Td corrigé Unité spécifique C3 EXERCICES pdf

Unité spécifique C3 EXERCICES

Société française de chimie : http://www.sfc.fr/Donnees/mine/javl/texjavl.htm. Bulletin de l'Union des physiciens : Guy Durliat, Jean-Louis Vignes, Jean-Noël ...




part of the document




Unité spécifique C3 CORROSION – PROTECTION
Exercices


1 Oxydoréduction en solution aqueuse
1.1 Réaction entre un métal et un ion métallique
Exercice n°1
Ecrire les demi-équations électroniques de l’or, du mercure, du fer et du lithium.
Exercice n°2
Dans les demi-équations électroniques suivantes indiquer l’oxydant,le réducteur, et le nombre d’électrons transférés.
 EMBED Equation.3  EMBED ACD.ChemSketch.20  EMBED Equation.3 
 EMBED Equation.3  EMBED ACD.ChemSketch.20  EMBED Equation.3 
Exercice n°3
Indiquer si les demi-équations ci-dessous sont des oxydations ou des réductions :
 EMBED Equation.3 
 EMBED Equation.3 
Exercice n°4
Ecrire la demi-équation électronique du couple  EMBED Equation.3 
Exercice n°5
La corrosion est-elle une oxydation ou une réduction ?
1.2 Classification des couples redox.
Exercice n°6
1- Indiquer le plus réducteur et le moins réducteur des métaux figurants dans la classification électrochimique ci-dessus.
2- Ecrire la réaction naturelle qui correspond à ces deux couples.
Exercice n°7
Du Fer et du Zinc sont mis dans une solution acide.
Indiquer les couples concernés et les réactions possibles.
1.3 Couples redox intervenants dans les phénomènes de corrosion.
Exercice n°8
1- Indiquer les demi-équations électroniques des couples suivants en milieu basique :
 EMBED Equation.3   EMBED Equation.3   EMBED Equation.3   EMBED Equation.3 
2- Ecrire les réactions d’oxydoréduction entre chaque métal et l’oxygène.
3- En réalité les ions métalliques formés réagissent ensuite avec les ions hydroxyde formés. Ecrire les réactions de précipitations qui se produisent.
4- Rechercher quelle est la réaction qui permet de transformer l’hydroxyde de fer obtenu en rouille.
La formule chimique de la rouille est Fe2O3

Exercice n°9
1- Indiquer la réaction naturelle qui se produit entre les couples  EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.3 
2- Indiquer la réaction inverse (que l’on peut réaliser par électrolyse).

2 Corrosion par phénomène de pile

Exercice n°10
1- Analyser le schéma ci-contre et indiquer sur le schéma à quel endroit se produit l’oxydation et la réduction.
2- Pourquoi parle t’on de phénomène de pile ?




Exercice n°11
1- Dans le schéma ci-contre indiquer ce que signifie métaux cathodiques et métaux anodiques :

2-Dans le cas où l’on met en contact avec le fer un autre métal indiquer lequel des deux est oxydé.

Exercice n°12
Quelle épaisseur de galvanisation doit-on prévoir selon le milieu indiqué pour que l’acier reste intact pendant 50 ans ?

Répondez en vous aidant du document ci-dessous extrait de la norme NF EN ISO 14713 :
Exercice n°13
Indiquer les différentes zones possibles du fer sur le diagramme ci-dessous :
 EMBED ACD.ChemSketch.20 
3 Protection contre la corrosion
Lisez le texte ci-dessous issu du site :  HYPERLINK "http://www.nrc.ca/irc/bsi/rsb.html" http://www.nrc.ca/irc/bsi/rsb.html
et répondez aux questions :


