Td corrigé Master Métier de l'Enseignement et de la Formation Document ... pdf

Master Métier de l'Enseignement et de la Formation Document ...

Perspectives de débouchés en référence à la nomenclature du code Rome ( CNCP) ... 23132 Animateur/animatrice spécialiste d'activités culturelles et techniques ..... Son sujet est en lien avec la thématique du parcours et son élaboration .... Unités d'enseignement. Modalités. Total par UE. Ects. CM. TD. APP. Heures. ECTS.




part of the document



















Master
Mention : Métiers de l’Enseignement et de la Formation
Spécialité : Enseignement – Éducation - Médiation
Finalités : Professionnelle & Recherche

Dossier de demande d’habilitation
mai 2010








 HYPERLINK "http://www.univ-paris3.fr/"  HYPERLINK "http://www.upmc.fr/fr/index.html" \o "\"Aller à Accueil\"  HYPERLINK "http://www.univ-paris-diderot.fr"  Niveau MASTER Domaines Sciences, technologie, santé
Arts, lettres, langues
Sciences humaines et socialesMention Métiers de l’enseignement et de la formationSpécialité Enseignement – Éducation – MédiationVolume horaire étudiant M1579 hVolume horaire étudiant M2567 h

Spécialité :Enseignement – Éducation – Médiation
Finalités : Professionnelle et Recherche
Responsable : Sylvie Plane, Professeur des Universités Parcours 1:Culture scientifique, corps et motricité
Domaine : Sciences, Technologie, Santé
Finalité : Professionnelle
Responsable : Sandrine Meylan mc hdr Parcours 2:Médiation culturelle, artistique et littéraire à l’intention de la jeunesse
Domaine : Arts, Lettres, Langues
Finalités : Professionnelle & Recherche
Responsable : Laurent Fourcaut, Professeur des Universités Parcours 3:Approches multiréférentielles de la diversité des publics
Domaine : Sciences Humaines et Sociales
Finalité : Professionnelle
Responsables : Sandra Jhean mc hdr & Christian Lussiez, Inspecteur de l’Éducation NationaleParcours 4:Développer les compétences langagières (publics scolaires et adultes)
Domaines : Arts, Lettres, Langues - Sciences Humaines et Sociales
Finalités : Professionnelle & Recherche
Responsable : Josiane Boutet, Professeur des Universités Parcours 5:E-learning
Domaines : Arts, Lettres, Langues - Sciences Humaines et Sociales
Finalité : Professionnelle
Responsables : Muriel Grosbois MC, Pierre Saurel MC, Irma Velez MCétablissements cohabilités
Établissement porteur 
Université Paris Sorbonne (Paris IV)
Composante : Institut Universitaire de Formation des MaitresCEVU : 16 avril 2010
CA : 7 mai 2010
Conseil d’École de l’IUFM : 31 mars 2010Université Panthéon Sorbonne (Paris I)CEVU : 21 mai 2010
CA : 25 mai 2010Université Sorbonne Nouvelle (Paris III)CEVU : 7 mai 2010
CA : 19 mai 2010
Université Pierre et Marie Curie (Paris VI)CEVU :
CA :Université Paris Diderot (Paris VII)CEVU : 31 mars 2010
CA : 18 mai 2010


Responsable de la Mention  Scolarité Sylvie Plane
Professeur des Universités en Sciences du langage
Université Paris IV Sorbonne – composante : IUFM de Paris
sylvie.plane@paris.iufm.fr IUFM de Paris –Université Paris IV Sorbonne
Secrétariat Pédagogique 1° degré
10 rue Molitor
75016 Paris Sommaire

1. Présentation d’ensemble du master41.1. Présentation de la proposition 41.2. Objectifs généraux de la formation 51.3. Architecture du master et parcours 72. organisation de LA formation102.1. Organisation des deux années de formation 102.2. Tronc commun : préparation au professorat des écoles112.3. Parcours et spécialisation113. TRONC COMMUN : Préparation au professorat des écoles 174. PARCOURS DE SPÉCIALISATION 623.1. Parcours 1 culture scientifique, corps et motricité 623.2. Parcours 2 Médiation culturelle, artistique et littéraire à l’intention de la jeunesse743.3. Parcours 3 Approches multiréférentielles de la diversité des publics1073.4. Parcours 4 Développer les compétences langagières (publics scolaires et adultes)1223.5. Parcours 5 E-learning 1515. initiation à des situations professionnelles et stages1745.1. Ateliers de pratique pédagogique1745.2. Stages et situations professionnelles en milieu scolaire1745.4. Stages et situations professionnelles en milieu professionnel 1745.5. Intervention de professionnels dans la formation1746. recherche1757. moBILITÉ internationale1778. EVALUATION ET DISPOSITIFS D’ACCOMPAGNEMENT1908.1. Évaluation des enseignements1908.2. Évaluation des stages et de l’initiation à des situations professionnelles1908.3. Compensation1798.4. Organisation pédagogique et évaluation des semestres1798.5. Jury de diplôme1798.6. Suivi et encadrement des étudiants1798.7. Conseil de perfectionnement1809. FLUX et admission18310. Équipe pédagogique 184Annexes0rigine des étudiants inscrits à la préparation au professorat des écoles à l’IUFM de Paris pour l’année 2009-2010185Équipe pédagogique186Notices de présentation : responsable de la mention et de la spécialité et responsables des parcours191

1. Présentation d’ensemble du master

1.1. Présentation de la proposition
• Positionnement du master dans le contexte universitaire
Le Master Enseignement – Éducation – Médiation est proposé en réponse à une commande institutionnelle et à une demande sociale.
Le décret n° 2009-917 du 28 juillet 2009 définissant l’inscription en deuxième année de master ou la possession d’un master comme condition permettant l’inscription au concours de recrutement de professeur des écoles, il est apparu pertinent que les principaux établissements universitaires parisiens ayant parmi les débouchés professionnels le professorat des écoles et l’Institut Universitaire de Formation des Maîtres de l’Académie de Paris qui avait une expérience avérée dans la préparation à ce métier unissent leurs efforts pour proposer un master répondant à ce besoin nouveau.
Toutefois, attendu que l’accès à cette profession est soumis à la réussite à un concours situé en cours et en fin de M2, la formation proposée par le Master Enseignement – Éducation – Médiation a été conçue de façon à non seulement préparer à ce métier, mais aussi à s’ouvrir vers une large palette de débouchés professionnels et à permettre une poursuite d’étude ultérieure.
Le Master Enseignement – Éducation – Médiation est donc une formation polyvalente d’excellence visant à faire acquérir des compétences étendues qui permettent l’adaptation à de nombreux domaines professionnels.
Ce master constitue une offre de formation qui complète la carte des masters proposés par les universités parisiennes et qui a été élaborée en concertation avec elles. Il constitue une suite d’étude particulièrement appropriée aux licences pluridisciplinaires et aux cursus comportant des modules de préprofessionnalisation.
En tant que cycle d’études préparant à un métier de l’enseignement, la spécialité de Master Enseignement – Éducation – Médiation se situe en complémentarité avec les masters MEF proposés par les autres établissements franciliens (IUFM de Créteil – École interne de l’université Paris-Est, IUFM de Versailles – École interne de l’UCP, et Université Paris V) qui préparent à d’autres gammes de métiers de l’éducation.
En tant que formation polyvalente d’excellence le Master Enseignement – Éducation – Médiation répond à une attente que l’offre actuelle de masters ne satisfait pas encore.

• Expérience et compétences du proposant
Le travail de concertation mené en amont et l’analyse des besoins et des ressources menée conjointement par les différentes universités parisiennes intéressées par ce type de formation a permis que ce projet de master mette en synergie cinq universités parisiennes. Pour les Universités Paris I Panthéon-Sorbonne, Paris III Sorbonne Nouvelle, Paris IV Sorbonne, Paris VI Pierre et Marie Curie, Paris VII Denis Diderot, ce master constituera une préparation à l’insertion professionnelle offerte à leurs étudiants qui s’inscrira naturellement dans le prolongement d’un grand nombre de licences préparées dans ces établissements.
L’expérience acquise par l’IUFM de Paris – École interne de l’Université Paris IV-Sorbonne en matière de formation des enseignants et les relations institutionnelles qu’il entretient avec les services rectoraux ont fait de cet établissement l’opérateur central du dispositif de formation proposé par le Master. La vocation de cet établissement à former des enseignants et la capacité à les faire réussir dans cette profession lui valent d’être un établissement très recherché par les étudiants désireux de s’engager dans ce type de carrière comme l’attestent chaque année le nombre important de demandes d’admission, et les succès obtenus aux concours de recrutement. La formation proposée par le master prend également appui sur les ressources fournies par les universités qui participent à ce projet et dont certains des laboratoires de recherche constituent des points d’ancrage pour le master.
1.2. Objectifs GÉNÉRAUX de la formation
La formation dispensée par la spécialité de Master Enseignement – Éducation – Médiation poursuit une double visée :
- faire acquérir aux étudiants un ensemble cohérent de compétences, savoirs et aptitudes qui leur permettront d’assurer des responsabilités dans les secteurs de la formation et de la diffusion de la culture et de l’information ;
- plus spécifiquement faire acquérir les compétences, les connaissances et les méthodes nécessaires au professorat des écoles et dont la maîtrise est vérifiée par les concours de recrutement.
A cette fin le master comporte une préparation intensive aux épreuves du concours de recrutement de professeurs des écoles et une formation professionnelle initiale à ce métier
Pour poursuivre la double visée qu’il se propose le master présente les spécificités suivantes :
- Formation à l’enseignement et à la transmission des savoirs, fondée sur une connaissance des processus d’apprentissage, des méthodes pédagogiques et des institutions ayant vocation à diffuser des savoirs et de leur contexte
- Formation préparant a) à s’adresser à des publics variés, en particulier – mais pas seulement – à des enfants, à des personnes qui ont à acquérir des savoirs élaborés en dehors de leur propre champ de spécialité et à des personnes en difficulté d’apprentissage afin de leur rendre accessibles des savoirs complexes b) à aider les spécialistes d’un domaine à rendre accessibles les informations qu’ils souhaitent communiquer à l’intention d’un public non expert dans leur domaine, en prenant en charge cette communication ou en formant à sa prise en charge.
- Formation visant à l’acquisition d’une culture générale pluridisciplinaire étendue et solide, s’appuyant sur la connaissance des problématiques et des principales références en usage dans différents domaines culturels, et développant des capacités à articuler entre elles des données provenant de champs différents et à actualiser ces données.
- Formation fondée sur une pédagogie de projet, mettant à profit le fonctionnement en alternance et la mise en place de situations exigeant a) des capacités d’initiative, de conception, de mise en œuvre et de suivi de projets, b) des capacités à travailler en équipe et à assurer des responsabilités, c) des capacités à procéder à des évaluations et à prendre des décisions respectant les codes éthique et déontologique d) des capacités à mener une analyse réflexive de façon à pouvoir faire évoluer ses propres pratiques

La spécialité de master Enseignement – Éducation – Médiation vise d’une part des objectifs transversaux qui vont être déclinés ci-dessous, et d’autre part des objectifs plus spécifiques, propres à chacun des cinq parcours, qui seront définis dans la partie consacrée à la présentation des parcours.

Objectifs en termes de savoirs :
• Connaissance des fondamentaux de la culture humaniste et de la culture scientifique : structuration des grands domaines de connaissances et des champs disciplinaires scolaires ; histoire et épistémologie des domaines de connaissances ; principales problématiques organisant la réflexion dans ces domaines ; principales méthodologies à l’œuvre dans les recherches contribuant à la constitution des savoirs.
• Connaissance des processus d’apprentissage et des facteurs qui influent sur l’acquisition des connaissances : représentations, mécanismes cognitifs et constitution des savoirs envisagés dans leurs aspects développementaux, dans leurs dimensions psychologiques et dans leurs contextes sociaux (psychologie des apprentissages ; épistémologie génétique, approche psychosociologique des conduites d’apprentissage)
• Connaissance des principes, des règles éthiques, des moyens, des méthodes et des conditions de transmission des connaissances (philosophie de l’éducation, didactique des disciplines ; analyse de discours de vulgarisation) ;
• Connaissance des instances de formation, de diffusion des savoirs et de communication : l’école et son contexte (histoire, fonctionnement et organisation de l’institution scolaire, progressions et objectifs définis par les programmes scolaires ; sociologie de l’école) ; les lieux, organismes et organes de diffusion culturelle nationaux et européens ; les modalités de partenariat. 

Objectifs en termes de compétences :
• Maîtrise d’une langue étrangère au niveau B2 et capacité à l’employer dans des situations de travail
• Capacité à rechercher, à hiérarchiser et à exploiter des informations issues de sources diverses, à les synthétiser et à les rendre accessibles à l’écrit ou à l’oral à différents publics
• Compétences rédactionnelles fondées sur une bonne maitrise de la langue écrite et sur les capacités à organiser et à structurer l’information
• Capacité à communiquer à l’oral de façon argumentée, à animer une discussion et à permettre que différents points de vue s’y expriment à des fins de confrontation d’idées ou de prise de décision collective
• Capacité de mettre en œuvre une pédagogie adaptée à la diversité et à l’hétérogénéité des publics
• Capacité de prélever des informations à partir de données et de situations complexes pour mener à bien des évaluations et de prendre des décisions en conséquence
• Capacité d’utiliser les moyens informatiques d’information et de communication et de se former pour s’adapter à leur évolution.

Objectifs en termes d’aptitudes :
• Aptitude à programmer et mettre en œuvre des situations visant à l’apprentissage ou à la transmission de savoirs, de notions et de pratiques
• Aptitude à travailler en équipe et à organiser le travail d’une équipe
• Aptitude à concevoir des projets, à les mettre en œuvre et à évaluer leurs résultats
• Aptitude à mettre en œuvre des situations d’interactions régulées et de rédaction collaborative
• Aptitude à agir et à prendre des décisions respectant l’éthique et la déontologie professionnelle
• Aptitude à coopérer avec des partenaires extérieurs et à mettre en place des partenariats
• Aptitude à se former et à évoluer professionnellement

Perspectives de débouchés en référence à la nomenclature du code Rome (CNCP)
Codes des fiches Rome les plus proches :
22111 Enseignant - Enseignante des écoles
22211 Formateur/formatrice
22212 conseiller/conseillère en formation
22213 responsable pédagogique
22214 consultant/consultante en formation
22215 concepteur-organisateur/conceptrice-organisatrice en formation
23132 Animateur/animatrice spécialiste d’activités culturelles et techniques
Métiers de la formation, de l'insertion et/ou de l'accompagnement
32121 Cadre de la gestion des ressources humaines
32122 Responsable de formation en entreprise
333 : enseignement, formation et 333t Éducation et transfert de connaissances
Formateur coordinateur,
1.3. Architecture du master et Parcours
• Un projet professionnel initial large qui se précise au fur et à mesure du déroulement du cursus par l’engagement dans un parcours
Le master se propose d’aider les étudiants à élaborer un projet professionnel qui se précisera et évoluera tout au long du cursus. Il s’agit d’éviter les réorientations négatives, en particulier celles que pourrait provoquer un échec aux épreuves d’admissibilité du concours de professeurs des écoles qui auront lieu au début du 3° semestre. À cette fin, la formation est organisée de façon à amener les étudiants à envisager d’emblée un projet professionnel large pouvant s’opérationnaliser soit dans le professorat des écoles, soit dans un métier relevant d’un secteur autre mais dans lequel les compétences développées en préparant le professorat seront appréciées. Lors de la deuxième année les choix définitifs s’opéreront, et les cursus se différencieront à cette occasion.
La première année de master comporte un tronc commun important consacré à la formation théorique, culturelle et méthodologique préparant au professorat des écoles, et à la préparation proprement dite du concours de recrutement. Au cours de cette première année, la formation polyvalente qui est dispensée conduit à un élargissement disciplinaire et culturel. Toutefois, les spécialités d’origine des étudiants ne sont pas pour autant nivelées ou niées. Le master propose en effet des parcours qui valoriseront les acquis initiaux des étudiants et leur permettront des spécialisations professionnelles ultérieures.
L’engagement dans un parcours, sans être totalement déterminé par la licence d’origine des étudiants, exige toutefois des connaissances de bases initiales dans le domaine de spécialisation qui sera choisi. Une présentation des parcours sera faite dans les premières semaines de M1 et une aide au choix du parcours sera fournie par les tuteurs, de façon à permettre aux étudiants de tirer le meilleur parti de leur cursus antérieur et en renforçant leur spécialisation initiale.
Cinq parcours sont proposés :
• Parcours 1 : Culture scientifique et éducation sportive
• Parcours 2 : Médiation culturelle, littéraire et artistique à l’intention de la jeunesse
• Parcours 3 : Approches multiréférentielles de la diversité des publics
• Parcours 4 : Développer les compétences langagières (publics scolaires et adultes)
• Parcours 5 : E-learning














• Formation au professorat et ouverture vers des possibilités de diversification professionnelle
L’une des préoccupations importante de ce master concerne le devenir professionnel des étudiants s’engageant dans cette voie. Elle se traduit par une organisation des enseignements soucieuse à la fois de préparer au mieux les étudiants à exercer le métier de professeur des écoles et de permettre à ceux qui ne réussiraient pas le concours d’envisager une autre insertion professionnelle dans laquelle ils tireraient cependant profit des enseignements reçus lors de la préparation au professorat des écoles.
Cette préoccupation est opérationnalisée par les choix suivants en matière d’organisation et de contenus d’enseignement :
• Acquisition d’une culture pluridisciplinaire (UE1 et UE2)
La nécessité d’une culture pluridisciplinaire est inscrite dans la définition même du professorat des écoles. En effet, l’enseignement du premier degré requiert que les professeurs soient polyvalents, c’est-à-dire non seulement formés à enseigner toutes les disciplines de l’école, mais aussi à les articuler par le biais de l’interdisciplinarité ou de la transdisciplinarité. Cette culture pluridisciplinaire est également requise dans tous les secteurs de la formation, de l’éducation, de la médiation et de l’enseignement qui peuvent constituer de perspectives professionnelles ultérieures.
Tout au long des deux années des enseignements relevant des grands domaines disciplinaires de la culture humaniste et de la culture scientifique sont dispensés et constituent une part importante du tronc commun, sous la forme des UE1 et UE2, ce qui permet ainsi aux étudiants ayant fait une licence scientifique d’acquérir les fondamentaux de la culture humaniste, et inversement aux étudiants de lettres et sciences humaines d’acquérir une première culture scientifique.
• Acquisition de savoirs, outils et méthodes pour la transmission des savoirs et d’expériences dans le domaine de l’enseignement primaire (UE3 et UE4)
Le métier de professeur des écoles requiert non seulement des connaissances disciplinaires mais aussi des savoirs spécifiques et des méthodes pour leur transmission, portant notamment sur les processus d’apprentissage, les dispositifs d’enseignement, les publics et les institutions. Ces savoirs et ces méthodes sont également nécessaires pour toutes les professions ayant un rapport avec la formation, de l’éducation, de la médiation et de l’enseignement, qui pourraient intéresser les étudiants s’engageant dans le master.
Ces savoirs outils et méthodes sont dispensés dans l’ensemble des UE1 et U2, mais font surtout l’objet d’un enseignement spécifique dans les UE3. Les enseignements de langue vivante et la préparation au C2i2e participent également de cette formation. Les UE4 prennent appui sur les contenus dispensés dans les UE1, UE2, UE3 en proposant une formation à la pratique professionnelle qui s’articule autour de stages et d’analyse de pratiques professionnelles ou de situations professionnelles d’enseignement.
• Spécialisation renforçant les acquis initiaux et prenant appui sur la recherche (UE5 et UE6)
Au tronc commun s’ajoute une spécialisation qui intervient dès la première année de master, en prolongeant les acquis issus du cursus de licence. Cette spécialisation caractérise chacun des cinq parcours proposés aux étudiants, et porte sur un domaine en rapport avec le professorat des écoles et avec les professions connexes vers lesquelles les étudiants pourraient se diriger, ouvrant ainsi des voies de diversification professionnelle.
Cette spécialisation s’acquiert dans les UE5 et UE6 consacrées respectivement à des enseignements de spécialité et à une initiation à la recherche, ainsi que dans la rédaction du travail d’étude et de recherche. En effet, dans la mesure où cette spécialisation s’appuie sur les acquis du cursus antérieur, il est possible de l’articuler avec une initiation à la recherche. L’adossement à des laboratoires de recherche et le Travail d’étude et de recherche permet ainsi d’envisager une poursuite d’étude ultérieure (les précisions figurent dans le descriptif des parcours et des options).
Au cours du S3, une fois les résultats des épreuves d’admissibilité communiqués, il est proposé aux étudiants des enseignements des UE1 et des UE2 qui soit continuent à préparer aux épreuves d’admission, soit renforcent les spécialisations de façon à permettre aux étudiants non admissibles de se préparer à s’insérer éventuellement dans des secteurs proches.
En fin de S4, pendant la période des épreuves d’admission il est proposé aux étudiants non admissibles des stages en rapport avec leur spécialisation.
 2. organisation de la formation

2.1. Organisation des deux années de formation 

• Répartition des crédits et des heures d’enseignement par semestre et par UE

S1S2S3S4Total HECTS HECTS HECTS HECTS HECTSUE 1 858425025Culture disciplinaire, didactique et épistémologique dans le domaine des humanités
80
5080
40Fondamentaux de la polyvalenceUE 2 85

100

10

60

629029Culture disciplinaire, didactique et épistémologique dans le domaine des mathématiques, des sciences de la technologie et de l’EPS
80
50Compléments de polyvalenceUE 3
Outils et méthodes pour l’enseignement et la transmission des savoirs87857567660627125UE 4
Stages et analyses de situations professionnelles301301402201012014UE 5
Enseignement de spécialisation202202202202808UE 6
Initiation à la recherche253251225225210019Total ECTS30303030120Option maths ou français 25Facultatif : LVE
(mise à niveau CECR)25251565Facultatif : TICE999936Total horaire
Enseignements obligatoires
(hors stages)3272223322251111
2.2. tronc commun : préparation au professorat des écoles
• Préparation au concours de recrutement de professeur des écoles
La préparation aux épreuves d’admissibilité s’effectue dans le cadre des UE 1 et des UE2 du M1, ainsi que dans celui des EC1 des UE1 et UE2 du S3. Cet enseignement porte à la fois sur les contenus et sur la méthodologie des épreuves.
Dans le S1, il est proposé une option de mise à niveau de 25h portant au choix de l’étudiant sur le français ou sur les mathématiques.
La préparation aux épreuves d’admission s’effectue dans le cadre des U1, UE, UE3, U4. Outre les enseignements communs, les options prises au concours bénéficient d’un horaire de 60h.
Des concours blancs et/ou des entrainements oraux sont organisés chaque semestre pour préparer aux épreuves écrites et orales.
• Préparation au métier de professeur des écoles
Cette préparation s’effectue notamment dans le cadre de la préparation au concours mais pas uniquement. Sur le plan disciplinaire, les matières enseignées à l’école primaire mais ne figurant pas au concours font l’objet d’un enseignement obligatoire dans le Master. Cet enseignement, tout comme celui concernant les disciplines au concours, porte sur les contenus disciplinaires, les méthodes, l’histoire et l’épistémologie des disciplines scolaires et la didactique des disciplines.
Les savoirs, méthodes et outils pour enseigner font l’objet d’un enseignement spécifique lors de chacun des quatre semestres.
La maîtrise d’une langue vivante et la maîtrise des TICE pour l’enseignement font l’objet d’enseignements préparant respectivement à la certification du niveau attendu pour le professorat des écoles défini en référence au CECR, et au C2i2e.
Ces enseignements destinés à préparer au métier de professeur des écoles sont, dans la mesure du possible, articulés avec les stages et avec la préparation et l’exploitation des stages. Des modalités de travail particulières, les ateliers de pratique pédagogique, sont plus particulièrement destinés à permettre cette articulation.
Tout au long des deux années de formation le master bénéficie de la collaboration régulière de professionnels de l’enseignement, professeurs des écoles, maitres formateurs, directeurs d’écoles d’application et inspecteurs de l’éducation nationale
2.3. parcours et spécialisation
• Parcours et options. Cinq parcours sont proposés. Le choix du parcours par les étudiants s’effectuera dans les premières semaines du S1, à l’issue d’une présentation détaillée des contenus et des perspectives qu’ouvre chaque parcours. Ce choix devra être mis en cohérence avec le cursus antérieur des étudiants.
Chacun de ces parcours contribue à la formation à l’enseignement du premier degré et ouvre également des perspectives de carrière propres et dans certains cas donne accès à la poursuite d’études doctorales.
Chaque parcours est divisé en plusieurs options (de 2 à 4 selon les parcours) qui constituent des ensembles cohérents d’enseignements, comportant un enseignement de spécialisation (20 h par semestre) et des séminaires semestriels d’initiation à la recherche (25h par semestre). Les enseignements de spécialisation et les séminaires peuvent être communs à plusieurs options.
• Travail d’Étude et de Recherche. La réalisation d’un Travail d’Étude et de Recherche est un élément constitutif du parcours. Son sujet est en lien avec la thématique du parcours et son élaboration s’appuie sur les enseignements de spécialisation et les séminaires propres au parcours.
À la fin du S1, les étudiants présentent un premier écrit exposant les grandes lignes de leur Travail d’Étude et de Recherche. La soutenance du TER a lieu en fin de M1.
• Stages La possibilité de faire un stage en milieu institutionnel ou professionnel en relation avec le parcours est offerte aux étudiants qui ne choisissent pas le stage en école en S4 (étudiants non admissibles au CRPE).
• Interventions de professionnels. Des relations sont établies avec des professionnels des secteurs correspondants à chaque option. Ils participent à certains des enseignements spécialisés et à l’encadrement des stages en milieu professionnel.

Répartition entre les enseignements relevant du tronc commun et ceux relevant de la spécialisation au sein de chaque parcours


Tronc commun
UE1 culture disciplinaire, didactique et épistémologique dans le domaine des humanités
UE2 culture disciplinaire, didactique et épistémologique dans le domaine des
mathématiques, des sciences, de la technologie et de l'EPS
UE3 savoirs outils et méthodes pour l’enseignement et la transmission des savoirs664 hUE4 stages et analyses de situations professionnelles :
Stages en école (observation, pratique accompagnée, responsabilité)Analyse et préparation 90 h
Stages  324hSpécialisation UE5  Enseignements de spécialisation 80 h UE6  Initiation à la recherche (1 séminaire/ semestre)
• Séminaires : 2 ects / semestre
• Écrit de fin de S1 : 1 ects
• Travail d’étude et de recherche : 10 ects (fin du M1)
100 h • EC de spécialisation :
À partir de la 2° moitié du S3, le tronc commun offre le choix entre :
- des EC de préparation aux oraux au CRPE (étudiants admissibles et non admissibles)
- des EC de spécialisation renforçant les options du parcours (étudiants non admissibles)
Jusqu’à
160 h du tronc commun• Stages :
En S4 (période des épreuves orales) pour les étudiants non admissibles :
Stages en milieu professionnel ou institutionnel en rapport avec le parcours
 de 4 semaines à 3 mois
(hors semestre universitaire)








Semestre 1

Unités d’enseignementModalitésTotal par UEECTSCMTDAPPHeuresECTSUE1
Culture disciplinaire, didactique et épistémologique dans le domaine des humanitésEC 1 Maitrise de la langue et culture humaniste : théories et pratiques de la lecture 4  40 808EC 2 Culture humaniste dans le domaine de l'histoire, la géographie, l'éducation civique et morale : Enjeux et connaissances pour l'enseignement4  40 UE2
Culture disciplinaire, didactique et épistémologique dans le domaine des mathématiques, sciences, technologie et EPSEC 1 Connaissance des fondamentaux en
Mathématiques4  40 808EC 2 Connaissance des fondamentaux en Sciences expérimentales et Technologie4  40 UE3

Savoirs, outils et méthodes pour l’enseignement et la transmission des savoirsEC 1 Développement de l'enfant et processus d'apprentissage2 20  87
8EC 2 Théories et méthodes de l'éducation2 20  EC 3 L'école et ses publics2 20  EC 4 Conduite de projet d'enseignement (bi - disciplinaires)1  15EC 5 TICE/ recherche et agrégation de ressources Internet1  12 UE4

Stages et analyse de situations professionnelles EC1 Observer et analyser des pratiques de classe à l’école maternelle ou élémentaire120301EC 2 L’EPS à l’école maternelle ou élémentaire10UE5

Spécialisation L’ EC correspondant au parcours suivi :2 
  
 
 20
 
 
  
 
 
 
 
 202EC1 Culture scientifique corps et motricitéEC2 Médiation culturelle, littéraire et artistique à l'intention de la jeunesseEC3 Publics à besoins particuliersEC4 Développer les compétences langagièresEC5 E-learning UE6
Initiation à la rechercheEC Séminaire d'initiation à la recherche3  25 253Option obligatoireMathématiques ou Langue française 25  Enseignements facultatifs Langue étrangère (mise à niveau CECR)25TICE (mise à niveau)9Total enseignement obligatoire 34730

Semestre 2

Unités d’enseignementModalitésTotal par UEEcts CMTDAPPHeures ECTSUE1

Culture disciplinaire, didactique et épistémologique dans le domaine des humanitésEC 1 Maîtrise de la langue et culture humaniste :
théorie et pratique de l'écriture220505EC 2 Approfondissement des contenus et méthodes en histoire, géographie, éducation civique et morale330UE2
Culture disciplinaire, didactique et épistémologique dans le domaine des mathématiques, des sciences, technologie et EPSEC 1 Approfondissement des Mathématiques enseignées à l'école2  20 505EC 2 Sciences expérimentales et technologie3  30 UE3
Savoirs, outils et méthodes pour l’enseignement et la transmission des savoirsEC 1 Connaissance du système éducatif
3 30  575EC 2 Conduite de projet d'enseignement bi - disciplinaire
1  15EC 3 TICE- Construction d’une séquence incluant les TICE1  12 UE4
Stages et analyse de situations professionnelles EC1 Observer et analyser des pratiques de classe120301EC2 l’EPS à l’école maternelle ou élémentaire28UE5
Spécialisation L’EC correspondant au parcours suivi :2 
 
 
 
 
  20 
 
 
 
 
 202EC1 Culture scientifique corps et motricitéEC2 Médiation culturelle, littéraire et artistique à l'intention de la jeunesseEC3 Publics à besoins particuliers
EC4 Développer les compétences langagièresEC5 E-learning UE 6
Initiation à la rechercheEC 1 Séminaire d'initiation à la recherche12252512Enseignements facultatifs Langue vivante étrangère (mise à niveau CECR)2525TICE (mise à niveau)99Total enseignement obligatoire23230
Semestre 3

Unités d’enseignementModalitésTotal par UEECTSCMTDAPPHeuresECTSUE1

Fondamentaux de la
polyvalence EC 1 Maitrise de la langue et culture humaniste. Lire, écrire, parler, étudier la langue : approches culturelles et didactiques (1)2 20 808Une EC au choix parmi :220- EC 2 Maîtrise de la langue et culture humaniste. Lire, écrire, parler, étudier la langue : approches culturelles et didactiques (2)- EC 3 : formes et enjeux du discours scientifiqueEC 4 Enseigner les mathématiques à l’école primaire : approche didactique et pédagogique 4  40 UE2
Compléments de polyvalence 1 (formation concours)11- EC 1 Préparation à l’épreuve d’Histoire –géographie du concours1  10 10010- EC 2 Préparation à l’épreuve de Sciences expérimentales et technologie du concours1  10 Une EC au choix parmi11:4 
 
 
 
  40 
 
 
 
  - EC 3 Préparation à l’épreuve d’arts visuels du concours  - EC 4 Préparation à l’épreuve d’Éducation musicale du concours  - EC 5 Préparation à l’épreuve d’Éducation physique et sportive du concours  EC Alternative : renforcement dans le domaine des sciences ou des lettres et sciences humaines (à partir de 2011) Compléments de polyvalence 2 (préparation métier)11Une EC au choix parmi 11 :2 
 
 
  20 
 
 
  - EC 6 Enseigner les Arts visuels – Aspects théoriques et pratiques- EC 7 Enseigner la musique, enseigner avec la musique – Aspects théoriques et pratiques - EC 8 Enseigner l'Éducation physique et sportive – Aspects théoriques et pratiques Une EC au choix parmi 11:2 
 20 
 - EC 9 Didactique des langues étrangères à l'école - EC 10 Approche de la lecture, de la rédaction et de la présentation orale en L.E.UE3
Savoirs, outils et méthodes pour l’enseignement et la transmission des savoirsEC 1 L'enseignant dans la classe et dans l'école : la pratique enseignante2 10 10 676EC 2 L'enseignant dans la classe et dans l'école : l'éthique enseignante2 10 10 EC 3 Conduite de projet d'enseignement bi –disciplinaire 1  15EC 4 TICE Production multimédia1  12 UE4
Stages et analyse de
situations professionnelles EC 1 Polyvalence et projets pluridisciplinaires130502EC 2 Mettre en œuvre et analyser des situations d’enseignement - apprentissage120UE5
SpécialisationL’ EC correspondant au parcours suivi :2 
 
 
 
 
  20 
 
 
 
 
 202EC1 Culture scientifique corps et motricitéEC2 Médiation culturelle, littéraire et artistique à l'intention de la jeunesseEC3 Publics à besoins particuliersEC4 Développer les compétences langagièresEC5 E-learning UE6
Initiation à la rechercheEC 1 Séminaire d'initiation à la recherche225252Enseignements facultatifs TICE (mise à niveau)9Total enseignement obligatoire34230 Semestre 4

Unités d’enseignementModalitésTotal par UEECTSCMTDAPPHeuresECTS UE1

Fondamentaux de la polyvalenceUne EC au choix parmi 2 
 
  20 
 
 40 
4EC 1 Maîtrise de la langue et culture humaniste : séances et séquences didactiquesEC 2 Produire des écrits et des oraux en situation de travailEC 3 Enseigner les Mathématiques à l'école primaire : approche didactique et pédagogique220UE2. 1
Compléments de polyvalence 1 (formation concours) Une EC au choix parmi :132 
 
 
 
  20 
 
 
 
 60 6 EC 1 Préparation à l'épreuve orale d'Arts visuelsEC 2 Préparation à l'épreuve orale d'Éducation musicaleEC 3 Préparation à l'épreuve orale d'Éducation physique et sportiveEC 4 : Renforcement dans le domaine scientifique ou dans le domaine des lettres et sciences humaines (à partir de 2011)UE2. 2
Compléments de polyvalence 2
(formation métier)Une EC au choix parmi 13 :2 
 
  20 
 
 EC 5 Didactique d'une langue étrangère à l'écoleEC 6 Médiation culturelle et scientifique en langue étrangèreUne EC au choix parmi 132 
 
  20 
 
 EC 7 Histoire des arts : transmission d'une culture humanisteEC 8 Renforcement dans le domaine scientifique ou dans le domaine des lettres et sciences humaines (à partir de 2011)UE3

Savoirs, outils et méthodes pour l’enseignement et la transmission des savoirsEC 1 Agir en professionnel dans une institution1,57860
6EC 2 Travailler ou apprendre ?1,578EC 3 L'éducation en question1,578EC 4 Préparation à la deuxième épreuve d'admission1,515UE4
Stages et analyse de situations professionnelles EC1 Construire et mettre en œuvre des
compétences professionnelles 102010UE5
SpécialisationL’EC correspondant au parcours suivi :2 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 202EC1 Culture scientifique corps et motricitéEC2 Médiation culturelle, littéraire et artistique à l'intention de la jeunesseEC3 Publics à besoins particuliersEC4 Développer les compétences langagièresEC5 E-learning UE6
Initiation à la rechercheEC 1 Séminaire d'initiation à la recherche2252Enseignements facultatifs TICE (mise à niveau)9Langues étrangères (mise à niveau)25Total enseignement obligatoire22530
3. TRONC COMMUN : PRÉPARATION AU PROFESSORAT DES ÉCOLES



Les enseignements dispensés dans le cadre du tronc commun évoluent en fonction d’une logique de progressivité :

Progressivité
Les 4 semestres présentent la même structure mais chacun d’eux possède ses finalités propres qui lui sont assignées selon une logique de progressivité imposée par :

- la nécessité de se préparer au concours (avec admissibilité en septembre de l’année M2)
- la nécessité de se former au métier de professeur des écoles
- une « pluri-orientation » permettant une insertion professionnelle en rapport avec l’enseignement, l’éducation, la formation et la culture

En M1 (S1, S2 et début de S3), les contenus des UE1 et UE2 consistent essentiellement en des approfondissements disciplinaires ; ils prennent appui, notamment, sur les épreuves écrites du concours

En M2 (à partir de la seconde moitié du S3 et en S4), tout en tenant compte des épreuves d’admission, les enseignements préparent au métier et la polyvalence propre à l’enseignement dans le premier degré.

A l’issue des résultats d’admissibilité (mi-novembre du S3), les étudiants ont le choix entre la continuation du cursus « enseignement 1er degré » ou une orientation autre dans un domaine proche, qui repose sur un approfondissement de la spécialisation commencée dès le premier semestre dans le cadre des UE5 et UE6.


Contenus de formation semestriels
Semestre 1
Mise à niveau dans les domaines disciplinaires non étudiés dans le cadre de la licence
Approfondissements dans les domaines disciplinaires étudiés dans le cadre de la licence
Méthodologie des épreuves écrites du concours et entraînement aux épreuves
Sciences humaines et sociales appliquées à la formation au métier

Semestre 2
Approfondissements disciplinaires et didactiques
Méthodologie des épreuves écrites du concours et entraînement aux épreuves
Sciences humaines et sociales appliquées à la formation au métier

Semestre 3
Approfondissements disciplinaires et didactiques
Méthodologie des épreuves écrites du concours et entraînement aux épreuves (1° partie du S3)
Sciences humaines et sociales appliquées à la formation au métier
Méthodologie des épreuves orales du concours et entraînement aux épreuves

Semestre 4
Approfondissements disciplinaires et didactiques
Sciences humaines et sociales appliquées à la formation au métier
Entraînement aux épreuves orales



Production attendue
Tous les enseignements dispensés dans le cadre du tronc donnent lieu à un recueil d’éléments en vue du portefeuille de compétences









Semestre 1 – UE1Culture disciplinaire, didactique et épistémologique dans le domaine des humanitésResponsableKarine Ramondy, Certifiée d’histoire - géographie bi-admissible Horaire80 heuresECTS8Contenu
Cette UE porte sur les éléments fondamentaux de la culture relevant des domaines de la littérature et de la langue française, de l’histoire, de la géographie et de l’instruction civique et morale, dans la perspective de leur enseignement à l’école primaire. Elle prépare les étudiants à la première épreuve écrite du concours de recrutement de professeurs des écoles. Les éléments de connaissance disciplinaire qui seront acquis dans cette UE seront donc envisagés comme des objets de savoir procédant d’une construction dont on étudiera les fondements épistémologiques et leur traduction dans les programmes scolaires.
Dans le domaine relavant de la discipline scolaire français au cours de ce semestre, on s’intéressera plus particulièrement à la lecture, à la fois sous l’angle de son apprentissage tout au long de la scolarité à l’école primaire et sous celui des œuvres et des pratiques de lecture. Ainsi qu’à la maîtrise de la langue
Dans le domaine de l'histoire et de la géographie, on s’intéressera à la manière dont ces disciplines posent les premiers repères culturels (identifier, pouvoir resituer dans leur période, comprendre l'importance de quelques grandes œuvres du patrimoine national, européen et mondial) et civiques (identifier et comprendre l'importance des valeurs, des textes fondateurs, et des symboles de la République française et de l'Union européenne).Pour comprendre cet écart seront abordés les éléments constitutifs d'une démarche d'historien, les spécificités de l'Histoire de France et les choix que constituent le programme du cycle 3 et donc du concours. la démarche scalaire du géographe est sollicitée pour identifier et comprendre les principales caractéristiques de la géographie de la France dans un cadre ouvert, européen et mondial. 

S1-UE1
EC1Maîtrise de la langue et culture humaniste (1) : Théories et pratiques de la lecture Responsable  Stéphane Lelièvre, agrégé de lettres modernes, docteur qualifié en 10° sectionhoraire40 heuresECTS4Évaluation
L’évaluation portera sur un entraînement écrit de type concours Contenu
Objectifs :
- Développer les compétences propres aux deux piliers du socle commun de connaissances et de compétences : la maîtrise de la langue et la culture humaniste.
- Acquérir une culture commune fondée sur les œuvres majeures de la pensée éducative et de la littérature dans le domaine de la lecture et de son enseignement.
- Développer des compétences de lecture et d’écriture en vue de la préparation à l’épreuve écrite du concours CRPE.
- Maîtriser les notions linguistiques enseignées à l’école.
Contenus :
- Lecture et lecteurs : définition, approches théoriques
- Connaissance des essais et des œuvres littéraires abordant le domaine de la lecture et de sa transmission (enjeux, supports, méthodes et modalités de lecture, évaluation)
- Méthodologie pour l’épreuve écrite du concours : savoir lire un texte littéraire/ un texte documentaire : effets de sens et interprétation ; analyse et commentaire de textes, méthodologie de la synthèseBibliographie indicative
Lecture
Chartier A.M. et Hébrard J., Discours sur la lecture (1880-2000), BPI Centre Pompidou-Fayard, 1989
Giasson J., La compréhension en lecture, Gaëtan Morin éd., 1990-1996
Giasson J., La lecture. De la théorie à la pratique, Gaëtan Morin, éd., 2003
Goigoux R. et Cèbe S., Apprendre à lire à l’école, Retz, 2006.
Jamet, E., Lecture et réussite scolaire, Dunod, 1997
Lartigue R. dir., Vers la lecture littéraire-cycle 3, coll. Argos démarches, CRDP Académie de Créteil, 2001
Manguel A., Une Histoire de la lecture, Actes Sud, 1996
Observatoire National de la Lecture, Nouveaux regards sur la lecture, Sceren, Savoir- Lire 2004
Jouve V., La lecture, Hachette, 1993
Langue
Arrivé et alii, La grammaire aujourd’hui, Flammarion, 1986.
Denis D, Sancier-Chateau A., Grammaire du français, Livre de poche 1994.
Riegel M., Pellat J.-C., Rioul R., Grammaire méthodique du français, PUF.
Dunoyer et Stolz, Nouvelle Grammaire du collège, Magnard, 2007.
Mauffrey A., Cohen I., Grammaire française 3ème, Hachette éducation

S1-UE1
EC2Culture humaniste dans le domaine de l’Histoire, la Géographie, l’Éducation civique et morale : enjeux et connaissances pour l’enseignement – Préparation au concoursResponsable  Karine Ramondy, Certifiée d’histoire - géographie bi-admissible horaire40 heuresECTS4Évaluation
L’évaluation portera sur un entraînement écrit de type concours (durée 1h30).Contenu
- Sensibiliser les étudiants à la culture humaniste dans ses dimensions historiques, géographiques, artistiques et civiques : diversité et évolution des civilisations, des sociétés, des territoires, des faits religieux et des arts dans le but d’acquérir des repères temporels, spatiaux, culturels et civiques.
- Objet de la connaissance : maîtriser les contenus d’enseignement du cycle 3 de l’Ecole Primaire.
- Objet de la compétence : organiser les connaissances pour construire une réponse argumentée aux questions au programme du Concours de Recrutement de Professeurs des Ecoles.
- Comprendre les enjeux et les problématiques de l’exploitation de documents en Histoire, Géographie, Instruction civique et morale Bibliographie indicative
Géographie
- Baud P., Bourgeat S., Bras C. (2008), Dictionnaire de géographie, Ed. Hatier, Coll. Initial.
- Dunlop J. (2009), Les 100 mots de la géographie, PUF, Coll. Que sais-je ?, n°3824.
- Lacoste Y. (2010), Atlas du XXIe siècle, Ed. Nathan
- Smits F. (2007), Géographie de la France, Ed. Hatier, Coll. Initial.
Histoire
- Carpentier J., Lebrun F. (1989), Histoire de France, Ed. du Seuil, Coll. Points.
- Marseille J. (2002), Nouvelle histoire de France, 2 volumes, Ed. Perrin, Coll. Tempus.
- Menjot D. (dir) (1999), Grands repères culturels pour l'histoire, Ed. Hachette.
- Offenstadt N. (2010), Les mots de l’historien, Ed. Presses Universitaires du Mirail.
La consultation des numéros de la Documentation Photographique (Ed. documentation Française) et Textes et Documents pour la Classe (Revue TDC) est vivement conseillée en Histoire et en Géographie.
Instruction civique et morale
Les institutions de la France (2009), Ed. Nathan, Coll. Repères pratiques. 
S1–UE2Culture disciplinaire, didactique et épistémologique dans le domaine des mathématiques, des sciences, de la technologie et de l’EPSResponsableJean-Yves DAUDIN, certifié de physique - chimieHoraire80 heuresECTS8Contenu
Cette UE porte sur les éléments fondamentaux de la culture relevant des domaines de la culture scientifique dans le champ des mathématiques, des sciences expérimentales et de la technologie.
Elle prépare les étudiants aux deux volets de la deuxième épreuve écrite du concours de recrutement de professeurs des écoles. 

S1-UE2
EC1Connaissance des fondamentaux en mathématiquesResponsable  Sylvie ALORY, agrégée de mathématiqueshoraire40 heuresECTS4Évaluation Contrôle continuContenu
- Nombre entier et numérations.
- Arithmétique élémentaire.
- Géométrie élémentaire du plan : problèmes de description, de reproduction, de construction, de configurations du plan. Théorème de Pythagore.
- Géométrie élémentaire  de l’espace : étude de solides simples, sections et patrons de solides simples. Problèmes de description, de reproduction, de construction, de représentation de configurations de l’espace. Fonctions numériques : étude des généralités des fonctions, représentations graphiques et leur interprétation.
- Fonctions linéaires, fonctions affines et quelques autres.
Statistiques et l’aléatoire.
L’ensemble de ces notions sera abordé par la résolution de problèmesBibliographie indicative
DELEDICQ, (1998), Maths au collège, Éditions de la Cité.
ERMEL (1999) Vrai, Faux ? on en débat ! de l’argumentation vers la preuve en mathématiques au cycle 3, INRP,.
FENICHEL M., PAUVERT M., (1997), L'épreuve de Mathématiques au concours de professeur des écoles, A. Colin

S1-UE2
EC2Sciences expérimentales et technologie Responsable  Dominique LAGRAULA, certifiée de technologiehoraire40 hECTS4Évaluation Colles et analyses de documents Contenu
Préparation à l’épreuve écrite du concours.
Apport de connaissances et de méthodes requises pour l’enseignement des sciences et de la technologie à l’école primaire. (première partie)
Connaître les démarches et méthodes expérimentales et technologiques.
contenus disciplinaires:
Sciences de la Vie et de la Terre:
La notion de vivant et de matière organique. Les grandes fonctions de nutrition (digestion, circulation, respiration). La locomotion et les organes des sens.
Les activités internes et externes de la Terre.

Physique-Chimie:
La matière: atomes et molécules, états de la matière et leurs propriétés, changements d'état, mélanges et corps purs.
Lumière: sources et propagation rectiligne, couleurs de la lumière et couleur des objets, lentilles, formation des images.

Technologie.
Le monde des objets et ses particularités
Energie
Electricité
Bibliographie indicative
Manuels scolaires du premier degré (cycle 3)
Manuels scolaires du collège
64 enquêtes pour comprendre le monde- Programmes 2008 - Sciences cycle 3 - Livre de l'élève. Jean-michel Rolando, Patrick Pommier, Marie-Laure Simonin,...   . Magnard
Enseigner la physique à l'école primaire, J.P. Bonan, Hachette Education
Les sciences dès la maternelle, D. Chauvel, V. Michel, éditions de Retz
Enseigner la biologie et la géologie : A l'école élémentaire. Raymond Tavernier & Jeanne Lamarque. Bordas Pedagogie HYPERLINK "http://www.amazon.fr/s?_encoding=UTF8&search-alias=books-fr&field-author=Jeanne%20Lamarque" \t "_blank" http://www.amazon.fr/s?_encoding=UTF8&search-alias=books-fr&field-author=Jeanne Lamarque.
Enseigner les sciences expérimentales à l'école élémentaire (nouveaux programmes 2008), R. Tavernier, Bordas HYPERLINK "http://www.magnard.fr/livre10621.html" \t "_blank" http://www.magnard.fr/livre10621.html
Technologie et génétique de l’objet industriel Yves Deforge 1996 Editeur Maloine
Une histoire des techniques Bruno Jacomy 1990 Editeur Points Sciences Astronomie, J.M. Rolando, CDRP Savoie Collection Graines de Sciences, éditions Le Pommier
HYPERLINK "http://www.cea.fr/jeunes/mediatheque/animations"http://www.cea.fr/jeunes/mediatheque/animations
HYPERLINK "http://www.edf.com/html/panorama/"http://www.edf.com/html/panorama/
HYPERLINK "http://subaru2.univ-lemans.fr/enseignements/physique/02bis/meca/menumeca.html"http://subaru2.univ-lemans.fr/enseignements/physique/02bis/meca/menumeca.html (partie machines simples)
 HYPERLINK "http://www2c.ac.lille.fr/eiffel/cpge/animation-i.html" http://www2c.ac.lille.fr/eiffel/cpge/animation-i.html


S1 – UE3Savoirs pour l’enseignement et la transmission de connaissancesResponsableSylvie CADOLLE, MC 70°Horaire60 heuresECTS6Contenu
Cette UE comporte des enseignements destinés à faire acquérir des savoirs, des compétences et des outils nécessaires pour l’enseignement et pour la transmission de connaissances. Ces enseignements sont répartis sur 5 EC, dont les trois premiers relèvent des sciences humaines et sociales appliquées à l’éducation. Deux autres EC sont consacrées respectivement à la mise en œuvre de projets bi-disciplinaires dans des classes de l’école élémentaire ou maternelle et à la maîtrise des outils technologiques pour l’enseignement.
Les 3 EC relevant du domaine des sciences humaines et sociales visent à faire acquérir des connaissances (psychologiques, philosophiques et sociologiques) de base sur l’école en se centrant prioritairement sur l’élève en tant qu’enfant et en tant qu’apprenant. On s’intéressera à la manière dont s’opèrent le développement, dans ses différentes dimensions, à l’apprentissage et aux éléments qui le perturbent ou le favorisent. On s’attachera aux théories et méthodes de l’éducation, aux courants pédagogiques et à l’évolution de la représentation de l’enfant. On cherchera à comprendre les inégalités scolaires et les rapports avec les familles.Évaluation
Pour les 3 EC relevant du domaine des sciences humaines et sociales, l’évaluation se fera sous la forme d’un contrôle écrit en fin de semestre ; durée 3 heures
Le contrôle comportera une question sur chacun des trois champs relevant des EC1, EC2 et EC3


S1-UE3
EC1Développement de l’enfant et processus d’apprentissageResponsable  Céline GIRON, MC 16°horaire20 heures CMECTS2Contenu
Dans cet EC, nous examinerons les différentes dimensions du développement de l’enfant (cognitive, affective, sociale, psychomotrice et motrice) et les troubles qui peuvent affecter les apprentissages.
Nous montrerons quels sont les effets du développement psychologique sur les acquisitions scolaires (processus d’apprentissage et dysfonctionnements). Bibliographie indicative
Birraux, A. Psychopathologie de l’enfant. Paris, in press. 2009.
Chanquoy, L., Negro, I. Psychologie du développement. Paris, Hachette. 2004.
Florin, A. Introduction à la psychologie du développement. Paris, Dunod. 2003.
Houdé, O., Leroux, G. Psychologie du développement cognitif. Paris, PUF. 2009.
Keller, J. Activité physique et sportive et motricité de l’enfant. Paris, Vigot. 1992.
Lacombe, J. Le développement de l’enfant de la naissance à 7 ans. Approche théorique et activités corporelles. Bruxelles, De Boeck. 2007.
Lemaire, P., Blaye, A. Psychologie du développement cognitif de l’enfant. Bruxelles, De Boeck. 2007


S1-UE3
EC2Théories et méthodes de l’éducationResponsablesFrédéric DUPIN, agrégé de philosophie, Patrick GHRENASSIA, Laurence CORBEL, certifiée de philosophiehoraire20 heures CM ECTS2Contenu
Cet EC se propose d’introduire à la réflexion sur les grands problèmes de l’éducation. Il abordera des philosophies de l’éducation ; l’analyse de la forme scolaire ; l’évolution du statut et de la représentation de l’enfant ; des courants et méthodes pédagogiquesBibliographie indicative
Alain. Propos sur l’éducation. Paris, PUF. 2005.
Arendt, H. La crise de la culture. Paris, Folio Essais. 1994.
Ariès, Ph. L’enfant et la vie familiale sous l’ancien régime. Paris, Seuil. 1973.
Drouin-Hans, A. M. L’éducation, une question philosophique. Paris, Anthropos. 1998.
Kant, I. Réflexions sur l’éducation. Paris, Vrin. 1993.
Meirieu, Ph. L’école, mode d’emploi : des « méthodes actives » à la pédagogie différenciée. Paris, ESF. 2000.
Platon. La République. Paris, Garnier Flammarion. 1966.
Renaut, A. La libération des enfants. Contribution philosophique à une histoire de l’enfance. Paris, Calmann-Lévy. 2002.
Rousseau, J. J. Émile ou De l’éducation. Paris, Gallimard. 2002.
S1-UE3
EC3L’école et ses publicsResponsable  Dominique BRET, MC 19°horaire20 heures CMECTSContenu
Dans cet EC, seront abordés les éléments de compréhension de la réalité scolaire : regard porté par la sociologie sur l’école ; les élèves et leurs inégalités sociales, culturelles et sexuées ; les relations entre l’école et les familles et parentsBibliographie indicative
L’école et la diversité culturelle : nouveaux enjeux, nouvelles dynamiques. Paris, La Documentation Française. 2006.
Attias-Donfur, C., Wolf, F. C. Le destin des enfants d’immigrés. Un désenchaînement des générations. Paris, Stock. 2009.
Baudelot, Ch. et Establet R. Quoi de neuf chez les filles ? Entre stéréotypes et libertés. Paris, Nathan. 2007.
Cacouault, M., Oeuvrard, F. Sociologie de l’éducation. Paris, La Découverte. 1995.
Déchaux, J. H. Sociologie de la famille. Paris, La Découverte. 2007.
Dubet, F. (dir.) École-familles : le malentendu. Paris, Textuel. 1996.
Dubet, F. (dir.) Faits d’école. Paris, EHESS. 2008.
Duru-Bellat, M.& Van Zanten, A.(dir.) Sociologie du système éducatif. Les inégalités scolaires. Paris, PUF. 2009.
Duru-Bellat, M. « Note de synthèse : filles et garçons à l’école, approches sociologiques et psycho-sociales ». Revue Française de Pédagogie n° 109. Paris, INRP. 1994.
Duru-Bellat, M. « Note de synthèse : filles et garçons à l’école, approches sociologiques et psycho-sociales ». Revue Française de Pédagogie n° 110. Paris, INRP. 1995.
Gayet, D. École et socialisation. Le profil social des écoliers de 8 à 12 ans. Paris, L’Harmattan. 1998.
Périer, P. École et familles populaires : sociologie d’un différend. Rennes PUR. 2005.
Poupeau, F. Une sociologie d’Etat. L’école et ses experts en France. Paris, Raisons d’agir. 2003.
Van Zanten, A. Choisir son école. Stratégies familiales et médiations locales. Paris, PUF. 2009.
Van Zanten, A. L’école de la périphérie. Scolarité et ségrégation en banlieue. Paris, PUF. 2001.
Verba, D. Échec scolaire : travailler avec les familles. Paris, Dunod. 2006.

S1-UE3
EC4Conduite de projets d’enseignement bi-disciplinairesResponsables  Stéphane MENDELSSOHN, agrégé d’arts plastiques, directeur adjoint de l'IUFM de Paris horaire15 heuresECTS1Évaluation
Analyse de séances de classe Contenu :

Cette EC est consacrée à la préparation et à la mise en place de projets d’enseignement portant sur des disciplines de l ‘école primaire. Elle est assurée conjointement par des formateurs et par des maîtres-formateurs et se déroule dans les classes des maîtres-formateurs.
Elle prend la forme d’une série de 5 séances hebdomadaires.
Cette EC comporte des temps consacrés à l’observation et à l’analyse de pratiques d’enseignement de maîtres formateurs, des temps de préparation, puis de mise en œuvre et enfin d’analyse. L’analyse porte sur les situations d’enseignement, les pratiques d’enseignement, les gestes professionnels. On observe également le comportement des élèves et la manière dont ils s’engagent dans les tâches qu’on leur propose.




S1-UE3
EC5TICE / Recherche et agrégation de ressources InternetResponsables  Alain Salvatore, agrégé de lettres moderneshoraire12 heuresECTS1Évaluation
Production mise en ligne sur l’Espace Numérique de FormationContenu :
prise en main des outils de travail collaboratif
recherche Internet
constitution d’un portail de ressources sitographiquesBibliographie indicative :
Andler, Daniel & Guerry, Bastien (Dirs.)(2008) . Apprendre demain : sciences cognitives et éducation à l'ère numérique. Paris : Hatier2008
Greffe, Xavier & Sonnac, Nathalie (dirs.) (2008) Culture Web. Paris : Dalloz (Dalloz gestion), 2008
Alvarez, Julian. (2007) Du jeu vidéo au Serious Game : approches culturelle, pragmatique et formelle. Thèse, spécialité science de la communication et de l'information. Toulouse : Université de Toulouse II - Toulouse le Mirail2

Journées Communication et apprentissage instrumentés en réseau. JOCAIR 2008 27-28-29 août 2008, Université de Picardie Jules Verne, France. Paris : Hermès science publications 2008,

Référentiel C2I : HYPERLINK "http://media.education.gouv.fr/file/32/24/6/referentiel_c2i_33246.pdf"http://media.education.gouv.fr/file/32/24/6/referentiel_c2i_33246.pdf




S1 – UE4Stages et analyse de situations professionnellesResponsableStéphane MENDELSSOHN, agrégé d’arts plastiques, directeur adjoint de l’IUFM de ParisHoraire 20 heuresECTS1Contenu
Cette UE vise à préparer et encadrer le stage d’observation et de pratique accompagnée (en maternelle ou en élémentaire) et, plus généralement, à préparer la prise en charge ultérieure de classes maternelles ou élémentaires en pleine responsabilité.
Inscrit dans une perspective de professionnalisation, l’objectif de cette UE est également de développer la capacité à analyser les situations professionnelles observées ou mises en œuvre, d’apporter des outils permettant d’élaborer une réflexion approfondie sur l’acte d’enseigner et de faciliter ainsi la construction des compétences professionnelles nécessaires à l’exercice du métier de professeur des écoles.Évaluation 
Compte rendu de visite de stageBibliographie indicative
- Loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école du 23 avril 2005
- Socle commun de connaissances et de compétences  Décret n° 2006 – 830 du 11 juillet 2006
- Référentiel des compétences des maîtres, extrait de l’arrêté du 19 décembre 2006
- Horaires et programmes d'enseignement de l'école primaire, Bulletin officiel (B.O.) hors-série n° 3 du 19 juin 2008
- Le projet d’école, CNDP, Ministère de l’Éducation nationale, Direction des écoles, Hachette Éducation, 1990

S1-UE4
EC1Observer et analyser des pratiques de classe à l’école maternelle ou élémentaire pour construire des compétences professionnellesResponsable  Stéphane MENDELSSOHN, agrégé d’arts plastiques, directeur adjoint de l’IUFM de Parishoraire16 heuresECTSContenu
Cet EC permet la mise en œuvre d’un accompagnement du stage d’observation et de pratique accompagnée effectué dans une classe de l’école maternelle (ou élémentaire).
Il se déroulera en deux temps : en amont du stage, les principes de l’observation feront l’objet d’une présentation ; afin d’être en mesure de les exploiter ultérieurement, les étudiants travailleront à l’analyse de grilles d’observation concernant l’école, la classe, l’enseignant et les élèves ; au retour du stage, les situations professionnelles observées ainsi que les interventions effectuées dans les classes par les étudiants feront l’objet d’une analyse et d’une mutualisation.
Des séances seront consacrées spécifiquement aux arts visuels et à l’éducation musicale dont on analysera les enjeux et pour lesquels on fournira ou fera construire des outils d’analyse et d’observation. Le contenu de ces séances portera sur l’école maternelle pour les étudiants qui feront leur stage dans ce niveau de scolarité et sur l’école élémentaire pour les étudiants qui feront leur stage en élémentaire.
A l’occasion de séances de tutorat, le travail permettra d’accompagner les étudiants dans la réalisation du portefeuille de compétence destiné à les accompagner tout au long du cursus de formation initiale à l’issue duquel il sera évalué.

S1-UE4
EC2L’EPS à l’école maternelle ou à l’école élémentaire (1)Responsable  Emmanuel LEFEVRE agrégé d’EPS, docteurhoraire10 heures  CM : 2h TD : 8hECTS1Contenu
Construction des outils conceptuels et méthodologiques pour observer, analyser, accompagner la pratique des élèves en EPS, en maternelle ou en élémentaire.
Pour les étudiants qui feront leur stage en maternelle le contenu de cet EC sera axé sera axé sur l’école maternelle et celui du S2 sur l’école élémentaire. Inversement, pour ceux qui feront leur stage en élémentaire, le contenu de cet EC sera axé sur l’élémentaire et le suivant sur la maternelle
- conception de l'EPS
- Rencontre avec le corps de élèves en mouvement
- Développement de l'enfant : comment un élève apprend en maternelle/ en élémentaire
Rôle du maître. Construction d’une séance, conduite des apprentissages.Bibliographie indicative
- Les Programmes de l’EPS ( BO N°3 du 19 juin 2008)
- Le guide de l’enseignant (tomes 1 et 2) – éd. Revue EPS
- L'épreuve d'EPS au CRPE coordonné par Pierre-Philippe Bureau; ED revue EPS 2007.
- Jean-Luc Allain et Christian Frin, Les figures de la polyvalence Éd. CDRP Pays de Loire, 2003.
- Michel Delaunay (Dir.) A l’école de l’EP, CRDP pays de Loire, 1995

S1 – Enseignement optionnel obligatoireFrançais ou mathématiquesResponsableHoraire25 heuresContenu :
Compléments disciplinaires en français ou en mathématiques en fonction des besoins des étudiants, en vue de la préparation au concours de professeurs des écoles 


S1 –Enseignement facultatifMise à niveau en langue vivante (CECR)ResponsableChristina Duran-Froix, certifiée d’espagnolHoraire25 heuresContenu
. L’objectif de ce cours est d’amener les étudiants à atteindre le niveau requis pour enseigner une langue étrangère à l’école.
- Ce cours prépare les étudiants à une certification en langue.
- Les étudiants seront entraînés dans les cinq activités langagières, l’objectif étant d’atteindre le niveau requis dans toutes les compétences : compréhension orale, expression orale, interaction orale, compréhension écrite, expression écrite. Une priorité sera accordée aux compétences de l’oral.


S1 – Enseignement facultatifTICE (mise à niveau)ResponsableAlain Salvatore, agrégé de lettres modernesHoraire9 heuresÉvaluation :
Logiciel d’évaluation
Questionnaire en ligne
Documents mis en téléchargementContenu :
Maîtrise de l’environnement de travail et culture informatique (avec compléments de cours en FOAD)
Informatique et droit (avec compléments de cours en FOAD)
Maîtrise des outils de Présentation Assistée par Ordinateur
Bibliographie indicative :
Référentiel C2I : HYPERLINK "http://media.education.gouv.fr/file/32/24/6/referentiel_c2i_33246.pdf"http://media.education.gouv.fr/file/32/24/6/referentiel_c2i_33246.pdf









S2 –UE1Culture disciplinaire, didactique et épistémologique dans le domaine des humanitésResponsableStéphane Lelièvre Agrégé de lettres modernes, docteur qualifié en 10° sectionHoraire50 heuresECTS5Contenu
Cette UE poursuit et approfondit les objectifs de l’UE1 du S1 en mettant l’accent sur les aspects méthodologiques en rapport avec la préparation de l’épreuve écrite du Concours de Recrutement de Professeurs des Écoles. Elle propose un élargissement du champ culturel et les moyens de renforcer les connaissances disciplinaires


S2-UE1
EC1Maîtrise de la langue et culture humaniste (2) : Théories et pratiques de l’écritureResponsable  Stéphane Lelièvre Agrégé de lettres modernes, docteur qualifié en 10° sectionhoraire20 heuresECTS2Évaluation
L’évaluation portera sur un entraînement écrit de type concours Contenu
Objectifs :
- Développer les compétences propres aux deux piliers du socle commun de connaissances et de compétences : la maîtrise de la langue et la culture humaniste.
- Acquérir une culture commune fondée sur les œuvres majeures de la pensée éducative et de la littérature dans le domaine de l’écriture et des pratiques scolaires liées à son enseignement.
- Développer des compétences de lecture et d’écriture en vue de la préparation à l’épreuve écrite du concours CRPE.
- Maîtriser les notions linguistiques enseignées à l’école.
Contenus :
- Analyse, commentaire des textes de référence traitant de l’écriture (théorie, pratique, enseignement)
- Préparation à l’épreuve écrite du concours : lecture rapide et experte de dossiers, rédaction de synthèses, analyses et commentaires
- Notions de langue (grammaire de texte, orthographe, lexique)Bibliographie indicative
Écriture
Anis, J., Texte et ordinateur, l'écriture réinventée ? Paris, Bruxelles, De Boeck-Université, 1998.
Barre De Miniac C, Le rapport à l’écriture, aspects théoriques et didactiques, Villeneuve d’Ascq (Nord), Septentrion, 2000.
Chaudron M. & De Singly F., Identité, Lecture, Écriture, BPI-Centre G.Pompidou, 1993. 
Lahire B. Culture écrite et inégalités scolaires, Sociologie de “l’échec scolaire” à l’école primaire, Lyon, PUL, 1993.
Laufer R. & Scavetta D., Texte, hypertexte, hypermédia. Paris, PUF, Que sais-je ?, 1992
Penloup M.C. La tentation du littéraire, Essai sur le rapport à l’écriture littéraire du scripteur “ordinaire”, Paris, Didier, 2000.
Plane S. dir., Repères n°11, Écriture et traitement de texte. Paris, INRP, 1995.
Reuter Y., Les interactions lecture-écriture. Actes du colloque international de Lille, nov. 1993, Berne, Peter Lang, 1994.
Les Journées de l'Observatoire (janvier 2007) : Écrire des textes, l'apprentissage et le plaisir, téléchargeable sur le site de l’ONL : onl.inrp.fr/ONL/publications
Langue
Arrivé & alii, La grammaire aujourd’hui, Flammarion, 1986.
Denis D, & Sancier-Chateau A., Grammaire du français, Livre de poche 1994.
Riegel M., Pellat J.-C. & Rioul R., Grammaire méthodique du français, PUF.
Dunoyer & Stolz, Nouvelle Grammaire du collège, Magnard, 2007.
Mauffrey A. & Cohen I., Grammaire française 3ème, Hachette éducation.
Angoujard A., Savoir orthographier, Hachette éducation, 1994.


