Td corrigé préparation TP gestion de production HEI pdf

préparation TP gestion de production HEI

Travaux pratiques Gestion de projet. Sujet ... Parallèlement à cette trame, un certain nombre de livrables représentant le résultat de vos travaux devrons être rendus: ... Mise en place d'un entrepôt national qui permettra l' approvisionnement de tous les magasins cette fois à partir d'un seul point, et permettra par exemple ...




part of the document















TRAVAUX PRATIQUES : GESTION DE PROJET
SUJET MISE EN ŒUVRE D’ UN SYSTEME D’ INFORMATION POUR LA GRANDE DISTRIBUTION




Présentation sujet

Environnement :

Entreprise x est une entreprise de distribution en pleine ascension.
Elle gère 90 000 références articles et vient de se développer par le rachat à l’étranger de 15 grandes surfaces.


Elle souhaite aujourd’hui moderniser et améliorer son système d’information afin d’optimiser ses performances, et d’apporter une offre de qualité répondant pleinement aux attentes de ses clients…

Objectifs

Les profils recrutés sont des chefs de projets fonctionnels dont le rôle est d’assister le maître d’ouvrage dans la réalisation de ses différents projets, en coopération avec les équipes techniques.
La méthodologie de l’entreprise fait partie intégrante du référentiel qualité. A ce titre l’ensemble des projets doit être mené selon la trame suivante :

Step1 : Etude Préalable
Réaliser un schéma directeur et un schéma des flux (MCC)
Analyse des besoins à partir des besoins exprimés par les utilisateurs, déterminer les unités d’œuvre
Fixer la complexité des unités d’œuvre
En déduire une charge globale « à grosses mailles »
Step2 : Découpage et planification
1) identifier l’ensemble des phases pour réaliser l’objectif global
2) Réaliser un planning détaillé du projet
3) identifier et affecter les ressources nécessaires à la réalisation du planning
4) réaliser un plan de charge global / faire fonctionner l’ensemble des plannings et ajuster les plannings ( fin du step 3 = fin de l’analyse préliminaire


Step 3 : Conception fonctionnelle générale
Réaliser un MCD de la partie concernée
MLD de la partie concernée

Step 7 : Livrables
Parallèlement à cette trame, un certain nombre de livrables représentant le résultat de vos travaux devrons être rendus:
Un document de présentation du projet incorporant les coûts et des gains (qualitatifs) avec explication/justification pour chaque phase, des propositions d’amélioration (un schéma directeur) Diagramme de flux et la définition du périmètre du projet.
MCD
MLD
un planning détaillé de la mise en œuvre du projet (avec date de début, date de fin , phases et sous phases projets)
plan de charge (répartition dans le temps de l’utilisation des ressources)





Organisation des projets : 2 groupes de 12 personnes [A VOIR]

1 projet centrale ( 3 personnes
1 projet magasin ( 3 personnes
2 projets logistiques ( deux groupes de 6 personnes

système actuel :

Un audit sur le fonctionnement des différents magasins a permis d’établir qu’ils fonctionnent tous sur le modèle suivant :



Dans le système tel qu’il existe aujourd’hui, il n’y a pas de centrale d’achat ; chaque magasin est indépendant dans la gestion du magasin. Il n’y a pas de logistique. Chaque magasin possède ses propres fournisseurs avec lesquels il négocie directement ses prix de cession.

Le chef de rayon est chargé de la négociation des articles et des tarifs avec le fournisseur.
Les conditions de négociation sont renseignées dans un système info de manière à mettre à jour le tarif en caisse (articles, libellé, prix de vente code EAN…)

Il est également de la responsabilité du chef de rayon de gérer ses stocks de manière à passer commande au fournisseur « au bon moment ». il passe sa commande par un fichier Excel avec une date et heure de livraison.