LA DÉTÉRIORATION DES GARAGES DE STATIONNEMENT
G.G. Litvan
INTRODUCTION
La principale et dans la plupart des cas la seule cause de la détérioration rapide des garages de stationnement est la corrosion des aciers d'armature (figure 1) enrobés dans le béton. L'action du gel pose rarement un problème car la température, même dans les garages non chauffés, est rarement inférieure au point de congélation. Cette communication trait donc essentiellement de la corrosion de l'acier d’armature dans les garages notamment ceux à dalles suspendues.
INCLUDEPICTURE "../../../../../../Documents%20and%20Settings/Mr%20BINET/Mes%20documents/Mon%20travail/plp/RSB%2084%20-%20La%20deterioration%20des%20garages%20de%20stationnement_fichiers/84-4f01.gif" \* MERGEFORMATINET 
Figure 1
Comme le montre la figure 2, la corrosion de l'acier dépend de l'alcalinité du milieu ambiant. Lorsque le pH est élevé, la tendance de l'acier à se corroder est négligeable; l'acier est passif . Le béton durci contient de grandes quantités de chaux qui le rendent fortement alcalin (pH compris entre 12 et 13). Normalement, l'acier ainsi enrobé ne rouille pas. Si toutefois la chaux du béton est lessivée ou neutralisée par la carbonatation (la transformation de la chaux en carbonate de calcium par réaction avec le dioxyde de carbone), il y a destruction de la passivité de l'acier et la corrosion se produit.
INCLUDEPICTURE "../../../../../../Documents%20and%20Settings/Mr%20BINET/Mes%20documents/Mon%20travail/plp/RSB%2084%20-%20La%20deterioration%20des%20garages%20de%20stationnement_fichiers/84-4f02f.gif" \* MERGEFORMATINET 
Figure 2 (tirée de la référence 1)
La corrosion de l'acier se produit même dans des milieux fortement alcalins en présence d'ions de chlorure. Le mécanisme par lequel les ions de chlorure favorisent la corrosion et détruisent la passivité de l'acier n'est toujours pas entièrement compris. On sait toutefois que les chlorures ne disparaissent pas pendant la réaction; ils agissent comme catalyseurs et, une fois amorcé, leur effet nuisible se poursuit.
Malheureusement, les sels de dégivrage utilisés sur les routes (le chlorure de sodium et le chlorure de calcium) contiennent des ions de chlorure. Ces produits chimiques se mélangent à la neige et à la glace et sont introduits dans les garages par les automobiles. Lorsque la neige et la glace fondent, les ions s'infiltrent dans le béton pour atteindre très rapidement l'acier d'armature. La corrosion est proportionnelle à la concentration d'ions de chlorure. Une fois la corrosion commence, des fissures causées par l'accumulation d'un grand volume de produits de la corrosion apparaissent dans le béton. Cette accumulation entraîne éventuellement l'éclatement du béton et l'exposition des armatures d'acier, phénomène illustré à la figure 3.
INCLUDEPICTURE "../../../../../../Documents%20and%20Settings/Mr%20BINET/Mes%20documents/Mon%20travail/plp/RSB%2084%20-%20La%20deterioration%20des%20garages%20de%20stationnement_fichiers/84-4f03.gif" \* MERGEFORMATINET 
Figure 3
PRÉVENTION DE LA CORROSION
La corrosion des aciers d'armature du béton est causée par une action galvanique. Ainsi, pour éviter la corrosion, il est nécessaire d'éliminer les éléments essentiels au fonctionnement d'une pile galvanique, c'est-à-dire :
l 'anode, où la corrosion a lieu, et la cathode, qui ne se corrode pas mais qui maintient l'équilibre ionique nécessaire à la corrosion; la continuité électrique entre les zones anodique et cathodique; l'oxygène; l'humidité; les ions de chlorure, qui détruisent l'état passif de l'acier; l'électrolyte entourant les électrodes.
Étudions en détail chacun de ces éléments essentiels pour voir s'il est possible de les éliminer et si une méthode pratique pourrait permettre d'empêcher la détérioration des garages.
Zones anodique et cathodique
La formation de zones anodique et cathodique dans le béton armé ne nécessite pas la présence de deux métaux différents : les variations dans l'acier dues à sa composition chimique, à son état de contrainte qu même à la composition du milieu environnant font qu'une partie de l'acier agit comme cathode et l'autre comme anode (figure 5). Ces variations existent toujours et permettent éventuellement la formation d'une pile galvanique. Il n'est pas pratique ni économique d'essayer d'éliminer ces variations. Il est toutefois important de savoir qu'en enrobant dans le béton d'autres métaux que les armatures d'acier, on peut favoriser la formation de piles galvaniques. C'est pourquoi les conduits de l'installation d'éclairage, par exemple, devraient être montés en surface plutôt que dans le béton.
INCLUDEPICTURE "../../../../../../Documents%20and%20Settings/Mr%20BINET/Mes%20documents/Mon%20travail/plp/RSB%2084%20-%20La%20deterioration%20des%20garages%20de%20stationnement_fichiers/84-4f05f.gif" \* MERGEFORMATINET 
Figure 5
Interruption de la continuité électrique
On peut éviter la création d'une pile galvanique en isolant l'acier d'armature au moyen d'un matériau fortement diélectrique. À l'heure actuelle, un revêtement époxyde lié à l'acier par fusion, utilisé dans la plupart des cas, assure la protection la plus efficace. En cas d'incendie cependant, on craint qu'il se produise un ramollissement de la résine époxyde, qui entraînerait une perte d'adhérence des armatures. Il faut donc s'assurer du degré de résistance au feu des dalles de garage ayant des armatures recouvertes d'époxyde.
Elimination des réactifs