S2-UE1
EC2Approfondissement des contenus et méthodes en Histoire, Géographie, Éducation civique et moraleResponsable  Valérie SCHAFER, agrégée d’histoirehoraire30 heuresECTS3Évaluation
L’évaluation portera sur un travail écrit permettant d’évaluer la capacité à exploiter un corpus documentaire en histoire et en géographieContenu
- Acquérir des éléments d’épistémologie nécessaires à la compréhension des programmes d’enseignement et à leur mise en œuvre pédagogique.
- Appréhender la place et les enjeux des grands débats qui animent l’histoire et la géographie et saisir leur transposition dans les programmes d’enseignement, à l’exemple de la dimension mémorielle et patrimoniale ou de la problématique du développement durable.
- Réflexion sur la pratique et la mise en œuvre de l’interdisciplinarité : mener une lecture croisée des programmes et objets d’étude en Histoire, Géographie, Histoire des arts, Instruction civique et morale.
- Analyser la place et le rôle des repères temporels et spatiaux en Histoire et Géographie, savoir les mobiliser et les maitriser dans un sujet du concours.
- Comprendre le statut des documents propres aux disciplines et développer un regard critique Bibliographie indicative
. Géographie
- Beucher S., Reghezza M. (2005), La Géographie : pourquoi ? Comment ? : Objets et démarches de la géographie d'aujourd'hui, Ed. Hatier, Coll. initial.
- Claval P. (2001), Histoire de la géographie française, Ed. PUF, Coll. Que sais-je ?, n° 65.
- Dumont M. (2008), La géographie – Lire et comprendre les espaces habités, Ed. A.Colin, Coll. 128.
- Veyret Y., Ciattoni A. (dir) (2007), Les fondamentaux de la géographie, Ed. A. Colin, Coll. Cursus.
- Frémont-Vanacore A. (2009), La France en Europe, Ed. A. Colin, Coll. Cursus.
Histoire
- Ginzburg C., A distance. Neuf essais sur le point de vue en histoire, Nrf, Ed. Gallimard, 2001.
- Prost A. (1996), Douze leçons sur l’histoire, Ed. du Seuil, Coll. Points.
- Leduc J. (1999), Les historiens et le temps, Ed. du Seuil, Coll. Points.
- Ricoeur P. (2000), La mémoire, l’histoire, l’oubli, Ed du Seuil.
- Ruano-Borbalan J.-C. (coord) (2000), L’histoire aujourd’hui, Ed. Sciences Humaines.
Histoire des arts
- SCEREN CRDP Aquitaine (2009), Clés pour enseigner l’Histoire des Arts en cycle 3.
- Lagoutte D. (2008), Comment enseigner l’histoire des arts au cycle 3 Ed. Hachette éducation.
Instruction civique et morale
- Caudron H. (2007), Oser à nouveau enseigner la morale à l’école, Ed. Hachette.
S2 –UE2Culture disciplinaire, didactique et épistémologique dans le domaine des mathématiques, des sciences, de la technologie et de l’EPSResponsableArnaud CHADOZEAU, MC 25°Horaire50 heuresECTS4Contenu
Approfondissements disciplinaires et didactiques.
Méthodologie des épreuves écrites du concours et entraînement aux épreuves.
Dispositifs didactiques, apprentissages et évaluations.
Situations d’enseignement, séquences et séances d’enseignement.

S2-UE2
EC1Approfondissement des mathématiques enseignées à l’école Responsable  Arnaud CHADOZEAU, MC 25°horaire20 heuresECTS2Évaluation
Contrôle continuContenu
Cas de la proportionnalité ; rencontre des différents cadres : fonctionnel, scalaire, graphique, géométrique (agrandissement, réduction, théorème de Thalès).
Géométrie élémentaire du plan : transformations ponctuelles du plan (isométries et homothéties planes).
Nombres décimaux.
Grandeurs élémentaires et grandeurs physiques et leurs mesures.
L’ensemble de ces notions sera abordé par la résolution de problèmes.Bibliographie indicative
CHARNAY R., MANTE M. Préparation à l'épreuve de mathématiques du concours de professeur des écoles, 2 tomes, Ed Hatier
DESCAVES A., (2006), Les mathématiques au concours de professeur des écoles, Hachette Éducation.
Annales corrigées de la COPIRELEM 

S2-UE2
EC2Sciences expérimentales et technologie Responsable   Sébastien Baratte, MC 68°horaire30 hECTS3Évaluation
L’évaluation portera sur un entraînement écrit de type concours Contenu
Préparation à l’épreuve écrite du concours.
Apport de connaissances et de méthodes requises pour l’enseignement des sciences et de la technologie à l’école primaire. (seconde partie)
Analyses didactiques et études de cas.

Sciences de la Vie et de la Terre:
Les modes de reproduction et les cycles de vie. La classification. L’environnement et l’écologie.

Physique-Chimie:
Astronomie: nature du système solaire, rotation et révolution de la Terre, mouvement apparent du Soleil, saisons, système Terre-Lune.
Technologie.
Les mécanismes : transmission et transformation de mouvements, leviers, équilibre
Bibliographie indicative
Manuels scolaires du premier degré (cycle 3)
Manuels scolaires du collège
64 enquêtes pour comprendre le monde- Programmes 2008 - Sciences cycle 3 - Livre de l'élève. Jean-michel Rolando, Patrick Pommier, Marie-Laure Simonin,...   . Magnard
Enseigner la physique à l'école primaire, J.P. Bonan, Hachette Education
Les sciences dès la maternelle, D. Chauvel, V. Michel, éditions de Retz
Enseigner la biologie et la géologie : A l'école élémentaire. Raymond Tavernier & Jeanne Lamarque. Bordas Pedagogie HYPERLINK "http://www.amazon.fr/s?_encoding=UTF8&search-alias=books-fr&field-author=Jeanne%20Lamarque" \t "_blank" http://www.amazon.fr/s?_encoding=UTF8&search-alias=books-fr&field-author=Jeanne Lamarque.
Enseigner les sciences expérimentales à l'école élémentaire (nouveaux programmes 2008), R. Tavernier, Bordas HYPERLINK "http://www.magnard.fr/livre10621.html" \t "_blank" http://www.magnard.fr/livre10621.html
Technologie et génétique de l’objet industriel Yves Deforge 1996 Editeur Maloine
Une histoire des techniques Bruno Jacomy 1990 Editeur Points Sciences Astronomie, J.M. Rolando, CDRP Savoie Collection Graines de Sciences, éditions Le Pommier

HYPERLINK "http://www.cea.fr/jeunes/mediatheque/animations"http://www.cea.fr/jeunes/mediatheque/animations
HYPERLINK "http://www.edf.com/html/panorama/"http://www.edf.com/html/panorama/
HYPERLINK "http://subaru2.univ-lemans.fr/enseignements/physique/02bis/meca/menumeca.html"http://subaru2.univ-lemans.fr/enseignements/physique/02bis/meca/menumeca.html (partie machines simples)
 HYPERLINK "http://www2c.ac.lille.fr/eiffel/cpge/animation-i.html" http://www2c.ac.lille.fr/eiffel/cpge/animation-i.html


S2 – UE3Savoirs et méthodes pour l’enseignement et connaissance du système éducatif ResponsablePierre COUPRIE, certifié de musique, docteur qualifié en 18° sectionHoraire 57 heuresECTS5Contenu
Dans la perspective de la préparation au concours de recrutement de professeur des écoles, et plus largement dans la perspective de carrières amenées à avoir des rapports avec l’école, cette UE présentera la place du premier degré dans le système scolaire et ses principes, les aspects juridiques et factuels du métier d’enseignant, les dispositifs particuliers.
Outre l’EC dédiée au système éducatif, elle comporte une EC consacrée à la mise en place de projets bi –disciplinaires et une EC portant sur les outils technologiques et informatiques pour l’enseignement



S2-UE3
EC1Connaissance du système éducatifResponsable  Pierre COUPRIE, certifié de musique, docteur qualifié en 18° sectionhoraire30 heures CMECTS3Évaluation : travail sur table écrit (une question au choix à partir de documents) ; durée 2 heuresContenu
Dans cet EC, seront vus les principes et l’organisation du système éducatif (notion de service public, évolutions institutionnelles - décentralisation, lois, socle commun, … -, finalités et missions de l’école) ; les droits, devoirs et missions de l’enseignant sous leurs aspects juridiques et factuels (responsabilité, être enseignant, liberté, neutralité…) ; les dispositifs particuliers : ASH (aspects juridiques, déontologiques), éducation prioritaire.Bibliographie indicative
« Ecole primaire : réforme et débats ». Regards sur l’actualité n° 348. Paris, La Documentation Française. 2009.
Nabé, B., Bouquin, Cl. « Les responsabilités de l’enseignant d’EPS dans la pratique des activités physiques et sportives scolaires ». Dossiers EPS n° 51. Paris, Revue EPS. 2000.
Robert, B. Les politiques d’éducation prioritaire. Les défis de la réforme. Paris, PUF. 2009.
Rochex, J. Y. « 25 ans de politique d’éducation prioritaire en France : une spécificité certaine et des résultats décevants ». in Demeuse, M., Frandji, D., Greger, D. et Rochex, J. Y (dir.) Les politiques d’éducation prioritaire en Europe. Conceptions, mises en œuvre, débats. Lyon, INRP. 2008.
Toulemonde, B. (dir.). Le système éducatif en France. Paris, La Documentation Française. 2006.


S2-UE3
EC2Conduite de projets d’enseignement bi - disciplinairesResponsables  Stéphane MENDELSSOHN, agrégé d’arts plastiques, directeur adjoint de l’IUFM de Parishoraire15 heuresECTS1Évaluation
Analyse de séances de classe Contenu :

Cet EC est consacré à la préparation et à la mise en place de projets d’enseignement portant sur des disciplines de l ‘école primaire. Elle est assurée conjointement par des formateurs et par des maîtres-formateurs et se déroule dans les classes des maîtres-formateurs.
Elle prend la forme d’une série de 5 séances hebdomadaires.
Cette EC comporte des temps consacrés à l’observation et à l’analyse de pratiques d’enseignement de maîtres formateurs, des temps de préparation, puis de mise en œuvre et enfin d’analyse. L’analyse porte sur les situations d’enseignement, les pratiques d’enseignement, les gestes professionnels. On observe également le comportement des élèves et la manière dont ils s’engagent dans les tâches qu’on leur propose.


S2-UE3
EC3TICE / Construction d’une séquence pour l’enseignement intégrant les TICEResponsables  Alain Salvatore, agrégé de lettres moderneshoraire12 heuresECTS1Évaluation
Production mise en ligne sur l’Espace Numérique de FormationContenu :
Utilisation d’outils informatiques (Traitement de texte, feuille de calcul, Préao, création de pages Web…) pour la préparation et la réalisation de séquences d’apprentissage.Bibliographie indicative :
Andler, Daniel & Guerry, Bastien (Dirs.)(2008) . Apprendre demain : sciences cognitives et éducation à l'ère numérique. Paris : Hatier2008
Greffe, Xavier & Sonnac, Nathalie (dirs.) (2008) Culture Web. Paris : Dalloz (Dalloz gestion), 2008
Alvarez, Julian. (2007) Du jeu vidéo au Serious Game : approches culturelle, pragmatique et formelle. Thèse, spécialité science de la communication et de l'information. Toulouse : Université de Toulouse II - Toulouse le Mirail2

Journées Communication et apprentissage instrumentés en réseau. JOCAIR 2008 27-28-29 août 2008, Université de Picardie Jules Verne, France. Paris : Hermès science publications 2008,

Référentiel C2I : HYPERLINK "http://media.education.gouv.fr/file/32/24/6/referentiel_c2i_33246.pdf"http://media.education.gouv.fr/file/32/24/6/referentiel_c2i_33246.pdf



S2 –UE4Stages et analyse de situations professionnellesResponsableStéphane MENDELSSOHN, agrégé d’arts plastiques, directeur adjoint de l’IUFM de ParisHoraire30 heuresECTS3Contenu
Cette UE vise à préparer et encadrer le stage d’observation et de pratique accompagnée (en maternelle ou en élémentaire) et, plus généralement, à préparer la prise en charge ultérieure de classes maternelles ou élémentaires en pleine responsabilité.
Des séances seront consacrées spécifiquement aux arts visuels et à l’éducation musicale dont on analysera les enjeux et pour lesquels on fournira ou fera construire des outils d’analyse et d’observation. Le contenu de ces séances portera sur l’école maternelle pour les étudiants qui feront leur stage dans ce niveau de scolarité et sur l’école élémentaire pour les étudiants qui feront leur stage en élémentaire
Inscrit dans une perspective de professionnalisation, l’objectif de cette UE est également de développer la capacité à analyser les situations professionnelles observées ou mises en œuvre, d’apporter des outils permettant d’élaborer une réflexion approfondie sur l’acte d’enseigner et de faciliter ainsi la construction des compétences professionnelles nécessaires à l’exercice du métier de professeur des écoles.

S2-UE4
EC1Observer et analyser des pratiques de classe à l’école élémentaire ou maternelle pour construire des compétences professionnellesResponsable  Stéphane MENDELSSOHN, agrégé d’arts plastiques, directeur adjoint de l’IUFM de Parishoraire20 heuresECTS2Évaluation
Compte rendu de visite de stageContenu
Cet EC permet la mise en œuvre d’un accompagnement du stage d’observation et de pratique accompagnée effectué dans une classe de l’école élémentaire ou maternelle.
Il se déroulera en deux temps : en amont du stage, les principes de l’observation feront l’objet d’une présentation ; afin d’être en mesure de les exploiter ultérieurement, on travaillera à analyser des grilles d’observation concernant l’école, la classe, l’enseignant et les élèves ; au retour du stage, les situations professionnelles observées ainsi que les interventions effectuées dans les classes par les étudiants feront l’objet d’une mutualisation et d’une analyse.
Des séances seront consacrées spécifiquement aux arts visuels et à l’éducation musicale dont on analysera les enjeux et pour lesquels on fournira ou fera construire des outils d’analyse et d’observation. Le contenu de ces séances portera sur l’école maternelle pour les étudiants qui feront leur stage dans ce niveau de scolarité et sur l’école élémentaire pour les étudiants qui feront leur stage en élémentaire
A l’occasion de séances de tutorat, le travail permettra d’accompagner les étudiants dans la réalisation du portefeuille de compétence destiné à les accompagner tout au long du cursus de formation initiale à l’issue duquel il sera évalué.





S2-UE4
EC2L’EPS à l’école maternelle ou à l’école élémentaire (2)Responsable  Emmanuel LEFEVRE agrégé d’EPS, docteurhoraire10 heures  CM : 2h TD : 8hECTS1Contenu
Construction des outils conceptuels et méthodologiques pour observer, analyser, accompagner la pratique des élèves en EPS, en maternelle ou en élémentaire.
Pour les étudiants qui feront leur stage en maternelle le contenu de cet EC sera axé sera axé sur l’école maternelle Pour ceux qui feront leur stage en élémentaire, le contenu de cet EC sera axé sur l’élémentaire
- conception de l'EPS
- Rencontre avec le corps de élèves en mouvement
- développement de l'enfant : comment un élève apprend en maternelle/ en primaire
Rôle du maître. Construction d’une séance, conduite des apprentissages.Bibliographie indicative
- Les Programmes de l’EPS ( BO N°3 du 19 juin 2008)
- Le guide de l’enseignant (tomes 1 et 2) – éd. Revue EPS
- L'épreuve d'EPS au CRPE coordonné par Pierre-Philippe Bureau; ED revue EPS 2007.
- Jean-Luc Allain & Christian Frin, Les figures de la polyvalence Éd. CDRP Pays de Loire, 2003.
- Michel Delaunay (Dir.) A l’école de l’EP, CRDP pays de Loire, 1995


S2 – Enseignement facultatifMise à niveau en langue vivante (CECR)ResponsableSylvie PERSEC, agrégée d’anglaisHoraire25 heuresÉvaluation
L’évaluation se fera en contrôle continu et portera sur chacune des compétences entraînéesContenu
Ce cours n’est accessible qu’aux étudiants ayant suivi l’enseignement de langue en S1.
L’objectif de ce cours est d’amener les étudiants qui ne l’auraient pas atteint, au niveau requis pour enseigner une langue étrangère à l’école.
- Ce cours prépare les étudiants à une certification en langue.
- Les étudiants seront prioritairement entraînés dans les compétences langagières qui leur font défaut, parmi les cinq suivantes : compréhension orale, expression orale, interaction orale, compréhension écrite, expression écrite, avec une priorité accordée aux compétences de l’oral, l’objectif étant que chaque étudiant ait le niveau requis dans toutes les compétences. 


S2 – Enseignement facultatifTICE (mise à niveau)ResponsableAlain Salvatore, agrégé de lettres modernesHoraire9 heuresÉvaluation :
L’évaluation portera sur les documents mis en téléchargement par les étudiantsContenu :
Maîtrise du traitement de texte (avec compléments de cours en FOAD)
Maîtrise de la feuille de calcul
Pratique des outils de dessin vectorielBibliographie indicative :
Andler, Daniel & Guerry, Bastien (Dirs.)(2008) . Apprendre demain : sciences cognitives et éducation à l'ère numérique. Paris : Hatier2008
Greffe, Xavier & Sonnac, Nathalie (dirs.) (2008) Culture Web. Paris : Dalloz (Dalloz gestion), 2008
Alvarez, Julian. (2007) Du jeu vidéo au Serious Game : approches culturelle, pragmatique et formelle. Thèse, spécialité science de la communication et de l'information. Toulouse : Université de Toulouse II - Toulouse le Mirail2
Journées Communication et apprentissage instrumentés en réseau. JOCAIR 2008 27-28-29 août 2008, Université de Picardie Jules Verne, France. Paris : Hermès science publications 2008,
Référentiel C2I : HYPERLINK "http://media.education.gouv.fr/file/32/24/6/referentiel_c2i_33246.pdf"http://media.education.gouv.fr/file/32/24/6/referentiel_c2i_33246.pdf 








S3 –UE1Fondamentaux de la polyvalenceResponsableÉric HOPPENOT, agrégé de lettres modernesHoraire80 heuresECTS8Contenu
Cette UE est consacrée au français et aux mathématiques, qui sont deux des disciplines qui jouent un rôle majeur dans l’enseignement primaire, par le nombre d’heures d’enseignement figurant dans les programmes et par leurs incidences sur la réussite scolaire. Ce sont aussi deux domaines de connaissances évalués dans les épreuves écrites et orales du concours de recrutement de professeurs des écoles.
L’UE se donne pour objectifs :
- La préparation aux épreuves écrites et orales de français et de mathématiques du concours de recrutement de professeurs des écoles
- l’acquisition des savoirs nécessaires à l’enseignement du Français et des Mathématiques à l’école maternelle et élémentaire
- l’acquisition des principes et des méthodes de la didactique du français et des mathématiques
L’UE propose aux étudiants le choix entre deux EC de français, l’une consacrée à l’approfondissement des principes didactiques, l’autre à l’acquisition de compétences linguistiques utiles pour le discours scientifique

S3-UE1
EC1Maitrise de la langue et culture humaniste : Lire, écrire, parler, étudier la langue : approches culturelles et didactiques (1)Responsable  Éric HOPPENOT, agrégé de lettres moderneshoraire20 heuresECTS2Évaluation
Contrôle continuContenu
.Objectifs :
- Acquérir une culture commune fondée sur les œuvres majeures de la pensée éducative et de la littérature dans le domaine de la langue et de l’oral et de leur enseignement.
- Développer des compétences de lecture et d’écriture en vue de la préparation à l’épreuve écrite du concours CRPE.
- Maîtriser les notions linguistiques enseignées à l’école.

Contenus :
- Préparation à l’épreuve écrite du concours : lecture rapide et experte de dossiers, rédaction de synthèse, commentaires, analyses
- Analyse, commentaire des textes de référence traitant de la maîtrise de la langue écrite et orale (théorie, pratique, enseignement)
- Notions de langue (grammaire, orthographe, vocabulaire)
Bibliographie indicative
Langue écrite, langue orale
Chervel A., L’orthographe en crise à l’école – et si l’histoire montrait le chemin ?, Retz, 2008.
Corbenois M., Devanne B., Apprentissages de la langue et conduites culturelles, Bordas pédagogie, 2001
Dr Egaud C., Les troubles spécifiques du langage oral et écrit : les comprendre, les prévenir et les dépister, accompagner l'élève, CRDP de Lyon, 2001
Garcia-Debanc C. et Plane S., Comment enseigner l’oral à l’école primaire ?, Hatier pédagogie, 2004.
Librati M, Passerieux C Les chemins du savoir en maternelle, Éditions ouvrières, 2000.
Manesse D. & Cogis D., À qui la faute ?, ESF éditeur, 2007.
Textes officiels
Ministère de l’Éducation nationale, Programmes de l’école primaire, B.0. du 19 juin 2008.
Documents d’accompagnement des programmes : Littérature c. 3 (2 tomes) ; Lire au CP (2 tomes) ; Lire et écrire au cycle 3 ; Pour une scolarisation réussie des tout-petits ; Le langage à l’école maternelle, SCEREN CRDP
Didactique générale
Barth B.M, Le savoir en construction - Former à une pédagogie de la compréhension, Paris Retz, 1992
Charlot B., Le rapport au savoir : esquisse d’une théorie, La Découverte, 1997
De Vecchi G. Faire construire des savoirs, coll. Pédagogies pour demain, Nouvelles approches, Hachette éducation, 1996. 
Meirieu P., Apprendre oui mais comment, ESF éditeur 1987
Didactique de la lecture et de l’écriture
Bernardin J., Comment l'enfant entre dans la culture écrite, Retz, 1997.
Brigaudiot M., Apprentissages progressifs de l’écrit à l’école maternelle, PROG, Hachette-INRP, 2000.
Chartier A.-M., Clesse C., Hébrard J., Lire écrire, (2 tomes) Hatier, 1997, 1998.
Chauveau G., L’enfant apprenti lecteur, Guides Magnard.
Devanne B., Lire et écrire, des apprentissages culturels, T. 1, c. 1 et 2 ; T. 2, c. 3 ; T. 3, Conduire un CP, A. Colin, 2000.
EVA, 1. Evaluer les écrits à l’école primaire, Hachette, 1991; 2. De l'évaluation à la réécriture, Hachette, 1996.
Fijalkow J., Entrer dans l’écrit, Guides Magnard 1999.
Garcia-Debanc C. et alii, Objectif écrire, CRDP de Lozère, 2004.
Gombert J.E. et alii, Enseigner la lecture au cycle 2, Nathan, 2000.
Gromer B., Weiss M., Lire (2 tomes), Dire écrire (1t.), Armand Colin, 1996.
Tisset C., Apprendre à lire au cycle 2, Hachette, 1997.
Tauveron C.(coord), Lire la littérature à l’école, Hatier pédagogie, 2002.
Tauveron C., Sève P., Vers une écriture littéraire, cycles 2 et 3, Hatier pédagogie, 2005.

S3-UE1
EC2Maitrise de la langue et culture humaniste : Lire, écrire, parler, étudier la langue : approches culturelles et didactiques (2)Responsable  Éric HOPPENOT, agrégé de lettres moderneshoraire20 heuresECTS2Évaluation Contrôle continuContenu
Objectifs :
- Acquérir une culture professionnelle dans le domaine de la maîtrise de la langue et de la culture humaniste
- Développer les compétences nécessaires pour élaborer un projet didactique
Contenus :
- Préparation à l’épreuve orale du concours :
. Connaissance des programmes de l’école maternelle et élémentaire ;
. Connaissance des ressources didactiques, analyse de documents pédagogiques ;
. Didactique de la lecture et de l’écriture : analyse de situations d’enseignement ; conception de séquences didactiques : méthodologie, réalisations. 
- Littérature de jeunesse : définition ; repérages historiques et génériques ; lectures d’œuvres et conception de séquences didactiquesBibliographie indicative
Ministère de l’Éducation nationale, Programmes de l’école primaire, B.0. du 19 juin 2008.
Documents d’accompagnement des programmes : Littérature c. 3 (2 tomes) ; Lire au CP (2 tomes) ; Lire et écrire au cycle 3 ; Pour une scolarisation réussie des tout-petits ; Le langage à l’école maternelle, SCEREN CRDP
Didactique générale
Barth B.M, Le savoir en construction - Former à une pédagogie de la compréhension, Paris Retz, 1992
Charlot B., Le rapport au savoir : esquisse d’une théorie, La Découverte, 1997
De Vecchi G. Faire construire des savoirs, coll. Pédagogies pour demain, Nouvelles approches, Hachette éducation, 1996. 
Meirieu P., Apprendre oui mais comment, ESF éditeur 1987
Didactique de la lecture et de l’écriture
Bernardin J., Comment l'enfant entre dans la culture écrite, Retz, 1997.
Brigaudiot M., Apprentissages progressifs de l’écrit à l’école maternelle, PROG, Hachette-INRP, 2000.
Chartier A.-M., Clesse C., Hébrard J., Lire écrire, (2 tomes) Hatier, 1997, 1998.
Chauveau G., L’enfant apprenti lecteur, Guides Magnard.
Devanne B., Lire et écrire, des apprentissages culturels, T1, c.1 et 2 ; T2, c.3 ; T3, Conduire un CP, A. Colin, 2000.
EVA, 1. Evaluer les écrits à l’école primaire, Hachette, 1991; 2. De l'évaluation à la réécriture, Hachette, 1996.
Fijalkow J., Entrer dans l’écrit, Guides Magnard 1999.
Garcia-Debanc C. et alii, Objectif écrire, CRDP de Lozère, 2004.
Gombert J.E. et alii, Enseigner la lecture au cycle 2, Nathan, 2000.
Gromer B., Weiss M., Lire (2 tomes), Dire écrire (1t.), Armand Colin, 1996.
Tisset C., Apprendre à lire au cycle 2, Hachette, 1997.
Tauveron C.(coord), Lire la littérature à l’école, Hatier pédagogie, 2002.
Tauveron C., Sève P., Vers une écriture littéraire, cycles 2 et 3, Hatier pédagogie, 2005.

S3-UE1
EC3Maitrise de la langue et culture humaniste : Formes et enjeux du discours scientifiqueResponsable  Éric HOPPENOT, agrégé de lettres moderneshoraire20 heuresECTS2Évaluation Contrôle continuContenu : Cette EC s’adresse en priorité aux étudiants qui suivent le parcours « culture scientifique ».
- Parcours historique de l’évolution du discours scientifique (fin XIX° à nos jours)
- Analyse d’écrits scientifiques (caractéristiques du discours explicatif, démonstratif, argumentatif)
- Étude de la communication scientifique (fonctions des revues, discours dans les médias…)
- Traitement du lexique et des concepts scientifiques
- Productions d’écrits de vulgarisation scientifique (textes, schématisations, cartes heuristiques)
- Analyse du statut du discours scientifique dans les manuels de l’école élémentaire
- Analyse de documentaires scientifiques destinés à la jeunesseBibliographie indicative
- Jean-Michel Adam, La linguistique textuelle, Armand Colin, 2005.
- Gaston Bachelard, Le nouvel l’esprit scientifique, PUF, (1ère éd. 1938).
- Michel Foucault, L’Archéologie du savoir, Gallimard, 1969.
- Daniel Jacobi, La communication scientifique : Discours, figures, modèles, PU de Grenoble, 1999.
- Yves Jeanneret, Écrire la science - Formes et enjeux de la vulgarisation, PUF, 1994.
- Bruno Latour, La Science en action, Gallimard, coll. Folio Essais (1ère éd. 1989)
- Pierre Lazlo, La Vulgarisation scientifique, PUF, 1993, (Que sais-je ? n° 2722).
- Revue Aster :
- Les sciences de 2 à 10 ans, n° 31, 2000.
- Écrire pour comprendre la science, n°33, 2001.
- Sciences et récits, n° 44, 2007.
- Revue Pratiques :
- Les textes explicatifs, n°51, 1986.
- Les discours explicatifs, n° 58, 1988.
- Écrits de savoirs, n° 143/144, 2009.

S3-UE1
EC3Enseigner les mathématiques à l’école primaire : approche didactique et pédagogiqueResponsable  horaire40 heuresECTS4Évaluation : contrôle continu
Contenu
Préparation des épreuves d’admissibilité : 8h en septembre (2h x4)

Enseigner les mathématiques à l’école élémentaire (17h) (3h x5 + 2h)
Numération
Structures additives et structures multiplicatives : typologie des problèmes, type de procédures possibles et attendues, techniques opératoires. Erreurs et obstacles.
Calcul mental (automatisé et raisonné) : démarche d’enseignement.

Approcher les mathématiques à la maternelle : 15h (3h x5)
Construction du nombre entier (énumération, construction ordinale et cardinale…).
Erreurs et obstacles.
Point de vue mathématique sur la structuration de l’espace et du temps.
Bibliographie indicative
- ERMEL, Apprentissages Numériques, cycle des apprentissages, GS au CM2, Hatier.
- BOULE F. (1989), La construction du nombre, Pratiques Pédagogiques, A.Colin.
- DESCAVES A., VIGNAUD S., (2006), Activités numériques au cycle 1, Hachette Éducation.
- PIERRARD A., (2002), Faire des mathématiques à l’école maternelle, CRDP de l’académie de Grenoble
- FENICHEL M., PFAFF N., (2004), Donner du sens aux mathématiques, Tome 1 : espace et géométrie, Bordas pédagogie
- FENICHEL M., PFAFF N., (2005), Donner du sens aux mathématiques, Tome 2 : nombres, opérations et grandeurs, Bordas pédagogie
FENICHEL M., TAVEAU C. (2008), DVD+ Cédérom : Enseigner les mathématiques au cycle 3 : deux situations d’apprentissages en images, CRDP Créteil - IUFM Créteil.
S3 – UE2 Compléments de polyvalence ResponsableSéraphine LANSONNEUR, agrégée d’anglaisHoraire 100 heuresECTS 10Cette UE porte sur des disciplines qui contribuent à la polyvalence culturelle et professionnelle. Elle s’organise en deux ensembles, l’un orienté vers la préparation au concours, l’autre destiné à apporter des compléments de formation dans les domaines qui ne feront pas l’objet d’une épreuve au concours de professeurs des écoles mais dont la connaissance est cependant nécessaire culturellement et professionnellement.
Dans la mesure où une partie des enseignements dispensés dans cette UE auront lieu après la publication des résultats d’admissibilité du CRPE, cette UE offre, pour certaines disciplines, des possibilités de choix tenant compte du fait que certains étudiants poursuivront la préparation au concours tandis que d’autres opteront vers le renforcement de leur parcours de spécialisation
Le premier groupe d’enseignement (EC1 à EC5) comporte deux EC dédiées à l’histoire et la géographie ainsi qu’aux sciences et à la technologie, qui sont des domaines disciplinaires évalués à l’écrit du CRPE et offre le choix entre trois EC consacrées chacune à l’une des disciplines optionnelles du concours ‘arts visuels, éducation musicale, éducation physique et sportive)
Le second groupe d’EC (EC6 à EC 10) propose ces trois mêmes disciplines, mais dans une perspective professionnelle, de façon à ce que les étudiants aient une formation dans ces domaines, même s’ils ne les ont pas choisis comme option du concours. Il offre également le choix entre une approche des langues étrangères orientée vers la didactique ou vers le développement de compétences linguistiques destinées à la communication scientifique.
À partir de 2011 il sera proposé des EC alternatives à l’intention des étudiants non admissibles qui choisiront de renforcer les acquis de leur parcours de spécialisation.

S3-UE2
EC1Didactique des disciplines : histoire, géographie, instruction civique et moraleResponsable  Élisabeth Szwarc, agrégée d’histoirehoraire10 heuresECTS1Évaluation
L’évaluation portera sur la production d’un document didactique. Contenu
Il s’agit de questionner et d’apprendre à articuler les liens entre l’apprentissage des connaissances, la maîtrise de capacités et le développement de démarches.
- Organiser l’apprentissage autour de la maîtrise de compétences.
- Réfléchir sur les enjeux et les problématiques des programmes d’histoire et de géographie.
- Répertorier et maitriser les outils méthodologiques nécessaires à la mise en pratique dans l’enseignement.
- S’approprier les outils et les démarches nécessaires à la mise en œuvre pédagogique et didactique des disciplines.
- Construire des séquences et des séances de cours à partir des concepts fondamentaux.
- Réfléchir à la nécessité d’établir des liens entre les disciplines (histoire, l’histoire des arts, géographie, instruction civique et morale) et avec les autres disciplines.Bibliographie indicative
Géographie
- Claus F., Hertzog A., Hugonie G. (2007), Clés pour enseigner la Géographie en cycle 3, Ed. SCEREN – CRDP Académie de Versailles, Coll. Démarches pédagogiques.
- Frémont A. (2005), Aimez-vous la géographie ?, Ed. Flammarion.
- Le Callennec S. (2005), Enseigner la géographie au cycle 3, Coll. Magellan, Hatier.
- Mérenne-Schoumaker B. (2002), Analyser les territoires. Savoirs et outils, Ed. Presses Universitaires de Rennes, Coll. Didact Géographie.
- Roumegous M. (2002), Didactique de la géographie. Enjeux, résistances, innovations 1968-1998, Ed. Presses Universitaires de Rennes, Coll. Didact Géographie.
Histoire
- Cadiou F., Coulomb C., Lemonde A., Santamaria Y. (2005), Comment se fait l’histoire, pratiques et enjeux, Ed. La Découverte, Coll. Guides repères, 2005.
- Dalongeville A. (2006), Enseigner l’histoire à l’école, Ed. Hachette éducation.
- Flonneau M. (2004), De la découverte du monde à l’histoire, Cycles 2 et 3, Ed. Nathan.
- Le Callennec S. (2006), Enseigner l’Histoire en cycle 3, Ed. Hatier, Coll. Magellan.
- Sales V. (dir) (2003), Les historiens, Ed. Armand Colin.
Instruction civique et morale
- Le Callennec S. (2008), Enseigner l’éducation à la citoyenneté au cycle 3, Ed. Hatier, Coll. Magellan.
- Caudron H. (2007), Oser à nouveau enseigner la morale à l’école, Ed. Hachette.
- Vincent J-F. (2006), Un projet pour éduquer à la citoyenneté, Ed. Delagrave.

S3-UE2
EC2 Préparation à l’épreuve de sciences expérimentales et Technologie du concoursResponsable  Guy Manneux, technologie, professeur agrégéhoraire10 hECTS1Évaluation L’évaluation portera sur un entraînement écrit de type concoursContenu
Entraînement sur des épreuves types concours.

Bibliographie indicative
Manuels scolaires du premier degré (cycle 3)
Manuels scolaires du collège
64 enquêtes pour comprendre le monde- Programmes 2008 - Sciences cycle 3 - Livre de l'élève. Jean-michel Rolando, Patrick Pommier, Marie-Laure Simonin,...   . Magnard
Enseigner la physique à l'école primaire, J.P. Bonan, Hachette Education
Les sciences dès la maternelle, D. Chauvel, V. Michel, éditions de Retz
Enseigner la biologie et la géologie : A l'école élémentaire. Raymond Tavernier & Jeanne Lamarque. Bordas Pedagogie HYPERLINK "http://www.amazon.fr/s?_encoding=UTF8&search-alias=books-fr&field-author=Jeanne%20Lamarque" \t "_blank" http://www.amazon.fr/s?_encoding=UTF8&search-alias=books-fr&field-author=Jeanne Lamarque.
Enseigner les sciences expérimentales à l'école élémentaire (nouveaux programmes 2008), R. Tavernier, Bordas HYPERLINK "http://www.magnard.fr/livre10621.html" \t "_blank" http://www.magnard.fr/livre10621.html
Technologie et génétique de l’objet industriel Yves Deforge 1996 Editeur Maloine
Une histoire des techniques Bruno Jacomy 1990 Editeur Points Sciences Astronomie, J.M. Rolando, CDRP Savoie Collection Graines de Sciences, éditions Le Pommier

HYPERLINK "http://www.cea.fr/jeunes/mediatheque/animations"http://www.cea.fr/jeunes/mediatheque/animations
HYPERLINK "http://www.edf.com/html/panorama/"http://www.edf.com/html/panorama/
HYPERLINK "http://subaru2.univ-lemans.fr/enseignements/physique/02bis/meca/menumeca.html"http://subaru2.univ-lemans.fr/enseignements/physique/02bis/meca/menumeca.html (partie machines simples)
http://www2c.ac.lille.fr/eiffel/cpge/animation-i.html


( Une EC au choix entre EC 3, EC4 et EC5 (préparation au concours)

S3-UE2
EC3Préparation à l’épreuve d’arts visuels du concours Responsable  Olivia BIHOUIS, agrégée d’arts plastiqueshoraire40 heuresECTS4Évaluation
Contrôle continuContenu
Éléments  d'histoire de l'art.
Mise en situation de pratique artistique.
Méthodologie  de l'analyse d'œuvre et de travaux plastiquesBibliographie indicative
Arts plastiques : éléments d'une didactique critique par Bernard-André Gaillot PUF 1990
L'art est-il une connaissance ? Textes réunis et présentés par Roger-Pol Droit, Le Monde Editions, 1993.
Qu'est-ce que la sculpture moderne ? Ouvrage collectif / Catalogue de l'exposition, Centre Georges Pompidou, 1986.
Les plus beaux textes de l'Histoire de l'art, choisis et commentés pas Pierre Sterckx, Beaux-Arts éditions, 2009 Histoire de l'art de E. H. Gombrich, Phaidon 


S3-UE2
EC4Préparation à l’épreuve d’éducation musicale du concours Responsable  Benoît Faucher, agrégé de musiquehoraire40 heuresECTS4Évaluation
Contrôle continuContenu
En préliminaire il convient de noter que cette épreuve ne nécessite pas une culture musicale antérieure. Elle demande une volonté de s’engager dans une pratique musicale vocale et/ou instrumentale, dans la recherche d’une interprétation expressive.

Contenus :
- Acquisition de connaissances et d’une culture approfondie dans le domaine musical : préparation corporelle et vocale ; travail de la voix parlée et chantée ; pratiques rythmiques, instrumentales et corporelles ; travail d’écoute musicale ; repères historiques, géographiques et artistiques.
- Analyse des programmes officiels et des documents d’application pour connaître les pratiques musicales à l’école primaire et la place de la musique dans les apprentissages fondamentaux (langue, attention fine, mémoire, socialisation, ensemble de liens avec les différentes disciplines).

Préparation à l’exposé :

- Choix de la séquence d’expression musicale instrumentale et/ou vocale : travail de la justesse de l’intonation, de la qualité du phrasé, de la précision de la mise en place rythmique, travail de recherche d’une interprétation personnelle et expressive.
- Choix des supports pédagogiques (chants, jeux vocaux, écoute de documents sonores, instruments à percussion, expression corporelle libre, danses, projet de travail en partenariat, CD, DVD, logiciels d’informatique musicale, etc.) dans la perspective d’une intervention dans une classe donnée.
- Mise en évidence de l’intérêt pédagogique du support choisi.
- Informations sur les possibilités de travail en partenariat avec les institutions artistiques et culturelles de l’Ile de France
Bibliographie indicative
Musiques, une encyclopédie pour le XXIe siècle, sous la direction de Jean-Jacques Nattiez, Paris, Actes Sud – Cité de la musique, 2007.
Michels Ulrich, Guide Illustré de la musique, vol. 1 et 2, Paris, Fayard, 2000.
Lamorthe Isabelle, Enseigner la musique à l’école, Paris, Hachette, 2006.
Bachelard Annie, Musique au quotidien au cycle 2, Crdp de Dijon, 1996.
Lamorthe Isabelle., Enseigner la musique à l’école, Paris, Hachette, 2006.
Müh Roger Grosléziat Chantal., Écouter autrement, Premiers repères sonores à l’école maternelle, Nathan, CRDP de l’Académie de Paris, Paris, Nathan, 2005.
Charvet Pierre, Comment parler de musique aux enfants, Paris, Sceren-Cndp, 2003.
Stephen Mc Adams Penser les sons, psychologie cognitive de l'audition, Paris, PUF,1994.
Agosti-Gherban Cristina & Rapp-Hess Christina., L’enfant, le monde sonore et la musique, Paris, P. U. F., 1986.
Mialaret Jean-Pierre, Explorations musicales instrumentales chez le jeune enfant, Paris, Presses Universitaires de France, 1997.
Petites voix, Histoires pour jouer avec sa voix aux cycles 1 et 2, Sceren-Cndp, Académie de Paris, 2006.
De bouche à oreilles, Rencontres avec des musiciens qui savent rendre accessibles à tout public les œuvres qu’ils interprètent ou qu’ils ont composées, DVD, livret d’accompagnement, 68 p., Sceren-Cndp, 2004.
Chanter en classe et en chœur, DVD, Sceren-Cndp, 2003.
L’eau, source d’inspiration musicale, TDC n°756, Sceren-Cndp, 1998.


S3-UE2
EC5Préparation à l’épreuve d’EPS du concours
Analyse didactique et pédagogique des activités retenues pour l’épreuveResponsable  Fabrice DELSAHUT, MC 74°horaire40 heuresECTS4Évaluation
Contrôle continuContenu
- Objectifs et programmes de l’EPS.
- Analyse didactique des activités physiques retenues pour l’épreuve.
- Place de l’EPS au sein de la polyvalence.
- Fonctionnement de l’EPS à Paris.
- Développement psychomoteur de l’enfant.
Bibliographie indicative
Les Programmes de l’EPS ( BO N°3 du 19 juin 2008)
Le guide de l’enseignant (tomes 1 et 2)" – éd. Revue EPS
L'épreuve d'EPS au CRPE coordonné par Pierre-Philippe Bureau; ED revue EPS 2007.
Jean-Luc Allain et Christian Frin, Les figures de la polyvalence CDRP Pays de Loire, 2003.
Michel Delaunay (Dir.) A l’école de l’EP, CRDP pays de Loire, 1995

( Un EC au choix entre EC 6, EC7 et EC8 (complément de polyvalence à choisir parmi les disciplines non choisies pour le concours)


S3-UE2
EC 6Enseigner les arts visuels – Aspects théoriques et pratiquesResponsable  Claire Le jeune, agrégée d’arts plastiqueshoraire20 heuresECTS2Évaluation
Contrôle continuContenu
Éléments de didactique en arts visuels.
La question de la  pratique artistique comme mode d'apprentissage.
La relation de la  pratique de l'élève à la référence artistique et à l'histoire de  l'artBibliographie indicative
Arts plastiques : éléments d'une didactique critique par Bernard-André Gaillot PUF 1990
L'art est-il une connaissance ? Textes réunis et présentés par Roger-Pol Droit, Le Monde Editions, 1993.
Qu'est-ce que la sculpture moderne ? Ouvrage collectif / Catalogue de l'exposition, Centre Georges Pompidou, 1986.
Les plus beaux textes de l'Histoire de l'art, choisis et commentés pas Pierre Sterckx, Beaux-Arts éditions, 2009 Histoire de l'art de E. H. Gombrich, Phaidon 

S3-UE2
EC7Enseigner la musique, enseigner avec la musique – Aspects théoriques et pratiques
Responsable  François GIROUX, agrégé de musique, docteur qualifié en 18° sectionhoraire20 heuresECTS2Évaluation
Contrôle continuContenu
Élaboration de séquences musicales pour la classe
Approches didactiques et pratiques
Actualisation de la maîtrise des notions liées au champ culturel de la musique.
Acquisition de notions musicales et de repères culturels
Apports interdisciplinaires de la musiqueBibliographie indicative
Lamorthe Isabelle, Enseigner la musique à l’école, Paris, Hachette, 2006.
Müh Roger, Grosléziat Chantal, Écouter autrement, Premiers repères sonores à l’école maternelle, Nathan, CRDP de l’Académie de Paris, Paris, Nathan, 2005.
Petites voix, Histoires pour jouer avec sa voix aux cycles 1 et 2, Scérén-Cndp, Académie de Paris, 2006.
Gruwé-Court François, Cinquante activités d’éducation musicale à l’école, Scérén-Cndp Midi-Pyrénées, 2004.
Bachelard Annie, Musique au quotidien au cycle 2, Crdp de Dijon, 1996.
De bouche à oreilles, Rencontres avec des musiciens qui savent rendre accessibles à tout public les œuvres qu’ils interprètent ou qu’ils ont composées, DVD, livret d’accompagnement, 68 p., Scérén-Cndp, 2004.
Chanter en classe et en chœur, DVD, Scérén-Cndp, 2003.
L’eau, source d’inspiration musicale, TDC n°756, Scérén-Cndp, 1998.


S3-UE2
EC8Enseigner l’Éducation physique et sportive – Aspects théoriques et pratiquesResponsable  Isabelle DELHAYE, agrégée d’EPShoraire20 heuresECTS2Évaluation
Contrôle continuContenu
Présentation de la discipline EPS et des spécificités de son enseignement à l’école maternelle et à l’école élémentaire
Présentation des compétences professionnelles issues du référentiel de compétences des enseignants
Illustration dans différentes activités supports de l’EPS à l’école primaire (en relation avec les enjeux, objectifs, textes disciplinaires)Bibliographie indicative
- Le guide de l’enseignant. Éditions Revue EPS, 1998. Tomes 1 et 2.
- L’Éducation Physique à l’école, de la maternelle au CM2. Éditions Revue EPS, 2000.
- B.O. n° 1 du 4 janvier 2007, « Cahier des charges de la formation des maîtres en Institut Universitaire de Formation des Maîtres »
- P. Perrenoud (2006). Dix nouvelles compétences pour enseigner. Paris : ESF (5e éd., 1ère éd. 1999).

( Un EC au choix entre EC 9 et EC 10

S3-UE2
EC9Didactique des langues vivantes étrangères à l’écoleResponsable  Christina Duran-Froix, certifiée d’espagnolhoraire20 heures CM: 2h TD : 18hECTS2Évaluation
Conception et présentation d’une séance (contrôle continu).Contenu
.L’objectif de ce cours est de former les futurs enseignants à l’enseignement des langues vivantes à l’école :
- Épistémologie de la discipline : état des lieux et perspectives
- Programmes scolaires et programmations.
- Analyse de ressources (manuels, supports audio, vidéo, TIC , etc.)
- Analyse et conception de séances
Bibliographie indicative





S3-UE2
EC10Approche de la lecture, de la rédaction et de la présentation orale technique en langue étrangèreResponsable  Marlène Dolitsk, MC 11°horaire20 heuresECTS2Évaluation
Rédaction et présentation d'un compte rendu, d'une expérience scientifique dans une langue étrangèreContenu
Entraînement à la lecture et à la rédaction de comptes rendus de texte en langue de spécialité. Les spécialités correspondront de préférence à celles choisies dans les parcours (culture humaniste, culture scientifique …)
- comparaisons linguistiques entre le français et la langue de spécialité en ce qui concerne la rédaction :
- formes grammaticales : temps de verbe, l’utilisation de passif – actif
- la pragmatique : niveaux de catégorisation de base de la communication, l’utilisation des pronoms ….
- connaissance des modalités de présentation dans différentes communautés linguistiques
- entraînement à la rédaction de textes
- entraînement à la présentation orale
- travail de bibliographie

S3 –UE3L’enseignant dans sa classe et dans l’écoleResponsableChristian LUSSIEZ, Inspecteur de l’Éducation NationaleHoraire 67 heuresECTS6Évaluation
Les EC 1 et EC 2 font l’objet d’un contrôle écrit en fin de semestre d’une durée 2 à 3 heures ; les autres EC ont une évaluation spécifique.Contenu
Cette UE comporte quatre EC. Deux EC ont pour objectif commun d’apporter des connaissances et de développer une réflexion sur l’acte d’enseigner du point de vue de l’enseignant lui-même. Dans ces EC on s’intéressera aux dimensions praxéologiques et éthiques du métier d’enseignant.
Le troisième EC porte sur la mise en place de projets bi-disciplinaires.
La quatrième concerne les outils technologiques et informatiques pour l’enseignement, en les envisageant notamment dans une perspective juridique et éthique.

S3-UE3
EC1La pratique enseignanteResponsable  Georges BESNARD, professeur des écoleshoraire20 heures CM : 10h TD : 10h ECTS2Contenu
Dans cet EC, seront envisagées la conduite de la classe, l’organisation de la classe (ses différentes modalités), les notions d’autorité et de sanction, la différenciation pédagogique, l’évaluation et l’adaptation.Bibliographie indicative
Arendt, H. La crise de la culture. Paris, Folio Essais. 1994.
Blais, M. C., Gauchet, M., Ottavi, D. Conditions de l’éducation. Paris, Stock. 2008.
Imbert, F. Médiation, institutions et loi dans la classe. Paris, ESF. 2000.
Prairat, E. La sanction en éducation. Paris, PUF. 2003.
Renaut, A. La fin de l’autorité. Paris, Flammarion. 2004.

S3-UE3
EC2L’éthique enseignanteResponsable  Laurence CORBEL, certifiée de philosophiehoraire20 heures CM : 10h TD : 10h ECTS2Contenu
Dans cet EC, seront abordés les questions qui ont trait à la déontologie des métiers de l’enseignement : laïcité et multiculturalisme, notions de respect de l’enfant et de respect de l’élève (droits, …), posture de l’enseignant (enseignant, éducateur, animateur, médiateur, …).Bibliographie indicative
Baubérot, J. Laïcité 1905-2005 entre raison et passion. Paris, Le Seuil. 2004.
Pena-Ruiz, H. Qu’est-ce que la laïcité ? Paris, Gallimard folio. 2003.
Rayou, P. et Van Zanten, A. Enquête sur les nouveaux enseignants. Changeront-ils l’école ? Paris, Bayard. 2004.
Renaut, A. La libération des enfants. Contribution philosophique à une histoire de l’enfance. Paris, Bayard. 2002.
Renaut, A. La fin de l’autorité. Paris, Flammarion. 2004.
Taylor, C. Multiculturalisme, différence et démocratie. Une théorie libérale des minorités. Paris, La Découverte. 2001.
Weil, P. (dir.). Politiques de la laïcité au XXe siècle. Paris, PUF. 2007.

S3-UE3
EC3Conduite de projets d’enseignement bi - disciplinairesResponsable  Stéphane MENDELSSOHN, agrégé d’arts plastiques, directeur adjoint de l’IUFM de Parishoraire15 heuresECTS1Évaluation
Analyse de séances de classe Contenu :
Cet EC est consacrée à la préparation et à la mise en place de projets d’enseignement portant sur des disciplines de l ‘école primaire. Il est assuré conjointement par des formateurs et par des maîtres-formateurs et se déroule dans les classes des maîtres-formateurs.
Il prend la forme d’une série de 5 séances hebdomadaires.
Cet EC comporte des temps consacrés à l’observation et à l’analyse de pratiques d’enseignement de maîtres formateurs, des temps de préparation, puis de mise en œuvre et enfin d’analyse. L’analyse porte sur les situations d’enseignement, les pratiques d’enseignement, les gestes professionnels. On observe également le comportement des élèves et la manière dont ils s’engagent dans les tâches qu’on leur propose.

S3-UE3
EC4TICE / Production MultimédiaResponsables  Alain Salvatore, agrégé de lettres moderneshoraire12 heuresECTS1Évaluation
Production mise en ligne sur l’Espace Numérique de Formation
Questionnaire juridique à remplir en ligneContenu :
Acquisition, traitement et montage de ressources audiovisuelles
TICE et droitBibliographie indicative :
Andler, Daniel & Guerry, Bastien (Dirs.) (2008). Apprendre demain : sciences cognitives et éducation à l'ère numérique. Paris : Hatier2008
Greffe, Xavier & Sonnac, Nathalie (dir.) (2008) Culture Web. Paris : Dalloz (Dalloz gestion), 2008
Alvarez, Julian. (2007) Du jeu vidéo au Serious Game : approches culturelle, pragmatique et formelle. Thèse, spécialité science de la communication et de l'information. Toulouse : Université de Toulouse II - Toulouse le Mirail2
Journées Communication et apprentissage instrumentés en réseau. JOCAIR 2008 27-28-29 août 2008, Université de Picardie Jules Verne, France. Paris : Hermès science publications 2008,
Référentiel C2I : HYPERLINK "http://media.education.gouv.fr/file/32/24/6/referentiel_c2i_33246.pdf"http://media.education.gouv.fr/file/32/24/6/referentiel_c2i_33246.pdf



S3 –UE4Stages et analyse de situations professionnellesResponsableStéphane MENDELSSOHN, agrégé d’arts plastiques, directeur adjoint de l’IUFM de ParisHoraire 50 heuresECTS2Évaluation
Élaboration d’un projet pluridisciplinaire d’enseignementContenu
Inscrite dans une logique d’accompagnement du projet personnel de l’étudiant, cette UE a pour objet de l’aider à se préparer à la prise en charge d’une classe en pleine responsabilité à l’école primaire (en maternelle et en d’élémentaire).
Cette préparation comporte deux modules. L’un d’eux est centré sur la polyvalence qui constitue l’une des spécificités du métier de professeur des écoles, l’autre sur l’organisation et les pratiques pédagogiques propres à l’école maternelle.
Dans le cadre de la préparation au métier de professeur des écoles, on s’attachera également à analyser des situations professionnelles observées ou mises en œuvre dans le cadre de la classe, de l’école, face à des publics scolaires divers et dans des contextes locaux distincts au cours du stage en pratique accompagnée effectué en élémentaire.
A l’occasion de séances de tutorat, le travail permettra d’accompagner les étudiants dans la réalisation du portefeuille de compétence destiné à les accompagner tout au long du cursus de formation initiale à l’issue duquel il sera évalué.Bibliographie indicative
Horaires et programmes d'enseignement de l'école primaire, Bulletin officiel (B.O.) hors-série n° 3 du 19 juin 2008

S3-UE4
EC1Polyvalence et projets pluridisciplinairesResponsable  Stéphane MENDELSSOHN, agrégé d’arts plastiques, directeur adjoint de l’IUFM de Parishoraire30 heuresECTS2Contenu
Cet EC vise à aborder le métier de professeur des écoles sous l’angle de la polyvalence qui le caractérise.
Les interventions conjuguées de maîtres formateurs et de formateurs spécialistes de la didactique des disciplines conduiront les étudiants à acquérir des savoirs qui leur permettront de construire des situations d’apprentissage stimulantes pour les élèves ; ils seront progressivement amenés à élaborer un projet d’enseignement pluridisciplinaire ou transversal.
Ce travail sera articulé autour du référentiel enseignant et permettra également de recueillir des éléments en vue du portefeuille de compétences.

S3-UE4
EC2Mettre en œuvre et analyser des situations d’enseignement-apprentissage pour construire des compétences professionnellesResponsable  Stéphane MENDELSSOHN, agrégé d’arts plastique, directeur adjoint de l'IUFMhoraire20 heures (2 x 10 heures)ECTSContenu
Articulé avec le stage de pratique accompagnée en école élémentaire, l’objectif de cet EC vise à poursuivre la présentation des compétences et des notions nécessaires à l’exercice de la pratique enseignante et à prolonger le travail d’analyse des situations professionnelle initié au cours de la première année ; d’autre part il permettra de préparer à la prise en charge d’une classe de maternelle à l’occasion du stage en responsabilité prévu au quatrième semestre.
La préparation du stage en responsabilité en maternelle, à laquelle un module de dix heures sera consacré, donnera l’occasion de présenter à la fois l’organisation pédagogique de l’école et de la classe de maternelle, les pratiques pédagogiques ainsi que le référentiel de compétences spécifique. Cette préparation sera assurée avec la contribution de spécialistes et de praticiens (inspecteurs et maîtres formateurs) experts de la maternelle.
Un second module de dix heures permettra d’anticiper le stage de pratique accompagnée effectué dans les classes des maîtres formateurs en cycle 2 et 3 puis d’analyser les données recueillies.
A l’occasion de séances de tutorat, le travail permettra d’accompagner les étudiants dans la réalisation du portefeuille de compétence destiné à les accompagner tout au long du cursus de formation initiale à l’issue duquel il sera évalué.


S3 – Enseignement facultatifTICE (mise à niveau)ResponsableAlain Salvatore, agrégé de lettres modernesHoraire9 hÉvaluation :
Documents mis en téléchargementContenu :
Maîtrise de l’image numérique
Maîtrise du son et de la vidéo numériques








S4 –UE1Fondamentaux de la polyvalenceResponsableÉric HOPPENOT, agrégé de lettres modernesHoraire 40 heuresECTS4Contenu
Cette UE poursuit les objectifs de l'UE 1 du S3 en les approfondissant et en les articulant avec les acquis des stages se déroulant au cours de ce semestre.
Trois objectifs majeurs sont visés :
- la préparation aux épreuves orales du CRPE,
- la préparation à l'exercice du métier de Professeur des Écoles,
- l'acquisition de repères culturels fondamentaux dans le domaine des mathématiques et du français

Cette UE se situe après la publication des résultats de l’admissibilité au CRPE, c’est pourquoi dans le domaine du français, le choix est offert entre un EC orienté vers la préparation à l’ épreuve orale du concours et un EC visant à développer des compétences de communication mobilisables dans différentes situations de travail en milieu scolaire ou dans tout autre milieu professionnel.
( Un EC au choix entre EC1 et EC 2


S4-UE1
EC1Préparation intensive à l’épreuve orale du concours Responsable  Éric HOPPENOT, agrégé de lettres moderneshoraire20 heuresECTS2Évaluation : oraux blancs
Contenu
Préparation à l’épreuve orale sur dossier du concours :
conception et présentation de séances/séquences d’enseignement du français
analyse de situations d’enseignement du français
- passation d’oraux blancs
Bibliographie indicative
- Ministère de l’Éducation nationale, Programmes de l’école primaire, B.0. du 19 juin 2008.
- Documents d’accompagnement des programmes : Littérature c. 3 (2 tomes) ; Lire au CP (2 tomes) ; Lire et écrire au cycle 3 ; Pour une scolarisation réussie des tout-petits ; Le langage à l’école maternelle, SCEREN CRDP
- Ph. Boisseau,Introduction à la pédagogie du langage, 2vol., CRDP Rouen, 1997
- F. Boulanger et B. Machefel, Entrer dans l’écrit en maternelle, Nathan, 2009
- M. Brigaudiot, Apprentissages progressifs de l’écrit à l’école maternelle, PROG, Hachette-INRP, 2000.
- A.-M.Chartier, C. Clesse, J. Hébrard, Lire écrire, 2 vol.,Hatier, 1997, 1998.
- B. Couté, La lecture au cycle 2, Retz, 2003.
- F. Marchand, Pratiques de la langue française, 2 vol, Hachette Éducation, 2002.
- R. Tomassone, Pour enseigner la grammaire, 2 vol., Delagrave, 1998.
- D. Cogis, Pour enseigner et apprendre l’orthographe, Delagrave, 2005.
- G. D’Enfert, Lire au CP, Retz, 2010.
- C. Garcia-Debanc et S. Plane, Comment enseigner l’oral à l’école élémentaire ?, Hatier, 2004.
- D. Mégrier, Ateliers d’écriture à l’école élémentaire, 2 vol., Retz, 2009.
- C. Poslaniec, Pratiques de la littérature de jeunesse à l’école, Hachette Éducation, 2009
- C. Tauveron (coord), Lire la littérature à l’école, Hatier pédagogie, 2002.
- C. Tisset, Apprendre à lire au cycle 2, Hachette, 1997.
- Revues pédagogiques professionnelles :
- « La Classe », Maternelle et Elémentaire, Retz.
- « Journal de l’Instituteur », Nathan.
- « L’Ecole d’aujourd’hui », Bourrelier

S4-UE1
EC2Techniques de communication et de présentation à l’oralResponsables  Virginie BRINKER, agrégée de lettres modernes et Christophe LEWICKI, agrégé de lettres modernes, horaire20 heuresECTS2Évaluation Contrôle continuCette UE vise, par le travail des techniques théâtrales et des mises en situation, à améliorer sa communication orale dans toutes les situations, y compris professionnelles
.Contenu
- Appréhender en s’exerçant les dimensions locutoires et dialogiques de l’oral nécessaires à la prise de parole en public
- Travailler la prise de parole en public à travers des ateliers d’improvisation et de jeux de rôles empruntés aux techniques théâtrales
- Placer sa voix, lire à haute voixBibliographie indicative
- Boal A. (2004), Jeux pour acteurs et non-acteurs, La Découverte (nouvelle édition).
- Héril A. (2005), 60 exercices d’entraînement au théâtre : Tome 2, Retz, « Expression théâtrale ».
- Pézin P. (2002), Le Livre des exercices à l’usage des acteurs, L’Entretemps
- Rondeleu L.J. (1977), Trouver sa voix, Seuil 

S4-UE1
EC3Enseigner les mathématiques à l’école primaire : approche didactique et pédagogiqueResponsable  horaire20 heuresECTS2Évaluation : Contrôle continuContenu
Enseigner les mathématiques du cycle 1 au cycle 3 12h (3x4h)
La géométrie
Les grandeurs et mesures
Préparation aux épreuves orales du concours 8h (2x4h)Bibliographie indicative
- HELAYEL J., (1996) et (1998), Enseigner la géométrie au cycle 2 et au cycle 3, Bordas.
- PELTIER ML.,  (2005), Calcul mental au cycle 2, Calcul mental au cycle 3, Hatier Mosaïque.
- ERMEL, (2006), Apprentissages géométriques et résolution de problèmes au cycle 3, Hatier.
- IREM de Lille, (1998), Travaux géométriques : apprendre à résoudre des problèmes, CNDP.
- GRELIER JF., (2004), Apprentissages géométriques aux cycles 2 et 3, CNDP
S4 – UE2 Compléments de polyvalence ResponsablePhilippe COUBETERGUES, agrégé d’arts plastiquesHoraire 60 heuresECTS 60Comme l’UE correspondante au semestre 3, cette UE porte sur des disciplines qui contribuent à la polyvalence culturelle et professionnelle. Elle se déroule après la publication des résultats de l’admissibilité et propose en conséquence aux étudiants des choix qui tiennent compte des exigences du concours tout en leur offrant de la possibilité de compléter leur formation soit dans une perspective d’enseignement dans le primaire soit en vue d’accentuer leur spécialisation.
Elle comporte 3 EC. Le premier offre le choix entre l’une des trois disciplines faisant l’objet d’une épreuve orale et le renforcement du parcours de spécialisation (cette possibilité ne sera ouverte qu’à partir de 2011, pour les étudiants qui auront entamé leur parcours de spécialisation dès le M1) ; le deuxième offre le choix entre une approche didactique des langues étrangères ou la médiation culturelle et scientifique en langue étrangère ; le troisième offre le choix entre l’histoire des arts, domaine au programme des l’école primaire, ou le renforcement du parcours de spécialisation (à partir de 2011) 
( Un EC au choix entre EC 1, EC2, EC3

S4-UE2
EC1Préparation à l’épreuve orale d’Arts visuels (approfondissement)Responsable  Jacqueline GUYOULE, agrégée d’arts plastiques horaire20 hECTS2Évaluation
Contrôle continuContenu
.Entrainement  à l'oral (exposé et entretien).
Confrontation / rapprochement entre  références artistiques et autres réalisations plastiques.
Éléments de  didactique en arts visuelsBibliographie indicative
Arts plastiques : éléments d'une didactique critique par Bernard-André Gaillot PUF 1990
L'art est-il une connaissance ? Textes réunis et présentés par Roger-Pol Droit, Le Monde Editions, 1993.
Qu'est-ce que la sculpture moderne ? Ouvrage collectif / Catalogue de l'exposition, Centre Georges Pompidou, 1986.
Les plus beaux textes de l'Histoire de l'art, choisis et commentés pas Pierre Sterckx, Beaux-Arts éditions, 2009 Histoire de l'art de E. H. Gombrich, Phaidon 

S4-UE2
EC2Préparation à l’épreuve d’éducation musicale (approfondissement)Responsable  Benoît Faucher, agrégé de musiquehoraire20 hECTS2Évaluation
Contrôle continuContenu
-  Acquisition de connaissances et d’une culture approfondie dans le domaine musical : préparation corporelle et vocale ; travail de la voix parlée et chantée ; pratiques rythmiques, instrumentales et corporelles ; travail d’écoute musicale ; repères historiques, géographiques et artistiques.
-  Analyse des programmes officiels et des documents d’application pour connaître les pratiques musicales à l’école primaire et la place de la musique dans les apprentissages fondamentaux (langue, attention fine, mémoire, socialisation, ensemble de liens avec les différentes disciplines).
Préparation à l’exposé :
- Choix de la séquence d’expression musicale instrumentale et/ou vocale : travail de la justesse de l’intonation, de la qualité du phrasé, de la précision de la mise en place rythmique, travail de recherche d’une interprétation personnelle et expressive.
- Choix des supports pédagogiques (chants, jeux vocaux, écoute de documents sonores, instruments à percussion, expression corporelle libre, danses, projet de travail en partenariat, CD, DVD, logiciels d’informatique musicale, etc.) dans la perspective d’une intervention dans une classe donnée.
- Mise en évidence de l’intérêt pédagogique du support choisi.
Informations sur les possibilités de travail en partenariat avec les institutions artistiques et culturelles de l’Ile de France.Bibliographie indicative
Musiques, une encyclopédie pour le XXIe siècle, sous la direction de Jean-Jacques Nattiez, Paris, Actes Sud – Cité de la musique, 2007.
Michels Ulrich, Guide Illustré de la musique, vol. 1 et 2, Paris, Fayard, 2000.
Stephen Mc Adams : Penser les sons, psychologie cognitive de l'audition, Paris, PUF,1994.
Agosti-Gherban Cristina & Rapp-Hess Christina., L’enfant, le monde sonore et la musique, Paris, P. U. F., 1986.
Mialaret Jean-Pierre, Explorations musicales instrumentales chez le jeune enfant, Paris, Presses Universitaires de France, 1997.
Marc-Olivier Dupin, Ecoutez, c’est très simple… Pour une autre éducation musicale Tsipka Dripka, Paris, 2007
Bachelard Annie, Musique au quotidien au cycle 2, Crdp de Dijon, 1996.
Lamorthe Isabelle, Enseigner la musique à l’école, Paris, Hachette, 2006.
Müh Roger, Grosléziat Chantal, Écouter autrement, Premiers repères sonores à l’école maternelle, Nathan, CRDP de l’Académie de Paris, Paris, Nathan, 2005.
Petites voix, Histoires pour jouer avec sa voix aux cycles 1 et 2, Scérén-Cndp, Académie de Paris, 2006.
Gruwé-Court François, Cinquante activités d’éducation musicale à l’école, Scérén-Cndp Midi-Pyrénées, 2004.
De bouche à oreilles, Rencontres avec des musiciens qui savent rendre accessibles à tout public les œuvres qu’ils interprètent ou qu’ils ont composées, DVD, livret d’accompagnement, 68 p., Scérén-Cndp, 2004.
Chanter en classe et en chœur, DVD, Scérén-Cndp, 2003.
L’eau, source d’inspiration musicale, TDC n°756, Scérén-Cndp, 1998

S4-UE2
EC3Préparation à l’épreuve orale d’EPS (approfondissement)Responsable  Fabrice DELSAHUT, MC 74°horaire20 hECTS2Évaluation
Contrôle continuContenu
Méthodologie de construction de l’exposé EPS au CRPE
Technique d’entretien
Construction de situations d’apprentissage en EPS dans les activités physiques au programme du CRPE
Bibliographie indicative
Les Programmes de l’EPS ( BO N°3 du 19 juin 2008)
Le guide de l’enseignant (tomes 1 et 2)" – éd. Revue EPS
L'épreuve d'EPS au CRPE coordonné par Pierre-Philippe Bureau; ED revue EPS 2007.
Jean-Luc Allain et Christian Frin, Les figures de la polyvalence CDRP Pays de Loire, 2003.
Michel Delaunay (Dir.) A l’école de l’EP, CRDP pays de Loire, 1995

( Un EC au choix entre EC 5 et EC6

S4-UE
EC 5Didactique d’une langue vivante étrangère à l’écoleResponsable  Séraphine LANSONNEUR, agrégée d’anglaishoraire20 heures CM : 2h TD : 18h ECTS2Évaluation
Conception et présentation d’un projet pédagogique (contrôle continu)Contenu
.L’objectif de ce cours est de développer les compétences didactiques et pédagogiques dans une langue spécifique (au choix : allemand, anglais, espagnol, italien)

Approche culturelle et linguistique spécifique à chaque langue
Conception de projets pédagogiques, utilisation des TICE
Articulation avec le stage en responsabilité
Conception de progressions
Préparation à la certification au niveau A1 en fin de CM2.


