Td corrigé COMITé DéPARTEMENTAL D'Éducation pour la santé d'Indre-et ... pdf

COMITé DéPARTEMENTAL D'Éducation pour la santé d'Indre-et ...

... disciple, montre les failles et les limites de l'?uvre de Durkheim, nuance et corrige le maître. .... LE BRETON David. ..... l'action auprès de jeunes personnes suicidaires : la gestion des émotions, la perception du soi, ...... Anthéa production.




part of the document



es 12-25 ans. Synthèse des résultats nationaux et régionaux. Vol. 3.1. Saint Denis : Institut National de Prévention et d'éducation pour la Santé (INPES), 2004, 216 p.
Après l'édition des deux ouvrages : Méthode (volume 1) et Résultats (volume 2), deux nouveaux volumes décrivent les résultats d'une analyse secondaire des comportements, attitudes, connaissances et opinions des jeunes âgés de 12 à 25 ans en matière de santé.
Ainsi, ce premier volume est consacré aux données nationales et se propose de dresser un portrait des pratiques de cette population dans le domaine de la vaccination, des consommations de tabac, d'alcool, de cannabis ou encore dans le domaine de la contraception. Les analyses portent également sur des indicateurs de santé comme la santé perçue, la qualité de vie mais aussi les violences subies ou les pensées suicidaires.

BOURNOT Christine, BRUANDET Amélie, DECLERCQ Christophe, (et al.). Baromètre santé 2000. Les comportements des 12-25 ans. Synthèse des résultats régionaux. Vol. 3.2. Saint Denis : Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé (INPES), 2004, 253 p.
Ce deuxième volume présente, de façon détaillée et pour les mêmes thématiques que le premier volume, les données de quatre régions ayant bénéficié d'un sur-échantillon (Alsace, Nord - Pas-de-Calais, Pays de la Loire, Picardie). Ce travail, réalisé par les Observatoires Régionaux de la Santé, a permis pour la première fois d'effectuer des comparaisons inter-régionales en matière de comportements de santé.
RUFO Marcel, JOYEUX Henri. Santé, adolescence et familles. Rapport préparatoire à la Conférence de la famille 2004. Paris : Ministère délégué à la famille, 2004, 107 p.
Dans une première partie, ce rapport fait un état des lieux sur la santé des adolescents puis donne des propositions pour favoriser leur santé.

MINOIS Georges. Histoire du suicide : la société occidentale face à la mort volontaire. Paris : Fayard, 1995, 421 p.
Cet ouvrage retrace l’attitude de notre société face au suicide à travers les siècles. Du moyen âge qui l’assimilait au plus abominable des crimes au XXème siècle qui le dépénalise mais ne l’approuve pas.

DEBOUT Michel. La France du suicide. Paris : Stock, 2002, 306 p.
Pour comprendre comment le suicide est devenu un vrai problème de société.

BAUDELOT Christian, ESTABLET Roger. Durkheim et le suicide. Paris : Presses Universitaires de France (PUF), 2002, 127 p.
Une lecture commentée de l'œuvre majeure du sociologue Emile Durkheim. 6ème édition.

HALBWACHS Maurice. Les causes du suicide. Paris : Presses Universitaires de France (PUF), 2002, 386 p.
Cet ouvrage paru en 1930, trente-trois ans après le célèbre texte d’Émile Durkheim, était devenu introuvable. Pourtant Marcel Mauss disait clairement qu’on ne pouvait lire Durkheim sans lire aussi Halbwachs qui, tout en restant son disciple, montre les failles et les limites de l’œuvre de Durkheim, nuance et corrige le maître.

MERINI Corinne, JOURDAN Didier, VICTOR Patricia, (et al.). Guide ressource pour une éducation à la santé à l'école élémentaire. Rennes : école Nationale de Santé Publique (ENSP), 2004, 203 p.
Cet ouvrage propose, grâce à 19 fiches action, un aperçu de la diversité des pratiques d'éducation à la santé (conçue comme éducation de la personne et du citoyen) à l'école primaire. Il propose également des éléments de problématisation, des outils d'analyse des pratiques et d'évaluation.

BATT-MOILLO Agnès, JOURDAIN Alain, DEBOUT Michel. Le suicide et sa prévention. Emergence du concept, actualité des programmes. Rennes : Ecole Nationale de la Santé Publique (ENSP), 2005, 268 p.
Rassemblant une quinzaine de contributions dont les auteurs — philosophe, sociologue, médecin généraliste, psychiatres, professionnels de santé publique, chercheurs français ou étrangers — sont tous engagés dans la réflexion sur la prévention du suicide, l’ouvrage retrace l’élaboration du suicide en problème de santé publique, les modalités des actions de prévention entreprises dans les années 1990 qui sont ensuite décrites en détail, avant d’être situées dans un contexte élargi aux pays qui ont inspiré notre stratégie nationale.












Dépistage et prévention des conduites suicidaires


Journées de prévention du suicide

Actes de la 7 ème journée nationale de prévention du suicide. Tours, le 5 février 2003. FILLATRE Marc Coord./.. Tours : VIES 37, 2003
Le réseau de prévention du suicide d’Indre-et-Loire est géré et animé par le docteur Marc Fillatre. Ce réseau a pour vocation la conception, la mise en œuvre et l’évaluation d’actions de prévention du suicide. Cette septième journée s'articulait autour de la précarité, l'exclusion et notamment du public carcéral avec la présence de Xavier Emmanuelli.

Compte rendu de la conférence débat sur : « La souffrance au travail ». Tours, 5 février 2002. Réseau de prévention du suicide d’Indre et Loire. Tours : choisir la vie, 2002, 37 p.
Cette sixième journée s'articulait autour de la souffrance au travail.

Quelle place pour la prévention ? Actes de la conférence Régionale de Santé du Centre. Orléans. 3 décembre 2001. Orléans : Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales du Centre (DRASS). 2001. P. 28
Plusieurs points ont été abordés lors de cette conférence notamment le Programme Régional de Santé sur les suicides.

Cinquième journée nationale de prévention du suicide. Tours. 5 février 2001. Tours : Choisir la vie, 2001, 49 p.
Cette cinquième journée s'articulait autour de la question : « Comment aider les suicidants ? ».

Actes de la quatrième journée nationale de prévention du suicide, 4 février 2000. Paris : Laboratoires Lumdbeck. 2000. P. 91
Lors de cette journée, les thèmes abordés ont été ceux de la liberté de choix dans la pathologie mentale, dans la situation d’exclusion sociale ou familiale et le rôle de l’éducation Nationale. Une ouverture internationale a été abordée.

Actes de la troisième journée nationale de prévention du suicide : défi médical, défi social : je m’engage, 5 février 1999. Paris : Laboratoires Lumdbeck, 1999, 103 p.
Lors de cette journée, l’accent a été mis sur l’engagement et la prévention : défi social et médical.

Actes de la deuxième journée nationale de prévention du suicide : défi médical, défi social : je m’engage, 5 février 1998. Paris : Laboratoires Lumdbeck, 1998, 99 p.
Lors de cette journée, un état des lieux a été réalisé, prenant en compte la prise en charge des suicidants, l’attitude « face à la mort » et la réponse de la société.



Conférence de consensus. La crise suicidaire : reconnaître et prendre en charge. 19-20 octobre 2000. Amphithéatre Charcot. Hôpital de la Salpêtrière. Paris. Paris : Agence Nationale d'évaluation et d'Accréditation en Santé (ANAES), 2000.
Cette conférence donne aux professionnels des éléments pour repérer une crise suicidaire et quelle première attitude adopter, comment reconnaître et évaluer la crise suicidaire en milieu sanitaire, quels modes d'intervention proposer, quel type de suivi après la crise et sur quelle durée l'envisager ?

MAZET P., BLES G., BOISSIER C. (et al.). La crise suicidaire, reconnaître et prendre en charge. Conférence de consensus, 19-20 octobre 2000. Paris, hôpital de la Salpétrière. Paris : Fédération Française de Psychiatrie, John Libbey Eurotext, 2001, 446 p.
Cette conférence a permis, grâce aux données de la littérature et aux points de vue des experts, d’apporter des éléments de réponse pour mieux repérer les personnes à risque, évaluer le risque de passage à l’acte suicidaire et mieux définir les premiers éléments de la prise en charge tout au long de la crise suicidaire.

POMMEREAU Xavier, HADJETLACHE (de) Monique, NOCK Francis (et al.). La prévention du suicide des jeunes : des réponses à apporter, colloque du 4 février 2002. Nîmes. Nîmes : Caisse Primaire d’Assurance Maladie du Gard (CPAM), Comité Départemental d’éducation pour la Santé du Gard (CODES), 2002, 94 p.
Le programme de ce colloque est le suivant : présentation des stratégies nationales, analyse de la crise suicidaire basée sur une expérience clinique, difficultés et enjeux de la prévention du suicide, programmes locaux de prévention (Bagnols, Nîmes, le Vigan), présentation d’une action menée en réseau, prévention de la récidive des tentatives de suicides et débat public/intervenants.

LOUIS Pierre, HEDIBEL Maryse, KOKOREFF Michel, (et al.). Dépendances et conduites à risque à l'adolescence. Actes de l'université d'automne, 28-31 octobre 2000. IUFM Arras. Buc cedex : Centre National de Documentation Pédagogique de l'Académie de Versailles, 2002, 111 p.
Bilan sur les travaux les plus récents en matière de recherche et de prévention qui tient compte des dernières dispositions gouvernementales, de l'état du droit, des connaissances médicales et des données psychologiques. Des chercheurs de différentes disciplines ont participé à cette université d'automne : sociologie, démographie, psychologie, psychiatrie, droit, biologie...



CAVALCANTILE BRETON David, DUPREZ Dominique (et al.). Les conduites à risques, essai, risque ou danger ? Prévention, réduction ou contrôle ? Actes du colloque du 22 mars 2002, Orléans. Orléans : Association pour l’écoute et l’Accueil des Toxicomanes, 2002, 35 p.
A travers des interventions et des débats, ces actes donnent une définition de la délinquance et des incivilités, abordent les aspects collectif et individuel des comportements à risques, la place des jeunes dans la participation à la société et les moyens d’aborder ce problème de société.

Médecins et adolescents

ALVIN Patrick, MARCELLI Daniel. Médecine de l'adolescent. Paris : Masson, 2005, 453 p.
Les six grandes parties de l'ouvrage couvrent les principaux domaines de la clinique de l'adolescent : adolescence, puberté et sexualité, consultation en pratique courante, souffrance psychique et pathologies psychiatriques, maladies chroniques (auxquelles la quatrième partie est entièrement consacrée), conduites à risque (accidents, pathologies liées à la scolarité, consommations de produits, grossesses précoces, violences agies et subies), approches thérapeutiques, réglementation en travail médico-psychosocial. Au sein de cette nouvelle édition, certains chapitres ont été réécrits : mortalité et morbidité, principes médico-légaux, contraception à l'adolescence, obésité, relation de soins. D'autres sont nouveaux : nutrition, aspects somatiques de l'anorexie mentale, maladie de Crohn, douleur chez l'adolescent, maladie chronique et psychopathologie, urgences hospitalières.

