement sur le routage. Il a publié plusieurs articles et participe à des comités de programme spécialisés dans le domaine. Il enseigne et a enseigné le routage et les réseaux informatiques à l'université Pierre et Marie Curie et à l'université d'Evry Val d'Essonne.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

(avec Aline Carneiro Viana, Serge Fdida et José Ferreira de Rezende): "Self-organization in spontaneous networks: the approach of DHT-based routing protocols", Ad Hoc Networks Journal, vol. 3, n. 5, pp. 589-606, septembre 2005.
(avec Vincent Borrel et Serge Fdida): "A Preferential Attachment Gathering Mobility Model'', IEEE Communication Letters, vol. 9, n. 10, pp. 900-902, octobre 2005.
(avec Aline Carneiro Viana, Yannis Viniotis, Serge Fdida et José Ferreira de Rezende): "Easily-Managed and Topological-Independent Location Service for Self-Organizing Networks", ACM Mobihoc, Urbana-Champaign, IL, USA, mai 2005.
(avec Luís Henrique M. K. Costa et Serge Fdida): "Reducing latency and overhead of route repair with controlled flooding", ACM Wireless Networks Journal, vol. 10, n. 4, pp. 347-358, juillet 2004.
(avec Aline Carneiro Viana, Serge Fdida et José Ferreira de Rezende): "An Underlay Strategy for Indirect Routing", ACM Wireless Networks Journal, vol. 10, n. 6, pp. 747-758, novembre 2004.

Acronyme : rpSpécialité : 6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Résolution de problèmesResponsable : Philippe CHRETIENNERépartition hebdomadaire ou semestrielleContenu

Cette unité d'enseignement couvre les principales méthodes de modélisation et de résolution de problèmes développées en IA et en RO : les problèmes de satisfaction de contraintes (algorithme de retour arrière, les différentes techniques de vérification de la cohérence), la recherche heuristique dans les espaces détats (algorithmes A* et IDA*), les méthodes de recherche locale et les métaheuristiques (recherche tabou, algorithmes génétiques...), algorithmes approchés avec garantie de performance. Une introduction aux différentes classes de complexité des problèmes est également proposée (classes P et NP, notion de problème NP-complet).
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Recherche en Ordonnancement depuis 1981. Enseignement en Recherche Opérationnelle (Complexité, Ordonnancement, Méthodes Polyédriques,...) depuis 1981 en maîtrise d'Informatique et DEA d'Informatique et Recherche Opérationnelle. Directeur du GDR de Recherche Opérationnelle.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Thèse d'état en 1981 : Réseaux de Petri et Ordonnancement.
Travaux et Publications en Ordonnancement Cyclique.
Travaux et Publications en Ordonnancement avec durées de communications.
Travaux et Publications en Ordonnancement juste à temps.
Travaux et Publications en Ordonnancement sans temps mort.

Acronyme : rppcSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Résolution de problèmes et programmation par contraintesResponsable : Alain DAVIDRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 20h)(TD/TME 10h)Contenu

Former à la modélisation et à la résolution des problèmes de satisfaction de contraintes (CSP), notamment aux approches heuristiques, aux techniques et aux langages de programmation par contraintes. Ces outils et langages permettent de résoudre des problèmes industriels difficiles dans des domaines très variés tels que la planification et l'ordonnacement de tâches, la gestion et l'allocation de ressources.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Depuis la création du DESS IA en 1985 : enseignement de la résolution de problèmes et des langages de programmation par contraintes (Alice, Charme, Pécos, Prolog III, puis Ilog Solver, OPL Studio et CHOCO), encadrement de projets de fin d’études (résolution dans un langage de programmation par contraintes de problèmes industriels simplifiés), encadrement scientifique de stages. Membre de la Société Française de Recherche Opérationnelle et d’Aide à la Décision (ROADEF) et de l’Association Française de Programmation par Contraintes (AFPC).
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Collaboration à la validation expérimentale des techniques d’apprentissage pour l’optimisation développées par Stephan Grolimund, équipe Raysin du Laforia, thèse soutenue en 1997.
Collaboration à la réalisation en 2002, au sein de la societé Damier, d’un outil d’aide à l’aménagement spatial d’activités basé sur une métaheuristique par recherche locale.

Acronyme : rtelSpécialité : RES6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : Réseaux de télécommunicationsResponsable : Guy PUJOLLERépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Ce module a pour objectif de présenter les bases nécessaires pour bien comprendre les réseaux de télécommunications. Ces réseaux sont issus du réseau téléphonique et de l'application téléphonique et ils utilisent de la signalisation pour mettre en place un chemin. L'objectif de ce cours est donc la succession de réseaux issus de ces technologies.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Professeur, responsable de nombreux projets de recherches dans le domaine des réseaux. Président de congrès et de comités de programme des plus grands congrès du domaine des réseaux. Publications de 300 articles en revue et congrès internationaux.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Président du réseau français de la recherche 87-91.
Une vingtaine de maquettes sur les technologies réseaux.
Co-fondateur de 3 start-up dans le domaine des réseaux.
Une trentaine de contrats auropéens ou nationaux dans le domaine des réseaux de télécommunications.
Editeur dans 5 journaux internationaux du domaine des réseaux.

Acronyme : saccSpécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Sémantique de la concurrence et de la mobilitéResponsable : Frederic PESCHANSKIRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 3h00)Contenu

La concurrence et la mobilité sont des aspects difficiles mais incontournables des systèmes d'information actuels. Ce cours propose une introduction aux concepts sous-jacents des langages dédiés à la modélisation et à la programmation de systemes concurrents et mobiles dans une optique de sûreté de fonctionnement.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

J'étudie la sémantique de la concurrence et de la mobilité depuis mon DEA (systèmes informatiques répartis de Paris 6) et dans le cadre ma thèse de doctorat sur la composition de logiciel concurrent et réparti. Dans le cadre d'un post-doc de deux ans à l'université de Tokyo, j'ai approfondi l'étude des théories de mobilité et notamment le pi-calcul. J'étudie maintenant, en tant que Maître de Conférence à Paris 6, l'application des théories de concurrence et de mobilité dans le cadre des Systèmes Multi-Agents. L'ensemble de ces recherches ont abouti à des publications d'envergure internationale.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

MobileScope : A Programming Language with Objective Mobility. Frederic Peschanski, Takashi Masuyama, Yoshihiro Ooyama and Akinori Yonezawa. International Journal on Wireless and Mobile Computing, InderScience, à paraître, 2006.
Mobile Agents in Interaction Spaces, Foundations of Coordination Languages and Software Architectures, ENTCS, Elsevier, 2005.
On Linear Time and Congruence in Channel-passing Calculi. Frederic Peschanski. In Communicating Process Architectures, pp. 39--53, IOS Press. 2004.
Les Espaces d'Interaction : vers une Geometrie des Systemes d'Agents Mobiles. F. Peschanski, R. Affeldt et J-P. Briot. Langages et Modèles Objet 2004. RSTI - TSI L'Objet, Mars 2004.
When Concurrent Control Meets Functional Requirements, or Z + Petri Nets. F. Peschanski and D. Julien. ZB 2003. LNCS 2651. Springer-Verlag. June 2003.

Acronyme : sctSpécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Spécification et certification en théorie des typesResponsable : Thérèse HARDINRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Cette UE a pour objectif l'étude des théories des types qui fondent les langages de spécification formelle et les méthodes de preuve de correction du logiciel. Une place importante est réservée à l'étude des propriétés logiques et mathématiques de ces théories. La manipulation de différents systèmes d'aide à la preuve permet de comprendre leur mise en oeuvre. Enfin, leur utilisation dans les outils de compilation ou d'édition de liens sont aussi présentées.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Quelques thèmes de recherche de T. Hardin, accompagnés de quelques publications: Compilation et sémantique ( Hardin, Properties of CCL, TCS, 1989, Explicit substitutions properties, Curien, Hardin, Lévy, JACM 1996, Hardin,Maranget, Pagano,Functional runtime systems, J. of Functional Programming, 1998,T. Hardin, Mammass,Proving the Bounded Retransmission Protocol in the Pi-calculus, NFINITY'98 ). Logique et démonstration automatique (Dowek,Hardin,Kirchner, Higher-order unification via explicit substitutions, Information and Computation,2000; Theorem Proving modulo, Journal of Automated Reasoning,2003). Responsable du projet FOCAL, atelier de développement de systèmes répondant aux besoins élevés de sûreté et de sécurité (Dubois,Hardin, Viguié, Building certified components within FOCAL,Trends in Functional Programming,2004; http://focal.inria.fr), utilisé dans 3 ACI Sécurité (Modulogic, Edemoi, Alidecs). Sûreté de fonctionnement (P. Ayrault, T. Hardin, Développement d'un outil d'évaluation de la sûreté du logiciel, JFLA2000, Hardin, Logiciels de confiance, JFLA2002). Quelques thèmes d'enseignement de T. Hardin, correspondant à des cours de niveaux L et M: Programmation (Hardin , V. Viguié-Donzeau, Concepts et outils de programmation, avec Caml et Ada, InterEditions1992), Lambda-calculs, Théorie des types, Réécriture, Sémantiques, démonstration automatique, Sûreté de fonctionnement (Normes, méthodes de mise en oeuvre, méthodes d'évaluation), accent mis sur tous les aspects liés au logiciel embarqué, en particulier sur les méthodes formelles.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Cours et travaux de recherche sur les théories des types (Déduction modulo, Logique d'ordre supérieur)
Spécification de l'atelier Focal dans le langage des Constructions et par un modèle catégorique de la théorie des types dépendants

Acronyme : securSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Sécurité dans les réseauxResponsable : Michel RIGUIDELRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