S4 -UE2
EC6Médiation culturelle et scientifique en langue étrangèreResponsables  Nicolas Kasprzyk, agrégé d’anglais et Irma Velez, MC 14°horaire20 hECTS2Évaluation
Présentation orale et conception d’un outil de diffusion en langue étrangère (brochure, site web, parcours de visite etc.)Contenu
.L’objectif de ce cours est d’envisager l’utilisation des LVE sous l’angle de la médiation culturelle et scientifique.
A partir de dispositifs culturels existant (musées, expositions temporaires, arts vivants), les étudiants seront amenés à concevoir des outils de diffusion en langue étrangère à destination de jeunes publics ou du public enseignant.
Ce cours permet donc de développer les différentes compétences langagières des étudiants en langue vivante étrangère, dans un contexte professionnel spécifique.



S4-UE2
EC 7Histoire des arts : transmission d’une culture humanisteResponsables   Philippe COUBETERGUES, agrégé d’arts plastiques et Élisabeth Szwarc, agrégée d’histoirehoraire20 hECTS2Évaluation
Contrôle continuContenu
.Approche transversale de  l'Histoire de arts.
Les six grands domaines et la liste d'œuvre .
Les  différents apports disciplinaires.
Les parcours annuels et pluriannuels, les  supports pour l'élève, pour la classe.
L'exploitation des ressources  patrimoniales
Bibliographie indicative
L'art est-il une connaissance ? Textes réunis et présentés par Roger-Pol Droit, Le Monde Editions, 1993.
Qu'est-ce que la sculpture moderne ? Ouvrage collectif / Catalogue de l'exposition, Centre Georges Pompidou, 1986.
Les plus beaux textes de l'Histoire de l'art, choisis et commentés pas Pierre Sterckx, Beaux-Arts éditions, 2009 Histoire de l'art de E. H. Gombrich, Phaidon 







S4 –UE3L’éducation : des problèmes de la classe aux débats sociauxResponsableFrédéric DUPIN, agrégé de philosophieHoraire 60 heuresECTS6Contenu
Cette UE replace l’acte d’enseigner dans un contexte plus large, celui de l’éducation et de sa fonction sociale. Dans le cadre de la préparation au concours de professeur des écoles mais aussi dans une perspective professionnelle plus large, on s’attachera à analyser les composantes des interventions de l’enseignant dans le cadre de la classe, de l’école et du contexte local. On cherchera à comprendre ce qui fait débat aujourd’hui dans le champ de l’éducationÉvaluation
Une évaluation portera sur chacune des questions traitées dans les EC1, EC2, EC3. L’EC4 fera l’objet d’une évaluation spécifique sous la forme d’oraux blancs.



S4-UE3
EC1Agir en professionnel dans une institutionResponsable  Dominique PELLAN, professeur des écoleshoraire15 heures CM : 7h TD : 8hECTS1,5Contenu
Dans cet EC, seront vus le travail en équipe et en partenariat dans le cadre d’institutions (scolaires, socio-éducatives, médico-sociales…), la résolution des conflits. Bibliographie indicative
La place et le rôle des parents. Rapport n° 2006-057 de l’IGEN et IGAENR au ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche. 2006.


S4-UE3
EC2Travailler ou apprendreResponsable  Sylvie CADOLLE, MC 70°horaire15h  CM : 7h TD : 8hECTS1,5Contenu
Dans cet EC, seront travaillés les notions de rapport au savoir, de malentendus sociocognitifs ; les différences entre activité et tâche ; le travail de l’élève hors de la classe (accompagnement scolaire, éducatif).Bibliographie indicative
Bautier, E. (dir.). Apprendre à l’école, apprendre l’école. Des risques de construction d’inégalités dès la maternelle. Paris, Chroniques Sociales. 2006.
Bautier, E., Rayou P. Les inégalités d’apprentissage. Programmes, pratiques et malentendus scolaires. 2009.
Bonnery, S. Comprendre l’échec scolaire. Élèves en difficultés et dispositifs pédagogiques. Paris, La Dispute. 2007.
Charlot, B., Bautier, E. et Rochex, J. Y. École et savoir dans les banlieues … et ailleurs. Paris, A. Colin. 1992.
Famose, J. P. Apprentissage moteur et difficulté de la tâche. Paris, INSEP. 1990.
Glasman D. L’accompagnement scolaire. Sociologie d’une marge de l’école. PUF, Paris. 2001.
Rayou, P. (dir.). Faire ses devoirs. Enjeux cognitifs et sociaux d’une pratique ordinaire. Rennes, PUR. 2009.

S4-UE3
EC3L’éducation en questionResponsables  Patrick GHRENASSIA et Frédéric DUPIN, agrégé de philosophiehoraire15h CMECTS1,5Contenu
Dans cet EC, seront abordés les débats contemporains sur l’école et l’éducation : acteurs, enjeux, conflits ; standardisation / ouverture renvoyant aux politiques éducatives européennes, aux autres systèmes éducatifs, aux tests PISA, … ; le clivage 1er / 2nd degré ; Etat enseignant / Etat gestionnaire et la question des réformes ; l’élève en question ; l’identité professionnelle ; ….Bibliographie indicative
Blais, M. C., Gauchet, M., Ottavi, D. Pour une philosophie politique de l’éducation. Six questions d’aujourd’hui. Paris, Bayard. 2002.
Mons, N. Les nouvelles politiques éducatives. La France fait-elle les bons choix ? Paris, PUF. 2007.

S4-UE3
EC4Préparation à la deuxième épreuve d’admissionResponsable  Élisabeth CLÉMENT, agrégée de philosophiehoraire15h TDECTS1,5Évaluation : oraux blancsContenu
Cet EC a pour objectif de préparer les étudiants à la deuxième partie de la deuxième épreuve d’admission du concours de professeur des écoles. Les contenus reprendront des éléments, éventuellement déjà abordés lors des EC précédentes, pour les resituer dans le cadre de la compétence « Agir en fonctionnaire de manière éthique et responsable ». Cet EC se déroulera sous forme d’oraux blancs.
S4 –UE4Stages et analyse de situations professionnellesResponsableStéphane MENDELSSOHN, agrégé d’arts plastiques, directeur adjoint de l’IUFM de ParisHoraire 20 heuresECTS10Évaluation
L’évaluation prendra appui sur la présentation par l’étudiant de son portefeuille de compétences et sur les rapports de visites de stage Contenu
Dans le cadre de la préparation au concours de professeur des écoles mais aussi dans une perspective plus générale de formation au métier de professeur des écoles, on s’attachera à analyser les situations professionnelles mises en œuvre au cours des stages en responsabilité ainsi que diverses interventions - constitutives de l’acte d’enseigner - effectuées dans le cadre de la classe, de l’école, face à des publics scolaires divers et dans des contextes locaux distincts.
L’exploitation du référentiel de compétences professionnelles permettra de structurer la réflexion et l’analyse.Bibliographie indicative
Horaires et programmes d'enseignement de l'école primaire, Bulletin officiel (B.O.) hors-série n° 3 du 19 juin 2008


S4-UE4
EC1Construire et mettre en œuvre des compétences professionnellesResponsable  Stéphane MENDELSSOHN, agrégé d’arts plastiques, directeur adjoint de l’IUFM de Parishoraire20 heuresECTS10Contenu
Cet EC permettra de préparer la prise en charge de la classe en pleine responsabilité.
A cette occasion, le dispositif du stage ainsi que, plus généralement, la question de la responsabilité sur les plans pédagogique et juridique seront abordés.
On poursuivra la présentation des compétences et des notions nécessaires à l’exercice de la pratique enseignante.
Au retour du stage, les situations professionnelles mise en œuvre seront analysées à la fois dans la perspective de la seconde épreuve d’admission du concours (compétence 1 « Agir en fonctionnaire de l’État de façon éthique et responsable)») que dans celle de l’entrée dans le métier
Les données recueillies seront intégrées au sein du portefeuille de compétences, lequel fera l’objet d’une évaluation à l’issue de sa présentation en fin de semestre.



S4 – Enseignement facultatifTICE (mise à niveau)ResponsableAlain Salvatore, agrégé de lettres modernesHoraire9 hÉvaluation :
Documents mis en téléchargementContenu :
Technologies de publication Internet (FTP, Podcast, Spip, Blog)Bibliographie indicative :
Andler, Daniel & Guerry, Bastien (Dirs.)(2008) . Apprendre demain : sciences cognitives et éducation à l'ère numérique. Paris : Hatier 2008
Greffe, Xavier & Sonnac, Nathalie (dir.) (2008) Culture Web. Paris : Dalloz (Dalloz gestion), 2008
Alvarez, Julian. (2007) Du jeu vidéo au Serious Game : approches culturelle, pragmatique et formelle. Thèse, spécialité science de la communication et de l'information Toulouse le Mirail2
Journées Communication et apprentissage instrumentés en réseau. JOCAIR 2008 27-28-29 août 2008, Université de Picardie Jules Verne, France. Paris : Hermès science publications 2008,
Référentiel C2I : HYPERLINK "http://media.education.gouv.fr/file/32/24/6/referentiel_c2i_33246.pdf"http://media.education.gouv.fr/file/32/24/6/referentiel_c2i_33246.pdf


S4 – Enseignement facultatifMise à niveau en langue vivante (CECR)ResponsableMarie-Claude NOUCHI, certifiée d’allemandHoraire25 heuresÉvaluation
L’évaluation se fera en contrôle continu et portera sur chacune des compétences entraînéesContenu
L’objectif de ce cours est d’amener les étudiants qui ne l’auraient pas atteint, au niveau requis pour enseigner une langue étrangère à l’école.
- Ce cours prépare les étudiants à une certification en langue.
- Les étudiants seront prioritairement entraînés dans les compétences langagières qui leur font défaut, parmi les cinq suivantes : compréhension orale, expression orale, interaction orale, compréhension écrite, expression écrite, avec une priorité accordée aux compétences de l’oral, l’objectif étant que chaque étudiant ait le niveau requis dans toutes les compétences. 
4. PARCOURS DE SPécialisation








Capacité d’accueil du parcours: 100 étudiants


Objectifs du parcours
Comme tous les parcours, le parcours 1 ne prépare pas à un métier référencé. En complémentarité avec les compétences à la polyvalence qui sont le cœur même du Master, il vise à donner aux étudiants un ensemble de compétences et de savoir faire dans le domaine des Sciences et de la technique, mobilisables dans des situations professionnelles diverses :
- le secteur de l’enseignement du premier degré (pour les admissibles). En ce cas, les étudiants seront dotés de compétences supplémentaires leur permettant de construire des dispositifs pédagogiques appropriés.
- le secteur associatif, le secteur des collectivités locales et territoriales. La polyvalence acquise dans le master, jointe à une spécialisation dans le domaine scientifique peut aider à une insertion, par exemple, comme personnels de rééducation ou de la petite enfance, comme médiateur scientifique, comme experts scientifiques…

Ce parcours propose trois options spécifiques, présentées séparément : elles ont des objectifs et des contenus propres. Cependant, des passerelles entre les trois options existent et sont possibles .Le choix par les étudiants de l’option dans laquelle ils s’inscrivent, le choix d’enseignements et les éventuelles réorientations entre des options du parcours sont à discuter avec les différents responsables du parcours, dans le cadre de l’accompagnement personnalisé de la formation.


Responsable Sandrine MEYLAN, MC-HDR 67° section
IUFM de Paris – École interne de l’Université Paris IV – Sorbonne
UMR 7625 Paris 6 CNRS ENS
Laboratoires d’adossement - Laboratoire d’écologie et d’évolution, UPMC-CNRS UMR 7625
- LDAR (Laboratoire de didactique André Revuz – didactique des sciences), Paris 7
- CERILAC (centre d’étude et de recherche interdisciplinaire de l’UFR LAC) Paris 7Institutions partenaires - Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN)
- ADEME
- Universcience 
- Ville de Paris (sous réserve de confirmation)
- Conseil général (sous réserve de confirmation)
Option AIntituléResponsableEnvironnement
et développement durable Sandrine MEYLAN
MC-HDR 67° section
UMR 7625 Paris 6 CNRS ENSOption BHistoire et communication
en sciences et techniquesMarie-Laure SIMONIN, agrégée de SVT
Xavier HORGUES, agrégé de physiqueOption C Regards scientifiques sur le corpsFabrice DELSAHUT
MC 74° section
EA 3625 - Paris 5Option DDidactique des sciences
Fabrice Vandenbrouck
MC 26° section Paris 7
C.de Hosson MC Paris 7



UE6  Séminaires d’initiation à la recherche Responsable : Laurence BODINEAU MC 66° HDR
Laboratoire : Neuropeptides centraux et régulations hydriques et cardiovasculaires UMR 691 - Collège de France – Paris 6 - INSERMS1Méthodologie de la recherche Équipe de l’UE6S2L'énergie nucléaire, une énergie propre ?"Fabienne Peyrot, MC 32° section
Laboratoire de Chimie et Biochimie pharmacologiques et toxicologiques,
UMR 8601 CNRS - Paris 5Regards scientifiques sur le corps Fabrice Delsahut MC 74°section
Groupe d’étude pour l’Europe de la culture et de la solidarité (GEPECS)
EA 3625 - Paris 5S3Les problématiques actuelles de la biodiversitéThomas Tully MC 67° section
Écologie et évolution- Équipe Éco-évolution mathématiques
UMR 7625 ENS – Paris 6 – Agrotech - CNRS
Alexandra Bodinault, agrégée de géographieRegards scientifiques sur le corps Fabrice Delsahut MC 74°section
Groupe d’étude pour l’Europe de la culture et de la solidarité (GEPECS)
EA 3625 - Paris 5S4Les problématiques actuelles autour de la biodiversitéSandrine Meylan MC-HDR 67° section
Laboratoire Écologie et évolution,
Équipe Changements globaux et processus adaptatifs
UMR 7625 Paris 6 CNRS ENS Santé et chimie du cerveau Laurence Bodineau MC-HDR 66° section
Neuropeptides centraux et régulations hydriques et cardiovasculaires UMR 691 - Collège de France – Paris 6 - INSERM



Option A : Environnement et développement durable
Présentation générale

Responsable : Sandrine MEYLAN, MC-HDR 67° section - UMR 7625 Paris 6 CNRS ENS
Capacité d’accueil : 30 étudiants
Objectifs spécifiques :
L’option “Développement durable” propose aux étudiants des éléments de formation spécifiques qui complètent la formation au professorat des écoles et permettent d’acquérir une spécialisation fondée sur une approche scientifique et technique des questions relatives au développement durable.
Les questions ayant trait au développement durable font désormais partie des préoccupations sociétales de premier plan, qui intéressent non seulement l’école, chargée d’éduquer le futur citoyen à ses responsabilités, mais aussi tous les secteurs de l’activité humaine. Ce sont des questions complexes qui relèvent de différentes disciplines de recherche, auxquelles l’option “Développement durable” se propose de familiariser les étudiants.
L’option “Développement durable” permettra aux étudiants qui auront suivi ce cursus de s’orienter ultérieurement vers des carrières qui requièrent à la fois les compétences et les savoirs acquis dans la préparation au professorat des écoles (voir référentiel de compétences) et des savoirs d’ordre scientifique portant sur le développement durable
Cette option contribue à la préparation au professorat des écoles en permettant aux étudiants d’apprendre à traiter d’un thème avec un regard éclairé et critique, basé sur des faits scientifiques Elle contribue également à permettre une découverte des débouchés professionnels possibles dans le domaine de l’environnement.
Les enseignements de spécialisation et l’initiation à la recherche dispensés dans le cadre de cette spécialisation traitent des thématiques suivantes : le changement climatique, la biodiversité, les énergies, les ressources naturelles, les risques majeurs, les inégalités sociales et l’aménagement du territoire.
Cette option vise l’acquisition des compétences suivantes :
- Être capable de mettre en place une programmation didactique et pédagogique opérationnelle multidisciplinaire - Être capable de construire un dispositif de sensibilisation au développement durable dans une perspective professionnelle
- Être en mesure d’assumer des responsabilités, d’élaborer des projets relatifs au développement durable,  de les mettre en œuvre dans un cadre professionnel
Enseignements relevant spécifiquement de cette option :
Outre les enseignements du tronc commun (UE1, UE2, UE3, UE3), cette option comporte les enseignements spécifiques suivants :
UE5  Enseignements de spécialisation (2 ECTS / semestre)Responsable : Sandrine MEYLAN, MC-HDR 67° section - UMR 7625 Paris 6 CNRS ENSIntitulé Responsable (s) :S1Réchauffement climatique, tectonique et activités humaines: des risques à l’échelle planétaireThomas Tully MC 67° section
Écologie et évolution - Équipe Éco-évolution mathématiques UMR 7625 ENS – Paris 6 – Agrotech - CNRSS2Le fonctionnement des systèmes naturels et le concept de biodiversité Sébastien Baratte MC 68°
Laboratoire Écologie et évolution Équipe Biologie des Organismes Marins -UMR 5178 - CNRS - Muséum National d'Histoire Naturelle - Paris 6
Sandrine Meylan MC HDR 67°
Laboratoire Écologie et évolution, Équipe Changements globaux et processus adaptatifs UMR 7625 Paris 6 CNRS ENS S3Ressources, matières premières, pollutions et santé humaineFabienne Peyrot, MC 32° section
Laboratoire de Chimie et Biochimie pharmacologiques et toxicologiques,
UMR 8601 CNRS - Paris 5S4Les enjeux économiques, géographiques et sociétaux du développement durableÉdith Fagnoni, MC 23°
Laboratoire E.I.R.E.S.T. Université Paris1
Alexandra Baudinault, agrégée de géographieBibliographie
Arnould Paul, Simon Laurent, Géographie de l’environnement, Paris, Ed. Belin, Coll. Atouts Géographie, 2007.
Aubertin Catherine, Vivien Franck-Dominique (dir), Le développement durable enjeux politiques, économiques et sociaux, Paris, Ed. La documentation Française, Coll. Études de la documentation Française, 2006
BARBAULT, Biodiversité, Hachette, 1997
BARBAULT, Ecologie générale : Structure et fonctionnement de la biosphère, Dunod; Édition : 6e édition, 2008
BARRE, Atlas des énergies, éditions Autrement
BERTRAND, Jean-René, De la décharge à la déchetterie – Questions de géographie des déchets, PUR, 2003
BONNIN, Philippe, BERQUE, Augustin, GHORRA-GOBIN, Cynthia, 2006, La ville insoutenable, Collection Mappemonde, Belin, 366 p.
BRUNEL, Sylvie, Le développement durable, PUF, Que sais-je ? , 2007
Denhez, F. (2007). Atlas du réchauffement climatique. Un risque majeur pour la planète. Collection Autrement.
EMELIANOFF, Cyria et STEGASSY, Ruth, 2010, Les pionniers de la ville durable, Collection Les villes en mouvement, Autrement, 294 p.
GHIOTTI,  Stéphane, Les territoires de l’eau : gestion et développement, CNRS Éditions, 2007
Jouzel, J., & Debroise, A. (2004). Le Climat, jeu dangereux (p. 250). Dunod.
Le Treut, H., & Jancovici, J. (2009). L'effet de serre, Allons-nous changer le climat ? (p. 217). Flammarion.
MUTIN, Georges, De l’eau pour tous, Documentation photographique n°8014, 2000
VEYRET, Yvette (dir.), Le développement durable, approches plurielles, Hatier, 2005
VEYRET, Yvette, Développement durable, quels enjeux géographiques ?, Documentation Photographique n°8053, 2006
Wilgenbus, D., Bois-Masson, N., & Chomat, A. (2008). Le climat, ma planète... et moi ! un projet "éducation au développement durable" cycle3. (INRP). Éditions le Pommier.
Composer avec l’environnement, 2009, Cahiers de l’IAURIF n°152 (téléchargeable à l’adresse suivante HYPERLINK "http://www.iau-idf.fr/nos-etudes/detail-dune-etude/etude/composer-avec-lenvironnement.html"http://www.iau-idf.fr/nos-etudes/detail-dune-etude/etude/composer-avec-lenvironnement.html)
Le développement durable. (SCEREN-CNDP) (p. 55). Textes et Documents pour la Classe. (TDC), (2003).



Descriptif des enseignements de l’Option A

S1 - UE5 Spécialisation Changement climatique, tectonique et activités humaines : des risques à l’échelle planétaireResponsableThomas Tully MC 68°
Laboratoire Écologie et évolution - Équipe Éco-évolution mathématiques
UMR 7625 ENS – Paris 6 – Agrotech - CNRSHoraire20 hECTS2Contenu
Machine climatique, des climats du passé aux changements à venir.
Géologie des ressources énergétiques.
Impact des activités humaines sur le fonctionnement climatique.
Gestion et prévention des risques.
Les protocoles, conventions et chartes internationales 


S2 - UE5 Spécialisation Le fonctionnement des systèmes naturels et le concept de biodiversité ResponsablesSébastien Baratte MC 68°
Laboratoire Écologie et évolution - Équipe Biologie des Organismes Marins
UMR 5178 - CNRS - Muséum National d'Histoire Naturelle - Paris 6

Sandrine Meylan
Laboratoire Écologie et évolution, Équipe Changements globaux et processus adaptatifs
UMR 7625 Paris 6 CNRS ENS Horaire20 hECTS2Contenu
Ecologie et écosystèmes
Notions de classification et de diversité
notions de flux, d’équilibre et de cycle 

S3 - UE5 Spécialisation Ressources, matières premières, pollutions et santé humaineResponsableFabienne Peyrot MC 32°
Laboratoire de Chimie et Biochimie pharmacologiques et toxicologiques,
Équipe : Métalloenzymes, pharmacochimie et biocatalyse.
UMR 8601 CNRS - Paris 5Horaire20 hECTS2Contenu
les ressources énergétiques
les matières premières naturelles
Les déchets et les pollutions (bilan carbone)
recyclage
Les normes de qualités : air, eau 


S4 - UE5 Spécialisation Les enjeux économiques, géographiques et sociétaux du développement durableResponsableAlexandra Baudinault ,
agrégée de géographieHoraire20 hECTS2Contenu
la maîtrise des déplacements
approche environnementale de l’urbanisme
’éco-conception et l’éco-consommation


Parcours 1 : Culture scientifique, corps et motricité

Option B : Histoire et communication en sciences et techniques

Responsables : Marie-Laure Simonin agrégée de Sciences de la vie et de la terre
et Xavier Horgues, agrégé de physique

Capacité d’accueil : 20 étudiants par groupe (soit 20, 40 ou 60)

L’option « Histoire et communication en sciences et technique » propose aux étudiants des éléments de formation spécifiques qui complètent la formation au professorat des écoles et permettent d’acquérir des connaissances et des techniques dans le domaine de la communication et de la vulgarisation scientifique. D’une part, le grand public ainsi que le public scolaire ont souvent de grandes difficultés à comprendre les concepts scientifiques et techniques et leurs enjeux actuels et d’autre part, les intervenants scientifiques (professeurs, médiateurs, animateurs, chercheurs…) sont souvent « prisonniers » de leur rhétorique et ont du mal à prendre en compte ces difficultés.

L’option « Histoire et communication en sciences et technique» permettra donc aux étudiants de :

- revivre des moments historiques de découvertes scientifiques, en s’intéressant à la vie du savant et à ses découvertes. Cela déculpabilisera ainsi l’étudiant de ses idées parfois erronées d’explication du monde (son niveau de connaissances étant souvent bien supérieur à celui des savants d’autrefois). Cela lui permettra aussi d’appréhender les difficultés conceptuelles possibles du public auquel il s’adresse.

- connaître les diverses techniques de médiations (humaines, muséologiques, éditoriales…) comme par exemple la prise en compte des représentations initiales (pour les faire évoluer par l’expérimentation et la confrontation avec le réel), ou encore le travail sur les différents niveaux de lecture des panneaux d’exposition… Ces techniques étant réinvestissables dans l’enseignement en classe.

- faire un travail théâtral pour mieux accrocher le public et concevoir ensuite une animation scientifique répondant à une demande muséale ou associative.

Cette option contribue à la préparation au professorat des écoles en permettant aux étudiants d’apprendre à traiter d’un thème avec un regard éclairé, basé sur des faits et un raisonnement scientifiques. Elle contribue également à permettre une découverte des débouchés professionnels dans les domaines de l’animation et de la médiation scientifique ……

Grâce à une articulation cohérente entre les S1, S2, S3 et S4, les compétences suivantes pourront être acquises :
- être capable d’organiser dans un musée une visite adaptée à un public précis
- être en mesure d’assumer des responsabilités avec un groupe dans un lieu public
- être capable de concevoir et de mettre en œuvre des animations et des médiations scientifiques variées




UE5 Enseignements de spécialisation (2 ECTS / semestre) Responsable : Marie-Laure SIMONIN, agrégée de SVT
Xavier HORGUES, agrégé de physiquesemestreIntitulé Responsable (s) :S1Histoire des sciences et des techniquesDanielle SCHEIER, agrégée de mathématiquesS2Utilisation des ressources muséales pour des projetsMarie-Laure SIMONIN, agrégée de SVTS3Techniques de communication en sciencesXavier HORGUES, agrégé de physiqueS4Projets d’animation scientifiqueGuy Manneux, technologie, professeur agrégé
Descriptif des enseignements de l’option B

S1 - UE5 SpécialisationHistoire des sciences et des techniquesResponsable : Danielle SCHEIER, agrégée de mathématiquesContenu :
difficultés épistémologiques qui se sont posées dans l’histoire des sciences
pluridisciplinarité, décloisonnement des matières scientifiques
contextes historiques, sociologiques, politiques…Partenaire : Université Paris 7

S2 – UE5 Spécialisation Utilisation des ressources muséales pour des projetsResponsable: Marie-Laure SIMONIN, agrégée de Sciences de la vie et de la terreContenu :
- découverte de l’offre des musées (sites internet, expositions, documents d’accompagnement, bibliothèques…)
- travail sur un projet d’école en partenariat avec un musée (enquête au musée, mini expo en classe…)
- travail en lien avec des musées (Universcience (Cité et Palais), musée des arts et métiers, Muséum d’Histoire Naturelle, Musée de l’air et de l'espace, Observatoire, Musée de l’air…)Partenaires
Musées : Universcience (Cité et Palais) - Musée des Arts et Métiers - Museum d’histoire naturelle
Musée de l’air et de l’espace - Observatoire, Maison de l’air - Musée des plans en relief

S3 – UE5 Spécialisation Communication en sciences et techniquesResponsable : Xavier HORGUES, agrégé de physiqueContenu :
- les techniques de médiations scientifiques (avec ou sans animateurs, en ligne ou par l’écrit) : par exemple comment tenir compte des représentations initiales pour les faire évoluer par l’expérimentation et la confrontation avec le réel, travailler sur les différents de lecture…
- découverte de différents types d’animations scientifiques
- travail théâtral sur le passage du registre émotionnel à intellectuel : faire revivre aux étudiants des moments historiques de découvertes scientifiques, en s’intéressant à la vie du savant et à ses découvertesPartenaires
Musées : Universcience (Cité et Palais) - Musée des Arts et Métiers - Museum d’histoire naturelle
Musée de l’air et de l’espace - Observatoire, Maison de l’air - Musée des plans en relief

S4 – UE5 Spécialisation Projets d’animation scientifiqueResponsable : Guy Manneux, technologie, professeur agrégéContenu :
- conception et réalisation de montages
- conception d’une animation scientifique, mise en projet
- Stage associé en musée
- travail en lien avec des associations  (Planète sciences, les petits débrouillards…)Partenaires :
Musées Associations (ex : Planète science, les petits débrouillards, Francas…)
Parcours 1 : Culture scientifique, corps et motricité

Option C : Regards scientifiques sur le corps

Responsable de l’option : Fabrice DELSAHUT, MCF 74° section

Laboratoire(s) d’adossement GEPECS (EI3625) Paris V

Capacité d’accueil : 30 étudiants

Objectifs spécifiques :
L’option « regards scientifiques sur le corps » propose aux étudiants des éléments de formation spécifiques qui complètent la formation au professorat des écoles et permettent d’acquérir une spécialisation fondée sur une approche scientifique multidimensionnelle relative au corps. Elle permettra notamment aux étudiants qui auront suivi ce cursus de s’orienter ultérieurement vers des carrières qui requièrent à la fois les compétences et les savoirs acquis dans la préparation au professorat des écoles (voir référentiel de compétences) et des savoirs d’ordre scientifique sur le corps.
Cette option contribue à la préparation au professorat des écoles en permettant aux étudiants de réfléchir à la place qu’occupe un corps pensant et agissant à l’École, afin de définir une réelle éthique professionnelle.
Elle contribue également à permettre une orientation ultérieure vers un ensemble d’emplois liés au monde de la rééducation ou de la petite enfance.
 Les enseignements de spécialisation et l’initiation à la recherche dispensés dans le cadre de cette spécialisation traitent des thématiques suivantes : -       Le corps neurobiologique -       Le corps social -       Le corps pulsionnel et psychique -       Le corps historique -       Le corps dans les différentes cultures -       Le corps dans les différentes institutions -       Le corps épistémologique et philosophique Compétences visées :
Cette option vise l’acquisition des compétences suivantes :
- être capable de construire un dispositif didactique et pédagogique opérationnel multidisciplinaire et d’organiser les séquences ad hoc, tant dans un champ disciplinaire choisi que dans celui de l’interdisciplinarité.
- être capable de programmer des activités prenant en compte les aspects multidimensionnels du corps dans une perspective professionnelle
- être en mesure d’assumer des responsabilités, d’élaborer des projets relatifs au corps, de les mettre en œuvre dans un cadre professionnel, qu’il soit intra ou périscolaire,

UE 5 Enseignements de spécialisation (2 ECTS / semestre)Responsable : Fabrice DELSAHUT, MC 74° section - EA 3625 - Paris 5semestreIntitulé Responsable (s) :S1Pluralité des regards scientifiques sur le corps
Fabrice DELSAHUT
MC 74° sectionS2La place du corps dans la petite enfanceYves-Félix MONTAGNE
Agrégé d’ EPS docteurS3Le corps en jeu Martine DOREY
Agrégée d’ EPS S4Corps et enseignementEmmanuel LEFEVRE
Agrégé d’ EPS docteur

Stages spécifiques Mairie de Paris :
Jardins d’enfants
Gymnastique pour les seniors
INSEP
Écoles spécialisées
CNOSF Fédération Française d'éducation Physique et de Gymnastique Volontaire

Parcours 1 : Culture scientifique, corps et motricité

Option D : Didactique des sciences


Responsables : Fabrice Vandebrouck & Cécile de Hosson Université Paris –Diderot (Paris VII)

Laboratoire(s) d’adossement : Laboratoire de Didactique André Revuz (LDAR ) Université Paris –Diderot


Didactique des sciencesResponsable : Fabrice Vandebrouck & Cécile de Hosson Paris VIIsemestreIntitulé Responsable (s) :S1Introduction à la recherche en didactique des mathématiques Fabrice Vandebrouck, MC 26° section Université Paris Diderot
LDARS2Introduction à la recherche en didactique des sciences Cécile de Hosson, MC Université Paris Diderot
LDARS3Didactique du numérique, didactique de la géométrie Fabrice Vandebrouck, MC 26° section Université Paris Diderot
LDARS4Accompagnement en sciences et technologie à l’école primaire Cécile de Hosson, MC Université Paris Diderot
LDAR

Descriptif des enseignements de l’option D


UE 5 Semestre 1 Introduction à la recherche en didactique des mathématiques ResponsableFabrice Vandebrouck
MC 26° section – Université Paris-DiderotHoraire20 hECTS2Contenu
Dans cette UE, il s’agit d’introduire les étudiants à la didactique des mathématiques de l’enseignement primaire à partir de travaux de recherche, en privilégiant des éléments accessibles à des futurs professeurs des écoles. Ces éléments de didactiques peuvent être retravaillés dans le cadre d’un mémoire de fin de M1. Les notions d’analyse a priori, de situations a didactique (Brousseau) et de variables didactiques, de changements de cadres… pourront être travaillées à propos de différents contenus. 

UE 5 Semestre 2 Introduction à la recherche en didactique des sciencesResponsableCécile de Hosson
MC Université Paris DiderotHoraire20 hECTS2Contenu
Cette UE a pour objet d'introduire les étudiants aux objets et aux cadres qui structurent la recherche en didactique des sciences. Nous verrons en particulier les contours méthodologiques qui permettent d'accéder aux raisonnements qui peuvent faire obstacle à l'acquisition d'un concept ou d'une loi scientifique. Nous étudierons quelques exemples de structures de pensée qui permettent à l'enfant de se construire une relation au monde opératoire mais non conforme au discours scientifique à l'œuvre à l'École. Les étudiants devront produire un petit mémoire de recherche qui inclura l'interview d'un enfant entre 5 et 10 ans confronté à une situation problématique en lien avec le programme de sciences de l’école primaire

UE 5 Semestre 3 Didactique du numérique, didactique de la géométrie ResponsableFabrice Vandebrouck
MC 26° section – Université Paris-DiderotHoraire20 hECTS2Contenu
Cette UE complète l’UE du semestre S1 et permet de travailler sur différents travaux de recherches liés aux problématiques du numérique et de la géométrie. Pour le numérique, les de Joël Briand (sur la notion de collection, sur l'énumération ...) ou ceux de Gérard Vergnaud sur les champs conceptuels (structures additives, multiplicatives, proportionnalité...) permettent d'affiner les analyses de situations et d’ingénieries didactiques. Les travaux de Denis Butlen et Monique Pézard (sur le calcul mental) permettent de réfléchir au paradoxe relatif  de l'automatisation, les travaux de Brousseau (rationnels et décimaux...) permettent d’approfondir la notion d'obstacle… Pour la géométrie, les travaux d’Alain Kuzniak sur les trois géométries G1, G2, G3 permettent encore d’approfondir les outils généraux introduits en S1.

UE 5 Semestre 4 Accompagnement en sciences et technologie à l’école primaire ResponsableCécile de Hosson
MC Université Paris DiderotHoraire20 hECTS2Évaluation

Compte rendu d’un suivi de démarche didactique et soutenance oraleContenu
L'ASTEP encourage des étudiants de formation scientifique à seconder les enseignants du primaire dans la mise en œuvre et le déroulement d’une démarche d’investigation conforme aux programmes de l’école. Cette démarche, qui doit être conduite sous la responsabilité de l’enseignant, vise essentiellement à permettre aux élèves de s’approprier les connaissances scientifiques en les construisant eux-mêmes en partie. Les étudiants qui suivront cette UE seront introduits aux principes qui fondent la démarche d’investigation et accompagneront un enseignant titulaire dans la mise en place et la réalisation effective de séances de sciences pendant 5 semaines (stage). L’analyse réflexive de cet accompagnement fera l’objet d’un compte-rendu et d’une soutenance orale
UE 6 Séminaires d’initiation à la recherche


UE6 - Semestre 1 Initiation à la recherche1° semestre : Méthodologie de la rechercheResponsableÉquipe d’encadrement du parcours 1Horaire25 hECTS3Évaluation
Présentation orale d’un projet de Travail d’Étude et de RechercheContenu :
Les thèmes abordés permettront aux étudiants de cerner les différentes étapes d’un travail de recherche ; de la mise en place de la démarche scientifique à la rédaction d’un mémoire. Plusieurs questions seront alors étudiées :
- comment faire une recherche bibliographique, qu’est ce que la démarche expérimentale ? comment rédiger un compte-rendu d'expériences, un schéma d'observation...-
- la structure du mémoire rendant compte du Travail d’Étude et de Recherche

UE6 Semestre 2 Initiation à la rechercheL'énergie nucléaire, une énergie propre ?ResponsableFabienne PEYROT° MC 32°
Laboratoire de Chimie et Biochimie pharmacologiques et toxicologiques,
Équipe : Métalloenzymes, pharmacochimie et biocatalyse. UMR 8601 CNRS - Paris 5Horaire25 hECTS12Évaluation
Soutenance d’un Travail d’Étude et de Recherche.Contenu :
Les thèmes abordés permettront de comprendre et d’appréhender les problèmes et les enjeux actuels de l’énergie nucléaire

UE6 Semestre 3 Initiation à la rechercheSanté et chimie du cerveauResponsableLaurence Bodineau MC-HDR 66°
UMR_S 691 Université Pierre et Marie Curie – Inserm – Collège de FranceHoraire25 hECTS3Évaluation
Présentation orale d’un travailContenu :
Les thèmes abordés permettront de relier les modalités chimiques du fonctionnement du système nerveux et le développement et le maintien d’un bien être physique. Bibliographie indicative
-L’Homme neuronal de JP Changeux
-La biologie des passions, JD Vincent
-Dictionnaire du dopage : Substance, procédés, conduites, dangers, JP de Mondenard
-Site Internet : http://lecerveau.mcgill.ca/flash/a/a_03/a_03_m/a_03_m_par/a_03_m_par_medicaments.html

UE6 Semestre 4 Initiation à la rechercheLes problématiques actuelles autour de la biodiversitéResponsableSandrine Meylan MC-HDR 67°
UMR 7625 Université Pierre et Marie Curie Horaire25 hECTS2Évaluation
Présentation orale d’un travailContenu :
Les thèmes abordés permettront de comprendre et d’appréhender les problèmes et les enjeux actuels autour de la biodiversité grâce à l’intervention de différents partenaires spécialisés. L’accent sera porté sur les mesures de conservations des espècesBibliographie indicative
BARBAULT, CHEVASSUS-AU-LOUIS, TEYSSEDRE : Biodiversité et changements globaux, 2004, collectif
http://www.fondationbiodiversite.fr/
HYPERLINK "http://www.uicn.fr/"http://www.uicn.fr/
HYPERLINK "http://www.mnhn.fr"http://www.mnhn.fr
 





Capacité d’accueil : 200 étudiants
Objectifs généraux :
Comme tous les parcours, le parcours 2 ne prépare pas à un métier référencé. En complémentarité avec les compétences à la polyvalence qui sont le cœur même du Master, il vise à donner aux étudiants un ensemble de compétences et de savoir faire en relation avec la médiation culturelle, artistique et littéraire à l’intention de la jeunesse. La spécificité de ce parcours, par rapport à d’autres formations offertes dans le domaine de la médiation, tient au fait qu’il prépare les étudiants à s’adresser à des jeunes publics et s’appuie pour cela sur les autres éléments de la formation dispensés dans le tronc commun préparant au professorat des écoles. En outre, la complémentarité entre les enseignements du tronc commun et ceux de la spécialisation assurée par le parcours permet aux étudiants d’envisager des carrières dans lesquelles ils auraient à assurer des relations entre le monde scolaire et un univers professionnel autre.
Ces compétences et savoir-faire sont effectivement mobilisables dans des situations professionnelles diverses :
- le secteur de l’enseignement du premier degré (pour les lauréats du concours). En ce cas, les étudiants seront dotés de compétences leur permettant de mieux appréhender la diversité des utilisations de la littérature, de l’histoire et de la géographie, du théâtre, de la musique et des arts plastiques, et des interactions et complémentarités entre ces disciplines, dans le cadre de l’école ; de savoir les gérer ; de savoir construire des dispositifs pédagogiques appropriés.
- le secteur de l’édition, notamment scolaire, celui des bibliothèques, des librairies, de l’animation culturelle.
Ce parcours propose quatre options spécifiques, ayant des objectifs et des contenus propres. Cependant, des passerelles et des collaborations sont installées entre les quatre filières. Les inscriptions des étudiants dans les options et les enseignements, comme d’éventuelles ré-orientations entre les options, sont à discuter avec les responsables du parcours et des options, dans le cadre de l’accompagnement personnalisé de la formation.
La poursuite d’études doctorales est envisageable pour les étudiants dont le Travail d’Étude et de Recherche attestera des qualités scientifiques requises pour s’engager dans la voie de la recherche.
Responsable Laurent FOURCAUT, PU 9° section – IUFM de Paris
Équipe Littératures françaises du XXe siècle, EA 2577, Paris IVLaboratoires d’adossement - Équipe Littératures françaises du  XXe siècle, EA 2577, Paris IV
- Laboratoire LIRE. UMR 5611 (en attente de confirmation)
- Laboratoire LAPRIL
- CERAP/EA 2479. Université Paris 1
- OMF (Observatoire musical français EA 206)
- PLM (Patrimoines et Langages Musicaux EA 4087)
- UMR 8167 (Orient et méditerranée – Textes - Archéologie Histoire)
- Laboratoire E.I.R.E.S.T. - Université Paris1 - Panthéon-Sorbonne Institutions partenaires - CLEMI
- Centre de recherche en Histoire de l’Innovation - Inria
Option AIntituléResponsablesLittérature et jeunesseLaurent FOURCAUT, PU 9° section
Littératures françaises du XXe siècle, EA 2577 Paris IVOption BArts et jeune public Claudine GROSSIR, MC 9° section
UMR 5611 - Lyon 2-CNRSOption CLes territoires urbainsÉdith Fagnoni, MC 23° section
Laboratoire E.I.R.E.S.T. - Université Paris1
Alexandra Baudinault, PRAG géographieOption DMédias et communication, enjeux historiques, géographiques, civiquesMichèle VIROL MC-HDR 22° section,
Centre Roland Mousnier, UMR 8596 Paris 4
Charles MERCIER, PRAG histoireSéminaires Responsable des séminaires de l’UE 6 Laurent FOURCAUT, PU 9° section Stages • Stages en école
• Stages en milieu professionnel :
Stages dans des structures parascolaires (associations, ville de Paris)
Stages en médiapoles
Stages dans des organismes culturels disposant de sites éducatifs
Stages dans des structures culturelles partenaires
Parcours 2 : Médiation culturelle, artistique et littéraire à l’intention de la jeunesse

Option A : Littérature et jeunesse

Capacité d’accueil : 90.

Objectifs et compétences visées :
Comme tous les parcours, le parcours 2 ne prépare pas à un métier référencé. En complémentarité avec les compétences à la polyvalence qui sont le cœur même du Master, l’option A, Littérature et Jeunesse, vise à donner aux étudiants un ensemble de compétences et de savoir faire en relation avec l'enseignement de la littérature, mobilisables dans des situations professionnelles diverses :
- le secteur de l’enseignement du premier degré (pour les admissibles). En ce cas, les étudiants seront dotés de compétences supplémentaires  leur permettant de mieux appréhender l’histoire, les genres, le rôle de la littérature à destination de la jeunesse dans le cadre de l’école, tant dans les pays francophones et européens qu’en France, et de savoir construire des dispositifs pédagogiques appropriés.
- le secteur de l'édition, celui de la diffusion, en relation avec la littérature de jeunesse. La polyvalence acquise dans le master, jointe à une spécialisation dans ce domaine de la littérature de jeunesse, peut aider à une insertion professionnelle, notamment dans les métiers de l’édition et de l’animation culturelle.
La poursuite d’études doctorales est envisageable pour les étudiants qui auront suivi l’intégralité des UE5 et des UE6 relevant de cette option et dont le Travail d’Étude et de Recherche réalisé au cours de master attestera des qualités scientifiques requises pour s’engager dans la voie de la recherche.

UE 5 Enseignements de spécialisation (2 ECTS/semestre)Responsable : Laurent FOURCAUT, PU 9° section Équipe Littératures françaises du XXe siècle, EA 2577Paris IVS1Définition de la littérature de jeunesse. Poétique des genresLaurent FOURCAUT, PU 9° section
Littératures françaises du XXe siècle, EA 2577 Paris IV
et
Xavier Bourdenet MC 9°
Centre de recherche sur la littérature française du XIXe siècle EA 2580 Paris IVS2Construction de la catégorie « littérature de jeunesse ». Approches historiques et sociologiquesMartine JEY MC 9° section
Littératures françaises du XXe
EA 2577, Paris IVS3Didactique de la littérature de jeunesse. La littérature de jeunesse dans les secteurs autres que l’écoleAntony SORON, MC HDR 9° section
Littérature Arts Pluridisciplinarité représentations Imaginaires Langages (LAPRIL)
EA 4198 Bordeaux 3S4Bibliothèques, éditions, marchés.  Laurent FOURCAUT PU 9° section
Littératures françaises du XXe siècle, EA 2577 Paris IV
et
Bruno PÉQUIGNOT, PU, 71° section
Directeur du département Médiation Culturelle de Paris III



UE6  Séminaires d’initiation à la recherche semestreIntitulé des séminairesResponsables :S1Place et rôle de la poésie à l’école. Découverte du champ et de ses problématiquesLaurent FOURCAUT, PU 9° section
Littératures françaises du XXe siècle, EA 2577 Paris IV Récit et fictionXavier Bourdenet, MC 9° section
Centre de recherche sur la littérature française du XIXe siècle EA 2580 Paris IVLa création littéraire destinée à la jeunesse dans les espaces francophones et européens.Antony SORON, MC HDR 9°
Littérature Arts Pluridisciplinarité représentations Imaginaires Langages EA 4198 Bordeaux 3Problématiques de recherche sur l’histoire des textes destinés aux enfants, leurs usages : finalités, valeurs, enjeuxMartine JEY, MC 9° section
Littératures françaises du XXe, EA 2577, Paris IVS2Le travail sur le texte poétique comme forme-sensLaurent FOURCAUT, PU 9° section
Littératures françaises du XXe siècle, EA 2577 Paris IV Le récit et ses composantes : le personnageXavier Bourdenet, MC 9° section
Centre de recherche sur la littérature française du XIXe siècle EA 2580 Paris IVÉtude comparée d’œuvres littéraires de jeunesse dans les espaces francophones et européens.Antony SORON, MC 9° HDR
Littérature Arts Pluridisciplinarité représentations Imaginaires Langages EA 4198 Bordeaux 3Histoire des textes destinés aux enfants et de leurs usages. Méthodologie de la rechercheMartine JEY MC 9° section
Littératures françaises du XXe, EA 2577, Paris IVS3Formes et enjeux des pratiques de la poésie à l’écoleLaurent FOURCAUT, PU 9° section
Littératures françaises du XXe siècle, EA 2577 Paris IV Le récit à l’école : enjeux didactiquesXavier Bourdenet, MC 9° section
Centre de recherche sur la littérature française du XIXe siècle EA 2580 Paris IVDidactique de la littérature de jeunesse dans les pays francophones et européens.Antony SORON, MC HDR 9°
Littérature Arts Pluridisciplinarité représentations Imaginaires Langages EA 4198 Bordeaux 3Lectures, lecteurs, lectoratMartine JEY, MC 9° section
Littératures françaises du XXe, EA 2577, Paris IVS4Écrire et faire écrire de la poésie. Lieux de diffusion et de pratiques de la poésie.Laurent FOURCAUT, PU 9° section
Littératures françaises du XXe siècle, EA 2577 Paris IV Le récit : de la création à la transmission. Les circuits de la diffusionXavier Bourdenet, MC 9° section
Centre de recherche sur la littérature française du XIXe siècle EA 2580 Paris IVTransposition de la littérature de jeunesse au travers de différents médias artistiques, dans les pays francophones et européens. Antony SORON, MC HDR 9° section
Littérature Arts Pluridisciplinarité représentations Imaginaires Langages EA 4198 Bordeaux 3Bibliothèques, éditions, diffusionMartine JEY, MC 9° section
Littératures françaises du XXe, EA 2577, Paris IV






Descriptif des enseignements de l’option A


Semestre 1 UE5 Spécialisation Définition de la littérature de jeunesse. Poétique des genresResponsablesLaurent Fourcaut, PU 9° section
Xavier Bourdenet, MC 9° sectionHoraire20 hECTS2Évaluation : Contrôle continu.
Contenu :
On installera les instruments de lecture des textes en fonction des principaux genres : conte, roman et récits divers (par exemple, on montrera que, dans un récit, le personnage prend sens et de s’inscrire dans un système, et d’être un porteur de valeurs), théâtre, poésie. On fera une place particulière à l’album, notamment dans la relation que par définition il établit entre le texte et l’image. On mettra en évidence la dimension initiatique de la littérature de jeunesse.Bibliographie indicative
SORIANO Marc, Guide de littérature pour la jeunesse, Flammarion, 1974, rééd. Delagrave, 2002, 568 p.
CHELEBOURG Christian, MARCOIN Francis, La Littérature de jeunesse, A. Colin, « 128 », 2007, 128 p.
ARON Paul, SAINT-JACQUES Denis, VIALA Alain (dir.), Le Dictionnaire du littéraire, P.U.F., « Quadrige », 2004, 654 p.
BORDAS Éric et alii, L’Analyse littéraire, A. Colin, « Cursus », 2005, 232 p.
ADAM Jean-Michel, Le Récit, PUF, « Que sais-je ? », n° 2149, 1984, 127 p.
REUTER Yves, L’Analyse du récit, A. Colin, « 128 », 128 p.
PRUNER Michel, L’Analyse du texte de théâtre, A. Colin, « 128 », 2005, 128 p.
VAILLANT Alain, La Poésie. Introduction à l’analyse du texte poétique, A. Colin, « 128 », 2e éd., 2008, 128 p.
AQUIEN Michèle, La Versification appliquée aux textes, A. Colin, « 128 », 2e éd., 2007, 125 p.
VAN DER LINDEN Sophie, Lire l'album, éd. Poisson soluble (Atelier du), 2006, 166 p.
N. B. Une liste des œuvres de la littérature de jeunesse dont la lecture est particulièrement recommandée sera fournie par les enseignants en début de S1.

Semestre 2 UE5 Spécialisation La construction de la catégorie « littérature de jeunesse ». Approches historiques et sociologiques.ResponsableMartine JEY, MC 9° sectionHoraire20 hECTS2Évaluation :
Contrôle continuContenu
On se propose de retracer l’histoire de ce qu’il est convenu d’appeler « littérature de jeunesse ». De la « librairie de jeunesse » à la « littérature de jeunesse » : quelle légitimation ?
Pourquoi, avec quelles finalités, par qui et pour qui a-t-elle été construite ? Qu’a-t-elle remplacé ? Quels circuits institutionnels et éditoriaux l’ont élaborée ? Quels liens a-t-elle à « la littérature » ?
On étudiera la constitution du corpus des textes destinés aux enfants et son évolution ainsi que le rôle de l’école dans cette construction et cette évolution.Bibliographie indicative
Articles « Contes » et « Fables » du Dictionnaire de Ferdinand Buisson, 1878.
Chartier Anne-Marie, Hébrard Jean, Discours sur la lecture, (1880-2000), BPI-Fayard, réédit. 2000.
La littérature de jeunesse, incertaines frontières, Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, juin 2004, Gallimard, 2005.
Le livre pour enfants. Regards critiques offerts à Isabelle Nières-Chevrel, Cécile Boulaire (dir), PUR, 2006.
Marcoin, Francis, Librairie de jeunesse et littérature industrielle au xixesiècle, H. Champion, 2006.
Poslaniec, Christian, L’évolution de la littérature de jeunesse, de 1850 à nos jours au travers de l’instance narrative, Lille, Septentrion, 1999.

Semestre 3 UE5 Spécialisation Didactique de la littérature de jeunesse. La littérature de jeunesse dans les secteurs autres que l’école. Animation culturelle à partir de la littérature de jeunesseResponsableAntony SORON, MC HDR 9° section
Horaire20 hECTS2Évaluation :
contrôle continuContenu :
À partir de la problématique suivante, « comment l’école peut donner goût à la littérature de jeunesse et former des lecteurs compétents en la matière ? », il s’agira d’analyser les enjeux et les modalités de l’enseignement de la littérature de jeunesse à l’école ainsi que ses modes de transmission dans les autres secteurs que l’école ; on envisagera en particulier l’impact des salons et des fêtes du livre de jeunesse sur le lectorat.Bibliographie indicative :
Catherine TAUVERON, Lire la littérature à l’école. Pourquoi et comment conduire cet apprentissage spécifique ? De la Grande Section à la Maternelle, Hatier Pédagogie, 2002.
Marie-Claire MARTIN et Serge MARTIN, Quelle littérature pour la jeunesse ?, Klincksieck, 2009.
Pierre BRUNO, Max BUTLEN, Jacques DAVID et Serge MARTIN, Enseigner la littérature de jeunesse, Paris, Armand Colin, 2008.
Webographie indicative : se référer aux sites des différents salons du livre de jeunesse

Semestre 4 UE5 Spécialisation Bibliothèques, éditions, marchés. ResponsablesLaurent Fourcaut PU 9 section
Bruno PÉQUIGNOT, PU 71° section - Université Paris 3Horaire20 hECTS2Évaluation : contrôle continu
Contenu
On s’attachera à décrire et à faire connaître les principaux secteurs de l’édition et de la diffusion de la littérature à destination de la jeunesse.Webographie indicative :
Institut international Charles Perrault HYPERLINK "http://www.institutperrault.org/"http://www.institutperrault.org/ (présentation des enjeux de la littérature de jeunesse)
http://HYPERLINK "http://www.salon-livre-presse-jeunesse.net/"www.salon-livre-presse-jeunesse.net/ (Salon du livre jeunesse de Montreuil)


Séminaires du 1° semestre UE6 Initiation à la rechercheHoraire25 hECTS3Évaluation
Présentation d’un projet de Travail d’Étude et de RechercheSéminaire  1 : Place et rôle de la poésie à l’école. Découverte du champ et de ses problématiquesResponsableLaurent Fourcaut, PU 9° sectionContenu :
le séminaire présentera un panorama des diverses formes poétiques, selon une perspective historique ; il installera les outils nécessaires à la lecture du texte poétique ; il s’attachera à cerner la notion de poéticité. Le corpus de travail sera constitué d’un ensemble de textes poétiques destinés à la jeunesse, ou accessibles à ce public. On s’interrogera sur les spécificités de la poésie en tant qu’elle se prête à être lue et pratiquée par un jeune public. On commencera d’envisager les vertus particulières de la pratique de la poésie à l’école, sous toutes ses formes.
Bibliographie indicative
JARRETY Michel (dir.), La Poésie française du Moyen Âge au XXe siècle, PUF, « Quadrige Manuels », 2007, 585 p.
COLLOT Michel, La Matière-émotion, PUF, « Écriture », 1997, 334 p.
AQUIEN Michèle, La Versification appliquée aux textes, A. Colin, « 128 », 2e éd., 2007, 125 p.
VAILLANT Alain, La Poésie. Introduction à l’analyse du texte poétique, A. Colin, « 128 », 2e éd., 2008, 128 p.
[Collectif], « Poètes d’aujourd’hui », TDC, Textes et Documents pour la classe, n° 963, 1er nov. 2008, 50 p.
JEAN Georges, Comment faire découvrir la poésie à l’école, Retz, 1997, 187 p.
N. B. Une liste des œuvres poétiques de la littérature de jeunesse dont la lecture est particulièrement recommandée sera fournie par l’enseignant en début de S1.Séminaire  2 : Récit et fiction.ResponsableXavier BOURDENET, MC 9° sectionContenu
Après avoir défini la notion de « récit » et rappelé les types d’approche sous lesquels elle est susceptible d’être abordée, le séminaire envisagera les rapports du récit et de la fiction. La réflexion s’organisera autour de la manière dont on peut distinguer récit fictionnel et récit factuel, des régimes et modalités de lecture divergents qu’ils impliquent. À partir des recherches récentes sur « l’univers de la fiction » et la notion de « mondes possibles », on envisagera les questions de l’identification et de l’implication du jeune lecteur dans le monde fictionnel. Le corpus de travail, précisé en début d’année, sera constitué d’une sélection de récits à destination de la jeunesse. Il fera une part importante au conte, genre littéraire fondé sur un affichage explicite de la dimension fictionnelle du récitBibliographie indicative
Adam Jean-Michel Le Récit, PUF, coll. « Que Sais-Je ? », 1984.
Cohn Dorrit , Le Propre de la fiction, Seuil, coll. « Poétique », 1981.
Eco Umberto, Lector in fabula, Grasset, 1985.
Kundera Milan , L’Art du roman, Gallimard, 1986.
Pavel, Thomas Univers de la fiction, Seuil, 1988.
Plane Sylvie et François Frédéric (dir.), La Fiction et son écriture, Repères, n°33, 2006.
Poslaniec, Christian L’Évolution de la littérature de jeunesse de 1850 à nos jours au travers de l’instance narrative, PU du Septentrion, 1997.
Propp Vladimir , Morphologie du conte, Seuil, coll. « Points Essais », 1972.
La Fiction, textes choisis et présentés par Christine Montalbetti, GF-Corpus, 2001Séminaire  3 : La création littéraire destinée à la jeunesse dans les espaces francophones et européens.ResponsableAntony SORON, MC HDR 9° sectionContenu :
Il s’agira d’analyser la place qu’occupe la littérature de jeunesse dans les champs littéraires francophones et européens en envisageant ses enjeux thématiques et narratifs.

Bibliographie indicative
PERRIN, Raymond Littérature de jeunesse et presse des jeunes au début du XXIe siècle, L'Harmattan, 2007. Rééd. 2008.
Webographie indicative
« L'édition de jeunesse francophone face à la mondialisation », Colloque, Calenda, publié le jeudi 20 mars 2008, HYPERLINK "http://calenda.revues.org/nouvelle10135.html"http://calenda.revues.org/nouvelle10135.htmlSéminaire  4 : Problématiques de recherche sur l’histoire des textes destinés aux enfants, leurs usages : finalités, valeurs, enjeuxResponsableMartine Jey, MC 9e sectionÉvaluation
Présentation du plan de travail d’étude et de recherche et d’une bibliographie commentée
Contenu :
Au cours de ce séminaire, seront présentés les principaux axes de recherche liés à l’histoire des textes destinés aux enfants, de leurs usages scolaires et/ou quotidiens, en les situant dans leurs contextes. On proposera ainsi aux étudiants les axes suivants :
- Histoire des textes destinés aux enfants : quelles évolutions ?
- Histoire de leurs usages scolaires, de leurs finalités. Les étapes historiques d’une évolution : de l’édification religieuse, puis morale à une lecture dite littéraire ou au débat dit interprétatif.
- Histoire des exercices scolaires : quelles finalités, quels enjeux langagiers, littéraires, idéologiques. Pour quelles valeurs ?

On commencera à aborder les questions d’ordre méthodologique qui seront traitées au semestre suivant.
Bibliographie indicative.
Chartier Anne-Marie, Hébrard Jean, Discours sur la lecture, (1880-2000), BPI-Fayard, réédit. 2000.
Chervel, André, Histoire de l’enseignement du français du xviie au xxesiècle, Retz, 2006.
Ottewaere-van-Praag, Ganna, La littérature de jeunesse en Europe occidentale (1750-1925). Histoire sociale et courants d’idées, Peter Lang, 1987.
Glénisson, Jean, Le Men Ségolène (dir.), Le livre d’enfance et de jeunesse en France, Société des bibliophiles de Guyenne, 1994.




Séminaires du 2° semestre UE6 Initiation à la rechercheHoraire25 hECTS12Évaluation
Soutenance d’un projet de Travail d’Étude et de RechercheSéminaire  1 : Le travail sur le texte poétique comme forme-sensResponsableLaurent Fourcaut, PU 9 sectionContenu :
On mettra en évidence, à partir de textes poétiques choisis, l’autre rapport à la langue que la pratique de la poésie implique et favorise. L’accent sera mis notamment
sur le rôle prépondérant du signifiant, de la matérialité des mots,
mais aussi sur les modes autres de production du sens déterminés par les réseaux de tous ordres qui se trament dans le corps du poème.
On insistera également sur la fonction majeure que remplit l’inscription typographique du texte sur la page.
On montera que le poème est toujours le lieu et l’agent, par ses moyens propres, d’une réconciliation entre l’homme et le monde.

Les étudiants seront invités à travailler ces divers aspects du texte poétique soit dans des groupements de textes, soit dans des recueils adaptés au jeune public.
Bibliographie indicative
ADAM Jean-Michel, Pour lire le poème, Bruxelles, Paris, De Boeck-Duculot, 1989, 250 p.
DESSONS Gérard, Introduction à l'analyse du poème, Bordas, 1991, 158 p.
JARRETY Michel (dir.), Dictionnaire de poésie de Baudelaire à nos jours, PUF, 2001, 896 p.
FOURCAUT Laurent, Lectures de la poésie française moderne et contemporaine, A. Colin, « 128 », 2005, 128 p.
MARTIN Marie-Claire, MARTIN Serge, Les Poésies, l’école, PUF, 1997, 249 p.
SIMÉON Jean-Pierre, CLAVELOUX Nicole, GALERON Henri, Aïe ! un poète, CNDP (Autres), Mars et Mercure, 2003, 56 p.
Séminaire 2 : le récit et ses composantes : Le personnageResponsableXavier BOURDENET, MC 9° sectionContenu :
Le séminaire envisagera cette composante essentielle du récit qu’est le personnage. Les diverses méthodes d’approche du personnage seront précisées. On abordera les questions de :
la construction textuelle du personnage, en analysant comment elle est conditionnée par des contraintes génériques,
la typologie des personnages (personnages principaux, personnages secondaires, etc.) en envisageant tout particulièrement le statut du « héros »,
du système de valeurs du récit dont les personnages sont les plus évidentes « incarnations » textuelles.
Le corpus de travail, constitué d’une sélection de récits à destination de la jeunesse, sera précisé en début d’année. Bibliographie indicative
L’Analyse structurale du récit, Seuil, coll. « Points Essais », 1981.
Eco Umberto , De Superman au surhomme, Grasset, 1983.
Glaudes Pierre et Reuter Yves , Personnage et didactique du récit, Metz, Université de Metz, coll. « Didactique des textes », 1996.
Hamon Philippe « Pour un statut sémiologique du personnage », dans Poétique du récit, Seuil, coll. « Points », 1977.
Hamon Philippe Texte et idéologie, PUF, coll. « Quadrige », 1984 [« Héros, héraut, hiérarchie », « Personnage et évaluation »].
Le Personnage, textes choisis et présentés par Christine Montalbetti, GF-Corpus, 2003.
Personnage et histoire littéraire, actes du colloque de Toulouse (mai 1990), textes réunis par P. Glaudes et Y. Reuter, PU du Mirail, 1991.
Le Personnage dans les récits, dir. Y. Reuter, CRDP Clermont-Ferrand, 1988.
Jouve, Vincent L’Effet-personnage dans le roman, PUF, coll. « Écriture », 1992Séminaire  3 : Étude comparée d’œuvres littéraires de jeunesse dans les espaces francophones et européens.ResponsableAntony SORON, MC HDR 9° sectionBibliographie indicative

Jean FOUCAULT, Michel MANSON, Luc PINHAS (dir.), L’édition de jeunesse francophone face à la mondialisation, L'Harmattan, collection « Références critiques en littérature d’enfance et de jeunesse », 2010.
Séminaire  4 : Histoire des textes destinés aux enfants, de leurs usages. Méthodologie de la rechercheResponsableMartine Jey, MC 9e sectionContenu :
Le travail sur les questions abordées au premier semestre sera continué (voir semestre 1).

Ce séminaire vise à guider les étudiants dans le travail de recherche (élaboration d’une problématique, constitution de corpus, bibliographie…).
On organisera lecture et travail en commun de textes historiques, historiographiques ainsi que de textes destinés aux enfants. 


Séminaires du 3°semestre UE6 Initiation à la rechercheHoraire25 hECTS2Séminaire  1 : Formes et enjeux des pratiques de la poésie à l’écoleResponsableLaurent Fourcaut, PU 9°sectionÉvaluation
Exposé présentant un des ouvrages de référence indiqués dans la bibliographie de début d’année.

Contenu :
On présentera quelques procédures pédagogiques pour faire découvrir, lire, pratiquer la poésie dans l’ensemble des cycles de l’école primaire. Sur le principe de l’écriture « à la manière de », les modèles étant soit formels (haïkus, poèmes fondés sur l’anaphore, etc.), soit thématiques (l’école, l’arbre, le souvenir, etc.), on montrera tout l’intérêt du passage de la lecture à l’écriture de poèmes. On insistera sur l’enjeu considérable de cette pratique régulière de la poésie à l’école, notamment auprès d’élèves en difficulté.

Bibliographie :

DEBREUILLE Jean-Yves (dir.), Enseigner la poésie ? Presses Universitaires de Lyon, « IUFM », 1995, 170 p.
MARTIN Marie-Claire, MARTIN Serge, Les Poèmes à l’école : une anthologie, Bertrand-Lacoste, 1997, 412 p.
ESPITALLIER Jean-Michel, Sac à dos. Une anthologie de poésie contemporaine pour lecteurs en herbe, éd. Le Mot et le Reste, « Écrits », 2009, 286 p.
Séminaire 2 : Le récit à l’école : enjeux didactiquesResponsableXavier BOURDENET, MC 9° sectionÉvaluation
Présentation orale d’un des ouvrages de référence indiqués dans la bibliographie de début d’année. Contenu :
Le séminaire abordera les diverses modalités de lecture du récit en classe. Il présentera quelques travaux récents de didactique de la littérature et analysera quelques dispositifs pédagogiques autour du récit dans l’ensemble des cycles de l’école primaire. Il reviendra notamment sur la question de l’ainsi nommée « lecture littéraire », de ses présupposés et de ses implications dans le cadre des apprentissages à l’école primaire. Bibliographie indicative
Boutevin Christine et Richard-Principalli, Patricia Dictionnaire de la littérature de jeunesse à l’usage des professeurs des écoles, Vuibert, 2008.
Bruno Pierre, Butlen Max, David Jacques et Martin, Serge Enseigner la littérature de jeunesse, Armand Colin, 2008.
Poslaniec, Christian Pratique de la littérature de jeunesse à l’école, Hachette éducation, 2003.
Tauveron, Catherine Lire la littérature à l’école. Pourquoi et comment conduire cet apprentissage spécifique ? De la Grande Section à la Maternelle, Hatier Pédagogie, 2002.
Tsimbidy, Myriam Enseigner la littérature de jeunesse, PU du Mirail, 2008
Séminaire  3 : Didactique de la littérature de jeunesse dans les pays francophones et européens.ResponsableAntony SORON, MC HDR 9° sectionContenu :
Il s’agira d’analyser, selon une approche comparée, les modalités de lecture de la littérature de jeunesse dans les classes francophones et européennes.