CLOUTIER Annie. Les jeunes de 6-12 ans et le suicide : pistes de réflexion pour l’intervention. Québec : Centre jeunesse de Québec, Institut Universitaire, 2003, 20 p.
Ce document a été possible grâce au soutien que reçoit le Centre jeunesse de Québec pour la réalisation de sa mission universitaire. L’objectif final était de rendre accessible aux intervenants les résultats de la recherche exploratoire sur le dépistage des enfants suicidaires menée au Centre jeunesse de Québec en 1998 par Rachel Bigras, Jocelyne Pronovost et Egide Royer.

Propositions pour la mise en place de formations à la prise en compte de la souffrance psychique des adolescents par les médecins généralistes. Comité Régional d’éducation pour la Santé de Rennes (CRES), 1999, 60 p.
Cet ouvrage donne la synthèse des entretiens réalisés auprès de médecins généralistes (quels sont les adolescents reçus par les médecins ?, les motifs de consultation, la place dans la famille, les pratiques, rôle du médecin généraliste, le partenariat, la formation) et fait des propositions incluant des objectifs et de la méthodologie.


Prévenir le suicide à l’adolescence : dix questions aux médecins généralistes sur le suicide à l’adolescence. Ligue Bruxelloise Francophone pour la Santé Mentale, Service de Santé Mentale de l’Université Libre de Bruxelles : Fonds Houtman, 2003, 37 p.
Cet ouvrage aborde la problématique de la prévention du suicide à l’adolescence sous ses aspects les plus pragmatiques, à travers dix questions axées sur la pratique clinique et à comme perspective d’améliorer la prise en compte de la problématique suicidaire, d’affiner l’approche diagnostique et thérapeutique, d’accroître le travail en réseau avec les spécialistes de la santé mentale de l’adolescent, et enfin d’encourager les démarches de formation des médecins dans la prise en charge des adolescents.

CHARAZAC-BRUNEL Marguerite. Prévenir le suicide, clinique et prise en charge. Paris : Dunod, 2002, 258 p.
Thème essentiel de santé publique, la prévention du suicide fait ici l’objet d’un ouvrage destiné à former à la reconnaissance des facteurs de risque et des signes de souffrance inducteurs du passage à l’acte. Le livre comporte également une initiation aux différents modes de prise en charge et de traitement des tentatives de suicide.

Adolescence

MARCELLI Daniel, BRACONNIER Alain. Adolescence et psychopathologie. Paris : Masson, 2000, 566 p.
Présentation, analyse et comparaison des modèles de compréhension de l'adolescence. étude psychopathologique des conduites centrées sur l'agir, le corps, la mentalisation et la sexualité. étude des grands regroupements nosographiques dont l'objet essentiel est de montrer comment la crise ou le processus de l'adolescence colore l'expression symptomatique ou suscite des particularités structurelles. Pathologie situationnelle et facteurs de risque : analyse des relations entre l'adolescent et sa famille, des difficultés scolaires, des pathologies somatiques.

LE BRETON David. L’adolescence à risque, corps à corps avec le monde. Paris : éditions Autrement, 2002, 184 p.
Le risque comme mode de vie est devenu une donnée fondatrice pour les jeunes générations. Les sports de glisse lui ont offert un statut esthétique, culturel et même éthique, une manière d’être, en corps à corps avec le monde. Par ailleurs, les incivilités, la délinquance, les violences attisent l’inquiétude et aggravent le fossé d’incompréhension avec le monde adulte. Médecins, psychiatres, philosophes, sociologues, travailleurs sociaux, les auteurs se proposent de démêler les significations des conduites à risque et de comprendre comment et pourquoi elles permettent aux jeunes de se construire, malgré tout, sur le chemin de l’âge d’homme.


LE BRETON David. Passions du risque. Paris : Editions Métailié, 2000, 190 p.
Jouer un instant sa sécurité ou sa vie, au risque de la perdre : à défaut de limites et de repères que la société ne lui donne plus, l'individu, fort de sa marge croissante d'autonomie, cherche dans le monde des limites de fait : aventures, sauts à l’élastique, raids, trekking, rafting au bout du monde ou bien rapports sexuels non protégés avec des inconnus... L’auteur analyse ces figures inédites de l’ordalie, ce "jugement de Dieu", devenu la version moderne d'un rite personnel de passage.

LE GRAND C. La souffrance psychique des adolescents et des jeunes adultes. Rennes : école Nationale de la Santé Publique (ENSP), 2000, 118 p.
Cet ouvrage aborde les concepts de santé mentale, la souffrance psychique, les situations de crise et les troubles psychiques, il fait un état des lieux de la souffrance psychologique des jeunes, et donne des mesures de prévention. Enfin il fait un bilan des rôles actuels des différents professionnels.

FIZE Michel. Adolescence en crise ? Vers le droit à la reconnaissance sociale. Paris : éditions Hachette, 1998, 138 p.
Paradoxalement, on veut maintenir l’adolescent dans le ghetto dont il souhaiterait pourtant s'évader, parce que la véritable crise est bien plutôt celle des adultes qui, incapables depuis plus de vingt ans de trouver la bonne réponse aux transformations qui affectent l'individu pubère, freinent son accès aux responsabilités et ne lui permettent plus d'acquérir ce savoir social élémentaire qui permet l'exercice de la citoyenneté. Le temps de l'adolescence ne pourrait-il être, alors, le temps d'une reconsidération des conduites parentales où la famille devrait aider patiemment l'adolescent à effectuer cet indispensable passage en répondant à son manque d'assurance par une confiance accrue et en gérant le repli sur soi par des interventions ajustées, judicieuses et valorisantes ?

BRACONNIER Alain, CHILAND Colette, CHOQUET Marie. Idées de vie, idées de mort. la dépression en question chez l'adolescent. Paris : Masson, 2004, 151 p.
Les auteurs présentent le dualisme : idées de vie ou de mort que les adolescents peuvent selon les circonstances, les lieux et les personnes qu'ils rencontrent, manifester sous de multiples formes. Plusieurs chapitres abordent également les sentiments dépressifs, voire la dépression, qui peuvent en découler

GAREL Patricia (responsable de rédaction). Adolescents en danger de suicide. : PRISME, Vol. 5, n° 4, 1995, 358-542 p.
Cette revue aborde les facteurs de risque, les comportements suicidaires chez les moins de 20 ans. Elle donne des indications sur l’intervention face à la crise et les différents aspects thérapeutiques. Des articles sont également consacrés à l’aspect psychiatrique.

BRACONNIER Alain, MARCELLI Daniel. L’adolescence aux mille visages. Paris : Odile Jacob, 1998, 265 p.
Ce livre fournit des données épidémiologiques approfondies et propose une vision nouvelle de la dépression à l'adolescence et des relations entre l'adolescent et sa famille.

JEAMMET Philippe Adolescences. Repères pour les parents et les professionnels. Paris : Syros Fondation de France. La Découverte, 1997, 212 p.
Sont tracées les grandes lignes directrices de cette période de la vie : transformation, besoins, confrontations, générations, troubles, amours, communication, maladies, espaces...

Votre adolescent vous inquiète ?. Fondation de France, Collectif de l’UNAFAM, 2002, 52 p.
Cet ouvrage décrit les symptômes de l’adolescent qui va mal : ces mouvements émotionnels, son fonctionnement cérébral, psychique, ses mécanismes de défense, les différentes pathologies. Il aborde le vécu des parents, l’impact sur l’ensemble de la famille, la crise et les soins et corrige dix idées fausses.

HANNIER Thérèse, ACAR de LANGRE Elisabeth, BEAUBERNARD Christian, GERMANEAU Anne-Laure. Difficile adolescence : signes et symptômes de mal-être. Paris : éditions Phare Enfants-Parents. 2002, 178 p.
L’adolescence est parfois difficile à vivre, pour les adolescents comme pour leur entourage. Les uns et les autres sont souvent désemparés et souffrent de situations ou de maux qui pourraient être seulement passagers. Ce guide intéresse tous ceux qui veulent accompagner le mieux possible l’adolescent durant cette période délicate. Il est conçu pour aider à repérer les signes de mal-être, à intervenir et éviter le passage à des actes extrêmes.

Comment soigner votre adolescent ? Fondation de France, Collectif de l'UNAFAM, 2003, 72 p.
Cet ouvrage aborde l'adolescence et le vécu parental, la souffrance psychique et ses modes d'expression, la complémentarité des réponses, les soins psychiques. Il s’adresse également aux professionnels en soins psychiques, donne des repères à propos des références théoriques et les différentes modalités thérapeutiques.

EHRENBERG Alain. Le culte de la performance. Paris : Hachette littératures, 1991, 323 p.
L'auteur explore les mutations de sensibilité à l'œuvre dans les nouvelles mythologies (chef d'entreprise modèle de conduite, champion sportif symbole d'excellence sociale...). Il décrit comment se modifient les mœurs d'une société quand ces modèles politiques institués ne fournissent plus de solutions crédibles aux problèmes majeurs auxquels elle est confrontée et quand les utopies de la société idéale ont disparu.
JAMOULLE Pascale. La débrouille des familles : récits de vie traversées par les drogues et les conduites à risque. Bruxelles : De Boeck, 2003, 230 p.
L’auteur a mené une étude ethnographique auprès de familles de milieu populaire touchées par des conduites à risques (violence, micro-trafics, tentatives de suicide, addictions, ...). L’enquête a fait émerger leur parole et leur regard sur leur histoire. Les récits se croisent sur des désordres familiaux, socio-économiques, scolaires et judiciaires. Dans ces contextes, des familles se débrouillent, sortent de l’isolement, trouvent des ressources dans leur environnement et font preuve d’ingéniosité pour faire face à leur condition. Elles explorent les appuis qu’elles ont trouvés dans le réseau social et les dispositifs d’aide pour faire évoluer leurs contextes de vie et leurs « intrigues familiales ». A partir de leurs expériences, elles ont réfléchi à la prévention et aux modes d’intervention adaptés. 

LE BRETON David. Conduites à risque. Des jeux de mort au jeu de vivre. Paris : Presses Universitaires de France (PUF), 2002, 224 p.
La notion de conduites à risque est ici entendue comme un jeu symbolique avec la mort, l'enjeu n'est pas de mourir mais de vivre plus, pour retrouver une intensité d'être ou, pour les plus jeunes, une manière de "se mettre au monde", d'accéder à une signification de soi. Quelles sont les significations du risque dans nos sociétés ? Pourquoi les jeunes générations sont-elles fascinées par les exploits sportifs ?

VENISSE Jean-Luc, BAILLY Daniel, REYNAUD Michel. Conduites addictives, conduites à risques : quels liens, quelle prévention ? Paris : Masson, 2002, 277 p.
Cet ouvrage collectif se propose d’explorer et de débattre de certaines articulations entre conduites à risque et conduites addictives, avec la prévention primaire comme visée principale. Cet aspect préventif est tout à fait original car peu centré jusqu’à présent dans le champ scientifique, et a fortiori dans un dispositif médical historiquement très centré sur la dimension curative. Les auteurs envisagent également la question du risque et de la prévention successivement d’un point de vue sociologique, psychopathologique, clinique et enfin méthodologique et éthique.