Ce document est faxé au fournisseur et une copie est transmise au responsable du service réception afin qu’il organise ses équipes, éventuellement qu’il prenne des intérim en cas de surcharge. Les réceptionnaires reçoivent la marchandise accompagnée d’un bordereau de livraison. Ils effectuent un contrôle qualité et viennent déposer la marchandise dans les réserves. Le BL est transmis au service compta, il en garde une copie et une copie est transmise au chef de rayon pour l’informer de la mise à disposition des articles qu’il a commandés.

Le service compta reçoit également une facture du fournisseur. Si les BL et la facture correspondent, alors le service compta du magasin se charge du paiement.

Au fur et à mesure que les linéaires se vident, les magasiniers affectés à chaque rayon se chargent de les approvisionner. Le passage en caisse permet d’enregistrer automatiquement les ventes sur les différents articles en fin de journée.
Système cible

Pour des questions de simplification, on ne gère pas les TVA, les promotions, les tarifs dégressifs, les articles saisonniers. On considère, de plus que les articles sont homogènes c’est à dire qu’on ne gère par les problématiques des articles frais, des articles à poids variable ou de taille/coloris.



Trois objectifs principaux :

L’amélioration des systèmes d’information magasin à partir du système déjà existant

Mise en place d’une centrale d’achat. Celle-ci aura en charge la partie négociation avec les fournisseurs. En effet le regroupement d’un ensemble de magasins permettra d’homogénéiser l’offre d’un magasin à l’autre, de négocier des prix plus attractifs et de gérer le référencement des articles et des fournisseurs. Elle aura également en charge la partie référencement.

Mise en place d’un entrepôt national qui permettra l’approvisionnement de tous les magasins cette fois à partir d’un seul point, et permettra par exemple l’importation de l’étranger. Il permet également de supprimer les ruptures de stock en magasin et minimiser les stocks magasin.

La mise en place du nouveau système d’information implique la création de nouveaux flux physique et informationnels




Le flux physique

Les magasins pourront donc être réapprovisionnés
En flux direct par des producteurs régionaux. Ces commandes sont envoyées par fax.
Pour l’import ou pour les articles stratégiques ne souffrant pas de retard, l’approvisionnement se fera de l’entrepôt. Ces commandes sont envoyées informatiquement vers l’entrepôt



le flux d’information :


Les échanges de référencement :
De la centrale vers les magasins,
De la centrale vers la logistique



Les passages de commandes
entre les magasins et la logistique
entre les magasins et les fournisseurs
entre la logistique et les fournisseurs

L’envoi des Bons de livraison de la logistique vers les magasins

L’envoi des réceptions vers un service compta centralisé par pays
de la logistique vers la compta
des magasins vers la compta

par l’envoi des récapitulatifs de ventes des magasins vers la compta.



L’entreprise X souhaitant garder le contrôle sur le service compta et les tableaux de bord, la partie S.I. sera mise en place en interne. Le système devra intégrer les informations suivantes.

La mise en place des indicateurs : La direction souhaite obtenir des informations telles que :
Un état des stocks (par articles)
Un état des ventes en CA par article/sous rayons / rayons
Des ruptures de stock
Un historique de consommation
Historique retards de livraison


valorisation de stock :
dernier prix de vente


La facturation :
le fournisseur envoie une facture. Le service comptabilité est chargé de la saisie des factures.
Si celle ci est « équilibrée » avec le BL saisie en réception, un « bon-à-payer » est envoyé automatiquement vers la banque du magasin afin que celle ci verse la somme due à 90 jours à la banque fournisseur.
L’équilibrage entre la facture et le BL est automatique

Définition des besoins exprimés

Lors de l’audit préliminaire, les utilisateurs ont exprimé un certain nombre d’idées et de besoins. Un rapport en a fait une synthèse. Il est parfaitement possible que des oublis, des erreurs ou des points d’améliorations subsistent. En tant qu’assistant à maîtrise d’ouvrage, vous devez proposer des aménagements ou signaler les erreurs et les risques ; cela fait partie de votre mission.