La sécurité des systèmes et des réseaux devient plus critique et plus complexe. Elle concerne des techniques aussi variées que l'authentification, le tatouage, la stéganographie, la cryptographie mais déborde également vers des architectures de sécurité, des techniques de protection contre le déni de service, la vérification. L'évolution actuelle vers des systèmes largement connectés et ouverts demandent l'apprentissage et la maîtrise des menaces et des solutions de base.Ce module a pour objectif de donner une vision globale et cohérente de la sécurité des réseaux et des systèmes d’information. Il introduit les enjeux, les concepts, les technologies les plus à jour en sécurité. Il permet de se familiariser avec le vocabulaire, les standards et les technologies du domaine. Il présente les limites des approches actuelles et l’état des recherches en cours en sécurité. Ce cours permet d’acquérir les connaissances de base nécessaire à une première appréhension de la sécurité moderne.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Michel RIGUIDEL est Professeur et Directeur du Département Informatique et Réseaux à l’ENST (www.enst.fr). Il enseigne la sécurité numérique et les réseaux de nouvelle génération. Il est membre du bureau exécutif du RNRT, responsable du Comité d’Experts en Sécurité du CNRS, membre du Comité scientifique de l’ARA sécurité de l’ANR, membre du Conseil d’Evaluation du métier Télécommunications à la DGA.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Riguidel M., (2004), Le téléphone de demain, Paris, France, La Cité des Sciences.
Riguidel M., (2004), La sécurité à l'ère numérique, Paris, France, Les cahiers du numérique, Volume 4, n°34, ISBN 2746209071, Edition Hermès LAVOISIER.
Naqvi S. et Riguidel M., (2005), "Security Architecture for Health Grid using Ambient Intelligence", Methods of Information in Medicine (MIM), Vol. 44, N. ISSN 00261270, pp. 2022-06.
Naqvi S., Riguidel M., 'Grid Security Vulnerabilities - Magnet for Attacks', Hakin9 Hardcore IT Security Magazine, to be published.
Riguidel M., Bellot P., Nguyen T. L. Tam, Dang M. Dung, Le Q. Cuong et Nguyen T. Mai, (2004), "Enhancement of AGT Telecommunication Security using Quantum Cryptography", in Eurocontrol Innovative Research Annual Report 2004, Paris, France, European Organisation for the Safety of Air Navigation (Eurocontrol).

Acronyme : sf1Spécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Sûreté de fonctionnement 1Responsable : Thérèse HARDINRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Cette UE présente d'abord la problématique de la sûreté. Sont ensuite étudiées les méthodes générales de mise en oeuvre de la sûreté dans les systèmes à logiciel prépondérant puis leurs déclinaisons au cours des différentes étapes du cycle de vie du logiciel. Il est prévu l'intervention de partenaires industriels présentant la problématique sûreté de leur métier. Pour avoir une bonne connaissance de la sûreté de fonctionnement, cette unité doit être complétée par l'UE SF2.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Quelques thèmes de recherche de T. Hardin, accompagnés de quelques publications: Compilation et sémantique ( Hardin, Properties of CCL, TCS, 1989, Explicit substitutions properties, Curien, Hardin, Lévy, JACM 1996, Hardin,Maranget, Pagano,Functional runtime systems, J. of Functional Programming, 1998,T. Hardin, Mammass,Proving the Bounded Retransmission Protocol in the Pi-calculus, NFINITY'98 ). Logique et démonstration automatique (Dowek,Hardin,Kirchner, Higher-order unification via explicit substitutions, Information and Computation,2000; Theorem Proving modulo, Journal of Automated Reasoning,2003). Responsable du projet FOCAL, atelier de développement de systèmes répondant aux besoins élevés de sûreté et de sécurité (Dubois,Hardin, Viguié, Building certified components within FOCAL,Trends in Functional Programming,2004; DBUFR_URL_IMAGE utilisé dans 3 ACI Sécurité (Modulogic, Edemoi, Alidecs). Sûreté de fonctionnement (P. Ayrault, T. Hardin, Développement d'un outil d'évaluation de la sûreté du logiciel, JFLA2000, Hardin, Logiciels de confiance, JFLA2002). Quelques thèmes d'enseignement de T. Hardin, correspondant à des cours de niveaux L et M: Programmation (Hardin , V. Viguié-Donzeau, Concepts et outils de programmation, avec Caml et Ada, InterEditions1992), Lambda-calculs, Théorie des types, Réécriture, Sémantiques, démonstration automatique, Sûreté de fonctionnement (Normes, méthodes de mise en oeuvre, méthodes d'évaluation), accent mis sur tous les aspects liés au logiciel embarqué, en particulier sur les méthodes formelles.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Création et animation du séminaire BIP, avec J-R Abrial, V. Viguié : activités de veille technologique orientée sûreté (1995-2000)
Création et animation, avec V. Viguié, du DESS "Développement de Logiciels Sûrs", UPMC, CNAM 1999-2003 puis du parcours "Logiciels Sûrs" de ce master
Responsable du Plan Pluri-Formation "Logiciels sûrs" et mise en place d'un séminaire de veille technologique autour de sûreté/sécurité pour les entreprises de ces domaines
Coordinateur ACI Sécurité "Modulogic"
Contrats de recherche passés ou en cours: Sociétés Bertin, Surlog, Oberthur CS Contrats européens (CONFER, MKMnet)

Acronyme : sf2Spécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Sûreté de fonctionnement 2Responsable : Thérèse HARDINRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Cett UE complète l'UE SF1 par l'étude de différentes techniques et outils, de nature qualitative ou quantitative, utilisés dans le cadre de la sûreté. Elle présente également le problème de l'interaction humaine dans la sûreté de fonctionnement. Enfin, des exemples de mise en oeuvre sont apportés par des partenaires industriels (cas d'étude).
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Quelques thèmes de recherche de T. Hardin, accompagnés de quelques publications: Compilation et sémantique ( Hardin, Properties of CCL, TCS, 1989, Explicit substitutions properties, Curien, Hardin, Lévy, JACM 1996, Hardin,Maranget, Pagano,Functional runtime systems, J. of Functional Programming, 1998,T. Hardin, Mammass,Proving the Bounded Retransmission Protocol in the Pi-calculus, NFINITY'98 ). Logique et démonstration automatique (Dowek,Hardin,Kirchner, Higher-order unification via explicit substitutions, Information and Computation,2000; Theorem Proving modulo, Journal of Automated Reasoning,2003). Responsable du projet FOCAL, atelier de développement de systèmes répondant aux besoins élevés de sûreté et de sécurité (Dubois,Hardin, Viguié, Building certified components within FOCAL,Trends in Functional Programming,2004; DBUFR_URL_IMAGE utilisé dans 3 ACI Sécurité (Modulogic, Edemoi, Alidecs). Sûreté de fonctionnement (P. Ayrault, T. Hardin, Développement d'un outil d'évaluation de la sûreté du logiciel, JFLA2000, Hardin, Logiciels de confiance, JFLA2002). Quelques thèmes d'enseignement de T. Hardin, correspondant à des cours de niveaux L et M: Programmation (Hardin , V. Viguié-Donzeau, Concepts et outils de programmation, avec Caml et Ada, InterEditions1992), Lambda-calculs, Théorie des types, Réécriture, Sémantiques, démonstration automatique, Sûreté de fonctionnement (Normes, méthodes de mise en oeuvre, méthodes d'évaluation), accent mis sur tous les aspects liés au logiciel embarqué, en particulier sur les méthodes formelles.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Création et animation du séminaire BIP, avec J-R Abrial, V. Viguié : activités de veille technologique orientée sûreté (1995-2000)
Création et animation, avec V. Viguié, du DESS "Développement de Logiciels Sûrs", UPMC, CNAM 1999-2003 puis du parcours "Logiciels Sûrs" de ce master
Responsable du Plan Pluri-Formation "Logiciels sûrs" et mise en place d'un séminaire de veille technologique autour de sûreté/sécurité pour les entreprises de ces domaines
Coordinateur ACI Sécurité "Modulogic"
Contrats de recherche passés ou en cours: Sociétés Bertin, Surlog, Oberthur CS. Contrats européens (CONFER, MKMnet)

Acronyme : signalSpécialité : ACSI6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : Traitement du signalResponsable : Habib MEHREZRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Ce module présente les bases de la théorie du traitement du signal. Il est destiné à des étudiants n'ayant aucune connaissance préalable en traitement du signal. Il leur permettra d'acquérir les notions nécessaires à la maîtrise des algorithmes et architectures de traitement du signal et de l'image. Ces notions trouvent leurs applications dans des domaines aussi variés que les télécommunications, le multimedia, la robotique etc.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Spécialiste du traitement numérique du signal, j'ai participé à plusieurs projets de recherche avec un large spectre d'applications allant de l'algorithmique numérique à la conception d'architectures VLSI dédiées. Je citerais, en particulier, les projets concernant les processeurs FFT, la architectures pour la reconnaissance de formes et les processeurs génériques type ASIP (DSP à jeu d'instructions dédiées). Celà m'a amené également à la maîtrise des fondements théoriques du traitement du signal.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

IEEE’88, Greiner A., Mehrez H., Noguez G., Galisson A., Sueur F., "On the architecture and design of cascadable high performance single chip FFT processor", IEEE Workshop on VLSI Signal Processing, 2-4 nov. 1988, Monterey-California
ICSPAT'95, Aberbour M.,Gounoud S.,Houelle A., Mehrez H., Vaucher N "A Fully Parametrized IEEE Floating Point Operators Library For Use In Digital Signal Processing" ICSPAT 95, Boston MA USA, October 24-26, 1995, pp 886-890
ICSPAT'96, Aberbour M.,Houelle A., Mehrez H., Vaucher N, G. Besencenet*, E. Dupont-Nivet*, F. Durbin*, T. Garrié* & A. Tissot* (*CEA-DAM) "A Parametrized Real Time Image Convolvor" ICSPAT 96, Boston MA USA, October 7-10, 1996, pp 1885-1889. Vol.2
ICSPAT'98, M. Aberbour, A. Houelle, H. Mehrez , N. Vaucher G. Besencenet*, E. Dupont-Nivet*, F. Durbin*, T. Garrie*, A. Tissot*, `Algorithms and VLSI Architectures for Pattern Recognition Based on the Gabor Wavelets' Proc. International Conference on Signal Processing Applications and Technology ICSPAT'98, Toronto, Canada,
ICSPAT'2000, Y. Dumonteix, H. Aboushady, H. Mehrez, and M.M. Louërat, Low power comb decimation filter using polyphase decomposition for mono-bit analog-to-digital converters, In Proc. International Conference on Signal Processing Applications and Tech-nology, Dallas, Texas, USA, october 2000