POMMEREAU Xavier. Quand l’adolescent va mal, l’écouter, le comprendre, l’aimer. Paris : J’ai lu, 1997, 250 p.
« Tous les adolescents ne sombrent pas dans la fugue, la drogue, le suicide. Mais ils sont de plus en plus nombreux à s’abandonner au mal-être permanent ». Cet ouvrage s’adresse aux parents. Il fait le point sur l’adolescence et ses difficultés et apporte un éclairage précis. Il permet surtout d’analyser les réactions parentales aux états de crise et propose de nouveaux modèles de relation.
MICHEL Grégory. La prise de risque à l’adolescence : pratique sportive et usage de substances psycho-actives. Paris : Masson, 2001, 217 p.
Réflexion sur l’adolescence dans ses dimensions psychologiques et existentielles.

Suicide à l’école

Adolescence et santé. Constats et propositions pour agir auprès des jeunes scolarisés. Saint Denis : Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé (INPES), 2004, 114 p.
Cet ouvrage vise à aider les professionnels de l'Éducation Nationale à mettre en place des actions fondées sur les priorités de santé identifiées grâce à l'analyse des données issues de l'enquête " Baromètre santé 2000 ". Quatre thèmes sont abordés : le mal-être, la violence, la consommation de substances psychoactives et la sexualité. Chacun de ces thèmes est situé dans le cadre du processus de l'adolescence, puis décrit à l'aide d'un éclairage épidémiologique, complété d'exemples d'actions ou d'outils d'éducation pour la santé. Des références bibliographiques, ainsi que des coordonnées d'organismes ressources, sont fournies en fin d'ouvrage.

TANQUEREY Christine. Prévention du suicide : rôle du médecin de l’éducation Nationale pour l’accompagnement des adolescents en souffrance : étude dans un lycée du Nord. Rennes : école Nationale de la Santé Publique (ENSP), 1999, 72 p.
Cette étude s’intéresse à la prévention secondaire (éviter le premier passage à l’acte suicidaire) et tertiaire (éviter la récidive). L’objectif de ce mémoire est de rechercher des stratégies d’accompagnement des adolescents en mal-être. Les objectifs spécifiques seront, à travers une enquête de terrain, d’étudier les signes qui permettent de reconnaître qu’un adolescent est en souffrance psychologique ; et de repérer le rôle que peut tenir le médecin de l’éducation Nationale dans la reconnaissance et l’accompagnement de ces jeunes.

MARGUET Dominique. Contribution du médecin de l’éducation Nationale dans la prévention du suicide. Enquête au sein d’un lycée d’enseignement général. Rennes : école Nationale de la Santé Publique (ENSP), 1999, 54 p.
Cette étude nous donne en première partie des données générales sur le suicide, présente l’enquête réalisée dans l’établissement scolaire et enfin donne des propositions de prévention.
LALLEMAND Dominique. Les conduites suicidaires des adolescents, des repères pour la prévention à l'école. Paris : Ministère de l’éducation Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Direction des lycées et collèges, 1997, 47 p.
Ce document recense de nombreuses contributions émanant notamment de psychiatres et de sociologues mais aussi d’intervenants appartenant au système éducatif. Il aborde les conduites suicidaires des adolescents, leur prévention et donne quelques pistes et initiatives d'acteurs.

PARENT Ghyslain, RHEAUME Denis. La prévention du suicide à l'école. Sainte Foy : Presses de l'Université du Québec, 2004, 211 p.
Cet ouvrage qui comprend plusieurs textes décrivant le rôle des enseignants, des directions d'école et de l'école dans son ensemble, permettra aux acteurs du monde scolaire et à leurs partenaires du monde de la santé de constater à quel point les interventions individuelles, les mesures organisationnelles et le partenariat sont indispensables en prévention du suicide chez les jeunes.

Suicide et personnes âgées

ARBUZ Georges, BILLON Rémy, GONTHIER Régis, FELDMAN Eliane. Le grand âge : chance ou fatalité? Ce qu'il faut savoir pour prévenir les maux du grand âge et bien utiliser le système de santé. Paris : Seli Arslan, 2003, 320 p.
La première partie de cet ouvrage donne un aperçu du savoir commun concernant les personnes âgées. Dans une deuxième partie sont présentées les conséquences pouvant résulter d'une connaissance insuffisante des risques du grand âge. Trois d'entre elles ont semblé particulièrement importantes : l'hospitalisation en urgence des sujets âgés, les difficiles parcours de fin de vie et le fait de vivre une fin de vie que l'on n'a pas souhaitée. La troisième partie rassemble les données démographiques concernant l'allongement de l'espérance de vie et ses conséquences sur le plan de la santé, et fait le point sur les recherches contemporaines sur le vieillissement. Enfin dans une quatrième partie, les points suivants sont abordés : utilité au moment du départ à la retraite, réflexion sur le type d'existence qu'on aimerait se donner : choix d'un lieu de résidence prenant en compte à la fois ses préférences en matière de mode de vie et les risques du vieillissement ; les démarches à encourager pour préserver le plus longtemps possible son état de santé et son autonomie ; la manière d'utiliser correctement les ressources médicales et hospitalières au grand âge. (résumé d'auteur)
BELMIN J., CHASSAGNE Ph., GONTHIER Régis, (et al.). Gérontologie. Paris : Masson, 2003, 642 p.
Avec un vieillissement de la population et une espérance de vie qui va toujours croissante, le praticien est, en fait, de plus en plus confronté à ce patient particulier qu'est la personne âgée, sujet au coeur de cette discipline. L'âge entraîne en effet de nombreux changements qui concernent entre autres les systèmes de régulation, le fonctionnement psychologique, les constantes biologiques usuelles, l'expression même des maladies et la pharmacologie des médicaments différente que tout praticien doit connaître afin de suivre au mieux ce type de malades. Réalisé par un collectif d'auteurs, cet ouvrage aborde tous les aspects (cliniques, pathologiques, thérapeutiques, psychologiques et sociaux) du suivi médical de la personne âgée et permet ainsi au praticien d'évaluer l'évolution tant physique que psychique de ses patients ainsi que leur degré de dépendance. (Résumé d’auteur)

LOO Henri, GALLARDA Thierry. Troubles dépressifs et personnes âgées. Montrouge : John Libbey Eurotext, 2000, 162 p.
La solitude, l'isolement social, les conséquences de la mise à la retraite, la perte des proches sont autant de facteurs qui peuvent favoriser l'installation d'un état dépressif. Pour autant, la dépression du sujet âgé est souvent méconnue ou mal identifiée, car il est difficile de distinguer ce qui ressort de la dépression ou d'un processus logique de vieillissement. L'objectif de cet ouvrage est précisément d'aider le praticien à reconnaître les signes d'un état dépressif chez une personne âgée qui consulte en médecine générale et de lui donner des indications précises sur les moyens stratégiques et thérapeutiques d'y remédier. Très sérieusement documenté, l'ouvrage propose la reproduction des différents tests utilisés en pratique, qui sont une véritable aide au diagnostic, permettant au médecin d'évaluer la nature et la profondeur de l'état dépressif chez un patient.

Suicide en prison

ZIENTARA-LOGEAY Sandrine. Rapport sur la prévention du suicide en milieu pénitentiaire. Paris : La Documentation Française, 106 p.
Ce rapport fournit dans un premier temps les préalables à la mise en œuvre d'une politique de prévention puis les différentes phases de la prévention et de "l'après suicide" : la prise en charge du suicide et de la tentative de suicide. Il met également à disposition un guide d'analyse de situation.

Circulaire DGS/SD6C n°2002-258 du 6 avril 2002 relative à la prévention des suicides dans les établissements pénitentiaires. Paris : Ministère de l’Emploi et de la Solidarité, 2002
PRUDHOMME Johanne, VERGER Pierre, ROTILY Michel. Fresnes. Mortalité des sortants, étude rétrospective de la mortalité des sortants de la maison d'arrêt de Fresnes ; Second volet de l'évaluation des unités pour sortants (UPS). Paris : Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT), 2003, 57 p.
Peu d’études ont été publiées sur les problèmes sociaux et médicaux rencontrés à la sortie de prison et encore moins concernant l’évaluation de programmes de préparation à la sortie. Ce rapport, fruit d’un travail effectué en 2001, constitue donc une première en France. Organisée dans le cadre de l’évaluation des programmes de préparation à la sortie intitulée «Unités pour sortants», l’étude devait estimer le taux de mortalité survenue dans l’année suivant la sortie de prison. Cet indicateur, avec le taux de récidives, apparaît comme le plus caractéristique du niveau d’autonomie sanitaire et sociale des ex-détenus.

Propositions d’actions

CALMAT Alain, ZUCKER Elisabeth. La prévention du suicide chez les jeunes de 15 à 24 ans. Institut de l’Enfance et de la Famille, 1991, 55 p.
Ce rapport de mission permet de mesurer le suicide (les difficultés d’enregistrement des morts violentes, une tradition épidémiologique ancienne, l’approche actuelle), d’aborder les jeunes et le suicide (les représentations de la mort, prise de risque et conduites suicidaires, suicides et tentatives de suicide, ...) et de proposer des mesures envisageables, des perspectives et des propositions.

Valorisation du bien être et de l'estime de soi chez les jeunes. Document de synthèse Comité Régional d'Education pour la Santé de Haute-Normandie (CRES), 2002
Ce dossier rend compte de l'action menée pour la seconde fois par le CRES dans le cadre du programme régional d'Education pour la Santé de Haute-Normandie. Il présente le contexte de mise en place de l'action, les concepts et valeurs qui la sous tendent son déroulement et l'évaluation qui en a été faite

STROBEL Pierre. émergence de nouveaux domaines de prévention : suicide, maltraitance, accidents domestiques. Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques. Mission Recherche (MiRe), 2002, 57 p.
Compte rendu de séminaire visant au lancement d’un programme de recherche sur les questions de prévention. Il aide à construire une phase préalable d’échanges, de débats approfondis et réguliers, entre spécialistes, chercheurs, professionnels, administratifs de différents domaines de prévention. Il aborde une question lancinante et encore aujourd’hui en suspens, qui est de savoir si au-delà du terme générique de prévention, il y a un point commun entre les différents domaines et techniques de prévention, les différentes analyses de chercheurs sur la prévention, et ses rapports avec le soin et la répression.

JANVRIN Marie-Pierre, BAUDIER François. Prévention des traumatismes et des accidents - Approche des pays francophones (Séminaire 16-18 octobre 1995). Vanves : Comité Français d’éducation pour la Santé (CFES), 1996, 231 p.
Les exemples d’expériences et de réflexion présentés dans ce document concernent plusieurs populations, enfants, adolescents, personnes âgées, mais aussi différents types de traumatismes, accidents domestiques, violences, suicides. A la lumière de toutes ces actions entreprises, les différents concepts sous-jacents sont analysés en fonction de leur efficacité et de leur adaptation aux réalités de chaque situation.

Santé des enfants et des adolescents : propositions pour la préserver. Paris : Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM), 2003
Obésité, anxiété, dépression, prise de risque avec l'alcool, ces troubles qui affectent de plus en plus d'enfants et d'adolescents, sont particulièrement liés aux évolutions de notre environnement et de nos modes de vie. Prévenir, éduquer représentent un enjeu majeur en santé publique, mais les actions entreprises seront sans effet si elles ne s'inscrivent pas dans un cadre cohérent qui mobilise tous les secteurs de notre société. Le groupe de travail rassemblé sous l'égide de l'INSERM, a recherché cette cohérence à travers 17 propositions d'actions qui s'adressent à tous les adultes - parents, enseignants, éducateurs, médecins....