L’environnement Centrale :

Le rôle principal de la centrale dans notre système d’information est :
- d’une part de centraliser la partie négociation avec les fournisseurs. En effet l’achat massif d’un article pour l’ensemble des magasins permet d’obtenir des baisses de prix substantielles.
- d’autre part la centrale représente le point d’entrée des informations et donc récupère les aspects de gestion de l’information /référencement. Cet aspect est également très important car du bon référencement des données dépend tout le bon fonctionnement du système d’information.

Un chef de secteur est chargé de superviser à la fois l’aspect négociation et l’aspect référencement d’un département c’est à dire de plusieurs rayons possédant des caractéristique similaires

Parmi les besoins exprimés par les utilisateurs, le référencement tient une place prépondérante . Les utilisateurs doivent réaliser les fonctions suivantes :

Gestion Fournisseur
Création d’un fournisseur
Affichage d’une liste de fournisseur (possibilité de choisir plusieurs critères)
Affichage des détails fournisseur
Modification d’un fournisseur
Suppression d’un fournisseur

Gestion Articles
Création articles
Affichage listes des articles (possibilité de choisir plusieurs critères)
Affichage des détails d’un article
Modification des articles
Suppression des articles
Affectation d’un tarif à un article (les tarifs doivent être historisés)
Affectation d’un article à un sous rayon (au détail ou en masse)
Affectation d’un article à un fournisseur

Gestion de la Nomenclature
Création d’un rayon
Création d’un sous rayon
Affectation d’un sous rayon à un rayon
Suppression d’un sous rayon
Suppression d’un rayon

Gestion Magasin
Création d’un magasin
Affichage liste magasin
Modification d’un magasin
Suppression d’un magasin

Gestion de l’envoi du référencement
envoi des références logistique
envoi des références vers tous les magasins
envoi de références vers un seul magasin
envoi de l’ensemble des références
envoi des nouvelles références

Données
Les informations suivantes ont clairement été identifiées :
Fournisseur :
Code fournisseur
Nom
Adresse
N° de téléphone
Nom du contact
N° de compte en banque
Condition de paiement
Typologie de fournisseur (régional/national)
Typologie de flux (flux stock/flux transit)
Région livrée
Articles vendus
Jours de livraison
Délais de réapprovisionnement
N° de compte en Banque
Date création
Date d’arrêt (RG : si articles en vie rattachés au fournisseur( pas d’arrêt possible)
Date de dernière modification

Articles
Code articles
EAN
Code fournisseur
Caractéristique logistique (poids, nombre articles par carton, nombre de cartons par palette, dimension palette)
Prix de cession
Date de création en centrale
Date d’arrêt de réapprovisionnement
Rayon
Sous rayon
Statut de l’article (crée le / arrêt de livraison / suppression)
Date de dernière modification


Nomenclature
Rayon
Sous-rayon

Référencement magasin
Code magasin
Libellé
Adresse
Code région


Les règles de gestion


Le pilotage du référencement est réalisé par la centrale
référencement des articles et de ses caractéristiques
référencement des nomenclatures
référencement des fournisseurs et de ses caractéristiques

Un article ne peut pas être supprimé s’il est encore en stock dans un magasin, il doit d’abord être désactivé pour être non commandable (pour la logistique et les magasins).Ainsi le produit continu d’être vendu jusqu’à ce que son stock soit épuisé. Il peut alors être supprimé

Un fournisseur ne peut pas être supprimé s’il possède des articles en stock ou en cours de commande

Les échanges de référencement :
Une synchronisation doit avoir lieu entre les articles référencés au niveau de la centrale, et les articles référencés en logistique (batch).
Chaque nuit l’ensemble des références (articles et fournisseurs) est envoyés aux magasins et à la logistique

Un fournisseur ne être local et national à la fois, il sera donc logistique ou direct (à l’appréciation de la centrale d’achat)




La nomenclature est organisée de la manière suivante
L’ensemble des articles est classé en sous rayons
L’ensemble des sous rayons est classés par rayons


Règles de gestion sur les articles

Un article doit être clairement identifiable par un code article et il doit posséder une désignation, un EAN (code barre) pour la saisie des prix en caisse