Webographie indicative :
Education et francophonie : La recherche en littérature de jeunesse HYPERLINK "http://www.acelf.ca/c/revue/revuehtml/24-12/chouinar.html"http://www.acelf.ca/c/revue/revuehtml/24-12/chouinar.html

EduTIC Mauricie : didactique du français, la littérature pour la jeunesse HYPERLINK "http://www2.uqtr.ca/hee/site_1/index.php?no_fiche=3299"http://www2.uqtr.ca/hee/site_1/index.php?no_fiche=3299 (Corpus de documents sur la littérature pour la jeunesse québécoise)

Institut international Charles Perrault HYPERLINK "http://www.institutperrault.org/"http://www.institutperrault.org/ (présentation des enjeux de la littérature de jeunesse)Séminaire  4 : Lectures, lecteurs, lectoratResponsableMartine JEY, MC 9°section
Évaluation
Contrôle continu.
Les étudiants présenteront des analyses de documents
Contenu :
Au cours de ce séminaire on travaillera sur trois axes :
Histoire de l’apprentissage de la lecture et évolution des pratiques scolaires de lecture.
Évolution des représentations de l’enfant lecteur
Évolution des pratiques sociales en matière de lecture

Ces trois axes, différents par leur objet, leurs approches, les problématiques qu’ils engagent, serviront de base à une réflexion sur la lecture comme pratique sociale.
Bibliographie indicative

Aragon, Sandrine, « Pour une rhétorique de la lecture féminine : évolution des images de lectrices dans les fictions françaises du xviie au xixe siècle » in Brouard-Arends (dir.), Lectrices d’Ancien Régime, PUR, Interférences, 2003, pp 455-472.
Chartier, Anne-Marie, L’école et la lecture obligatoire. Histoire et paradoxes des pratiques d’enseignement de la lecture, Retz, 2007.
Chartier Anne-Marie, Hébrard Jean, Discours sur la lecture, (1880-2000), BPI-Fayard, réédit. 2000.
Culture, texte et jeune lecteur, Actes du Xe Congrès de l’International Research Society for Children’s littérature, Paris, 1991, publié avec le concours du centre national des Lettres, Presses universitaires de Nancy, présentation de Jean Perrot.
Gestin, Daniel, Scènes de lecture, le jeune lecteur en France dans la première moitié du xixe siècle, PUR, 1998.
Poulain, M. (dir.), Pour une sociologie de la lecture. Lectures et lecteurs dans la France contemporaine, Paris, Cercle de la librairie, « Bibliothèques », 1988.
Souchard, M, Saint-Jacques, D, Viala, A (dir.), Les jeunes. Pratiques culturelles et engagement collectif, Actes de colloque, Belfort, 1996.

Séminaires du 4° semestre UE6 Initiation à la rechercheHoraire25 hECTS2Séminaire  1 : Écrire et faire écrire de la poésie. Lieux de diffusion et de pratiques de la poésieResponsableLaurent Fourcaut, PU 9°sectionÉvaluation 
Compte rendu critique d’un des événements ou d’une des rencontres organisés dans le cadre du séminaire
Contenu :
On s’intéressera au passage de l’écriture poétique à diverses formes de performance : dans la classe, dans l’école, éventuellement dans un cadre autre.
On rencontrera des poètes s’adressant à de jeunes lecteurs. On pourra assister à telles de leurs lectures dans des classes.
On s’attachera également aux ressources pédagogiques et éducatives qu’offre le slam de poésie. On découvrira l’histoire, les formes, les lieux, les objectifs du slam. On verra comment organiser des scènes de slam dans le cadre solaire : fêtes de fin d’année, mais aussi en dehors : tournois, festivals…
On se rendra sur des lieux de slam, on assistera à des scènes, à des tournois scolaires.
On enquêtera enfin sur les lieux de diffusion de la poésie : maisons d’édition, bibliothèques, marchés de la poésie, salon du livre pour la jeunesse…Bibliographie indicative

JOLIBERT Josette, SRAIKI Christine (dir.), Former des enfants lecteurs et producteurs de poèmes, Hachette, 1992, 143 p.
DUFAYET Pierre, Poèmes à entendre et à créer avec les 5-6 ans, Nathan, 1996, 48 p.
COZ Michel, LECLEC’H Janine, LUCAS Jean-Claude, Poésies du monde pour l’élève : anthologie de poésies et jeux poétiques : cycle 2 cycle 3, Hachette, 2000, 271 p.
FOURCAUT Laurent, en collaboration avec Catherine Duval et Pilote le Hot, 20 ateliers de slam poésie. De l’écriture poétique à la performance, Retz, « Pédagogie pratique », 2008, 224 p.
BOUVAIST Jean-Marie, Les enjeux de l'édition-jeunesse à la veille de 1992. Création, production, diffusion, Montreuil : Salon du livre de jeunesse, 1990,118 p.

Webographie indicative :

HYPERLINK "http://www.poezibao.typepad.com/"http://www.poezibao.typepad.com/ (Poezibao, principal site dédié à la poésie contemporaine)
http://HYPERLINK "http://www.salon-livre-presse-jeunesse.net/"www.salon-livre-presse-jeunesse.net/ (Salon du livre jeunesse de Montreuil)
Séminaire 2 :  Le récit : de la création à la transmission. Les circuits de la diffusionResponsableXavier BOURDENET, MC 9°sectionÉvaluation
Compte-rendu critique d’une des rencontres organisées lors du séminaireContenu :
Le séminaire sera consacré aux diverses étapes de la création, de la diffusion et de la réception du récit à destination de la jeunesse. Il comprendra des rencontres avec des auteurs de récits pour la jeunesse, des éditeurs spécialisés dans ce secteur et des conteurs professionnels.
Webographie indicative

HYPERLINK "http://www.ricochet-jeunes.org/"www.ricochet-jeunes.org
HYPERLINK "http://www.crdp.ac-grenoble.fr/doc/litt_jeun/sites"www.crdp.ac-grenoble.fr/doc/litt_jeun/sitesSéminaire  3 : Transposition de la littérature de jeunesse au travers de différents médias artistiques dans les pays francophones et européens.ResponsableAntony SORON, MC HDR 9° sectionContenu :
Il s’agira de comprendre comment vit et évolue la littérature de jeunesse en fonction des transpositions artistiques dont elle bénéficie, notamment cinématographiques et théâtrales.
Webographie indicative

Institut international Charles Perrault HYPERLINK "http://www.institutperrault.org/"http://www.institutperrault.org/ (présentation des enjeux de la littérature de jeunesse)
Séminaire  4 : Bibliothèques, éditions, diffusionResponsableMartine JEY, MC 9° sectionÉvaluation
Contrôle continu
Présentation orale d’une lecture
Contenu :
Ce séminaire sera organisé en commun avec les autres responsables de l’option A du parcours.
Le séminaire s’intéressera aussi aux lieux et aux milieux des professionnels du livre pour enfants.
On s’interrogera sur les relations qu’entretiennent ces lieux et milieux et les représentations ou conceptions de l’enfance qu’ils construisent.
Bibliographie indicative
Dinclaux Marie et Vosgin, Jean-Pierre Bibliothèques. Enfances et jeunes lecteurs, IUT Michel Montaigne, Filière Bibliothèque, Bordeaux 3.
Bouvaist, Jean-Marie, Les enjeux de l’édition de jeunesse. Création, production, diffusion. Paris : Salon du livre de jeunesse, 1990.
Chamboredon, J.C., Fabiani, J-L., « Les albums pour enfants, le champ de l’édition et les définitions sociales de l’enfance », in Actes de la recherche en sciences sociales, n°s 13 et 14, 1977.
Gil, Stéphanie, Evolution du monde de l’édition enfantine (1875-1914), Paris : École nationale des Chartes, 1997.
Mollier, Jean-Yves (dir), Le commerce de la librairie en France au XIXe (1789-1914), I.M.E.C. Éditions, Éditions de la maison des Sciences de l’homme.
Weis Hélène, Les bibliothèques pour enfants entre 1945 et 1975. Modèles et modélisation d’une culture pour l’enfance, préface de Martine Poulain, Édition du cercle de la Librairie.

Parcours 2 : Médiation culturelle, artistique et littéraire à l’intention de la jeunesse

Option B : Arts et jeune public

Responsable de l’option : Claudine Grossir, MC 9e section.

Capacité d’accueil : 60 
Cette option B du Parcours 2 est accessible à l’ensemble des étudiants inscrits au Master « Métiers de l’enseignement et de la formation » quelle que soit la discipline de la licence obtenue.

Objectifs spécifiques :
Cette option réunit plusieurs champs disciplinaires (Arts Visuels, Musique, Littérature) autour de la connaissance des arts, de la création artistique, de la transmission des savoirs et de la médiation culturelle. Elle offre la possibilité aux étudiants de s’engager dans une réflexion active (recherche et expérimentation) sur ces questions abordées de façon transversale à partir de ces trois domaines.
Chacune des disciplines concernées étant fortement engagée dans une culture active de partenariat avec des institutions culturelles, cette option est destinée à offrir les outils nécessaires à une connaissance approfondie des enjeux et des stratégies indispensables à la pratique de collaborations fructueuses en direction du jeune public.

Compétences visées :
- Apprendre à rencontrer les œuvres pour mieux les transmettre
- S’engager dans des ateliers pratiques pour acquérir des techniques de transmission
- Savoir exploiter des ressources patrimoniales
- Acquérir une connaissance des lieux et des interlocuteurs indispensables
- Engager et construire des partenariats culturels

Modalités
La transversalité n’exclut pas la spécialisation. Un étudiant inscrit à cette option bénéficie de l’approche transversale de l’enseignement de spécialisation (cours) et y approfondit la dimension pratique du domaine de son choix (ateliers). De même l’initiation à la recherche se fait dans un des trois domaines (le même que celui choisi en atelier).

UE 5 Enseignements de spécialisation (2 ECTS/semestre)Responsable : Philippe Coubetergues, agrégé d’arts plastiquesS1Découverte des formes et des langages artistiques : à la rencontre de l’œuvrePhilippe CoubeterguesS2Patrimoines artistiques et création Philippe CoubeterguesS3Transmission et médiation artistiquePhilippe CoubeterguesS4Élaborer un projet de partenariat pour transmettre, médiatiser et créerPhilippe Coubetergues

UE6  Séminaires d’initiation à la recherche semestreIntitulé des séminairesResponsable (s) :S1Analyser une œuvre : approches pluriellesArts plastiquesMélanie Perrier, MC 18° section
Centre d’Études et de Recherches en Arts Plastiques EA 2479 - Paris IMusiqueFrançois Madurell, MC-HDR 18° section Université Paris IV-Sorbonne
François Giroux, agrégé de Musique, Docteur
Observatoire Musical Français ThéâtreClaudine Grossir, MC 9° section
Laboratoire Littérature, Idéologies, Représentations au XVIIIe et XIXe siècles UMR 5611 - Lyon 2-CNRSS2L’événement artistique : l’œuvre dans son contexteArts plastiquesMélanie Perrier, MC 18° section
Centre d’Études et de Recherches en Arts Plastiques EA 2479 - Paris IMusiqueFrançois Madurell, MC-HDR 18° section Université Paris IV-Sorbonne
François Giroux, agrégé de Musique, Docteur
Observatoire Musical Français ThéâtreClaudine Grossir, MC 9° section
Laboratoire Littérature, Idéologies, Représentations au XVIIIe et XIXe siècles UMR 5611 - Lyon 2-CNRSS3Recherche et innovation en didactique des artsArts plastiquesMélanie Perrier, MC 18° section
Centre d’Études et de Recherches en Arts Plastiques EA 2479 - Paris IMusiqueFrançois Madurell, MC-HDR 18° section Université Paris IV-Sorbonne
François Giroux, agrégé de Musique, Docteur
Observatoire Musical Français ThéâtreClaudine Grossir, MC 9° section
Laboratoire Littérature, Idéologies, Représentations au XVIIIe et XIXe siècles UMR 5611 - Lyon 2-CNRSS4Arts et société : les enjeux d’une médiation à l’intention du jeune publicArts plastiquesMélanie Perrier, MC 18° section
Centre d’Études et de Recherches en Arts Plastiques EA 2479 - Paris IMusiqueFrançois Madurell, MC-HDR 18° section Université Paris IV-Sorbonne
François Giroux, agrégé de Musique, Docteur
Observatoire Musical Français ThéâtreClaudine Grossir, MC 9° section
Laboratoire Littérature, Idéologies, Représentations au XVIIIe et XIXe siècles UMR 5611 - Lyon 2-CNRS


Stages spécifiques Stages dans des Structures partenaires (Musée, Centre d’art, Opéra, Théâtre)
Stages dans des structures parascolaires (associations, ville de Paris)


Descriptif des enseignements

Semestre 1 - UE5 Spécialisation Découverte des formes et des langages artistiques : à la rencontre de l’œuvre ResponsablePhilippe CoubeterguesHoraire20 h (Cours de tronc commun : 10h – Atelier de pratique artistique : 10h)ECTS2Évaluation : Contrôle continuContenu du Cours (tronc commun) 

Les caractéristiques des langages picturaux, musicaux, théâtraux.
Notions d’esthétique dans les trois domaines
Découverte et analyse d’œuvres artistiques. Contenu des Ateliers
au choix de l’étudiant : Arts Visuels ou Musique ou Théâtre 
. Initiation à la pratique artistique en relation avec les contenus du cours.Bibliographie indicative
Patrice Pavis, Dictionnaire du théâtre. Termes et concepts de l’analyse théâtrale. Dunod, 1996
Michel Corvin, Dictionnaire encyclopédique du théâtre, Bordas, 1995
Michels Ulrich, Guide Illustré de la musique, vol. 1 et 2, Paris, Fayard, 2000
Stephen Mc Adams : Penser les sons, psychologie cognitive de l'audition, Paris, PUF,1994
Etienne Souriau, Vocabulaire d’esthétique, PUF, 1990
Florence de Mèredieu, Histoire matérielle et immatérielle de l’art moderne, 1994, Bordas
Na Nathalie Collantes, Julie Salgues, On danse ? , Autrement Junior, 2008
L’art chorégraphique, TDC et TDC école, Sceren, CNDP, 15 janvier 2010, n° 988
Henryk Jurkowski, METAMORPHOSES La marionnette au XXe siècle, Ed. institut international de la Marionnette/ L’entretemps 2008




Semestre 2 - UE5 Spécialisation Patrimoines artistiques et création ResponsablePhilippe CoubeterguesHoraire20 heures (Cours de tronc commun : 10h – Atelier de pratique artistique : 10h)ECTS2Évaluation : Contrôle continuContenu du Cours (tronc commun) 
Approche historique des arts
Étude et mise en réseau d’œuvres patrimoniales passées et actuellesContenu des Ateliers : au choix Arts Visuels, Musique ou Théâtre 
Initiation à la pratique artistique en relation avec les contenus du cours.Bibliographie indicative
Alain Viala, Histoire du théâtre, PUF « Que sais-je ?», 2005
Bernard Sallé, Histoire du théâtre, éd. Théâtrales, 1990
Musiques, une encyclopédie pour le XXIe siècle, sous la direction de Jean-Jacques Nattiez, Actes Sud – Cité de la musique, 2007
Qu’est-ce que la sculpture moderne ? 1986, Centre George Pompidou,
C’est quoi le patrimoine ? Autrement Junior, 2004



Semestre 3 - UE5 Spécialisation Transmission et médiation artistiqueResponsablePhilippe CoubeterguesHoraire20 heures (Cours de tronc commun : 10h – Atelier de pratique artistique : 10h)ECTS2Évaluation : Contrôle continuContenu du Cours (tronc commun)
Enjeux de la pratique artistique à l’école.
Méthodologie des enseignements artistiques.Contenu des Ateliers : au choix Arts Visuels, Musique ou Théâtre 
Initiation à la pratique artistique en relation avec les contenus du cours.Bibliographie indicative
Beauchamp Hélène et Belleau Pascal, Introduction aux textes du théâtre jeune public, Outremont : Logiques, « Théories et pratiques de l’enseignement », 2000
Droit Roger-Pol , L’art est-il une connaissance ? 1993, Le Monde Editions
Gaillot, Pierre-André Arts plastiques : éléments d’une didactique-critique, 1990, PUF
Mialaret Jean-Pierre, Explorations musicales instrumentales chez le jeune enfant, Paris, PUF 1997
Page, Christine Pratiques du théâtre, CNDP-Hachette éduction, 1998
Wittkover, Rudolf Qu’est-ce que la sculpture ? 1977, Macula


Semestre 4 - UE5 Spécialisation Élaborer un projet de partenariat pour transmettre, médiatiser et créerResponsablePhilippe CoubeterguesHoraire20 heuresECTS2Évaluation : Contrôle continu Contenu du Cours (tronc commun)
Connaître les différents partenaires artistiques et leurs ressources pédagogiques
Connaître les différents modèles de partenariat. . Apprendre à travailler en équipe avec des partenaires Contenu des Ateliers : au choix Arts Visuels, Musique ou Théâtre 
Initiation à la pratique artistique en relation avec les contenus du cours.Bibliographie indicative
Dupin Marc-Olivier , Ecoutez, c’est très simple… Pour une autre éducation musicale, Tsipka Dripka, Paris, 2007
Hennion Antoine, La passion musicale, une sociologie de la médiation, Paris, Métaillé, 2007
Goodman Nelson , Langages de l’art, 1990, Editions Jacqueline Chambon
Morin Nicole & Guitton Michèle, La pratique de l’exposition, Éd. Scéren / CRDP Poitou-Charentes, 2006.
Zay D. , Enseignants et partenaires de l’école. Démarches et instruments pour travailler ensemble, Paris INRP et Bruxelles, De Boeck, coll. Pédagogie et développement, 1994




Séminaires du 1° semestre UE6 Initiation à la recherche :
Analyser une œuvre : approches pluriellesHoraire25 hECTS3Évaluation :
Présentation d’un projet de travail d’étude et de rechercheSéminaire  1 Arts PlastiquesResponsableMélanie Perrier MC 18° section
Contenu :
En lien avec les ateliers et l’UE5, ce séminaire proposera les premiers ancrages et outils théoriques autour des approches et analyses multiples des formes artistiques. Les problématiques œuvre / spectateur, praxis / technè, corps / matériau, geste / trace seront tout particulièrement travaillés.
Bibliographie indicative

Gombrich Ernst, Histoire de l’art, Ed. Phaidon Press 2006
Jauss H, Pour une esthétique de la réception, Gallimard, coll. Tel, 1990
Lagoutte D.(sous la dir.) Les arts plastiques; contenus, enjeux et finalités, Paris: Armand Colin.1995
L'art chorégraphique , TDC école, n° 50, 2010, SCEREN
Pavis Patrice, L'Analyse des spectacles, Paris, Armand Colin, 2005
Séminaire  2 MusiqueResponsableFrançois Madurell MC HDR18° section – François Giroux Prag docteur qualifié en 18° section
Contenu :
Esthétique et techniques, analyse des langages musicaux, organisation du temps, geste et structure, l’œuvre et sa réception : des outils pour rencontrer les œuvres et parler de la musique.
Bibliographie indicative

Musiques, une encyclopédie pour le XXIe siècle, sous la direction de Jean-Jacques Nattiez, Actes Sud – Cité de la musique, 2007
Michels Ulrich, Guide Illustré de la musique, vol. 1 et 2, Paris, Fayard, 2000
Stephen Mc Adams : Penser les sons, psychologie cognitive de l'audition, Paris, PUF,1994
De bouche à oreilles, Rencontres avec des musiciens qui savent rendre accessibles à tout public les œuvres qu’ils interprètent ou qu’ils ont composées, DVD, livret d’accompagnement, 68 p., Scérén-Cndp, 2004
Séminaire  3 ThéâtreResponsableClaudine Grossir MC 9° section
Contenu :
Le texte et les textes de théâtre ; l’espace de la représentation dans le texte théâtral ; les genres au théâtre ; esthétique théâtrale : du texte à la scène.
Bibliographie indicative

Anne Ubersfeld, Lire le théâtre, Belin, 1996
Jean-Pierre Ryngaert, Introduction à l’analyse du théâtre, Dunod, 1991
André Helbo, J.Dines Johansen, Patrice Pavis, Anne Ubersfeld, Théâtre Modes d’approche, Méridiens Klincksieck éd. Labor, Bruxelles 1987
Patrice Pavis, Dictionnaire du théâtre. Termes et concepts de l’analyse théâtrale. Dunod, 1996





Séminaires du 2° semestre - UE6 Initiation à la recherche :
L’événement artistique : l’œuvre dans son contexteHoraire25 hECTS12Évaluation :
Production d’un mémoire de Travail d’Étude et de Recherche et soutenanceSéminaire  1 Arts plastiques
ResponsableMélanie Perrier MC 18°
Contenu :
Ce séminaire s’intéressera à l’étude des questions d’espaces : Espaces de création, de production, d’exposition, de présentation, de site, de collection, de conservation. Il nous permettra ainsi de nous attarder sur ce qui fait « événement » dans l’œuvre d’art et mieux comprendre ses différents registres de présentation à travers un corpus d’œuvres à constituer.
Bibliographie indicative
Oeuvres et lieux : Essais et documents, Dir. Anne-Marie Charbonneaux, Ed ; Flammarion, 2002
Claude Reyt, Le musée de classe, une ouverture sur l’imaginaire, Armand Colin, Paris, 1988.
Emmanuel Wallon, Le cirque au risque de l’art, Ed. Actes Sud.Collection Papiers, 2002.
Sylvie Clydière & Alix de Morant, Extérieur danse, Ed. Entretemps, 2009
Séminaire  2 MusiqueResponsableFrançois Madurell MC HDR18° section
François Giroux agrégé de musique, docteur
Contenu :
et société – Traditions orales et écrites – Musique et histoire – Musique et poésie – Musique et écriture – Création et réception – Etude et réalisation de corpus.
Bibliographie indicative

Musiques, une encyclopédie pour le XXIe siècle, sous la direction de Jean-Jacques Nattiez, Actes Sud – Cité de la musique, 2007.
Antoine Hennion, La passion musicale, une sociologie de la médiation, Paris, Métaillé, 2007
Michels Ulrich, Guide Illustré de la musique, vol. 1 et 2, Paris, Fayard, 2000
Isabelle Lamorthe, Enseigner la musique à l’école, Hachette, Paris, 2006
Séminaire  3 Théâtre
ResponsableClaudine Grossir MC 9°
Contenu :
Les lieux du théâtre et leur architecture.
Mise en scène, scénographie et jeu d’acteur : perspectives théorique, historique et esthétique.
Le rôle du spectateur
Bibliographie indicative

Diderot, Paradoxe sur le comédien
Bertold Brecht, Petit organon pour le théâtre, L’Arche, 1963-78
Anne Ubersfeld, L’école du spectateur, Lire le théâtre 2, Belin, 1996
Stanislavski, La construction du personnage, éd. Pygmalion/Gérard Watelet, 1984
Marie-Claude Hubert, Histoire de la scène occidentale de l’Antiquité à nos jours, A. Colin, coll. Cursus, 1992



Séminaires du 3° semestre - UE6 Initiation à la recherche
Recherche et innovation en didactique des artsHoraire25 hECTS2Évaluation
Présentation d’un projet didactique dans le prolongement du Travail d’Étude et de Recherche Séminaire  1 Arts plastiquesResponsableMélanie Perrier, MC 18e
Contenu :
À partir des contenus et outils déjà traversés, ce séminaire abordera la question plus spécifique de l’enseignement de l’art. Des écoles d’art à l’art à l’école, nous reviendrons sur les principales théories didactiques et les différentes relations en jeu dans l’acte de transmettre et de faire faire.
Bibliographie indicative

Bernard-André GAILLOT Arts plastiques, éléments d’une didactique critique, Paris, Ed.PUF, 1997
Peut-on enseigner l’art, Ed. ENSBA, 2004
L'art à l'école, CNDP / Beaux-Arts, 2001.
Claude Reyt, Les activités plastiques, coll. pratique pédagogique, Paris, Ed. Armand Colin, 1992
T Perez et A Thomas, Danser les arts CRDP Pays de la Loire, 2001Séminaire  2 MusiqueResponsablesFrançois Madurell MC HDR18° section
François Giroux agrégé de musique, docteur
Contenu :
Transmettre la musique – Enseigner avec et par la musique – Didactique de la musique.
Bibliographie indicative

Isabelle Lamorthe, Enseigner la musique à l’école, Hachette, Paris, 2006
Marc-Olivier Dupin, Ecoutez, c’est très simple… Pour une autre éducation musicale, Tsipka Dripka, Paris, 2007
Müh Roger Grosléziat Chantal., Écouter autrement, Premiers repères sonores à l’école maternelle, Nathan, CRDP de l’Académie de Paris, Paris, Nathan, 2005
Agosti-Gherban Cristina & Rapp-Hess Christina., L’enfant, le monde sonore et la musique, Paris, P. U. F., 1986
Mialaret Jean-Pierre, Explorations musicales instrumentales chez le jeune enfant, Paris, Presses Universitaires de France, 1997
Séminaire  3 ThéâtreResponsableClaudine Grossir MC 9°Contenu :
Enseigner les arts de la scène : les pratiques théâtrales à l’école.
Les enjeux de l’enseignement du théâtre.
Expression dramatique, jeu dramatique, art dramatique.
Conduire un atelier de jeu, un atelier d’écriture.
Fréquentation des théâtres et pratiques de spectateurs.
Bibliographie indicative

Jean-Pierre Ryngaert, Jouer, représenter, Cédic 1985 ; Le jeu dramatique en milieu scolaire, coll. Pratiques pédagogiques, De Boeck, 1996
Sophie Balazard, Elisabeth Gentet-Ravasco, Le théâtre à l’école, Hachette éducation 2003
Augusto Boal, Jeux pour acteurs et non-acteurs, La Découverte (nouvelle édition), 2004.
Héril A., 60 exercices d’entraînement au théâtre : Tome 2, Retz, « Expression théâtrale », 2005

Séminaires du 4° semestre - UE6 Initiation à la recherche
Arts et société : les enjeux d’une médiation à l’intention du jeune publicHoraire25 hECTS2Évaluation :
Présentation du projet didactique dans le cadre d’un partenariat. Séminaire  1 Arts plastiquesResponsableMélanie Perrier MC 18° section
Contenu :
À travers des approches innovantes des œuvres d’art (pratiques, orales, écrites), nous ménerons une réflexion sur le caractère éducatif des différentes formes de médiation en contact direct avec les œuvres (dimension pluridisciplinaire, compétences / connaissances mises en jeu). Nous tenterons ensuite d’envisager ces approches en lien et partenariat avec des structures culturelles.
Bibliographie indicative

Magali Chanteux, Dictionnaire encyclopédique de l’éducation et de la formation, Paris, Nathan Université,1994
Philippe Meirieu, Apprendre… oui mais comment ?, collection « Pédagogies », Paris, Ed.ESF,1999
Autrement L’Art pour quoi faire, à l’école, dans nos vies, une étincelle, n° 195,2000, « Mutations».
Alain Saey & Pascale Monziols Apprendre avec les œuvres d’art, 60 activités transdisciplinaires, Ed. Retz, 2006Séminaire  2 MusiqueResponsablesFrançois Madurell MC HDR18° section
François Giroux agrégé de musique, docteur
Contenu :
Médiation de la musique et enseignement. Enjeux du partenariat avec des institutions musicales. Les relais institutionnels et éducatifs. Mise en œuvre d’actions de partenariat.
Bibliographie indicative

Musiques, une encyclopédie pour le XXIe siècle, sous la direction de Jean-Jacques Nattiez, Actes Sud – Cité de la musique, 2007
Dupin Marc-Olivier, Ecoutez, c’est très simple… Pour une autre éducation musicale Tsipka Dripka, Paris, 2007
Macian Marie-Pierre, Prêtez l’oreille ! Livre blanc des actions éducatives des orchestres, La Documentation Française, Paris 2003
Antoine Hennion, La passion musicale, une sociologie de la médiation, Paris, Métaillé, 2007
Séminaire  3 ThéâtreResponsableClaudine Grossir MC 9°
Contenu :

Médiation et enseignement : enjeux du partenariat avec des institutions culturelles.
Sociologie du théâtre et de ses publics.
Les structures éducatives au sein des théâtres : ressources, fonctionnement.
Le partenariat : mode d’emploi.
Bibliographie indicative

Roger Bastide, Art et société, Payot « Bibliothèque scientifique », 1977
Pierre Bourdieu, La Distinction. Critique sociale du jugement, éd. Minuit « Le sens commun », 1979
Laurent Creton, Michael Palmer et Jean-Pierre Sarrazac, Arts du spectacle, métiers et industries culturelles : penser la généalogie, Presses universitaires de la Sorbonne, 2005
D. Zay, Enseignants et partenaires de l’école. Démarches et instruments pour travailler ensemble, Paris INRP et Bruxelles, De Boeck, coll. Pédagogie et développement, 1994





Parcours 2 : Médiation culturelle, artistique et littéraire à l’intention de la jeunesse

Option C : les territoires urbains


Capacité d’accueil : 30

Laboratoire d’adossement : Laboratoire E.I.R.E.S.T. (Équipe Interdisciplinaire de Recherche Sur le Tourisme) - Université Paris1 - Panthéon-Sorbonne

Objectifs spécifiques :

L’option « Territoires urbains » permet d’acquérir des connaissances sur l’organisation, le fonctionnement et l’aménagement des territoires urbains : il s’agira de comprendre ce qui aujourd’hui « fait la ville » de sa conception jusqu’à son appropriation par les habitants, voire les visiteurs. Du quartier à la métropole de rang mondial, toutes les échelles seront sollicitées pour appréhender la pluralité et la complexité des territoires urbains et de leur gouvernance. La géographie est une discipline privilégiée au sein de cette option mais l’histoire, l’instruction civique, les arts visuels ou encore la philosophie et la sociologie apportent des regards croisés qui préparent les futurs professeurs des écoles à la polyvalence.
Cette option permet également de découvrir comment les acteurs des territoires urbains communiquent auprès de la jeunesse dans une perspective d’éducation à la citoyenneté. Cette option contribue ainsi à la découverte d’autres débouchés professionnels possibles au sein des collectivités territoriales, des associations, des institutions culturelles et des institutions s’occupant des questions de développement durable et d’urbanisme.

Compétences visées :

- Concevoir des dispositifs pédagogiques disciplinaires et interdisciplinaires en rapport avec les territoires urbains.
- Concevoir et exploiter des parcours urbains à destination de la jeunesse.
- Savoir chercher, sélectionner, produire et exploiter des ressources sur les territoires urbains de proximité.
- Savoir utiliser les TICE en géographie.



UE 5 Enseignements de spécialisation (2 ECTS/semestre)Responsable : Alexandra Baudinault, PRAG géographieS1La ville, espace aménagé.Alexandra Baudinault
S2La ville : espace rêvé et espace contesté. Mythes, utopies, critiques, polémiques d’hier et d’aujourd’hui. Bertrand PlevenS3Le patrimoine urbain : les traces historiques de la ville entre muséification et renouveauKarine Ramondy Certifiée d’histoire-géographie bi-admissible S4La ville, espace durable ?Alexandra Baudinault 


UE6  Séminaires d’initiation à la recherche (19 ECTS dont TER)
(ces séminaires sont proposés pour l’option 3 et pour l’option 4)SemestreIntitulé des séminairesResponsable (s) :S1Épistémologie et enjeux contemporains de la géographie urbaine.Edith Fagnoni MC 23°
Alexandra BaudinaultLe genre en Histoire (Construction culturelle des sexes) Découverte du champ et du thème.Georges Sidéris MC 22°Le culturel, enjeux épistémologiques et historiographiques en histoire et géographie.Michèle VIROL MC HDR 22°
S2Penser les villes : approche différenciée des territoires urbains. Gilles FUMEY PU 23°UMR 8185 CNRS
Alexandra BaudinaultL’image dans tous ses états (image fixe, animée, détournée, instrumentalisée, dupliquée, patrimoniale, mondiale…).Françoise DARTOIS MC 22°
Karine Ramondy Certifiée d’histoire-géographie bi-admissible S3Villes : images, imaginaires, marketing urbain et enseignement.Gilles FUMEY PU 23°UMR 8185 CNRS
Bertrand PLEVENPatrimoines, mémoires, musées au carrefour de l’Histoire et de la Géographie.Michèle VIROL MC HDR 22°
Édith FAGNONI MC 23°S4Habiter la ville : projets, stratégies, usages, conflits à différentes échelles.Édith Fagnoni MC 23°
Alexandra BaudinaultÉduquer par les médias et les musées ou/et aux médias et musées. Françoise DARTOIS MC 22°
Valérie SCHAFER, agrégée d’histoire

Stages spécifiques Stages en école, mairie, collectivités territoriales, auprès des partenaires associatifs et acteurs locaux de la ville de Paris, intervenants des classes-patrimoine.


Descriptif des enseignements


S1 - UE5 SpécialisationLa ville, espace aménagéResponsableAlexandra BaudinaultHoraire20 hECTS2Évaluation

Contrôle continuContenu
Une approche du quartier à la métropole est proposée à travers l’étude des territoires, des acteurs et de la notion de gouvernance. Tous les acteurs politiques, sociaux et économiques de l’aménagement urbain seront envisagés : conseils de quartier, associations de quartier, collectivités territoriales…Le problème des transports sera envisagé en partenariat avec le STIF. Des études de terrain dans des quartiers récemment réaménagés ou en cours de réaménagement (ZAC Clichy-Batignolles, Paris Nord Est, Ilot Bréguet, Paris Rive Gauche, docks de Saint-Ouen, etc…) seront organisées pour apprendre à concevoir des parcours urbains à destination de la jeunesse.
Bibliographie indicative

- ALLAIN, Rémy, 2004, Morphologie urbaine, Paris, Armand Colin.
- BONNET, Michel et AUBERTEL, Pierre (dir), 2006, La ville aux limites de la mobilité, Paris, PUF, Collection Sciences Sociales et Sociétés.
- CHALINE, Claude, 2010, Les politiques de la ville, Paris, PUF, Que sais-je n° 3232.
- PANERAI, Philippe, CASTEX, Jean, DEPAULE, Jean-Charles, 1997, De l'îlot à la barre, Marseille, Parenthèses.
- PANERAI, Philippe, 2008, Paris métropole : Formes et échelles du Grand Paris, Paris, Éditions de la Villette.
- « Villes et territoires », 2005, Cahiers français n° 328, La Documentation Française.
- « Envies de villes », 2008, Cahiers de l’IAURIF n°149 (téléchargeable à l’adresse suivHYPERLINK "http://www.iau-idf.fr/nos-etudes/detail-dune-etude/etude/envies-de-villes.html"http://www.iau-idf.fr/nos-etudes/detail-dune-etude/etude/envies-de-villes.html).





S2 - UE5 Spécialisation La ville : espace rêvé et espace contesté. Mythes, utopies, critiques, polémiques d’hier et d’aujourd’hui.ResponsableBertrand PLEVEN Horaire20 hECTS2Évaluation

Contrôle continuContenu
Comprendre l’organisation des territoires urbains, hier et aujourd’hui, ainsi que les enjeux liés à la métropolisation, l’extension et la fragmentation urbaine.
Des rencontres avec des architectes et des urbanistes apporteront un éclairage professionnel qui pourront être confrontés aux représentations d’autres acteurs urbains (politiques, associatifs, artistes…). Partenariat envisagé avec la Cité de l’architecture et le pavillon de l’Arsenal.
Bibliographie indicative

- CHOAY, Françoise, 1965 (réed. 2001), L'urbanisme, utopies et réalités, une anthologie, Paris, Seuil.
- DINH, Florence, 2009, Les métropoles - Nouveaux défis des villes européennes, Autrement.  
- MERLIN, Pierre, 2009, L’exode urbain, Etudes de la Documentation française.
- PAQUOT, Thierry, 2006, Terre urbaine, cinq défis pour le devenir urbain de la planète, La Découverte, Formes urbaines.
- PAQUOT, Thierry, 2010, Les faiseurs de ville : 1850 – 1950, Infolio.


S3 - UE5 Spécialisation Le patrimoine urbain : les traces historiques de la ville entre muséification et renouveau ResponsableKarine RAMONDY Certifiée d’histoire-géographie bi-admissible Horaire20 hECTS2Évaluation

Contrôle continuContenu
Nos villes sont le fruit de strates historiques qui se sont accumulées, mêlées et recouvertes. Le patrimoine urbain est constitué de ce tissu « vivant » plus ou moins dense, plus ou moins structuré et en réécriture constante. Pour sensibiliser à ce patrimoine et en comprendre la nature il est donc nécessaire de démêler l'écheveau des signes qui se sont entremêlés au cours des temps. L’analyse du patrimoine urbain permettra d’aborder et de comprendre le processus de patrimonialisation mis en œuvre dans les villes. Ce travail servira de support à des démarches pédagogiques ou de sensibilisation professionnelle à notre environnement.
Modalités et partenariat envisagé : sorties de terrain, rencontre avec des archéologues (INRAP par exemple), des associations comme « Villes d’Art et d’Histoire », des partenaires culturels ou des acteurs du tourisme.
Bibliographie indicative

- Gravari-Barbas, Maria, (dir), 2005, Habiter le patrimoine, Rennes, Éd. Presses Universitaires de Rennes.
- MILO, Daniel, 1986, « Le nom des rues », dans NORA, Pierre, Les lieux de mémoire. La Nation, Paris, Gallimard, p.283-315.
- LOYER, François, 2000, « Patrimoine urbain » dans PAQUOT Thierry, LUSSAULT Michel et BODY-GENDROT Sophie, La ville et l’urbain : l’état des savoirs, La Découverte, p.301-312.
- RONCAYOLO, Marcel, 2002, Lectures de villes, formes et temps, Marseille, Parenthèses.


S4 - UE5 Spécialisation La ville, espace durable ?ResponsableAlexandra Baudinault Horaire20 hECTS2Évaluation

Contrôle continuContenu
La question de la ville durable se pose aujourd’hui de manière pressante et est l’objet de nombreux projets à toutes les échelles. La lutte contre les pollutions urbaines, la gestion des risques, l’émergence de modèles alternatifs, la question de l’habitat (éco-quartier et éco-consommation), la gestion des déchets et de l’eau, le problème des transports sont quelques-uns des thèmes qui seront abordés. Une transposition didactique et des démarches pédagogiques possibles seront proposées afin d’apprendre à construire des outils pédagogiques et des outils de communication à destination de la jeunesse.
Partenariat envisagé avec le Syctom, le Pavillon de l’eau, des concepteurs d’éco-quartier, des architectes.
Bibliographie indicative

- BONNIN, Philippe, BERQUE, Augustin, GHORRA-GOBIN, Cynthia, 2006, La ville insoutenable, Paris, Belin, Collection Mappemonde.
- CHARMES, Eric et SOUAMI, Taoufik, 2009, Villes rêvées, villes durables, Hors série, Découvertes Gallimard.
- EMELIANOFF, Cyria, STEGASSY, Ruth, 2010, Les pionniers de la ville durable, Collection Les villes en mouvement, Autrement.
- « Composer avec l’environnement », 2009, Cahiers de l’IAURIF, n°152 (téléchargeable à l’adresse suivante HYPERLINK "http://www.iau-idf.fr/nos-etudes/detail-dune-etude/etude/composer-avec-lenvironnement.html"http://www.iau-idf.fr/nos-etudes/detail-dune-etude/etude/composer-avec-lenvironnement.html).








Parcours 2 : Médiation culturelle, artistique et littéraire à l’intention de la jeunesse

Option D : Culture, images, médias : enjeux historiques, géographiques, civiques


Capacité d’accueil : 30

Laboratoire d’adossement : GRIPIC (EA 1498) (CELSA) (En attente d’une réponse)

Objectifs spécifiques :

L’option « Culture, images, médias : enjeux historiques, géographiques, civiques » propose aux étudiants des éléments de formation spécifiques qui complètent la formation au Professorat des Ecoles et permettent d’acquérir une spécialisation fondée sur une approche historique et géographique des médias. Elle permettra notamment aux étudiants qui auront suivi ce cursus de s’orienter ultérieurement vers des secteurs professionnels (organismes culturels, associations, collectivités territoriales ou institutions nationales utilisant les médias dans une démarche éducative ; médias de jeunesse…) qui requièrent à la fois les compétences acquises dans la préparation au Professorat des Ecoles (compétences pédagogiques et didactiques notamment) et des connaissances sur le fonctionnement médiatique.
Dans la perspective de la pratique enseignante, cette option permettra aux étudiants d’appréhender la place qu’occupent les médias dans la culture des élèves et de réfléchir à leur intégration dans l’enseignement, à la fois comme vecteurs d’apprentissage et comme objets d’étude.

Compétences visées :

- Connaître la diversité historique et géographique des outils de communication, la variété de leurs usages, les enjeux de leur utilisation et les rapports des jeunes aux médias.
- Etre capable d’analyser le discours et les logiques médiatiques.
- Connaître les débouchés professionnels liés à l’action culturelle et éducative par les médias et les compétences requises pour y travailler.
- Etre capable de mettre en œuvre un projet d’éducation aux/par les médias dans un cadre scolaire, péri ou extra-scolaire.


UE 5 Enseignements de spécialisation (2 ECTS/semestre)Responsable : Charles MERCIER, PRAG histoireS1Du Journal des Débats à Twitter : parcours historique et géographique à travers les médias (XIXe-XXIe siècles)Bertrand PlevenS2Manipulation, censure, contestation, propagande, publicité : l’image comme instrument politiqueKarine Ramondy Certifiée d’histoire-géographie bi-admissible S3Les médias pour éduquer à la citoyennetéCharles MERCIERS4Les « jeunes » et les médias
Valérie SCHAFER, agrégée d’histoire


UE6  Séminaires d’initiation à la recherche
(ces séminaires sont proposés pour l’option C et pour l’option D) SemestreIntitulé des séminairesResponsable (s) : S1Épistémologie et enjeux contemporains de la géographie urbaine.Édith Fagnoni MC 23°
Alexandra BaudinaultLe genre en Histoire (Construction culturelle des sexes) Découverte du champ et du thème.Georges Sidéris MC 22°Le culturel, enjeux épistémologiques et historiographiques en histoire et géographie.Michèle VIROL MC HDR 22°S2Penser les villes : approche différenciée des territoires urbains.Gilles FUMEY PU 23°UMR 8185 CNRS
Alexandra BaudinaultL’image dans tous ses états (image fixe, animée, détournée, instrumentalisée, dupliquée, patrimoniale, mondiale…). Françoise DARTOIS MC 22°
Karine Ramondy Certifiée d’histoire-géographie bi-admissible S3De l'urbanisme à l'urbanité Villes : images, imaginaires, marketing urbain et enseignement.Gilles FUMEY PU 23°UMR 8185 CNRS
Alexandra BaudinaultPatrimoines, mémoires, musées au carrefour de l’Histoire et de la Géographie.Michèle VIROL MC HDR 22°
Édith FAGNONI MC 23°S4De l'urbanisme à l'urbanité Habiter la ville : projets, stratégies, usages, conflits à différentes échelles.Édith Fagnoni MC 23°
Alexandra BaudinaultÉduquer par les médias et les musées ou/et aux médias et musées. Françoise DARTOIS MC 22°
Valérie SCHAFER, agrégée d’histoire


Stages spécifiques Stages dans des médiapoles
Stages dans des organismes culturels disposant de sites éducatifs


Descriptif des enseignements

S1 - UE5 Spécialisation Du Journal des Débats à Twitter : parcours historique et géographique à travers les médias (XIXe-XXIe siècles)ResponsableBertrand PlevenHoraire20 hECTS2Évaluation

Contrôle continu Contenu
Comprendre les médias et à travers leurs évolutions, les bouleversements qu’ils ont provoqués sur les sociétés et les territoires. Leur influence sera parallèlement envisagée dans une perspective esthétique, technique, économique et géographique (réseaux) pour mettre en relation les logiques de production et de distribution des discours médiatiques et celles de leurs réceptions par le(s) public(s).
Intervenants envisagés : formateurs de l’IUFM ; cinéastes et journalistes, chercheurs spécialistes des différents médias (cinéma, publicité, réseaux …) en histoire, en sciences de l’information et de la communication, en géographie et en économie ; Ina ; Cnam ; Forum des Images.
Bibliographie indicative

- Balle, Francis, 2007, Les médias, Paris, PUF, Que sais-je ?
- Delporte, Christian, D’Almeida, François, 2003, Histoire des médias en France de la Grande Guerre à nos jours, Paris, Editions Flammarion, Collection Champs Université.
- Dupuy, Gabriel, 2000, Internet, géographie d’un réseau, Paris, Ellipses.
- Esquenazi, Jean-Pierre, 2004, Sociologie des publics, La Découverte.
- Gervereau, Laurent, 2004, Inventer l’actualité. La construction imaginaire du monde par les médias internationaux, Paris, La Découverte.
- Lipovetsky, Gilles, Serroy, Jean, 2007, L’écran global, Culture-médias et cinéma à l’âge hypermoderne, Paris, Seuil.
- Miege, Bernard, 2000, Les industries du contenu face à l'ordre informationnel, Presses Universitaires de Grenoble.


S2 - UE5 Spécialisation Manipulation, censure, contestation, propagande, publicité : l’image comme instrument politiqueResponsableKarine Ramondy Certifiée d’histoire-géographie bi-admissible Horaire20 hECTS2Évaluation

Contrôle continuContenu
Images, médias et politique entretiennent un rapport étroit, parfois complémentaire et parfois d’opposition.
- Image et pouvoir : des pièces de monnaie frappées à l’effigie des souverains aux portraits de sacre en majesté, des caricatures aux images manipulées, on mettra en évidence le caractère polysémique de l’image, les techniques utilisées, l’importance de la diffusion des supports. Il s’agit également de réfléchir à l’impact de l’image sur le spectateur et d’insister sur l’éducation au regard et au sens critique.
- La photographie entre art et engagement : la photographie naît au XIXème siècle dans une période marquée par l’avènement de la démocratie, d’une société marquée par le poids croissant de masses revendicatrices de droits et de pratiques culturelles renouvelées. Il s’agira d’analyser en quoi la photographie représente un support informatif et mémoriel d’un genre nouveau, d’identifier les sensations produites par l’image en partant des techniques photographiques et de revenir sur l’engagement des reporters dans le cadre du photojournalisme.
- L’image de la « réclame » à la publicité : miroir du monde occidental dont elle reflète la volonté de domination économique, la communication publicitaire est le pivot de la société de consommation et contribue à l'uniformisation des modes de vie. Son étude constitue une lecture spécifique des images dont l'organisation est intentionnelle. Elle permet de faire apparaître par quels moyens visuels, plastiques, linguistiques, les techniques discursives de l'argumentation cherchent à influencer le destinataire et à modifier ses opinions. Elle est l'un des éléments de l'éducation du jeune citoyen : on examinera les différentes pistes d’utilisation de la publicité comme support d’éducation aux médias.
Bibliographie indicative

- Gervereau, Laurent, 2004, Voir, comprendre, analyser les images, La Découverte.
- Gervereau, Laurent, 2000, Un siècle de manipulations par l’image, BDIC.
- Fozza, Jean-Claude, Garat, Anne-Marie, Parfait, Françoise, 2003, Petite fabrique de l’image, Magnard.
- Huygue, François-Bernard, 2008, Maîtres du faire croire : de la propagande à l'influence Paris, Coédition Vuibert/CLEMI/INA, Collection Comprendre les médias.
- Lamotte, Coralie, Zaniol, Simone, 2007, Le photojournalisme, Eyrolles.
- Rouchié, Thomas, 2000, Lire et comprendre la publicité, Clemi, Editions Retz.


S3 - UE5 Spécialisation Les médias pour éduquer à la citoyennetéResponsableCharles MERCIERHoraire20 hECTS2Évaluation

Contrôle continuContenu
- Examiner comment les différents acteurs de la démocratie (associations, collectivités territoriales, administrations de l’Etat, institutions de la République…) utilisent les médias pour éduquer à la citoyenneté notamment pour :
faire comprendre le fonctionnement des institutions 
sensibiliser aux enjeux de la participation électorale 
faire connaître les valeurs et les symboles de la République 
expliquer les grands enjeux et les grands débats démocratiques : refus des discriminations, équité …
- Il s’agira aussi de découvrir, à l’intérieur et à l’extérieur de l’Education nationale, les actions entreprises pour développer une pratique citoyenne des médias en promouvant un rapport critique et distancié aux différentes sources d’informations.
- Au-delà du cadre national, il s’agira enfin d’appréhender en tant que « citoyen du monde » les enjeux médiatiques à l’échelle planétaire : « communication universelle » ; « fracture numérique » ; notion d’évènement-monde ; Internet (gouvernance, sécurité, modèle économique).
Bibliographie indicative

- Dhavré, Aline, Savino, Josiane, (dir.), 2000, Image d'information et citoyenneté à l'école primaire, Paris, CLEMI, Collection Les Actes du Clemi.
- Gonnet, Jacques, 2001, L'éducation aux médias. Les controverses fécondes, Paris, CNDP-Hachette Education.
- Gonnet, Jacques, 2003, Les médias et la curiosité du monde, Paris, PUF, coll. « Politique d’aujourd’hui ».
- Lochard, Guy, 2005, L'information télévisée, mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, Vuibert/Clemi/INA, Collection Comprendre les médias.
- Oillo, Didier, Mvé-Ondo, Bonaventure, (dir.), 2006, « Fractures dans la société de la connaissance », dans Hermès, n°45, Disponible en ligne : HYPERLINK "http://documents.irevues.inist.fr/handle/2042/23700"http://documents.irevues.inist.fr/handle/2042/23700
- Porcher, Louis, 2006, Les médias entre éducation et communication, Vuibert/Clemi/INA, Collection Comprendre les médias.
- Postel-Vinay, Olivier, (dir.), 2010, « Internet contre la démocratie », Books, n°12, mars-avril.
- Sirinelli, Jean-François, 2002, « L'événement-monde », dans Vingtième Siècle. Revue d'histoire, no 76, p. 35-38, Disponible en ligne : HYPERLINK "http://www.cairn.info/revue-vingtieme-siecle-revue-d-histoire-2002-4-page-35.htm"http://www.cairn.info/revue-vingtieme-siecle-revue-d-histoire-2002-4-page-35.htm
- Testard-Vaillant, Philippe, (dir.), 2009, « Mondialisation, politique, technologies numériques … Les enjeux scientifiques de la communication », dans Journal du CNRS, n° 231, Extraits disponibles en ligne : HYPERLINK "http://www2.cnrs.fr/presse/journal/4270.htm"http://www2.cnrs.fr/presse/journal/4270.htm


S4 - UE5 Spécialisation Les « jeunes » et les médiasResponsableValérie SCHAFER, agrégée d’histoireHoraire20 hECTS2Évaluation

Contrôle continuContenu
Afin de saisir et d’analyser la relation des jeunes aux médias et son évolution historique, les thèmes suivants seront abordés :
- La création d’une « culture jeune » depuis les années 50 à travers les médias : les jeunes usagers, consommateurs, créateurs de nouveaux usages … (radio, télévision, Internet…)
- TIC et enseignement : usages des TICE et évolution depuis les années 1970 (enseignement primaire mais aussi secondaire et supérieur)
- Controverses et débats autour de l’usage des médias par les jeunes (signalétique TV, téléchargement, jeux vidéo…).
Bibliographie indicative

- CARRIER, Jean-Pierre, GAUTELLIER, Christian, 2000, Le petit écran des enfants, Paris, Actes Sud Éducation.
- CORROY, Laurence (dir.), 2008, Les jeunes et les médias : les raisons d'un succès, Paris, Vuibert/CLEMI/INA, Collection Comprendre les médias.
- Jaureguiberry, Francis, 2003, Les branchés du portable, Paris, PUF.
- Kerdellant, Christine, Gresillon, Gabriel, 2003, Les Enfants-Puce : Comment internet et les jeux vidéo fabriquent les adultes de demain ?, Paris, Denoël.
- Lardellier, Pascal, 2006, Le pouce et la souris : Enquête sur la culture numérique des ados, Paris, Fayard.
- PRENSKY, Marc, 2001, « Digital Natives, Digital Immigrants », On the Horizon, vol. 9, n° 5.


Semestre 1 UE6 Initiation à la recherche
(séminaires communs à l’option C et à l’option D)Horaire25 hECTS3Évaluation
Présentation d’un projet de Travail d’Étude et de RechercheSéminaire  1 : Épistémologie et enjeux contemporains de la géographie urbaineResponsablesEdith Fagnoni MC 23° section
Alexandra Baudinault, PRAG géographieContenu 
La géographie urbaine est un des grands champs d’étude de la géographie. Ce séminaire propose une réflexion sur l’histoire de ce domaine, sur ses objets et ses méthodes ainsi que sur les problématiques actuelles. Une initiation à la méthodologie de la recherche en géographie est proposée à travers une présentation de la démarche scientifique en géographie et grâce à des exercices pratiques pour délimiter le sujet et la problématique du mémoire : bibliographie commentée, compte-rendu et résumé d’ouvrages, formulation d’un sujet, méthodes de recherche documentaire, approches des multiples matériaux en géographie.
Bibliographie indicative

- DORIER-APPRILL, Elisabeth, 2001, Vocabulaire de la ville, notions et références, Éditions du temps.
- DUMONT, Marc et D’ALESSANDRO - SCARPARI, Cristina, 2007, La clé des villes, Le cavalier Bleu.
- PAULET, Jean-Pierre, 2009, Géographie urbaine, Collection 128, Paris, Armand Colin.
- ROBIC, Marie-Claire, (dir.), 2003, « La ville objet ou problème ? La géographie urbaine en France. 1890-1960 », Sociétés Contemporaines, n° 49-50.
- WACKERMANN Gabriel, 2000, Géographie urbaine, Paris, Editions Ellipses.
Séminaire  2 : Le genre en Histoire (Construction culturelle des sexes) Découverte du champ et du thèmeResponsableGeorges Sidéris MC 21° section
UMR 8167 (Orient Méditerranée)Contenu 
Qu’est-ce qu’une femme, qu’est-ce qu’un homme, qu’est-ce qu’un enfant en histoire et à travers l’histoire ? Ces questions fondamentales pour les enfants et les enseignants seront traitées à travers un certain nombre de points d’accroche : Les fondements de l’approche du genre (construction culturelle des sexes) en histoire. Comment sont traités et comment aborder les hommes, les femmes, les enfants à travers le programme d’histoire du primaire et dans les ouvrages pour enfants. La place de la ville et de la culture urbaine dans l’élaboration des cultures de genre, la vie quotidienne des hommes, des femmes, des enfants et de la famille. Comment aborder les « questions vives » liées à ces questions dans les différentes classes à l’école. Le séminaire fera une large place à l’étude de textes historiques, d’œuvres d’art abordables pour des enfants selon leur âge.
Bibliographie indicative
- Butler, Judith, (préface de Eric Fassin), (2005), Trouble dans le genre, trad. par Cynthia Kraus, Paris, Éditions La Découverte.
- Duby, Georges, Perrot, Michelle, (2002), Histoire des femmes en Occident, 5 vol., rééd. en poche, Paris, Perrin.
- HuRtig, Marie-Claude, Kail, Michèle, Rouch, Hélène, 2002, De la hiérarchie entre les sexes, Paris, CNRS Éditions.
- Lett, Didier, 2004, Histoire des frères et sœurs, Paris, Éditions de La Martinière.
- Lett, Didier, 2006, Filles et garçons au Moyen Age, Paris, Éditions de La Martinière (littérature jeunesse).
- Mosse, George L., 1997, L’image de l’homme, Paris, Éditions Abbeville.
- Revenin, Régis, (préface d’Alain Corbin), 2007, Hommes et masculinités de 1789 à nos jours, Paris, Éditions Autrement.
- Riot-Sarcey, Michèle, 2002, Histoire du féminisme, Paris, Éditions La Découverte.
- ThÉbaud, Françoise, (préface d’Alain Corbin), 2007, Ecrire l’histoire des femmes et du genre, Paris, ENS Éditions.Séminaire  3 : Le culturel, enjeux épistémologiques et historiographiques en histoire et géographieResponsablesMichèle VIROL MC HDR 22° section
Édith FAGNONI MC 23° sectionContenu 

Appréhender la place et les enjeux du culturel dans les sciences sociales aujourd’hui. La culture pèse sur les structures sociales et spatiales des sociétés et sur leurs représentations. L’histoire culturelle et la géographie culturelle occupent donc une place grandissante : il s’agira d’appréhender l’évolution du sens de ce terme en relation avec l’historiographie, afin de préciser les problématiques et les concepts de base de l’histoire culturelle et ses enjeux et les aspects spécifiques de la géographie culturelle (approche épistémologique, problématiques et concepts de base).
L'histoire culturelle et la géographie culturelle bousculent les champs disciplinaires traditionnels, et pratiquent par là même une forme d'interdisciplinarité à considérer tant dans la recherche que dans l’enseignement. Il s’agira donc d’analyser et de comprendre leur place grandissante et les modalités de l’histoire culturelle et de la géographie culturelle dans l’enseignement.
Bibliographie indicative

- BONNEMAISON, Joël, 2001, La géographie culturelle, établi par VASSEUR Maud et THIBAULT Christel, CTHS.
- BURGUIERE, André, REVEL, Jacques, 1993, Histoire de France. Les formes de la culture, Seuil.
- CLAVAL, Paul, 2009, Géographie culturelle. Une nouvelle approche des sociétés et des milieux, Édition Armand Colin, Collection U.
- PITTE, Jean-Robert, 2006, (réed), Géographie culturelle, Ed. Fayard, Collection Les indispensables de l’histoire.
- POIRRIER, Philippe, 2004, Les Enjeux de l'histoire culturelle, Seuil, Collection Points histoire.
- RIOUX, Jean-Pierre, SIRINELLI, Jean-François, (dir.), 1997, Pour une histoire culturelle, Seuil.



Semestre 2 UE6 Initiation à la recherche
(séminaires communs à l’option C et à l’option D)Horaire25 hECTS12Évaluation
Soutenance d’un projet de Travail d’Étude et de RechercheSéminaire  1 : Penser les villes : approche différenciée des territoires urbainsResponsablesGilles FUMEY PU 23° section, UMR 8185 CNRS
Alexandra BaudinaultContenu 
Ce séminaire, qui s’inscrit dans le prolongement du S1, vise à approfondir la réflexion menée sur les démarches scientifiques en géographie urbaine. Il propose d’aborder la démarche scalaire, au cœur de l’analyse géographique d’un territoire, à travers des études de cas. Dans ce cadre, des exposés sur l’avancement du mémoire, une aide à l’approfondissement de la problématique et à la rédaction ainsi qu’une préparation à la soutenance sont proposés.
Bibliographie indicative

- DERYCKE, Pierre-Henri, 1995, L’organisation de l’espace dans les villes, in Bailly, Antoine, Ferras, Robert, Pumain, Denise, Encyclopédie de géographie, Economica.
- PAQUOT, Thierry, LUSSAULT, Michel, BODY-GENDROT, Sophie, (dir), 2000, La ville et l’urbain, l’état des savoirs, La Découverte.
- PAQUOT, Thierry, PUMAIN, Denise, KLEINSCHMAGER, Richard, 2006, Dictionnaire de la ville et l’urbain, Anthropos.
- STÉBÉ, Jean-Marc, MARCHAL, Hervé, (dir.), 2009, Traité sur la ville, PUF.

Séminaire  2 : L’image dans tous ses états (image fixe, animée, détournée, instrumentalisée, dupliquée, patrimoniale, mondiale…) ResponsablesFrançoise DARTOIS MC 22° section
Karine Ramondy Certifiée d’histoire-géographie bi-admissible Contenu 
Nous proposons de présenter :
- La diversité des ressources de l’image, tout en montrant l’importance du choix, en particulier au niveau de l’exploitation pédagogique.
- L’approche méthodologique précisera comment lire et questionner l’image à partir d’exemples choisis en histoire, en histoire de l’art et en histoire des arts de la scène.
- Nous interrogerons les approches historiennes de l’image (sous ses différentes formes, comme par exemple la caricature) et le statut de source iconographique dans une démarche scientifique.
- Le thème « Photographies et Histoire » sera privilégié à travers les photographies de guerre, mémorielles, le photojournalisme et les photographies du temps présent.
Il s’agira :
- d’étudier comment la photographie a pu rendre compte des nombreuses guerres du XXe siècle et celles du temps présent dans le cadre du photojournalisme.
- de comprendre en quoi la photographie permet une connaissance et une appréhension plus concrète, plus précise des événements historiques,
- de montrer que la photographie nourrit la mémoire collective.
Bibliographie indicative

- Gervereau, Laurent, 1994, Voir, comprendre, analyser les images, Paris, La Découverte.
- Duprat, Annie, 2007, Images et histoire. Outils et méthodes d’analyse des documents iconographiques, Paris, Belin Sup.
- Duprat, Annie, 2002, Les Rois de papier. La caricature d’Henri III à Louis XVI, Paris, Belin.
- Serre-Floersheim, Dominique, 1994 et 1995, Le Passé réfléchi par l’image, Tome 1. Le Moyen-âge et le XVIe siècle, Tome 2, Le XVIIe et le XVIIIe siècle. Paris, Les Éditions d’organisation.
- Ouvrage collectif, 2001, Voir, ne pas voir la guerre : histoire des représentations photographiques de la guerre, Paris, Somogy-BDIC, éditions d’art.
- Patrick Frilet, Morvan, Yan, 1995, Le photojournalisme, le guide, Paris, Editions CFD.
- Henrotte, Hubert, Gazignaire, Jean-Louis, 2005, Le monde dans les yeux, Gamma-Sygma, l’âge d’or du photojournalisme, Paris, Hachette.
- Sontag, Susan, 2003, Devant la douleur des autres, Paris, Christian Bourgois.

Semestre 3 UE6 Initiation à la recherche
(séminaires communs à l’option C et à l’option D)Horaire25 hECTS2Évaluation
Production orale et/ou écriteSéminaire  1 : Villes : images, imaginaires, marketing urbain et enseignementResponsablesGilles FUMEY PU 23°UMR 8185 CNRS
Bertrand PLEVENContenu 
L’objet de ce séminaire est de découvrir comment la ville est mise en « images » et comment cette mise en « images », en « mots » et en « sons » participe à la construction de l’identité d’une ville, à son insertion dans le jeu concurrentiel auquel se livrent les métropoles contemporaines quel que soit leur rang au sein de la hiérarchie urbaine. L’ensemble de ces « discours » et leurs réceptions participent également de la manière de vivre et de pratiquer la ville par ses habitants et ses visiteurs. Peintures, films, publicités, cartes postales, romans et récits, sites internet seront analysés et comparés. Les images et discours à destination de la jeunesse seront privilégiés. Bibliographie indicative

- AMORIM, Marilia, (dir.), 2002, Images et discours sur la banlieue, Paris, Obvies-Érès.
- BARBERIS, Jeanne-Marie, 1994, La ville. Arts de faire, manières de dire, Montpellier, Langue et praxis.
- BERDOULAY, Vincent, 1988, Des mots et des lieux. La dynamique du discours géographique, Paris, CNRS.
- CHOAY, Françoise, 1980, La règle et le modèle. Sur la théorie de l’architecture et de l’urbanisme, Paris, Le Seuil.
- LUSSAULT, Michel, 1993, Tours : images de la ville et politique urbaine, Tours, Maison des sciences de la ville.
- ROSEMBERG, Muriel, 2000, Le Marketing Urbain en Question, Paris, Anthropos, Collection Villes.

Séminaire  2 : Patrimoines, mémoires, musées au carrefour de l’Histoire et de la GéographieResponsablesMichèle VIROL MC HDR 22° section
Édith FAGNONI MC 23° sectionContenu 
Le patrimoine est une notion en pleine évolution. Son acception nationale héritée de la Révolution française est aujourd’hui élargie au mondial par le classement UNESCO, les biens immatériels sont venus récemment s’ajouter aux biens matériels, le patrimoine naturel au patrimoine culturel. Les politiques de protection et de conservation ont évolué, elles sont aujourd’hui confrontées à un vaste processus de patrimonialisation en œuvre dans nos sociétés, à la prise en compte d’approches mémorielles diversifiées et au développement/renouvellement urbain dans lequel elles sont impliquées.
Le patrimoine renvoie à une relation spécifique au passé, différente des approches historienne et mémorielle, il renvoie aux politiques muséales qui connaissent une transformation profonde depuis une trentaine d’années dont le dernier avatar est le musée « événement » instrumentalisé par les politiques urbaines.
Ce constat et cette évolution invitent à réfléchir de manière interdisciplinaire sur la dynamique à l’œuvre. Les regards croisés entre la géographie et l’histoire permettront dans ce séminaire d’appréhender les rapports multiformes entre patrimoines, mémoires et lieux tels les musées et les sites classés.
La réflexion proposée prend en compte les débats sur les dérives supposées d’institutions préoccupées par leur attractivité, ayant des stratégies de développement fondées sur la communication, le spectaculaire et la « marchandisation », au détriment d’autres finalités affirmées par une politique culturelle qui défend la démocratisation culturelle, la diffusion du savoir et la valorisation du patrimoine.
Bibliographie indicative

- BABELON, Jean-Pierre, CHASTEL, André, [2000] 2008, La notion de patrimoine, Paris, Éd. Liana Lévi.
- BARRERE, Christian, BARTHELEMY, Denis, NIEDDU, Martino, VIVIEN Franck-Dominique, (2005), Réinventer le patrimoine. De la culture à l’économie, une nouvelle pensée du patrimoine ?, Paris, Éd. L’Harmattan, Collection Gestion de la culture.
- CHOAY, Françoise, 2009, Le patrimoine en question. Anthologie pour un combat, Ed. Seuil.
- CORBOZ, André, Textes choisis par MORISSET K., Lucie, 2009, De la ville au patrimoine urbain. Histoire de forme et de sens, Québec, Ed. Presses de l’Université du Québec, Collection Patrimoine urbain.
- Gravari-Barbas, Maria, (dir), 2005, Habiter le patrimoine, Rennes, Éd. Presses Universitaires de Rennes.
- HEINICH, Nathalie, 2009, La fabrique du patrimoine. De la cathédrale à la petite cuillère, Paris, Éd.de la Maison des sciences de l’homme.
- JEUDY, Henri-Pierre, 2008, La Machine patrimoniale, Belval, Ed. Circé/Poche.
- NORA, Pierre, (dir.), 1997, Science et conscience du patrimoine, Fayard-CNMHS.
- POULOT, Dominique, (dir), 1998, Patrimoine et Modernité, Paris, Éd. L’Harmattan, Collection Chemins de la Mémoire.
- POULOT, Dominique, 1997, Musée, Nation, patrimoine, Paris, Gallimard.
- RECHT, Roland, 2009, Penser le patrimoine. Mise en scène et mise en ordre de l'art, Vanves, Hazan.
- SCHIELE, Bernard, (dir), 2002, Patrimoines et identités, Québec, Ed. MultiMondes, Collection Muséo.
- WERNER, Paul, (dir), 2009, Musée et Cie, Paris, Éd. L’Harmattan, Collection Gestion de la culture.