OLIVO Catherine, LOISEL Sophie, BONHOMME Juliette, (et al.). Pour réfléchir sur les formes d'écoute. Comité Régional d'éducation pour la Santé du Languedoc-Roussillon (CRES), 2003, 35 p.
Ce document vise à apporter des éclairages, des questionnements pour chaque professionnel ou bénévole confronté à une situation d'accueil, de prise en charge, d'accompagnement. Qu'est ce que l'écoute, qui écoute, que écoute t-on, comment développer sa pratique d'écoute?...

FALARDEAU Marlène. Huit clés pour la prévention du suicide chez les jeunes. Sainte Foy : Presses de l'Université du Québec, 2002, 184 p.
L'auteur a étudié le concept de soi de jeunes québécois qui avaient tenté de se suicider. De ces résultats, il en ressort huit clés pour l'action auprès de jeunes personnes suicidaires : la gestion des émotions, la perception du soi, la relation au corps, la vision et la résolution des problèmes, les relations interpersonnelles, le rapport à la société et la perception de celle ci, la relation aux objets et enfin la dimension spirituelle. De nombreux témoignages illustrent ces perspectives théoriques.
Prévention primaire du suicide des jeunes : recommandations pour les actions régionales et locales. Vanves : Comité Français d’éducation pour la Santé (CFES), 2001, 122 p.
Ce guide est le résultat d’un groupe de travail réunissant des professionnels menant au niveau local des actions de prévention du suicide. Il a pour objectif de favoriser l’initiative d’actions de prévention du suicide auprès des jeunes, en proposant des conseils quant à la définition des méthodes, démarches et outils à promouvoir dans ce domaine.

CHAGNON François, MISHARA Brian L. Dir./évaluation de programmes en prévention du suicide.. Paris : RDK, 2004, 220 p.
Les auteurs ont voulu montrer que le suicide est différent des autres problèmes, et comme il est important d’être conscient de cette spécificité lors de l’évaluation des programmes en suicidologie. Ils présentent de manière détaillée les enjeux éthiques et l’évaluation en prévention du suicide et décrivent les avantages, défis et limites de plusieurs approches.

LEMERY Bernadette, TREHONY Alain, CASTEL, TALLET Antoinette (et al.) évaluation de 8 actions de prévention du suicide. Paris : Fédération Nationale des Observatoires Régionaux de la Santé (FNORS), 2000, 54 p.
Ce document présente le bilan des travaux concernant huit démarches d’évaluation d’actions, menées dans le cadre de programmes régionaux de santé sur la prévention du suicide. Les régions concernées sont celles de Bourgogne, Bretagne, Champagne-Ardennes, Franche Comté, Basse Normandie, Pays de la Loire, Poitou Charente et Rhône Alpes.

Comment agir en prévention des suicides et en promotion de la santé mentale : quelles stratégies, quelle efficacité? Comité Régional d'Education pour la Santé du Languedoc-Roussillon (CRES)







2. Passage à l’acte


SEVERAC DE Hélène. Lutte contre le suicide et les tentatives de suicide, approche institutionnelle à partir de la prise en charge sanitaire au centre hospitalier régional d’Orléans. Rennes : école Nationale de la Santé Publique (ENSP), 2002, 110 p.
Ce mémoire traite du suicide en tant que problème de santé en évolution avec tous les enjeux que cela comporte (enjeux sanitaires, sociaux, institutionnels, juridiques). Il étudie les types de structures de prise en charge et l’application des recommandations de l’ANAES.

LE HEUZEY Marie-France. Suicide de l’adolescent. Paris : Masson, 2001, 120 p.
Ce guide indique la conduite à tenir face à une tentative de suicide, détaille les facteurs de risque qui doivent toujours être présents à l’esprit du praticien même lors d’une consultation de routine, récapitule les différentes formes de troubles du comportement rencontrées (dépression, trouble des conduites, boulimie, anorexie...) et décrit les moyens thérapeutiques, médicamenteux ou psychologiques des pathologies suicidaires de l’adolescent. Emmaillé de nombreux cas cliniques, il dresse un tour d’horizon des différentes formes du suicide de l’adolescent et des moyens de prévention actuels.

SEGUIN M. TERRA J.L.. Formation à l’intervention de crise suicidaire : manuel du formateur. Stratégie nationale d’action face au suicide. Paris : Direction Générale de la Santé (DGS), 2001
Ce manuel est issu d’une formation, il permet de mieux appréhender l’environnement de la personne en crise suicidaire, ses appels et ses souffrances. Il aborde les idées reçues, l’épidémiologie, la crise et son intervention, une évaluation du potentiel suicidaire, la prévention du suicide à l’hôpital suivant différents publics, des mises en situation. Il donne un guide d’évaluation de l’urgence suicidaire et une échelle d’évaluation de la crise. Un pré-test, post-test et questionnaire de satisfaction et des critères de dépression et troubles de la personnalité sont proposés.

DORAIS Michel. Mort ou « Fif », la face cachée du suicide chez les garçons. Montréal : VLB éditeur, 2001, 124 p.
Cette étude aborde un double tabou : celui de l’homosexualité et celui du suicide chez les adolescents ou jeunes adultes. En dépit de statistiques assez concluantes publiées ces dernières années, il y a encore réticence à reconnaître les liens possibles entre la stigmatisation sociale de l’homosexualité et le nombre élevé de tentatives de suicide chez les garçons homosexuels ou identifiés comme tels. C’est pourquoi le but de cette étude est de comprendre comment les conditions de vie réservées à ces jeunes peuvent amener certains d’entre eux à tenter de mettre fin à leur existence.
POMMEREAU Xavier. L'adolescent suicidaire. Paris : Editions Dunod, 1996, 238 p.
Cet ouvrage destiné aux intervenants sociaux, soignants, enseignants confrontés à des adolescents qui souffrent au point de mettre leur vie en jeu. Ecrit par un clinicien, il permet de mieux comprendre qui sont les jeunes suicidaires, de dégager des pistes de réflexions et d'ouvrir la voie à des issues possibles autres que le passage à l'acte.

PEQUIGNOT Françoise. Tentatives de suicide à l'adolescence : souffrance singulière et mal-être social. Paris : Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM), 2003, 23 p.
Les auteurs mettent l'accent sur les histoires singulières des adolescents qui se suicident ou tentent de le faire et également sur le mal être social.

PEDINIELLI Jean-Louis, ROUAN Georges, BERTAGNE Pascale. Psychopathologie des addictions. Paris : Presses Universitaires de France (PUF), 1997, 126 p.
Les addictions sont des troubles qui se caractérisent par la répétition d'actes pouvant provoquer du plaisir, mais marqués par la dépendance à un objet ou une situation et consommés avec «avidité». S'y retrouvent les toxicomanies, l'alcoolisme, la boulimie, le jeu pathologique, les tentatives de suicide répétées... Les auteurs présentent la définition des addictions, les modèles explicatifs et les théories psychopathologiques.

SOREL Pierre, VEDRINE Jacques, WEBER Didier. Le geste ultime, essai sur l'énigme du suicide. Lyon : Presses Universitaires de Lyon (PUL), 2003, 143 p.
Cet essai est destiné à permettre une meilleure compréhension du suicide dans son énigme. Le cheminement suivi intrigue et fait se répondre des références littéraires largement reconnues avec des données cliniques issues de longues années de soins aux suicidants. Avec l’appui de la psychanalyse, les auteurs contribuent à l’élaboration d’une clinique de la parole et de l’échange plus que d’une clinique du regard, l’essentiel étant de parvenir à travailler sur l’intersubjectivité et non sur des idées ou des préjugés.

VERDIER Eric, FIRDION Jean-Marie. Homosexualités et suicide, études, témoignages et analyse. Les jeunes face à l'homophobie. Montblanc : H&O éditions, 2003, 230 p.
Les auteurs donnent les statistiques et les études se rapportant au suicide chez les jeunes, en particulier les jeunes homosexuels, puis des témoignages. Enfin ils tentent de répondre à une question : pourquoi l'homophobie ?
LEMPERIERE Thérèse. Dépression et suicide. Paris : Masson, Laboratoires Smithkline Beecham : Programme de Recherche et d'Information sur la Dépression (PRID), 238 p.
Cet ouvrage permet de faire le point sur les relations entre morbidité dépressive et suicide, sur la psychopathologie des déprimés suicidaires et d'envisager une perspective de prévention du suicide

HAUT COMITE DE LA SANTE PUBLIQUE (Paris). Violences et santé. Rennes : école Nationale de la Santé Publique (ENSP), 05/04, 160 p.
Le Haut Comité de la santé publique a remis au ministre de la Santé et de la Protection sociale un rapport sur le thème violences et santé, articulé autour de plusieurs thèmes :
Les violences familiales : en France chaque année une femme sur dix âgée de plus de vingt ans est victime de violences, les violences et comportements à risque des adolescents : les accidents sont à l’origine de 40% des décès des jeunes et les suicides en sont la deuxième cause, les violences routières : le plan gouvernemental a eu des effets positifs, cependant le tribut payé chaque année à la route se compte toujours en milliers de morts, de blessés et de handicapés, les violences envers les personnes âgées : elles sont le plus souvent occultées lorsqu’elles interviennent en milieu familial, mais de mieux en mieux repérées en établissements.

MARCELLI Daniel, BERTHAUT Elise. Dépression et tentatives de suicide à l'adolescence. Paris : Masson, 2001, 264 p.
Les liens évidents entre dépression et tentatives de suicide (TS) à tous les âges de la vie mais aussi à l'adolescence ont imposé par souci de cohérence d'aborder conjointement ces deux problèmes. Le lecteur trouvera clairement exposé : – l'abord théorique, clinique et psychopathologique de la dépression et des TS, incluant les profondes évolutions de ces dernières années ; – deux parties : La dépression, Les tentatives de suicide. Pour chacune de ces deux parties, il s'agit d'abord d'identifier, il convient ensuite d'évaluer, il est enfin souhaitable de comprendre la problématique de chaque patient, enjeu essentiel du soin d'une part, de l'éthique du thérapeute d'autre part ; – une troisième partie, Soigner, propose de définir une stratégie concertée de soin. Si soigner implique une bonne connaissance des diverses modalités de traitement, de leurs intérêts et limites, c'est aussi accompagner, contenir, apaiser le patient et, surtout à l'adolescence, lui restituer un rôle actif dans cette démarche.
 SCHASSEUR Barbara. La boulimie un suicide qui ne dit pas son nom. Bruxelles : De Boeck, 2004, 204 p.
Cet ouvrage tente une parole vraie sur l'enfermement de la boulimie et de la dépendance. Il cherche à baliser un chemin pour que patients et thérapeutes puissent mieux comprendre les écueils qui font échouer tant de thérapies.
À partir du travail clinique, il présente la boulimie comme une drogue et fait de la dépendance en général une structure défensive et non pas un problème de carence. Guérir vraiment de la dépendance, guérir de cette structure armée pour compenser l'impact fonctionnel de fractures psychiques profondes est présenté ici comme une aventure douloureuse mais extraordinaire. Ce récit tente de dépasser un peu le débat d'une reconstruction adaptative du moi pour explorer les couches plus profondes de déstructuration, là où seule l'émergence spontanée de la vie peut venir réparer l'être.