Acronyme : simresSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Simulation de réseauxResponsable : Monique BECKERRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce cours présente les nouvelles technologies permettant de prendre en charge les applications voix, donnée, image et d'évaluer leur performance. Les technologies qui sont étudiées regroupent les labels-switching, les commutations de niveau 2 et 3, les réseaux IP utilisant des giga routeurs et la technologie POS (Packet over SONET). Ce cours présentera également les technologies d'accès à très haut débit comme ADSL, les modem câble, les réseaux d'accès mobile.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Ancienne élève de ENSJF, docteur d’état (thèse sur la validité des simulations de files d’attente et application à un modèle de TRANSPAC). De 68 à 87 : chercheur CNRS étudiant les performances des réseaux et systèmes informatiques. Depuis 1987, Professeur au GET/INT. Depuis 2003, Directeur de l’UMR 5157 du CNRS.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

M. BECKER, R. DHAOU, M. MAROT, AL. BEYLOT, O. DALLE, P. MUSSI, V. SUTTER, C. RIGAL : The ASIMUT Simulation workshop, Networking and Information Systems Journal, vol. 3 n° 2, 2001, pp. 335-347, Hermes Oxford
M. BECKER, AL. BEYLOT : Performance comparison criteria for ATM switch models, Computer Networks, vol.34 n°1, pp. 85-95, juillet 2000.
M.BECKER, A.L. BEYLOT, G. DAMM, W.Y. THANG : Automatic Run-Time Choice for Simulation Length in MIMESIS, RAIRO Rech. Opér., (vol 33, n°1, 1999, pp. 93-115)
A.-L. BEYLOT, R. DHAOU, V. GAUTHIER, M. BECKER, "Cross-Layer Simulation and Optimization for Mobile ad-hoc Networks", 6th IEEE International Conference in Mobile and Wireless Communication Networks, MWCN'04, Paris, October 2004.
M. MAROT, M. BECKER, P.-V. MARBOUA, "On the Performance of the European LMDS System", NETWORKING 2004: 1228-1239.

Acronyme : slsaSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Synthèse Logique et Synthèse Architecturale (Logic Synthesis / High Level Synthesis)Responsable : Ivan AUGERépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce module présente l'état de l'art du domaine de la synthèse automatique de matériel, qui a profondément modifié le travail des concepteurs. Présentation et analyse des principaux algorithmes mis en oeuvre dans les outils de synthèse logique et de synthèse d'architecture industriels ou universitaires.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : smaSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Systèmes multi-agentsResponsable : Amal EL FALLAH-SEGHROUCHNIRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

a) Présentation générale et historique du paradigme multi-agent. Définitions des concepts et techniques principaux. b) Fondements éthologiques et sociologiques pour la conception de systèmes multi-agents. a. Modèles de relations sociales dans les sociétés animales (insectes sociaux, primates) et humaines. b. Etude du concept d'intelligence collective en Vie Artificielle et modèles éthologiques de comportements. c) SMA logiciels : résolution collective de problèmes. d) SMA situés: exemples d’application à la robotique collective. e) SMA adaptatifs : problématique de l’apprentissage multi-agent. f) SMA ouverts : problématique de l’immersion d’humains dans des SMA.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Amal El Fallah Seghrouchni est professeur au LIP6 (Laboratoire d’Informatique de Paris 6) où elle dirige l'équipe “Systèmes Multi-Agents”. Elle est aussi responsable du collège SMA de l'Association Française d'IA (AFIA). (URL: http://sma.lip6.fr). Ses travaux de recherche sur les SMA s'appuient sur la spécification formelle, l'observation distribuée, la planification distribuée, les réseaux de Petri, la sémantique concurrente et la vérification. Elle a publié plus de 80 articles dans les plus grandes conférences du domaine SMA, co-édité 3 livres et co-organisé de nombreux événements scientifiques dédiés aux SMA. Elle fait régulièrement des exposés dans des séminaires internationaux et des cours de niveau M2 ou plus sur la planification multi-agent, la coordination, les protocoles d'interaction, etc.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Rafael Bordini, Mehdi Dastani, Jürgen Dix and Amal El Fallah Seghrouchni (Editors). «Multi-Agent Programming: Languages, Platforms and Applications». "International book series on Multiagent Systems, Artificial Societies, and Simulated Organizations" . Volume 15. Edited by Gerhard Weiss. Springer. July, 2005. ISBN: 0-387-24568-5.
Alexandru Suna and Amal El Fallah Seghrouchni..“ Programming Mobile Intelligent Agents: An operational Semantics”. To appear in the WIAS (Web Intelligence and Agent Systems) International Journal, IOS press, 2005.
Amal El Fallah Seghrouchni. Invited paper: "Multi-agent planning for autonomous agents'coordination". Advances in Soft Computing “Monitoring, Security and Rescue Techniques in Multi-Agent Systems". Springer Verlag, pp 53-68. 2005.
Guerra Hernandez A., El Fallah Seghrouchni A. and H. Soldano H. “On learning intentionality”. In Inteligencia Artificial journal. Special issue on Iberagents. Volume 25. 2005.
El Fallah Seghrouchni A., Marc F. and Degirmenciyan-Cartault I. “Modelling, Control and Validation of Multi-Agent Plans in Highly Dynamic Context”. To appear in the proceedings of AAMAS’04. ACM Publisher. New York, July, 2004.

Acronyme : soctstSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Test des systèmes intégrés sur puce (System on chip testability)Responsable : Mounir BENABDENBIRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce module présente l'état de l'art de la conception en vue du test des systèmes intégrés sur puce. Différentes techniques et architectures de test sont présentées et appliquées.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mounir BENABDENBI est maître de conférences à l'université de Paris 6. Il a obtenu son doctorat à Paris 6 en 2002. Il est responsable dans le laboratoire LIP6 des activités de recherche sur le test des circuits intégrés et le test des systèmes embarquées sur une puce (SoC)
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

M. BENABDENBI, W. MAROUFI, M. MARZOUKI. SOC (System-on-a-Chip) Testing for Plug and Play Test Automation. Contribution à l'ouvrage sous la forme d'un chapitre fourni. Edité par Krishnendu Chakrabarty. Kluwer Academic Publishers, Boston Hardbound, ISBN 1-4020-7205-8, September 2002.
M. BENABDENBI, W. MAROUFI, M. MARZOUKI. CAS-BUS : A Test Access Mechanism and a toolbox Environment for Core-based System Chip Testing. Journal of Electronic Testing: Theory and Applications (JETTA Special issue on Plug-and-Play Test Automation for System on a Chip), pages 455-473, Volume 18, Number 4, August/October 2002.
M. BENABDENBI, F. PECHEUX, A. GREINER, B. LEE, E. VIAUD. STEPS:Experimenting a new Software-Based Strategy for Testing SoCs Containing P1500 Compliant IP Cores. In IEEE Design Automation and Test in Europe (DATE), pages 712-713, Paris, France, February 2004.
M. TUNA, M. BENABDENBI, A. GREINER. STESI:Testing wrapped IP cores using a dedicated Test Processor. In 3rd IEEE International Workshop on Infrastructure IP (IIP), pages 19-24, Palm Springs, CA, USA, May 2005
M. BENABDENBI, W. MAROUFI, M. MARZOUKI. Testing TAPed Cores and Wrapped Cores with the Same Test Acces Mechanism. In IEEE Design Automation and Test in Europe (DATE), pages150-155, Munich, Germany, March 2001.

Acronyme : spSpécialité : toutes18 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Stage professionnelResponsable : nombreux coordonnateurs et responsables de stage.Répartition hebdomadaire ou semestrielleContenu

Le stage professionnel complète la formation pour les parcours professionnels. De début avril à fin septembre, le stage permet l'immersion du stagiaire dans l'entreprise. Les stagiaires sont confrontés à des applications et des contraintes industrielles. Le stage peut être fourni par l'équipe enseignante (sujets proposés par les entreprises partenaires du master), ou bien trouvé par l'étudiant (première expérience de recherche d'emploi), en France ou à l'étranger. Le stage doit être validé par l'équipe enseignante. L'Université délivre des conventions de stage.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

L’encadrement des stages professionnels fait en général appel à l’ensemble des membres de l’équipe pédagogique de la mention, mais plus particulièrement aux enseignants des UE des parcours professionnels.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE



Acronyme : specSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Spécification et validationResponsable : Cédric BESSERépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD/TME: 2h00)Contenu

Dans ce module sont présentés les différents aspects relatifs à la conception et à la validation des protocoles de communication. Il s'articule essentiellement autour des techniques de description formelle (SDL, Promela/SPIN, ...) et des méthodes de validation communément utilisées dans les milieux industriel et universitaire pour la conception et la validation des protocoles de communication.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Cédric Besse est Maître de conférences en informatique à l’UPMC depuis 2003. Il a effectué sa thèse au sein du département Logiciels Réseaux de l'Institut National des Télécommunications puis a effectué un post-doctorat au Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique (LaBRI) de l’Université Bordeaux I. Ses travaux s’inscrivent dans la problématique suivante : fournir des techniques formelles de validation pour les systèmes communicants, tant au niveau de la spécification qu'au niveau de l'implantation. Ainsi il s’intéresse en particulier aux techniques de génération automatique de tests pour les parties de contrôle et de données des protocoles de communication.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

membre du au projet RNRT PLATONIS pour la réalisation d'une plate-forme de validation multi-services et multi-protocoles (2002)
Cédric Besse, Ana Cavalli, Myungchul Kim, Fatiha Zaïdi. Automated Generation of Interoperability tests. In Proceedings of the IFIP 14th International Conference on Testing of Communicating Systems (TestCom 2002), March 19-22 2002, Berlin, Germany
Cédric Besse, Ana Cavalli, Ferhat Khendek. Partial validation of a design specification with respect to requirements. In Proceedings of the IEEE 2nd Asia-Pacific Conference on Quality Software (APAQS’01) Pages 131-140, IEEE CS Press, December 10-11 2001, Hong Kong, China
Cédric Besse, Ana Cavalli, David Lee. An automatic and optimized test generation technique. Applying to TCP/IP protocol. In Proceedings of the IEEE 14th International Conference on Software Engineering (ASE’99) Pages 73-80, IEEE CS Press, October 12-15 1999, Cocoa Beach, Florida, USA

Acronyme : sprojSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Projet de synthèseResponsable : Anne FLADENMULLERRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Synthèse pratique autour d'un projet en groupe.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Anne FLADENMULLER est Enseignant Chercheur à l'Université Pierre et Marie Curie depuis 1999. Elle développe ses activités de recherche autour des réseaux sans fils et plus particulièrement sur des problèmes de routage, d'adressage ou de localisation. Elle a publié plusieurs articles et participe à des comités de programme spécialisés dans le domaine. Elle enseigne les notions de base des réseaux informatiques ainsi que des notions plus poussées liées à ses thématiques de recherche.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Julien Ridoux, Anne Fladenmuller and Yannis Viniotis - Definition and Evaluation of a Trellis structure for Self-Organized Networks - LOCAN 2005 (Localized Communication and Topology Protocols for Ad hoc Networks) Washington, DC, USA - November, 2005
Golnaz Karbaschi and Anne Fladenmuller - A Link Quality and Congestion-aware Cross layer Metric for Multi-Hop Wireless Routing - MASS 05, 2nd IEEE International Conference on Mobile Ad-hoc and Sensor Systems - Washington DC, USA, November 2005.
Ermel Erwan, Fladenmulller Anne, Pujolle Guy and Cotton André - Improved position estimation in wireless heterogeneous networks - iFIP-TC6 Networking 2004 Mai 2004 - January, 2004
Fladenmuller , R. De Silva - The effect of Mobile IP handoffs on the performance of TCP - Journal on Mobile Networks and Applications vol. 4, pp 131-135, 1999.