Il est également possible d'enrayer la corrosion de l'acier en empêchant l'oxygène, l'eau et les chlorures de pénétrer dans le béton. Il existe plusieurs moyens d'y parvenir. Si l'on assure un bon drainage de façon à empêcher la formation de flaques d'eau en surface, les contaminants risquent beaucoup moins de s'infiltrer dans le béton. La pente de la dalle, après le retrait au séchage, le fluage et le tassement, devrait être d'au moins 2 %, et les drains devraient être situés aux points bas de la dalle. Il est très important de concevoir, de réaliser et de maintenir en bon état les joints de dilatation de manière à ce qu'ils soient efficaces et durables. Sans ces précautions, l'eau et les sels dissous seront entraînés profondément dans la dalle.
Le nettoyage des garages, bien qu'il soit rarement effectué, est un moyen économique et efficace d'empêcher l'accumulation des sels. La plupart du sel accumulé sur les planchers de garage sous forme de croûtes visibles, les jours secs d'hiver, finira par pénétrer dans le béton s'il n'est pas enlevé. Les dalles devraient être balayées aussi souvent que possible, ou au moins une fois par an, de préférence au printemps.
Bien qu'elles soient importantes, ces mesures sont insuffisantes pour assurer une bonne tenue en service. L'acier d'armature doit être protégé par un béton de bonne qualité et d'une épaisseur suffisante pour éviter tout contact avec la saumure.
CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON
La perméabilité du béton augmente de façon exponentielle avec le rapport eau/ciment (E/C), comme le montre la figure 6. Le béton qui a un faible rapport E/C empêche par conséquent la pénétration du sel, comme on peut le constater à la figure 7. Pour cette raison, on recommande que le rapport eau/ciment du béton destiné aux dalles de garage ne dépasse pas 0,45.
EFFET DU RAPPORT EAU/CIMENT SUR LA PERMÉABILITÉ DU BÉTON (HYDRATÉ À 93%)
INCLUDEPICTURE "../../../../../../Documents%20and%20Settings/Mr%20BINET/Mes%20documents/Mon%20travail/plp/RSB%2084%20-%20La%20deterioration%20des%20garages%20de%20stationnement_fichiers/84-4f06f.gif" \* MERGEFORMATINET 
Figure 6 (tiré de la référence 3)
TENEUR MAXIMALE EN SEL EN FONCTION DE L'ÉPAISSEUR DU BÉTON À DES RAPPORTS EAU/CIMENT VARIÉS
INCLUDEPICTURE "../../../../../../Documents%20and%20Settings/Mr%20BINET/Mes%20documents/Mon%20travail/plp/RSB%2084%20-%20La%20deterioration%20des%20garages%20de%20stationnement_fichiers/84-4f07f.gif" \* MERGEFORMATINET 
Figure 7 (tirée de la référence 4)
Pour améliorer l'ouvrabilité, la compacité et par conséquent l'imperméabilité du béton, il serait bon d'ajouter un entraîneur d'air (5 à 6 %). L'addition d'un adjuvant au latex dans l'eau avant le malaxage du béton diminue aussi sa perméabilité. Le béton fait de ciment mélangé, c'est-à-dire dans lequel une partie du ciment Portland est remplacée par des cendres volantes, du laitier de haut fourneau ou de la silice fine, est beaucoup moins perméable.
ÉVOLUTION DE LA POROSITÉ CAPILLAIRE EN FONCTION DE LA DURÉE DE LA CURE
INCLUDEPICTURE "../../../../../../Documents%20and%20Settings/Mr%20BINET/Mes%20documents/Mon%20travail/plp/RSB%2084%20-%20La%20deterioration%20des%20garages%20de%20stationnement_fichiers/84-4f08f.gif" \* MERGEFORMATINET 
Figure 8 (tirée de la référence 5)
La perméabilité décroît au cours de l'hydratation du ciment en raison de la porosité capillaire, comme l'illustre la figure 8. Une cure adéquate est donc très importante pour que l'hydratation soit la plus complète possible. Le temps minimum prescrit pour la cure des bétons ayant divers rapports eau/ciment est indiqué à la figure 9.
NOMBRE MINIMAL DE JOURS DE CURE POUR LE BÉTON COMPACT
INCLUDEPICTURE "../../../../../../Documents%20and%20Settings/Mr%20BINET/Mes%20documents/Mon%20travail/plp/RSB%2084%20-%20La%20deterioration%20des%20garages%20de%20stationnement_fichiers/84-4f09f.gif" \* MERGEFORMATINET 
Figure 9 (tirée de la référence 5)
Puisque les chlorures agissent comme catalyseurs pour amorcer la corrosion de l'acier, les composants du bétonne doivent pas contenir des quantités appréciables de chlorures solubles. À cet égard, les granulats et les adjuvants sont à surveiller. L'utilisation d'adjuvants à base de chlorure de calcium devrait être évitée.
ÉPAISSEUR DU BÉTON
INCLUDEPICTURE "../../../../../../Documents%20and%20Settings/Mr%20BINET/Mes%20documents/Mon%20travail/plp/RSB%2084%20-%20La%20deterioration%20des%20garages%20de%20stationnement_fichiers/84-4f10f.gif" \* MERGEFORMATINET 
Figure 10 (tirée de la référence 6)
L'enrobage des armatures d'acier avec une couche de béton plus épaisse permet d'allonger le parcours de diffusion et de retarder le contact des chlorures et de l'oxygène avec l'acier. La figure 10 indique la relation qui existe entre l'épaisseur d'enrobage et la détérioration des aciers en fonction du temps. La couche recouvrant les armatures supérieures devrait avoir au moins 58 mm d'épaisseur, et celle se trouvant sous les armatures inférieures, au moins 20 mm.
PRODUITS HYDROFUGES
Plusieurs moyens artificiels ont été mis au point pour empêcher la pénétration de l'humidité dans les dalles de béton; mentionnons entre autres les hydrofuges de surface, qui réduisent la perméabilité du béton. Il existe plusieurs types d'hydrofuges, dont la liste figure au tableau 1. Ces produits ont le grand avantage d'être faciles à appliquer et bon marché. Par contre, ils ne peuvent boucher les fissures et ont tendance à s'user. On remarque d'énormes différences entre les produits hydrofuges en ce qui concerne les propriétés qui semblent importantes pour assurer l'étanchéité des planchers de garage, c'est-à-dire l'absorption d'eau, la fluidité et la stabilité. Malheureusement, aucune norme n'existe à l'heure actuelle et le choix doit tenir compte de la performance du produit sur le terrain.
Tableau 1. Enduits pour béton