Un article n’a qu’un seul type de conditionnement. Pour chaque article, on connaît par avance le nombre de cartons par palette, le poids

les articles venant de l’entrepôt peuvent être :
Soit des articles stockés (livré à N+1 avec N = jour de commande)
Soit des articles transit (livré à N+2)

Un article à une durée de vie
Un article possède une date d’activation
un article ne peut être supprimé des bases de données que si son stock est à 0 dans les magasins et entrepôt
chaque article possède une date de validité au delà de laquelle il n’est plus possible de commander

Pour des raisons de simplification, on considère qu’un article ne peut être livré que par un seul fournisseur

Un article ne peut être présent que dans un seul sous rayon à la fois





L’environnement Magasin

L’entreprise X a choisi de faire appel à une entreprise spécialisée dans les SI liés aux caisses. Le système de caisse est donc exclu de l’étude.
On s’attachera davantage aux fonctions de gestions des informations et des articles au travers des environnements « chef de rayon » et « réceptionnaire » dont les détails se trouvent ci-après.


Environnement chef de rayon

- Ses grandes fonctions

Gestion de l’équipe pour la mise en rayon (manuelle/hors étude)

Fonction gestion du rayon
Réalisation des prévisions de ventes. Il ne s’agit pas à proprement parlé d’un outil de prévision mais d’un affichage des historiques de ventes sur lequel on applique un coefficient (possibilité de filtrer par rayons, par sous rayons, par articles et sur une période donnée)
Choix référencement articles (affichage des articles référencés en centrale). L’ affichage doit pouvoir se faire selon différents critères (délai de réappro, tarifs , chiffres d’affaire rayon….)
Le prix d’achat est fixé par la centrale mais le prix de vente reste géré par le chef de rayon.

Gestion des stocks
Fixer le stock de sécurité par article pour éviter les ruptures de stock
Visualiser l’état des stocks sur différents critères (date, articles, nomenclatures, par valeur, par N° de réception, par N° de commande)
Les événements de mise à jour de stock :
Entrées : les réceptions
Sorties : ventes et retours fournisseur

Passages de commande
Deux modes de passages de commandes : manuel ou automatique
Affichage des plannings de livraison (par fournisseur, par date, par N° de article , par N° de commande) avec affichage de l’état des commandes et possibilité de voir le détail de la commande. Prévoir également un historique
Possibilité de Validation des propositions automatiques des commandes.
Possibilité Forçage des commandes et des quantités:
pour optimisation dans le transport (seuil de réappro presque atteint)
pour anticipation de le demande (période de fête, ouverture le dimanche, grève….)
Attribution automatique de la date de livraison (fonction du fournisseur)
Attribution d’une plage horaire (une réception = une heure) l’insertion est manuelle mais avec contrôle pas plus de cinq réceptions simultanées pour l’ensemble du magasin)
affichage N° de commande (prévoir système de filtre/tri)
affichage articles (prévoir système de filtre/tri)
affichage des quantités
affichage du prix de cession par articles
affichage du prix total de la commande
routage automatique (fournisseur direct/logistique)



- Règles de gestion :

Le passage de commande

La logistique est perçue comme un fournisseur identique aux autres (point de vue du magasin)

Le système doit faire des propositions de commande automatique en fonction d’un seuil de sécurité fixé de façon empirique (par article)

Dans les négociations fournisseur les tarifs sont négociés à l’article. Le fournisseur s’est engagé sur un délai de livraison qui lui est propre et ce quels que soient le article livré et les quantités demandées


Une commande doit posséder un identifiant

Il est possible d’annuler une commande

Les commandes fournisseurs sont envoyées automatiquement par fax

Les commandes logistiques sont envoyées une fois par jour selon l’organisation des préparations


Le référencement

Tous les fournisseurs locaux affectés à la région du magasin apparaissent dans la base sans qu’ils soient activés
Les articles rattachés à ces fournisseurs doivent être activés pour être commandables




Environnement réceptionnaire

- Ses grandes fonctions

Affichage et édition des plannings de réception (affichage liste des commandes pour une date souhaitée.) tri par date, fournisseur, N° de commande

Contrôle Qualité et Quantité au moment du déchargement : Le contrôle est une opération manuelle mais le réceptionnaire doit saisir les quantités effectivement reçues pour valider les réceptions. 