BATT Agnès, BELLIVIER Frank, DELATTE Benoît. Suicide : autopsie psychologique, outil de recherche en prévention. Paris : Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM), 204, 199 p.
Dans le cadre de leurs programmes de prévention, certains pays comme la Finlande ou le Canada ont intégré la méthode d'autopsie psychologique afin de mettre en lumière des facteurs de risque susceptibles de conduire à l'acte suicidaire. La technique se fonde principalement sur le recueil minutieux d'informations dans l'entourage du défunt à l'occasion d'entretiens , l'objectif de l'autopsie psychologique étant de comprendre les circonstances et l'état d'esprit de la victime au moment de son acte afin d'obtenir des données généralisables, dans une optique de prévention. En France, la mise en œuvre de cette méthode est à l'heure actuelle très informelle et se restreint à de rares tentatives à l'échelle locale. Bien que de nombreux auteurs s'accordent à dire qu'il est impossible d'établir un portrait type du sujet suicidaire, différents facteurs de risque ont été identifiés au fil du temps, notamment par le biais de l'autopsie psychologique.

BOURGOIN Nicolas. Le suicide en prison. Paris : L'Harmattan, 1994, 271 p.
Après une approche critique des théories sociologiques sur le suicide, l’auteur se sert des concepts et des formes de raisonnement de l’économie pour rendre compte du suicide en prison. L’enjeu de la recherche a été de pouvoir caractériser les situations dans lesquelles le suicide pouvait paraître, aux yeux de celui qui le commet, comme un choix avantageux ; dans le cadre de la prison, le suicide permet au détenu de réaffirmer sa liberté. Une analyse thématique des lettres de suicidés a permis d’accéder au propre point de vue du détenu et au sens de ses motivations.



3. Prise en charge des suicidants et de leur entourage


SOUBRIER Jean-Pierre, DEBOUT Michel, BERTOLOTE J.M. (et al.).Guide de l’entretien avec un patient suicidaire. Paris : Lumdbeck, 2000, 55 p.
Ce guide a pour objectif de donner quelques informations et recettes utiles au cours d'un entretien avec un patient éventuellement à risque. Il fait partie des programmes DepRelief développés par les laboratoires Lundbeck depuis 1994.

MAZET Philippe, BENOIT Michel, ARCHAMBEAUD Marie-Pierre (et al.). Prise en charge hospitalière des adolescents après une tentative de suicide. Paris : Agence Nationale d’évaluation et d’Accréditation en Santé (ANAES), 1998, 44 p.
Dans le cadre de sa mission d’élaboration de Recommandations Professionnelles, l’ANAES a répondu à une demande du secrétariat d’état à la Santé en élaborant des recommandations concernant « la prise en charge hospitalière des adolescents après une tentative de suicide », selon la méthode des Recommandations pour la Pratique Clinique. Ce rapport vise donc à aider le praticien et le patient à rechercher les soins les plus appropriés.

CROOK Marion. Suicides : trente adolescents parlent de leurs tentatives. Canada : Sciences et culture, 1996, 237 p.
Ces témoignages d'adolescents et d'adolescentes aident à comprendre un peu plus les comportements désespérés que les jeunes adoptent lorsqu'ils font face à des situations qui leur semblent sans issue.

ANONYME. Paroles de suicidaires, cette vie passée à la sauver. Lyon : Chronique sociale, 1985, 132 p.
Les auteurs se sont rencontrés dans un centre d'accueil ouvert à ceux qui veulent mourir. Ils ont constitué un groupe de travail. De leur réflexion est née l'idée que les mécanismes sociaux attribuent à certains un rôle de bouc émissaire en leur inculquant un comportement suicidaire qui les contraindrait à se tuer lorsque l'étau se resserre. Le prétendu suicide serait donc un assassinat de ceux qu'on peut appeler des objecteurs de culture.

DAVTIAN Hélène Les frères et sœurs de malades psychiques : résultats de l'enquête et réflexions. Collectif de l'UNAFAM, 2003, 38 p.
L'UNAFAM (L'Union Nationale des Amis et Familles de Malades psychiques) est très sensibilisée au questionnement des frères et sœurs. D'abord, parce que la fratrie se situe au cœur de la famille. Ensuite, parce qu'effectivement, l'enquête le montre bien, les frères et sœurs sont en première ligne dans l'accompagnement relationnel des personnes malades. Enfin, parce que les parents ne sont pas éternels



LEVY Isabelle. Soins et croyances. Guide pratique des rites, cultures et religions à l'usage des personnels de santé et des acteurs sociaux. Issy les Moulineaux : Estem, 2000, 222 p.
De la naissance au trépas, il est du devoir des personnels de santé et des acteurs sociaux, de ne pas escamoter les moments essentiels de la vie en respectant les patients, leurs convictions et leur famille. Ce guide s'adresse aux croyants, aux athées ou aux agnostiques. Il a pour but une meilleure compréhension des traditions rituelles des religions et des cultures, pour l'amélioration des soins, de l'accueil et de l'accompagnement.

Comment soigner votre adolescent ?. Fondation de France, Collectif de l’UNAFAM, 2003, 72 p.
L’adolescence et le vécu parental, la souffrance psychique et ses modes d’expression, complémentarité des réponses, les soins psychiques : quel objectif ?, les professionnels des soins psychiques, quelques repères à propos des références théoriques, les différentes modalités thérapeutiques.

KOCHMAN Frédéric, MEYNARD Jean-Albert. Les troubles bipolaires. Livret à l'usage des patients et de leur famille. Paris : Sanofi-Synthelabo, 2003, 79 p.
Les troubles bipolaires ne sont pas toujours détectés chez l'enfant ou l'adulte et peuvent avoir de graves conséquences sur le patient et son entourage. Ce livret permet de mieux cibler la maladie et la prise en charge du patient et de favoriser la réadaptation sociale du patient en informant au mieux son entourage.

KOCHMAN Frédéric, MEYNARD Jean-Albert. Les troubles bipolaires. Livret réservé au médecin. Paris : Sanofi-Synthelabo, 2003, 79 p.
Ce livret permet au médecin de mieux cibler la maladie et la prise en charge du patient.

LESAGE Laurent. Le suicide : l'étendue du fléau, le suicide des jeunes, explications et prévention, la position de l'église. Paris : Bayard, 1995, 127 p.
« Que faire devant une tentative de suicide ? Que dire et que penser ? Dans quelle mesure la personne est-elle responsable ? Peut-on aider et comment, quelqu'un qui a cherché à mettre fin à ses jours ? ». L'auteur propose une analyse et relève les raisons d'espérer. Il rapporte les témoignages de nombreuses personnes confrontées à cette question : psychiatres, mères de famille, moralistes. Il donne enfin la position de l'église, plus nuancée qu'on ne le croit en général.
CHOQUET Marie, GRANBOULAN Virginie. Les jeunes suicidants à l’hôpital. Paris : EDK, 2004, 206 p.
Si les facteurs de risque de tentative de suicide sont maintenant mieux connus, le mode de prise en charge hospitalière et le devenir des suicidants hospitalisés restent très peu explorés. Face à ce constat, la Fondation de France a pris l’initiative, en 1997, de lancer l’enquête
« Jeunes Suicidants à l’Hôpital ». L'enquête a été organisée, entre 1997 et 1999, dans neuf centres hospitaliers, auprès de 582 jeunes, hospitalisés après une tentative de suicide, et de leur famille. Elle visait à explorer les questions suivantes : Qui sont ces jeunes suicidants hospitalisés ? Quelles sont leurs caractéristiques sociales, familiales et psychologiques ? Comment vivent-ils au quotidien ? Comment sont-ils pris en charge à l’hôpital pour leur tentative de suicide ? Que pensent les jeunes et leurs parents de cette prise en charge ? Que sont devenus ces jeunes un an plus tard ? Quelles différences y a-t-il selon le sexe et l'âge ?
CASTRO Dana. La mort pour de faux et la mort pour de vrai. Paris : Albin Michel, 2000, 203 p.
Réelle ou imaginaire, la confrontation avec la mort est, chez l'enfant, source d'un vif questionnement. Les adultes, mal à l'aise quand ils n'en font pas un sujet tabou, n'osent pas en parler avec lui. Pourtant l'enfant est sans cesse confronté à la mort, que ce soit dans les médias, les contes, les jeux, quand ce n'est pas dans sa vie personnelle. Dana Castro, psychologue clinicienne, aborde les questions que les parents peuvent se poser

HANUS Michel. Le deuil après suicide. Paris : Maloine, 2004, 411 p.
Les personnes touchées par le suicide d'un proche et les professionnels concernés cherchent à mieux connaître les particularités de ces deuils. Mais pour leur répondre, un retour sur quelques aspects déterminants des suicides et un rappel des risques, en particulier suicidaires, provoqués par le deuil sont nécessaires. Accompagner les personnes en deuil après un suicide est, au plan des individus, un simple geste d'humanité et, au plan de la société, une démarche de prévention. Une attention particulière a été apportée aux enfants; à ceux qui sont en deuil, à ceux qui se suicident et à ceux qui sont en deuil après suicide. Cet ouvrage conçu à partir de la pratique de plusieurs centaines de familles touchées par le suicide repose essentiellement sur le rappel des publications internationales, surtout anglo-saxonnes.














4. Santé mentale


Psychologie

OLIVIER Christiane. Les fils d'Oreste ou la question du père. Paris : Flammarion, 1994, 106 p.
Combien d'Oreste, combien d'Electre pleurent après un père qu'ils ont perdu au bénéfice de la mère ? Christiane Olivier tire la sonnette d'alarme : les "nouveaux pères " sont un mythe. La réalité n'est pas ce que nous montrent les publicitaires pour couches-culottes : si quelques hommes se sentent concernés par la paternité, la plupart des femmes gardent sur l'enfant un pouvoir incontesté et qui se vérifie chaque jour en cas de séparation. Rien, dans notre histoire ni dans notre culture, ne préparait le père à assurer son rôle "paternant ". Aujourd'hui, malgré des rapports familiaux démocratisés, il n'a que rarement le temps de cultiver l'intimité avec son enfant, laissant à la femme le soin d'organiser sa garde, son éducation et la reconnaissance d'un père qui n'est pas là. Pourtant tout enfant mérite un père et l'homme n'a pas à être l'éternel absent de la cellule familiale.

SAINT MARS (de) Dominique, BLOCH Serge. Max veut se faire des amis. Paris : Calligram, 1996, 45 p.
Max part en vacances. Il est tout seul et n'a pas d'amis. Mais petit à petit il commence à s'en faire.

ANDRE Christophe, LEGERON Patrick. La peur des autres, trac, timidité et phobie sociale. Paris : Odile Jacob, 2000, 332 p .
Les auteurs expliquent toutes les formes que peut revêtir l'anxiété sociale, ainsi que ses mécanismes psychologiques et comportementaux. Ils aident à faire la différence entre ce qui est normal et ce qui l'est moins et proposent des solutions concrètes pour surmonter les appréhensions dans les relations sociales.

