Td corrigé Exercices de spécialités maths - Exercices corriges pdf

Exercices de spécialités maths - Exercices corriges

Exercices de spécialités maths. Exercice 1 (bacc. blanc, avril 2007). Sujet: ... question de l'exercice doit être traitée sans utilisation des nombres complexes.




part of the document



Exercices de spécialités maths.

Exercice 1 (bacc. blanc, avril 2007)
Sujet:
Démonstration de cours: Démontrer que, étant donné 4 points A, B, A', B' du plan tels que A ( B et A' ( B', il existe une similitude plane direct unique s telle que s(A) = A' et s(B) = B'.
Exercice
L'exercice doit être illustré par une figure comprenant tous les éléments qui y sont définis.
On suppose que le plan est rapporté à un repère orthonormal direct (O; EQ \o(\s\up2(Å);u) , EQ \o(\s\up2(Å);v)) (unité graphique 1 cm).
On donne les points A, B et C définis par leurs affixes:
zA = -2i ; zB = 1+i ; zC = -5+3i.
On désigne par f la similitude plane directe telle que f(A) = B et f(B) = C.
1. Déterminer l'expression complexe de la similitude f.
En déduire les éléments caractéristiques de cette similitude.
On note dans la suite par ( le centre de la similitude f.
2. Cette question de l'exercice doit être traitée sans utilisation des nombres complexes.
On désigne par C le cercle de centre A passant par ( et par C’ le cercle de centre B passant par (.
Les cercle C et C’ se coupent en ( et en un autre point M.
a) Soit N l'antécédent de M par f . Démontrer que le point N est le point diamétralement opposé à M sur le cercle C
b) Soit P = f(M). Démontrer que le point P est le point diamétralement opposé à M sur cercle C'
c) Déterminer la nature et les éléments caractéristiques de la transformation g = fof.
En déduire que les points (, N et P sont alignés. Exprimer le vecteur EQ \o(\s\up2(Ä);NP) en fonction du vecteur EQ \o(\s\up2(Ä);(N).
Corrigé:
Figure: voir la figure à la fin de l'exercice.
1. Déterminer l'expression complexe de la similitude f.
L'écriture complexe d'une similitude plane directe est de la forme: z' = az + b.
Comme f(A) = B et f(B) = C, (a,b) est la solution du système:
 EMBED Equation.DSMT4  (  EMBED Equation.DSMT4  (  EMBED Equation.DSMT4 
L'écriture complexe de f est donc: z' = 2iz - 3 + i .
En déduire les éléments caractéristiques de cette similitude.
Le rapport de f est le module de a: k = |a| = 2. L'angle de f est un argument de a: ( = arg(a) = EQ \L( EQ \F((;2) ).
Le centre ( de f d'affixe ( est le point invariant de de la similitude. ( est donc la solution de l'équation:
( = 2i( - 3 + i ( (1-2i)( = -3+i ( ( = EQ \L( EQ \F(-3+i;1-2i) ) = EQ \L( EQ \F((-3+i)(1+2i);5) )= -1-i
f est la similitude de centre ((-1-i), de rapport 2 et d'angle EQ \L( EQ \F((;2) ) .
2. On désigne par C le cercle de centre A passant par ( et par C’ le cercle de centre B passant par (.
Les cercle C et C’ se coupent en ( et en un autre point M.
a) Soit N l'antécédent de M par f . N est le point diamétralement opposé à M sur le cercle C
L'image du cercle C de centre A et passant par ( par la similitude f est le cercle de centre f(A) et passant par f((), c'est-à-dire le cercle de centre B passant par ( . L'image du cercle C est donc le cercle C’.
Comme M appartient à C’, son antécédent N par f appartient à C. Les trois points M, N, ( sont situés sur C.
Par ailleurs, comme f(N) = M et f(() = ( , (EQ \o(\s\up2(Ä);(N),EQ \o(\s\up2(Ä);(M)) est égal modulo 2( à l'angle de la similitude EQ \L( EQ \F((;2) ). Le triangle (MN est donc un triangle rectangle en ( et son cercle circonscrit C a pour diamètre [MN], ce qui prouve que les points M et N sont diamétralement opposé sur le cercle C.
b) Soit P = f(M). Démontrer que le point P est le point diamétralement opposé à M sur cercle C'.
Comme C’ est l'image de C par f , et que M appartient à C, alors le point P image de M par f appartient à C’.
Par ailleurs, comme f(M) = N et f(() = ( , (EQ \o(\s\up2(Ä);(M) , EQ \o(\s\up2(Ä);(P)) est égal modulo 2( à l'angle de la similitude EQ \L( EQ \F((;2) ). Le triangle (MP est donc un triangle rectangle en ( et son cercle circonscrit C’ a pour diamètre [MP], ce qui prouve que les points M et P sont diamétralement opposé sur le cercle C’.
c) Déterminer la nature et les éléments caractéristiques de la transformation g = fof.
g = fof est la composée de deux similitudes planes directes, c'est donc une similitude plane directe. Son rapport est le produit des rapports de ces deux similitudes, il est égal à 2(2 = 4. Son angle est la somme, modulo 2(, des angles des deux similitudes, il est donc égal à (. Le centre des deux similitudes étant le même, il ne change pas pour la composée. On en déduit que g est la similitude plane directe de centre (, de rapport 4 et d'angle (.
g est donc l'homothétie de centre ( et de rapport -4 .
En déduire que les points (, N et P sont alignés.
g(N) = f(f(N) = f(M) = P. P est donc l'image de N par une homothétie de centre (, ce qui prouve que (, N et P sont alignés.
Exprimer le vecteur EQ \o(\s\up2(Ä);NP) en fonction du vecteur EQ \o(\s\up2(Ä);(N).
Comme l'homothétie de centre ( et de rapport -4 transforme N en P, on a: EQ \o(\s\up2(Ä);(P) = -4EQ \o(\s\up2(Ä);(N). Il en résulte:
EQ \o(\s\up2(Ä);NP) = EQ \o(\s\up2(Ä);(P) - EQ \o(\s\up2(Ä);(N) = -4EQ \o(\s\up2(Ä);(N) - EQ \o(\s\up2(Ä);(N) = -5EQ \o(\s\up2(Ä);(N) .