Huile de lin bouillie
Caoutchouc chloré
Revêtement époxyde contenant des polysulfures
Revêtement époxyde avec divers additifs solides
Matériaux fabriqués à partir d'isobutylène et de stéarate d'aluminiumMatériaux à base de butadiène
Silicate
Siliconate
Siloxane
Deux types d'uréthanne
MEMBRANES D'ÉTANCHÉITÉ
Il est possible de poser des membranes d'étanchéité sur le béton. Ces membranes sont constituées de matériaux divers tels que le polyuréthanne, le PVC, le néoprène et l'époxyde, et sont produites en feuilles ou en émulsion. Dans la plupart des cas, il faut appliquer une autre épaisseur, appelée revêtement d'usure, pour protéger la membrane de la circulation. Encore une fois, le choix de la membrane d'étanchéité et de la couche d'usure doit être basé sur la performance obtenue dans le passé.
On utilise parfois une chape de béton de forte densité, généralement de 50 mm d'épaisseur, sans armature et séparée du béton armé par une membrane d'étanchéité à l'eau. Cette méthode donne de bons résultats, car elle empêche la pénétration des contaminants.
INHIBITEURS DE CORROSION
Certains produits chimiques, lorsqu'ils sont mélangés au béton plastique, réduisent nettement la corrosion des aciers. Un de ces produits est le nitrite de sodium. On ne connaît pas encore très bien le mécanisme de fonctionnement de ces inhibiteurs de corrosion, mais on sait que la protection décroît avec le temps en raison de la disparition graduelle du nitrite.

Questions :
1°) que signifie dans le texte « l’acier est passif »
2°) Donner les deux causes de la corrosion citées dans cet article et leurs origines
3°) Recenser les différentes solutions de prévention de la caorrosion recensées dans cet article.


 PAGE 1/ NUMPAGES 8



 EMBED Excel.Sheet.8 

 EMBED ACD.ChemSketch.20