Semestre 4 UE6 Initiation à la recherche
(séminaires communs à l’option C et à l’option D)Horaire25 hECTS2Séminaire  1 : Habiter la ville : problématiques actuelles ResponsablesÉdith FAGNONI MC 23° section
Alexandra Baudinault agrégée de géographieContenu 
Ce séminaire propose une réflexion orientée la notion d’ « habiter » en géographie. Une mise au point épistémologique sur l’évolution de la notion est proposée. C’est la relation habitant/habité au sein des territoires urbains qui est ici privilégiée, relation qui peut-être plus ou moins intense selon que l’individu soit un citoyen, un homme d’affaires ou un touriste. L’habiter est étudié à toutes les échelles : quartiers, rues, lieux, aires d’influence, réseaux mais aussi sphères intimes et sensorielles. Cette réflexion s’appuie sur des exposés, des comptes-rendus de lecture, des entretiens et conduit à la mise en œuvre de transpositions didactiques.
Bibliographie indicative

- DORIER-APPRILL, Elisabeth et GERVAIS-LAMBONY, Philippe, 2007, Vies citadines, Belin.
- HOYAUX, André-Frédérique, 2002, « Entre construction territoriale et constitution ontologique de l’habitant : Introduction épistémologique aux apports de la phénoménologie au concept d’habiter », Cybergeo, URL : http://www.cybergeo.eu/index1824.html
- LAZZAROTTI, Olivier, 2006, Habiter. La condition géographique, Belin.
- PAQUOT, Thierry, 2006, Des corps urbains, sensibilités entre le béton et le bitume, Autrement.
- PAQUOT, Thierry, LUSSAULT, Michel, YOUNÈS, Chris, 2007, Habiter, le propre de l’humain, La Découverte.
Séminaire  2 : Éduquer par les médias et les musées ou/et aux médias et musées  ResponsablesFrançoise DARTOIS MC 22° section
Valérie SCHAFER, agrégée d’histoireContenu :
- Recensement des ressources offertes par les médias et les musées et réflexion sur leur richesse spécifique
- Leur rôle dans la formation à l’observation et au développement de l’esprit critique
- Le musée comme espace politique, social, culturel et identitaire
- Comment s’approprier l’espace du musée ? Interroger la mise en espace des œuvres et prendre la parole face à une œuvre
- Les ressources en ligne des musées : politiques muséales, producteurs, usagers, usages…
- Les ressources pédagogiques en ligne : objectifs, acteurs, démarches (sites des musées, sites académiques, d'enseignants, d'écoles...)
- Internet et le Web : une bibliothèque universelle ? Mythes et réalités (utopies de la communication et société de l’information, wiki ....).
Bibliographie indicative

- FOGLIA, Marc, 2008, Wikipédia média de la connaissance démocratique? Quand le citoyen lambda devient encyclopédiste, Limoges, FYP Editions, Essai. 
- MATTELART Armand, 2009, (4e éd.), Histoire de la société de l’information, Paris, La découverte.
- MONTUORI, Christine, BREDA, Isabelle, DUCREUX, Agnès, SERVENTON, Thierry, « L'usage des Tic en classe : Entre réticence et méconnaissance », 2008, in Journées Communication et Apprentissage Instrumentés en Réseau, Paris, Hermès-Lavoisier, p. 337–348.
- POULOT, Dominique, 2005, Une histoire des musées de France, XVIIIe-XXe siècles, Paris, La Découverte, Collection « L’espace de l’Histoire ».
- SCHAER, Roland,  1993, L'invention des musées, Paris, Découvertes Gallimard, n° 187.   
- WOLTON, Dominique, 2008, Penser la communication, Paris, Flammarion, Champs Essai.  









Objectifs généraux du parcours
Le parcours « Approches multiréférentielles de la diversité des publics » vise à donner aux étudiants un ensemble de compétences et de savoir faire mobilisables dans des situations professionnelles diverses :
- le secteur de l’enseignement du premier degré (pour les admissibles). En ce cas, les étudiants seront dotés de compétences supplémentaires leur permettant de mieux prendre en compte la diversité des élèves
- le secteur de l’éducation spécialisée
- le secteur associatif
- le secteur des collectivités locales et territoriales …
Ce parcours propose deux options spécifiques, ayant des objectifs et des contenus propres. Cependant, des passerelles et des collaborations entre les deux options existent.
Le choix par les étudiants de l’option dans laquelle ils s’inscrivent et les éventuelles réorientations entre des options du parcours sont à discuter avec les différents responsables du parcours dans le cadre de l’accompagnement personnalisé de la formation.

Option A  L’adaptation aux publics handicapés ou en grande difficulté 
• Capacité d’accueil : 30 étudiants
• Objectifs spécifiques de l’option A 
L’option « L’adaptation aux publics handicapés ou en grande difficulté » propose aux étudiants des éléments de formation spécifiques qui complètent la formation au professorat des écoles et permettent d’acquérir des éléments de spécialisation fondés sur des savoirs théoriques (éléments de psychopathologie, de psychologie cognitive et de psychologie sociale, connaissances des dispositifs et des structures spécialisées, organisation du système éducatif spécialisé).
Elle permettra notamment aux étudiants qui auront suivi ce cursus de s’orienter ultérieurement vers des carrières qui requièrent à la fois les compétences et les savoirs acquis dans la préparation au professorat des écoles (voir référentiel de compétences) et des savoirs spécifiques à la préparation d’un diplôme spécialisé.
Cette option contribue à la préparation au professorat des écoles en permettant aux étudiants de réfléchir à la prise en charge de la difficulté scolaire et de la difficulté liée au(x) handicap(s).

• Compétences visées :
Cette option vise l’acquisition des compétences suivantes :
- être capable de construire un dispositif didactique et pédagogique adapté aux élèves en grande difficulté ou en situation de handicap et d’organiser les conditions de l’intégration.
- être capable de répondre au projet personnalisé de scolarisation.
- être capable de programmer des activités prenant en compte les besoins éducatifs particuliers (B.E.P.). - être en mesure d’assumer des responsabilités, d’élaborer des projets relatifs aux capacités individuelles de l’élève handicapé ou en grande difficulté, de les mettre en œuvre dans un cadre professionnel et de travailler en partenariat avec le référent de la M.D.P.H. (Maison Départementale de la Personne Handicapée), avec les équipes pluridisciplinaires des services de soins (SESSAD), des hôpitaux, CMP, CMPP et des établissements spécialisés.

Option B « Enseigner et éduquer en fonction des publics et des contextes » 
• Capacité d’accueil : 30 étudiants
• Objectifs spécifiques de l’option B
L’option « Enseigner et éduquer en fonction des publics et des contextes » propose aux étudiants des éléments de formation spécifiques qui complètent la formation au professorat des écoles et permettent d’acquérir une spécialisation fondée sur la capacité à s’adresser à des publics de la petite enfance à la préadolescence, voire au-delà, dans des contextes scolaires diversifiés, périscolaires, associatifs…
Elle permettra notamment aux étudiants qui auront suivi ce cursus de s’orienter ultérieurement vers des carrières qui requièrent à la fois les compétences et les savoirs acquis dans la préparation au professorat des écoles (voir référentiel de compétences) et des savoirs concernant l’éducation et la transmission de savoirs pour des publics de différents âges et dans des contextes diversifiés.
Cette option contribue à la préparation au professorat des écoles en permettant aux étudiants de réfléchir à la diversité des publics auxquels l’enseignant est confronté et aux différents contextes d’enseignement.
Elle contribue également à permettre une orientation vers des interventions en lien avec l’enseignement dans le cadre d’accompagnement scolaire ou d’accueil éducatif.

• Compétences visées :
Cette option vise l’acquisition des compétences suivantes :
- être capable de construire un dispositif didactique et pédagogique … et d’organiser
- être capable de programmer des activités prenant en compte …
- être en mesure d’assumer des responsabilités, d’élaborer des projets relatifs à …, de les mettre en œuvre dans un cadre professionnel …

Responsables - Sandra JHEAN, MC-HDR 16° section, IUFM de Paris
CHART Cognition Humaine et Artificielle EA 4004
- Christian LUSSIEZ, Inspecteur de l’Éducation Nationale, IUFM de ParisLaboratoires d’adossement - CHART « Cognition Humaine et Artificielle » EA 4004 – EPHE Paris 8 
- GDR CNRS 2657 Pratiques de la Production Verbale Écrite
- LPCP « Laboratoire de Psychologie Clinique et Pathologie » Paris 5 
- PAEDI « Processus d’Actions des Enseignants : Déterminants et Impacts » EA 4285 –Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand)Institutions partenaires - INS-HEA
- CIEP
- INRP
- INJA
- INJS
Option AIntituléResponsablesL’adaptation aux publics handicapés ou en grande difficulté
Sandra JHEAN MC-HDR 16° section
CHART Cognition Humaine et Artificielle  EA 4004Option BEnseigner et éduquer en fonction des publics et des contextes Dominique BRET MC 19° section
CIAMS - Sport Politique et Transformations Sociales JE 2496 - Paris 11 Séminaires
Responsable des séminaires de l’UE 6 : Jean-Paul THOMAS PU 17° section
UE 5 Enseignements de spécialisation de l’option A (2 ECTS/semestre)Responsable : Sandra JHEAN, MC-HDR 16° section
CHART Cognition Humaine et Artificielle  EA 4004S1Approche institutionnelle du handicap et de la grande difficulté Christian LUSSIEZ, Inspecteur de l’Éducation NationaleS2Les troubles de la scolarité Thierry MAILLEFAUD, PU 16°S3Adaptation des pratiques en fonction des handicapsHervé DUCHAUFFOUR, professeur des écolesS4Adaptation des pratiques pour les enfants en grande difficulté scolaire Corinne MOY, professeur des écoles, docteur

UE 5 Enseignements de spécialisation de l’option B (2 ECTS/semestre)Responsable : Dominique BRET, MC 19° section
CIAMS-SPOTS Sport Politique et Transformations Sociales JE 2496 - Paris 11S1Les socialisations : dynamique et conflits Sylvie CADOLLE, MC 70°S2Émotions, affects et interactions Sandra JHEAN, MC HDR 16°S3La démocratie confrontée aux communautés  Frédéric DUPIN, agrégé de philosophieS4Éducation et violencesCéline GIRON, MC 16°


UE6  Séminaires d’initiation à la recherche communs aux options A et B
Responsable : Jean-Paul THOMAS, PU 17° sectionsemestreIntitulé des séminairesResponsable (s) :S1Séminaire commun : D’un thème au sujet de recherche Jean-Paul THOMAS PU 17°Séminaires thématiques (par petits groupes)S2Les émotions et leurs langages Sandra JHEAN MC HDR 16°Psychologie et scolarisation Thierry MAILLEFAUD PU 16°L’école et le handicapHervé DUCHAUFFOURNormes et valeurs dans la transmission scolaireLaurence CORBELLa démocratie confrontée aux communautés culturelles, religieuses et sexuelles Jean-Paul THOMAS PU 17°Des attitudes différenciées face à la scolarité : les effets de la socialisation Dominique BRET MC 19°
et Sylvie CADOLLE MC 70°S3Se professionnaliser Dominique BRET MC 19°
et Hervé DUCHAUFFOURRapports entre philosophie politique et éducation civique Jean-Paul THOMAS PU 17°Apports de la psychologie cognitive à l’étude d’une activité complexe : la lecture - compréhension de textes Sandra JHEAN MC HDR 16°Corps et handicap sensori-moteurChristian LUSSIEZ IENÉducation à la santé et prévention des conduites addictives Thierry MAILLEFAUD PU 16°Comprendre les familles contemporaines Sylvie CADOLLE MC 70°S4Exercer sa professionnalité Dominique BRET MC 19°
et Hervé DUCHAUFFOURDébats et éducation civiqueJean-Paul THOMAS PU 17°Apports de la psychologie cognitive à l’étude d’une activité complexe : la résolution de problèmes Sandra JHEAN MC HDR 16°La notion de besoins éducatifs particuliers Thierry MAILLEFAUD PU 16°Motivation des élèves : favoriser l’engagement, agir contre la résignation Céline GIRON MC 16°Les relations entre professionnels et parents Sylvie CADOLLE MC 70°La prise en compte du corps dans l’éducation 

Stages spécifiques au parcours stage en écoles
- stage en institutions spécialisées
- stage à l’Université Tucson Arizona en relation avec le collège de psychologie de l’éducation et avec le collège santé publique 
- stage dans un lieu proposé par les étudiants sous réserve d’acceptation par l’équipe d’encadrement
- stage dans un service Éducation et Formation des entreprises, des collectivités locales ou territoriales
- stage en lien avec la MAIF, la MGEN
Descriptif des enseignements
Option A

Semestre 1 - UE5 Spécialisation  Approche institutionnelle du handicap et de la grande difficulté ResponsableChristian LUSSIEZ Inspecteur de l’Éducation NationaleHoraire20 hECTS2Évaluation
Note de lecture sur un article ou ouvrage relatif à la thématique de l’UEContenu
Dans cette UE, il s’agit d’introduire les étudiants à la connaissance de l’enseignement spécialisé et de connaître son organisation, notamment les dispositifs réglementaires et les structures permettant la prise en charge des élèves handicapés et l’aide aux élèves en grande difficulté. Une analyse des textes (lois et circulaires) complète cette étude.Bibliographie indicative
Loi n°2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.
Circulaire n° 2009-027 du 17-07-2009 Adaptation scolaire et intégration scolaire, scolarisation des élèves handicapés à l’école primaire.
Circulaire n° 2009-087 du 17-07-2009
Fonctions des personnels spécialisés des réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté dans le traitement de la difficulté scolaire à l’école primaire.
Guide pour la scolarisation des élèves handicapés.@ éducation.gouv.fr

Semestre 2 - UE5 Spécialisation  Les troubles de la scolarité ResponsableThierry MAILLEFAUD PU 16° sectionHoraire20 hECTS2
Évaluation
Note de lecture sur un article ou ouvrage relatif à la thématique de l’UEContenu
Cet enseignement présentera les grands courants de la psychologie des apprentissages dans une perspective évaluative et critique. L’objectif essentiel consiste à éclairer la particularité des activités cognitives, relationnelles et affectives mises œuvre par l’enfant d’âge scolaire pour devenir élève. La description du processus ordinaire du développement aussi bien que l’analyse de certaines difficultés permettra de mieux comprendre les rôles de l’adulte (enseignant, éducateur, etc..) pour contribuer à la construction de l’espace éducatif.
On appuiera le raisonnement sur les auteurs classiques (Piaget, Freud, Wallon, Vygostski , etc..) et sur les recherches récentes (évolution des problématiques et résultats obtenus ) dans le domaine de la psychologie de la scolarisation actuelle.Bibliographie indicative
BIDEAUD, Jacqueline, HOUDE, Olivier et PEDINIELLI Jean Louis. L’homme en développement. Paris, PUF. 2004.
COGNET, Georges et MARTY, François. Introduction à la psychologie scolaire. Paris, Dunod. 2007.
FORTIN, Jacques. Mieux vivre ensemble dès l’école maternelle. Paris, Hachette éducation. 2006.
« L’enfant et les représentations symboliques ». Recherches-actions en didactique, Actes de colloques,  
Publications de l’Université de Provence. 1990.
PERRON Roger. L’intelligence de l’enfant et ses troubles. Paris, Dunod. 2004.
WALLON, Henri. Les origines de la pensée chez l’enfant. Paris, PUF. 1963.
Semestre 3 - UE5 Spécialisation Adaptation des pratiques en fonction des handicapsResponsableHervé DUCHAUFFOURHoraire20 hECTS2Évaluation

Note de lecture ou exposé thématique Contenu
A partir d’une classification des handicaps et de leurs spécificités, il sera envisagé les adaptations nécessaires des pratiques pédagogiques pour permettre aux élèves de progresser dans un contexte de classe.
Bibliographie indicative
Boimare, Serge (2008), Ces enfants empêchés de penser, Paris, Dunod ;
MEN-DGESCO (2008), Scolariser les élèves handicapés, Poitiers, Scérèn-CNDP, coll. Repères handicap, Zaffran, Joël (2007), Quelle école pour les élèves handicapés ?, Paris, La découverte ;
Fuster, Philippe (2009), La scolarisation des enfants en situation de handicap, Paris, Berger-Levrault






Semestre 4 - UE5 Spécialisation Adaptation des pratiques pour les enfants en grande difficulté scolaire ResponsableCorinne MOY
Docteure 70° sectionHoraire20 hECTS2
Évaluation
Note de lecture sur un article ou ouvrage relatif à la thématique de l’UE
Contenu
Dans cet UE, nous envisagerons le processus d’apprentissage dans ses dimensions subjective et relationnelle : la peur d’apprendre, l’inhibition de la capacité à apprendre. Nous développerons une réflexion sur l’observation des démarches des élèves et sur une approche prenant en compte la complexité des situations contextuelles. Nous resserrons les questionnements sur l’adaptation des pratiques, en nous intéressant :
aux fonctions de la confiance en soi dans les situations d’apprentissage et de l’estime de soi dans la relation éducative ;
aux principes d’une évaluation des démarches de l’élève visant à dégager son potentiel et non pas à établir ses supposés « manques » ;
à la dynamique du travail en petit groupe.
Bibliographie indicative
BERGES, Jean. Ce que nous apprennent les enfants qui n’apprennent pas. Paris, Erès. 2003.
BERGES-BOUNES Marika, FORGET Jean Marie. L’enfant et les apprentissages malmenés. Paris, ERES. 2010.
BOIMARE, Serge. L’enfant et la peur d’apprendre. Paris, Dunod. 1999.
CANTER-KOHN, Ruth. Les enjeux de l’observation. Paris, PUF. 1982.
CIFALI, Mireille. Le lien éducatif : contre-jour psychanalytique. Paris, PUF. 1994.
MORIN, Edgar. La Complexité humain. Paris, Flammarion. 1994.
SERRES, Michel. Le tiers instruit. Paris, Gallimard. 1991.


Parcours 3 : Approches multiréférentielles de la diversité des publics

Option B : enseigner et éduquer en fonction des publics et des contextes

Semestre 1 - UE5 Spécialisation Les socialisations : dynamique et conflits ResponsableSylvie CADOLLE MC 70èHoraire20 hECTS2
Évaluation
Note de lecture sur un article ou ouvrage relatif à la thématique de l’UE
Contenu
Dans cette UE, après avoir appréhendé la notion de socialisation à partir de différents auteurs (Durkheim, Bourdieu, Lahire, …), nous nous intéresserons à ses différentes modalités et agents : socialisation primaire et socialisation secondaire, socialisation verticale, entre générations et socialisation horizontale, entre pairs. Nous montrerons comment ces socialisations différenciées (selon les milieux, le genre, ...) entrent en cohérence ou en conflits et les conséquences sur la construction de l’identité et son évolution.

Bibliographie indicative
BOLLIET, Dominique et SCHMITT, Jean-Pierre. La socialisation. Paris, Bréal. 2008.
DARMON, Muriel. La socialisation. Paris, A. Colin. 2007.
DUBAR, Claude. La socialisation. Construction des identités sociales et professionnelles. Paris, A. Colin. 1991.
DURKHEIM, Emile. Education et sociologie. Paris, PUF. 2005.
SIROTA, Régine (dir.). Eléments pour une sociologie de l’enfance. Rennes, PUR. 2006.

Semestre 2 - UE5 Spécialisation  Émotions, affects et interactions ResponsableSandra JHEAN
MC HDR 16èHoraire20 hECTS2
Évaluation
Note de lecture sur un article ou ouvrage relatif à la thématique de l’UE
Contenu

Bibliographie indicative



Semestre 3 - UE5 Spécialisation La démocratie confrontée aux communautés ResponsableFrédéric DUPIN, agrégé de philosophieHoraire20 hECTS2
Évaluation
Note de lecture sur un article ou ouvrage relatif à la thématique de l’UE
Contenu
Ce semestre entendra introduire les étudiants aux grandes thématiques de la philosophie et de la science politique touchant au multiculturalisme, au dispositif laïque ou à la résolution des conflits communautaires. Il s’agira donc d’enrichir le questionnement pédagogique et sociologique sur la diversité des publics d’enseignement, initié dans l’ensemble du parcours, d’une réflexion sur les concepts mêmes permettant de définir ou d’accorder cette diversité en elle-même. Une attention particulière sera portée aux théorisations contemporaines de la démocratie et du pluralisme.

Bibliographie indicative
ARENDT, Hannah. Les origines du totalitarisme. Paris, Gallimard Quarto. 2003.
FOURREST, Caroline. La dernière utopie. Paris, Grasset, 2009.
GAUCHET, Marcel. Le Désenchantement du monde. Une histoire politique de la religion. Gallimard, Paris. 1985.
Kintzler, Catherine. Qu’est-ce que la laïcité ? Paris, Vrin. 2007.
SARTRE, Jean-Paul. Réflexions sur la question juive. Paris, Folio-Gallimard. 2006.
TAYLOR, Charles. Le Malaise de la modernité. Paris, Le Cerf. 2002.
HUNTINGTON, Samuel. Le Choc des Civilisations. Paris, Odile Jacob, 2007.


Semestre 4 - UE5 Spécialisation Éducation et violencesResponsableCéline GIRON MC 16° Horaire20 hECTS2
Évaluation
Note de lecture sur un article ou ouvrage relatif à la thématique de l’UE
Contenu
Ce séminaire pluridisciplinaire en philosophie, psychologie, sociologie et sciences de l’éducation se donnera pour objet d’étude les phénomènes de violence en milieu scolaire. Nous ferons appel aux regards croisés de ces disciplines pour écouter et dire, décrire et réfléchir, inventorier et analyser, interroger et répondre aux violences en œuvre à l’école.

Bibliographie indicative
BLAYA, C. Violences et maltraitances en milieu scolaire. Paris, Armand Colin. 2006.
CARRA, C. Violences à l’école élémentaire : l’expérience des élèves et des enseignants. Paris, PUF. 2009.
DEBARBIEUX, E. Les dix commandements contre la violence à l’école. Paris, Odile Jacob. 2008.
DEFRANCE, B. La violence à l’école. Paris, La Découverte. 2009.
SIROTA, A. Violences à l’école : des violences vécues aux violences agies. Rosny-sous-bois, Bréal. 2009.




Semestre 1 - UE6 Initiation à la rechercheSéminaire  : D’un thème au sujet de recherche ResponsableJean-Paul THOMAS
PU 17°Horaire25 hECTS3Évaluation
Présentation d’un projet de Travail d’Étude et de Recherche
Contenu :
Le séminaire comportera deux parties :
- une présentation générale des méthodes des sciences humaines et sociales et des thématiques pouvant donner lieu à des sujets de recherche,
- des travaux par petits groupes en fonction des thématiques retenues

Bibliographie indicative
BACHELARD, G. La formation de l’esprit scientifique : contribution à une psychanalyse de la connaissance objective. Paris, Vrin. 1938.
COMBESSIE, J. C. La méthode en sociologie. Paris, La Découverte. 1999.
CURIE, P. Correspondances réunis et annotées par Karin Blanc. Saint Rémy en l’Eau, Monelle Hayot. 2009.
FLECK, L. Genèse et développement d’un fait scientifique. Préface d’Ilana Löwy, postace de Bruno Latour. Paris, Les Belles Lettres. 2005.
HOLTON, G. Science en gloire, science en procès, traduit de l’anglais par Abi Gezunt. Paris, Gallimard. 1998.
LIGNTMAN, A. Pas de deux. Essais sur les sciences. Paris, Balland. 1997.
POPPER, K. Toute vie est résolution de problèmes. Paris, Actes Sud. 1994.
PROST, A. Douze leçons sur l'histoire. Paris, Seuil. 1996.
REUCHLIN, M. Les méthodes en psychologie. Paris, PUF, collection Que sais-je ? 2002.


Semestre 2 - UE6 Initiation à la rechercheHoraire25 hECTS12Évaluation
Soutenance d’un projet de Travail d’Étude et de RechercheSéminaire  1 : Les émotions et leurs langages ResponsableSandra JHEAN MC HDR 16°

Contenu :
Nous étudierons les principales théories des émotions et les relations entre émotion et cognition.
L’apport de la psychologie cognitive à la compréhension des émotions sera envisagé :
comment définir les émotions ?
comment les étudier expérimentalement ?
taxonomie, lexique et sémantique des émotions.


Séminaire  2 : Psychologie et scolarisation ResponsableThierry MAILLEFAUD PU 16°Contenu :
Dans ce séminaire de recherche on élaborera une approche d’investigation, éclairée par la psychologie, pour rendre compte des difficultés de certains élèves à s’adapter aux situations de classe.
L’approche proposée privilégie la compréhension du rapport de l’enfant à l’école.

Bibliographie indicative
BRUNNER, J. Savoir faire, savoir dire. Paris, PUF. 1998.Séminaire  3 : L’école et le handicap ResponsableHervé DUCHAUFFOURContenu :
Comment l’école envisage-t-elle aujourd’hui la scolarisation des élèves handicapés ? Quelles adaptions nécessaires et quelles limites sont posées par la loi de 2005 ? Nous étudierons ces évolutions du point de vue de la recherche dans le cadre d’une approche socio-historique des demandes de l’institution et de la place de ses acteurs. Bibliographie indicative
Gillig, Jean-Marie (2007), Mon enfant aussi va à l’école, Issy, Ed. Erès ;
Berzin, Christine (coord.) (2010), Accueillir des élèves en situation de handicap, Amiens, Scérèn-CRDP Amiens ;
Chauvière, Michel et Plaisance, Eric (2000), L'école face aux handicaps : éducation spéciale ou éducation intégrative ? Paris, PUFSéminaire  4 : Normes et valeurs dans la transmission scolaire ResponsableLaurence CORBELContenu :
Nous nous proposons d’interroger les fondements des valeurs républicaines de l’Ecole et les principes qu’elles énoncent et d’analyser les rapports parfois conflictuels qu’elles entretiennent avec les valeurs sociales. On examinera aussi comment elles s’articulent avec les normes qui produisent l’ordre scolaire dans les pratiques pédagogiques. On interrogera le statut de ces normes dans les transmissions culturelles et sociales qui reviennent à l’École pour analyser à quels problèmes la reconnaissance de ces normes s’expose. L’enjeu de ce séminaire est d’examiner si la promotion et la défense de ces valeurs et de ces normes à l’école relève d’une éthique et d’une morale. Bibliographie indicative
ARENDT, H. La crise de la culture. Paris, Gallimard, 1972.
CANGUILHEM, G. Le normal et le pathologique. Paris, Vrin, 1966.
DURKHEIM, E. Éducation et sociologie. Paris, PUF. 1985.
FOUCAULT, M. Surveiller et punir. Paris, Gallimard. 1975.
LOEFFEL, L. École, morale laïque et citoyenneté aujourd’hui. Paris, Presses universitaires du Septentrion. 2009.
PIAGET, J. HYPERLINK "http://www.sudoc.abes.fr/xslt/DB=2.1/SET=1/TTL=1/SHW?FRST=1"L'éducation morale à l'école : de l'éducation du citoyen à l'éducation internationale. Paris, Anthropos. 1997.
REBOUL, O. Les valeurs de l’éducation. Paris, PUF. 1992.
RENAULT, A. et MESURE, S. La Guerre des dieux. Essai sur la querelle des valeurs. Paris, Grasset. 1996.
RENAULT, A. La Libération des enfants. Contribution philosophique à une histoire de l’enfance. Paris, Bayard/Calmann-Lévy. 2002.
Séminaire  5 : La démocratie confrontée aux communautés culturelles, religieuses et sexuelles ResponsableJean-Paul THOMAS PU 17°
Contenu :
On s’attachera à répondre à trois questions :
est-il souhaitable d’infléchir les principes du républicanisme pour tenir compte de la diversité des communautés culturelles ou religieuses ?
qu’est-ce qu’une communauté culturelle ? analyse d’un exemple
quelles sont les modalités scolaires de la prise en compte de la diversité culturelle et religieuse des élèves ?

Bibliographie indicative
Commission de réflexion sur l’application du principe de laïcité dans la République (dite Commission Stasi). Rapport au Président de la république remis le 11 décembre 2003.
KYMLICK, W. La citoyenneté multiculturelle. Paris, La Découverte. 2001.
PIERROT, A. « Pluralisme culturel et éducation ». Raison Présente n° 122. 1997.
SANDEL, M. Le libéralisme et les limites de la justice, traduit par J.F. Spitz. Paris, Seuil. 1999.
TAYLOR, C. Multiculturalisme : différence et démocratie. Paris, Aubier. 1994.
WALZER, M. Sphères de justice. Une défense du pluralisme et de l’égalité, traduit par Pascal Engel. Paris, Seuil. 1997.
WEILL, P. « Racisme et politique de l’immigration en France ». Vingtième siècle n° 47, juillet-septembre 1995. 1995.
Séminaire  6 : Des attitudes différenciées face à la scolarité : les effets de la socialisation ResponsableDominique BRET
MC 19è
Sylvie CADOLLE MC 70è

Contenu :
Au cours de ce séminaire, nous chercherons à comprendre en quoi les socialisations primaire et secondaire, horizontale et verticale influent les comportements face à la scolarité. Y seront présentés des travaux de recherche récents en sociologie sur ce sujet. Des synthèses d'articles relatifs aux sujets de mémoire choisis par les étudiants seront analysées et débattues. L'état d'avancée des travaux y sera présenté et critiqué régulièrement.
Exemples de sujets de mémoire s'inscrivant dans la thématique de ce séminaire :
Filles-garçons : une mise au travail différente dans l'atelier en maternelle ?
Comment les élèves de CM2 disent-ils travailler pour la classe en dehors de la classe ?
Les pratiques de lecture des élèves : effets du contexte.
Cohérence/divergences entre les valeurs transmises par l'enseignant et celles des élèves.
Les relations entre élèves pendant la classe.
Etc.

Bibliographie indicative
BEAUD, Stéphane. 80% au bac … et après ? Les enfants de la démocratisation scolaire. Paris, La Découverte. 2003.
DAFFLON NOVELLE, Anne (dir.). Filles – garçons. Socialisation différenciée ? Grenoble, PU Grenoble. 2006.
DUBET, François. Sociologie de l'expérience. Paris, Le Seuil. 1994.
FERRAND, Michèle. Féminin-Masculin. Paris, La Découverte. 2004.
LAHIRE, Bernard. Culture écrite et inégalités scolaires. Sociologie de l’échec scolaire à l’école primaire. Lyon, PUL. 1993.
LAHIRE, Bernard. Tableaux de famille. Heurts et malheurs scolaires en milieu populaire. Paris, Gallimard/Seuil. 1995.
PASQUIER, Dominique. Cultures lycéennes. La tyrannie de la majorité. Paris, Autrement. 2005.


Semestre 3 - UE6 Initiation à la rechercheHoraire25 hECTS2Évaluation
Présentation orale d’un travail au cours du séminaire Séminaire  1 : Se professionnaliser ResponsableDominique BRET
MC 19è
Hervé DUCHAUFFOUR

Contenu :
Au cours de ce séminaire, nous nous interrogerons sur le métier d’enseignant, à partir de la sociologie des professions, pour déterminer si celui-ci peut ou non être considéré comme une profession. Après avoir mis en évidence ce qui le caractérise, nous approfondirons comment on devient un professionnel et, plus particulièrement, dans le champ de l’enseignement, un expert.
La thématique de ce séminaire de recherche pourra être un axe de l’écrit à réaliser pour la validation du M2.

Bibliographie indicative
« Formes et dispositifs de la professionnalisation ». Recherche et Formation pour les professions de l’éducation n° 35. Paris, INRP. 214 p. 2000.
ALTET, Marguerite. La formation professionnelle des enseignants. Analyse de pratiques et situations pédagogiques. Paris, PUF. 254 p. 1994.
BOURDONCLE, Raymond. « La professionnalisation des enseignants : analyses sociologiques anglaises et américaines ». Revue Française de Pédagogie n° 94. Paris, INRP, janvier-février-mars 1991, pp. 73-92. 1991.
BOURDONCLE, Raymond. « La professionnalisation : les limites d’un mythe ». Revue Française de Pédagogie n° 105. Paris, INRP, octobre-novembre-décembre 1993, pp. 83-119. 1993.
DUBAR, Claude et TRIPIER, Pierre. Sociologie des professions. Paris, A. Colin, 256 p. 1998.
HETU, Jean-Claude, LAVOIE, Michèle et BAILLAUQUES, Simone (Eds). Jeunes enseignants et insertion professionnelle. Un processus de socialisation ? de professionnalisation ? de transformation ? Paris Bruxelles, De Boeck Université. 237 p. 1999.
ISAMBERT-JAMATI, Viviane et TANGUY, Lucie. Professionnalisation, déprofessionnalisation : étude critique de ces notions appliquées aux enseignants français. Université René Descartes, Paris V, UFR Sciences de l’Education, Cours de Sociologie de l’Education. 238 p. 1989-90.
LANG, Vincent. La professionnalisation des enseignants. Paris, PUF. 260 p. 1999.
Séminaire  2 : Rapports entre philosophie politique et éducation civique ResponsableJean-Paul THOMAS PU 17°

Contenu :
On s’attachera à répondre à trois questions :
- quelles sont les notions et les principes politiques qu’un élève doit connaître à l’issue de la scolarité élémentaire ?
- est-il possible de sensibiliser les élèves à l’essentielle conflictualité du champ politique sans être doctrinaire ?
- comment l’idée de justice peut-elle être abordée à l’école ?

Bibliographie indicative
BUISSON, F. (dir.). Nouveau dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire. Paris, Hachette. 1911.
CANIVEZ, P. Eduquer le citoyen ? Paris, Hatier. 1991.
FOUILLEE, A. (dite G. Bruno). Le Tour de la France par deux enfants. (1877), Paris, Belin. 2000.
OZOUF, M. « Histoire et instruction civique ». Le Débat n° 34. 1985.
THOMAS, J. P. Éducation civique et philosophie politique. (en collaboration avec Marie-Claude Danguy des Déserts et Claude Riolet), Paris, Armand Colin. 1992.
THOMAS, J. P. Abolir l'esclavage. (en collaboration avec Michèle Métoudi), Paris, Gallimard. 1998.

Séminaire  3 : Apports de la psychologie cognitive à l’étude d’une activité complexe : la lecture - compréhension de textes ResponsableSandra JHEAN MC HDR 16°
Contenu :
L’activité complexe de compréhension de textes sera abordé à travers l’étude des principaux modèles explicatifs élaborés ces dernières années.
Une attention particulière sera portée sur :
la représentation et la conservation en mémoire des informations du texte
le rôle joué par les connaissances et les croyances du lecteur au cours de l’activité.

Bibliographie indicative
BLANC, N. et BROUILLET, D. Mémoire et compréhension : Lire pour comprendre. Paris In Press. 2003.
LE NY, J. F. Comment l’esprit produit du sens. Paris, Odile Jacob. 2005.
ROSSI, J. P. Psychologie de la compréhension du langage. Ouvertures psychologiques, Bruxelles, De Boeck. 2008.
Séminaire  4 : Corps et handicap sensori-moteur ResponsableChristian LUSSIEZ, Inspecteur de l'Éducation Nationale

Contenu :
Nous étudierons ici trois grands types de handicaps, ainsi que les maladies invalidantes qui désavantagent l’élève dans son parcours scolaire et ses apprentissages.
Ainsi seront exposés les difficultés spécifiques du handicap auditif (enfants sourds et déficients auditifs), du handicap visuel (enfants aveugles ou déficients visuels), et du handicap moteur.
Seront également évoqués l’étiologie des handicaps, les désavantages spécifiques de ces handicaps et la mise en place de dispositifs afin de remédier aux difficultés, notamment en termes de compensation.
Bibliographie indicative
Décret n° 2006-509 du 3 mai 2006 : Education et parcours scolaire des jeunes sourds.
PARISOT J.C. Le handicap, une chance pour l’école. Paris, Desclée de Brouver. 2008.
RABISCHONG, P. Le handicap. Paris, PUF, Que sais-je ? 2008.
Rapport MONTAGNE Gilbert sur «  l’inclusion des personnes aveugles et malvoyantes dans le monde d’aujourd’hui », décembre 2007.
ZAFFRAN, J. Quelle école pour les élèves handicapés ? Paris, La Découverte, collection alternatives. 2007.Séminaire  5 : Éducation à la santé et prévention des conduites addictives ResponsableThierry MAILLEFAUD PU 16°
Contenu :
Depuis 2009 une des missions officielles des enseignants est « d’aider les élèves à prendre en charge leur santé ». Cette préoccupation louable reste complexe à réaliser dans le cadre de la classe. On présentera des situations réalistes procurant une efficacité certaine, notamment les expériences des écoles promotrices de santé.
On s’attachera plus particulièrement à l’investigation des effets des inégalités de santé sur les inégalités scolaires.
L’enseignement est structuré autour de 3 pôles :
la préoccupation de nos sociétés pour les questions de prévention dès l’âge scolaire,
la réceptivité des élèves aux discours et activités concernant leur santé et leur bien-être
les mises en œuvre concrètes réalisées dans certaines écoles promotrices de santé
Bibliographie indicative
« La prévention : un enjeu personnel ou collectif ». Actes du forum Louis-Jeantet n° 3. 2002.
BRUCHON-SCHWEITZER, M. Psychologie de la santé. Paris, Dunod. 2002.
FOTINOS, G. Le climat des écoles primaires. Paris, MGEN. 2006.
JOURDAN, D. Education à la santé. Quelle formation pour les enseignants ? Saint-Denis : INPES Santé en action. 2010.
Sites internet et organismes de ressources : INPES, INRP, ES/PCA, Rectorat, etc.

Séminaire  6 : Comprendre les familles contemporainesResponsableSylvie CADOLLE MC 70è

Contenu 
Au cours de ce séminaire, l’évolution du statut de l’enfant et l’affaiblissement de l’institution du mariage dans leurs effets sur l’éducation seront étudiés. La sociologie de la famille contemporaine sera présentée selon deux perspectives différenciées. Quelques enquêtes récentes seront analysées et leurs résultats débattus. Des exposés autour du thème de la parentalité seront réalisés par les étudiants.
La thématique de ce séminaire de recherche pourra être un axe de l’écrit à réaliser pour la validation du M2.

Bibliographie indicative
CADOLLE, Sylvie. Etre parent, être beau-parent. La recomposition de la famille. Paris, Odile Jacob. 2000.
DECHAUX, Jean-Hugues. Sociologie de la famille. Paris, La Découverte. 2009.
NEYRAND, Gérard. L’enfant, la mère et la question du père. Un bilan critique de l’évolution des savoirs sur la petite enfance. Paris, PUF. 2000(3ème édition 2005).
« Nouvelles figures de la parentalité ». Informations sociales n° 149, septembre-octobre 2008.
PRAIRAT, Eric (dir). « Dossier : L’autorité à l’heure de la démocratie ». Les sciences de l’éducation. Pour l’Ere nouvelle volume 42, n° 3. Caen, CERSE Université de Caen. 2009.
THERY, Irène. Le démariage. Justice et vie privée. Paris, Odile Jacob. 1993.


Semestre 4 - UE6 Initiation à la rechercheHoraire25 hECTS2Évaluation
Écrit s’appuyant sur le stageSéminaire  1 : Exercer sa professionnalité ResponsableSDominique BRET MC 19è
Hervé DUCHAUFFOUR

Contenu :
Au cours de ce séminaire, nous nous intéresserons plus particulièrement au développement professionnel. Après avoir cerné la notion de professionnalité et de développement professionnel, nous verrons sur quels éléments le professionnel de l’éducation, et plus particulièrement l’enseignant, peut jouer pour être un expert. Nous appréhenderons les différents modèles de professionnalité en les resituant dans le temps.
La thématique de ce séminaire de recherche pourra être un axe de l’écrit à réaliser pour la validation du M2.

Bibliographie indicative
BOURDONCLE, Raymond. « De l’instituteur à l’expert. Les IUFM et l’évolution des institutions de formation ». Recherche et Formation pour les professions de l’éducation n° 8. Paris, INRP, octobre 1990, pp. 57-72. 1990.
DEMAILLY, Lise. « La difficile émergence d’un modèle pédagogique et professionnel dans les collèges français ». Education permanente n° 96 « La formation continue des enseignants ». Paris, CNAM, pp. 93-97. 1988.
METOUDI, Michèle (1995). « Modèles d’enseignant, modèles de formation. Un plan de formation pour les dire ? ». Recherche et Formation pour les professions de l’éducation n° 20. Paris, INRP, pp. 65-71.
PAQUAY, Léopold, ALTET, Margaret, CHARLIER, Evelyne et PERRENOUD, Philippe (Eds). Former des enseignants professionnels. Quelles stratégies ? Quelles compétences ? Bruxelles, De Boeck Université, 1ère éd. 1996, 2ème éd. 267 p. 1998.
PERRENOUD, Philippe. « Autour des mots : dix non-dits ou la face cachée du métier d’enseignant ». Recherche et Formation pour les professions de l’éducation n° 20. Paris, INRP, pp. 107-124. 1995.
TERRAL, Hervé. « La professionnalité des enseignants au regard de son histoire et de ses mythologies ». Recherche et Formation pour les professions de l’éducation n° 24. Paris, INRP, pp. 149-162. 1997.
TOCHON, François V. L’enseignant expert. Paris, Nathan pédagogie. 255 p.1995.
TROUSSON, Alain. De l’artisan à l’expert. La formation des enseignants en question. Paris, CNDP, Hachette Education, 123 p. 1992.
Séminaire  2 : Débats et éducation civique
ResponsableJean-Paul THOMAS
PU 17°

Contenu :
Trois questions seront abordées :
- qu’est-ce qu’un débat ? (à partir de l’exemple d’un débat télévisé)
- quelles sont les différences et les ressemblances entre le débat démocratique et le débat scolaire ?
- Pourquoi l’organisation de débats dans les classes fait-elle l’objet d’un débat pédagogique ?
Bibliographie indicative
CARRIERE, J. C. La controverse de Valladolid. Paris, Belfond. 1992.
JACQUES, F. Dialogiques, recherches logiques sur le dialogue. Paris, PUF. 1979.
PERRENOUD, Ph. « Le débat et la raison ». Les cahiers pédagogiques, supplément n° 4, octobre-novembre 1998. 1998.
SALAVASTRU, C. « Argumentation et débats publics », Les cahiers de psychologie politique (en ligne), n°12, janvier 2008. 2008.
THOMAS, J. P. « Pas de formation sans réflexion de fond ». Les cahiers pédagogiques, supplément n° 4, octobre-novembre 1998. 1998.
Site internet : HYPERLINK "http://www.pratiques-philosophiques.net"www.pratiques-philosophiques.net
Séminaire  3 : Apports de la psychologie cognitive à l’étude d’une activité complexe : la résolution de problèmes ResponsableSandra JHEAN MC HDR 16°
Contenu :
Nous étudierons les processus cognitifs mis en œuvre au cours de l’activité de résolution de problèmes.
Différentes approches théoriques de la question seront envisagées.
Nous nous interrogerons sur la définition d’un problème, sur la caractérisation des problèmes et sur la représentation du processus de résolution de problèmes.
Bibliographie indicative
CLEMENT, E. La résolution de problèmes : à la découverte de la flexibilité cognitive. Paris, Colin, Psycho, Collection U. 2009.
Costermans, J . Les activités cognitives. Bruxelles, De Boeck Université. 1998.
RICHARD, J. F. Les activités mentales : comprendre, raisonner, trouver des solutions. Paris, A. Colin. 1990.
Séminaire  4 : La notion de besoins éducatifs particuliers ResponsableThierry MAILLEFAUD PU 16°
Contenu :
Dans ce séminaire, on interrogera la pertinence (et les insuffisances) de la notion de « besoins éducatifs particuliers » communément utilisée pour caractériser certains élèves en difficulté d’adaptation scolaire depuis la loi de 2005 sur le handicap.
La prise en charge par l’école des élèves présentant des symptômes spécifiques doit s’analyser à la lumière de trois approches complémentaires :
les textes officiels qui organisent les modalités d’inscription des élèves.
l’expérience des praticiens, enseignants, spécialisés dans la pédagogie adaptée.
les résultats des recherches effectuées sur les aptitudes spécifiques de certains enfants.
Ce séminaire développera chacune de ces trois dimensions pour permettre aux étudiants de construire une position de stagiaire satisfaisante.


Séminaire  5 : Motivation des élèves : favoriser l’engagement, agir contre la résignation 
ResponsableCéline GIRON MC 16°

Contenu :
En nous appuyant sur les travaux de la psychologie, nous identifierons les processus en jeu dans la motivation des élèves : ses composantes, ses déterminants, les facteurs qui peuvent la favoriser ou à l’inverse l’inhiber. Nous interrogerons les pratiques pédagogiques visant à promouvoir la motivation des élèves.

Bibliographie indicative
DELANNOY, C. La motivation : désir de savoir, désir d’apprendre. Paris, Hachette. 2005.
FENOUILLET, F. La motivation. Paris, Dunod. 2003.
LEGRAIN, H. Motivation à apprendre : mythe ou réalité ? Paris, L’Harmattan. 2003.
LIEURY, A. Motivation et réussite scolaire. Paris, Dunod. 2006.
VIANIN, P. La motivation scolaire : comment susciter le désir d’apprendre ? Bruxelles, De Boeck. 2007.
Séminaire  6 : Les relations entre professionnels et parents
ResponsableSylvie CADOLLE MC 70°

Contenu :
Dans ce séminaire, nous aborderons la question de l’évolution de la place faite aux parents par l’Ecole et les autres institutions éducatives et les difficultés que pose aux professionnels la coopération avec les familles et leurs interventions auprès d’eux. Nous chercherons les causes et les effets des malentendus et des conflits possibles et nous nous efforcerons de dégager des pistes éventuelles pour une meilleure compréhension des rôles de chacun.
La thématique de ce séminaire de recherche pourra être un axe de l’écrit à réaliser pour la validation du M2.

Bibliographie indicative
AGENCE NATIONALE de l’évaluation des établissements et services sociaux et médico-sociaux. L’exercice de l’autorité parentale dans le cadre du placement. Recommandations de bonnes pratiques. 2010.
CADORET, Anne. Parentalité plurielle. Anthropologie du placement familial. Paris, L’Harmattan. 1995.
DUBET, François (dir.). Ecole et familles : le malentendu. Paris, Textuel. 1997.
DURNING, Paul. Education familiale. Acteurs, processus, enjeux. Paris, L’Harmattan. 2006.
GLASMAN Dominique. Le travail des élèves pour l’école en dehors de l’école, LLS, Université de Savoie, 2005
PERIER, Pierre. Ecole et familles populaires. Sociologie d’un différend. Rennes, PUR. 2005.
THIN, Daniel. Quartiers populaires. L’école et les familles. Lyon, PUL. 1998.











Capacité d’accueil : 75 à 80 étudiants

Objectifs du parcours
Comme tous les parcours, le parcours 4 ne prépare pas à un métier référencé. En complémentarité avec les compétences à la polyvalence qui sont le cœur même du Master, il vise à donner aux étudiants un ensemble de compétences et de savoir faire en relation avec la gestion des langues et du langage, mobilisables dans des situations professionnelles diverses :
- le secteur de l’enseignement du premier degré (pour les admissibles). En ce cas, les étudiants seront dotés de compétences supplémentaires leur permettant de mieux appréhender la diversité des situations linguistiques dans le cadre de l’école ; de savoir les gérer ; de savoir construire des dispositifs pédagogiques appropriés.
- le secteur associatif, le secteur des collectivités locales et territoriales. La polyvalence acquise dans le master, jointe à une spécialisation dans le domaine de la formation au développement des compétences langagières peut aider à une insertion, par exemple, comme formateur d’adultes, comme médiateur linguistique ; fonctions de diffusion des langues en France comme à l’étranger
- le secteur de l’édition.
Ce parcours propose trois options spécifiques, présentées séparément : elles ont des objectifs et des contenus propres. Cependant, des passerelles entre les trois options existent et sont possibles. De même, des passerelles sont envisagées avec les deux autres parcours « Publics à besoins particuliers » et « E-Learning ».
Le choix par les étudiants de l’option dans laquelle ils s’inscrivent, le choix d’enseignements et les éventuelles réorientations entre des options du parcours sont à discuter avec les différents responsables du parcours, dans le cadre de l’accompagnement personnalisé de la formation.

Responsable  Josiane BOUTET, PU 7° section, IUFM de Paris
Atelier de Recherche sur la Parole (ARP) UPRES EA 333 – Paris 7 Laboratoires d’adossement - UPRES EA 39 67 Atelier de Recherche sur la Parole (ARP), Université Paris 7
- MoDyCo UMR 7114, Université Paris-Ouest - Nanterre La Défense - Paris V
- GDR CNRS 2657 Pratiques de la Production Verbale écrite
- EA 4398 PRISMES, Université Paris 3 
- EA 4120 LISAA, Écritures du monde hispanique, Université Paris-Est (EMHIS)
- EA 1483 - Recherche sur le Français Contemporain (RFC)
- EA 170 - Langues romanes : Acquisition, Linguistique, Didactique (CALIPSO)
- EA 2290 - Systèmes Linguistiques, Énonciation et Discursivité (SYLED)
- EA 2288 - Didactique des langues, des textes et des cultures (DILTEC)Institutions partenaires CIEP
Centre Alain Savary-INRP
CASNAV
MAE
CLEMI
CRDP,
Institutions de la francophonie
Services promotion et enseignement du français de RFI et TV5,
Centre Paris-Lecture
Option AIntituléResponsablesRédactologie. Pratiques de l’écrit Sylvie PLANE PU 7° section
Modyco UMR 7714 CNRS- Paris 5 –Paris 10
GDR 2657 CNRS Option BGérer les pratiques bi/plurilingues, en situation de formation
Josiane BOUTET
PU 7° section
ARP - UPRES EA 333 – Paris 7Option CFormer aux pratiques de l’interculturelVéronique PUGIBET MC 14° section
Littératures Savoirs et Arts (LISAA)
EA 4120 – Paris Est
Option A : Rédactologie, pratiques de l’écrit
responsable : Sylvie Plane, PU 7° section
Capacité d’accueil : 25 étudiants

Objectifs spécifiques :
Cette option vise les objectifs suivants :
- pour les étudiants qui deviendront professeurs des écoles, il s’agit d’acquérir les savoirs et les compétences nécessaires pour faire entrer de jeunes élèves dans l’écrit et pour construire des dispositifs didactiques permettant aux élèves de l’école élémentaire de développer au mieux leurs compétences rédactionnelles.
- pour les étudiants qui choisiront une orientation professionnelle en rapport avec les métiers de l’écrit, il s’agit d’acquérir les compétences permettant de prendre en charge des tâches de rédaction, de révision et de publication au sein d’entreprises relevant de différents secteurs.
- pour les étudiants envisageant une poursuite d’étude doctorale, et notamment pour ceux qui sont titulaires d’une licence de sciences du langage, les enseignements dispensés dans le cadre de l'option et ceux dispensés dans le cadre de la préparation au professorat des écoles constituent une base permettant de se préparer à s’engager ultérieurement dans des recherches portant sur l’écriture et son apprentissage.
Pour attendre ces objectifs, les domaines suivants seront étudiés dans le cadre de l'option :
- les caractéristiques de l’écrit en français : normes, morphographie du français, rapport oral/écrit, textualité
- les individus et l’écrit : aspects socioculturels, psycholinguistiques et développementaux
- les pratiques d’écriture : pratiques scolaires, sociales, professionnelles, genres de l’écrit
- la production et la diffusion de l’écrit :
- technologies d’écriture, ressources et technologies informatiques
- gestion de l'écrit, contraintes d’écriture
- propriété intellectuelle.
Les stages proposés à ces étudiants, chez des éditeurs ou dans des writing centers d’universités américaines, leur permettront de se familiariser avec les exigences professionnelles des métiers de l’écrit et de la recherche dans le domaine de l’enseignement de l'écrit.
La poursuite d’études doctorales est envisageable pour les étudiants dont le Travail d’Étude et de Recherche réalisé au cours de master attestera des qualités scientifiques requises pour s’engager dans la voie de la recherche.

Compétences visées :
Au terme de leur formation, les étudiants qui auront suivi cette option devront maîtriser les savoir-faire suivants :
- capacité à enseigner efficacement l’écrit à l’école, et à guider des adultes dans la rédaction
- capacité à rédiger des écrits en respectant des contraintes de différentes natures (format, caractéristiques génériques, caractéristiques du support, contraintes techniques, lectorat)
- capacité à assurer la diffusion d’écrits sur différents supports notamment informatiques

Débouchés professionnels :
- professorat des écoles (sous condition de réussite au concours)
- rédacteur technique dans différents secteurs professionnels, sous condition de formation complémentaire
- formateur dans le domaine de l'écrit à l’intention des publics adultes
- métiers de l’édition : correction, rewriting, collaboration (ghost-writer)







UE 5 Enseignements de spécialisation de l’option 1 : Rédactologie – Pratiques de l’écrit
(2 ECTS/semestre)Responsables :
Sylvie PLANE, PU, 7° section,
Laboratoire Modyco, UMR 7714 et GDR CNRS 2657 Production Verbale Écrite
Danièle COGIS, MC, 7° section
Laboratoire Modyco, UMR 7714 et GDR CNRS 2657 Production Verbale Écrite semestreIntitulérRsponsablesS1Lire des écrits d’enfants, lire des écrits d’experts : spécificités de l’écrit en françaisSylvie PLANE, PU 7°
Danièle COGIS, MC 7°S2Produire des écrits : acquisition de l’écrit, acquisition de l'orthographe, processus d’écritureSylvie PLANE, PU 7°
Danièle COGIS, MC 7°
Sandra JHEAN, MHDR 16°S3Enseigner l’écrit : didactique et dispositifs d’enseignement de l’écritSylvie PLANE, PU 7°
Danièle COGIS, MC 7°S4Pratiques de l’écrit, contextes sociaux, scolaires et professionnelsSylvie PLANE, PU 7°
Danièle COGIS, MC 7°


UE6  Séminaires d’initiation à la recherche
Responsable : Sylvie Plane, PU 7° section
Laboratoire Modyco, UMR 7714 et GDR CNRS 2657 Production Verbale Écrite semestreIntitulé des séminairesResponsablesS1Problématiques de recherche sur l’écrit et son apprentissage Sylvie PLANE, PU 7°
Danièle COGIS, MC 7°S2Méthodologie de la recherche : suivi de l’élaboration du Travail d’Étude et de RechercheÉquipe d’encadrement du parcoursS3Mutations de l’écriture et technologies d’écritureSylvie PLANE, PU 7°
Danièle COGIS, MC 7°S4Communication graphique et autres médiums de communicationSylvie PLANE, PU 7°
Danièle COGIS, MC 7°


Stages spécifiquesStage chez un éditeur  scolaire
Stage dans un Writing center d’une des universités suivantes :
- Université de l’État du Maine
- Université de Miami-Ohio
- Syracuse University
- North Carolina State University
- Indiana State University



Descriptif des enseignements de l’option A

UE5 & UE 6



Semestre 1 - UE5 Spécialisation
Option A Lire des écrits d’enfants, lire des écrits d’experts : spécificités de l’écrit en françaisResponsablesSylvie PLANE, PU 7° section
Danièle COGIS MC 7° section
Laboratoire Modyco, UMR 7114, équipe Dynamique des usages
GDR CNRS 2657 Production Verbale ÉcriteHoraire20 hECTS2Évaluation :
Contrôle continu : au cours de cette UE les étudiants analyseront des textes d’enfantsContenu
Cette UE propose une approche linguistique de l’écrit.
L’UE s’appuiera sur une comparaison entre l’écrit et l’oral pour décrire un certain nombre de spécificités de l’écrit en langue française. Cette description de l’écrit mettra l’accent sur les questions de cohérence textuelle, de genres de l’écrit et d’orthographe du français.
Ces éléments seront observés notamment à l’occasion de l’analyse de textes écrits par des enfants, de textes écrits par des adultes dans des situations ordinaires de communication et de textes rédigés par des experts en écriture (textes journalistiques et textes littéraires)Bibliographie indicative
Adam, M. (2002), « Cohérence ». In P. Charaudeau XE "CHARAUDEAU"  et D. Maingueneau (Ed.), Dictionnaire d’analyse du discours, Seuil.
Catach N., (1973), « Que faut-il entendre par système graphique du français ? », Langue Française, 20, 30-44.
Charolles, M. (1988), « Les plans d’organisation textuelle : périodes, chaînes, portées et séquences », Pratiques, 57, 3-13.
Cogis D., (2005), Pour enseigner et apprendre l'orthographe. Nouveaux enjeux, pratiques nouvelles, école-collège, Paris : Delagrave.
Fabre-Cols C. 2000, Apprendre à lire des textes d’enfants, De Boeck
Fabre-Cols C. 2002, Réécrire à l’école et au collège. De l’analyse des brouillons à l’écriture accompagnée. ESF
Plane S., 2005, « Fiction, utopie et représentation du monde et de l’école dans des écrits sur le collège  rédigés par des élèves en difficulté » Langage et Société n°108, 119-148
Plane S. 2006 « L’orthographe existe-t-elle ? » Les cahiers pédagogiques n° 440, 16-17



Semestre2 - UE5 Spécialisation
Option A Produire des écrits : acquisition de l’écrit et processus d’écritureResponsablesSylvie PLANE, PU 7° section
Danièle COGIS, MC 7° section
Laboratoire Modyco, UMR 7114, équipe Dynamique des usages
GDR CNRS 2657 Production Verbale Écrite
Sandra JHEAN MC HDR 16°
CHART Cognition Humaine et Artificielle  EA 400
GDR CNRS 2657 Production Verbale ÉcriteHoraire20 hECTS2Évaluation
Au cours de cette UE les étudiants collecteront des écrits d’enfants de façon à illustrer les différentes phases d’entrée dans l’écriture (aspects graphiques ou orthographiques ou rédactionnels)Contenu
Cette UE propose une approche psycholinguistique de l’écrit.
Cette UE prolonge celle du 1° semestre en s’intéressant à l’écrit cette fois du point de vue du scripteur. Il s’agit notamment de décrire et d’observer comment les scripteurs s’y prennent pour résoudre (ou tenter de résoudre) les différents problèmes que pose l’écriture et plus spécifiquement l’orthographe du français. On examinera à cette occasion la manière dont les enfants s’approprient l’écrit et l’orthographe tout au long de leur scolarité à l’école maternelle et élémentaire. On s’attachera également à décrire les processus d’acquisition, à identifier des styles différents dans la façon de traiter les difficultés de l’écrit et à comprendre les dysfonctionnements de l’écrit.Bibliographie indicative
Ajuriaguerra A. J. (1956 /1989) L’écriture de l’enfant. Neuchâtel : Delachaux et Niestlé.
Bronckart J.P. (Ed.) (1985) Le fonctionnement des discours. Un modèle psychologique et une méthode d’analyse. Neuchâtel. Delachaux et Niestlé
Fayol, M. (1996) « La production du langage écrit » in J. David & S. Plane, L’apprentissage de l’écriture de l’école au collège, Paris : PUF.
Fayol, M. (1997) Des idées au texte. Psychologie cognitive de la production verbale orale et écrite. Paris : PUF
François, F. (2004) Enfants et récits. Mises en mots et « reste ». Villeneuve d’Ascq: Presses Universitaires du Septentrion
Bonnet C, Corblin, C, & Elalouf M-L (1998) Les procédés d’écriture chez les élèves de 10 à 13 ans. Un stade de développement Genève : CVRP
Ferreiro E (1990) « L’écriture avant la lettre » In H. Sinclair La production de notations chez le jeune enfant. PUF
Gaonac'h, D., & Larigauderie, P. (2000), Mémoire et fonctionnement cognitif: la mémoire de travail, Armand Colin
Piolat A. (Dir) (2004) L’écriture. Approches en sciences cognitives. Presses universitaires de Provence
Revues
Langages n° 177, mars 2010, sous la direction de Plane S., Olive T. & Alamargot D. Traitement des contraintes de la production d’écrits : aspects linguistiques et psycholinguistiques
Lidil n°30, 2004, sous la direction de C. Brissaud & C. Totereau. Acquisition et enseignement de la morphographie


Semestre 3 - UE5 Spécialisation
Option A Enseigner l’écrit : didactique et dispositifs d’enseignement de l’écrit ResponsablesSylvie PLANE, PU 7° section
Danièle COGIS, MC 7° section
Laboratoire Modyco, UMR 7114, équipe Dynamique des usages
GDR CNRS2657 Production Verbale ÉcriteHoraire20 hECTS2Évaluation
Contrôle continu
Au cours de cette UE les étudiants analyseront ou proposeront des dispositifs d’enseignement de l'écrit à l’intention de publics scolaires (séances, séquences) ou de publics adultes (ateliers d’écriture, modules d’enseignement etc.)Contenu
Cette UE propose une approche didactique de l’écrit. Elle portera sur les méthodes et dispositifs employés pour faire entrer dans l’écrit de jeunes enfants, faire acquérir des compétences orthographiques aux élèves de l’école élémentaire, familiariser avec l’écrit des scripteurs peu habiles ou développer des compétences scripturales précises chez des adultes ayant déjà de l‘expérience en matière d’écrit.
On s’intéressera plus particulièrement aux possibilités qu’offre l’informatique et aux contraintes qu’elle impose.
Une partie de cette UE prendra la forme d’ateliers d’écriture.Bibliographie indicative
Barré de miniac C. (Ed.) (1996) Vers une didactique de l’écriture. pour une approche pluridisciplinaire. Bruxelles, De Boeck
Blanc D. (2001). « Ethnographie et Anthropologie. Quelles observations? De quelles pratiques? ». Études des pratiques effectives. L'approche des didactiques, Grenoble : La Pensée Sauvage.
Bon F. (2005) Tous les mots sont adultes. Paris : Fayard
Boniface C & Pimet O (1992) Les ateliers d’écriture Paris : Retz
Cappeau P. & Roubaud M.N (2005) Enseigner les outils de la langue avec les productions d’élèves Cycles 2 et 3 Paris : Bordas
Ceccaldi M. (2002) Pratiques langagières en maternelle. CRDP d’Aix-Marseille
Cogis D., & Brissaud C., (2003), « L’orthographe : une clé pour l’observation réfléchie de la langue ? », Repères, 28, 4770
David J & Plane S. (dir) (1996) L’apprentissage de l'écriture de l’école au collège. Paris : PUF
Groupe EVA, 1996, De l’évaluation à la réécriture - Réécrire au cycle III Paris : Hachette – INRP
Godinet H 2001 « Produire des hypertextes en classe. A la rencontre de stratégies diverses » Lidill 23
Neumayer O. & Neumayer M. (2003) Animer un atelier d’écriture. Faire de l’écriture un bien partagé Paris : ESP
Plane S. & Dufaÿs J-L (Dir) (2009) L’écriture de fiction en classe de Français. Namur : PU de Namur
Petitjean A.(1999) « Réflexion sur la transposition didactique dans un manuel d’écriture : Maîtrise de l’écrit » in Plane S. (Ed). Manuels et enseignement du français. Paris, CNDP,133-152
Reuter Y ( 2002) Enseigner et apprendre à écrire. Paris : ESF
Roche A., Guiguet A. Voltz N. (2001) L’atelier d’écriture : éléments pour la rédaction du texte littéraire. Paris : Nathan
Rondelli, F. (2008b), « La cohérence des textes : entre préoccupations didactiques et questionnements linguistiques », HYPERLINK "http://www.linguistiquefrancaise.org/10.1051/cmlf08139"www.linguistiquefrancaise.org/10.1051/cmlf08139
Revues
Les Cahiers pédagogiques n° 440, 2006, Orthographe
Pratiques n° 105-106, 2000, sous la direction de D. Bessonnat La réécriture
Pratiques n°115-116, 2002, sous la direction de J.F. Halté, A. Petijean & S. Plane L’écriture et son apprentissage
Pratiques n°137-138, juin 2008 La didactique du français. Hommages à Jean-François Halté
Repères n° 11, 1995, sous la direction de S. Plane Écriture et traitement de texte
Repères n° 26-27, 2003, sous la direction de S. Plane L’écriture et son apprentissage à l’école primaire
Repères n° 40, 2009, sous la direction de C Doquet-Lacoste,, O Lumbroso & C. Tauveron Écrire avec, sur, de la littérature

Semestre 4 - UE5 Spécialisation
Option A Pratiques de l’écrit, contextes sociaux, scolaires et professionnelsResponsablesSylvie PLANE, PU 7° section
Danièle COGIS, MC 7° section
Laboratoire Modyco, UMR 7114, équipe Dynamique des usages
GDR CNRS Production Verbale ÉcriteHoraire20 hECTS2Évaluation
Contrôle continu
Au cours de cette UE les étudiants analyseront des protocoles d’évaluation des écrits ou de révision ou des cahiers des charges, élaborés soit dans le champ scolaire soit dans le champ professionnelContenu
Cette UE porte sur les usages de l’écrit ou liés à l’écrit. Elle s’intéressera aux dimensions anthropologiques de l’écrit et à sa fonction dans la formation de l’individu et dans la vie sociale et professionnelle.
On s’attachera au rôle de l’écrit dans le contexte scolaire, à sa fonction dans les apprentissages, à son poids tout au long de la scolarité et aux problèmes que pose son évaluation.
On analysera les spécificités de l’écrit dans différents contextes professionnels en les reliant à leur usage et aux conditions de leur réception. On observera à cette occasion des cahiers des charges éditoriaux.
On expérimentera quelques outils informatiques d’aide à l’écriture, à l’orthographe et à la publication. On s’intéressera notamment aux questions que pose l’adaptation au lectorat, et aux aspects formels de l’écriture sur supports imprimés ou informatiques (rubriquage, hypertexte…) et aux aspects juridiques relatifs à la diffusion des écrits et à la propriété intellectuelle.Bibliographie indicative
Alamargot D., Terrier P. & Cellier J.-M. (Coord.) (2005) Production, compréhension et usages des écrits techniques au travail. Toulouse : Octarès
Barré-De Miniac C. (2000). Le rapport à l'écriture. Aspects théoriques et didactiques. Villeneuve d'Ascq: Éditions du Septentrion
Bautier E. (2001) « Pratiques langagières et scolarisation » Revue Française de Pédagogie n°137, 117-161
Clerc .I & Beaudet C. (2008) Langue, médiation et efficacité communicationnelle. Québec : Presses de l’Université Laval
Dabène M. (1988) l’adulte et l’écriture Bruxelles :De Boeck
Fabre D. (1993) Écritures ordinaires Paris : P.OL.
Benhamou F. & Farchy J. (2007) Droit d’auteur et copyright. Paris : la découverte
Groupe EVA (1991) Évaluer les écrits à l’école primaire Paris : Hachette
Goody J (1997) La raison graphique Paris : Éditions de minuit
Lahire B (1993) Culture écrite et inégalités scolaires Lyon :PUL
Lahire B (2008) La raison scolaire. École et pratiques d’écriture, Entre savoir et pouvoir. Rennes : PU Rennes
Manesse D. & Cogis D. (2007) Orthographe : à qui la faute ? ESF
Mangenot F (1996 (Les aides logicielles à l’écriture CNDP
Penloup (1999) L’écriture extra-scolaire des collégiens ESF
Piolat A. (2006) (Lire écrire communiquer apprendre avec Internet. Ed Solal
Plane S. (2004) « Quelques éclaircissements sur un malentendu : les technologies informatisées et l’apprentissage de l’écriture » in A. Piolat (Ed.) Écriture. Approches en sciences cognitives. Presses Universitaires de Provence. 161-179,
Pytlik B. & Liggett S. (2002) Preparing college teachers of writing. Histories, Theories, Programs, Practices. Oxford : Oxford University Press
Revues
Lidil n° 34, 2006 sous la direction de N. Blanc & R Varga Rapport de stage et mémoire professionnel
Pratiques n°131-132 2006. Sous la direction de M. Kara & JM. Privat La littératie. Autour de Jack Goody
Pratiques n °143-144, 2009 sous la direction de M. Kara Écrits de savoirs
Le français aujourd’hui n° 129 (2000) coordonné par J.-A. Huyhn et S. Plane . Ordinateurs et textes : une nouvelle culture ?