Acronyme : srSpécialité : toutes18 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Stage rechercheResponsable : nombreux coordonnateurs et responsables de stage.Répartition hebdomadaire ou semestrielleContenu

De début avril à fin septembre, le stage permet l'immersion du stagiaire dans une équipe de recherche. Les stagiaires travaillent dans le cadre des projets de recherches des laboratoires partenaires, en collaboration directe avec des doctorants et des chercheurs. L'étudiant doit fournir à la fin du stage un rapport de synthèse décrivant le travail effectué et les résultats obtenus qu'il présentera aussi au cours d'une soutenance orale.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

L’encadrement des stages recherche fait appel à l’ensemble des enseignants faisant partie d’un laboratoire de recherche reconnu.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE



Acronyme : srcsSpécialité : SAR6 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Systèmes répartis et client/serveurResponsable : Lionel SEINTURIERRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Cette UE a pour but de présenter les systèmes répartis et les systèmes client/serveur. Elle illustrera leurs similitudes et leurs différences. L'architecture et l'utilisation de ces systèmes seront abordés. Cette UE permet d'acquerir de solides compétences en systèmes répartis et en systèmes client/serveur.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Je suis maître de conférences à l'UFR d'informatique de Paris 6 depuis 1999. Mon domaine de recherche porte sur les nouveaux paradigmes (aspect, composant) pour l'architecture du middleware et des systèmes. En 1998, j'ai été ingénieur de recherche à France Telecom R&D (ex CNET). J'y ai travaillé sur l'architecture du middleware. J'ai obtenu ma thèse en 1997 au CNAM Paris sur la conception d'applications réparties. J'ai obtenu en 1993 un diplôme d'ingénieur de l'Institut d'Informatique d'Entreprise (Evry).
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Foundations of AOP for J2EE Development. Pawlak - Retaillé - Seinturier. APress. 2005. ISBN: 1-59059-507-6.
Programmation orientée aspect pour Java/J2EE. Pawlak - Retaillé - Seinturier. Eyrolles. 2004. ISBN: 2-212-11408-7.
Java Aspect Components (JAC). jac.objectweb.org
Pawlak, Seinturier, et al. JAC: An Aspect-Based Distributed Dynamic Framework. SPE. 34(12):1119-1148. 2004.
Duchien, Seinturier. Observation of Distributed Computations: A Reflective Approach for CORBA. IJPDSN. 4(1):17-25. 2001.

Acronyme : ssiSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Sécurité des systèmes informatiquesResponsable : Emmanuel SAINT JAMESRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Apréhender les techniques de protection des systèmes et de détection d'intrusion.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Dans le cadre du CMS SPIP, beaucoup de développement concernant le cryptage de mots de passe circulant sur le réseau, et la prévention d'attaques de type Cross Site Scripting. Collaborateur pour cet enseignement: Fabrice Legon-Aubry, ingénieur responsable de l'équipe Système Répartis et Coopératifs.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Le CMS sécurisé SPIP.

Acronyme : stimSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Science et technologies de l'information musicaleResponsable : Emmanuel SAINT JAMESRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Donner aux étudiants la maîtrise des techniques de manipulation des données musicales structurées.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Collaborateur de l'IRCAM depuis 10 ans, j'y ai encadré une demi-douzaine de thèses sur l'informatique musicale et autant de stages du DEA ATIAM, dans lequel je dispensais un cours sur les outils nécessaires à l'informatique musicale. Je suis également co-organisateur des conférences annuelles Sound & Music Computing
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

O. Lartillot & E. Saint-James Automating Motivic Analysis through the Application of Perceptual Rules. Computing in Musicology Vol 13. 2004
B. Meudic & E. Saint-James Automatic Extraction of approximate repetitions in polyphonic MIDI files based on perceptive criteria International Symposium on Computer Music Modeling and Retrieval LNCS 2771. 2004
N. Bouzaiene, L Legall, E. Saint-James Une bibliothèque informatique pour la notation musicale baroque 7e Symposium "Electronic Publishing" 1998 LNCS 1375
N. Bouzaiene, C. Guastavino, E. Saint-James Justification automatique de partitons Journées d'Informatique Musicale, 2000.
K. Barkati & E. Saint-James SVG & XSLT: une portée notable

Acronyme : supervSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Supervision de réseauxResponsable : Nicolas AUDETRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h00/4 jours)Contenu

Le but de cette U.E. est double. Il s'agit tout d'abord de comprendre et de mettre en oeuvre une administration de réseau avec HP OpenView sous Unix ou W2000, et ensuite de savoir configurer et personnaliser une station d'administration HP OpenView sous Unix ou W2000.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Après une expérience d'un an d'avant-vente technique sur des produits de supervision, Nicolas AUDET s'est orienté vers un cursus plus technique. 3 SSII lui ont permis de travailler dans des environnements aussi variés que possible (banque, assurance, industrie, télécom, administration, armée, ...). Durant ces 7 années d'expérience dans le monde de la supervision et de la méthodologie, il a su développer un sens aigu de l'adaptation. Des projets de grandes envergures lui ont permis de renforcer sa démarche projet : dans le cadre de ces projets, les phases de transferts de compétences lui ont permis de valider ses acquis.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : tadtiSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Techniques d'analyse de données et théorie de l'informationResponsable : Thierry ARTIERESRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce module a pour objectif de présenter un panorama de méthodes de l'analyse exploratoire de données en allant des bases du domaine à des méthodes très récentes. La présentation met en évidence les liens avec les méthodes de la reconnaissance des formes et de l'apprentissage vues dans d'autres cours. Le cours s’appuie sur la manipulation effective des principaux algorithmes pour des applications réelles sur diverses classes de données (numériques, sémantiques). Le projet donne lieu à un projet individuel.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Ce module est réalisé par Thierry Artières (http://www-connex.lip6.fr/users/artieres) et Massih Amini (http://www-connex.lip6.fr/users/amini). Thierry Artières et Massih Amini sont membres depuis une dizaine d'années de l'équipe connex de Patrick Gallinari (http://www-connex.lip6.fr/). Thierry Artières travaille depuis plus de 10 ans dans le domaine de l'apprentissage automatique et de la reconnaissances des formes. Il travaille sur la reconnaissance de la parole et de l'écriture, sur la modélisation d'utilisateurs, sur l'analyse de flux migratoires avec des modèles du type réseaux de neurones, modèles Markoviens, champs de Markov conditionnels, machines à vecteurs support. Massih Amini travaille sur des problématiques de recherche et d'extraction d'informations ainsi que sur des techniques d'apprentissage supervisé et semi-supervisé.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Une méthode générique pour la conception de moteurs de reconnaissance de symboles manuscrits en ligne, Traitement du Signal, Volume 22, n° 3, 2005, par Marukatat (Sanparith), Artières (Thierry) et Gallinari (Patrick).
Un système générique de reconnaissance de gestes ou symboles graphiques 2D. Une démo téléchargeable est disponible ici : http://www-connex.lip6.fr/~artieres/DEMOS/Symboles/index.html
Generalisation Error Bounds for Classifiers Trained with Interdependent Data, Advances in Neural Information Processing Systems,(NIPS'05), Usunier (Nicolas), Amini (Massih), Gallinari (Patrick).
Learning to Summarise XML Documents by Combining Content and Structure Features, ACM Fourteenth Conference on Information and Knowledge Management (CIKM'05), Amini (Massih), Tombros, Usunier (Nicolas), Lalmas (Mounia), Gallinari (Patrick).
Semi-Supervised Learning with Explicit Misclassification Modeling, IJCAI-03 Proceedings of the 18th International Joint Conference on Artificial Intelligence, Amini (Massih), Gallinari (Patrick).

Acronyme : tcaaSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Théorie de la complexité et algorithmes approchésResponsable : Christophe PicouleauRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

L'objectif de ce cours est de présenter les différentes classes de problèmes combinatoires tant au point de vue de leur complexité que de celui de leur approximabilité Cette présentation est faite via l'introduction des notions de réduction polynomiale et de réduction de Turing.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Enseignant chaire R. O. CNAM depuis 1995- Responsable Master MOCS du CNAM. Membre de l'equipe Optimisation Combinatoire du laboratoire Cedric. Principaux thèmes de recherche : ordonnancements, packing, optimisation dans les graphes, tomographie discrète.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

C. Picouleau, New Complexity Results on Scheduling with Small Communication Delays, Discrete Applied Mathematics 60 (1995) 331-342.
C. Picouleau, Worst-case Analysis of Fast Heuristics for Packing Squares into a Square, Theoretical Computer Science 164 (1996) 59-72.
C. Picouleau, Reconstruction of domino tiling from its two orthogonal projections, Theoretical Computer Science 255 (2001) 437-447.
C. Picouleau, Reconstruction of Convex Polyominoes from Orthogonal Projections of their Contours, Theoretical Computer Science 346 2-3 (2005) 439-454.
M.-C. Costa, D. de Werra, C.Picouleau, Using graphs for some discrete tomography problems, Discrete Applied Math. 154 1 (2006) 35-46.