Affichage détail par ligne de commande
affichage d’un N° commande
date passage de la commande
fournisseurs , code fournisseur,
référence article
quantité commandée
quantité reçue
….

Validation/correction des lignes de commande
Insertion des quantités ligne par ligne ou validation globale de la commande
mise à jour des stocks articles (automatique)
attribution automatique d’un N° de réception (automatique)
remise à jour du statut de la commande
La réception des commandes logistiques est automatique








- Règles de gestion :

La livraison s’effectue selon un planning pré-établi. On affecte donc une date automatiquement (compatible avec celle du fournisseur)

Chaque livraison est accompagnée d’un bon de livraison (papier)

Si les articles ne correspondent pas aux commandes spécifiées, la marchandise est retournée

La validation des réceptions permet la remise à jour auto des stocks, la réception génère une facture

Dans le cas d’une livraison de la logistique, le BL est reçu automatiquement et la commande change de statut et les stocks magasin sont remis à jour.

Si lors d’une réception, les quantités des articles sont différentes (rupture fournisseur, casse, vol…) le réceptionnaire saisit les quantités réellement reçues

Chaque article possède une quantité mini de livraison. qui correspond au nombre mini d’articles par carton.

les ventes en caisse remettent à jour le stock magasin

Etat des commandes :
Commande planifiée
Commande en cours de livraison
Commande reçue


Les Environnements Logistique

La mission de l’entrepôt consiste à livrer l’ensemble des magasins. L’entrepôt reçoit quotidiennement les besoins des magasins de manière informatique.

L’ entrepôt sera composé de deux grandes parties :
Une partie dédiée au stockage des marchandises tandis que la deuxième zone est spécialement dédiée à la préparation de commandes.

La zone de stockage est composée d’une trentaine d’allées. Chaque allée est composée de 50 emplacements de part et d’autre de l’allée et sur quatre niveaux.

L’entrepôt sera composé :
la cellule approvisionnement  chargée :
d’envoyer les commandes fournisseurs par fax. (prévoir près de 500 commandes de 50 articles en moyenne par jour)
d’envoyer les ordres de préparation
la cellule d’exploitation en l’entrepôt sera chargé
de la réception des commandes fournisseurs
de la préparation de commandes
de la livraison



Cellule de réapprovisionnement


- Ses grandes fonctions

Affichage des commandes magasins. Affichage avec tri par magasin, par N° de commande, état de la commande, par date, par article, par type de flux (stock ou transit)…

Lancement des agrégations de commandes transit en une seule proposition de commandes fournisseurs

Affichage des stocks entrepôt (physique, en attente de réception en cours de préparation), prévoir système de filtre et de tri

Lancement des commandes fournisseurs par proposition automatique ou par saisie manuelle (commande automatiquement faxée)
N° de commande
Identification fournisseur
Affichage des articles commandes
Affichage des prix de cession par articles
Affichage du prix global de la commande
Affichage de la date et l’heure (selon délais du fournisseur)
Insertion du lieu de livraison pour valider les commandes

Affichage des commandes fournisseurs (prévoir système de filtre et de tri)

Lancement des ordres de préparation de commandes vers l’exploitation de l’entrepôt (cela représente ce qu’un magasin a commandé pour une date donnée)
Pour chaque magasin
Les articles commandés
Les quantités commandées
Date de préparation
Typologie du articles (sur stock ou sur transit)

Fixer les seuils de réapprovisionnement des articles


- Les règles de gestion


passage de commande fournisseur

Les commandes magasin seront scindées en deux (partie stock et partie transit)
Les articles stock sont stockés dans les racks, avec des seuils de réapprovisionnement par article, fixé par la cellule approvisionnement. Le seuil atteint déclenche des propositions de commandes (à valider ou à rejeter)

Les articles transit ne peuvent pas être stockés. L’ensemble des magasins remontent les besoins en articles stocks ou transit. Les articles dits transit sont automatiquement agrégés pour former une commande globale (si un seuil mini est dépassé). Dès la livraison, une répartition par magasin sera effectuée .