 SHAPE \* MERGEFORMAT 
Exercice 2 (bacc. blanc, avril 2008)
Sujet:
(O;EQ \o(\s\up2(Å);u),EQ \o(\s\up2(Å);v)) est un repère orthonormal direct du plan complexe (unité graphique 1 cm).
On considère les points A, B et C définis par leur affixe:
A(-i) , B(i) , C(4-i).
On construira une figure que l’on complétera au fur et à mesure.
Partie A
1. a) Trouver l'écriture complexe de la similitude plane indirecte f pour laquelle le point A est invariant et f(B) = C. (On admet que f existe et qu'elle est unique).
b) Déterminer l'ensemble des points invariants de f.
c) Soit D = f(C), M le milieu du segment [BC] et N = f(M).
Calculer les affixes des points D et N et montrer que les droites (AN) et (BC) sont orthogonales.
2. Déterminer l'écriture complexe de fof. En déduire la nature et les éléments caractéristiques de cette transformation.
Partie B
Les résultats obtenus dans la partie A peuvent être appliqués sans avoir à les justifier de nouveau.
1. Montrer, sans utiliser les nombres complexes, que le point N est le milieu du segment [CD].
2. a) Montrer que l'image de la droite (AN) par f est la droite (AM).
b) En déduire que les droites (AM) et (CN) sont orthogonales.
c) Que représente le point M pour le triangle ACN ? Justifier.

Corrigé:
La figure est tracée à la fin de l'exercice.