Acronyme : tcontSpécialité : RES3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Trafic et contrôle des réseauxResponsable : Serge FDIDARépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h00/7 semaines)Contenu

Solutions et mécanismes pour la maîtrise des réseaux. Modélisation du trafic dans l'ATM et l'Internet, modèles de sources (data, audio, vidéo) . Invariants de la qualité de service. Contrôle d'admission (leacky bucket), contrôle de congestion, contrôle de flux. Bornes et garanties de bout en bout. Méthodes déterministes: concept de régulateur de Cruz. Disciplines de service GPS, WFQ. Performance de TCP. Mécanismes AQM.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Professeur, Université Paris 6, longue experience d'encadrement de la recherche, charge de mission CNRS, Ancien membre section CN section 7 CNRS, CE de l'INRIA. Responsable de nombreux contrats RNRT, IST. Evaluateur RNRT, Ministere, NSF, IST. Vice-President RNRT.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Costa Luis, Dias de amorim Marcelo and Fdida Serge Reducing on-demand routing discovery overhead with controlled flooding Wireless Networks - July, 2004
Costa L, Vida R, Fdida, S., “MHBH : Mobile Hop-By-Hop Multicast Routing”, To appear in Computer Networks Journal, 2003.
Viana Aline c., Dias de amorim Marcelo, Fdida Serge and Rezende José F.; “Indirect Routing Using Distributed Location Information”, IEEE International Conference on Pervasive Computing and Communications (PerCom); Dallas-Fort Worth, Texas - March, 2003
Ziviani Artur, Fdida Serge, Rezende José F. and Duarte Otto Carlos Muniz Bandeira; “Demographic Placement for Internet Host Location”, IEEE GLOBECOM 2003; San Francisco, USA - December, 2003
Responsable scientifique de contrats RNRT, IST.

Acronyme : tdiSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Techniques du traitement d'imagesResponsable : Florence TupinRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h00/7 semaines)Contenu

Cette UE, qui nécessite d'avoir suivi l'UE teri, porte sur les techniques de bas niveau du traitement des images et sur les modèles mathématique associés. Il comporte cours et travaux pratiques.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Enseigne dans ce domaine à l'ENST depuis plusieurs années. Auteur des chapitres correspondants du livre de Traitement d'Images et du livre Traitement des images de RSO aux editions Hermes sous la direction d'Henri Maître, publiés en 2003. Son domaine de recherche concerne le développement de modèles markoviens pour le traitement des images radar, notamment pour la reconstruction 3D.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

F.Tupin and M. Roux, Markov Random Field on Region Adjacency Graphs for the fusion of SAR and optical data in radargrammetric applications, IEEE Transactions on Geoscience and Remote Sensing, 2005.
C. Tison and J.M. Nicolas and F. Tupin and H. Maître, A New Statistical Model of Urban Areas in High Resolution SAR Images for Markovian Segmentation, IEEE Transactions on Geoscience and Remote Sensing, 2004.
F. Tupin and M. Roux, Detection of building outlines based on the fusion of SAR and optical features, ISPRS Journal of Photogrammetry and Remote Sensing, 2003.
F. Tupin and B. Houshmand and M. Datcu, Road detection in dense urban areas using SAR imagery and the usefulness of multiple views, IEEE Transactions on Geoscience and Remote Sensing, 2002.

Acronyme : tepSpécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Typage et polymorphismeResponsable : Emmanuel CHAILLOUXRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD/TME: 2h00)Contenu

Comprendre les différentes classes de polymorphisme : paramétrique, inclusion,ad hoc, de rangées, borné, et ses utilisations pour la conception de bibliothèques réutilisables, justifier l'emploi de modèles de conception qui sortent du typage statique.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mes thèmes de recherche sont articulés autour des langages fonctionnels statiquement typés, en particulier du langage Caml. Ces travaux s'inscrivent dans le développement d'environnement de programmation (compilation efficace, interopérabilité et aide au développement), dans la réalisation d'applications justifiant l'utilisation de tels langages et dans l'intégration d'autres paradigmes de programmation (parallélisme, programmation par objets) dans le cadre confortable du typage statique.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

E. Chailloux/P. Manoury/B. Pagano, Développement d'applications avec Objective Caml, O'Reilly 2000
E. Chailloux/C. Foisy, A portable Implementation for Objective Caml Flight, Parallel Processing Letters 2003
E. Chailloux, Dynamic Object Typing in Objective Caml, International LISP Conference 2002
R. Montelatici/E. Chailloux/B. Pagano, Objective Caml on .NET : The OCamil Compiler, .NET Technologies, 2005
E. Chailloux/J. Verlaguet, HirondML: Fair Threads Migrations for Objective Caml, HLPP 2005

Acronyme : teriSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Traitement et reconnaissance d'imagesResponsable : Antoine ManzaneraRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Cet enseignement est une introduction au traitement de l'image et à la reconnaissance des formes qui permet d'aborder les UEs suivantes (tdi, aiv, tsi).
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Enseignant-chercheur au Laboratoire d'Electronique et d'Informatique de l'ENSTA. Son domaine de recherche concerne principalement l'algorithmique de traitement d'images pour les architectures parallèles et les systèmes embarqués, ainsi que la géométrie discrète. Il enseigne le traitement d'images à l'ENSTA et à l'Université Paris 6 (Master IAD) depuis plusieurs années. Son activité, autant en recherche (contrats de transfert industriel), qu'en enseignement (prospection, gestion et suivi des stages, organisation de visites) est caractérisée par une implication forte dans les relations entre étudiants, laboratoires et industriels.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : testSpécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : TestsResponsable : Valérie MENISSIER-MORAINRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Compréhension de la place des techniques de test au long du cycle de vie du logiciel. Compréhension de leur nécessité et de leur limite. Réalisation de tests, compréhension de l'utilisation de bancs de test.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

développement, test d'une bibliothèque et distribution d'un logiciel de taille significative ainsi que de preuves formelles mécanisées; le co-responsable du module, Philippe Ayrault, est expert Sûreté de Fonctionnement système et logiciel, spécialisé dans la vérification et la validation de logiciels embarqués critiques dans différents domaines industriels tel que le transport ferroviaire, le spatial et l'aéronautique, l'automobile et l'énergie. Il a plus de 10 ans d'expérience de gestion de projets nationaux et internationaux en tant que responsable d'un laboratoire d'évaluation. Il est évaluateur expert CERTIFER pour les logiciels critiques.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Philippe Ayrault a été responsable de l'évaluation de sécurité du nouveau Poste de Manoeuvre Informatisé de la RATP mis en service en novembre 2005.
Philippe Ayrault a participé à l'évaluation de la plateforme de vibration Hydra à l'ESA.
Valérie Ménissier-Morain a réalisé la bibliothèque libnums de Caml V3.1, Caml Light et Objective Caml, organisé la première diffusion de Caml en ftp anonyme, testé la bibliothèque libnums et participé à l'élaboration des tests de non-régression du logiciel entier.
Valérie Ménissier-Morain a prouvé avec Catherine Dubois la correction et la validité de l'algortihme W de typage de Caml dû à Damas et Milner.
Philippe Ayrault a participé à la validation de nombreux logiciels avec des clauses de confidentialité.

Acronyme : tifSpécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Méthodes de traitement de l'imageResponsable : Séverine DUBUISSONRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 20h00/5 semaines)(TD/TME: 10h00/5 semaines)Contenu

Cette UE a pour objectif de présenter les bases en traitement d'images, de la formation et l'acquisition des images jusqu'a leurs exploitations les plus haut-niveau. A l'issu de cette UE , les étudiants seront capables de proposer et valider une chaîne de tâches spécifique à différents traitements d'images
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

J'effectue ma recherche dans le domaine du traitement d'images ce qui m'amène à manipuler tous les jours ce type de données, et à écire des algorithmes de traitement d'images ainsi que de séquences vidéo.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Tracking multiple objects by clustering gabor-characterized motions. S Dubuisson. CVPR 2006 (en cours de soumission)
MAPVIS: A Map-projection based tool for visualizing scalar and vectorial information lying on spheroid surfaces, In The Information visualisation (IV05), London, England, July, 6-8, 2005.
Tracking of non-rigid structures evolving on 3D surfaces by compensating perspective view deformations, W. Rekik, D. Béréziat, S. Dubuisson, N. Puff, IASTED International Conference on Signal and Image Processing, SIP 2004, August 23-25, Honolulu, Hawaii, USA.
A solution for facial expression representation and recognition, S. Dubuisson, F. Davoine and M. Masson. Signal Processing: Image Communication 17 (nov 2002), pp 657-673.

Acronyme : tiiapiadSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Traitement d'incertitudes et d'imprécision et approche probabiliste pour l'IA et la décisionResponsable : Jean-Yves JAFFRAYRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Etude des problèmes liés aux incertitudes et aux imprécisions apparaissant dans les systèmes à base de connaissances et des méthodes pour les traiter, en liaison avec des applications industrielles. Formation aux approches probabilistes pour l'IA, notamment pour l'aide à la décision en environnement incertain.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Recherche et enseignement de DEA et DESS en décision dans le risque dans l’incertitude et dynamique, des réseaux bayésiens et des diagrammes d'influence. Enseignements à diverses écoles d'été : Europ
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

A. Faÿ et J.-Y. Jaffray (2000) "A justification of local conditioning in Bayesian networks". International Journal of Approximate Reasoning, pp. 59-81.
A. Faÿ et J.-Y. Jaffray (2006), "Réseaux Bayésiens", à paraître In, IC2 Series “Aide à la décision” D. Bouyssou, D. Dubois, M. Pirlot, H. Prade (eds), Hermès.
Th. Nielsen et J.Y. Jaffray (2006), “Dynamic decision making without expected utility: An operational approach”, European Journal of Operational Research, Volume 169, 1, pp. 226-246.
J.Y. Jaffray, F. Philippe (1997), “On the existence of subjective upper and lower probabilities of infinite order “ Math. Op. Res. 22 (1), pp. 165-185
J.Y. Jaffray, P. Wakker, (1994) “Decision making with belief functions: compatibility and Incompatibility with the Sure-Thing Principle”, J. Risk and Uncertainty 8, 1994, pp.255-271.