Les différents statuts de la commande (en logistique) :
Pour les commandes fournisseurs :
Commande planifiée : Les appro viennent de passer une commande vers le fournisseur
L’édition des planning du jour provoque le changement de statuts des commandes planifiées. Les commande sont maintenant « En cours »
Validation des réceptions d’une commande provoque le changement de statut de la commande devient : « commande reçue »
Pour les commandes magasins
Commande reçue : cela signifie que les magasins ont envoyé leur commande vers la logistique
Commande planifiée : les ordres de préparation ont été envoyée vers l’entrepôt
Edition des planning :(commande En cours
L’envoi de la marchandise et la validation des Bons de livraisons modifie le statut de la commande en : « commande expédiée »

Les ordres de préparation

Ils sont envoyés une fois par jour
Ils définissent pour la cellule d’exploitation ce qu’ils doivent préparer (articles, quantité, destinataires, date) par le biais d’un planning de préparation . Un ordre de préparation regroupe l’ensemble des besoins pour un magasin

Les ordres de réception

De la même façon que les ordres de préparation, la cellule de réappro envoie une fois par jour un planning des réceptions prévues




L’exploitation de l’entrepôt

- Fonctionnalité

Référencement/affichage
Modélisation et référencement entrepôt (allée, les racks, hauteur et poids maxi dans le rack)
Modification des caractéristiques logistiques des articles (tailles poids, nombre d’articles par cartons….)

Affichage/édition des plannings de réception commandes fournisseurs

Réalisation des réceptions
Contrôles quantitatifs
Saisie des articles déchargés (saisie par code barre)
Validation des quantités livrées

Affichage/édition des ordres de préparation

Réalisation / impression des plan de palettisation (Saisie manuelle )
Identification magasin
Identification N° de commande
Identification N° de palette
Poids palette (insérer le poids de la palette après pesée manuelle)
Identification des articles
Identification des quantités sur la palette

Réalisation préparation de commande

Validation de la préparation
Imprime le récap de la préparation par magasin (nombre de palettes , poids, adresse de livraison….)
Change le statut de la commande (en cours de livraison)
Affecte un N° de livraison
remise à jour des stocks


Possibilité de réaliser un inventaire tournant
Affichage des stocks (articles/qualité) par emplacement
Possibilité de corriger les stocks (en positifs ou en négatifs)








- Règles de gestion


Réception

La réception se fait au moyen d’un lecteur GENCOD.

La présence de l’EAN est indispensable et la marchandise sera réexpédiée si le article ne présente pas le bon code barre.

Une commande peut regrouper plusieurs articles différents dans une seule livraison .

Le réceptionnaire contrôle les marchandises qu’il reçoit
vérification de la casse article
vérification de la quantité livrée

Les quantités réelles reçues doivent être corrigées et saisies.

La validation des réceptions remet automatiquement les stocks à jour et affecte un N° de réception.

Les réceptions sont envoyées vers le service de compta.




Préparation de commande


Les ordres de préparations de commande sont reçus de la cellule appro.
L’exploitation de l’entrepôt prépare les plans de palettisation avant de lancer la préparation de commande.
On fera la distinction entre les préparations stock et transit
La préparation stock s’effectue en circulant dans les allées selon un circuit prédéfini
La préparation transit s’effectue a partir d’un plan d’éclatement (édition automatique)


Livraison magasin

La validation d’une livraison logistique doit :
remettre le statut de la commande à jour
remettre les stocks logistiques à jour

La validation de la livraison envoie un bon de livraison vers le magasin

L’envois de BL se fait automatiquement pour tous les magasins à une heure fixée (batch)

Le plan de palettisation doit accompagner physiquement la marchandise (format papier)

On livre en même temps la commande stock et la commande transit pour un même magasin.