Séminaire  du semestre 1 : Problématiques de recherche sur l’écrit et son apprentissage
Option AResponsablesSylvie PLANE, PU 7° section
Danièle COGIS, MC 7° section

Laboratoire Modyco, UMR 7114, équipe Dynamique des usages
GDR CNRS 2657 Production Verbale ÉcriteÉvaluation
Présentation du plan du Travail d’étude et de recherche et d’une bibliographie commentée
Contenu :
Au cours de ce séminaire les principales thématiques de recherche dans le domaine de l'écrit et de l’orthographe, et de leur apprentissage, seront présentées et situées dans le contexte où elles ont émergé. On signalera les problématiques contemporaines et on proposera aux étudiants des thèmes de Travaux d’Étude et de Recherche.
Pour 2010-2012 les thèmes suivants seront proposés aux étudiants :
- les questions relatives à l’imitation, au modèle, au plagiat, et à la propriété intellectuelle
- les questions relatives à l’écriture collective et à l’écriture collaborative
- les questions relatives à l’orthographe : acquisition, didactique, outils informatiques, aspects sociaux
Au cours de ce séminaire on abordera les premières questions relatives au recueil de données et à l’organisation du Travail d’Étude et de Recherche. Ce travail sera poursuivi et approfondi au cours du séminaire du second semestre.
Intervenants sollicités pour l’ensemble des séminaires de l'option rédactologie :
Claude GRUAZ CNRS DR Honoraire ; Marie-Laure ELALOUF PU 7° section, Université de Cergy-Pontoise –IUFM de Versailles ; Paul CAPPEAU, PU 7° section, Université de Poitiers ; Jacques CRINON, PU 70 ° section Université Paris XII – IUFM de Créteil ; Dénis ALAMARGOT, MC 16° section GDR Production verbale écrite ; Irène FENOGLIO, DR CNRS – ITEM ; Fanny RINCK MC 7° section, Université Paris X
Bibliographie indicativeAnis J., Chiss J-.L. & Puech C. (1988), L’écriture : théories et description, Bruxelles, De Boeck.
Benhamou F & Farchi J (2007), Droit d’auteur et copyright. Paris, La Découverte.
Brissaud, C., Jaffré, J.-P., et Pellat, J.-C. (dir.), (2008), « L’orthographe aujourd’hui : regards croisés », Limoges : Éditions Lambert Lucas.
Chiss J.-L., Laurent J.-P., Meyer, J.-C Romian H & Schneuwly B (1987), Apprendre/enseigner à produire des textes écrits, Bruxelles, De Boeck.
Fenoglio, I., (2005), « Archives, brouillons, traces, interprétation. Pour une méthodologie de la textualisation », dans J.-M. Pottier («éd.), « Seules les traces font rêver ». Enseignement de la littérature et génétique textuelle, Paris : SCEREN.
Fenoglio I. (dir) (2007), L’écriture et le souci de la langue. Écrivains, linguistes : témoignages et traces manuscrites, Louvain, Academia Bruylant.
Fijalkow J. (1990) Décrire l’écrire. Toulouse : CRDP - Presses universitaires du Mirail
Genette G (1987), Palimpsestes, Paris, Seuil.
Garcia-Debanc C. (1990), L’élève et la production d’écrit, CELTED.
Grésillon, A. (1994), Éléments de critique génétique. Lire les manuscrits modernes, Paris, PUF.
Maurel-Indart (2007), Plagiats, les coulisses de l’écriture. Ed de la différence.
Plane S. (2002), « Apprendre l’écriture : apports de la didactique, questions pour la didactique », Pratiques, n° 115/116, p. 7-13.
Plane S. (2003), « La didactique du français témoin et acteur de l’évolution du questionnement sur l’écriture et son apprentissage », Repères n° 26-27, p. 3 -20
Roen D. & al. (Dir.) (2002) Strategies for teaching First-Year Composition. Urbana : NCTE
Villanueva V. (1997) Cross-talk in Comp Theory.Urbana : NCTE


Séminaire  du semestre 2 : Méthodologie de la recherche
Option AResponsablesÉquipe d’encadrement du parcoursÉvaluation
Soutenance du travail d’étude et de recherche
Contenu :

Ce séminaire est organisé en commun avec les responsables des autres options du parcours.
Il vise à guider les étudiants dans l’élaboration de leur Travail d’Étude et de Recherche




Séminaire  du semestre 3 : Mutations de l'écriture et technologies d’écriture
Option AResponsablesSylvie PLANE, PU 7° section
Danièle COGIS, MC 7° section

Laboratoire Modyco, UMR 7114, équipe Dynamique des usages
GDR CNRS 2657 Production Verbale ÉcriteÉvaluation
Contrôle continu
Au cours de ce séminaire les étudiants présenteront des analyses de documentsContenu :
Ce séminaire portera sur les mutations de l’écriture qu’on examinera à la fois dans un contexte historique large, et dans ses évolutions les plus récentes. On mettra en rapport ces mutations avec les changements culturels qui les accompagnent ou qu’elles accompagnent. On examinera également l’influence de l’évolution des outils et des technologies de l’écriture, du calame au SMS, sur les pratiques, les formes, les graphies et les contenus scripturaux.

Bibliographie indicative

Anis J.(1998), Texte et ordinateur. L’écriture réinventée ? Bruxelles, De Boeck.
Anis J (dir) (1999), Internet communication et langue française, Paris, Hermès.
Anis J. (1999b), « L’écrit des conversations électroniques de l’Internet », Le français Aujourd’hui, n°129, p. 59-69.
Cohen M. (dir.) (1963), L’écriture et la psychologie des peuples, Actes du XXII° Colloque du Centre International de synthèse du 3 au 11 mai 1960, Paris, Armand Colin.
Laufer R. & Scavetta D. (1992), Texte, hypertexte, hypermédia, Paris, PUF.
Lejeune P. (2000), “ Cher écran…”  Journal personnel, ordinateur, Internet, Paris, Seuil.
Liénard F (2005), « Langage texto et langage contrôlé : Description et problèmes », Linguisticae Investigationes, Tome XXVIII / 1 pp. 49-60.
Marty N. (2005) Informatique et nouvelles pratiques d’écriture. Paris : Nathan
Olson D. (1994/trad. 1998) L’univers de l’écrit. Comment la culture écrite donne forme à la pensée. Paris : Retz
Rouet J.-F (1997), « Le lecteur face à l’hypertexte », dans Crinon J. & Gautellier C. (dirs), Apprendre avec le multimédia. Où en est-on ? Paris, Retz, p. 165-180.
Vandendorpe C. (1999), Du papyrus à l’hypertexte. Essai sur les mutations de texte et de la lecture, Paris, Éditions de la Découverte





Séminaire  du semestre 4 : Communication graphique et autres médiums de communication. Perspectives de recherche
Option AResponsablesSylvie PLANE, PU 7° section
Danièle COGIS, MC 7° section

Laboratoire Modyco, UMR 7114, équipe Dynamique des usages
GDR CNRS 2657 Production Verbale Écrite Évaluation
Présentation par les étudiants de projets en rapport avec les perspectives de carrière qu’ils envisagent
Contenu :

Ce séminaire s’intéressera d’une part aux dimensions graphiques et visuelles de l’écriture, d’autre part aux rapports que l’écriture entretient avec d’autres médiums de communication.
Dans une perspective sémiotique, on examinera le lien entre la matérialité de l'écriture – y compris sous ses formes électroniques – et ses aspects conceptuels. Dans une perspective communicationnelle, on s’intéressera aux interactions, en terme de concurrence ou de complémentarité, entre l’écrit et d’autres formes langagières.

Des thématiques de recherche en lien avec les travaux déjà réalisés par les étudiants seront proposées.
Bibliographie indicative
BretonGraveverau. S & Thibault D. (dir.) (1998) L’aventure des écritures. Matières et formes. Paris : BNF
Caro Dambreville S. (2009) Conception de documents numériques. Parcours méthodologique Document numérique Vol 12/2 2009 p. 7-22
Christin A-M (1995) L’image écrite ou la déraison graphique. Paris : Flammarion
Dabène M. (dir.) (1998) Regards sur la lecture : textes et images. Grenoble : ELLUG
Dürrematt J. (Dir) (2009) Calligraphie/typographie Paris : L’improviste
Olive T., Passerault J.-M., Lebrave J.-L. & Le Bigot N. (2010) La dimension spatiale de la production de textes : approches de psychologie cognitive et de critique génétique. Langages n°177, p.29-55.
Zali A.(Dir) (1999) L’aventure des écritures. La page. Paris : BNF
Revue
Cahiers du français contemporain n° 6, 2000, coordonné par T. Lancien. Multimédia : les mutations du texte
Webographie indicative
HYPERLINK "http://reprographie.epfl.ch/conseils/typo-misepage/index.htm"http://reprographie.epfl.ch/conseils/typo-misepage/index.htm
HYPERLINK "http://www.synapse-fr.com/typographie/TTM_0.htm"http://www.synapse-fr.com/typographie/TTM_0.htm





Parcours 4 : Développer les compétences langagières
option B : Gérer les pratiques bi/plurilingues, en situation de formation
responsable : Josiane BOUTET, PU 7° section
Capacité d’accueil : 25

Objectifs spécifiques :
Cette option vise les objectifs suivants :
- Pour les étudiants qui deviendront professeurs des écoles, il s’agit d’acquérir les savoirs et les savoir faire nécessaires pour comprendre, évaluer et prendre en compte dans les pratiques pédagogiques le plurilinguisme d’une partie de la population scolaire et pour mettre en place des dispositifs adaptés, y compris hors CLIN.
Les étudiants qui deviendront professeurs des écoles et qui souhaiteraient ensuite passer la Certification à enseigner le FLS/FLE, auront acquis dans l’option la formation nécessaire à ce concours.
- Pour les étudiants qui choisiront une orientation professionnelle en rapport avec la gestion du plurilinguisme (des élèves ou des adultes), il s’agit d’acquérir des compétences en matière d’enseignement à des adultes non francophones et en particulier de prendre conscience des questions liées à l’usage des langues et du langage en situation professionnelle : nous proposons 3 UE dans le domaine de l’enseignement des langues en situation professionnelle.
- Pour les étudiants envisageant une poursuite d’étude doctorale, les enseignements dispensés dans le cadre de l'option et ceux dispensés dans le cadre de la préparation au professorat des écoles constituent une base permettant de se préparer à s’engager ultérieurement dans des recherches portant sur les situations de plurilinguisme, que ce soit en France ou dans le monde, ainsi que sur les questions de socio-didactique.
Pour attendre ces objectifs, les domaines didactiques et scientifiques suivants seront étudiés dans le cadre de l'option :
- La didactique en FLE et FLS ;
- Le FLE à orientation professionnelle ;
- L’ingénierie de formation ;
- Enseignement des langues en situation professionnelle ;
- La sociolinguistique du plurilinguisme et du contact des langues ; la socio-didactique ;
- La sociolinguistique de l’école ;
Les stages proposés à ces étudiants, dans des classes du secteur public comme les CLIN ou du secteur associatif en direction des adultes non francophones, leur permettront de se familiariser avec les dispositifs pédagogiques spécifiques comme avec les besoins particuliers des locuteurs plurilingues en situation d’apprentissage d’une autre langue, le français.
La poursuite d’études doctorales est envisageable pour les étudiants qui auront suivi l’intégralité des UE5 et des UE6 relevant du champ du plurilinguisme et dont le Travail d’Étude et de Recherche réalisé au cours de master attestera des qualités scientifiques requises pour s’engager dans la voie de la recherche en Sciences du langage.

Compétences visées :
Au terme de leur formation, les étudiants qui auront suivi cette option devront maîtriser les savoir-faire suivants :
- capacité à enseigner à l’école dans des situations de plurilinguisme et à poser des diagnostics pertinents sur les compétences langagières des élèves ;
- capacité à enseigner à des adultes non francophones ;
- capacité à élaborer un plan de formation en FLE.

Débouchés professionnels :

- Professorat des Écoles avec des compétences dans le domaine du FLE-FLS, sous condition de réussite au concours ;
- Secteur de la formation des adultes en FLE (secteur associatif) ;
- Enseignement du FLE à l’étranger.


UE 5 Enseignements de spécialisation
Option B : Gérer les pratiques plurilingues en situation de formation
Responsable : Josiane BOUTET, PU, 7° sectionsemestreIntitulé Responsable (s) :S1Comprendre le plurilinguisme des élèvesJosiane BOUTET, PU 7°S2Ingénierie de formationIsabelle FOLTETE, Professionnel (Université de Chicago-Paris et Paris 7)
S3Enseigner le français comme langue seconde Josiane BOUTET, PU 7°S4Langues de travail : enseigner le français à des publics professionnels
Florence Mourhlon-Dallies, MC 7° (Paris 3) et Josiane BOUTET, PU 7°

UE6  Séminaires d’initiation à la recherche
Responsable : Josiane BOUTET PU 7° sectionsemestreIntitulé des séminairesResponsablesS1Penser les problèmes langagiers de l’écoleElizabeth BAUTIER, PU 70°(Paris 8)
Josiane BOUTET, PU 7°
Sonia BRANCA, PU 7° (Paris 3)
Danièle MANESSE, PU 7° (Paris 3)S1Acquisition du françaisA. Salazar, PU 7°,Paris 3
M. Vertalier ,(MC 7° Paris 3)S2Méthodologie de la recherche : suivi de l’élaboration du Travail d’Étude et de RechercheÉquipe d’encadrement du parcoursS3Penser les problèmes langagiers de l’école. Vers une socio- didactiqueJosiane BOUTET, PU 7°
S4Le langage et les langues en situation professionnelle Josiane BOUTET, PU 7°
et intervenants extérieurs
Sous réserve des capacités d’accueil et des compatibilités horaires, les séminaires de recherche suivants sont ouverts aux étudiants du parcours 4, option B :

Entrée dans l’écrit des adultes faibles lecteursD. Manesse (Paris 3) Bilinguisme et contacts de languesC. Saillard (Paris 7)Sociolinguistique et enseignementJ. BOUTET (Paris 7)

Stages spécifiques 
- Stages en CLIN, en lien avec le CASNAV-Rectorat de Paris.
- Pour les étudiants non admissibles : outre les stages en CLIN, stages dans le secteur associatif spécialisé en FLE, FLS, alphabétisation
- Stages à l'étranger du MAE




Descriptif des enseignements de l’OPTION B
UE 5 et UE 6



Semestre 1 – UE 5 Spécialisation
Option B Comprendre le plurilinguisme des élèvesResponsableJosiane BOUTET, PU 7°Horaire20 hECTS2Évaluation :
Contrôle continu. Les étudiants pourront choisir entre différentes modalités, dont l’analyse de productions écrites ou orales d’élèves recueillies lors de stages ; l’élaboration de biographies langagières ; la « photographie linguistique » d’une classe.
 Contenus :
La situation sociolinguistique de l’école française est en transformation du fait de l’expansion sans précédent des mouvements migratoires internationaux. Ceux-ci ont des conséquences directes dans les classes : présence d’élèves non francophones, peu francophones, bilingues, plurilingues, etc. Ce premier enseignement fera un état des lieux de l’école actuelle et apportera des notions descriptives permettant de se repérer dans la complexité des situations des élèves et, en conséquence, de mieux cerner leurs besoins éducatifs :
- les notions de répertoire linguistique et de contacts de langues ;
- plurilinguisme sociétal/individuel ;
- la situation sociolinguistique actuelle de la France, dont la situation scolaire ;
- les différentes langues de la migration et les phénomènes migratoires ; les différentes catégories d’élèves.
Bibliographie indicative

Boutet J. (1997), Langage et société, Paris, Seuil.
Candelier M., G. Ioannitou, D. Omer & M.-T. Vasseur (dir.) (2008), Conscience du plurilinguisme. Pratiques, représentations et interventions, Rennes, PUR.
Deprez C. (1994), Les enfants bilingues, langues et familles, Paris, Didier.
Gumperz John J. (1982), Discourse strategies, Cambridge, Cambridge University Press.
Gumperz John J. & Dell Hymes (eds) (1972), Directions in sociolinguistics, New York : Holt, Rinehart and Winston, Inc.
Martinez P., D. Moore & V. Spaëth (dirs), 2008, Plurilinguismes et enseignement. Identités en construction, Paris, Riveneuve Editions.
Tribalat M. (1995), Faire France, Paris, La Découverte.
Vermes G. & J. Boutet (dirs) (1987), France, pays multilingue, tome 1 et 2, Paris, L’Harmattan.

Revues
Language in society.
Langage et société.


S2 - UE5 Spécialisation
Option B Ingénierie de formationResponsable Isabelle FOLTETE, Enseignante FLE à l’Université de Chicago-ParisHoraire 20 hECTS 2Évaluation :
Contrôle continu : fiche de lecture. Résumé-synthèse de documents. Elaboration d’un mini-projet
Contenu
- Les concepts, les supports théoriques et la méthodologie de l’ingénierie de formation.
- La démarche d’analyse des situations inductrices de formation dans leur environnement.
- La réalisation de diagnostics pertinents, prenant en compte tous les paramètres (acteurs, public, politique ou orientation en matière d’éducation, attentes, contraintes,…), pour répondre aux demandes de formation.
- Les éléments d’ingénierie pédagogique nécessaires à la mise en place de programmes (cours, matériel,... répondant aux besoins du public apprenant.
- Les outils et méthodes de recensement des besoins en formation et/ou objectifs de formation pour la mise en place des dispositifs ou des actions de formation (voire des plans de formation) à destination des enseignants qui devront utiliser les programmes destinés au public apprenant. Les référentiels.
- Les cahiers des charges pédagogique et de formation. L’organisation, la planification et le suivi des formations.
- L’évaluation des formations : les différents niveaux et les outils.Bibliographie
Ardouin T. (2003), Ingénierie de formation pour l’entreprise. Analyser, concevoir, réaliser, évaluer, Paris, Dunod.
Carré P. & P. Caspar (dirs) (1999), Traité des sciences et des techniques de la formation, Paris, Dunod (particulièrement Chap. 6, 17, 18 et 19).
Dennery M. (2006, 4ème édition), Piloter un projet de formation. Du diagnostic des besoins au cahier des charges, Paris, ESF éditeur, Collection formation permanente.
Leguy P., Brémaud L., Morin J. & Pineau G.( 2005), Se former à l’ingénierie de formation, Paris, L’Harmattan.

Semestre 3 - UE 5 Spécialisation
Option B Enseigner le français comme langue seconde.ResponsableJosiane BOUTET, PU 7°Horaire20 hECTS2Évaluation 
Contrôle continu. Les étudiants pourront analyser ou présenter des séquences pédagogiques (en lien avec les stages) ; exposer des démarches pédagogiques observées dans les classes.
Contenu 
Après l’UE en S1 d’analyse des situations sociolinguistiques d’une partie des élèves français, nous proposons ici une approche didactique. Nous présentons les dispositifs spécifiques d’enseignement aux non francophones ainsi que les pédagogies adaptées. Cette UE prépare à la Certification en FLE/FLS.
- Aspects règlementaires : les textes règlementaires ; les dispositifs d’enseignement aux élèves non francophones (depuis les années 70): CLIN, CLA et autres dispositifs ; les dispositifs à Paris ;
- Aspects didactiques : analyse de séances en classes (en lien avec les stages) ; étude des manuels (1° et 2° degrés) ; les pratiques de classe en FLS ; la perspective « Eveil aux langues » ;
- Aspects scientifique/sociolinguistiques : les notions de FLM, FLS et FLE, Français de scolarisation, français scolaire ; connaître les « publics » concernés (élèves nouvellement arrivés).
Bibliographie indicative
B.O. 25 avril 2002 (fondation des CASNAV).
B.O., n° 39, 28 octobre 2004 (certification en FLS).
Candelier M. (dir.) (2004), Evlang, l’éveil aux langues à l’école primaire, Bruxelles, De Boeck-Duculot.
Castellotti V. & H. Chalabi (dirs) (2007), Le français langue étrangère et seconde. Paris, L’Harmattan.
Chiss J.-L. (dir.) (2008), École, immigration et didactique du français, Paris, Didier.
Cuq J.-P. (1991), Le français langue seconde. Paris, Hachette.
Cuq J.-P. (dir) (2003), Dictionnaire de didactique du français langue étrangère et du français langue seconde. Paris, CLE-International.
Cuq J.-P. & I. Gruca (2005), Cours de didactique du français langue étrangère et seconde. Grenoble, PUG.
Verdelhan-Bourgade M. (2002), Le français de scolarisation. Pour une didactique réaliste. Paris, PUF.
Verdelhan-Bourgade M. (dir.) (2007), Le français langue seconde : un concept et des pratiques en évolution, Bruxelles, De Boeck.
Vigner G. (2001), Enseigner le français comme langue seconde, Paris, Clé International.
Revue
Ville-École-Intégration Enjeux, CNDP, Paris, n° 125, 2001 ; n° 130, 2000, n° 131, 2002 ; n°136, 2004 ; n° 149 2007 ; n° 151, 2007.


Semestre 4 - UE 5 Spécialisation
Option B Langues de travail : enseigner le français à des publics professionnelsResponsable
Florence Mourhlon-Dallies, MC 7° (Paris 3) et Josiane BOUTET, PU 7Horaire20 hECTS2Évaluation 
Contrôle continu : analyse de situations professionnelles, études de cas, observations raisonnées de situations d’enseignement (en lien avec les stages)
Contenu
Cet enseignement a une double orientation didactique : à la fois dans le domaine de l’enseignement des langues de spécialités/de métier /à des fins professionnelles, et dans le domaine de la pédagogie des adultes.
- Langues de spécialité et langues de travail ;
- Place, fonctions du langage dans les situations professionnelles ;
- Place et statut du linguistique dans la formation professionnelle ;
- Les notions de français instrumental, français fonctionnel, français sur objectifs spécifiques (FOS), français langue professionnelle (FLP) ;
- La place du lexique de spécialité, la complexité de la délimitation des domaines d’activité professionnelle ;
- L’hétérogénéité des publics ;
- Les dispositifs d’enseignement à des publics professionnels.
Bibliographie indicative
Boutet J. (2008), La vie verbale au travail, Toulouse, Octares.
Borzeix A. & B. Fraenkel (dirs) (2001), Langage et travail, Paris, Editions du CNRS.
Challe O. (2002), Enseigner le français de spécialité, Paris, Economica.
Damette E. (2007), Didactique du français juridique, Paris, L’Harmattan.
Mangiante J.-M.& Parpette C. (2004), Le Français sur Objectif Spécifique : de l’analyse des besoins à l’élaboration d’un cours, Paris, Hachette.
Mourlhon-Dallies F. (2008), Enseigner une langue à des fins professionnelles, Paris, CLE-International.

Revues
Le français dans le monde (2007), « Langue et travail », n° 42, Paris, Didier.
Le français dans le monde, Recherches et Applications : Objectifs spécifiques : de la langue aux métiers, n° spécial de janvier 2004.


Semestre 1 – UE 6  Initiation à la recherche
Penser les problèmes langagiers de l’école
Options B ResponsablesE. Bautier, PU 70° (Paris 8),
J. Boutet, PU 7°
S. Branca, PU 7° (Paris 3)
D. Manesse, PU 7° (Paris 3)Horaire25 hECTS3Évaluation
Présentation d’un projet de Travail d’Étude et de Recherche (plan et bibliographie)
Contenu 
Ce séminaire propose aux étudiants une initiation à la recherche grâce à un dialogue pluridisciplinaire entre quatre chercheurs spécialisés dans les questions d’éducation. Il s’agit d’une réflexion à la fois plurielle et convergente à partir des apports de leurs problématiques respectives. Ce dialogue offrira aux étudiants un cadre stimulant pour commencer à élaborer et concevoir leur Travail d’Étude et de Recherche :
- Le sens de l’enseignement grammatical ; la norme et l’école ; l’orthographe ; l’élève en échec ;
- Pratiques métalinguistiques dans la classe ;
- Inégalités scolaires et inégalités sociales ; l’éducation prioritaire ; l’accès aux connaissances ;
- L’ancrage social des performances linguistiques des élèves ; langues de la maison et langue scolaire ; effets de stigmatisation/légitimation.
Bibliographie indicative
Bautier E. (2006,) Apprendre à l'école. Apprendre l'école : Des risques de construction d'inégalités dès la maternelle, Lyon, Chronique sociale.
Bautier E. (1995), Pratiques langagières, pratiques sociale. De la sociolinguistique à la sociologie du langage, Paris, L’Harmattan.
Bautier E. & P. Rayou (2009,) Les inégalités d’apprentissage. Programmes, pratiques et malentendus scolaires, Paris, PUF.
Bautier E. & F. François (dirs) (1999), Écritures réflexives dans les textes des ‘nouveaux lycéens’, Paris, Cahiers du CALAP.
Bernstein B. (1975,) Langage et classes sociales, Paris, Minuit.
Bourdieu P. ( 1982,) Ce que parler veut dire. L’économie des échanges linguistiques, Paris, Fayard.
Boutet J. (2002,) « I parlent pas comme nous. Pratiques langagières des élèves et pratiques langagières scolaires », Ville-Ecole-Intégration, n° 130, pp. 163-175.
Boutet J. (2003), « De l’inégalité dans l’accès au français scolaire », Le français aujourd’hui, n°14, pp.12-20.
Branca S. & C. Garcia-Debanc (2007), « Comment l'école primaire enseigne-t-elle l'élaboration du texte écrit ? quelques jalons de 1850 à nos jours », Langue française, pp.35-51.
Branca S. & C. Gomila (2004,) « La dimension métalinguistique dans les activités scolaires d’apprentissage de la lecture », Langages, n° 154, p 113-126.
Branca S. & E. Bautier (2002), « Pratiques linguistiques des élèves en échec scolaire », Ville, Intégration, Ecole, n° 130, pp.196-213.
Charlot B., E. Bautier & J.-Y. Rochex (1993), École et savoir dans les banlieues... et ailleurs, Paris, Armand Colin.
Lahire B. (1993), Culture écrite et inégalités scolaires, Lyon, PUL.
Manesse D. (2003), Le français dans les classes difficiles. Le collège entre langue et discours, Paris, INRP.
Manesse D.& D. Cogis (2007), L’orthographe. A qui la faute ?, Paris, ESF.


Semestre 1 – UE 6  Initiation à la recherche
Acquisition et maîtrise du langage oral dans les interactions adulte-enfant
Option B ResponsablesAnne Salazar Orvig, PU 7° section
EA 1483 - Recherche sur le Français Contemporain (RFC) – Paris III

Martine Vertalier , MC 7° section
EA 170 - Langues romanes : Acquisition, Linguistique, Didactique (CALIPSO) – Paris III
Horaire25 hECTS3Évaluation
Présentation d’un projet de Travail d’Étude et de Recherche (plan et bibliographie)
Contenu
Approche pragmatique et linguistique de la diversité des interactions langagières entre adulte et enfant (famille, crèche, école maternelle, école élémentaire) et des processus d’acquisition du langage qui, à la faveur de genres de discours tels que dialogue ou narration, peuvent contribuer à la maîtrise du langage oral indispensable à l’accès à la littératie et aux apprentissages scolaires.
Bibliographie indicative 
Bakhtine M. (1979/1984), « Les genres du discours », dans Esthétique de la création verbale, Paris, Gallimard.
Bernicot J., Hudelot C., & Salazar Orvig A. (dirs) (2006), « La reprise et ses fonctions », La Linguistique, 42(2).
Blanche-Benveniste C. (1997), Approches de la langue parlée en français, Paris, Ophrys.
Bruner J. S. (1983), Le développement de l'enfant : savoir faire, savoir dire, Paris, P.U.F.
Bruner J. S. (1991), ... car la culture donne forme à l'esprit. De la révolution cognitive à la psychologie culturelle, Paris, Georg-Eshel.
Lentin L. (2009), Apprendre à penser, parler, lire, écrire, Paris, ESF.
Ochs E. & Schieffelin B. (1995,) “The impact of language socialization on grammatical development,” in P. Fletcher & B. MacWhinney (eds), The Handbook of Child Language, Oxford, Blackwell, p. 73-95.
Vygotski L. S. (1934/1997), Pensée et langage, Paris, La Dispute.


Semestre 2 – UE 6  Initiation à la recherche
Méthodologie de la recherche
Options A, B et CResponsablesÉquipe d’encadrement du parcoursÉvaluation
Soutenance du Travail d’étude et de recherche
Contenu :

Ce séminaire est organisé en commun avec les responsables des autres options du parcours.
Il vise à guider les étudiants dans l’élaboration de leur Travail d’Étude et de Recherche















Semestre 3 – UE 6  Initiation à la recherche
Penser les problèmes langagiers de l’école : vers une socio-didactique
Option B ResponsableJosiane BouteT, PU 7°sectionHoraire25 hECTS2Évaluation
Contrôle continu : travail en groupe sur des situations de classe ; élaboration en commun d’outils de prise en compte de la variation linguistique.
Contenu
Cette UE fait suite à celles sur la gestion du plurilinguisme scolaire et sur l’école (S1 de l’UE5, et S1 de l’UE6). On y traitera de questions qui composent aujourd’hui le champ de la socio-didactique.
On s’interrogera sur la variation linguistique et sur sa prise en compte dans l’école. Comment mettre en place une didactique de la variation ?
- La notion de variation linguistique ; la diversité linguistique en fonction des groupes sociaux ; la variation stylistique ;
- Usages sociaux contemporains de la diversité des langues, comme de la variation au sein d’une même langue, dont le français des jeunes ; le parler bilingue ;
- Le français scolaire : propriétés linguistiques et communicationnelles ; norme et normes de réalisation ; la sur-norme ;
- Dimensions didactiques de la variation.
Bibliographie indicative
Boutet J. (2002), « ‘I parlent pas comme nous’. Pratiques langagières des élèves et pratiques langagières scolaires », Ville Ecole Intégration Enjeux, 130, p.163-177.
Boutet J., (2003), « De l’inégalité dans l’accès au français scolaire », Le français aujourd’hui, 141, p.12-20.
Boutet J. & F. Gadet (2003), « Pour une approche de la variation linguistique », Le français aujourd’hui, n° 143, pp.17-24.
Boyer H. (2001), « Le français des jeunes », Langage et société, n° 95.
Deprez C. (1994), Les enfants bilingues, langues et familles, Paris, Didier.
Gadet F. (1989,) Le français ordinaire, Paris, Colin.
Goudailler J.-P. (1997), Comment tu tchaches !, Paris, Maisonneuve et Larose..
Labov W. (1978), Le parler ordinaire, Paris, Minuit.
Labov W. (1976,) Sociolinguistique, Paris, Minuit.
Lepoutre D. (1997), Cœur de banlieue, Paris, Odile Jacob.


Semestre 4 – UE 6  Initiation à la recherche
Le langage et les langues en situation professionnelle 
Option B ResponsableJosiane Boutet (PU Paris 4), et intervenants
Horaire25 hECTS2Évaluation 
Contrôle continu : présentations et analyses orales par les étudiants de la place du langage au travail, à partir de leurs expériences professionnelles (stages ou autres), ou dans leurs projets. Contenu
Dans la formation des adultes comme dans les situations de travail, les compétences langagières écrites comme orales tiennent une place de plus en plus grande. C’est la montée de la « part langagière du travail ». On sensibilisera les étudiants à cette dimension fondamentale des situations de travail, dans la perspective de leurs futures insertions professionnelles.
- Le domaine du langage en situation de travail : enquêtes, méthodes, problématiques ; Méthodologies d’enquêtes dans le monde du travail ;
- La question de l’illettrisme dans le monde du travail en France ;
- Besoins et usages professionnels en matière de langage (écrit et oral) : spécificité des métiers, des situations professionnelles ;
- Les langues de travail.
Indications bibliographiques
Blanchet P. (2000), La linguistique de terrain, méthode et théorie, Rennes, PUR.
Boutet J. (2008), La vie verbale au travail, Toulouse, Octares.
Boutet J. (2001), « La part langagière du travail. Bilan et évolution », Langage et Société, n°98.
Borzeix A. & B. Fraenkel (2001), Langage et travail, Paris, Editions du CNRS.
Fraenkel B.(dir.) (2000), Illettrismes, Paris, Centre G. Pompidou.
Grosjean M. & M. Lacoste (1999), Communication et intelligence collective, Paris, PUF.
El Hayek C. (dir.) (2000), Illettrisme et monde du travail, Paris, La documentation française.
Filliettaz L. & J.-P. Bronckart (dirs) (2005), L’analyse des actions et des discours en situation de travail, Louvain-La-Neuve, Peeters.
Truchot C. (2008), Europe : l’enjeu linguistique, Paris, La documentation française.





Parcours 4 : Développer les compétences langagières
option C : Former aux pratiques de l’interculturel
responsable : Véronique PUGIBET, MC 14° section

Capacité d’accueil : 20 étudiants
Objectifs spécifiques :

pour les étudiants qui deviendront professeurs des écoles, il s’agit d’acquérir les savoirs et les compétences nécessaires à la transmission de savoirs et connaissances auprès de publics aux langues et cultures les plus diverses. L’option a pour but de s’approprier de solides outils de réflexion permettant une réelle mise à distance dans une future pratique professionnelle afin de pouvoir l’infléchir au mieux.

pour les étudiants qui s’orienteront vers une voie professionnelle différente, il s’agit d’acquérir des compétences permettant de gérer de manière rationnelle des situations variées de confrontations interculturelles.


Pour attendre ces objectifs, les domaines suivants seront étudiés dans le cadre de l'option :
Les enjeux de l’interculturel :
à travers les nouvelles mobilités (échanges, rencontres, projets interculturels),
sous le prisme du regard que nous portons sur l’autre et son identité,
par le biais des supports où circulent ces représentations (rôle des manuels, des médias, des documents authentiques en cours de langue, des nouveaux outils de communication et d’échange) et leurs conséquences (choc identitaire, ethnocentrisme / distanciation etc.)
les modalités d’une éducation et d’une transmission réfléchies à l’interculturel pour une citoyenneté responsable.

Les stages proposés à ces étudiants permettront d’acquérir
une capacité à analyser les dimensions anthropologiques et culturelles des situations d'enseignement et de transmission;
une réflexion sur la méthodologie et la didactique des langues et des cultures ;
une capacité à élaborer des dossiers didactiques spécifiques ;
des savoir-faire dans la conduite et l'animation des classes et des groupes ;
une ouverture sur les environnements sociaux, culturels et professionnels liés à la médiation culturelle.


Compétences visées :
Au terme de leur formation, les étudiants qui auront suivi cette option devront maîtriser les savoir-faire suivants :
- capacité à enseigner efficacement avec des élèves issus de cultures de plus en plus métissées, en sachant communiquer avec leurs familles au-delà d’éventuelles barrières linguistiques.
- capacité à travailler en équipe avec des groupes aux origines les plus diverses, à prendre en compte l’autre et son identité propre, à animer des équipes multiculturelles dans un esprit de tolérance.
- capacité à prendre de la distance par rapport à sa /ses culture(s) d’origine.
- capacité à concevoir et à mettre en œuvre des curricula, des matériaux didactiques et actions de formation adaptés à des contextes interculturels, à divers niveaux éducatifs.


Débouchés professionnels :
- le professorat des écoles (sous condition de réussite au concours)
- les métiers de l’édition
- la médiation culturelle : organismes de séjours de jeunes à l’étranger ou accueil de jeunes étrangers ; structures auprès d’étrangers ; structures liées à l’international : Instituts et centres culturels, ambassades ; VSN, OGN… ; mouvements associatifs et associations culturelles ; coordination pédagogique dans des écoles de langues ; services de formation continue des entreprises.




UE 5 Enseignements de spécialisation
Option C : Former aux pratiques de l’interculturel
Responsable : Véronique PUGIBET, MC 14° section,
Littératures Savoirs et Arts (LISAA) - EA 4120 – Paris EstsemestreIntitulé Responsable (s) :S1Favoriser la pédagogie de la rencontre. Projets interculturels bilatéraux et échanges scolaires Frédérique Laude, certifiée d’allemandS2Le recours à l’image fixe/animée en cours de langueVéronique Pugibet, MC 14°
S3Nouvelles approches, nouveaux outils et supports dans l’enseignement / apprentissage des langues et des cultures Véronique Pugibet, MC 14°
S4Éducation et communication interculturelle Claire GRIFFIN, agrégée d’anglais


UE6  Séminaires d’initiation à la recherche
Responsable : Claire TARDIEU, PU 11° section
Centre de Recherche Civilisations et Identités Culturelles Comparées des Sociétés Européennes et Occidentales (CICC) EA 2529 Université de Cergy-Pontoise
Option C semestreIntitulé des séminairesResponsable (s) :S1
Apprentissage des langues étrangères : aspects psycholinguistiques et sociolinguistiques
C. TARDIEU, PU 11°La dimension interculturelle dans l’apprentissage et l’enseignement des langues
V. PUGIBET, MC 14°S2 Séminaires de méthodologie de la recherche, Travail d’étude et de recherche

Équipe d’encadrement de l’UE6 du parcoursS3
Apprentissage des langues étrangères à l'école : approches plurielles
C. TARDIEU, PU 11°Se former à la mobilité dès l’école : ressources et méthodes
V. PUGIBET, MC 14°S4Apprentissage des langues étrangères en milieu institutionnel : l'évaluation
C. TARDIEU, PU 11°


Stages spécifiques 
L’enseignement de spécialité sera articulé avec un stage à l’étranger ou avec des structures accueillant plus particulièrement des migrants. CLEMI, Maison du geste et de l’image, MAE






Descriptif des enseignements de l’option C
UE 5 & UE 6


Semestre 1 - UE5 Spécialisation
Option C Favoriser la pédagogie de la rencontre. Projets interculturels bilatéraux et échanges scolaires ResponsableFrédérique Laude, certifiée d’allemandHoraire20 hECTS2Évaluation 
Au cours de cette UE, les étudiants élaboreront un projet interculturel.Contenu :
Cette UE propose d’exploiter les phénomènes culturels propres à la France et aux autres pays pour développer chez l’apprenant des savoirs, savoir-faire et savoir-être en situation d’échange scolaire.
Il s’agira d’élaborer des tâches collaboratives complexes dans le cadre d’un projet interculturel pour amener les apprenants à développer des stratégies, mobiliser des ressources et construire des connaissances en situation d’échange authentique.
L’apprentissage par projets interculturels nous conduira à utiliser et/ou construire des outils d’évaluation pour favoriser l’autoréflexion et l’autoévaluation de l’apprenant, assurer le suivi de sa progression. Bibliographie indicative
ADEN, Joëlle (2007), Construction identitaire et altérité en didactique des langues, Le Manuscrit Université.
ABDALLAH-PRETCEILLE, Martine (1999) L’éducation interculturelle, Paris, Que sais-je ? PUF.
ABDALLAH-PRETCEILLE, Martine (2004, 3ème édition), Vers une pédagogie interculturelle, Paris, Anthropos.
AUDRAS, Isabelle & CHANIER, Thierry (2007), « Observation de la construction d’une compétence interculturelle dans des groupes exolingues en ligne », communication au colloque Epal (Echanger pour apprendre en ligne), Grenoble, 7-9 juin 2007.
CAMILLERI, Carmel & COHEN-EMERIQUE, Margalit (1989) Chocs de culture : concepts et enjeux pratiques de l’interculturel, Paris, L’Harmattan..
COLIN, Lucette & MÜLLER, Burkhard (1996) La pédagogie des rencontres interculturelles. Anthropos, Paris.
COSTE, Daniel (2009): « Médiation et altérité ». In Lidil n°39, mai.
DE CARLO, Maddalena (1998)  L’interculturel. CLE international, Paris.
DEMORGON, Jacques (1989) L’exploration interculturelle. Armand Colin, Paris.
DE PIETRO, Jean-François (2003): La diversité au fondement des activités réflexives. In Repères n°28.
DIBIE, Pascal, WULF, Christoph (1998) Ethnosociologie des échanges interculturels. Anthropos, Paris.
SCALLON, Gérard (2004) L’évaluation des apprentissages dans une approche par compétences. De Boeck, Bruxelles.
SPRINGER, Claude (2009) : Vers une pédagogie du dialogue interculturel : agir ensemble à travers les nouveaux environnements numériques sociaux, en ligne :
HYPERLINK "http://www.scribd.com/doc/18368957/springer09interculturel"http://www.scribd.com/doc/18368957/springer09interculturel.
ZARATE, Geneviève, GOHARD-RADENKOVIC, Aline, LUSSIER, Denise et PENZ, Hermine (2003) Médiation culturelle et didactique des langues. Centre européen pour les langues vivantes, Éditions du conseil de l’Europe, Strasbourg.


Semestre 2 UE5 Spécialisation
Option C Le recours à l’image fixe/animée en cours de langueResponsableVéronique Pugibet MC 14°section
Horaire20 hECTS2Évaluation
Présentation orale d’un travail Contenu
Le cours de langue est le lieu où sont explicitement abordées des cultures autres.
L’image sert alors de relais et support pour « illustrer, raconter, témoigner, transmettre » cet autre. Mais il convient de prendre du recul par rapport à ces représentations, en les étudiant (mode de construction, modalités de mise en page, récurrences, lien avec l’objectif didactique etc.) en apprenant à les décoder, à percevoir l’implicite et l’explicite sur le plan culturel afin d’être mieux armés face ce qui semblait relever de l’évidence et enfin en mesurant leur impact.
On pourra alors utiliser d’autant mieux ensuite l’image en classe de langue. Bibliographie indicative
BARTHES, R (1980), La chambre claire: notes sur la photographie, Paris, Seuil.
COSTE, D. (coord.), L’image en Didactique des Langues, Etudes de Linguistique Appliquée, Didier, n°17, janvier-mars 1975.
GAUTHERON-BOUTCHATSKY, C. KOK ESCALLE, M-C. Retrouver le sens perdu ou les fausses identités du document authentiquement publicitaire in La médiation et la didactique des langues et des cultures, Le Français dans le Monde, Recherches et Applications, janvier 2003.
GAUTHIER, G. (1982), Vingt leçons sur l’image et le sens, Paris, Edilio, coll Médiathèque
JOLY M. (2004), Introduction à l’analyse filmique, Paris : Nathan, coll. Image 128.
LANCIEN T. (2004), De la vidéo à Internet : 80 activités thématiques. Paris : Hachette.
SANTONI, G. (1983), « Stéréotypes, contextes visuels et dimensions sociales », in : Le Français dans le Monde, n° 181. 84-94.
VIALLON, V. (2002), Images et apprentissages. Le discours de l’image en didactique des langues, Paris, L’Harmattan
Les Langues Modernes, (4/2006), La Bande Dessinée, coordonné par M-P Hamez revue de l’APLV.
Les Langues Modernes, (2002), L’Image, revue de l’APLV.


Semestre 3 - UE5 Spécialisation
Option C Nouvelles approches, nouveaux outils et supports dans l’enseignement / apprentissage des langues et des culturesResponsableVéronique Pugibet MC 14°section
Horaire20 hECTS2Évaluation
Réalisation et présentation d’un travail en ligne Contenu
L’apprentissage des langues et des cultures a subi de grands bouleversements ces dernières années.
C’est le fruit semble-t-il d’une articulation entre le travail des chercheurs d’une part, des politiques linguistiques nouvelles, une multiplication des échanges culturels et linguistiques dans un monde en constante mutation et enfin l’irruption de nouveaux supports multimédia intégrés de manières diverses dans des situations d’enseignement.
A partir d’exemples variés nous étudierons différents aspects de ces nouvelles approches.Bibliographie indicative
BARBOT M-J, PUGIBET V., Apprentissages des langues et technologies : usages en émergence, Le Français dans le Monde, Recherches et Applications, janvier 2002.
FURSTEMBERG G., ENGLISH K., Communication interculturelle franco-américaine via internet : le cas de Cultura in Les échanges en ligne dans l’apprentissage et la formation, Le Français dans le Monde, Recherches et Applications, juillet 2006.
MANGENOT F., LOUVEAU E. (2006) Internet et la classe de langue. Paris, Clé International. 160 p
TARDIEU C., PUGIBET V. (2005) Langues et cultures. Les TIC, enseignement et apprentissage, p. 123-133. Paris, CNDP, Dijon, CRDP de Bourgogne.
Les Cahiers de L’asdifle, Les usages des TICE en FLE/FLS, Actes des 35e et 36e Rencontres, Mars 2005-octobre 2005, n°17.

Semestre 4 - UE5 Spécialisation
Option C Éducation et communication interculturelleResponsableClaire GRIFFIN, agrégée d’anglaisHoraire20 hECTS2Évaluation

Contrôle continuContenu
« Apprendre une langue étrangère, ce n’est pas dire la même chose avec d’autres mots : c’est apprendre en même temps d’autres façons de sentir, de penser, de concevoir le monde ; c’est prendre conscience que chaque société appréhende, vit et conçoit différemment les situations fondamentales qui constituent l’existence sociale et humaine » - E .M. Lipiansky
L’enseignement des langues est devenu de plus en plus complexe au cours du 20ème siècle et l’enseignant de demain ne peut faire abstraction du volet culturel de la didactique des langues. L’autre nous est plus proche aujourd’hui qu’hier grâce aux voyages, aux échanges et aux communications à distance mais aussi parce que l’Europe d’aujourd’hui est multiculturelle. Quelle place pour la culture dans l’enseignement-apprentissage des langues ? Qu’est-ce que l’interculturel ? Quelle place l’éducation interculturelle peut-elle avoir dans l’enseignement des langues étrangères ? Comment l’interculturel peut-il aider les futurs enseignants à éviter la schématisation?
Bibliographie indicative
Abdallah-Pretceille, M., Porcher, L. (1996). Éducation et communication interculturelle. Paris : P.U.F.
Byram, M., Barro, A., Jordan, S., Street, B. (2001). Language Learners as Ethnographers. Clevedon : Multilingual Matters.
De Carlo, M. (1998). L’interculturel. Paris : CLE International.
Demorgon J., Lipiansky, E.-M. (sous la dir.) (1999). Guide de l’interculturel en formation. Paris : Retz.
Demorgon, J. (2000). Complexité des cultures et de l’interculturel : contre la pensée unique (2e éd.). Paris : Anthropos.
Phipps, A. et Gonzalez, M. (2004). Modern Languages: Learning and Teaching in an Intercultural Field. Londres : Sage.
Schnapper, D. (2007) Qu’est-ce que l’intégration? Paris : Gallimard.
Shaules, J. (2007). Deep Culture: The Hidden Challenges of Global Living. Clevedon: Multilingual Matters.
Zarate, G., « Les langues vivantes: d’une vision nationale de l’identité française à une vision européenne et internationale de la France », Administration et éducation, n°1, 2004, pp. 7-18.





Semestre 1 - UE6 Initiation à la recherche
Apprentissage des langues étrangères : aspects psycholinguistiques et sociolinguistiques
Option CResponsableClaire TARDIEU, PU 11° sectionHoraire25 hECTS3Évaluation
Présentation d’un projet de Travail d’Étude et de Recherche (plan et bibliographie)
Contenu :
Langue, langage, communication, action langagière, autant de mots clés qui dénotent une évolution marquante dans l’enseignement-apprentissage des langues : d’une vision essentiellement linguistique centrée sur l’objet « langue », à une vision psycholinguistique et sociolinguistique qui s’efforce de prendre en compte les paramètres complexes de la communication humaine. Ce séminaire offrira une approche épistémologique de la didactique des langues illustrée de nombreux exemples.
Bibliographie indicative
Bourdieu, P., Ce que parler veut dire. L’économie des échanges linguistiques, Paris, Fayard, 1982.
Byram, M., Culture et éducation en langue étrangère, LAL, Crédif, Hatier, 1992
Teaching and Assessing Intercultural Communicative Competence, Multilingual Matters Ltd, 1997.
Cadre européen commun de référence en langues, Conseil de l’Europe, Didier, 2001.
Cain, A, Briane, C., L’enseignement de la civilisation, Langues vivantes, second cycle, Cain, A., (dir) collection Lycée, Paris, INRP, 1988
Ellis, R., Task-based Language Learning and Teaching, Oxford, Oxford University Press, 2003.
Kramsch, C., Interaction et discours de la classe de langue, Langues et apprentissages des langues, Crédif, Hatier, Paris, 1984.
Moirand, S., « Le discursif et le conversationnel. Quelles descriptions pour la didactique ? » in Vingt ans dans l’évolution de la didactique des langues (1968-1988), dir. D. Coste, LAL, Credif, Hatier/Didier, Paris, 1994, pp.24-41
Ricoeur, P., Discours et communication, Carnets de l’Herne, 2005.
Tardieu, C. Quatre mots clés de la didactique des langues, Paris, Ellipses, 2008.
Vygotsky, Pensée et langage, Paris, Éditions sociales, 1985.
Widdowson, H.G Une approche communicative de l’enseignement des langues, LAL, Credif, Hatier/Didier, 1991, OUP, 1978.
Aspects of Language Teaching, Oxford University Press, 2002 (1ère Publication 1990).

Semestre 1 – UE 6 Initiation à la recherche
La dimension interculturelle dans l’apprentissage et l’enseignement des langues
Option CResponsableVéronique PUGIBET, MC 14°Horaire25 hECTS3Évaluation
Présentation d’un projet de Travail d’Étude et de Recherche (plan et bibliographie)
Contenu :
L’apprentissage des langues et des cultures étrangères est considéré comme un espace de médiation entre les cultures. Mais les cultures ne peuvent se résumer aux simples cultures nationales.
La réflexion lors du séminaire portera sur les concepts de culture interculturel, représentation, conflit, préjugés, stéréotypes, altérité, identité.
A travers divers exemples en situation d’enseignement, on s’intéressera à la notion de pratiques culturelles, lesquelles impliquent les cultures cultivées, médiatiques, anthropologiques, managériales et invisibles.
Nous travaillerons à partir de l’étude d’objets divers : manuels scolaires, médias, exemples d’échanges Nord/Sud ; Est/Ouest, études de cas etc. afin d’appréhender au mieux l’articulation entre les identités et les langues/cultures qui est au cœur de la didactique des langues et des cultures.
Bibliographie indicative
ABDALLAH-PRETCEILLE, M., (1999), L’éducation interculturelle, Paris, Que sais-je, PUF.
BEACCO, J-C., (2000), L’enseignement de la culture-civilisation en classe de langue (Les dimensions culturelles des enseignements de langue) Paris, (F. Références), Hachette FLE.
BESSE, H. (1984), «Éduquer la perception interculturelle», in Le Français dans le Monde, n°188, 32-33.
BYRAM, M. (1992), Culture et éducation en langue étrangère, Paris, Crédif-Hatier/Didier.
LADMIRAL, J.-R., LIPIANSKY, E.M. (1989), La communication interculturelle, Paris, Armand Colin.
PORCHER L., (coord.), Cultures, culture, in Le Français dans le Monde, Recherches et Applications, Janvier 1996.
ZAKHARTCHOUK, J.-M, (1999), L’enseignant, un passeur culturel, Paris, ESF.
ZARATE, G. (1993), Représentations de l’étranger et didactiques des langues, Paris, Didier.
ZARATE, G. (1986), Enseigner une culture étrangère, Paris, Hachette.


Séminaire  commun - semestre 2 : Méthodologie de la recherche
Options A, B et CResponsablesÉquipe d’encadrement du parcoursÉvaluation
Soutenance du Travail d’étude et de rechercheContenu :
Ce séminaire est organisé en commun avec les responsables des autres options du parcours.
Il vise à guider les étudiants dans l’élaboration de leur Travail d’Étude et de Recherche

Semestre 3 - UE6 Initiation à la recherche
Apprentissage des langues étrangères à l'école : approches plurielles
Option CResponsableClaire TARDIEU, PU 11°sectionHoraire25 hECTS2Évaluation
Contrôle continu Contenu :
À l’heure où le conseil de l’Europe recommande la maîtrise de deux langues étrangères par tout citoyen européen, quelle approche pour l’enseignement-apprentissage des langues à l’école ? Quelles langues étrangères enseigner et comment ? Ce séminaire mettra l’accent sur les approches plurielles comme Evlang ou les démarches prenant en compte la notion de locuteur plurilingue
Bibliographie indicative
Cadre européen commun de référence en langues, Conseil de l’Europe, Didier, 2001.
Castellotti, V. « Une conception plurielle et intégrée de l’enseignement des langues, principes, modalités, perspectives », in Macaire, D. (coord.) Les cahiers de l’Acedle n°2, actes du colloque Acedle 2005, Recherches en didactique des langues, p. 319-331. Disponible en ligne à l’adresse suivante : HYPERLINK "http://acedle.u-strasbg.fr/"http://acedle.u-strasbg.fr
Deyrich, M.-C., Enseigner les langues à l’école, Ellipses, 2007.
Gaonac’h, D., L’apprentissage précoce d’une langue étrangère, Hachette Éducation, 2006.
Tardieu, C. (dir.) Se former pour enseigner les langues à l’école primaire, Paris, Ellipses, 2006


Semestre 3 – UE 6 Initiation à la recherche
Se former à la mobilité dès l’école : ressources et méthodes
Option CResponsableVéronique PUGIBET, MC 14°sectionHoraire25 hECTS2Évaluation :
Contrôle continu
Contenu :
La mobilité fait désormais partie de la réalité culturelle de nombreux citoyens européens mais elle n’est cependant pas également partagée par tous. Certains n’ont jamais franchi de frontières, quant aux autres ils n’en tirent pas forcément le même profit pour toutes sortes de raisons. Ainsi la mobilité requiert une formation. Comment faire en sorte que l’école soit le lieu qui facilite l’apprentissage de l’exposition à l’altérité, celle-ci se produisant par essence lors des voyages et des échanges ? L’école doit « doter les élèves des outils intellectuels et de l’équipement conceptuel qui permettent d’accéder à la maîtrise de cette internationalisation » (Groux D., Porcher, L., 2000). Car c’est s’ils sont mieux préparés à affronter le choc identitaire, la déstabilisation liés à cette nouvelle expérience qu’ils pourront enrichir leur capital de mobilité.
Nous alternerons lors du séminaire moments de réflexion, questionnements et éléments de réponse à travers divers exemples.Bibliographie indicative
Association Européenne des Enseignants, (1993), Organiser des Échanges Éducatifs, Paris, Hachette Éducation.
BAUMGRATZ-GANGL, G. (1993), Compétence transculturelle et échanges éducatifs, Paris, Hachette. 
COSTE D, (coord.), Éduquer pour une Europe des langues et des cultures ?, Études de Linguistique Appliquée, Didier, n°106, avril-juin 1997.
DELAHOUSSE B., (coord.), « Séjours et Échanges », Les Langues Modernes, revue de l’APLV, (1/ 2007).
GROUX D., TUTIAUX-GUILLON N., (2000) Les échanges internationaux et la comparaison en éducation, Pratiques et enjeux, Paris, coll. Éducation comparée, L’Harmattan.
GROUX D., PORCHER, L., (2000), Les échanges éducatifs, Paris, coll. Éducation comparée, L’Harmattan.
MURPHY-LEJEUNE E., (2003), L’étudiant européen voyageur, un nouvel étranger, Paris, coll. Essais CREDIF, Didier.
PUGIBET, V. (2004), Se former à l’altérité par le voyage dès l’école, Paris, coll. Éducation comparée, L’Harmattan.

Semestre 4 - UE6 Initiation à la recherche
Apprentissage des langues étrangères en milieu institutionnel : l'évaluation
Option CResponsableClaire TARDIEU, PU 11°sectionHoraire25 hECTS2Évaluation Contenu :
Corriger, évaluer, noter, autant de mots qui ne sont pas synonymes. A l’heure du Cadre Européen Commun de référence pour les langues et de l’évaluation positive des compétences langagières, quel sens donner à ces termes fortement connotés ? Ce séminaire permettra de clarifier les enjeux de l’évaluation en langues et d’inciter à de nouvelles pratiques
Bibliographie indicative
Évaluation, rapport d’experts, HYPERLINK "http://www.education.gouv.fr/stateval"www.education.gouv.fr/stateval, 1er mars 2004
De Péretti, A., Boniface, J.Legrand, J.A., Encyclopédie de l’évaluation en formation et en éducation, Guide pratique, Paris, ESF Editeur, 1998.
Portfolio européen collège, Paris, CNDP/Didier, 2004.
Tardieu, C., « Quelques réflexions sur le compte rendu de l’évaluation des compétences en anglais des élèves de 15 à 16 ans », Langues modernes, 2, 2004, pp. 66-78.
Tardieu, C., Épreuve de didactique aux concours : l’évaluation en langues, Capes/Agrégation Langues, Ellipses, 2005.
The Dutch Grid, a practical tool for evaluating CEFR levels” (3-4), New Standpoints, n°28, May, June, 2006.
Vial, M., « Nature et fonction de l’auto-évaluation dans le dispositif de formation », Revue française de pédagogie, n°112, pp.69-76.
Rapport de l’inspection générale : L’évaluation en langue vivante : état des lieux et perspectives d’évolution, n° 2007-009, janvier 2007



L’équipe d’encadrement du Parcours 4 organise une Journée de recherche par an sur les thèmes transversaux, ouverte à tous les étudiants de M1 et de M2.































Objectifs:
Ce parcours articule la mobilité réelle et virtuelle au sein de la formation des enseignants du premier degré. Il propose une formation aux outils, aux méthodes, aux théories et aux pratiques dans la mise en œuvre et l’analyse théorique critique et réflexive d'un dispositif de e-learning.
À partir d’un dispositif hybride qui combine présentiel et distance (stage à l’étranger dans le cadre des conventions existantes entre l’IUFM et les partenaires étrangers), l’approche linguistique et didactique seront abordées conjointement au travers d’études de cas résolues de manière collaborative et de projets collectifs.
Il s’agit d’un parcours à vocation professionnalisante dans les différentes déclinaisons des métiers de la formation. Il permettra aussi de développer des compétences et savoir-faire transversaux utilisables dans des domaines autres que l’enseignement.

Débouchés professionnels envisageables :
Professorat des écoles (sous condition de réussite au concours)
Enseignant e-learning off shore
Tuteur en ligne
Responsable e-learning dans un centre de ressources en langues
Intégration à des équipes d’édition numérique
Édition scolaire
Consultant e-learning

Options de spécialisation :
A.       E-learning
B.       Mobilité
Ce parcours propose deux options, dans un rapport de complémentarité, avec des possibilités de passerelle de l'une à l'autre : les étudiants choisiront une majeure (E-learning, ou Mobilité) qui induira une mineure, dans un rapport ¾ - ¼. Le choix par les étudiants de l’option dans laquelle ils s’inscrivent et les éventuelles réorientations entre des options du parcours sont à discuter avec les différents responsables du parcours dans le cadre de l’accompagnement personnalisé de la formation.

Laboratoire d’adossement : Didactique des langues, des textes et des cultures (diltec)

Responsables Pierre Saurel, MC 72ème section EA 3559 Rationalités contemporaines, Paris 4
Irma Velez, MC 14ème section EA 2561 Centre de recherches interdisciplinaires sur les mondes ibériques et contemporains, Paris 4
Muriel Grosbois MC 11ème section EA 2288 Didactique des langues, des textes et des cultures (DILTEC) Paris 3Laboratoires d’adossement EA 2288, DILTEC, Didactique des langues, des textes et des cultures, Groupe Tâches et Dispositifs, Paris 3
Option AIntituléResponsablesOutils, méthodes, théories et pratiques dans la mise en œuvre et l’analyse théorique critique et réflexive d’un projet e-learningAlain SALVATORE
Prag lettres, responsable TICEOption BProjets collectifs en langue étrangèreIrma VELEZ MC 14° section
Muriel GROSBOIS MC 11° section
Frédéric LAUDE prce allemand




Option A : Outils, méthodes, theories et pratiques dans la mise en œuvre et l’analyse theorique critique et reflexive d’un projet e-learning
Capacité d’accueil : 30

Objectifs spécifiques : Maîtriser les démarches de conception pédagogique et la mise oeuvre informatique d'une formation e-learning dans un contexte  professionnel et scolaire, en présentiel et à distance.


Compétences visées : Construction, production et analyse critique de modules d'enseignement e-learning à partir d'un référentiel de connaissances, dans des contextes professionnels et d'enseignement.


UE 5
Outils, méthodes, theories et pratiques dans la mise en œuvre et l’analyse theorique critique et reflexive d’un projet e-learning
Responsable : Alain Salvatore, agrégé de lettres modernesIntituléresponsableS1Maîtrise des outils informatiques dédiés Alain SALVATORES2Théories - Méthodes – scénarisation et planificationAlain SALVATORES3Pratiques et analyses critiques du e-learningAlain SALVATORES4Mise en œuvre, analyse réflexive et agrégation de micro-projetsAlain SALVATORE

Stages spécifiques Stages dans des centres et des sociétés de e-learning, chez des éditeurs multimédia, des éditeurs de presse en ligne, des agrégateurs de blogs, des sociétés de services web fournisseurs de contenus en ligne, etc.




Option B : Projets collectifs en langue étrangère

Capacité d’accueil : 30

Objectifs spécifiques : Au travers d'un dispositif hybride (qui articule présence et distance), les étudiants qui suivront l’option B découvriront des situations stimulantes d'enseignement / apprentissage des langues étrangères. Des projets collectifs professionnalisants seront élaborés à partir d’expériences concrètes dans un contexte global et interculturel, qui permet des analyses comparées et un recul réflexif sur nos pratiques.
Chaque étudiant aura l'occasion de s'investir concrètement dans une pratique innovante d'apprentissage des langues.

Compétences visées : Éducation aux médias, maîtrise et application de l'usage des TIC avec un objectif d'enseignement / apprentissage.





UE 5 Responsables : Irma VELEZ MC 14° section - Muriel GROSBOIS MC 11° section – Frédéric LAUDE prag allemandsemestreIntitulé Responsable (s) :S1Éducation aux médias et médias de l’éducation (pré requis)Irma Velez, MC 14°S2Intégration précoce des langues par les contenus en milieu scolaire (option DNL- case study)Frédérique Laude, certifiée d’allemandS3Outils, méthodes et pratiques dans la mise en œuvre d’un projet intégrant les TICEMuriel Grosbois, MC 11°S4Pratiques et analyses réflexives en présentiel et à distanceIrma Velez, Frédérique Laude, Muriel Grosbois


Stages spécifiques 
Les thématiques pourront s'articuler avec les expériences professionnelles à l'étranger (stages de un ou deux mois).



UE6  Séminaires d’initiation à la recherche
Responsables :
Pierre SAUREL MC 72ème section
Irma VELEZ MC 14ème section,
Muriel GROSBOIS MC 11ème section
semestreIntitulé des séminairesResponsable (s) :S1Droit de l’informatique et TICE : les principes fondamentaux et leur actualitéPierre SAUREL MC 72ème sectionDidactique des langues et TIC : potentiel et limites des TIC en fonction des compétences langagière viséesMuriel GROSBOIS MC 11ème sectionMédia, genres et représentations culturelles : genres et représentations culturelles dans le cinéma de fiction/animationIrma VELEZ MC 14ème sectionDidactique de la musique, design sonore et multimédiaPierre COUPRIE certifié de musique, docteur qualifié en 18° sectionS2Méthodologie de la recherche
Travail d’étude et de recherchePierre SAUREL MC 71°
Muriel GROSBOIS, MC 11°
Irma VELEZ, MC 14
Pierre COUPRIE, certifié de musique, docteur qualifié en 18° sectionS3Informatique et enseignement : nouvelles technologies et nouveaux usagesPierre SAUREL MC 72ème sectionE-learning et enseignement - apprentissage des languesMuriel GROSBOIS MC 11ème sectionMultimédia, e-learning et plurilinguismeIrma VELEZ MC 14ème sectionMultimédia interactif et e-learningPierre COUPRIE, certifié de musique, docteur qualifié en 18° sectionS4Droit de l’informatique et TICE : les spécificités de l’univers scolaire et de la protection des mineursPierre SAUREL MC 72ème sectionDidactique des langues et TIC : quelle articulation entre innovation et formation ?Muriel GROSBOIS MC 11ème sectionMédia, genres et représentations culturelles : didactisation d’une séquence filmique ou production d’un film d’animationIrma VELEZ MC 14ème sectionDidactique de la musique, design sonore et multimédiaPierre COUPRIE, certifié de musique, docteur qualifié en 18° section



Descriptif des enseignements

Option A : Outils, méthodes, theories et pratiques dans la mise en œuvre et l’analyse theorique critique et reflexive d’un projet e-learning


S1 - UE5 Spécialisation  Maîtrise des outils informatiques dédiés  ResponsableAlain Salvatore, agrégé de lettres modernesHoraire20 hECTS2Évaluation : contrôle continuContenu
Dans cette UE, il s’agit d’introduire les étudiants à la pratique des outils disponibles de conception et d'exposition de scénarios, de production de séquences d'enseignement en ligne, de publication de ressources, d'évaluation et de suivi.


S2 - UE5 Spécialisation  Théories – méthodes – scénarisation et planificationResponsableAlain Salvatore, agrégé de lettres modernesHoraire20 hECTS2Évaluation : contrôle continuContenu
On formera les étudiants aux différentes théories et méthodes permettant de concevoir des scénarios pédagogiques construits à partir d'un référentiel et de programmer des séances permettant la mise en œuvre d’une formation e-learning associant le travail en ligne, le suivi à distance, et le présentiel.


S3 - UE5 Spécialisation Pratiques et analyses critiques du e-learningResponsableAlain Salvatore, agrégé de lettres modernesHoraire20 hECTS2Évaluation : contrôle continuContenu
Conception et analyse critique, dans un contexte de travail collaboratif, de micro-projets d'enseignement en ligne et création de ressources pédagogiques. Mise en œuvre et analyse critique de plans de formation, de pratiques des outils et de méthodes dédiés au e-learning.


S4 - UE5 Spécialisation Mise en œuvre, analyse réflexive et agrégation des micro-projetsResponsableAlain Salvatore, agrégé de lettres modernesHoraire20 hECTS2Évaluation : contrôle continuContenu : En liaison avec les étudiants partis en stage à l'étranger, pilotage, analyse réflexive et suivi d'actions de formation e-learning - agrégation et développement des micro-projets de formation.
Bibliographie indicative
- E-learning - Conception et mise en oeuvre d'un enseignement en ligne - Guide pratique pour une e-pédagogie - Christian Ernst - Cépaduès
- Des technologies pour enseigner et apprendre - Marcel Lebrun - De Boeck
- Le guide du e-learning avec Moodle - Version 1.9 - William H. Rice IV - Pearson Education
- L'e-learning, une solution pour votre entreprise - Stephan Atsou, Thomas De Praetere, Denis Dorbolo et Xavier Van Dieren - Edipro - Editions des CCI de Wallonie
- Lisibilité des sites web - Marie-Valentine Blond, Olivier Marcellin, Mélina Zerlib - Eyrolles
Sitographie :
 HYPERLINK "http://www.elearningeuropa.info/main/index.php?page=home" \t "_blank" Elearningeuropa : http://www.elearningeuropa.info/main/index.php?page=home
 HYPERLINK "http://www.elearningpapers.eu/index.php?page=home" \t "_blank" ElearningPapers : http://www.elearningpapers.eu/index.php?page=home
Un outil réflexif pour concevoir un scénario pédagogique intégrant les TIC. Caroline Brassard , Amaury Daele.
UQAC.
(HYPERLINK "http://www.google.com/url?sa=t&source=web&ct=res&cd=1&ved=0CBUQFjAA&url=http%3A%2F%2Fhal.archives-ouvertes.fr%2Fdocs%2F00%2F00%2F16%2F79%2FPDF%2Fn042-72.pdf&ei=2FvlS_HzB4iFOLifxeUN&usg=AFQjCNE3tIAROtVFi93ZoU3mnWNkmqvzrg&sig2=7A6stnUYUVbK-GShYbxJDw"http://www.google.com/url?sa=t&source=web&ct=res&cd=1&ved=0CBUQFjAA&url=http%3A%2F%2Fhal.archives-ouvertes.fr%2Fdocs%2F00%2F00%2F16%2F79%2FPDF%2Fn042-72.pdf&ei=2FvlS_HzB4iFOLifxeUN&usg=AFQjCNE3tIAROtVFi93ZoU3mnWNkmqvzrg&sig2=7A6stnUYUVbK-GShYbxJDw )
Le rôle du scénario pédagogique dans l'analyse d'une formation à distance
(HYPERLINK "http://www.galanet.be/publication/fichiers/jjq-cd-dc2005.pdf"http://www.galanet.be/publication/fichiers/jjq-cd-dc2005.pdf )




Option B : Projets collectifs en langue étrangère
S1 - UE5 Spécialisation  Éducation aux médias et médias de l’éducation (pré requis)ResponsableIrma Velez Horaire20 hECTS2Évaluation : contrôle continu
Une analyse et présentation de l’utilisation des médias dans un contexte pédagogique à partir de deux possibilités :

1. Analyser l’adéquation des médias employés dans une formation pour enfants ou adultes, lors d’une séance ou d’une séquence pédagogique.