Partie A
1. a) Trouver l'écriture complexe de la similitude plane indirecte f pour laquelle le point A est invariant et f(B) = C. (On admet que f existe et qu'elle est unique).
L'écriture complexe d'une similitude indirecte est de la forme: z ' = a EMBED Equation.DSMT4 + b, où a et b sont deux nombres qu'il faut calculer. En remplaçant, on obtient le système:
 EMBED Equation.DSMT4  (  EMBED Equation.DSMT4  (  EMBED Equation.DSMT4 .
L'écriture complexe de f est: z ' = 2i EMBED Equation.DSMT4 + 2 - i.
b) Déterminer l'ensemble des points invariants de f.
Un point ( d'affixe ( est invariant par f si, et seulement si, f(() = (. On pose ( =x+iy, ce qui donne:
x+iy = 2i(x-iy) + 2 - i ( x+iy = 2y+2 + i(2x-1) (  EMBED Equation.DSMT4  ( (x;y) = (0;-1).
Le seul point invariant de f est le point A.
c) Soit D = f(C), M le milieu du segment [BC] et N = f(M).
Calculer les affixes des points D et N et montrer que les droites (AN) et (BC) sont orthogonales.
L'affixe de D est: 2i(4+i)+2-i = 7i
L'affixe de M est 2 et par suite l'affixe de N est 2i(2)+2-i = 2+3i.
On a alors EQ \o(\s\up2(Ä);AN)(2;4) et EQ \o(\s\up2(Ä);BC)(4;-2). Leur produit scalaire est: EQ \o(\s\up2(Ä);AN).EQ \o(\s\up2(Ä);BC) = 8-8 = 0. Les vecteurs EQ \o(\s\up2(Ä);AN) et EQ \o(\s\up2(Ä);BC) sont donc orthogonaux, les droites (AN) et (BC) sont aussi orthogonales.
2. Déterminer l'écriture complexe de fof. En déduire la nature et les éléments caractéristiques de cette transformation.
Soit L(z), L1(z1) son image par f et L’(z ') l'image de L1 par f. L’ est donc l'image de L par fof. On a:
z1 = 2i EMBED Equation.DSMT4 +2-i et z ' = 2i EMBED Equation.DSMT4 +2-i, ce qui donne: z ' = 2i( EMBED Equation.DSMT4 +2-i = 2i(-2iz+2+i)+2-i = 4z + 3i.
L'écriture complexe de fofest: z ' = 4z+3i.
Comme A est invariant par f, il est aussi invariant par fof. Pour tout point L(z) d'image L'(z') par fof on a:
z'-(-i) = 4z+3i-(-i) = 4(z-(-i)). Il en résulte que fof est l'homothétie de centre A et de rapport 4.
Partie B
1. Montrer, sans utiliser les nombres complexes, que le point N est le milieu du segment [CD].
Comme une similitude conserve les milieux, l'image par f du milieu M de [BC] est le milieu N de l'image de [BC] par f. Or l'image de [BC] par f est [CD]. Donc N est le milieu de [CD].
2. a) Montrer que l'image de la droite (AN) par f est la droite (AM).
La droite (AN) est l'image de (AM) par f puisque f(A) = A et f(M) = N. On a donc: (AN) = f(AM). Il en résulte que f(AN) = f(f(AM)) = (fof)(AM) = (AM) car fof est une homothétie de centre A et l'image d'une droite passant par le centre d'une homothétie par cette homothétie est la droite elle-même.
b) En déduire que les droites (AM) et (CN) sont orthogonales.
Les droites (AN) et (BC) sont orthogonales (partie A, 1. c.), leurs images par f sont donc aussi orthogonales parce qu'une similitude conserve l'orthogonalité. On en déduit que les droites (AM) et (CD) sont orthogonales. Comme N appartient à (CD), les droites (AM) et (CN) sont orthogonales.
c) Que représente le point M pour le triangle ACN ? Justifier.
Les droites (CB) et (AM) sont deux hauteurs du triangle ACN. Le point M est donc l'orthocentre du triangle ACN.





P

N

M



C

(

B

A



C