OLIEVENSTEIN Claude. Le non-dit des émotions. Paris : Odile Jacob, 2000, 211 p .
Entre secret et sous entendu, le non dit est par nature insaisissable, indéfinissable. Convention tacite, système de défense, mais aussi espace de liberté et dialogue intérieur, il est le réponse que chacun d'entre nous apporte aux mille situations de l'existence, l'expression de l'émotion dans ce qu'elle a de plus immédiat, bref la vie même

PERETTI-WATEL Patrick. Sociologie du risque. Paris : Armand Collin, 2000, 286 p.
Initialement confiné à l'assurance, le risque est devenu social, économique, technologique, et bien sûr, politique.
Après une présentation de la genèse conceptuelle et historique du risque, l'auteur s'intéresse aux ruptures, continuité et nouveaux enjeux de ce phénomène depuis le début des années 80. L'ouvrage, qui retrace l'émergence de la notion de risque, s'interroge sur la construction contemporaine du risque.




Comment vivre avec un malade psychique : le quotidien avec un adulte psychotique. Paris : Collectif de l'UNAFAM, 2001, 223 p.
Cette information s'adresse aux familles. Pondérée, claire et remarquablement adaptée dans sa forme aux questions qui se posent, elle aidera l'entourage des personnes atteintes de troubles psychiques à dédramatiser les situations, à lutter contre l'angoisse de l'inconnu. Elle constitue un guide précieux vers une route plus clémente.

CABAL Christian Rapport sur l'impact éventuel de la consommation des drogues sur la santé mentale de leurs consommateurs. Paris : Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, 2002, 207 p.
Ce rapport explique dans une première partie l'action des principales drogues sur le cerveau, puis en deuxième partie la nécessité d'une démarche scientifique.

Epidémiologie et santé mentale. KOVESS Viviane. Paris : Flammarion, Médecine-Sciences, 1996, 162 p.
Un guide pratique de l'épidémiologie psychiatrique qui reprend l'historique de cette épidémiologie puis expose les résultats d'enquêtes plus récentes.

Psychothérapie. Trois approches évaluées. CANCEIL Olivier, COTTRAUX Jean, FALISSARD Bruno, (et al.). Paris : Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM), Expertise collective , 2004, 553 p.
L'Inserm a réuni un groupe d'experts (psychiatres, psychologues, épidémiologistes et biostatisticiens) qui ont pris en considération trois approches psychothérapiques : l'approche psycho dynamique (psychanalytique), l'approche cognitivo-comportementale et l'approche familiale et de couple. Les troubles pris en compte dans cette expertise sont chez l'adulte : les troubles anxieux, les troubles de l'humeur, les schizophrénies, les troubles des comportements alimentaires, les troubles de la personnalité et l'alcoolo dépendance et chez l'enfant et l'adolescent : l'autisme, l'hyperactivité, les troubles des conduites, les troubles des comportements alimentaires, les troubles de l'humeur, et les troubles anxieux.
Les conduites de dépendance. Dimensions psychopathologiques communes. CORCOS Maurice, FLAMENT Martine, JEAMMET Philippe. Paris : Masson, 2003, 440 p.
Cette étude multicentrique touche 13 centres, 600 patients et 600 témoins. Les facteurs psychopathologiques ont été appréhendés à deux niveaux différents et complémentaires : la personnalité dans son ensemble, en d'autres termes existe-t-il des dimensions communes sous-jacentes aux conduites addictives, et la place occupée par la conduite de dépendance dans l'équilibre et le fonctionnement psychique du sujet. Les résultats de l'étude apportent également des informations cliniques spécifiques sur la corrélation entre troubles addictifs et suicide d'une part et consommation de psychotropes d'autre part. Enfin, le traitement des conduites addictives est analysé.

Dépressions

LEMPERIERE Thérèse. La dépression avant 20 ans. Programme de Recherche et d'Information sur la Dépression (PRID). Paris : Masson, 1998, 194 p.
Cet ouvrage fait le point des données dont on dispose actuellement sur la dépression de l'enfant et de l'adolescent.

LEMPERIERE Thérèse. Les dépressions réactionnelles. Programme de Recherche et d'Information sur la Dépression (PRID). Paris : Masson, 1999, 159 p.
Après un important exposé sur l'histoire des concepts, l'ouvrage aborde les aspects cliniques de la dépression, avec la notion de réaction, d'événements de vie et de troubles de la personnalité. Dans un second temps sont abordées les données biologiques puis les aspects thérapeutiques-psychothérapies (prise en charge cognitive et comportementale, abord psycho dynamique) et traitement chimiothérapique.

LEMPERIERE Thérèse. Aspects évolutifs de la dépression. Programme de Recherche et d'Information sur la Dépression (PRID). Paris : Masson, 1999, 160 p.
Cet ouvrage permet de faire le point sur les différents aspects que recouvre la notion d'évolution à moyen et long terme de la maladie dépressive. Il sera utile pour les praticiens amenés à suivre au long cours des patients déprimés, dans leur démarche diagnostique et leurs stratégies thérapeutiques.

Antidépresseurs la grande intoxication, ce que 5 millions de patients ne savent pas encore. HUGNET Guy. Paris : Le Cherche midi, 2004, 213 p.
L'auteur dénonce les effets négatifs des antidépresseurs en s'appuyant sur des témoignages de patients et des opinions
Pr. LASFARGUES, Dr. CHARLANES, Dr. LEVERY G. (et al.). Santé mentale et travail dans la grande distribution en région Centre. Tours : Institut de Médecine du Travail du Val de Loire, 2003, 93 p.
L'objectif de l'étude était d'évaluer les liens entre les contraintes de travail engendrées par les modes organisationnels actuels de la grande distribution et la santé mentale des salariés de ce secteur d'activité professionnelle. 1001 questionnaires ont été exploités représentant des salariés de 86 établissements de la grande distribution en région Centre répartis dans 18 enseignes. Cette étude met en évidence les difficultés et les contraintes de travail que subissent les salariés. Elle permet de mieux cerner leur parcours. C'est une piste de réflexion en matière de prévention

MEUNIER Alain, TIXIER Gérard. Le grand blues. Paris : Payot, 2000, 246 p.
Selon les auteurs, l’environnement familial et le milieu social du jeune en détresse ne sont pas forcément des facteurs responsables du suicide. « On peut toujours incriminer les parents, l’entourage ou la société. En réalité, les jeunes ont souvent entrepris par eux-mêmes une démarche suicidaire qui leur appartient ». Les auteurs nous parlent de la tentation de mort qui est inhérente à cet âge et pourquoi elle existe. Comment déceler les signes d’une souffrance chez l’adolescent ? Comment renouer le dialogue avec les jeunes, avec une écoute privilégiée qui permet de capter la souffrance et non seulement la mort au bout de la souffrance ?

BRACONNIER Alain. Les bleus de l'âme. Angoisses d'enfance, angoisses d'adulte. Paris : Calmann-Lévy, 1995, 188 p.
L’auteur retrace les différents chemins qu'emprunte l'angoisse et en remonte le fil jusqu'à l'enfance où elle prend sa source. L'angoisse n'est pas une tumeur qu'il s'agit d'extirper mais un être vivant qu'il convient d'apprivoiser. A cette condition, elle peut devenir constructive, voire créatrice.

EHRENBERG Alain. La fatigue d'être soi, dépression et société. Paris : Odile Jacob, 2000, 414 p.
Aucun psychiatre ne peut expliquer ou définir la dépression. On sait seulement la "traiter" aujourd'hui à coup de Prozac. Troisième volet d'une enquête visant à cerner les contours de l'individu contemporain, l'essai d'Alain Ehrenberg propose d'envisager le phénomène dépressif comme l'expression d'une nouvelle figure de la subjectivité. Le déprimé se sent incapable, impuissant, comme fatigué d'avoir à n'être que lui-même.

Violences

La cerise sur le béton, violences urbaines et libéralisme sauvage. CESPEDES Vincent. Paris : Flammarion, 2002, 341 p.
L'auteur interpelle ceux qui se réclament de l'ordre et qui ont désorganisé cette société où sévit le libéralisme liberticide. A une politique économique et sociale sauvage, que ne peut défendre aucune morale laïque ni même religieuse qui se respecte, répond un comportement sauvage.

TISSERON Serge. Enfants sous influence, les écrans rendent-ils les jeunes violents ?. Paris : Armand Collin, 2000, 175 p.
Télévision, cinéma, jeux vidéos ont-ils une influence sur les comportements des « bandes », en particulier dans les banlieues. La violence des images prépare à la violence des groupes et la violence des groupes aggrave celle des images. Cependant, il existe des moyens de faire face à cette situation. Ils concernent à la fois les parents, les enseignants et les pouvoirs publics et engagent, dans tous les cas, l'éducation.

LEPOUTRE David. Cœur de banlieue, codes, rites et langages. Paris : Odile Jacob, 1997, 459 p.
La lecture que l’auteur livre des comportements adolescents tranche singulièrement avec ce qu'on peut entendre ailleurs. Puisqu'il n'est question ni de crise ni de vide social, mais de codes et d'honneur, de performances de langage et de " vannes ", de bagarres entre groupes rivaux, de boxe, de compétitions artistiques...

VAILLANT Maryse, CYRULNIK Boris. La réparation. De la délinquance à la découverte de la responsabilité. Paris : Gallimard, 1999, 148 p.
Maryse Vaillant montre à travers des exemples concrets comment la réparation, en tant que principe d'éducation, peut s'appliquer à des situations de la vie quotidienne en contribuant à une éthique de responsabilité et de solidarité, de respect de soi et de l'autre.

PIRLOT Gérard. Violences et souffrances à l'adolescence. Psychopathologie, psychanalyse et anthropologie culturelle. Paris : L'Harmattan, 2001, 268 p.
La violence à l'adolescence est un problème endémique qui ne cesse de se développer dans les sociétés industrielles dites "post modernes" posant des questions tant aux parents qu'aux éducateurs et aux soignants. Mais aux violences scolaires dont on parle souvent, il faut ajouter celles des toxicomanies, des addictions, voire de la boulimie anorexie, des parents séparés, du chômage.
Estime de soi

LAPORTE Danielle, SEVIGNY Lise. Comment développer l'estime de soi de nos enfants. Guide pratique à l'intention des parents d'enfants de 6 à 12 ans. Montreal : Hopital Sainte Justine, 1998, 120 p.
La période de vie qui s'échelonne de 6 à 12 ans constitue une étape cruciale dans le développement de l'estime de soi. L'image de soi physique et émotive s'enrichit de l'image de soi intellectuelle; l'enfant est ainsi amené à réfléchir, à porter des jugements pratiques, à rechercher les règles de jeu et à coopérer. Ce guide contient des informations, des réflexions, des suggestions d'attitudes et de comportement ainsi que de nombreux exercices et questionnaires d'évaluation.