2. Analyser les enjeux d’une éducation aux médias qui rende tout utilisateur des média un spectateur averti et informé, quel que soit son âge

Dans les deux cas, l’étudiant devra s’inspirer des apports théoriques pour proposer une amélioration réfléchie et judicieuse des projets analysés.Contenu
Cette UE a pour objectif double d’établir une définition et les enjeux d’une éducation aux médias dans tout projet de formation, puis de concevoir les spécificités de différents médias utilisés en situation de e-learning.
Une attention particulière sera donnée à la place et aux spécificités des médias en fonction des publics, compétences et objectifs fixés. Pour ce faire, une distinction entre les mass média et les média personnels ou communautaires sera proposée et analysée dans différents scénarios : production de séquences pédagogiques ou création de ressources pédagogiques envisagés.
Les étudiants seront exposés aux enjeux et principes d’une éducation aux médias et à mieux cerner leur apport  afin de permettre aux formateurs de concevoir le passage entre l’information, le savoir, et les savoirs-faire avec des utilisateurs avertis et actifs.Bibliographie indicative
Bourdon, Jérôme. Introduction aux médias. 3e éd ed. Paris: Montchrestien, 2009.
Reding, Viviane, ed. “Recommandation de la commission sur l’éducation aux medias dans l’environnement numérique pour un industrie de l’audiovisuel et du contenu plus compétitive et un société de la connaissance intégratrice » Commission des communautés européennes.. [En ligne]. Mise en ligne le 20.08. 2009. Url : HYPERLINK "http://ec.europa.eu/avpolicy/media_literacy/docs/recom/c_2009_6464_fr.pdf"http://ec.europa.eu/avpolicy/media_literacy/docs/recom/c_2009_6464_fr.pdf. Consulté le 8 mai 2010.
Ellis, Ken. “Students Evolve from Consumers to Critics and Creators. Critical-thinking skills -- and fluency in multimedia production -- are integral to media literacy.” Online HYPERLINK "http://www.edutopia.org/media-literacy-skills"http://www.edutopia.org/media-literacy-skills . Mise en ligne le 7-13-2005.
---, “Media smarts : Kids Learn How to Navigate The Multimedia World”. Video 8 min. online: HYPERLINK "http://www.edutopia.org/media-literacy-skills-video"http://www.edutopia.org/media-literacy-skills-video
Jeanneret Y. Y a-t-il (vraiment) des Technologies de l'Information ? Villeneuve d'Ascq : Presses Universitaires du Septentrion, 2000.
L’éducation aux médias. Un kit à l’intention des enseignants, des élèves, des parents et des professionnels. UNESCO, janvier 2007. [Esn ligne]. Url : HYPERLINK "http://unesdoc.unesco.org/images/0014/001492/149278F.pdf"http://unesdoc.unesco.org/images/0014/001492/149278F.pdf
Masselot-Girard. “Scénarios pédagogiques. Les Scénarios pédagogiques d'éducation à l'image”, [en ligne] url:  HYPERLINK "http://www.cndp.fr/lesScripts/bandeau/bandeau.asp?bas=http://www.cndp.fr/ecole/TiceImages/accueil.htm"http://www.cndp.fr/lesScripts/bandeau/bandeau.asp?bas=http://www.cndp.fr/ecole/TiceImages/accueil.htm. Mise en ligne: Septembre 2002.   
Nova, Nicolas. Les médias géolocalisés : comprendre les nouveaux espaces numériques. Limoges: Fyp, 2009.
Padis, Marc-Olivier, ed. Homo numericus. Vol. 353: Edition Esprit, 2009
Rancière, Jacques. Le spectateur émancipé. Paris: La Fabrique éditions, 2008
Rieffel, Remy. Que sont les médias ? Pratiques, identités, influences. Folio Actuel. Paris: Gallimard, 2005.
---. Sociologie des médias. Infocom. 2è édition enrichie et actualisée ed. Paris: Ellipses, 2005.
Shigeru Miyagawa. “Personal Media”. Cours en ligne in MIT Open Course Ware. Url: HYPERLINK "http://ocw.mit.edu/OcwWeb/Comparative-Media-Studies/CMS-930Media--Education--and-the-MarketplaceFall2001/VideoLectures/detail/embed01.htm"http://ocw.mit.edu/OcwWeb/Comparative-Media-Studies/CMS-930Media--Education--and-the-MarketplaceFall2001/VideoLectures/detail/embed01.htm )
UNESCO, « Déclaration de Grunwald sur l’éducation aux médias». [en ligne] HYPERLINK "http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/DeclGrunwald.pdf"http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/DeclGrunwald.pdf
Warnier, Jean-Pierre. La mondialisation de la culture. Repères Culture-communication. 4e édition entièrement refondue et mise à jour éd. Paris: La Découverte, 2008.
Wolpert-Gawron, Heather. “Social Media in Education: The Power of Facebook” in Edutopia, [en ligne] url: HYPERLINK "http://www.edutopia.org/social-media-education-examples-facebook"http://www.edutopia.org/social-media-education-examples-facebook


S2 - UE5 Spécialisation  Intégration précoce des langues par les contenus en milieu scolaire (option DNL- case study)ResponsableFrédérique LaudeHoraire20 hECTS2Évaluation
Elaboration de ressources pédagogiques au cours de l’UEContenu
Cette UE propose d’élaborer, avec des partenaires étrangers, des ressources pédagogiques numériques destinées à l’enseignement de disciplines non linguistiques en langue étrangère.
Il s’agira de créer des tâches collaboratives complexes pour s’inscrire dans une approche par compétences et favoriser la construction collective des savoirs.
La création des ressources pour l’enseignement de disciplines non linguistiques nous conduira à développer des outils d’évaluation intégrés aux apprentissages pour prendre en compte la démarche réflexive des apprenants dans la construction des connaissances et à concevoir des évaluations critériées à partir des compétences disciplinaires et du C.E.C.R.L.
Bibliographie indicative

CONSEIL DE L’EUROPE (2001) : Cadre européen commun de référence pour les langues : apprendre, enseigner, évaluer. Didier, Paris.
COSTE, Daniel (2000) : « Immersion, enseignement bilingue et construction des connaissances »,dans Actualité de l’enseignement bilingue, Le français dans le monde. « Recherches et applications », janvier.
COSTE, Daniel : (2002) « Apprendre et enseigner en plusieurs langues », dans L’Uso veicolare della lingua straniera in apprendimenti non linguistici, Atti del convegno Insegnare ed apprendere in piùlingue : una scomessa per l’Europa, Torino, 13 dicembre 2001 ; IRRE Piemonte e MIUR Direzione Generale Regionale per il Piemonte, pp. 21-29.
DUVERGER, Jean (2004) : L'Enseignement en classe bilingue. Hachette, Paris.

GAJO, Laurent (2007) : « Enseignement d’une DNL en langue étrangère : de la clarification à la conceptualisation ». Tréma, n°28.

MAILHOS, Marie-France (Coord.) : « Disciplines linguistiques et « non linguistiques» : l’entente cordiale ? ». Les Langues Modernes, n°3/2009.

MAILHOS, Marie-France (Coord.) : « Enseignants de DNL et de LV : à armes égales ? ». Les Langues Modernes, n°4/2009.

SCALLON, Gérard (2004): L’évaluation des apprentissages dans une approche par compétences. De Boeck, Bruxelles.

SPRINGER, Claude (2010) : « Evaluer les compétences spécifiques à l’enseignement bi/plurilingue ». HYPERLINK "http://www.aidenligne-francais-universite.auf.org/IMG/pdf_30476049-springerevalbilingueavril2010.pdf"http://www.aidenligne-francais-universite.auf.org/IMG/pdf_30476049-springerevalbilingueavril2010.pdf

WITZIGMANN, Stéfanie (2008) : « Approche de la discipline non-linguistique arts plastiques1 dans l'enseignement secondaire du Bade-Wurtemberg ». Synergies Pays germanophones, n° 1. pp. 189-196.
HYPERLINK "http://ressources-cla.univ-fcomte.fr/gerflint/Germanie1/stefanie.pdf" \t "_blank"http://ressources-cla.univ-fcomte.fr/gerflint/Germanie1/stefanie.pdf 
Quelques sites sur le sujet 
« Emilangues » HYPERLINK "http://www.emilangues.education.fr"http://www.emilangues.education.fr
« Centre international d’études pédagogiques » HYPERLINK "http://www.ciep.fr"http://www.ciep.fr
« CLIL-LOTE-GO » HYPERLINK "http://clil-lote-go.ecml.at/"http://clil-lote-go.ecml.at/
«CLIL-LOTE-START » HYPERLINK "http://clil-lote-go.ecml.at/"http://clil-lote-go.ecml.at/
«Association pour le Développement de l’Enseignement Bi/plurilingue» HYPERLINK "http://www.adeb.asso.fr/"http://www.adeb.asso.fr/

S3 - UE5 Spécialisation Outils, méthodes et pratiques dans la mise en œuvre d’un projet intégrant les TICEResponsableMuriel GrosboisHoraire20 hECTS2Évaluation : contrôle continuContenu
Cette UE propose de faire l'expérience d'un projet collectif intégrant les TIC pour mieux en cerner les apports et les limites. On fera conjointement usage de la Langue 2 (anglais) et des TIC pour servir l'objectif d'enseignement/apprentissage de l'anglais.
On se placera de préférence dans le cadre d'un dispositif hybride (qui articule présence et distance).
Le travail s'effectuera autour d'études de cas professionalisantes en lien avec l'enseignement de l'anglais. Il pourra déboucher sur l'élaboration de ressources numériques destinées à l'enseignement / apprentissage de l'anglais.
Objectifs :
- Participer à un projet collectif intégrant les TIC pour l'apprentissage d'une Langue 2 (anglais).
- Engager un recul réflexif.Bibliographie indicative
Abbott, C., Grosbois, M. & Klein, M. (2005). "A beautiful house built on sand. What makes e-communication projects succeed – and why are they still so rare ?". Technology, Pedagogy and Education, vol. 14, n° 2. pp. 225-239.

Andresen, M.A., (2009). "Asynchronous discussion forums: success factors, outcomes, assessments, and limitations". Educational Technology & Society, Vol.12, n°1. pp. 249–257.
Brammerts, H. & Calvet, M. (2002). "Apprendre en communiquant". In Helmling, B. (dir.) L’apprentissage autonome des langues en tandem. Paris : Didier. pp. 31-40.
Conseil de l’Europe. (2001). Cadre européen commun de référence pour les langues. Paris : Didier.
Crystal, D. (2001). Language and the Internet. Cambridge : Cambridge University Press. Furstenberg, G., Levet, S., English, K. & Maillet, K. (2001). "Giving a virtual voice to the silent language of culture. The CULTURA project". Language Learning and Technology Journal, vol. 5, n° 1. pp. 55-102.
Grosbois, M. (2009). "TIC, tâches et nativisation : impact sur la production orale en L2". Apprentissage des Langues et Systèmes d'Information et de Communication (Alsic), vol 12. HYPERLINK "http://alsic.revues.org/index1239.html"http://alsic.revues.org/index1239.html

Jones, R.E.J. & Cooke, L. (2006). "A window into learning: case studies of online group communication and collaboration". ALT-J, vol.14, n°3. pp 261-274.
Lamy, M-N, Goodfellow, R (1998). "Conversations réflexives dans la classe de langues virtuelle par conférence asynchrone". Apprentissage des Langues et Systèmes d'Information et de Communication, (Alsic), vol. 1, n° 2. pp. 81-101.
Puren, C. (2004). "De l’approche par les tâches à la perspective co-actionnelle". Les Cahiers de l’APLIUT, vol. XXIII, n° 1. pp. 10-26.
Reymond, C. & Tardieu, C. (2001). Guide Tandem pour l’apprentissage des langues en binôme dans le secondaire. Rouen : CRDP de Haute-Normandie.

Schellens, T. & Valcke, M. (2006). "Fostering knowledge construction in university students through asynchronous discussion groups". Computers & Education, vol. 46, n°4. pp. 349 – 370.



S4 - UE5 Spécialisation Pratiques et analyses réflexives en présentiel et à distanceResponsableIrma Velez, Frédérique Laude, Muriel GrosboisHoraire20 hECTS2Évaluation : contrôle continuContenu
Cette UE sera l'occasion de procéder à une analyse contrastive de scénarios d'apprentissage contextualisés en fonction d'expériences d'enseignement / apprentissage de différentes langues et cultures. La réflexion pourra se faire au moyen d'un projet collectif articulant présence et distance (combinant ainsi mobilité réelle et virtuelle).
Les expériences d'enseignement dans différents pays seront évaluées et analysées. Elles permettront d'appréhender l'enseignement/apprentissage des langues de manière évolutive, tant sur le plan du contact des langues que sur celui du contexte d'apprentissage, par le biais d'une médiation technologique.
Objectifs :
Echanger sur les différentes pratiques de l'enseignement-apprentissage des langues.
Développer un recul réflexif sur l'enseignement-apprentissage des langues au travers d'expériences combinant langues-cultures-technologies.
Bibliographie indicative

Cresse, U. & Kimmerle, E. (2008). "A systemic and cognitive view on collaborative knowledge building with wikis". Computer-Supported Collaborative Learning, vol. 3. pp. 105–122.

Develotte, C. (2004). "Plurilinguisme et multiplicité des ressources". In Develotte, C. & Pothier. M. (dir.) La notion de ressources à l’heure du numérique. Lyon : ENS Editions.
pp. 9-14.

Jansen D., Van Laeken M., & Slot W. (2004). ‘Virtual business e-learning: an approach to integrating learning and working’ in W. Jochems, J. Van Merrienboer & R. Koper (dir.) Integrated E-Learning: implications for pedagogy, technology and organization. London: Routledge Falmer. pp.51-63.

Kolb, D.A. (1984). Experiential Learning: Experiences as the Source of Learning and Development. Englewood Cliffs, NJ: Prentice-Hall.

Wenger, E. (1998). Communities of Practice: learning, meaning, and identity. Cambridge: Cambridge University Press.


UE6 Initiation à la rechercheSéminaire du semestre 1 : Droit de l’informatique et TICE : les principes fondamentaux et leur actualité
Option AResponsablePierre SAUREL MC 72
EA 3559 Rationalités contemporainesÉvaluation : Présentation du plan du Travail d’étude et de recherche et d’une bibliographie commentée
Contenu :
Ce séminaire d’initiation à la recherche portera sur les problématiques juridiques posées par la mise en place de situations d’enseignement utilisant les outils informatiques et multimédias.
Il sera l’occasion de visiter ou revisiter les principes fondamentaux en la matière qui concernent notamment le droit de l’informatique et des libertés, la propriété intellectuelle, le droit d’auteur, le droit de la presse et des médias.
Les intervenants et les articles discutés et travaillés auront pour objet de montrer comment les derniers textes applicables et les jurisprudences récentes modifient les interrogations qui se posent notamment lorsque l’on cherche à mettre en place un projet e-learning ou multimédia.Bibliographie indicative :

Beigner B., de Lamy B., Dreyer E. (2009), Traité de droit de la presse et des médias, Litec

Bitan H. (2006), Protection et contrefaçon des logiciels et des bases de données, Lamy

Bitan H. (2007), Droit des contrats informatiques et pratique expertale, Lamy

Caron C. (2006), Droit d’auteur et droits voisins, Litec

Feral-Schuhl C. (2008), Le droit à l’épreuve de l’Internet, Dalloz

Gautier P.-Y. (2007), Propriété littéraire et artistique, PUF

Saurel P. et Oyhamberry A. (2010), Ce que la cyberjustice nous apprend de la justice des noms de domaine, Gazette du Palais, Numéro spécial Propriété Industrielle, Juin 2010

Saurel P. (2008), Les règles de gouvernance de l’expertise préconisées par la CNEJITA, Gazette du Palais, Numéro spécial Droit des technologies avancées, n°206, pp.25-29, 24 juillet 2008

Saurel P. & Charpentier P. (2006), Un décret, une charte nationale : vers l’amélioration du déroulement de l’expertise judiciaire en informatique et nouvelles technologies ?, Gazette du Palais, Numéro spécial droit des technologies avancées, n°25 à 26, p. 5, janvier 2006 

Vivant M. & Bruguière J.-M. (2009), Droit d’auteur, Dalloz



UE6 Initiation à la rechercheSéminaire du semestre 1 : Didactique des langues et TIC : potentiel et limites des TIC en fonction des compétences langagières visées
Option BResponsableMuriel GROSBOIS MC 11
EA 2288 DILTECÉvaluation : Présentation du plan du Travail d’étude et de recherche et d’une bibliographie commentée
Contenu :
Dans ce séminaire on s'intéressera à l'usage des TIC pour l'enseignement-apprentissage des langues pour un public d'enfants (mais aussi d'adultes). On dégagera les possibilités qu'offrent aujourd'hui les TIC en lien avec la perspective actionnelle du Cadre européen de référence pour les langues. On s’interrogera sur le potentiel et les limites des TIC en fonction des compétences langagières visées. On considèrera également l’apport des TIC pour appréhender la culture de l’Autre (articulant ainsi langue et culture).

Objectif :
Analyser comment les TIC peuvent servir l'apprentissage d'une langue & culture en évitant l'approche technocentriste.
Bibliographie indicative :
Cazade, A. (1999). "De l’usage des courbes sonores et autres supports graphiques pour aider l’apprenant en langues". Alsic (Apprentissage des Langues et Systèmes d’Information et de Communication), vol. 2, n° 2. pp. 3-32. Conseil de l’Europe, (2001). Cadre européen commun de référence pour les langues, Didier, Paris. Demaizière, F. (2004). "Ressources et guidage. Définition d’une co-construction". In Develotte, C. & Pothier. M. (dir.) La notion de ressources à l’heure du numérique. Lyon : ENS Editions. pp. 81-103. Grosbois, M. (2006). "L’utilisation des TIC. Exemples et réflexion sur l’intégration de ressources et la mise en œuvre de projets". In Tardieu, C. (dir.) Se former pour enseigner les langues à l’école primaire - Le cas de l’anglais. Paris : Ellipses. pp. 251-269. Grosbois, M. (2009). "Un projet de (recherche)-développement pour se perfectionner en Langue 2". In Develotte, Mangenot, Nissen (dir.) Actes du colloque international "EPAL" (Échanger Pour Apprendre en Ligne) "Conception, instrumentation, interactions, multimodalité". Grenoble : Université Stendhal-Grenoble 3.
Lapaire, J.-R. (2009). "De la grammaire anglaise baladodiffusée au portfolio grammatical électronique : vers de nouvelles pratiques adaptées à l'ère du numérique". Alsic (Apprentissage des Langues et Systèmes d’Information et de Communication), vol. 12. pp. 56-71. http://alsic.revues.org/index1314.html Puren, C. (2002). "Perspectives actionnelles et perspectives culturelles en didactique des langues-cultures : vers une perspective co-actionnelle-co-culturelle", Les langues modernes, n° 3. pp. 55-71.

UE6 Initiation à la rechercheSéminaire du semestre 1 : Didactique de la musique, design sonore et multimedia
Option AResponsablePierre COUPRIE, certifié de musique, docteur qualifié en 18° section
EA 206 Observatoire musical françaisÉvaluation : Présentation du plan du Travail d’étude et de recherche et d’une bibliographie commentée
Contenu : L’éducation musicale a commencé à utiliser le multimédia depuis le début des années 90. Les années 2000 ont vu le support multimédia s’imposer comme un des meilleurs dans l’enseignement de la musique de la maternelle au supérieur. Associer l’image et le texte à la musique permet de créer des produits multimédias adaptés à des publics très différents et de vulgariser la découverte de musiques et de notion musicales complexes. Ce séminaire permettra d’initier une recherche sur la place et le rôle joué par le multimédia dans différents produits disponibles sur Internet ou sur support, d’analyser les stratégies d’apprentissage et les configurations techniques et d’imaginer de nouveaux outils. Il sera aussi le lieu d’expérimentation sur des outils de développement créés pour les enseignants.
Bibliographie indicative :
1. Ouvrages et articles
 Chemillier, Marc, 2003, « Pour une écriture multimédia de l'ethnomusicologie », Cahier de musique traditionnelles, n°16.
 Chion, Michel, 1991, Musique, média, technologie, Paris, Flammarion.
 Cohen, Andrea, Radkiewicz, Wiska, 2002, « Sound.on : un programme expérimental d'échange de sons par Internet », L'Éducation Musicale, No. 511-512.
 Couprie, Pierre, 2008, « iAnalyse : un logiciel d’aide à l’analyse musicale », Journées d’Informatique Musicale, Albi, GMEA.
 Couprie, Pierre, 2007, « Dessin en 3D et systèmes immersif pour la représentation de la musique électroacoustique », The Language of Electroacoustic Music. Electronic Music Studies Network, Leicester, Université De Montfort.
 Delalande, François, 2003, « D’une technologie à l’autre », Les dossiers de l’ingénierie éducative, n°43.
 Desainte-Catherine, Myriam, Kurtag, György, 2003, « Spécification de la synthèse sonore appliquée à la pédagogie musicale », Journées d’Informatique Musicale, Montbéliard, ENM.
 Desainte-Catherine, Myriam, Kurtag, György, 2003, « Spécification de la synthèse sonore appliquée à la pédagogie musicale », Journées d’Informatique Musicale, Montbéliard, ENM.
 Geslin, Yann, Sprenger-Ohana, Noémie, 2008, « Abstraction et symbolisation dans la représentation des musiques électroacoustiques : un exemple de transcription à niveaux multiples de L’Oiseau moqueur réalisé à l’aide de l’Acousmographe », Paris , Electroacoustic Music Studies Network.
 Guédy, Fabrice, Bresson, Jean, Assayag, Gérard, 2007, « Musique Lab 2. Un environnement d’aide à la pédagogie musicale », Journées d’Informatique Musicale, Lyon, Université Lumière Lyon 2.
 Popper, Frank, From technological to virtual art, Cambridge, MIT Press, 2007.
 Veitl, Anne, 2001, Quelles ressources technologiques pour renouveler les pédagogies de la musique ?, Rapport d’enquête, Paris, DMDTS.
 
2. CD-ROM et DVD 
(Collectif), La musique électroacoustique, Paris, INA-GRM/Hyptique.net, Musiques tangibles, 2000, CD-ROM Mac et PC.
(Collectif), Dix jeux d’écoute, Paris, IRCAM/Hyptique.net, Musiques tangibles, 2000, CD-ROM Mac et PC.
 (Collectif), Daphnis et Chloé de Maurice Ravel, Paris, Scérén CNDP/Orchestre Philharmonique de Radio France, Radio France Multimédia, 2004, DVD vidéo.
 
3. Sites web
 Armani, Annick, Chemillier, Marc, Lortat-Jacob, Bernard, Rappoport, Dana, Clés d’écoute, url : http://www.crem-cnrs.fr/realisations_multimedia/animations/index2.html.
 Tilson Thomas, Michael, San Francisco Symphony , Keeping score: Interactive, url : http://www.keepingscore.org.
 SFAM, Musimédiane, url : http://www.musimediane.com/.
UE6 Initiation à la rechercheSéminaire du semestre 1 : Média, genres et représentations culturelles : genres et représentations culturelles dans le cinéma de fiction/animation
Option BResponsableIrma VELEZ MC 14
EA 2561 Centre de recherches interdisciplinaires sur les mondes ibériques et contemporainsÉvaluation : Présentation du plan du Travail d’étude et de recherche et d’une bibliographie commentée
Contenu :
Initiation à la recherche sur le rôle des médias et de leur utilisation pédagogique dans les représentations culturelles, et les constructions genrées du féminin et du masculin. Une priorité sera accordée au cinéma d’animation et de fiction pour un travail de l'éducation à l'image qui souligne l’'impact de ces cinémas sur la construction des représentations culturelles et genrées en situation d’apprentissage. Les contributions des études culturelles (Cultural Studies), de la sociologie des médias ainsi que des études filmiques et de genre (Gender studies) permettront de mieux cerner les limites et les possibilités de l’exploitation du cinéma dans des scénarios pédagogiques que l’on envisagera à vocation interculturelle.

Ce séminaire portera plus précisément sur l’analyse des usages du cinéma de fiction/animation tant dans ses contenus que dans les pratiques spectatorielles et pédagogiques en résultant.

Les étudiants se construiront une webographie sur ces aspects de l’éducation à l’image. La présentation critique d’un site commenté sera de rigueur ainsi que l’orientation vers un sujet de recherche qui fera l’objet du mémoire.Bibliographie indicative :
Aumont, Jacques & Marie Michel. L'analyse des films. Fac. Cinéma. 2e éd ed. Paris: Nathan, 1996.
Butler, Judith P. Trouble dans le genre. Le féminisme et la subversion de l'identité. Préface de Eric Fassin. Trans. Cynthia Kraus. La découverte-Poche. Paris: Editions La Découverte, 2006
Colleyn, Jean-Paul & Catherine Clippel. Demain, le cinéma ethnographique? Paris: Corlet : Télérama, 1992
De Lauretis, Teresa. Alice doesn't : feminism, semiotics, cinema. Bloomington: Indiana University Press, 1984
---. Technologies of gender : essays on theory, film, and fiction. Theories of representation and difference. Bloomington: Indiana University Press, 1987.
Desbarats, Carole. L’enfance au cinema. Paris : Cahiers du cinéma, 2008.
Dorlin, Elsa. Sexe, genres et sexualité. Ed. Philosophies. Paris: PUF, 2008.
Taillibert, Christel. « De l’idéologie d’État au film d’éducation : itinéraire comparé de la France, de l’Italie et des États-Unis dans les années vingt », Revue LISA/LISA e-journal [Online], Vol. IV - n°3 | 2006. Mise en ligne le 21 octobre 2009. Consulté le 08 mai 2010. URL : HYPERLINK "http://lisa.revues.org/index1986.html"http://lisa.revues.org/index1986.html
---, L’Institut international du cinématographe éducatif. Regards sur le rôle du cinéma éducatif dans la politique internationale du fascisme italien. Éditions L’Harmattan, Champs visuels, Paris, 1999.
D J. L'enfant et le cinéma. In: Population, 6e année, n°4, 1951 pp. 690-691. Consulté le 08 mai 2010. URL 
: HYPERLINK "http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pop_0032-4663_1951_num_6_4_2626"http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pop_0032-4663_1951_num_6_4_2626
Gardies, René, and Michel Marie. Comprendre le cinéma et les images. Paris: Armand Colin, 2007.
Gauntlett, David. Media, Gender and Identity. Londres: Routledge, 2002.
Macé, Eric. La société et son double. Classes, races et genres dans l'imaginaire national télévisuel. Paris: Armand, 2006.
--- et Eric Maigret. Penser les médiacultures. Nouvelles pratiques et nouvelles approches de la représentation du monde. Paris: Armand Colin & INA, 2005.
Maigret, Eric. "Strange grandit avec moi." Sentimentalité et masculinité chez les lecteurs de bandes dessinées de super-héros", Réseaux, n°95
Mattelart, Armand. La mondialisation de la commmunication. Que sais-je? 5e éd. mise à jour 2008. Paris: Presses Universitaires de France, 1996
McCabe, Janet. Feminist film studies : writing the woman into cinema. London: Wallflower Press, 2004.
Metz Christian. Le cinéma : langue ou langage ?  In: Communications, 4, 1964. Recherches sémiologiques. pp. 52-90. doi : 10.3406/comm.1964.1028. Url :
HYPERLINK "http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/comm_0588-8018_1964_num_4_1_1028"http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/comm_0588-8018_1964_num_4_1_1028 Consulté le 08 mai 2010.
---. Le signifiant imaginaire. Psychanalyse et cinéma. Paris : Christian Bourgeois, 1984.
Piault, Marc-Henri. Anthropologie et cinéma passage à l'image, passage par l'image. Nathan-Cinéma. Paris: Nathan, 2000.
Vincendeau, Ginette & ReynaudBérénice . 20 ans de théories féministes sur le cinéma : Grande Bretagne et États-Unis. Paris: Corlet-Télérama, 1993.
Warhol-Down, Robyn, and Diane Price Herndl. Feminisms : an anthology of literary theory and criticism. Rev. [2nd] ed. New Brunswick, N.J.: Rutgers University Press, 1997.


Quelques sites sur le sujet
« CineHig. Le site des Clionautes consacré au cinéma et à la vidéo en classe » HYPERLINK "http://cinehig.clionautes.org/"http://cinehig.clionautes.org/
« Ecole et cinéma » HYPERLINK "http://www.webzinemaker.com/cinecole/"http://www.webzinemaker.com/cinecole/
« Film et culture » HYPERLINK "http://www.film-et-culture.org/index.html"http://www.film-et-culture.org/index.html
« Mujeres y educacion en la era digital »: ¿Nuevas oportunidades para la igualdad? HYPERLINK "http://reddigital.cnice.mecd.es/5/firmas_nuevas/articulo1/articulo_5.html"http://reddigital.cnice.mecd.es/5/firmas_nuevas/articulo1/articulo_5.html
« Le cinéma d’animation à l’école » HYPERLINK "http://primatice.net/videos/"http://primatice.net/videos/
« Le cinéma d’animation à l’école primaire » HYPERLINK "http://www.primatice.net/telecharger_document.php?c=93&PHPSESSID"http://www.primatice.net/telecharger_document.php?c=93&PHPSESSID...
« Réaliser un film à l'école : pas si compliqué ! » HYPERLINK "http://rustrel.free.fr/cinema4.htm"http://rustrel.free.fr/cinema4.htm
« Zérodeconduite. L’actualité éducative du cinéma » HYPERLINK "http://www.zerodeconduite.net/"http://www.zerodeconduite.net/
HYPERLINK "http://imagesetlangages.fr/"http://imagesetlangages.fr/

Quelques sites d’écoles
L’école de Chabure HYPERLINK "http://pagesperso-orange.fr/ecole.chabure/cinema/framecine.htm"http://pagesperso-orange.fr/ecole.chabure/cinema/framecine.htm
L’école des Sablons HYPERLINK "http://www.ec-sablons-chatillon.ac-versailles.fr/articles.php?lng=fr&pg=803"http://www.ec-sablons-chatillon.ac-versailles.fr/articles.php?lng=fr&pg=803 

UE6 Initiation à la rechercheSéminaire du semestre 2 : Droit de l’informatique et TICE : les spécificités de l’univers scolaire et de la protection des mineurs
Options A et BResponsablesPierre SAUREL, MC 71°
Muriel GROSBOIS, MC 11°
Irma VELEZ, MC 14°
Pierre COUPRIE, certifié de musique, docteur qualifié en 18° section
Évaluation : Soutenance du travail d’étude et de recherche
Contenu :
Ce séminaire a pour vocation d’apporter une méthodologie aux étudiants qui s’apprêteront à rédiger leur mémoire dans le domaine de leur choix au sein du parcours e-learning.
L’objet de recherche sera de facto envisagé dans une approche pluridisciplinaire qui manifestera à la fois d’un intérêt pour l’enseignement et la formation en e-learning, avec une initiation à la recherche académique et la recherche-action dans les domaines choisis par les étudiants.
Bibliographie indicative :
Demaizière, F. & Narcy-Combes, J.-P. (2005). "Méthodologie de la recherche didactique : nativisation, tâches et TIC". Alsic (Apprentissage des Langues et Systèmes d’Information et de Communication), vol. 8. pp. 45-64. HYPERLINK "http://alsic.revues.org/index326.html"http://alsic.revues.org/index326.html

Desforges C., (2000). Familiar challenges and new approaches: necessary advances in theory and methods in research on teaching and learning. The Desmond Nuttall/Carfax Memorial Lecture BERA : Cardiff.

Fondanèche , D. (2009). Rédiger un mémoire de master ou professionnel. Paris : Vuibert.
Grosbois, M. (2007). "Didactique des langues et recherche expérimentale". Cahiers de l’Acedle, n°4, pp. 65-83.
Lamy M.-N. (2007). "La recherche-développement en didactique des langues : trois questions, trois ouvertures", dans Les Cahiers de l’Acedle, n° 4. pp. 55-64.

Manuel de Frascati (2002). Méthode type proposée pour les enquêtes sur la recherche et le développement expérimental, OCDE, Paris.

Mialaret, G. (2004). Les méthodes de recherche en sciences de l'éducation. Paris : PUF.
Narcy-Combes, J.-P. (2005). Didactique des langues et TIC : vers une recherche-action responsable. Paris : Ophrys.

Resweber, J.-P. (1995). La recherche-action. Paris : PUF.
UE6 Initiation à la rechercheSéminaire du semestre 3 : Informatique et enseignement : nouvelles technologies et nouveaux usages
Option AResponsablePierre SAUREL MC 72
EA 3559 Rationalités contemporainesÉvaluation : Commentaire d’un article de recherche
Contenu :
Ce séminaire de recherche aura pour objet d’interroger dans un cadre pluridisciplinaire les relations entre les nouvelles technologies et les nouveaux usages et de montrer que, de cette confrontation, émergent de nouvelles interrogations qui en retour questionnent aussi bien les technologies que les usages qui en découlent.
La méthodologie consistera, autour d’un thème lié à une technologie ou à un usage spécifique et innovant, différent pour chaque semestre, à faire intervenir des acteurs et des chercheurs de disciplines différentes qui interrogent ce thème (sociologie des sciences ou des organisations, sciences de gestion, informatique, épistémologie, droit, sciences cognitives).
La déclinaison et les conséquences sur les pratiques d’enseignement qui peuvent en découler et les transpositions possibles dans l’univers scolaire seront abordées systématiquement.
Bibliographie indicative :

Alter N. (2005), L’innovation ordinaire, PUF, 2005

Assouline D. (2008), Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? Rapport d’information du Sénat n°46 2008-2009

Benhamou B. (2006), Organiser l’architecture de l’Internet, HYPERLINK "http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/OrganiserlarchitecturedelinternetBernardBenhamou-2.pdf"http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/OrganiserlarchitecturedelinternetBernardBenhamou-2.pdf

Berry G. (2008), Pourquoi et comment le monde devient numérique, Leçon inaugurale au Collège de France, Fayard

Caelen J., sous la direction de (2004), Le consommateur au cœur de l’innovation, CNRS Editions, Paris

Callon M., Lascoumes P., Barthe Y. (2009), Acting in an Uncertain World. An essay on Technical Democracy, MIT Press

Fourgous J.-M. (2010), Réussir l’école numérique, Rapport de la mission parlementaire sur la modernisation de l’école par le numérique, 15 février 2010

Grange P. (2009) : Le livre blanc des systèmes embarqués, Rapport du Syntec informatique

Lepetit P. et al. (2007), Rapport sur la contribution des nouvelles technologies à la modernisation du système éducatif, mars 2007

Saurel P. et Jardat R. (2009), Procédure judiciaire inter-entreprise et liaisons/déliaisons paradoxales : le cas des contentieux informatiques, Revue Management et avenir, n°29, pages 132-149, 2009/9

Saurel P. et Pétrone J. (2006), La prise en compte juridique des technologies émergentes : une nécessité en informatique, Gazette du Palais, Numéro spécial droit des technologies avancées, octobre 2006 ;



UE6 Initiation à la rechercheSéminaire du semestre 3 : E-learning et enseignement – apprentissage des langues
Option BResponsableMuriel GROSBOIS MC 11
EA 2288 DILTECÉvaluation : Commentaire d’un article ou d’un projet de recherche
Contenu :
Ce séminaire est centré sur une question majeure dans le contexte d’enseignement-apprentissage actuel : comment un dispositif de F(O)AD (formation ouverte à distance) interroge-t-il la didactique des langues aujourd’hui ?
Ce sera l’occasion de traiter (et de faire l’expérience) de notions-clés telles que le tutorat, le suivi, l’individualisation, l’autonomie, les ressources, la négociation des parcours d’apprentissage…
La palette d’outils à disposition (forum, clavardage, visioconférence…) sera analysée en lien avec les objectifs d’apprentissage visés.

Objectifs :
Se doter de critères d'analyse et de mise en place de dispositifs de e-learning.
S'interroger sur l'impact de la notion de distance pour la formation en langues.
Bibliographie indicative :
Ayachi-Ghannouchi, S., Cheniti-Belcadhi, L. (2007). "Expérience de tutorat dans le cadre d’un enseignement à distance - Témoignage et enseignements tirés". Distances et savoirs, vol 5. pp. 547-557.
Bastianes, T., Boon, J. & Martens, R. (2004). "Evaluating Integrated E-Learning" in W. Jochems, J. Van Merrienboer & R. Koper (dir.) Integrated E-Learning: implications for pedagogy, technology and organization. London: Routledge Falmer. pp.187-198.
Bertin, J-C., Gravé, P. &  Narcy-Combes, J-P. (2010). Second language Distance Learning and Teaching. IGI Global.
Bertin, J-C., Narcy-Combes,J-P., Gravé, P. (2009) . « Médiation, suivi et tutorat en ligne : approche théorique, perspectives de recherche ». Le suivi des apprenant/es par les systèmes numériques. LAIRDIL, n° 14, p. 45-62. Henri, F. et Lundgren-Cayrol, K. (2003). Apprentissage collaboratif à distance, pour comprendre et concevoir les environnements d’apprentissage virtuels, Presse de l’Université du Québec, Sainte-Foy.
Mangenot, F. (2003). "Tâches et coopération dans deux dispositifs universitaires de formation à distance". Alsic (Apprentissage des Langues et Systèmes d’Information et de Communication), vol. 6, n° 1. pp.109-125.
McConnell D., (2006). E-Learning Groups and Communities. London/Maidenhead: Open University Press. Peraya, D. (2001). "Réalisation d’un dispositif de formation entièrement ou partiellement à distance". Genève : Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation. Disponible sur : HYPERLINK "http://tecfa.unige.ch/tecfa/teaching/staf17/0203/fadcadre.doc"http://tecfa.unige.ch/tecfa/teaching/staf17/0203/fadcadre.doc
Quintin J.-J., Depover, C. & Degache, C. (2005). "Le rôle du scénario pédagogique dans l’analyse d’une formation à distance". Actes de la conférence EIAH, Montpellier 2005. Disponible en ligne : HYPERLINK "http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/03/18/57/PDF/ac1.pdf"http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/03/18/57/PDF/ac1.pdf
Rivens Mompean, A. & Eisenbeis, Martine. (2009) "Autoformation en langues : quel guidage pour l'autonomisation ? " Les Cahiers de l’Acedle, pp.221-244.
Salmon, G. (2002). E-tivities: The Key to Active Online Learning, London: Kogan Page.
Weller, M. (2003). Delivering Learning on the Net. Abingdon: RoutledgeFalmer.
Zumbihl, H. & Chateau, A. (à paraître). "Le carnet de bord, un outil permettant le cheminement vers l’autonomisation dans un dispositif d’apprentissage de l’anglais en ligne ? " Alsic (Apprentissage des Langues et Systèmes d’Information et de Communication).

UE6 Initiation à la rechercheSéminaire du semestre 3 : Multimédia interactif et e-learning
Option AResponsablePierre COUPRIE Prag Docteur qualifié CNU 18ème section
EA 206 Observatoire musical françaisÉvaluation : Commentaire d’un article ou d’un projet de recherche
Contenu :
Ce séminaire explorera les nombreuses interrogations que suscite l’interactivité appliquée au multimédia dans le contexte éducatif. Le domaine artistique a probablement été le premier à faire émerger des situations d’interactivité dans le multimédia, à les analyser et à en montrer les limites. La didactique peut bénéficier de ce que l’art a expérimenté dans le domaine de la performance pour l’appliquer à l’analyse et la conception d’objets multimédias interactifs favorisant l’autonomie de l’élève dans son apprentissage.
Bibliographie indicative :
(Collectif), 2004, Sons et lumières, Paris, Centre Pompidou, catalogue de l’exposition.
 
Baron, Georges-Louis, Caron, Christian, Harrari, Michelle (dir.), 2005, Le multimédia dans la classe à l’école primaire, Paris, INRP.
 
Boissier, Jean-Louis, La relation comme forme. L’interactivité en art, Genève, Les presses du réel, 2008.
 
Bréaud, Ondine, Casasnova, Françoise, 1999, « Utilisation de l’œuvre d’art dans le multimédia », Arts et multimédia. L’œuvre d’art et sa reproduction à l’ère des médias interactifs, Paris, Presses de la Sorbonne.
 
Couchot, Edmont, Hillaire, Norbert, 2003, L’art numérique. Comment la technologie vient au monde de l’art, Paris, Flammarion. 
 
Gardies, André, 1999, « De quelques contraintes scénaristiques du langage multimédia », Arts et multimédia. L’œuvre d’art et sa reproduction à l’ère des médias interactifs, Paris, Presses de la Sorbonne.
 
Legros, Denis, Crinon, Jacques, 2002, Psychologie des apprentissages et multimédia, Paris, Armand Colin.
 
Paquin, Louis-Claude, 2003, « La multimédia interactif. Entre machine à contenu et audiovisuel cybernétique », Esthétique des arts médiatiques, vol. 3, Québec, Presses de l’université du Québec.
 
Seguy, Françoise, 1999, les produits interactifs et multimédias. Méthodologies, conception, écritures, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble.
 
Vidal, Geneviève, 2006, Contribution à l’étude de l’interactivité, les usages du multimédia de musée, Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux.


UE6 Initiation à la rechercheSéminaire du semestre 3 : Multimédia, e-learning et plurilinguisme
Option BResponsableIrma VELEZ MC 14
EA 2561 Centre de recherches interdisciplinaires sur les mondes ibériques et contemporainsÉvaluation : Analyse d’un projet en ligne ou d’une ressource multimédia
Contenu :
Ce séminaire a pour objectif d’analyser l’utilisation des média dans le développement d’une compétence plurilingue au sein d’un apprentissage en langue étrangère se déroulant en e-learning.
Il y sera question d’envisager comment optimiser le multimédia ou le richmédia pour stimuler les apprentissages où le plurilinguisme serait une compétence visée. On y abordera les principaux avantages et les limites de différents médias.
Bibliographie indicative :
Cachet Olivier , « Professionnalisme des enseignants et complexité :vers une conception dynamique de l’agir », Lidil, 39 | 2009, [En ligne], mis en ligne le 01 décembre 2010. URL : HYPERLINK "http://lidil.revues.org/index2747.html"http://lidil.revues.org/index2747.html . Consulté le 08 mai 2010.
Degache, Christian & Covadonga López Alonso, Arlette Séré, « Échanges exolingues et interculturalité dans un environnement informatisé plurilingue », Lidil, 36 | 2007, [En ligne], mis en ligne le 03 juin 2009. URL : HYPERLINK "http://lidil.revues.org/index2473.html"http://lidil.revues.org/index2473.html . Consulté le 08 mai 2010.
Degache, Christian & Elke Nissen, « Formations hybrides et interactions en ligne du point de vue de l'enseignant : pratiques, représentations, évolutions », Alsic, Vol. 11, n° 1 | 2008, [En ligne], mis en ligne le 16 octobre 2008. URL : HYPERLINK "http://alsic.revues.org/index797.html"http://alsic.revues.org/index797.html . Consulté le 08 mai 2010.
Joannès, Alain. Communiquer en rich média.Structurer les contenus en optimisant textes, sons, images et liens. Paris: CF¨PJ éditions, 2009. HYPERLINK "http://hypermedia.vox.com/"http://hypermedia.vox.com/
Kachafoutdinova, Elvira & Denis Zampuniéris, « Conception d'un cours de luxembourgeois en ligne : prise en compte de contraintes externes dans les choix méthodologiques et didactiques », Alsic, Vol. 10, n° 2 | 2007, [En ligne], mis en ligne le 15 juin 2007. URL : HYPERLINK "http://alsic.revues.org/index698.html"http://alsic.revues.org/index698.html.  Consulté le 08 mai 2010.
Séré, Arlette. « Connaissances et interactions à la carte », Lidil, 28 | 2003, [En ligne], mis en ligne le 15 avril 2008. URL : HYPERLINK "http://lidil.revues.org/index1653.html"http://lidil.revues.org/index1653.html . Consulté le 08 mai 2010.
 
Observatoire européen du plurilinguisme : HYPERLINK "http://plurilinguisme.europe-avenir.com/index.php?option=com_content&task=view&id=3242&Itemid=48"http://plurilinguisme.europe-avenir.com/index.php?option=com_content&task=view&id=3242&Itemid=48
 
Mémoire professionnel de FLE et Compétence plurinlingue : HYPERLINK "http://www.galanet.eu/publication/fichiers/Descombris2007.pdf"http://www.galanet.eu/publication/fichiers/Descombris2007.pdf


UE6 Initiation à la rechercheSéminaire du semestre 4 : Droit de l’informatique et TICE : les spécificités de l’univers scolaire et de la protection des mineurs
Option AResponsablePierre SAUREL MC 72
EA 3559 Rationalités contemporainesÉvaluation : Commentaire d’un article de recherche
Contenu :
Ce séminaire d’initiation à la recherche portera plus spécifiquement sur les questions juridiques liées à la protection des mineurs et aux spécificités de l’univers scolaire lors de la mise en place de situations d’enseignement utilisant les outils informatiques et multimédias.
Il sera l’occasion de visiter ou revisiter les principes fondamentaux en la matière qui concernent notamment le droit de l’informatique et des libertés, la propriété intellectuelle, le droit d’auteur, le droit de la presse et des médias.
Les intervenants et les articles discutés et travaillés auront pour objet de montrer comment les derniers textes applicables et les jurisprudences récentes modifient les interrogations qui se posent notamment lorsque l’on cherche à mettre en place un projet e-learning ou multimédia.
Bibliographie indicative :

Beigner B., de Lamy B., Dreyer E. (2009), Traité de droit de la presse et des médias, Litec

Caron C. (2006), Droit d’auteur et droits voisins, Litec

Delmas-Marty M. (2010), Libertés et suretés dans un monde dangereux, Seuil

Dreyer E. (2003), Progrès techniques et vie privée, la protection des mineurs accédant à Internet, adopter la loi française comme modèle ? Revue trimestrielle des droits de l’Homme, n°54, p. 582, 45 pages

Feral-Schuhl C. (2008), Le droit à l’épreuve de l’Internet, Dalloz

Gautier P.-Y. (2007), Propriété littéraire et artistique, PUF

Livre vert de la Commission des communautés européennes (Union européenne) sur la protection des mineurs et de la dignité humaine dans les services audiovisuels et d’information (Com/96/0483 Final) : HYPERLINK "http://europa.eu/legislation_summaries/audiovisual_and_media/l24030_fr.htm"http://europa.eu/legislation_summaries/audiovisual_and_media/l24030_fr.htm

Saurel P. & Oyhamberry A. (2010), Ce que la cyberjustice nous apprend de la justice des noms de domaine, Gazette du Palais, Numéro spécial Propriété Industrielle, Juin 2010

Saurel P. (2008), Les règles de gouvernance de l’expertise préconisées par la CNEJITA, Gazette du Palais, Numéro spécial droit des technologies avancées, n°206, pp.25-29, 24 juillet 2008 

Vivant M. & Bruguière J.-M. (2009), Droit d’auteur, Dalloz

Sites web spécifiques
Le site Educnet et la protection des mineurs :
HYPERLINK "http://www.educnet.education.fr/legamedia/legadico/lexique/protection4370"http://www.educnet.education.fr/legamedia/legadico/lexique/protection4370
Le site de la Cnil et ses pages dédiées à la protection des mineurs : HYPERLINK "http://www.cnil.fr/dossiers/scolarite-mineurs/"http://www.cnil.fr/dossiers/scolarite-mineurs/
Le site du gouvernement et de la délégation de l’internet dédié à la protection des mineurs : HYPERLINK "http://delegation.internet.gouv.fr/mineurs/juniors.htm"http://delegation.internet.gouv.fr/mineurs/juniors.htm
Le site du Forum de l’internet et ses pages dédiées à la protection des mineurs : HYPERLINK "http://www.foruminternet.org/particuliers/fiches-pratiques/juniors/"http://www.foruminternet.org/particuliers/fiches-pratiques/juniors/



UE6 Initiation à la rechercheSéminaire du semestre 4 : Didactique des langues et TIC : quelle articulation entre innovation et formation ?
Option BResponsableMuriel GROSBOIS MC 11
EA 2288 DILTECÉvaluation : Commentaire d’un article ou d’un projet de recherche
Contenu :
Dans ce séminaire, on abordera des notions complémentaires de celles proposées au semestre 1.
On s'interrogera en particulier sur l'articulation innovation / formation. On s'intéressera aussi à la distinction entre apprentissage formel et informel (en dehors du cadre scolaire ou de la formation).

Objectif : Penser l'innovation dans un contexte d'apprentissage des langues.
Bibliographie indicative :
Brodin, E. (2004). "Ressources multimédias et dispositifs de formation : des aspects institutionnels aux modèles pédagogiques". In Develotte, C. & Pothier. M. (dir.) La notion de ressources à l’heure du numérique. Lyon : ENS Editions. pp. 23-41. Chanier, T. & Vetter, A. (2006). "Multimodalité et expression en langue étrangère dans une plate-forme audio-synchrone". Alsic (Apprentissage des Langues et Systèmes d’Information et de Communication), vol. 9, en cours de mise en ligne. Coffield, F (dir.). (2000). The structure below the surface: re-assessing the significance of informal learning, The Necessity of Informal Learning. Bristol: Polity Press.
Ellis, R. (2003). Task-based Language Learning and Teaching. Oxford : Oxford University Press. Grosbois, M. (2009). "Entre créativité et contraintes. Apports et limites des TIC". Synergies Europe, n°4, "la créativité dans tous ses états : enjeux et potentialités en éducation", pp. 133-147. Guichon N. (2006). Langues et TICE. Méthodologie de conception multimédia, Paris : Ophrys. Legros, D. & Crinon, J. (2002). Psychologie des apprentissages et multimédia. Paris : Armand Colin. pp. 63-83. Mangenot, F. (2001). "Interactivité, interactions et multimédia : présentation". Notions en Questions, n° 5. pp. 11-18. Narcy-Combes, J.-P. & Walski, J. (2004). "Le concept de tâche soumis au crible de nouvelles questions". Les Cahiers de l’APLIUT, vol. XXIII, n° 1. pp. 27-44 Tricot, A. (2007). Apprentissages et documents numériques. Paris : Belin.


UE6 Initiation à la rechercheSéminaire du semestre 4 : Didactique de la musique, design sonore et multimedia
Option AResponsablePierre COUPRIE Prag Docteur qualifié CNU 18ème section
EA 206 Observatoire musical françaisÉvaluation : Commentaire d’un article ou d’un projet de recherche
Contenu : L’éducation musicale a commencé à utiliser le multimédia depuis le début des années 90. Les années 2000 ont vu le support multimédia s’imposer comme un des meilleurs dans l’enseignement de la musique de la maternelle au supérieur. Associer l’image et le texte à la musique permet de créer des produits multimédias adaptés à des publics très différents et de vulgariser la découverte de musiques et de notion musicales complexes. Ce séminaire permettra d’initier une recherche sur la place et le rôle joué par le multimédia dans différents produits disponibles sur Internet ou sur support, d’analyser les stratégies d’apprentissage et les configurations techniques et d’imaginer de nouveaux outils. Il sera aussi le lieu d’expérimentation sur des outils de développement créés pour les enseignants.
Bibliographie indicative :
1. Ouvrages et articles
 Chemillier, Marc, 2003, « Pour une écriture multimédia de l'ethnomusicologie », Cahier de musique traditionnelles, n°16.
 Chion, Michel, 1991, Musique, média, technologie, Paris, Flammarion.
 Cohen, Andrea, Radkiewicz, Wiska, 2002, « Sound.on : un programme expérimental d'échange de sons par Internet », L'Éducation Musicale, No. 511-512.
 Couprie, Pierre, 2008, « iAnalyse : un logiciel d’aide à l’analyse musicale », Journées d’Informatique Musicale, Albi, GMEA.
 Couprie, Pierre, 2007, « Dessin en 3D et systèmes immersif pour la représentation de la musique électroacoustique », The Language of Electroacoustic Music. Electronic Music Studies Network, Leicester, Université De Montfort.
 Delalande, François, 2003, « D’une technologie à l’autre », Les dossiers de l’ingénierie éducative, n°43.
Desainte-Catherine, Myriam, Kurtag, György, 2003, « Spécification de la synthèse sonore appliquée à la pédagogie musicale », Journées d’Informatique Musicale, Montbéliard, ENM.
 Desainte-Catherine, Myriam, Kurtag, György, 2003, « Spécification de la synthèse sonore appliquée à la pédagogie musicale », Journées d’Informatique Musicale, Montbéliard, ENM.
 Geslin, Yann, Sprenger-Ohana, Noémie, 2008, « Abstraction et symbolisation dans la représentation des musiques électroacoustiques : un exemple de transcription à niveaux multiples de L’Oiseau moqueur réalisé à l’aide de l’Acousmographe », Paris , Electroacoustic Music Studies Network.
Guédy, Fabrice, Bresson, Jean, Assayag, Gérard, 2007, « Musique Lab 2. Un environnement d’aide à la pédagogie musicale », Journées d’Informatique Musicale, Lyon, Université Lumière Lyon 2.
 Popper, Frank, From technological to virtual art, Cambridge, MIT Press, 2007.
 Veitl, Anne, 2001, Quelles ressources technologiques pour renouveler les pédagogies de la musique ?, Rapport d’enquête, Paris, DMDTS.
 
2. CD-ROM et DVD 
(Collectif), La musique électroacoustique, Paris, INA-GRM/Hyptique.net, Musiques tangibles, 2000, CD-ROM Mac et PC.
(Collectif), Dix jeux d’écoute, Paris, IRCAM/Hyptique.net, Musiques tangibles, 2000, CD-ROM Mac et PC.
(Collectif), Daphnis et Chloé de Maurice Ravel, Paris, Scérén CNDP/Orchestre Philharmonique de Radio France, Radio France Multimédia, 2004, DVD vidéo.
 
3. Sites web
 Armani, Annick, Chemillier, Marc, Lortat-Jacob, Bernard, Rappoport, Dana, Clés d’écoute, url : http://www.crem-cnrs.fr/realisations_multimedia/animations/index2.html.
 Tilson Thomas, Michael, San Francisco Symphony , Keeping score: Interactive, url : http://www.keepingscore.org.
 SFAM, Musimédiane, url : http://www.musimediane.com/.
UE6 Initiation à la rechercheSéminaire du semestre 4 : Média, genres et représentations culturelles : didactisation d’une séquence filmique ou production d’un film d’animation
Option BResponsableIrma VELEZ MC 14
EA 2561 Centre de recherches interdisciplinaires sur les mondes ibériques et contemporainsÉvaluation : Exploitation d’une étude de cas
Contenu :
Ce séminaire est dans la continuité du séminaire du semestre 1 intitulé Médias, genres et représentations culturelles.
Lors de ce séminaire seront analysées des études de cas plus spécifiquement orientées sur les didactisations de séquences filmiques et la place du cinéma d’animation dans les dispositifs e-learning seront analysées.
Initiation à la recherche sur le rôle des médias et de leur utilisation pédagogique dans les représentations culturelles, et les constructions genrées du féminin et du masculin. Une priorité sera accordée au cinéma d’animation et de fiction pour un travail de l'éducation à l'image qui souligne l’'impact de ces cinémas sur la construction des représentations culturelles et genrées en situation d’apprentissage. Les contributions des études culturelles (Cultural Studies), de la sociologie des médias ainsi que des études filmiques et de genre (Gender studies) permettront de mieux cerner les limites et les possibilités de l’exploitation du cinéma dans des scénarios pédagogiques que l’on envisagera à vocation interculturelle.
Des études de cas plus spécifiquement orientées sur les didactisations de séquences filmiques et la place du cinéma d’animation dans les dispositifs e-learning seront analysées.
Bibliographie indicative :
Aumont, Jacques, & Marie Michel L'analyse des films. Fac. Cinéma. 2e éd ed. Paris: Nathan, 1996.
Butler, Judith P. Trouble dans le genre. Le féminisme et la subversion de l'identité. Préface de Eric Fassin. Trans. Cynthia Kraus. La découverte-Poche. Paris: Editions La Découverte, 2006
Colleyn, Jean-Paul & Clippel Catherine . Demain, le cinéma ethnographique? Paris: Corlet : Télérama, 1992
De Lauretis, Teresa. Alice doesn't : feminism, semiotics, cinema. Bloomington: Indiana University Press, 1984
---. Technologies of gender : essays on theory, film, and fiction. Theories of representation and difference. Bloomington: Indiana University Press, 1987.
Desbarats, Carole. L’enfance au cinema. Paris : Cahiers du cinéma, 2008.
Dorlin, Elsa. Sexe, genres et sexualité. Ed. Philosophies. Paris: PUF, 2008.
Taillibert, Christel. « De l’idéologie d’État au film d’éducation : itinéraire comparé de la France, de l’Italie et des États-Unis dans les années vingt », Revue LISA/LISA e-journal [Online], Vol. IV - n°3 | 2006. Mise en ligne le 21 octobre 2009. Consulté le 08 mai 2010. URL : HYPERLINK "http://lisa.revues.org/index1986.html"http://lisa.revues.org/index1986.html
---, L’Institut international du cinématographe éducatif. Regards sur le rôle du cinéma éducatif dans la politique internationale du fascisme italien. Éditions L’Harmattan, Champs visuels, Paris, 1999.
D J. L'enfant et le cinéma. In: Population, 6e année, n°4, 1951 pp. 690-691. In: Population, 6e année, n°4, 1951 pp. 690-691. Consulté le 08 mai 2010. URL
 : HYPERLINK "http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pop_0032-4663_1951_num_6_4_2626"http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pop_0032-4663_1951_num_6_4_2626
Gardies, René, and Michel Marie. Comprendre le cinéma et les images. Paris: Armand Colin, 2007.
Gauntlett, David. Media, Gender and Identity. Londres: Routledge, 2002.
Macé, Eric. La société et son double. Classes, races et genres dans l'imaginaire national télévisuel. Paris: Armand, 2006.
--- et Eric Maigret. Penser les médiacultures. Nouvelles pratiques et nouvelles approches de la représentation du monde. Paris: Armand Colin & INA, 2005.
Maigret, Eric. "Strange grandit avec moi." Sentimentalité et masculinité chez les lecteurs de bandes dessinées de super-héros", Réseaux, n°95
Mattelart, Armand. La mondialisation de la commmunication. Que sais-je? 5e éd. mise à jour 2008. Paris: Presses Universitaires de France, 1996
McCabe, Janet. Feminist film studies : writing the woman into cinema. London: Wallflower Press, 2004.
Metz Christian. Le cinéma : langue ou langage ?  In: Communications, 4, 1964. Recherches sémiologiques. pp. 52-90. doi : 10.3406/comm.1964.1028. Url :
HYPERLINK "http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/comm_0588-8018_1964_num_4_1_1028"http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/comm_0588-8018_1964_num_4_1_1028 Consulté le 08 mai 2010.
---. Le signifiant imaginaire. Psychanalyse et cinéma. Paris : Christian Bourgeois, 1984.
Piault, Marc-Henri. Anthropologie et cinéma passage à l'image, passage par l'image. Nathan-Cinéma. Paris: Nathan, 2000.
Vincendeau, Ginette, and Bérénice Reynaud. 20 ans de théories féministes sur le cinéma : Grande Bretagne et États-Unis. Paris: Corlet-Télérama, 1993.
Warhol-Down, Robyn, and Diane Price Herndl. Feminisms : an anthology of literary theory and criticism. Rev. [2nd] ed. New Brunswick, N.J.: Rutgers University Press, 1997.

Quelques sites sur le sujet
« CineHig. Le site des Clionautes consacré au cinéma et à la vidéo en classe » HYPERLINK "http://cinehig.clionautes.org/"http://cinehig.clionautes.org/
« Ecole et cinéma » HYPERLINK "http://www.webzinemaker.com/cinecole/"http://www.webzinemaker.com/cinecole/
« Film et culture » HYPERLINK "http://www.film-et-culture.org/index.html"http://www.film-et-culture.org/index.html
« Mujeres y educacion en la era digital »: ¿Nuevas oportunidades para la igualdad? HYPERLINK "http://reddigital.cnice.mecd.es/5/firmas_nuevas/articulo1/articulo_5.html"http://reddigital.cnice.mecd.es/5/firmas_nuevas/articulo1/articulo_5.html
« Le cinéma d’animation à l’école » HYPERLINK "http://primatice.net/videos/"http://primatice.net/videos/
« Le cinéma d’animation à l’école primaire » HYPERLINK "http://www.primatice.net/telecharger_document.php?c=93&PHPSESSID"http://www.primatice.net/telecharger_document.php?c=93&PHPSESSID...
« Réaliser un film à l'école : pas si compliqué ! » HYPERLINK "http://rustrel.free.fr/cinema4.htm"http://rustrel.free.fr/cinema4.htm
« Zérodeconduite. L’actualité éducative du cinéma » HYPERLINK "http://www.zerodeconduite.net/"http://www.zerodeconduite.net/
HYPERLINK "http://imagesetlangages.fr/"http://imagesetlangages.fr/

Quelques sites d’écoles
L’école de Chabure HYPERLINK "http://pagesperso-orange.fr/ecole.chabure/cinema/framecine.htm"http://pagesperso-orange.fr/ecole.chabure/cinema/framecine.htm
L’école des Sablons HYPERLINK "http://www.ec-sablons-chatillon.ac-versailles.fr/articles.php?lng=fr&pg=803"http://www.ec-sablons-chatillon.ac-versailles.fr/articles.php?lng=fr&pg=803




5. initiation à des situations professionnelles et stages
5.1. Ateliers de pratique pédagogique
Lors des trois premiers semestres des ateliers de pratique pédagogique ont lieu au sein des UE 3 dans le cadre des EC intitulées Conduite de projet d'enseignement. Prenant appui sur un projet pédagogique bi-disciplinaire, ces EC articulent maîtrise de la langue (parler, lire, écrire) et apprentissages disciplinaires dans un autre domaine enseigné à l’école. Conçus sous forme d’ateliers de pratique professionnelle, ils sont organisés dans des classes d’écoles primaires, en présence des élèves, sous la responsabilité conjointe d’un maître formateur et d’un formateur de l’IUFM.
Chaque étudiant participe à un atelier de pratique pédagogique semestriel en S1, S2 et S3, en élémentaire ou en maternelle. Le déroulement de l’atelier permet à l’étudiant de s’impliquer dans la conduite du projet pédagogique élaboré à l’attention des élèves par le binôme de formateurs : il contribue à la mise en œuvre des situations d’apprentissage et à l’analyse de celles-ci avec l’aide des formateurs.
Un tiers environ des ateliers de pratique professionnelle intègrent l’usage des TICE.
5.2. Stages et situations professionnelles en milieu scolaire
Les deux années de cursus comportent plusieurs types de stage en milieu scolaire dans une logique d’alternance entre la formation dispensée dans le master et la mise en pratique:
- en M1 et M2 : stages d’observation et de pratique accompagnée dans les classes de l’école primaire d’une durée de deux semaines (S1, S2, S3). Chaque étudiant effectue au moins un stage en école élémentaire et un stage en école maternelle. Ces stages bénéficient d’une préparation, au cours de laquelle sont notamment élaborées des grilles d’observation en vue du recueil de données, et d’une analyse soit immédiate, soit différée des situations et des pratiques observées
- en S4 : deux stages en responsabilité d’une durée de deux semaines, l’un dans une classe de l’école élémentaire, l’autre dans une classe de l’école maternelle. Durant ces stages les étudiants, à raison de 2 ou 3 étudiants par classe, remplacent des titulaires bénéficiant d’un stage de formation continue. Ces stages en responsabilité sont préparés par un stage de pratique accompagnée pour les stages en élémentaire et par un EC spécifique pour les stages en maternelle. La prise en main de la classe est précédée d’une observation initiale de la classe. .
La préparation à ces stages et l’analyse des éléments observés ou recueillis sont encadrés par des formateurs de l’IUFM et des maîtres-formateurs. L’accompagnement personnalisé dont bénéficient les étudiants s’exerce pleinement dans le cadre du suivi et de la préparation des stages.
L’ensemble des stages donne lieu au recueil d’éléments en vue de la constitution du portefeuille de compétences.
Les stages en responsabilité font l’objet de visites de formateurs donnant lieu à des rapports de visite et participant de l’évaluation de l’UE4
5.3. Stages et situations professionnelles en milieu professionnel
Au cours du 4° semestre il est proposé aux étudiants non admissibles des stages dans des institutions ou dans des milieux professionnels, en rapport avec les spécialités du parcours qu’ils ont choisi. Ces stages dont la durée est de huit à douze semaines font l’objet de convention et sont encadrés par des formateurs de l’IUFM et par des professionnels.
5.4. intervention de professionnels dans la formation
La formation bénéficie de la coopération des maîtres-formateurs et des directeurs des 42 écoles d’application avec lesquels des relations de travail ont été établies de longue date. L’intervention des maitres-formateurs, des directeurs d’écoles d’application et celle des formateurs de l’IUFM de statut premier degré est sollicitée dans toutes les UE et en particulier dans les UE4. Ils participent très activement à l’accompagnement des étudiants et assurent des visites de stage. Des inspecteurs de l’éducation nationale, et tout particulièrement l’inspecteur affecté à l’IUFM, contribuent également à l’encadrement de la formation.
Dans le cadre des parcours, il est également fait appel ponctuellement à des professionnels spécialistes d’un domaine étudié dans les UE5 ou UE6. Ils assurent également, conjointement avec des formateurs de l’IUFM, l’encadrement des stages en milieu professionnel autre que l’école en S4.