Annexes et ressources



Abaques chiffrages

FenètreEditionBatchCFTRéa.+ tests unitairesTests intégrationCFTRéa.+ tests unitairesTests intégrationCFTRéa.+ tests unitairesTests intégrationSimple 1410.520.5242Moyen282141484Complexe31231.561.58168










Ressources disponible

Equipe
Support application : 2 personnes
Développement : 2 personnes
1 analyste développeur
1 développeur
Gestion des plateformes test : 2 personnes,
Mise en production : 1 personnes
formation 2 personnes
Matériel : 3 plateformes de tests sont disponibles.

coût prestataires :
300 ¬ /jour pour développeur
400 ¬ / jour pour ingénieur/analyste


Principaux jalons :

En cours : Pré étude / enquête préliminaire avec les utilisateurs pour définition des besoins.
Lancement du projet 1 juillet 2006
Fin développement pour décembre
Mise en production 1er trimestre 2007
Clôture du projet





Travaux pratiques Gestion de projet
Sujet : mise en œuvre système d’information grande distribution


PAGE 



Auteurs : David prié / Fabrice Boyer
-  PAGE 1 - -  PAGE 1 -




















































 ƒ„—˜§¨©  { | (
2
3
b
n
Ä
Å
Ì
Í
ã
æ
û
p q  ¦ ïçÛç×ç×Ŷ窞ª’ªÅתƒªžªžªwªƒhƒYhQ]—5CJOJQJ\aJh 3h5CJOJQJ\aJh 3hCJOJQJaJhqÙ5CJOJQJ\aJhÎ`CJOJQJaJhÅHÆCJOJQJaJhqÙCJOJQJaJhqÙ5B*OJQJ\ph33™"hqÙ>*B*CJ OJQJaJ ph33™hqÙhqÙCJ OJQJaJ hqÙOJQJ h¥ÚhqÙCJOJQJ^JaJ 
  2€‚ƒ—˜¨©ýýýýýýýýýýýýÖÖÑÑÑÑÃý¾ý
& F