Acronyme : timeSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Analyse temporelle des circuits numériques (Digital circuits timing analysis)Responsable : Habib MEHREZRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Acquisition d'une compréhension approfondie du fonctionnement des circuits CMOS, ainsi que de la méthode générale permettant d'analyser leurs performances temporelles.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Ayant participé à des nombreux projets de recherche ayant conduits à la réalisation de circuits VLSI dans différentes technologies CMOS, j'ai acquis une large expérience dans le domaine de la conception et en particulier les techniques liées à la méthodologie basée sur les cellules précaractérisées. Des efforts importants doivent être effectués pour garantir un fonctionnement dynamique et statique des architectures réalisées.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

CCVLSI’88, Castagne P., Derieux A., Manga C., Mehrez H., Shamsa K., "Architecture et réalisation VLSI d'un papillon FFT systolique à haute performance et entièrement testable", CCVLSI-88, 24-25 Octobre 1988, Halifax, Canada
IEEE ETW'96, C. Quennesson, P. Debaud, E. Dupont-Nivet & H. Mehrez "A Heuristic Method for CMOS Circuits Self-Checking Efficiency Estimation" IEEE European Test Workshop 1996, Montpellier France June 12 - 14, 1996, pp 21-25
VLSI'97, M. Aberbour, A. Houelle, H. Mehrez , N. Vaucher, A. Guyot* `A Timing Driven Adder Generator Architecture' Proc. VLSI'97, Gramado, Brazil.
IEEE ISCS’98, M. Aberbour, H. Mehrez ` Architecture and Design Methodology of the RBF-DDA Neural Network ' IEEE Symposium on Circuits and Systems, Monterey CA, 1998
(ICEEC'04), "Automatic Layout of Scalable Embedded Field Programmable Gate Array", Mehrez Habib, Mrabet Hayder, Marrakchi Zied, TissotT AndréThe International Conference on Electrical, Electronic and Computer Engineering 2004 (ICEEC'04), Cairo, Egypt, September 2004, pp. 469-472

Acronyme : timedSpécialité : IMA3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Traitement des images médicalesResponsable : Dominique BEREZIATRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Recalage. Mouvement. Filtrage des images médicales. Modèles déformables en imagerie médicale. Segmentation et méthodes markoviennes. TP.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Le traitement de l'image en général et sur les données bio-médicales en particulier est le centre de mes activités de recherches, notamment sur les aspects dynamiques et sur la reconstruction de données. Enseigne depuis 1999 dans le domaine du traitement de l'image (IIE-Cnam, puis UPMC).
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

MAPVIS: A Map-projection based tool for Visualizing scalar and vectorial information lying on spheroidal surfaces., W. Rekik, D. Béréziat, S. Dubuisson, 2005.
Tracking of non-rigid structures evolving on 3D surfaces by compensating perspective view deformations, W. Rekik, D. Béréziat, S. Dubuisson, N. Puff, 2004.
Divers logiciels de visualisation de données (images, champs de vitesses), d'estimation de mouvement. (voir anp.lip6.fr/~bereziat).

Acronyme : tnseSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 400Semestre : S2Titre : Traitement numérique du signal appliqué à l'expérimentationResponsable : Denis MatignonRépartition hebdomadaire ou semestrielleAutre? Prévenez-nous!Contenu

Cette UE concerne la première année de master (M1) et est plus particulièrement destinée à s'intégrer dans le parcours " ATIAM ". Cependant le contenu de ce module doit intéresser tout étudiant qui veut s'initier aux techniques d'indentification du comportement des matériaux et des structures.Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Dans ma thèse, j'ai étudié la solution analytique et numérique de modèles d'instruments à vent comportant des des dérivées fractionnaires en temps dans l'EDP des ondes pour la prise en compte des phénomènes de pertes visco-thermiques aux parois ; ces travaux ont obtenu le premier prix d'Automatique de France, décerné par l'AFCET. J'ai poursuivi mes recherches dans le domaine de la modélisation fine de l'amortissement des phénomènes physiques, importants en acoustique pour obtenir des sons de synthèse réalistes. Les représentations diffusives d'opérateurs pseudo-différentiels offrent, pour la modélisation de ces effets, un formalisme simple, à partir duquel les contraintes de positivité et de dissipativité s'expriment naturellement, et laissent envisager avec interêt l'extension en acoustique des méthodes de contrôle frontière par technique Lyapunov. J'ai encadré 2 thèses en propre, et coencadré 4 thèses, dont celle de Thomas Hélie. Parmi ces 6 doctorants, 3 sont aujourd'hui enseignants-chercheurs. En tant qu'enseignant-chercheur a Télécom Paris, je suis en charge de nombreux enseignements, tant en mathématiques appliquées qu'en traitement du signal et en automatique. J'ai effectué des vacations a l'Ecole Nationale des Techniques Avancées, et enseigne également au département de Mathématiques Appliquées de l'Ecole Polytechnique pour l'année 2004-2005, puis 2005-2006 en traitement du signal, analyse numérique et optimisation. Je suis membre de l'équipe doctorale du Master ATIAM de l'Université Paris VI.Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Ch. Lambourg, A. Chaigne, and D. Matignon. Time-domain simulation of damped impacted plates. Part II. Numerical model and results. J. Acoust. Soc. Amer., 109(4):1433-1447, April 2001.
D. Matignon. Introduction au calcul fractionnaire et applications. In P. Abry, P. Goncalés, and J. Lévy-Véhel, editors, Fractals et Lois d'Échelle, volume 1, chapter 4, pp. 143--184. Traité "Information - Commande - Communication". Hermès, 2002.
D. Matignon and C. Prieur. Asymptotic stability of linear conservative systems when coupled with diffusive systems. ESAIM: Control. & Calculus of Variations, 11, pp.~487--507, 2005.
T. Hélie and D. Matignon. Diffusive reprentations for the analysis and simulation of flared acoustic pipes with visco-thermal losses. Mathematical Models and Methods in Applied Sciences, to appear, 2005.
T. Hélie and D. Matignon. Representations with poles and cuts for the time-domain simulation of fractional systems and irrational transfer functions. Eurasip Signal Processing, Special Issue on Fractional Calculus, to appear, 2005.

Acronyme : toolsSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Outils CAO pour la conception VLSI (CAD tools for VLSI design)Responsable : Anne DERIEUXRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Module très pratique visant à donner aux étudiants la maitrise des outils CAO back-end utilisés pour la conception bas-niveau des circuits intégrés numériques.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

En 1982 Anne Derieux a suivi une reconversion qui lui a permis de s'orienter vers l'informatique aprés une formation en physique. Elle a ensuite rejoint l'équipe matériel de l'UFR d'informatique ce qui lui a permis de mettre en application son expérience en électronique. A cette époque l'idée de concevoir une chaine d'outils de CAO a vu le jour et j'ai pu suivre toute la spécification et le développement des logiciels qui composent la chaine de CAO Alliance qui est utilisée dans plus de 250 universités. Cette chaine de CAO est en constante évolution et l'utilisation constante de ces outils permet la formation des étudiants à la conception de circuits VLSI
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : tp1Spécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Technique professionnelle 1 : gestion de projetResponsable : Gil BLAINRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Apprendre à gérer un projet
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Assistant,maitre-assistant,maître de conférence depuis 1968 à l'institut de programmation puis à l'ufr d'informatique de l'UPMC. Durant toute cette période j’ai organisé plusieurs enseignements en système et programmation, Notamment à partir de 1969 en langage objet autour de Simula67 et pascalobjet. J’ai par ailleurs assumé de nombreuses responsabilités aux frontières de la recherche , l’industrie et l’administration : Responsable des moyens de calcul de l’UFR et administrateur du cicrp durant 6 ans. Rapporteur auprès de différents comités tant au ministère de l’éducation que de ceux de l’industrie et de la recherche. Conseiller scientifique du comite pour la productivité dans l’assurance. Conseiller scientifique auprès du directeur technique de Thomson-CSF En disponibilité, puis en détachement de 1981 à 1987, j’ai assumé les fonctions de Directeur –adjoint à l’agence de l’informatique en charge de la formation, puis de Conseiller technique auprès du premier ministre en charge du plan Informatique Pour Tous. Enfin de 1987 à ce jour j’ai réintégré l’université où j’ai animé le DESS Génie des Logiciels Applicatifs et une équipe de recherche ( 7 thèses présentées) Métafor du Thème OASIS du LIP6 et parallèlement fondé avec des thésards les sociétés ACKIA ET Safatech.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Développement avec les thèsards successifs et les étudiants du DESS GLA d'un atelier de méta modélisation : MétaGen
Application de la démarche Metafor à la réalisation d'un atelier de réalisation d'applicatifs bancaire dans le cadre du projet Européen FIBOF
Application de la démarche Metafor à la réalisation d'un atelier de scénarisation de produits multimédia dans le cadre d'un projet RIAM : Metagenedit
Participation au consortium ObjectWare dans la cadre du project RNTL Impact
Développement du projet ICREM(Informatisation des comptes rendus d'éxamens médicaux) avec Bernard Huet : objet de plusieurs communications

Acronyme : tp2Spécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Technique professionnelle 2 : apprentissage des environnements applicatifsResponsable : Gil BLAINRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Présenter et faire faire l'apprentissage des « middle ware » logiciels supports des applications présent sur le marché.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Assistant,maitre-assistant,maître de conférence depuis 1968 à l'institut de programmation puis à l'ufr d'informatique de l'UPMC. Durant toute cette période j’ai organisé plusieurs enseignements en système et programmation, Notamment à partir de 1969 en langage objet autour de Simula67 et pascalobjet. J’ai par ailleurs assumé de nombreuses responsabilités aux frontières de la recherche , l’industrie et l’administration : Responsable des moyens de calcul de l’UFR et administrateur du cicrp durant 6 ans. Rapporteur auprès de différents comités tant au ministère de l’éducation que de ceux de l’industrie et de la recherche. Conseiller scientifique du comite pour la productivité dans l’assurance. Conseiller scientifique auprès du directeur technique de Thomson-CSF En disponibilité, puis en détachement de 1981 à 1987, j’ai assumé les fonctions de Directeur –adjoint à l’agence de l’informatique en charge de la formation, puis de Conseiller technique auprès du premier ministre en charge du plan Informatique Pour Tous. Enfin de 1987 à ce jour j’ai réintégré l’université où j’ai animé le DESS Génie des Logiciels Applicatifs et une équipe de recherche ( 7 thèses présentées) Métafor du Thème OASIS du LIP6 et parallèlement fondé avec des thésards les sociétés ACKIA ET Safatech.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Développement avec les thèsards successifs et les étudiants du DESS GLA d'un atelier de méta modélisation : MétaGen
Application de la démarche Metafor à la réalisation d'un atelier de réalisation d'applicatifs bancaire dans le cadre du projet Européen FIBOF
Application de la démarche Metafor à la réalisation d'un atelier de scénarisation de produits multimédia dans le cadre d'un projet RIAM : Metagenedit
Participation au consortium ObjectWare dans la cadre du project RNTL Impact
Développement du projet ICREM(Informatisation des comptes rendus d'éxamens médicaux) avec Bernard Huet : objet de plusieurs communications