DUCLOS Germain, BERTRAND Denise. Quand les tout-petits apprennent à s'exprimer. Guide théorique et recueil d'activités pour favoriser l'estime de soi des enfants de 3 à 6 ans. Montreal : Hopital Sainte Justine, 1997, 119 p.
Ce livre est divisé en six chapitres. Le chapitre un est consacré à l’aspect théorique de l’estime de soi, de son rôle et la définition que l’on en donne. Par exemple, quel est le rapport entre l’estime de soi et l’amour propre? Le chapitre deux nous présente les besoins des enfants de 3 à 6 ans. On y présente les différents intervenants au niveau de l’estime de soi des enfants et leur rôle : les parents, les éducateurs et les éducatrices, ainsi que les autres camarades. On y présente aussi différents comportements favorisant et défavorisant l’estime de soi des petits. Les chapitres 3 à 6 abordent les différentes facettes de l’estime de soi : développer le sentiment de confiance, développer la connaissance de soi, développer le sentiment d’appartenance et développer le sentiment de réussite.

ANDRE Christophe, LELORD François. L'estime de soi. S'aimer pour mieux vivre avec les autres. Paris : Odile Jacob, 2001, 313 p.
Les auteurs abordent ce problème courant, en décomposant l'estime de soi en trois piliers : l'amour de soi, la vision de soi et la confiance en soi.

BIZOUARD C. , ROCHE D., LE BRETON David. Retrouver l'estime de soi : soins esthétiques et beauté. Lyon : Chronique sociale, 1996, 120 p.
Cet ouvrage propose une découverte dans le temps, du concept de beauté et une réflexion sur le rôle en profondeur des soins esthétiques concernant la personne dans sa globalité. Il parle aussi de la fonction reconstituante du soin esthétique dans le milieu hospitalier.
CHRISTEN-GUEISSAZ Eliane. Miroir social, estime de soi à la retraite, analyse du discours d'adultes âgés sur l'évaluation interpersonnelle et l'autoévaluation. Paris : L'Harmattan, 1994, 253 p.
Résumé de l'éditeur : "Les interviewés dans cette étude s’expriment sur leur perception des autres et d’eux mêmes, et leurs propos manifestent la diversité et la richesse de leurs parcours existentiels et de leurs opinions en matière d’évaluation interpersonnelle et d’auto évaluation. L’analyse des discours tenus conduit l’auteur à mettre en doute la thèse d’une défaillance de l’estime de soi chez l’adulte et à relativiser l’impact des stéréotypes relatifs au “Troisième âge” sur la gestion narcissique des intéressés."

ZARIFIAN Edouard. La force de guérir. Paris : Odile Jacob, 2001, 180 p.
Peut-on guérir par la seule force de son psychisme ? Pourquoi refuse-t-on parfois de guérir ? Quelle est l'influence réelle de l'entourage sur le résultat des soins ? Psychiatre depuis plus d'un quart de siècle, l’auteur livre le fruit des rencontres, des échanges qu'il a eus avec ceux et celles qui ont choisi, à un moment difficile de leur vie, de lui faire confiance.

ZARIFIAN Edouard. Des paradis plein la tête. Paris : Odile Jacob, 1998, 220 p.
L’auteur ouvre les yeux de millions d'insomniaques et d'anxieux : les médicaments psychotropes, non dénués de risques, doivent être réservés à des troubles bien précis. Pour soigner nos états d'âme, il existe d'autres solutions...

ZARIFIAN Edouard. Le prix du bien être : psychotropes et société. Paris : Odile Jacob, 1996, 283 p.
L’auteur s'interroge sur la légitimité de la référence exclusivement médicale en psychiatrie et sur les dangers d'une attitude qui consiste à traiter seulement les symptômes et uniquement par des médicaments.

ZARIFIAN Edouard. Les jardiniers de la folie. Paris : Odile Jacob, 2000, 297 p.
Cet ouvrage définit les maladies mentales, apporte une réflexion en délimitant le normal et le pathologique, et présente les thérapeutiques médicamenteuses agissant sur le comportement, le développement de la neurobiologie, de la psychiatrie biologique et le phénomène psychanalytique. La prise en charge sociale de la maladie mentale est ensuite abordée pour laisser place à une discussion finale sur les différentes perceptions de la psychiatrie.
CYRULNIK Boris. Les vilains petits canards. Paris : Odile Jacob, 2001, 279 p.
Barbara, meurtrie par un viol paternel et persécutée pendant la guerre, a su chanter sa vie et chacun la fredonne... Georges Brassens, mauvais garçon, dut à son professeur de troisième la découverte de la poésie qui donna une autre issue à sa révolte... Ces cas de résilience sont célèbres. Mais Boris Cyrulnik décrit ici ce que pourrait être chacun d'entre nous. Il nous montre comment ce processus se met en place dès la petite enfance, avec le tricotage des liens affectifs puis l'expression des émotions.

CYRULNIK Boris. Les nourritures affectives. Paris : Odile Jacob, 2000, 252 p.
Ce livre examine, depuis le stade fœtal jusqu'à la vieillesse, les pathologies affectives qui sont à l'origine des troubles de la socialisation des individus et donc des maux les plus flagrants de nos sociétés : violence, racisme, déviances juvéniles, transgressions sexuelles, etc.
Il montre en particulier comment la promiscuité ou l'absence provoquent la fusion ou la carence affective, empêchent les individus de socialiser leurs émotions dans des rituels et les poussent au passage à l'acte.

CYRULNIK Boris. Un merveilleux malheur. Paris : Odile Jacob , 1999, 239 p.
Les individus résilients constituent pour tout thérapeute un mystère. Qu'un homme accablé par les malheurs souffre, voilà un cas d'étude courant. Mais le fait qu'un autre homme, dans les mêmes circonstances, se libère de l'implacable mécanique de la douleur, n'avait paradoxalement jamais été étudié. Ici se situe l'originalité de la démarche de Boris Cyrulnik : démêler les raisons (biologiques, psychologiques, sociologiques) qui nous permettent de dépasser notre malheur.

BOUCHET Claude, MANCIAUX Michel, VANISTENDAEL Stéphane, (et al.). La résilience en action, passeport pour la santé. Faire face aux difficultés et construire. Actes de la journée régionale du 28 novembre 2003. Faculté de médecine Rockefeller-Lyon. Lyon : CRAES-CRIPS Rhône Alpes, 2004, 136 p.
Dans un premier temps, les questions autour de la résilience sont posées : qu'est-ce que la résilience, comment se construit-elle, quelle est sa place dans le relation éducative ? Puis lors d'une table ronde autour d’ outils, l'accent est mis sur la construction d'un support de prévention, les différentes actions telles que les ateliers d'expression ou les chorégraphies. Enfin des témoignages et expériences menées auprès de femmes ou encore de jeunes enfants sont donnés.
CYRULNIK Boris, BALEGNO Lorenzo, BOET Sylvie. La résilience : le réalisme de l'espérance. Ramonville Saint Agne : éditions ERES, 2001, 348 p.
Cet ouvrage donne la parole aux spécialistes de la question qui mettront en lumière les facteurs de protection, au premier rang desquels se situent les relations affectives. D'autres facteurs déterminants de la résilience seront particulièrement étudiés : la possibilité de créer des réponses positives avec son entourage, l'approche active pour mieux résoudre les problèmes, et enfin l'assurance que la vie a un sens et que ce sens est positif.
POLETTI Rosette, DOBBS Barbara. La résilience : l'art de rebondir. St Julien en Genevois : éditions Jouvence, 2001, 96 p.
Quelles sont donc les facultés extraordinaires des personnes qui semblent être hors du commun ? Rosette Poletti et Barbara Dobbs montrent avec clarté qu'elles n'ont en réalité rien d'exceptionnel, mais qu'elles ont développé des qualités que nous avons tous en nous à un certain degré : - qualité de la communication - sens des valeurs - savoir exprimer de la gratitude et savoir pardonner - vivre dans l'instant. Ce sont de fait les bases pour être forts en soi et heureux.






5. Articles


FANELLO Serge, GOHIER B., PAROT E ., (et al.). Evaluation de l’unité spécialisée d’accueil des suicidants adultes au CHU d’Angers. In Santé publique. N° 2, vol. 17, 06/2005, 265-280

DEBAUX Fabienne. La politique de la Direction Générale de la Santé pour la lutte contre le suicide. In Santé mentale, 10/2004, P. 33-34

BINDER Philippe, CHABAUD Francis. Dépister les conduites suicidaires des adolescents. Conception d'un test de validation de son usage. In La revue du praticien -médecine générale. 04/2004. Vol. 18. N°650-651. P. 576-580

GUILBERT Philippe. Comment ça va la santé ? Enquête auprès des 12-25 ans (dossier). In La santé de l'homme. 03/2004. N°370. P. 13-39

TERRA Jean Louis. La prévention du suicide. In Actualité et Dossier en Santé Publique. N°45. 12/2003. P. 17-58

CADEAC Brigitte, FERRARINI Yves, ODDOUX Karina. La santé au bout du fil (dossier). In : La santé de l'homme, 09/03, N°373, P. 7-50

ROUAULT Thomas. Les conduites à risque chez les jeunes (dossier). In Toxibase. N°11. 09/2003. P. 45

MASSON Antoine. Deuil de soi et reconnaissance à soi même : la traversée du péril adolescent. In Santé conjuguée. N°23. 01/2003. P. 45-50

FANELLO Serge, PAUL P., (et al.). Pratique des médecins généralistes à l'égard des conduites suicidaires. In Santé publique. N°3. 09/2002. P. 263-273

CUVILLIER Nathalie, ESPERANDIEU Véronique. Santé mentale : des partenaires et des actions à promouvoir. In La santé de l'homme. N°359. 05/2002. P. 59

ANONYME. Santé mentale : face aux souffrances : quelles réponses ? (dossier). In Contact santé. N°171. 05/2002. P. 6-13

GUILBERT Philippe, CHOQUET Marie, ARDWISON Pierre (et al.). Conduites alimentaires perturbées et pensées suicidaires chez les adolescents : résultats d’une enquête nationale par téléphone. In Santé publique. N°2. 06/2001. P. 113-123



6. Supports pédagogiques


Mallettes



PERIN Carine. Plein la tête : bingo de la santé mentale. Union Nationale des Mutualités Socialistes, 2001
Ce jeu a été créé pour permettre à des animateurs d'aborder la dimension psychique de la santé avec leurs groupes. Ce support offre un prétexte à aborder le champ très vaste de la santé mentale en vue de permettre l'expression des représentations « psy » et des expériences vécues par les participants, la mise en lumière des stéréotypes et idées toutes faites, l'information sur les médicaments psychotropes, la familiarisation avec certains concepts du vocabulaire « psy » et l'information sur les différentes écoles thérapeutiques.
Parcours d'stress. Union nationale des Mutualités socialistes. ASBL Educa santé, 2002
L'objectif de ce jeu est de sensibiliser à la problématique du stress. Il doit ouvrir la discussion sur les causes et les conséquences du stress, éclairer la manière dont chacun y fait face et trouver des solutions.






Cédéroms/DVD


Phobies Sociales - Anxiété Sociale Pathologique. Laboratoire GlaxoSmithKline, 2003
Ce cédérom a été conçu à l'initiative du Programme de Recherche et d'Information sur la Dépression GlaxoSmithKline en collaboration avec des médecins psychiatres spécialistes de ce domaine. Il comprend une encyclopédie qui regroupe les connaissances actuelles sur la phobie sociale, des écrans résumant l'essentiel des chapitres de l'encyclopédie et deux consultations reproduisant un entretien diagnostique.