& F$dNÆÿ$a$&$$d%d&d'dNÆÿOÆÿPÆÿQÆÿa$ oÎoäþþþ©î` a b '
(
2
3
û
– ˜ ° é O v ª Î 
=

*ùóóñèñãñÚÚóÑÉÁÁ¹óóóÑÑ
& FgdìyB
& Fgdüz»
& Fgdó#I„Ä^„ÄgdìyB„Ä^„Ägd 3h
& F„Ä^„ÄgdÎ`„Ä^„Ä„Ä`„Ħ ¯ ° ä ç N O ƒ „ ª ° Í Î Ž
ú
û
+25VW™š¬­"*ï#ñâÖÊÖ¾ÖÊÖâ¯â¾Ö Öâ¯ñâÖñ‘…¾u¾cQc"hQ]—>*B*CJ OJQJaJ ph33™"hqÙ>*B*CJ OJQJaJ ph33™hqÙCJOJQJaJmH sH h¸=CJOJQJaJh¸=5CJOJQJ\aJ jàðhìyBCJOJQJaJhQ]—5CJOJQJ\aJhqÙCJOJQJaJhó#ICJOJQJaJhìyBCJOJQJaJhqÙ5CJOJQJ\aJhìyB5CJOJQJ\aJ*+,W~™š­&"&*Ÿêëìíîï-.OùùðèèùßÖÑÑÑÑÑËËËËËÃÁÑ
& FgdÎ`„,^„,
& F„Ð^„Ðgdé;ê„Ä^„Ägd¸=
& FgdìyB„Ä^„ÄgdìyB„Ä^„Ä#,-.AB`avw‚ƒ„…¢·îï ¶·EF¥¦ÿ‘’¥¦)01BC«­îßÓÁ¬Á¬ÁšÁšÁ¬Á’Ó†ÓzÓzӆÓnӆÓnÓnÓbnÓnÓnhKƒCJOJQJaJhé;êCJOJQJaJhQ]—CJOJQJaJh#{CJOJQJaJhqÙOJQJ"hÎ`hé;ê6CJOJQJ]aJ( jàðhÎ`hqÙ6CJOJQJ]aJ"hÎ`hqÙ6CJOJQJ]aJhqÙCJOJQJaJhqÙ5B*OJQJ\ph33™"hÎ`>*B*CJ OJQJaJ ph33™&On¢£µ¶2345GH¦EF!"#FGçè×æç÷òìâà×ììì×ìììììììÎìÎìÎâì„h^„hgdé;ê„h^„hgdQ]—
$dNÆÿ„h^„h
& F
& Fgdé;ê­IK¹ºÆÇØçPWcdrs…Œ›œÍÎÑÒÓÚåæçî
789RSi‹ )*7CÆôèôèôèôèôàôÔôÈôÈôÔôèô¼ô°ôÔô°ôÔô¼ôàžôÈô¼ôÈô’ô¼ô†ôhÈOáCJOJQJaJhCJOJQJaJ"hqÙ>*B*CJ OJQJaJ ph33™hó#ICJOJQJaJhÇSCJOJQJaJhüz»CJOJQJaJhKƒCJOJQJaJhqÙOJQJhé;êCJOJQJaJhqÙCJOJQJaJ0ç78Œÿ‘’“”•¦§Ø+öðððëéáÛÓÛÎðÅÛÛÛÛëÛ½¸
& F
& Fgd„Ð^„Ðgd
& F
& Fgdó#I„Ð^„Ð
& Fgdüz»
& F„h^„h„^„gdQ]—Æýþ%)Z[ã䕦²³»¼Ö×ùú !BCFMãäüýþfõ ôèÜÐÜÐÜÄÜÄÜèܲÜÄÜÐÜÄܦÜÄܚ܎ܲwÜhÜhÜhhqÙ5CJOJQJ\aJhqÙOJQJhqÙ5B*OJQJ\ph33™hKƒCJOJQJaJhÅHÆCJOJQJaJh|æCJOJQJaJ"hqÙ>*B*CJ OJQJaJ ph33™hÇSCJOJQJaJhCJOJQJaJhqÙCJOJQJaJhó#ICJOJQJaJhš|3CJOJQJaJ&+àáâãüýþAcdef¥Ìôõ6 7 z š ÷ñññìññçßÚÔÔÔçÚÚÚÎçÔÆÁ
& F
& Fgd|æ„,^„,„Ð^„Ð
& F
& Fgd|æ
& F
& F„h^„h
& FgdÅHÆ  6 7 N ¥ ¦ ·  ë ì û ü Q!R!Á!á!1"2"8"?"Á"Â"Ò"Þ"ê"##'#(#r#s#Ü#à#$$}$ž$%%×%Ø%â%å%#&$&ñâÖâÖÊÖÊÖÊÖ¾ÖÊÖâÖ¾Ö²ÖÊÖ âÖâÖÊ֔ÖÊÖÊ֌ÖÊÖÊրÖthbFCJOJQJaJhš|3CJOJQJaJhqÙOJQJh:a@CJOJQJaJ"hqÙ56CJOJQJ\]aJhKƒCJOJQJaJhó#ICJOJQJaJh|æCJOJQJaJhqÙCJOJQJaJhqÙ5CJOJQJ\aJh|æ5CJOJQJ\aJ-š ¶ · ý þ ÿ !À!Á! "B"|"’"°"Ð"Ñ"Ò"ê"####t#D$|$}$úôîììêêêåàààààêêåàÚêåúúúô„ü^„ü
& F
& F„,^„,„ ^„ 
& F}$$ž$%&&&'&C&D&Œ&L'g(h(()))Ç)È)Ü)ö)G*i*‡*¤*¥*õïæïïáßÚßÚßÚßßßÌÇÇÇÇǾ„,^„,gd|æ
& F
& F
Æ”8„