Acronyme : tp3Spécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Technique professionnelle 3 : serveurs d'applications, paradigme technologiqueResponsable : Gil BLAINRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Présenter et faire faire l'apprentissage des architectures et des principaux protocoles mis en oeuvre dans la réalisation des systèmes applicatifs.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Assistant,maitre-assistant,maître de conférence depuis 1968 à l'institut de programmation puis à l'ufr d'informatique de l'UPMC. Durant toute cette période j’ai organisé plusieurs enseignements en système et programmation, Notamment à partir de 1969 en langage objet autour de Simula67 et pascalobjet. J’ai par ailleurs assumé de nombreuses responsabilités aux frontières de la recherche , l’industrie et l’administration : Responsable des moyens de calcul de l’UFR et administrateur du cicrp durant 6 ans. Rapporteur auprès de différents comités tant au ministère de l’éducation que de ceux de l’industrie et de la recherche. Conseiller scientifique du comite pour la productivité dans l’assurance. Conseiller scientifique auprès du directeur technique de Thomson-CSF En disponibilité, puis en détachement de 1981 à 1987, j’ai assumé les fonctions de Directeur –adjoint à l’agence de l’informatique en charge de la formation, puis de Conseiller technique auprès du premier ministre en charge du plan Informatique Pour Tous. Enfin de 1987 à ce jour j’ai réintégré l’université où j’ai animé le DESS Génie des Logiciels Applicatifs et une équipe de recherche ( 7 thèses présentées) Métafor du Thème OASIS du LIP6 et parallèlement fondé avec des thésards les sociétés ACKIA ET Safatech.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Développement avec les thèsards successifs et les étudiants du DESS GLA d'un atelier de méta modélisation : MétaGen
Application de la démarche Metafor à la réalisation d'un atelier de réalisation d'applicatifs bancaire dans le cadre du projet Européen FIBOF
Application de la démarche Metafor à la réalisation d'un atelier de scénarisation de produits multimédia dans le cadre d'un projet RIAM : Metagenedit
Participation au consortium ObjectWare dans la cadre du project RNTL Impact
Développement du projet ICREM(Informatisation des comptes rendus d'éxamens médicaux) avec Bernard Huet : objet de plusieurs communications

Acronyme : tp4Spécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Technique professionnelle 4 : techniques de développement avancéesResponsable : Gil BLAINRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Apprendre et expérimenter les techniques les plus récentes de la modélisation, génération, réalisation des apllications (actuellement : extreme programming, programmation par aspect, MDA etc)
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Assistant,maitre-assistant,maître de conférence depuis 1968 à l'institut de programmation puis à l'ufr d'informatique de l'UPMC. Durant toute cette période j’ai organisé plusieurs enseignements en système et programmation, Notamment à partir de 1969 en langage objet autour de Simula67 et pascalobjet. J’ai par ailleurs assumé de nombreuses responsabilités aux frontières de la recherche , l’industrie et l’administration : Responsable des moyens de calcul de l’UFR et administrateur du cicrp durant 6 ans. Rapporteur auprès de différents comités tant au ministère de l’éducation que de ceux de l’industrie et de la recherche. Conseiller scientifique du comite pour la productivité dans l’assurance. Conseiller scientifique auprès du directeur technique de Thomson-CSF En disponibilité, puis en détachement de 1981 à 1987, j’ai assumé les fonctions de Directeur –adjoint à l’agence de l’informatique en charge de la formation, puis de Conseiller technique auprès du premier ministre en charge du plan Informatique Pour Tous. Enfin de 1987 à ce jour j’ai réintégré l’université où j’ai animé le DESS Génie des Logiciels Applicatifs et une équipe de recherche ( 7 thèses présentées) Métafor du Thème OASIS du LIP6 et parallèlement fondé avec des thésards les sociétés ACKIA ET Safatech.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Développement avec les thèsards successifs et les étudiants du DESS GLA d'un atelier de méta modélisation : MétaGen
Application de la démarche Metafor à la réalisation d'un atelier de réalisation d'applicatifs bancaire dans le cadre du projet Européen FIBOF
Application de la démarche Metafor à la réalisation d'un atelier de scénarisation de produits multimédia dans le cadre d'un projet RIAM : Metagenedit
Participation au consortium ObjectWare dans la cadre du project RNTL Impact
Développement du projet ICREM(Informatisation des comptes rendus d'éxamens médicaux) avec Bernard Huet : objet de plusieurs communications

Acronyme : tpseSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S4Titre : Techniques de prise de son et électro-acoustiqueResponsable : Benoît FabreRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Après avoir présenté les systèmes électro-acoustiques,ce cours expose les techniques de prise et restitution du son ainsi que leur mise en oeuvre dans des perspectives musicales.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Mon activité de recherche universitaire est centrée sur le fonctionnement physique des instruments de musique, en relation avec la facture et les techniques de jeu des instruments d'une part et l'écoute du son musical d'autre part.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Fabre B., Hirschberg A., From sound synthesis to instrument making : an overview of recent researches on woodwinds. Proceedings of the Stockholm Music Conference. Invited paper SMAC03, pp239-242 [2003].
Segoufin C., Fabre B., Verge M.P., Hirschberg A. and Wijnands A.P.J., Experimental study of the influence of the mouth geometry on sound production in a recorder-like instrument: Windway length and Chamfers, Acta Acustica, 86: 599-610, [2000].
B. FABRE : lectures on the acoustics of string instruments at the IACMA - International Advanced Course on Musical Acoustics, Italy July 2005.

Acronyme : tsaSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Traitement du signal audio-numériqueResponsable : Denis MatignonRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce cours se fonde sur des notions de base en traitement du signal deterministe, aussi bien en temps continu qu'en temps discret, c'est a dire sur les representations de Fourier et les techniques de filtrage classiques en numerique. Il vise a donner aux étudiants les outils de représentation et de traitement plus spécifiques du signal audionumérique.Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Dans ma thèse, j'ai étudié la solution analytique et numérique de modèles d'instruments à vent comportant des des dérivées fractionnaires en temps dans l'EDP des ondes pour la prise en compte des phénomènes de pertes visco-thermiques aux parois ; ces travaux ont obtenu le premier prix d'Automatique de France, décerné par l'AFCET. J'ai poursuivi mes recherches dans le domaine de la modélisation fine de l'amortissement des phénomènes physiques, importants en acoustique pour obtenir des sons de synthèse réalistes. Les représentations diffusives d'opérateurs pseudo-différentiels offrent, pour la modélisation de ces effets, un formalisme simple, à partir duquel les contraintes de positivité et de dissipativité s'expriment naturellement, et laissent envisager avec interêt l'extension en acoustique des méthodes de contrôle frontière par technique Lyapunov. J'ai encadré 2 thèses en propre, et coencadré 4 thèses, dont celle de Thomas Hélie. Parmi ces 6 doctorants, 3 sont aujourd'hui enseignants-chercheurs. En tant qu'enseignant-chercheur a Télécom Paris, je suis en charge de nombreux enseignements, tant en mathématiques appliquées qu'en traitement du signal et en automatique. J'ai effectué des vacations a l'Ecole Nationale des Techniques Avancées, et enseigne également au département de Mathématiques Appliquées de l'Ecole Polytechnique pour l'année 2004-2005, puis 2005-2006 en traitement du signal, analyse numérique et optimisation. Je suis membre de l'équipe doctorale du Master ATIAM de l'Université Paris VI.Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Ch. Lambourg, A. Chaigne, and D. Matignon. Time-domain simulation of damped impacted plates. Part II. Numerical model and results. J. Acoust. Soc. Amer., 109(4):1433-1447, April 2001.
D. Matignon. Introduction au calcul fractionnaire et applications. In P. Abry, P. Goncalés, and J. Lévy-Véhel, editors, Fractals et Lois d'Échelle, volume 1, chapter 4, pp. 143--184. Traité "Information - Commande - Communication". Hermès, 2002.
D. Matignon and C. Prieur. Asymptotic stability of linear conservative systems when coupled with diffusive systems. ESAIM: Control. & Calculus of Variations, 11, pp.~487--507, 2005.
T. Hélie and D. Matignon. Diffusive reprentations for the analysis and simulation of flared acoustic pipes with visco-thermal losses. Mathematical Models and Methods in Applied Sciences, to appear, 2005.
T. Hélie and D. Matignon. Representations with poles and cuts for the time-domain simulation of fractional systems and irrational transfer functions. Eurasip Signal Processing, Special Issue on Fractional Calculus, to appear, 2005.