Mourir pour exister. Un entretien avec Xavier Pommereau animé par Cécile Néffati. Anthéa production. Collection Parole donnée, 2004, 40 min. DVD
L'adolescence est un âge de construction identitaire. Celui ou celle qui éprouve le sentiment de " non exister " peut penser au suicide. En finir avec la souffrance, reprendre la main sur les difficultés, couper avec des représentations intolérables, " dis-paraître " en se débarrassant du corps propre et devenir un pur esprit capable d'occuper à jamais la mémoire de ceux qui restent.
En somme mourir pour exister, terrible paradoxe qui impose à tout professionnel en charge d'adolescents en mal-être de les aider à temps à trouver, ici et maintenant, une identité tolérable
Diagnostic Troubles Psychiques (Tome 1). Association Française des Troubles Anxieux (AFTA) ; Laboratoire GlaxoSmithKline, 2003
Ce cédérom est un outil d'aide à l'entretien pour favoriser le diagnostic et la prise en charge des troubles psychiques. Utilisable en consultation ou en formation médicale continue, ce cédérom permet d'appliquer une démarche diagnostic structurée aux patients, d'animer des réunions de formation en appliquant l'outil à des patients virtuels, de disposer de formulaires d'information imprimables pour les patients, de consulter et imprimer des informations à destination des cliniciens pour les pathologies les plus fréquemment rencontrées en pratique quotidienne (Episode Dépressif Majeur, Trouble Panique, Trouble Anxieux Généralisé, Trouble Obsessionnel Compulsif, Trouble Anxiété Sociale, Etat de Stress Post-Traumatique, Usage ou Abus de Substance).

Journées Internationales francophones et latines pour la prévention du suicide. UNION NATIONALE POUR LA PREVENTION DU SUICIDE. Euro France Editions, 2002
Destiné aux professionnels, ce cédérom propose des pages internet avec dossiers sur la prévention du suicide à tout âge et dans différents milieux, des interviews, des bibliographies, des témoignages (Pierre Perret, Patrice Laffont , des particuliers...), des discours en vidéo (Elizabeth Guigou, Bernard Kouchner, professionnels...) et une liste d'associations



.
Cassettes vidéos



BENGANA Karim (Réalisateur). Une autre vie. CIRCETO, 1995, 52 min
Le réalisateur a enquêté autant sur le terrain qu'auprès des plus grands spécialistes. Ce film destiné à tous les publics traite sans tabou du véritable drame de santé publique qu’est le suicide en présentant les aspects complexes du sujet.

La déprime. Fondation de France, 1995, 24 min
Le film donne la parole à des jeunes appartenant à la population adolescente d'aujourd'hui. Ces jeunes sont ceux que l'on croise tous les jours, ceux des années 90. Ceux-là mêmes dont on pense souvent et trop vite qu'ils ont tout pour être heureux. Reportage, il rend compte de la réalité quotidienne de sept jeunes. Chacun a une histoire qui n'appartient qu'à lui et qui ne se confond jamais avec celle de l'autre. Et pourtant, tous témoignent d'un même mal-être.

GONNET Gabriel, KOEPPEL Béatrice. MARGUERITE B : une histoire singulière. La cathode, 2000, 55 min
Ce film célèbre le cinquantième anniversaire de la fermeture de la dernière maison de correction pour fille. L'histoire de Marguerite est difficile, dramatique. Elle se suicide à Cadillac le 30 Octobre 1950. C'est une personnalité qui a échappé complètement à ceux qui l'ont suivie. Cet échec va provoquer la fermeture définitive du château prison de Cadillac, dernier reste des maisons de correction. Plus généralement, cette histoire singulière, qui est aussi celle de bien d'autres pupilles, interroge par le décalage entre les apports théoriques de la psychanalyse dans les années 45-50, et une pratique où les bonnes intentions emportent avec elles les scories du passé.

GONNET Gabriel. Ce rayon de soleil. La cathode, 1996, 49 min
Cette cassette s'inscrit parfaitement dans le cadre de formation et nous signalons la possibilité de l'utiliser en respectant ses trois grands chapitres qui pourront être suivis chacun d'un débat. En effet, les témoignages sont denses, complémentaires ou contradictoires et appellent la réflexion et le débat.

COULEURS GAIES. Couleurs gaies. Metz : Couleurs gaies, 2003
Cet outil pédagogique a été élaboré pour aider les jeunes à développer leur capacité à vivre ensemble tout en respectant les différences de chacun. Il utilise le thème de l'homophobie comme vecteur de découverte et d'analyse des différentes formes d'intolérance (le sexisme, le racisme, l'antisémitisme, le rejet des handicapés, le rejet lié aux apparences physiques.).

DESMEUZES Marie. Sortie de secours. Paris : Ministère de l'éducation Nationale, 1994, 53 min
Ce film a été conçu comme un outil pour aider les professionnels de l'éducation à mieux comprendre les difficultés de l'adolescence et à repérer les signes d'appel des jeunes, avant de savoir à qui passer le relais.

GONNET Gabriel. C'est dur de trouver les mots. La cathode, 1994, 26 min.
Un des premiers films à aborder le thème de la tentative de suicide auprès des jeunes : un constat de la souffrance irréductible et de l'absence de communication avec les autres qui précèdent la tentative de suicide. Son objectif est de montrer qu'une parole est possible autour de cette douleur extrême, souvent vécue honteusement. Le film doit être diffusé en présence d'un adulte et, si possible, suivi d'un débat avec un thérapeute.

Adolescence en souffrance. Un échange entre Patrick Eche et Patrick Alecian. Anthéa production. Collection Parole donnée, 1999, 45 min.
L'adolescence est une phase processuelle qui émerge de l'enfance et de l'histoire familiale. La souffrance est un processus qui génère des enjeux troublant le sujet en devenir, ses liens familiaux et sa capacité à construire des liens sociaux. Les institutions ont leurs processus qui, pour cet âge, se manifestent trop souvent par la désynchronisation entre l'attente de l'adolescent et les enjeux qu'elles peuvent mobiliser.
Les éléments de discontinuité psychique propres à cette phase et les éléments de discontinuité historiques et sociaux, s'ils confluent, constituent alors le risque majeur. Les institutions doivent en faire la prévention en aidant leurs équipes avant l'apparition de l'aggravation.

Les états dépressifs de l'adolescent. Un entretien avec Daniel Marcelli, pédopsychiatre. Anthéa production. Collection Parole donnée, 1996, 50 min.
Crises de larmes, moment de déprime. Il s'énerve pour un rien disent les parents. Fichez-moi la paix dit l'adolescent.
La dépression peut conduire l'adolescent dans des impasses ou le pousser à consommer des produits, à passer à l'acte. Reconnaître cet état, proposer un traitement, soutenir les parents et éviter aux uns et aux autres de s'enfermer dans des attitudes figées et répétitives.








7. Sites internet


http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/suicide/index_suicide.htm
Il vous est proposé une sélection non exhaustive des sites francophones et anglophones gouvernementaux ou privés abordant la problématique du suicide ainsi qu’une présentation du plan national de prévention du suicide.

http://www.anaes.fr.
Le site de l’Agence Nationale d’Accréditation et d’évaluation en Santé met en ligne des textes de recommandations, des rapports, des conférences de consensus.

http://www.chu-rouen.fr/ssf/anthrop/suicide.html
Site du Centre hospitalier universitaire de Rouen qui recense et donne les liens avec les sites francophones contenant le mot clé Suicide [Suicide]. Ce site permet l’accès à un grand nombre de données bibliographiques.

http://www.sepia.asso.fr/
SEPIA (Suicide Ecoute Prévention Intervention auprès des Adolescents) est une association de droit local créée en 1992, par la DDASS du Haut-Rhin, le Centre Hospitalier de Rouffach, le Conseil Général, le Conseil Régional, la CPAM de Colmar et de Mulhouse. SEPIA regroupe de nombreux partenaires, œuvrant dans le domaine de la prise en charge des adolescents en situation de souffrance.

http://www.infosuicide.org/
Créé par une structure d'accompagnement et de soins (dont la vocation est la lutte contre l'isolement et la prévention du suicide), un établissement psychiatrique intersectoriel et l'association Recherche et Rencontres de Paris, ce site propose des informations utiles (liste des associations de prévention du suicide en France, les statistiques) et des textes sur les aspects éthiques, juridiques et médicaux du suicide de l'adolescent.

http://www.sos-suicide-phenix.org/
Site de la Fédération SOS Suicide Phénix.

http://suicide.ecoute.free.fr/index.html
Site de l’association Suicide écoute.

http://www.unafam.org/
Site de l'Union Nationale des Amis et Familles de Malades psychiques.

http://www.fepalcon.ch/
Site Suisse de la fondation Children Action, il consacre quelques pages au suicide des jeunes en donnant des informations sur les signes d’alerte et comment réagir.

http://www.stopsuicide.ch/
Site Suisse de l’association Stop suicide qui a trois lignes d'actions : aide de terrain, la sensibilisation et la prévention et l'action exigeant une prévention efficace du suicide des jeunes.

http://www.mss.gouv.qc.ca
Site du Service de Santé et Services sociaux du gouvernement du Québec, sur lequel on peut télécharger des documents sur les Politiques de santé au Canada en format pdf, en particulier, la Stratégie québécoise d’action face au suicide.

http://www.preventionsuicide.be/
Site Belge du Centre de prévention du suicide.

http://www.schizosedire.com
Crée par l’institut Lilly, ce site a été développé dans le souci d’apporter une information claire, exhaustive et pragmatique, répondant aux interrogations des patients et de leur entourage sur la schizophrénie.

http://suicidology.org
Site de l’American Association of Suicide

http://www.afsp.org
Site de l’American Foundation for Suicide Prevention

http://www.crise.ca/
Le CRISE (Centre de Recherche et d’Intervention sur le Suicide et l’Euthanasie) est un centre de recherche interdisciplinaire situé à l'Université du Québec à Montréal. Il regroupe plus de quarante chercheurs, intervenants et étudiants en provenance de quatre universités et de vingt milieux pratiques au Québec.
Le CRISE vise à diminuer le suicide et les comportements suicidaires et à réduire les conséquences négatives du suicide.

http://www.serpsy.org/index.html
Site du SERPY Soin Etude et Recherche en PSYchiatrie, espace de reflexion et d’échange autour de la relation soignant soigné

http://www.phare.org
Phare Enfants-Parents est une association qui propose des solutions pour aider les enfants et les parents

http://www.vivresondeuil.asso.fr
Le but de cette fédération est de soutenir les activités des différents associations en favorisant l'échange des informations, coordonner le soutien et l'aide aux personnes en deuil, proposer des formations innovantes, organiser des rencontres : journées fédérales, colloques, séminaires, congrès, réaliser des publications nationales et internationales, stimuler la recherche dans le domaine du deuil…

COMITé DéPARTEMENTAL D’Éducation pour la santé d’Indre-et-Loire
3 rue du Pont de l’Arche 37550 SAINT-AVERTIN France - Tél. (33) 02 47 74 44 80 - Fax (33) 02 47 74 44 85


PAGE 


PAGE 16
COMITé DéPARTEMENTAL D’Éducation pour la santé d’Indre-et-Loire
3 rue du Pont de l’Arche 37550 SAINT-AVERTIN France - Tél. (33) 02 47 74 44 80 - Fax (33) 02 47 74 44 85