6. recherche
• La place de la recherche dans le master
Le master Enseignement Éducation Médiation n’a pas vocation à préparer les étudiants à des carrières de chercheurs, mais cette possibilité est envisageable dans le parcours 2 et le parcours 4 sous certaines conditions. Toutefois, quel que soit le parcours, la recherche joue un rôle notable dans le master. Elle intervient à différents moments de la formation et, par sa valeur formative, y occupe des fonctions importantes :
- dans les UE1 à UE4, les enseignements dispensés s’appuient sur des résultats de recherche portant sur les savoirs à enseigner issus de différents domaines universitaires, sur les approches didactiques et pédagogiques qui leur sont consacrées et sur des recherches traitant de l’enseignement et de l’éducation dans toutes leurs dimensions. La mise en perspective historique et épistémologique des disciplines d’enseignement, la référence aux apports des sciences de l’éducation principalement dans les domaines de la didactique, de la sociologie de l’éducation, de la philosophie et de la pédagogie, et aux apports de la psychologie rappellent aux étudiants que les savoirs sont perpétuellement en construction, et que, dans leur future profession, ils auront constamment à réactualiser leurs connaissances et à faire évoluer leurs pratiques.
- dans les UE5 et UE6 les étudiants sont non seulement mis en contact avec des résultats de recherche mais également informés de la manière dont se constituent les savoirs nouveaux. Dans les UE5, à l’occasion de l'approfondissement d’un objet d’étude il leur est présenté les différentes approches qui lui sont consacrées et que l’on replace dans leur contexte épistémologique et culturel. On montre à cette occasion que les savoirs issus de la recherche sont pluriels, qu’ils s’élaborent dans des cadres conceptuels qui leur sont propres, et que l’une des spécificités du travail d’enseignant porte sur la nécessité de mettre en convergence des notions, des concepts, des données issus de sources hétérogènes. L’approfondissement d’un objet d’étude permet également de découvrir les débats auxquels il donne lieu.
- dans les UE6, il s’agit d’une initiation proprement dite à la recherche. Cette initiation s’opère de deux façons : par le contact avec la recherche et par l’engagement personnel dans un premier travail rédigé. Au cours des séminaires sont présentés des travaux de recherche en cours d’élaboration. On y expose les questions auxquelles ces recherches se proposent de répondre, les principes qui les organisent, les méthodes auxquelles elles recourent. À cette occasion on met l’accent sur les conditions qui permettent que des controverses soient fécondes et on amène les étudiants à identifier sur quelles bases se constituent les communautés académiques. La rédaction du Travail d’Étude et de Recherche prend appui sur la réflexion menée à cette occasion.


• Le Travail d’Étude et de Recherche
Au cours de la première année du master les étudiants réalisent un Travail d’étude et de Recherche. Le séminaire du premier semestre les initie aux problématiques de recherche et aux méthodes propres au champ dans lequel ils ont choisi de se spécialiser en s’inscrivant dans l’une des options offertes au sein du parcours dans lequel ils se sont engagés. Il leur est proposé des thématiques en lien avec les UE 5 de spécialisation et pouvant s’articuler avec les préoccupations professionnelles d’un professeur des écoles. Une aide leur est fournie pour les amener à passer d’un questionnement initial spontané à une question pouvant relever de la recherche. Des éléments bibliographiques de base sont proposés et les principes et outils bibliographiques propres au domaine de recherche sont présentés. On initie aux modes de recueil des données et aux règles d’organisation des écrits dans le domaine d’étude. À la fin du premier semestre les étudiants présentent leur projet d’étude et de recherche sous la forme d’un plan détaillé illustré par quelques éléments et étayé par une bibliographie sincère. La soutenance du Travail d’Étude et de Recherche a lieu à la fin du second semestre.
L’élaboration du Travail d’Étude et de Recherche procède dans la mesure du possible d’un travail collectif dans lequel la part de chaque étudiant, en tant que participant à une œuvre collaborative, est suivie tout au long de l’année de M1. Plusieurs formes sont possibles allant, par exemple, de la réalisation d’une monographie à la constitution raisonnée d’un corpus empirique en passant par des travaux s’exerçant davantage à organiser différentes approches d’une même question ou à rendre compte de situations ou d’objets dans leur complexité. Dans tous les cas, il est attendu une production écrite clairement structurée d’une cinquantaine de pages, rédigée dans une langue correcte et précise et s’appuyant sur une bibliographie.
Ce travail s’effectue dans le cadre des séminaires de recherche. L’encadrement est assuré par l’équipe du parcours, sous la direction du responsable d’un des séminaires auquel l’étudiant s’est inscrit. L’équipe qui encadre l’étudiant dans cette initiation à la recherche le suit également dans les autres moments de sa formation, afin de l’aider à articuler cette expérience intellectuelle et l’engagement personnel qu’elle sollicite avec l’ensemble de sa formation. Il s’agit en effet pour l’étudiant d’une part de réinvestir les acquis scientifiques et le souci de rigueur méthodologique initiés par ce Travail d’Étude et de Recherche dans sa future pratique professionnelle, et par ailleurs de nourrir son Travail d’Étude et de Recherche par une réflexion issue des enseignements reçus et de sa rencontre avec les situations professionnelles découvertes au cours de la formation.
Le Travail d’Étude et Recherche fait l’objet d’une soutenance en fin de M1.

• Les prolongements du Travail d’Étude et de Recherche
Au cours de la seconde année, les enseignements dispensés dans les UE5 continuent d’apporter des connaissances nourrissant la réflexion qui est développée dans les UE6.
Les UE6 continuent de mettre les étudiants en contact avec la recherche en train de se faire et sollicitent de leur part une participation active, notamment sous la forme d’analyses, de comptes rendus ou d’exposés rendant compte de travaux de recherche.
Selon la nature du Travail d’Étude et de Recherche, il est envisageable que le travail mené pour l’élaboration de ce mémoire et sa poursuite dans le cadre des UE6, serve de point de départ pour une recherche ultérieure notamment si ces travaux présentent un état de l’art solidement étayé par des lectures adéquates ou établissent des données susceptibles d’un traitement intéressant. À cette fin, parmi les thématiques qui seront proposées pour le Travail d’Étude et de Recherche, en particulier dans le parcours 2 et le parcours 4, il en sera présenté certaines qui, tout en servant le projet professionnel de l’étudiant, s’intègrent dans des projets de recherche relevant des laboratoires d’adossement.
Ces conditions seront explicitées aux étudiants au moment du choix du parcours et une orientation ainsi que des conseils seront fournis à ceux qui décident de poursuivre dans la voie de la recherche, soit immédiatement à l’issue du master soit plus tard.


• L’adossement à des laboratoires de recherche
Pour chacun des parcours il a été demandé l’adossement à des laboratoires de recherche soit pour le parcours dans son ensemble soit pour chacune des options qui le composent. Cette demande a été adressée par les enseignants-chercheurs assurant des responsabilités dans les UE5 et/ou UE6. Elle a été soit agréée sous la forme d’un accord donné par le directeur du laboratoire soit officialisée par une décision du conseil de laboratoire.
Par adossement, il faut entendre, non pas un simple rappel de l'appartenance d’un enseignant-chercheur à un laboratoire, mais un accord synallagmatique entre le laboratoire et l’équipe encadrant le parcours : l’équipe s’engage à nourrir ses enseignements des travaux de recherche menés dans le laboratoire, contribuant ainsi au rayonnement du laboratoire, et de son côte le laboratoire accepte que des chercheurs du laboratoire apportent leur contribution en tant que de besoin dans le cadre des séminaires.


Laboratoires d’adossement du Master Parcours 1 Culture scientifique, corps et motricité- Laboratoire d’écologie et d’évolution, UPMC-CNRS UMR 7625
- LDAR (Laboratoire de didactique André Revuz – didactique des sciences), Université Paris VII
- CERILAC (centre d’étude et de recherche interdisciplinaire de l’UFR LAC) Université Paris VII
- GEPECS (EI3625) Université Paris VParcours 2 Médiation culturelle, littéraire et artistique à destination de la jeunesseÉquipe Littératures françaises du  XXe siècle, EA 2577, Paris IV
- Laboratoire LAPRIL
- CERAP/EA 2479. Université Paris I
- OMF (Observatoire musical français EA 206) Université Paris IV-Sorbonne
- PLM (Patrimoines et Langages Musicaux EA 4087) Université Paris IV-Sorbonne
- UMR 8167 (Orient et méditerranée – Textes - Archéologie Histoire)
- Laboratoire E.I.R.E.S.T. - Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne Parcours 3 Approches multiréférentielles de la diversité des publics- CHART « Cognition Humaine et Artificielle » EA 4004 – EPHE Paris VIII 
- GDR CNRS 2657 Pratiques de la Production Verbale Écrite
- LPCP « Laboratoire de Psychologie Clinique et Pathologie » Paris V 
- PAEDI « Processus d’Actions des Enseignants : Déterminants et Impacts » EA 4285 –Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand)Parcours 4 Développer les compétences langagières (public scolaires et adultes)- UPRES EA 39 67 Atelier de Recherche sur la Parole (ARP), Université Paris VII
- MoDyCo UMR 7114, Université Paris-Ouest - Nanterre La Défense - Paris V
- GDR CNRS 2657 Pratiques de la Production Verbale écrite
- EA 4398 PRISMES, Université Paris III
- EA 4120 LISAA, Écritures du monde hispanique, Université Paris-Est (EMHIS)
- EA 1483 - Recherche sur le Français Contemporain (RFC) Université Paris III
- EA 170 - Langues romanes : Acquisition, Linguistique, Didactique (CALIPSO) Université Paris III 
- EA 2290 - Systèmes Linguistiques, Énonciation et Discursivité (SYLED) Université Paris III 
- EA 2288 - Didactique des langues, des textes et des cultures (DILTEC) Université Paris III Parcours 5 E-learningEA 2288, DILTEC, Didactique des langues, des textes et des cultures, Groupe Tâches et Dispositifs, Paris III
7. moBILITÉ internationale

• Mobilité européenne dans le cadre de conventions entre institutions
Dans le cadre de conventions établies entre l’IUFM de Paris et des institutions de formation équivalentes en Europe, un certain nombre d’étudiants ont la possibilité d’effectuer un stage de quatre semaines dans une école de l’espace européen. Une bonne maîtrise de la langue du pays d’accueil est un pré-requis indispensable.
Ces stages à l’étranger poursuivent les objectifs suivants :
- mise en perspective des pratiques professionnelles, des programmes et des systèmes éducatifs
- perfectionnement linguistique
- acquisition d’un vocabulaire spécifique de la classe (réutilisable en cours de langue étrangère).
Le séjour à l’étranger est d’une durée de 4 semaines. La période de stage est déterminée en fonction des contraintes de calendriers imposées par le concours de professeurs des écoles.
Dans la classe d’accueil, l’étudiant prépare et conduit progressivement des séquences d’enseignement effectuées dans la langue du pays d’accueil, dans toutes les disciplines enseignées à l’école. Le suivi de chaque étudiant est placé sous la responsabilité de l’enseignant de la classe du pays d’accueil. À son retour, l’étudiant fournit une note de synthèse qui s’intégrera à son portefeuille de compétences.
Les échanges déjà instaurés sont les suivants :
- Grande-Bretagne, (échange franco-britannique) Écosse, (échanges franco-écossais)
Ces échanges bénéficient d’un accord entre les Ministères de l’Éducation anglais, écossais et français qui permet à des étudiants français d’effectuer un stage en responsabilité de 4 semaines dans une école primaire anglaise ou écossaise, le voyage et une partie des frais de séjour étant pris en charge par l’institution partenaire.
- Reading (Angleterre).
- East London (Angleterre)
- Dundee (Écosse)

- Allemagne, Berlin
Une convention établie entre les administrations berlinoises et l’IUFM permet aux étudiants d’effectuer un stage en responsabilité de 4 semaines dans une école primaire de Berlin. Le voyage et une partie des frais de séjour sont pris en charge par l’IUFM.

-  Espagne, Andalousie
Un accord de partenariat entre l’IUFM et la Communauté d’Andalousie permet aux étudiants d’effectuer un stage en responsabilité de 4 semaines dans une école andalouse. Le voyage et une partie des frais de séjour sont pris en charge par l’IUFM.

• Erasmus
L’inscription dans les dispositifs Erasmus est actuellement à l’étude.

• Mobilité internationale dans le cadres des parcours

Les parcours 3, 4 et 5 comportent des possibilités de séjours à l’étranger, au sein d’institutions partenaires en Espagne, Angleterre, Allemagne et aux États-Unis dans le cadre de stages relevant de conventions ad hoc.
Dans le cadre du parcours 4 un dispositif d’échange permettant à des étudiants américains de faire un séjour en France et à des étudiants français d’être accueillis par des universités américaines au cours du S4 est en cours d’élaboration, avec les universités suivantes :
- Université de l’État du Maine
- Université de Miami-Ohio
- Syracuse University
- North Carolina State University
- Indiana State University


8. EVALUATION et Dispositif d’accompagnement
8.1. Évaluation des enseignements
• Évaluation des U1, UE2, UE3, UE5, UE6-S3, UE6-S4
• Les enseignements dispensés dans le cadre des UE1, UE2, U3 et UE5, ainsi que les UE6 du M2 font l’objet d’une évaluation effectuée soit par contrôle continu, soit par contrôle terminal.
Pour chacun des EC la modalité d’évaluation retenue a été précisée dans le descriptif. Dans la mesure du possible l’évaluation par contrôle continue a été privilégiée car elle permet une meilleure répartition des efforts à fournir par les étudiants tout au long de l'année.
La nature précise des exercices et des travaux attendus dans chaque EC sera présentée aux étudiants au début de chaque EC. Cette évaluation peut s’appuyer sur des travaux collectifs.
Le contrôle continu engage les étudiants à l’assiduité, mais dans certains cas très précis et motivés une dispense d’assiduité aux TD peut être accordée par le Directeur d’IUFM sur proposition du directeur adjoint de l’IUFM, responsable des UE4.

• Évaluation de l'UE 6 Initiation à la recherche
• L’UE6 du semestre 1 est évaluée par la présentation d’un projet de Travail d’étude et de Recherche

• L’UE6 du semestre 2 est évaluée par la soutenance d’un mémoire consacré au Travail d’étude et de Recherche placé sous la responsabilité d’un enseignant-chercheur qui fait nécessairement partie du jury évaluant ce mémoire et sa soutenance.

• Évaluation de la maitrise d’une langue vivante étrangère
Des enseignements de langue facultatifs sont proposés en S1, S2, S4. Leur évaluation ne donne pas lieu à l’attribution d’ECTS. Mais la réussite au concours de professeur des écoles est soumise à la possession d’un certificat attestant la maitrise d’une langue étrangère. Le niveau de référence du CECR est celui défini par les textes réglementaires précisant les conditions d’accès au corps de professeurs des écoles.

• C2I2e
Les compétences en informatique liées à l’exercice du métier de professeur des écoles font l’objet d’une évaluation spécifique à caractère certificatif.
8.2. Évaluation des stages et de l'initiation à des situations professionnelles (UE4)

Les UE 4, qui constituent le cadre dans lequel les étudiants effectuent leur stage font l’objet d’une évaluation spécifique.
Cette évaluation s’appui sur deux éléments :
- les visites faites par les formateurs lors des stages effectués par les étudiants
- le portefeuille de compétences élaboré par chaque étudiant

• Les visites de stage font l’objet d’un rapport qui est communiqué au professeur stagiaire et prend place dans le dossier de compétences. L’évaluation s’appuie sur des observations concernant les séquences menées par l‘étudiant lors de la visite des formateurs, le déroulement du stage dans son contexte, les préparations du professeur stagiaire et les documents de la classe. Chaque stage en responsabilité donne lieu à au moins une visite de formateur.

• Le portefeuille de compétences est constitué par l’étudiant tout au long des deux années du master. Il est composé d’une sélection d’éléments ou de documents rendant compte de la construction et du développement de ses compétences, telles que celles-ci sont définies par l’arrêté établissant un référentiel de compétences des enseignants.
Ce portefeuilles de compétences est structuré en 9 rubriques :
1. Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable
2. Maîtriser la langue française pour enseigner et communiquer
3. Maîtriser les disciplines et avoir une bonne culture générale
4. Concevoir et mettre en œuvre son enseignement
5. Organiser le travail de la classe
6. Prendre en compte la diversité des élèves
7. Évaluer les élèves
9. Travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires de l'école
10. Se former et innover
La compétence 8 « Maîtriser les technologies de l'information et de la communication » fait l’objet d’une évaluation et d’une validation spécifiques, le C2i2e

En fin de S4, le portefeuille de compétence fait l’objet d’une présentation écrite et d’une soutenance par l’étudiant.

8.3. Compensation
La compensation fonctionne à plusieurs niveaux :
- à l’intérieur de l’UE entre les EC qui la constituent, sous réserve de non obtention d’une note éliminatoire
- entre toutes les UE d’un semestre, sous réserve de non obtention d’une note éliminatoire
- entre les 2 semestres d’une même année. Dans ce cas, le semestre dont la note est inférieure à 10/20 est réputé acquis par compensation et ouvre droit à l’acquisition des crédits ECTS correspondants.
Des notes éliminatoires peuvent être fixées par le directeur de l’IUFM sur proposition de l’équipe pédagogique encadrant le semestre pour l’ensemble de la promotion.

8.4. Organisation pédagogique et évaluation des semestres

Chaque étudiant fait partie d’un groupe d’une trentaine d’étudiants dont la composition est stable tout au long des deux semestres d’une même année.
Chaque semestre, l’équipe pédagogique qui encadre un groupe se réunit au moins une fois et examine le cas de chacun des étudiants. Elle se constitue en jury pour décider de l’admission au semestre au vu des résultats et de l’acquisition des 30 ECTS correspondants. Le jury évalue la moyenne après compensation et peut, après délibération, attribuer éventuellement des points de jury pour porter la moyenne à 10/20.
En fin de M1, l’équipe pédagogique se constitue en jury pour délibérer sur les résultats du semestre 1 et du semestre 2 en vue du passage en M2.

Le jury délibère souverainement. La séance n’est pas publique. Après délibération le jury proclame les résultats. Ses décisions ne peuvent faire l’objet d’un appel.

8.5. Jury de diplôme
Les jurys de diplôme sont constitués sur la base d’un partenariat entre l’IUFM de l’académie de Paris et les universités cohabilitées.
Le jury délibère souverainement. La séance n’est pas publique. Après délibération le jury proclame les résultats. Ses décisions ne peuvent faire l’objet d’un appel.
Les conditions de délivrance des diplômes seront précisés aux étudiants par les services des diplômes dans les universités concernées.


8.6 Suivi et encadrement des étudiants
Chaque promotion en organisée en groupes composés d’une trentaine d’étudiants qui suivent les mêmes cours à l’exception des options et des cours dispensés dans le cadre des UE5 et UE6 qui relèvent de leur inscription dans un parcours.
L’équipe qui encadre chaque groupe est stable tout au long du semestre et éventuellement, pour certaines disciplines, tout au long des deux semestres d’une année. Elle est attentive à la manière dont le groupe d’étudiants évolue au cours de chaque semestre.

Les étudiants bénéficient d’un suivi et d’un encadrement en lien avec leur inscription dans un parcours. Cette aide porte sur la construction personnelle de leur parcours de formation, leur stage et l’élaboration du travail d’étude et de recherche. Dans ce cadre les étudiants sont regroupés dans de petites unités d’une dizaine d’étudiants dont le cursus est accompagné par deux formateurs.



8.7. Conseil de perfectionnement

Le conseil de perfectionnement est une instance de régulation qui a pour vocation d’examiner le déroulement de la formation et d’évaluer ses résultats.
Il se réunit au moins une fois par an et propose les améliorations qui lui semblent pertinentes au regard des informations dont il dispose.

Le conseil de perfectionnement est composé comme suit :

- Le directeur de l’IUFM de Paris
- Le directeur adjoint de l’IUFM chargé du premier degré
- Le responsable master
- Le président de l’Université Paris I ou son représentant
- Le président de l’Université Paris III ou son représentant
- Le président de l’Université Paris IV ou son représentant
- Le président de l’Université Paris VI ou son représentant
- Le président de l’Université Paris VII ou son représentant
- L’Inspecteur d’Académie chargé du premier degré de l’Académie de Paris
- 6 Représentants des formateurs
- 2 représentants des étudiants de M1
- 2 représentants des étudiants de M2



9. FLUX et admission
• Admission en M1
Le master a une capacité d’accueil de 500 étudiants en M1 et 500 en M2. Cette capacité correspond aux chiffres actuels d’étudiants admis à suivre la scolarité offerte par l’IUFM de Paris. Elle est inférieure à la demande d’admission régulièrement enregistrée à l’IUFM de Paris.
Cette capacité de 500 est déterminée à la fois par les capacités d’encadrement et par les perspectives de débouchés qui sont étroitement dépendantes du nombre de postes proposés au concours de recrutement de professeurs des écoles.
L’examen des dossiers de candidature s’attachera aux points suivants :
- licence obtenue dans l’une des universités cohabilitée pour le master
- licence d’une des disciplines évaluée aux épreuves d’admissibilité du concours de recrutement de professeurs des écoles
- licence dans une des disciplines enseignées à l’école primaire
- bi-licence ou licence pluridisciplinaire, suivi d’une préprofessionalisation
- bourse
- handicap
• Admission en M2
La réussite au M1 du master ouvre le droit à l’admission en M2
L’admission en M2 peut être accordée à l’issue d’un Master relevant de l’une des disciplines contributoires à la formation des professeurs des écoles sur examen du dossier

• Aide à l’insertion professionnelle
Les BAIP des universités cohabilitant le master organisent à l’intention des étudiants une aide à l’insertion professionnelle. Cette aide est particulièrement appropriée aux étudiants non admissibles aux concours de professeurs des écoles ou non admis.
Dans ce cadre le BAIP de l’Université Paris III propose spécifiquement à l’intention des étudiants de ce master un module d’aide à la recherche de stages, à la constitution de CV et la consultation des sites appropriés.




10. Équipe pédagogique

L’équipe pédagogique de l'IUFM de Paris comprend 155 personnes :
- 48 enseignants-chercheurs répartis du 23 sections du CNU
- 89 enseignants du second degré
- 17 professeurs des écoles
- 1 inspecteur de l’éducation nationale

Pour le master cette équipe est complétée par 10 enseignants-chercheurs d’une université cohabilitée pour le master (9) ou d’une autre université (1).



Annexe 1 : origine des étudiants inscrits à la préparation au professorat des écoles pour l’année 2009-2010 à l’IUFM de Paris


543 inscrits, dont 354 provenant des universités parisiennes






ANNEXE 2 - Équipe Pédagogique

Enseignants chercheurs de l’IUFM de Paris

Nom prénomsectionstatutLaboratoire L’haridon Olivier05°MCGroupe de Recherche sur le Risque l’Information et la Décision (GRID) UMR 8534 CNRS – ENSAM - ESTPBoutet Josiane07°P.U.Atelier de Recherche sur la Parole (ARP)
UPRES EA 333 – Paris 7Cogis Danièle07°MCLaboratoire Modèles Dynamique Corpus (Modyco)
UMR 8606 CNRS – Paris 10 – Paris 5Hénault Anne07°P.U.Sens Texte Histoire
EA 4089 – Paris 4Plane Sylvie07°P.U.Laboratoire Modèles Dynamique Corpus (Modyco)
UMR 8606 CNRS – Paris 10 – Paris 5Bourbon Florence08°MCOrient et méditerranée
UMR 8167 – EPHE - Paris 4 – Paris I- Collège de FranceBourdenet Xavier09°MCCentre de recherche sur la littérature française du XIXe siècle
EA 2580 Paris 4Fourcaut Laurent09°P.U. Littératures françaises du XXe siècle
EA 2577 – Paris 4Grossir Claudine09°MCLaboratoire Littérature, Idéologies, Représentations au XVIIIe et XIXe siècles UMR 5611 - Lyon 2-CNRSJey Martine09°MC Littératures françaises du XXe siècle
EA 2577 – Paris 4Soron Antony09° MC
HDRLittérature Arts Pluridisciplinarité représentations Imaginaires Langages (LAPRIL) EA 4198 Bordeaux 3Chadelat Jean-Marc11°MCCentre de recherche en traduction et communication transculturelle anglais-français / français-anglais (TRACT) EA 3045 – Paris 3Dolitsky Marlène11°MCUMR 8185 Espace, nature et culture, CNRS
Grobois Muriel 11°MCLaboratoire Didactique des Langues des Textes et des Cultures (DILTEC) EA 2288 – Paris 3Tardieu Claire11°P.U.Centre de Recherche Civilisations et Identités Culturelles Comparées des Sociétés Européennes et Occidentales (CICC) EA 2529 UCPPugibet Véronique14°MC Littératures Savoirs et Arts (LISAA) (EMHIS)  
EA 4120 – Paris EstVélez Irma14°MCCentre de Recherches Interdisciplinaires sur les Mondes Ibériques Contemporains (CRIMIC) (SAL) EA 2561 Paris 4 Giron Céline16°MCLaboratoire de Psychologie Clinique et de Psychopathologie (LPCP) GERPA) EA 4056 – Paris 5Jhean Sandra16°MC HDRCognition humaine et artificielle (CHART)
EA 4004 EPHE – Paris 8Maillefaud Thierry16°P.U.Processus d’Acquisition des Enseignants : Déterminants et Impacts (PAEDI) EA 4281 IUFM d’Auvergne – Université Blaise PascalThomas Jean-Paul 17°P.U.Perrier Mélanie18°MC Centre d’Études et de Recherches en Arts Plastiques (CERAP)
EA 2479 - Paris 1Bret Dominique19°MCSport Politique et Transformations Sociales (SPOTS)
JE 2496 - Paris 11Sidéris Georges21°MCOrient et méditerranée
UMR 8167 - Paris IVirol Michèle22MC-HDRCentre Roland Mousnier
UMR 8596 Paris 4Dartois Françoise22°MCCentre Roland Mousnier, UMR 8596 - Paris 4Fagnoni Edith23°MCLaboratoire E.I.R.E.S.T. - Université Paris1 Fumey Gilles23°P.U.UMR 8185 Espace, nature et culture, CNRS
Porcheret Laurent23°MCCentre d’Economie et d’Ethique pour l’Environnement et le Développement (C3ED) UMR 0063 IRD- Université de Versailles Saint-Quentin-en-YvelinesChadozeau Arnaud25°MCInstitut de mathématiques de Jussieu (affiliation en cours)
Équipe Théorie des nombres UMR 7586 – CNRS - Paris 6- Paris 7Khélif Anatole25°MC-HDR• Équipe de logique mathématique
FRE 3233 – CNRS Université Paris 7Martinez-Maure Yves 25°P.U.• Institut Mathématiques de Jussieu Equipe de géométrie et dynamique UMR 7586 CNRS -Paris 6 – Paris 7Vitse-Nikolski Pascale25°MC• Laboratoire Jacques-Louis Lions (laboratoire d’analyse numérique) UMR 7598 CNRS- Paris 6Barisien Thierry28°MC• Institut des Nano-Sciences de Paris (INSP) Équipe Nano-structures quantiques UMR 7588 - CNRS - Paris 6 - Paris 7Prot Dominique28°MC• Institut des NanoSciences de Paris (INSP)
UMR 7588 CNRS Paris 6 - Paris 7 - Labbé Eric31°P.U.• Processus d'Activation Sélective par Transfert d'Energie Uni-électronique ou Radiatif UMR 8640 ENS - CNRS – Paris 6Peyrot Fabienne32°MC• Laboratoire de Chimie et Biochimie pharmacologiques et toxicologiques, Métalloenzymes, pharmacochimie et biocatalyse.UMR 8601 CNRS - Paris 5Frugière Alain66°P.U.• Neuropeptides centraux et régulations hydriques et cardiovasculaires
UMR 691 - Collège de France – Paris 6 - INSERMMeylan Sandrine67MC
HDR• Laboratoire Écologie et évolution, Équipe Changements globaux et processus adaptatifs UMR 7625 Paris 6 CNRS ENS Tully Thomas67°MC• Écologie et évolution Équipe Éco-évolution mathématiques
UMR 7625 ENS – Paris 6 – Agrotech - CNRSBaratte Sébastien68°MC• Laboratoire Écologie et évolution Équipe Biologie des Organismes Marins UMR 5178 - CNRS - Muséum National d'Histoire Naturelle - Paris 6 Cadolle Sylvie70°MC• laboratoire Escoll- CIRCERFT Paris VIII- Paris XIIPasquier Florent70°MC• Laboratoire Paragraphe Groupe de Recherche Document Numérique et Usages EA 349 Paris 8Saurel Pierre72°MC• Rationalités contemporaines
EA 3559 Paris 4Delsahut Fabrice74°MC• Groupe d’étude pour l’Europe de la culture et de la solidarité (GEPECS) EA 3625 - Paris 5
Enseignants-chercheurs des autres universités intervenant dans le master

Branca Sonia07°P.U.Université Paris IIIManesse Danièle07°PUUniversité Paris IIIMourhlon-Dallies Florence 07°MCUniversité Paris VIISalazar Anne07°PUUniversité Paris IIIVertalier Martine07MCUniversité Paris IIIBautier Élisabeth70°PUUniversité Paris VIIIDe Hosson Cécile26°MCUniversité Paris VIIVandenbrouck Fabrice26°MCUniversité Paris VIIPequignoT Bruno71°PUUniversité Paris IIIMadurell François18°MC HDRUniversité Paris I
Professeurs agrégés et professeurs certifiés formateurs à l’IUFM de Paris


LAUDE FrédériquePRCE AllemandNOUCHI Marie-ClaudePRCE AllemandBURGATT VincentPRCE AnglaisGRIFFIN Victoire ClairePRAG AnglaisKASPRZYK NicolasPRAG AnglaisLANSONNEUR SéraphinePRAG AnglaisMARTY Marie-ClaudePRAG AnglaisMILLOT-MARICOT CécilePRCE AnglaisPERSEC SylviePRAG AnglaisRELAIX CécilePRAG AnglaisBIHOUIS OliviaPRAG Arts PlastiquesCOUBETERGUES PhilippePRAG Arts PlastiquesERMAN CatherinePRAG Arts PlastiquesGUIYOULE JacquelinePRAG Arts PlastiquesHERTH ChristianePRAG Arts PlastiquesLE JEUNE ClairePRAG Arts PlastiquesMENDELSSOHN StéphanePRAG Arts PlastiquesRIBEAUCOUP VéroniquePLP (Arts appliqués) spécialité ASHBOURRET SylviePRCE DocumentationDECROIX SylviePRCE DocumentationPELLEGRIN FrançoisePRCE DocumentationSTEICHEN EvelynePRCE DocumentationDECULTOT AnnePRAG SES LAURANS MichellePRAG Eco GestionWATRELOT PhilippePRAG SES DELHAYE IsabellePRAG E.P.SDOREY MartinePRAG E.P.SLEFEVRE EmmanuelPRAG E.P.S, DocteurMARAIS BrigittePRAG E.P.SMONTAGNE Yves-FélixPRCE E.P.S, DocteurROUDILLON XavierPRAG E.P.SDURAN FROIX ChristinaPRCE EspagnolMARCELLESI SimonePRCE EspagnolQUER AngéliquePRCE EspagnolNICELLI ChristinePRCE ItalienBAUDINAULT AlexandraPRAG Histoire géographieCALBERACY annPRAG Histoire géographieMERCIER CharlesPRAG Histoire géographiePLEVEN BertrandPRAG Histoire géographieRAMONDY KarinePRCE bi-admissible Histoire géographieSCHAFERValériePRAG Histoire géographieSZWARC ElisabethPRAG Histoire géographieARFOUILLOUX SébastienPRCE Lettres modernes, DocteurBETTON NathaliePRAG grammaireBRINKER VirginiePRAG Lettres modernesDI ROSA GenevièvePRAG Lettres modernesDREVILLON ValériePRAG Lettres classiquesFARGE BenjaminPRAG Lettres classiquesGRIBINSKI MichelaPRAG Lettres modernesHOPPENOT ÉricPRAG Lettres modernesHUYNH Jeanne-AntidePRAG Lettres modernesLELIEVRE StéphanePRAG Lettres modernes, DocteurLEWICKI ChristophePRAG Lettres modernes (TICE)MONTI PatriciaPRAG Lettres modernesSALVATORE AlainPRAG Lettres modernes (TICE)ALEXANDER DavidPRAG MathématiquesALORY SylviePRAG MathématiquesBOURHIS-LAINE FrançoisePRAG MathématiquesDEPREZ MichèlePRAG MathématiquesFAVERO StéphaniePRCE service partagéFERJANI HédiaPRAG MathématiquesGIRAUD VirginiePRCE MathématiquesMIALI LaetitiaPRCE MathématiquesSCHEIER DaniellePRAG MathématiquesSERVAT EmmanuellePRAG MathématiquesANDRIEU GérardPRAG MusiqueFAUCHER BenoîtPRAG MusiqueCOUPRIE PierrePRCE Musique Docteur (TICE)GIROUX FrançoisPRAG Musique DocteurGLODEK AnitaPRCE MusiqueRAULT- GREGORIO CyrillePRAG MusiqueCLEMENT ÉlisabethPRAG PhilosophieCORBEL LaurencePRCE philosophieDUPIN FrédéricPRAG PhilosophieBOSCA GéraldinePRCE Physiques ChimieDAUDIN Jean-YvesPRCE Physiques ChimieHORGUES XavierPRAG Physiques ChimieKIOUS FlorencePRAG Physique (TICE)LECLERCQ JérômePRCE Physiques ChimiePELLETIER PascalePRCE Physiques ChimieCARIOU Jean-YvesPRAG SVTFERRAND-PATYN AudePRAG SVTJALABERT SylviePRAG SVTSIMONIN Marie-LaurePRAG SVTLAGRAULA DominiquePRCE TechnologieLAURENT Jean-LucPRCE TechnologieMANNEUX GuyPRAG TechnologieVENOT SandyPRCE technologie (TICE)
Professeurs des écoles formateurs à l’IUFM de Paris

ARROYO BarbaraPREC spécialité maternelleBESNARD GeorgesPREC spécialité ASHDUCHAUFFOUR HervéPRECDUMONT ChristianPRECHESPEL NicolasPREC spécialité ASHHOLL ClaudinePRECLEFEUVRE AlainPREC Spécialité REPMOY CorinnePREC Docteur, spécialité ASHPELLAN DominiquePREC spécialité ASHPANNIER NathaliePRECSEJOURNE EvelynePREC VALIANT CatherinePREC spécialité maternelleJABLONKA PascalPREC Docteur, spécialité TICE PIGEOLLOT LaurentPREC spécialité TICECHEDRI Stéfan HassenPREC spécialité ASHZEIGER Marie-NoëllePREC spécialité ASHZIGLIARA LaurenceInstitutrice Psychologue scolaire
Inspecteur de l’Éducation Nationale formateur à l’IUFM de Paris

LUSSIEZ ChristianIEN ASH Notice de présentation de la responsable du MASTER
Sylvie PLANE
Professeur des Universités en Sciences du langage (7°section) 1°classe
Université Paris IV Sorbonne – IUFM de Paris
Diplômes
1974 Agrégation de grammaire
1979 Doctorat, Paris X, Études grecques Les noms des femmes béotiennes. Recherches en onomastique dialectale grecque
2001 Habilitation à Diriger des Recherches, Paris X Permanence et mouvements des traces langagières.
Qualification aux fonctions de professeur en Sciences du langage (7° section) et en Sciences de l'éducation (70° section)
Carrière
1974 – 1989 Professeur agrégé dans l’enseignement secondaire
1989 – 1997 Prag à l’École Normale de la Manche (1989-1990) puis à l’IUFM de Caen (1990-1997)
1997 – 2000 Maître de conférences en Sciences du langage à l’IUFM de Poitiers
2000 – 2002 Détachée à l’Institut National de Recherche Pédagogique
Depuis 2002 Professeur de Sciences du langage à l’IUFM de Paris
Enseignements: Préparation au CAPES, au CRPE, formation des formateurs, formation professionnelle des enseignants
Thèmes  de recherche 
Traitement des contraintes linguistiques et psycholinguistiques de la production verbale écrite
Temporalité de la production verbale écrite 
Didactique et acquisition du lexique en français langue maternelle
La formation des enseignants dans le domaine du français
Responsabilités scientifiques
- Lab. Modyco UMR CNRS 7114 : membre du Conseil de direction. Coresponsable de l’équipe Dynamique des Usages
- GDR CNRS 2657 Production Verbale Écrite : Coresponsable du pôle Ingénierie et développement applicatif
- ED 139 (Paris Ouest - Nanterre La Défense) : Direction de thèses
Activités d’expertise 
- Présidente de la 7° section du CNU (Sciences du langage)
- Membre de comités de lecture ou de comités scientifiques (Journal of Writing Research, Repères, Pratiques, Lettrure…), expertises de publications (Revue canadienne de Linguistique Appliquée, CALAP, ELLUG, Raisons éducatives (U Genève), Peter Lang,…) de recherches (ANR, AERES, ILF, DGLFLF…) 
Responsabilités éditoriales 
Direction de collections : - Didactique et Formation (Éditions De Boeck, Belgique) 
- Recherches en didactique du français (Presses Universitaires Laval, Québec),
- Doubles pages (CNDP, France)
Travaux et publications :
- Ouvrages et direction d’ouvrages (9) ; coordination de numéros thématiques de revues (11) ; articles dans des revues à comité de lecture internationaux (23), chapitres d’ouvrages (16), actes de colloques avec CS (22), conférences & tables rondes (33), communications, autres publications… - Organisation de manifestations scientifiques : colloques internationaux (2) ; Université d’été (1), École thématique du CNRS (1) Symposiums et worshops (3), journées d’études (10)
- revues et ouvrages récents
- Grossmann F. & Plane S. (Eds) Lexique et production verbale : pour une meilleure intégration des apprentissages lexicaux. PU Septentrion 2008
- Dolz J & Plane S. (Eds) Formation des enseignants et enseignement de la lecture et de l’écriture. PU Namur 2008
- Dufaÿs J-L. & Plane S. (Eds) L’écriture de fiction en classe de français. PU Namur 2009
- Plane S, Olive T. & Alamargot D. (Eds) Traitement des contraintes de la production d’écrits : aspects linguistiques et psycholinguistiques Langages 177, mars 2010
- articles et chapitres récents 
- Plane S. « Reflexões sobre o uso do computador para o ensino e aprendizagem da escrita » In Interações virtuais. Perspectivas para o ensino de Língua Portuguesa a distância (Dir. S.-C. Marquesi, V.-M. da Silva Elias & A.-L. Tinoco Cabral), São Carlos, Editora Claraluz, 2008, p. 137-156
- Plane S & Cappeau P. « Aspects de l’hétérogénéité discursive dans des explications d’experts » In L’explication : enjeux cognitifs et interactionnels (Dir. C. Hudelot, A. Salazar-Orvig & E. Veneziano) Leuwen, Peeters, 2008, p.293-306
- Alamargot D., Plane S., Lambert E. & Chenet D. « Using Eye and Pen Movements to Trace the Development of Writing Expertise: Case Studies of a Seventh, Ninth and Twelfth Grader, Graduate Student, and Professional Writer » Reading and Writing, 2009.
- Plane S., Alamargot D.,& Lebrave J.-L.« Temporalité de l’écriture et rôle du texte produit dans l’activité rédactionnelle » In Langages 177, 2010. p. 11-34.
- Plane S., « Les apprentissages lexicaux : prescriptions, attentes et fonctions. Le problème des "mots difficiles" » In Gros plan sur la classe de Français et les contenus effectivement enseignés (Dir. Rispail M. & Ronveaux C.) Berne, Peter Lang 2010 p. 61-90.
- Plane S. « Des contenus de formation sous influence : la formation des enseignants du premier et du second degré » In Autour du mot : pratiques et compétences (Dir. C. Gruaz & C. Jacquet-Pfau) Ed. Lambert-Lucas 2010, p.89-106.

Notice de présentation de la responsable du parcours
Culture scientifique, corps et motricité
Sandrine MEYLAN
Maitre de conférences HDR 67° section (Biologie des populations et écologie)
Université Paris IV Sorbonne – IUFM de Paris
Diplômes
2002 : Doctorat, Paris 6, spécialité Écologie Plasticité phénotypique, corticostérone et traits d’histoire de vie chez le lézard vivipare (Lacerta vivipara) 
2010 : Habilitation à Diriger des Recherches, Paris 6 les médiateurs physiologiques de la plasticité phénotypique : une approche intégrative 

Enseignements :
• En sciences de la Vie et de la Terre : à l’IUFM de Paris : formation des professeurs des écoles, formation continue des professeurs des écoles, préparation aux Capes de Sciences de la Vie et de la Terre, formation de formateurs ; pour l’AEFE : formation continue des enseignants d’Amérique du Nord ( San Francisco et Montréal)
• En écologie évolutive : magistère (ENS) et M2 du master « EBE », Paris 6

Thèmes de recherche :
- corticostérone et réponse adaptative 
- Impact du réchauffement climatique sur la physiologie des individus
- Le vieillissement en population naturelle
- Évolution des systèmes de reproduction
- Effet cohorte
- Syndromes comportementaux liés à la dispersion
Équipe de recherche :
Changements globaux et processus adaptatifs, Laboratoire écologie et Évolution CNRS -UMR7625
Responsabilités scientifiques :
- Membre du conseil scientifique du Palais de la découverte,
- Membre du groupe de pilotage de EEDD « Éducation à l’Environnement et au Développement Durable » pour l’Académie de Paris
- Membre de la commission de spécialistes en Sciences à l’IUFM de Paris,
- Membre de la commission de spécialistes en tant que membre extérieur à l’université de Rouen
- Chargée de mission développement durable à l’IUFM de Paris-Université Sorbonne
- co-directrice de thèse de Josefa Bleu sur « Évolution de la viviparité et coûts de la reproduction »

Responsabilités pédagogiques  :
- Coordonnatrice du collège de Sciences de la Vie et de la Terre à l’IUFM de Paris
- Membre du jury de cafipemf de l’académie de Paris depuis 2007

Activités d’expertise :
Évaluations d’articles pour des revues internationales ; Animal conservation, Ecology letter, Ecoscience, Functional Ecology, Hormones and Behaviour, Journal of Animal Ecology, Journal of experimental zoology, Journal of Zoology, Oikos

Principales publications :
Cote J, Clobert J, Montes-Poloni L, Haussy C, Meylan S (2010). Food deprivation modifies corticosterone-dependent behavioural shifts in the common lizard. General and Comparative Endocrinology 166:142-151.
Clobert J, Le Galliard JF, Cote J, Meylan S, Massot M (2009) Informed dispersal, heterogeneity in animal dispersal syndromes and the dynamics of spatially structured populations. Ecology letters 12(3): 197-209.
Meylan S, de Fraipont M, Aragon P, Vercken E and Clobert J (2009). Are dispersal-dependent behavioural traits produced by phenotypic plasticity? Journal of Experimental Zoology Part A: Ecological Genetics and Physiology 311A(5): 377-388
Fitze, P., Cote, J., San-Jose, L., Meylan, S., Isaksson, C., Andersson, S. Rossi, J.-M. and J. Clobert (2009). Carotenoid-based colours reflect the stress response in the common lizard . PLoS ONE 4(4):e511
Meylan S, Clobert J, Sinervo B 2007. Adaptive significance of maternal induction of density dependent phenotypes. Oikos 116: 650-661.  
Cote J, Clobert J, Meylan S, Fitze PS (2006). Experimental enhancement of corticosterone levels positively affects subsequent male survival. Hormones and Behavior 49 (3): 320-327.  
Meylan S, Clobert J (2005). Is corticosterone-mediated phenotype development adaptive? - Maternal corticosterone treatment enhances survival in male lizards. Hormones and Behavior 48 (1): 44-52.  
Notice de présentation du responsable du parcours
Médiation culturelle, artistique et littéraire à l’intention de la jeunesse
Laurent FOURCAUT
Professeur des Universités en littérature française (9° section) 1ère classe
Université Paris IV Sorbonne – IUFM de Paris

Domaines de recherche :
- Littérature française du XXe siècle
- L’œuvre de Jean Giono : les structures de l’imaginaire.
- L’œuvre de Georges Simenon : les structures de l’imaginaire.
- La poésie française contemporaine.
Équipe de recherche : Équipe Littératures françaises du XXe siècle, EA 2577Paris IV.
Enseignements : Préparation au CAPES de lettres, à l’épreuve de littérature de jeunesse du CRPE, formation continue des enseignants du 1° degré, formation de formateurs, M2 : littérature française
Activités éditoriales
Directeur depuis 1989 de la série Jean Giono de La Revue des Lettres modernes (Minard).
Ouvrages
1990 - Dialectique de la fleur. « Angélique », matrice de l'œuvre gionienne. Lettres Modernes (Minard), « Archives des Lettres Modernes ».
1991 - Les Œuvres de transition (1938-1944) (ed.), série Jean Giono n° 5 de La Revue des Lettres modernes. Lettres Modernes Minard.
1992 - Résumés et commentaires de « Colline » de Jean Giono. Nathan, « Balises » (épuisé).
1995 - Édition (notice, notes et variantes) de quatre textes de Jean Giono (Village, Le Badaud, Bestiaire, De certains parfums) dans Journal, poèmes et essais. Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », dir. P. Citron.
1995 - Giono et son apocalypse (ed.), série Jean Giono n° 6 de La Revue des Lettres modernes. Lettres Modernes Minard.
1996 - « Le Chant du monde » de Jean Giono. Gallimard, « Foliothèque », 1996.
1997 - Le CAPES externe de Lettres modernes (directeur). Vuibert. 4ème édition mise à jour, 2005.
1999 - Lecture accompagnée de « La Vérité sur Bébé Donge » de Georges Simenon. Gallimard, « La Bibliothèque Gallimard ».
2001 - « Naissance de l'Odyssée », enquête sur une fondation (ed.), série Jean Giono n° 7 de La Revue des Lettres modernes. Lettres Modernes Minard.
2005 - Lectures de la poésie française moderne et contemporaine. A. Colin, « 128 ».
2005 - « Alcools » d’Apollinaire. Bordas, « L’Œuvre au clair »(épuisé).
2006 - « Que ma joie demeure ». Écrire-guérir ? (ed.), série Jean Giono n° 8 de La Revue des Lettres modernes. Lettres Modernes Minard, 2006.
2006 - Raymond Queneau, Zazie dans le métro. Texte intégral et dossier. Gallimard, « Folioplus classiques ».
2007 - Claude Nougaro : la bête est l’ange. Imaginaire et poétique. Paris, L’Harmattan, « Espaces littéraires ».
2008 - Vingt ateliers de slam poésie. De l’écriture à la performance poétiques (en collaboration). Retz, « Pédagogie pratique ».
2008 - « Esther Tellermann », Nu(e) n° 39 (ed.), Nice.
2010 - (3ème édition) Le Commentaire composé. A. Colin, « 128 ».
2010 (à paraître) – « Les Vraies Richesses ». Giono dans la mêlée (ed.), série Jean Giono n° 9 de La Revue des Lettres modernes. Lettres Modernes Minard.
Derniers articles parus
2005 - « Un Roi sans divertissement de Jean Giono. Une écriture de la cruauté comme remède à l'ennui », site Internet ( HYPERLINK "http://www.ecoledeslettres.fr/"www.ecoledeslettres.fr) de L'École des Lettres II, L'École des loisirs (42 pages).
2005 - « Quartier nègre : le désir est “nègre” ». Actes du colloque international de Dakar, « Georges Simenon et l’Afrique », Univ. de Liège, revue Traces n° 16, pp. 29-43.
2008 - « L’Épreuve par neuf » : Jacques Roubaud, « Dès que je me lève », Quelque chose noir (pp. 259-270), in Une traversée du XXème siècle : art, littérature, philosophie, dir. B. Meazzi, J.-P. Madou et J.-P. Gavard-Perret, Univ. de Savoie, Laboratoire Langages, Littératures, Sociétés, « Écriture et représentation ».
2008 - « Autobiographie de William Cliff : le sonnet comme (in)discipline », in Le Sonnet contemporain. Retours au sonnet, dir. A. Chevalier et D. Moncond’huy. Formules, Noesis, pp. 167-178.
2008 - « Caisse claire d’Antoine Emaz : chute du mur à qui on fait la peau » (pp. 30-43), in Actes du colloque Antoine Emaz. Textes réunis et présentés par J. Le Gall. Tarabuste Éditions, « Supplément Triages », Saint-Benoît-du-Sault.
2008 - « Est-ce que j’peux placer un mot ? de Dominique Fourcade : la voix de l’infans chapitré au chapitre » (pp. 101-121), Cuadernos de Filología Francesa, Cáceres.
2009 - « Il faut qu’une peau soit ouverte ou fermée. Sur le motif de la peau dans l’œuvre de Giono » (pp. 35-48), in Jean Giono. Corps et cosmétiques. Actes de la journée d’études « Jean Giono : corps et cosmétiques », Paris III, dir. A. Romestaing et M. Sacotte. Éditions Le Manuscrit, « L’Esprit des Lettres », 2009.
2009 - « Qu’est-ce qui se remémore dans Le Grand Troupeau ? » (pp. 143-154), in Giono. La mémoire à l'œuvre, dir. J-Y. Laurichesse et S. Vignes. Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, « Cribles », 2009.
2009 - « Quelle poésie de la ville dans Courir les rues ? », in « Mon registre à poèmes », Les Amis de Valentin Brû, Revue d’études sur Raymond Queneau, n° 54-55, pp. 13-24.
2009 - « Sur la lancée de Char, Fourcade : une insolente jouvence des formes » (pp. 357-368), in D. Alexandre, M. Collot, J.-C. Mathieu, M. Murat et P. Née (ed.), René Char en son siècle, éd. Classiques Garnier, « Rencontres, 2 ».
2009 - « La poésie de Dominique Fourcade comme "forme informe" : le cas exemplaire de Xbo », in Forme et Informe dans la création moderne et contemporaine. Formules, Noesis, pp. 195-209.
2010 - « Vertige et basculement dans Le Passage de la ligne de Simenon ». Univ. de Liège, revue Traces.
Notice de présentation des responsables du parcours
Approches multiréférentielles de la diversité des publics

Sandra JHEAN-LAROSE
Maître de conférences – HDR en psychologie cognitive (16° section)

Diplômes
-1994 Thèse de doctorat en Psychologie : "L'acquisition de connaissances à partir de textes en fonction des structures de connaissances et de croyances des apprenants", Université Paris VIII
- 2007 HDR « Compréhension du langage, organisation en mémoire et développement », École Pratique des Hautes Études
Laboratoire de recherche :
E.A. 4004 « CHArt, Cognitions Humaine et Artificielle », EPHE - Paris VIII, Directeur: Charles Tijus.
- Responsable scientifique de l’équipe : « Modélisation de la compréhension » depuis le 1/09 2008.
Encadrement doctoral et Formation à la recherche
1. Direction de la thèse de N. Leveau (en deuxième année) : « Émotions, Sentiments et Opinions véhiculés par des textes : expérimentations, modélisation et simulation ».
2. Direction de la thèse de F. Martinez (en troisième année) : « Étude du développement des activités automatiques et délibérées d’interprétation de Combinaisons conceptuelles nouvelles Nom - Nom ».
3. Co-direction avec C. Tijus de la thèse de M. Papageorgiou (en troisième année) : « Développement des connaissances et des croyances relatives au domaine de l’eau : extraction, expérimentations et simulation ».
4. Co-direction avec D. Martins de la thèse de C. Jovet « Influence de la nature du chevauchement contextuel sur le processus de résonance ». Thèse soutenue le 4 juillet 2005, Université Paris X.
Publications récentes :
1 . Édition Numéro thématique de revue
Jhean-Larose, S. & Denhière, G. (2010). Learning, memory and Latent Semantic Analysis : Theory, applications and perspectives. Studia Informatica Universalis*, Mobile Ad-hoc NETworkS (MANETS), Vol.8.1., Paris Hermann (Eds), 147 pages.
2 . Articles dans des revues scientifiques avec comité de lecture
Lifchnitz, A., Jhean-Larose, S. & Denhière, G. (2009). Effect of Tuned Parameters on a LSA MCQ Answering Model, Behavior Research Methods, 41(4), 1201-1209.
Jhean-Larose, S., Denhière, G. & Lecoutre, B. (2009). Etude développementale de l’interprétation de Combinaisons conceptuelles nominales « Relation » et « Propriété ». Psychologie française, Vol. 54, N°2, 121-135.
Jovet, C., Légal, J.B., Jhean-Larose, S. & Denhière, G. (2007). Resonance, contextual overlap and goal reactivation: the case of subgoal-related contextual cues, Current Psychology Letters, 23, Vol.3 ( HYPERLINK "http://cpl.revues.org/sommaire1133.html" http://cpl.revues.org/sommaire1133.html).
Jhean-Larose, S. & Denhière, G. (2006). Etude des processus cognitifs d’interprétation de combinaisons conceptuelles nouvelles, L’Année Psychologique, Numéro 2, 265-304.
Lemaire, B., Denhière, G., Bellissens, C. & Jhean-Larose, S. (2006). A model and a computer program for simulating text comprehension. Behavior Research Methods, 38(4), 628-637.
Martins, D., Kigiel, D., & Jhean-Larose, S., (2006). Influence of expertise, Coherence and causal connectives on comprehension and recall of an expository text, Current Psychology Letters, 20, Vol.3 ( HYPERLINK "http://cpl.revues.org/sommaire1133.html" http://cpl.revues.org/sommaire1133.html).

Christian LUSSIEZ

DESS de psychologie
Inspecteur de l’Éducation Nationale

Responsabilités administratives et pédagogiques
Responsable de la préparation au CAPASH à l’IUFM de Paris 
Responsable du collège des formateurs ASH



Notice de présentation de la responsable du parcours
Développer les compétences langagières
Josiane BOUTET
Professeur des Universités en Sciences du langage (7°section) 1°classe
Université Paris IV Sorbonne – IUFM de Paris

Champ de recherche : Sociolinguistique
• Domaine principal - Sociolinguistique en milieu de travail : analyse des activités verbales orales et écrites (la « part langagière du travail ») en situation de travail, industrielles, ou de service ; analyse de leur contribution à l’activité de travail
Création du Réseau pluridisciplinaire Langage et Travail (en 1986)
Ouvrages : La vie verbale au travail. Des manufactures aux centres d’appels, 2008 ; Le monde du travail, 1998 ; Paroles au travail, 1995 ; Construire le sens, 1994 ; et de nombreux articles.

• Domaine second - Sociolinguistique en milieu scolaire : analyse des normes de réalisation du français dont le français scolaire ; place des langues de la migration ; plurilinguismes scolaires.
Ouvrages : France, pays multilingue, 1987 ; et de nombreux articles.
Équipes de recherche
- Membre de l’UPRES EA 39 67, ARP, Université Paris 7.
- Membre co-fondateur du GDR- CNRS/Réseau  Langage et Travail, CRG-Ecole Polytechnique.
Activités Éditoriales
Directeur depuis septembre 2005 de la revue Langage et Société (revue classée B par l’AERES), Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme.
Membre du Comité de rédaction de la revue Travailler (revue classée B par l’AERES). CNAM.
Ouvrages
2010 (à paraître) - Le pouvoir des mots, Paris, La Dispute.
2008 - La vie verbale au travail. Des manufactures aux centres d’appels, Toulouse, Octares.
2001 - participation à l'ouvrage collectif, Langage et travail, communication, cognition et action, coordonné par A. Borzeix et B. Fraenkel, Paris, Éditions du CNRS.
1998 - Le monde du travail (en collaboration), Paris, Éditions La Découverte (2° édition, 1999).
1998 - Langage et Société, Paris, Seuil.
1996 - Le français en Pologne, mythes et réalités, en collaboration avec K. Pawlak, Varsovie, Centre pour l’Europe.
1995 - Paroles au travail, Paris, L'Harmattan.
1994 - Construire le sens, Berne, Peter Lang (2° édition, 1997).
1987 - France, pays multilingue, en collaboration avec G. Vermes, 2 tomes, Paris, L'Harmattan, (traduit au Brésil, Multilingüismo, Unicamp).

Articles dans revues à comités de lecture et chapitre d’ouvrages collectifs, depuis 2005
sous presse – “Language workers: a late capitalist formation”, in A. Duchêne & M. Heller (eds), Pride and Profit: Language in Late Capitalism, Routledge.
sous presse – « Émergence de la sociolinguistique en France : quelques jalons et filiations ». Dans D. Véronique (éd.).
sous presse – « La situation paradoxale des sciences du langage au regard de la demande sociale ». Bern, Peter Lang.
2009 – « Marcel Cohen. L’enquête et les faits linguistiques, de 1908 à 1928 », Langage et société, 128, p.31-54.
2007 - « Au cœur de la nouvelle économie : l’activité de langage », Sociolinguistica.
2007 - « Le conseil par téléphone : un travail énonciatif », dans E. Galazzi & C. Molinari (dirs), Les français en émergence, Bern, Peter Lang, p. 111-130.
2007 – avec M. Heller, « Enjeux sociaux de la sociolinguistique : pour une sociolinguistique critique », numéro spécial de Langage et Société, « La revue a trente ans. Perspectives de recherche », n° 121-122, p. 305-318.
2007 – « La dimension langagière des services », Revista Brasileira de Saude ocupacional, Sao Paulo, Brésil.
2006, « Dialogues professionnels en centres d’appel ; ou comment être un expert sans le dire », dans Laforest M. & D. Vincent (éds), Les interactions asymétriques, Québec, Editions Nota Bene, p. 15-32.
2005 – « Genres de discours en situation de travail », dans Filliettaz L. & Bronckart J.-P. (dirs), L’analyse des actions et des discours en situation de travail. Concepts, méthodes et applications. Louvain-la Neuve, Peeters, BCILL, p. 19-35.
2005 – avec D. Maingueneau, « Sociolinguistique et analyse de discours : façons de dire, façons de faire », Langage et Société, n° 114, p. 15-47.
Notice de présentation des responsables du parcours E-LEARNING
Pierre SAUREL
Maitre de conférences en Épistémologie, histoire des sciences et des techniques (72°section)
Université Paris IV Sorbonne – IUFM de Paris
Diplômes :
1992 : École Centrale Paris
1996 : Agrégation de mathématiques
1998 : Doctorat en sciences cognitives (EHESS). Qualification 26ème section et 27ème section
2009 : Spécialisation en Droit de l’informatique et des télécommunications Barreau de Paris,
Équipe de recherche : EA 3559 Rationalités contemporaines
Enseignement : Formation au volet juridique du C2i et du C2i2e pour les PE2 et les PLC2 (IUFM de Paris et Paris 6)
Activités d’expertise : Membre du groupe Compas, think tank Tice et e-learning à l’ENS  HYPERLINK "http://www.groupe-compas.net/" http://www.groupe-compas.net/ ; Membre du comité de rédaction de l’association Média et libertés  HYPERLINK "http://www.mediasetliberte.com/" http://www.mediasetliberte.com/ Membre de comités de sélection ; Secrétaire scientifique, Commission TIC de l’AT (2000-2009)  HYPERLINK "http://www.academie-technologies.fr/fr.html" http://www.academie-technologies.fr/fr.html .
Responsabilités administratives : membre du CA de l’Université Paris IV Sorbonne
Publications significatives (une quarantaine d’articles ou rapports publiés environ)
Saurel P. et Oyhamberry A. (2010), Ce que la cyberjustice nous apprend de la justice des noms de domaine, Gazette du Palais, Numéro spécial Propriété Industrielle, Juin 2010
Saurel P. et Jardat R. (2009), Procédure judiciaire inter-entreprise et liaisons/déliaisons paradoxales : le cas des contentieux informatiques, Revue Management et avenir, n°29, pages 132-149, 2009/9
Saurel P. (2008), Quelle formation aux Tice pour les enseignants ?, Entretiens Compas, Les Tice en action, apprendre demain, ENS, Paris, 25 juin 2008.
Saurel P. (2008), Les règles de gouvernance de l’expertise préconisées par la CNEJITA, Gazette du Palais, Numéro spécial Droit des technologies avancées, n°206, pp.25-29, 24 juillet 2008
Saurel P. et Pétrone J. (2006), Technologies émergentes : quel impact juridique ? L’œil expert, n°35, page 22, novembre 2006

Muriel GROSBOIS
Maitre de conférences en Langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes (11° section)
Université Paris IV Sorbonne – IUFM de Paris
Diplômes Pour plus d’informations :  HYPERLINK "http://muriel.grosbois.free.fr/spip.php?rubrique2" http://muriel.grosbois.free.fr/spip.php?rubrique2
2006 : Doctorat en didactologie des langues et des cultures, université Paris 3 Qualification en 11° et 7° section
Équipe de recherche : EA 2288 Didactique des langues, des textes et des cultures (DILTEC), Université Paris 3
Travaux et publications récents : Pour plus d’informations :  HYPERLINK "http://muriel.grosbois.free.fr/spip.php?rubrique3" http://muriel.grosbois.free.fr/spip.php?rubrique3
Grosbois, M. (2010), Évaluer la production orale en Langue 2. Comment ?, In Actes du colloque international de l’ACEDLE "Les langues tout au long de la vie". Lille : Université Lille 3, pp. 80-88.
Grosbois, M. (2009), Entre créativité et contraintes. Apports et limites des TIC, Synergies Europe, n°4, "La créativité dans tous ses états : enjeux et potentialités en éducation", pp. 133-147.
Grosbois, M. (2009), Un projet de (recherche)-développement pour se perfectionner en Langue 2, In Develotte, Mangenot, Nissen (dir.) Actes du colloque international "EPAL" (Échanger Pour Apprendre en Ligne) "Conception, instrumentation, interactions, multimodalité". Grenoble : Université Stendhal-Grenoble 3.
Grosbois, M. (2009), TIC, tâches et nativisation : impact sur la production orale en L2, Alsic (Apprentissage des Langues et Systèmes d’Information et de Communication), vol. 12. pp. 19-39.
Activités d’expertise : Participation à des comités scientifiques, jury de thèse, comités de sélection, expertises Aeres, etc. Membre du conseil d’administration de l’Acedle, du comité de rédaction de la revue Alsic, expertises pour ces revues et pour la revue « Distances et Savoirs ».
Irma VELEZ
Maitre de conférences en Langues et littératures romanes (14° section)
Université Paris IV Sorbonne – IUFM de Paris
Équipe de recherche : EA 2561 Centre de recherches interdisciplinaires sur les mondes ibériques et contemporains
Diplômes :
1993 : M.A. of Arts in Journalism et M.A of Arts in Spanish Literature and Art (Michigan State University)
1998 : Doctor of Philosophy in Spanish, Language and Literature (Michigan State University)
1999 – 2001 : bourse de recherche PSC-CUNY Grant, The City University of New York (U.S.A)
Travaux, communications et publications récents :
Velez I. (2010), Matricidio y ob-scenidad en la (est)ética de Claudia Llosa, Journée d’études intitulée “L’imagerie du genre : la (re)conquête de l’espace visuel en Amérique Latine au XXe siècle.” Université de Bordeaux 3, Vendredi 7 mai 2010. A paraître en ligne.
Velez I. (2010), Sur la Gradiva d’Alain Robbe-Grillet : pour une esthétique du fétichisme, Journée d’étude de Gradiva, « Métroplois, patropolis ivresses et déambulations des filles et des fils. A paraître en ligne. Juin 2010.
Velez I. (2010), Les représentations filmiques de Gradiva selon Raymonde Carrasco, Journée d’étude, « Dé-marche de Gradiva, crérations au féminin » 27 juin 2009. A paraître en ligne, 2010.
Velez I. (2010), Le pacte auto(photo/filmo)graphique dans l’oeuvre d’Eduardo Lalo, Actes du Séminaire Amérique Latine de l’Université Paris-Sorbonne (2008-2009), n°4, Université Paris-Sorbonne, 2010, ISSN : 1954-3239, publication électronique :
 HYPERLINK "http://www.crimic.paris-sorbonne.fr/actes/sal4/sal4.htm" \t "_blank" http://www.crimic.paris-sorbonne.fr/actes/sal4/sal4.htm.  HYPERLINK "http://www.crimic.paris-sorbonne.fr/actes/sal4/velez.pdf" http://www.crimic.paris-sorbonne.fr/actes/sal4/velez.pdf
Velez I. (2009), Cinéma et cultures d’Amérique latine à Biarritz, Octobre 2009  HYPERLINK "http://espace-langues.paris.iufm.fr/IMG/pdf/Festival_de_Biarritz-3.pdf" http://espace-langues.paris.iufm.fr/IMG/pdf/Festival_de_Biarritz-3.pdf
Responsabilités pédagogiques : responsabilité de l’espagnol à l’IUFM de Paris (formation des PE, formation continue, espace langues, etc.) ; 1997-2001 : responsable du laboratoire de langues multimédia à la City College, City University of New York ; Membre du jury des concours oraux d’espagnol à l’ENA (concours interne, externe et troisième concours)
 Cf. Rapport 7085 SIES de juillet 2009 recensant l’offre nationale de masters et les effectifs.
 Voir Annexe 1. Le nombre et l’origine des étudiants inscrits en 2009-2010 à l’IUFM de Paris pour préparer le professorat des écoles (+ 4,2% depuis 2006)
 Les horaires sont indiqués hors temps de stage
 Évaluation du stage en responsabilité pendant la période du S4
 Remise du travail d’étude et de recherche en fin de M1
 Les étudiants qui effectueront un stage en élémentaire en S1 iront en maternelle en S2 et inversement
 Volume horaire hors stage
 Les étudiants qui ont effectué un stage en élémentaire en S1 font leur stage en maternelle en S2 et inversement
 Volume horaire hors stage
 Les EC dont le libellé est noté en italique sont plus particulièrement destinées aux étudiants qui choisissent une voie autre que le professorat des écoles à l’issue des résultats de l’admissibilité
 Volume horaire hors stage
 Les EC dont le libellé est noté en italique sont plus particulièrement destinées aux étudiants qui choisissent une voie autre que le professorat des écoles à l’issue des résultats de l’admissibilité
 Des conventions interuniversitaires préciseront certaines des modalités
 Arrêté du 19-12-2006 JO du 28-12-2006 publié dans le Bulletin Officiel de l’Éducation Nationale n°1 du 4 janvier 2007
 L’IUFM de Paris accueille pour l’année 2009-2010 543 étudiants préparant le CRPE. Voir chiffres des effectifs en annexe
 Voir liste en annexe

Présentation d’ensemble du Master

Présentation d’ensemble du Master

Tronc commun

Tronc commun – Semestre 1



Tronc commun – Semestre 2

Tronc Commun

Tronc commun – Semestre 3

Tronc Commun

Tronc commun – Semestre 4

Parcours 1 Culture scientifique, corps et motricité

 PAGE 196

Parcours 2 – médiation culturelle, artistique et littéraire

Parcours 3 – Diversité des publics

Parcours 4 – Compétences langagières

Parcours 5 – e-learning

Situations professionnelles et stages

Recherche

Mobilité européenne

Évaluation

Publics et flux attendus

Équipe pédagogique

Annexes

Annexes


Parcours 3
Approches multiréférentielles
de la diversité des publics

Parcours 2
Médiation culturelle artistique et littéraire à l’intention de la jeunesse

Parcours 4
Développer les compétences langagières


Tronc commun : préparation au professorat des écoles

Parcours 1
Culture scientifique, corps et motricité

Parcours 5
e-learning

Premier semestre

Deuxième semestre

Troisième semestre

Quatrième semestre

Parcours 1
Culture scientifique, corps et motricité

Parcours 2
Médiation culturelle, artistique et littéraire à l’intention de la jeunesse

Parcours 3
Approches multiréférentielles
de la diversité des publics

Parcours 4
Développer les compétences langagières
(Publics scolaires et adultes)


Parcours 5
E-learning