Acronyme : tsiSpécialité : IAD3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Traitement et synthèse d'imagesResponsable : Antoine ManzaneraRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

L'objectif de ce cours est de fournir les bases de la synthèse d'image, autant au niveau des fondements mathématiques que de leur application informatique. Les cours théoriques sont appuyés par des séances de travaux pratiques sur l'utilisation d'OpenGL.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Enseignant-chercheur au Laboratoire d'Electronique et d'Informatique de l'ENSTA. Son domaine de recherche concerne principalement l'algorithmique de traitement d'images pour les architectures parallèles et les systèmes embarqués, ainsi que la géométrie discrète. Il enseigne le traitement d'images à l'ENSTA et à l'Université Paris 6 (Master IAD) depuis plusieurs années. Son activité, autant en recherche (contrats de transfert industriel), qu'en enseignement (prospection, gestion et suivi des stages, organisation de visites) est caractérisée par une implication forte dans les relations entre étudiants, laboratoires et industriels.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : tsmSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Traitement du signal musicalResponsable : Bertrand DavidRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Les enseignements de cette UE traitent de l'analyse, de la transformation et de la synthèse des sons musicaux. Ils abordent les systèmes de bases qui permettent d'analyser les sons, d'appliquer des effets (réverbération, chorus, flanger), d'effectuer des transformations (modification de hauteur, distorsion temporelle, modification de timbre) ou encore de générer des sons utilisables par la suite dans des contextes musicaux.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maître de conférence à Télécom Paris (ENST), au sein du département Traitement du Signal et des Images, je travaille sur des problématiques liées à la représentation, la modélisation et la description automatique des signaux audio-fréquence et particulièrement musicaux. J'y encadrerai bientot mon 6eme doctorant. Membre du comité d’organisation du GRETSI 2003 (la conférence nationale de traitement du signal), membre du bureau du groupe spécialisé d'acoustique musicale de la SFA (organisateur d'une journée d'étude sur la description automatique et la perception de la musique), j'enseigne le traitement du signal au sein de l'équipe ATIAM depuis 2001. Depuis 2001, j'ai participé à 30 publications de niveau international dont 7 articles de revue (IEEE transactions majoritairement),
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

Acteur du projet Européen K-SPACE (Knowledge Space of semantic inference for automatic annotation and retrieval of multimedia content)/ et de l’ACI MusicDiscover (LTCI en partenariat avec l’IRCAM, Paris et le LIRIS, Lyon, sur une problématique d’indexation audio).
Membre du bureau du groupe spécialisé d'acoustique musicale de la SFA (organisateur d'une journée d'étude sur la description automatique et la perception de la musique (webmaster).
Inclusion des méthodes sous-espace pour l’analyse des sons pour la facture instrumentale (projet music maker tools en collaboration avec ITEMM, LAUM, 01dB et IRCAM), en cours.
Fast Approximated Power Iteration Subspace Tracking, Roland Badeau, Bertrand David et Gaël Richard, IEEE Transactions on Signal Processing, vol. 53, no. 8, pp. 2931-2941, août 2005
Sliding window adaptive SVD algorithms, Roland Badeau, Gaël Richard et Bertrand David, IEEE Transactions on Signal Processing, vol. 52, no. 1, pp. 1-10, janvier 2004.

Acronyme : tspfSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Techniques de simulation et de preuve formelle (Simulation techniques and formal methods)Responsable : Emmanuelle ENCRENAZRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Ce module fondamental présente différentes approches pour la vérification des systèmes matériels.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Enseignant-chercheur depuis 10 ans dans le domaine de la vérification fonctionnelle des systèmes intégrés sur puce. Mes recherches se focalisent sur les techniques de vérification par model-checking, qui sont le prolongement des notions de base enseignées dans le cours TSPF.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

développement d'une méthode de conception incrémentale facilitant la vérification des systèmes
article : "CTL-property transformations along an incremental design process", accepté à la revue internationale STTT, 2005
utilisation de structure de données de type DAG capturant la hiérarchie pour la vérification de systèmes décrits en Promela
article : "utilisation des diagrammes de decision de données pour la vérification fonctionnelle de systèmes matériels", actes de MAJESTIC 2004

Acronyme : vimu Spécialité : IMA ECTS 3Niveau : M2Semestre : S3Titre : Vidéo et multimédia Responsable : Ewa Kijak
Maître de conférences à l'UPMCRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 3h00)(TD/TME:1h00) Contenu

Compression images fixes. Format des images vidéo. Codage vidéo. Indexation images et vidéo. Applications industrielles. TP.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Maître de conférences à Paris 6 depuis septembre 2004, j'ai reçu une formation en traitement du signal. Mes thèmes de recherche sont articulés autour de l'indexation vidéo et en particulier de la fusion d'informations audio-visuelles.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

E. Kijak, L. Oisel, P. Gros. Hierarchical structure analysis of sport videos using HMMS, IEEE International Conference on Image Processing (ICIP), vol. 2, pp 1025-1028, Barcelona, Sept. 2003
E. Kijak, G. Gravier, L. Oisel, P. Gros. Audiovisual integration for sport broadcast structuring, à paraître dans Multimedia Tools and Applications.


Acronyme : vfsrSpécialité : SAR3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Vérification formelle de systèmes répartisResponsable : Isabelle VERNIER-MOUNIERRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 3h00)(TD/TME: 1h00)Contenu

Le but de cette UE est de présenter trois techniques complémentaires de vérification formelle de systèmes répartis : la vérification structurelle, le model-checking et le test. Chacune de ces techniques sera étudiée et ses avantages et inconvénients seront présentés.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Recherches sur la vérification de systèmes répartis (réseaux de Petri, model-checking) depuis 1991. Enseignements dans le domaine depuis 1996 en DEA puis en Master.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

F. Bréant, J.-M. Couvreur, F. Gilliers, F. Kordon, I. Mounier, E. Paviot-Adet, D. Poitrenaud, D. Regep, G. Sutre : "Modeling and Verifying Behavioral Aspects", in Formal Methods for Embedded Distributed Systems - How to master the complexity, F. Kordon, M. Lemoine, Eds.: Kluwer Academic Publishers, pp. 171-211.
C. Dutheillet, J.-M. Ilié, D. Poitrenaud, I. Vernier-Mounier : "State-Space-Based Methods and Model Checking", in Petri nets for Systems Engineering : A Guide to Modeling, Verification, and Applications, C. Girault, R. Valk, Eds.: Springer-Verlag, pp. 201-275.
Y. Thierry-Mieg, C. Dutheillet, I. Mounier : "Automatic Symmetry Detection in Well-Formed Nets", 28th International Conference on Theory and Application of Petri Nets.
I. Vernier, E. Paviot-Adet : "Modélisation et vérification de l'interopérabilité de services de télécommunication", in Vérification et mise en oeuvre de réseaux de Petri, M. Diaz, Ed. Paris: Hermès Science, pp. 233-252.
M. Doche, I. Vernier-Mounier, F. Kordon : "Modular approach to specify and validate an Electrical Fligh Control System", Formal Method Europe (FME'2001), pp. 590-610.

Acronyme : vlnSpécialité : STL3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Validation des logiciels numériquesResponsable : Jean-Marie CHESNEAUXRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

L'objectif de cet enseignement est de maîtriser les concepts liés à la validation des calculs numériques sur ordinateur comme l'arithmétique à virgule flottante ainsi que les erreurs d'arrondi et leur conséquence. Il s'agit également d'apprendre à effectuer une analyse globale de qualité numérique pour tout code de simulation numérique en maîtrisant les outils informatiques appropriés.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

J.-M. Chesneaux travail sur la validation des logiciels numériques depuis 1986. Il y a consacré son doctorat d'université et son habilitation à diriger des recherches. Il a développé le logiciel CADNA qui fait l'objet d'un copyright international, dirigé quatre thèses et une habilitation sur ce sujet, publié seize articles dans des revues internationales et vingt communications dans des congrès internationaux. J.-M. Chesneaux dirige une équipe de sept enseignants-chercheurs sur cette thématique.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : vlsiSpécialité : ACSI6 ECTSNiveau : 400Semestre : S1Titre : Conception des circuits intégrés VLSIResponsable : Anne DERIEUXRépartition hebdomadaire ou semestrielle(CM: 2h00)(TD: 2h00)(TME: 2h00)Contenu

Introduction à la conception des circuits intégrés numériques VLSI (Very Large Scale Intégration). Ce module très pratique est conçu pour des étudiants n'ayant aucune connaissance en électronique.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

En 1982 A Derieux a suivi une reconversion de la Physique vers l'Informatique et a rejoint l'équipe matériel de l'UFR d'Informatique. Elle a participé à la conception et à la réalisation de plusieurs circuits VLSI en étant responsable des stages des étudiants sur la conception de différents microprocesseurs.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE


Acronyme : zdefSpécialité : ACSI3 ECTSNiveau : 500Semestre : S3Titre : Circuiterie CMOS zéro défaut (Zero defect CMOS design)Responsable : Alain GREINERRépartition hebdomadaire ou semestrielle(30h/7 semaines)Contenu

Cette U.E. analyse les causes de dysfonctionnement des circuits intégrés numériques, liées aux procédés de fabrication submicronique, et présente les techniques de conception permettant d'éviter ces dysfonctionnements. Cette U.E Présente également les techniques de circuiterie utilisées pour la réalisation des mémoires.
Expérience du responsable dans le domaine de l’UE

Alain Greiner est directeur du département "Systèmes Embarqués sur Puce" du laboratoire LIP6. Il est L'architecte et le responsable de la chaîne de CAO/VLSI ALLIANCE, développée par le LIP6. ALLIANCE est distribuée sous licence GPL, et utilisée dans plus de 200 Universités, dont l'Université des Nations-Unies, pour l'enseignement ou la recherche.
Réalisations du responsable dans le domaine de l’UE

http://www-asim.lip6.fr/recherche/alliance/

CMS : Content-management system, ou système de gestion de contenu. Nous mettons actuellement en place le logiciel libre français SPIP pour gérer le site annuel de la mention.
 Compte tenu des 375 étudiants qui ont suivi le M1 cette année, et du fait qu'ils doivent suivre 5 UE, cela donne une « pression » d'environ 100 étudiants par UE au premier semestre. Au second semestre, les UE d'anglais et de projet étant suivies par tous les étudiants, la « pression » sur les autres UE est d'environ 45 étudiants par UE.
 Les UE apparaissant en couleur ne sont pas sous la responsabilité de la spécialité RES
 Ce cursus étant reconnu internationalement depuis dix ans sous cette dénomination (seule l’Université de San Diego en Californie offre une formation similaire), il lui serait préjudicable de changer de nom.
 Nous n’indiquons dans cette table que les membres interviennent de manière significative dans les enseignements ou qui sont responsables d’unités d’enseignements dans la spécialité.

PAGE 


PAGE 74





MMQOS

ATMPLS

INSER

ROUT

SECUR

ARLOC

NRES

TCONT

DROIT

MNSI

SPEC

MMIP

PTEL

libre

SUPERV

SPROJ

BIBLI

GT

APMM

COMNUM

PERF

SIMRES

PAPR

CPROJ

libre

DROIT

MNSI

ARLOC

MMIP

SPEC

séjour en
entreprise

séjour en
entreprise

séjour en
entreprise

stage en
entreprise

stage en
laboratoire

S3a

S3b

S4a

S4b

S4c

S4d

ALT

PRO

RECH

choisir
5 UE

choisir
5 UE

Structure du M1-STL

AGM APS… .CF
CA CCC… .CPS
Langue Libre Projet

ALGAV ILP
IL Libre
LOG PC2R


Choisir 5 UEs








Choisir
5 UEs


S1

S2