Td corrigé Licence 3 Mention Éducation Motricité - Exercices corriges pdf

Licence 3 Mention Éducation Motricité - Exercices corriges

Le risque est donc également sujet, de façon déplacée et différée, ...... Il est étonnant que J.F. Girard reproche au médecin de ne pas avoir intégré le ..... Dodier N. ?Ce que provoquent les infractions, étude sur le statut pragmatique des règles ...




part of the document



UNIVERSITE PARIS XII VAL DE MARNE
CRETEIL

U.F.R SESS – STAPS

Sciences de l'Education Sciences Sociales – Sciences Techniques des Activités Physiques et Sportives

Filière STAPS



LICENCE STAPS

























Année UNIVERSITAIRE 2006 - 2007
Ce livret des études à pour vocation de présenter aux étudiants les données utiles relatives à l'organisation et aux contenus d’Enseignement.

Il reflète l’économie générale du projet pédagogique STAPS Créteil sur lequel l’équipe des enseignants s’engage.
Il vise à préciser les exigences et constitue un document contractuel correspondant aux modalités votées et officialisées au CEVU (conseil des études et de la vie universitaire)
Cependant des changements mineurs de dernières minutes peuvent arriver.
Dans ce cas ces modifications doivent être annoncées aux étudiants en début de semestre. A défaut c'est le contenu de ce livret qui fait foi.
Les informations qui suivent seront présentées par semestre sachant que la licence est composée de 3 grands blocs d'enseignement
La didactique des Activités Physiques et Sportives à des fins d'apprentissage et d'enseignement
Les enseignements des disciplines d'appuis : psychologie, sociologie, sciences ou théorisations pour l'intervention
Les enseignements méthodologiques et de langages

AVERTISSEMENT
La licence STAPS est un diplôme professionnel officiel, reconnu par le Centre National des Certifications Professionnelles (CNCP). Elle permet de travailler contre rémunération dans toute structure d'encadrement des APSA. Elle permet de se présenter aux concours d'enseignement (CAPEPS, CRPE, Conseiller territorial …). Elle permet de poursuivre en Master

L’année de licence 3 constitue donc une étape critique dans le cursus STAPS.
Les exigences d’argumentation et de réflexion personnelle se précisent, les références théoriques et l’approfondissement des connaissances deviennent incontournables.

La maquette de licence s'organise autour d'une double perspective :
Enseignement de l'EPS / Intervention dans les APS
Par exemple, les cours de "Formation préprofessionnelle", "Institution et règlement", "Histoire de l'EPS", "Actualité de l'intervention", "Sociologie de l'éducation" … ainsi que le stage prépro, vous donneront l’occasion de mettre à l’épreuve votre motivation pour la discipline EPS et d’en mesurer les conséquences en investissement et réflexions personnelles.
Sur l'autre registre les cours "Initiation à la recherche", "Étude de cas", "Problématiques didactiques", "Analyse des pratiques sportives"… permettront d'acquérir les outils d'analyse de "l'intervention" dans les APS.

Quels que soient vos choix ultérieurs, vous devrez, non seulement acquérir des connaissances mais vous devrez surtout savoir les utiliser, les exploiter, voire les discuter.
Les cours ne servent à rien s'ils ne se greffent pas sur des questionnements que vous devrez établir et s'ils ne conduisent pas à forger des convictions, des opinions à défendre : ne vous contentez pas d'intégrer et de restituer en simple consommateur.
Faire un contrôle de fin de semestre n'est pas seulement assurer une note. C'est aussi l'occasion de défendre un point de vue, d'affirmer une identité. Attention quand même, les idées ne sont jamais exposées de manière gratuite. Vous aurez à argumenter, donc à appuyer vos réponses avec des références et une logique de démonstration.
C'est autour de ces exigences que se joue la réussite de la licence.




EQUIPE d'encadrement

Responsable de la promotion Licence3 : Stéphane Bellard (Bureau 505, La pyramide)

Directeur des études : Stéphane Bellard
Directeur de la filière STAPS : Marc SALMON (Bureau 506, La pyramide)
Suivi de la scolarité : Yvonne LEROY (Scolarité STAPS bureau 604, La pyramide)

Licence 3 Mention Éducation Motricité

S5 Mention Éducation MotricitéUE13 : 10ECTSU13.1Didactique de l'expression [12h CM Gym + 12h CM Danse] + 12hTD : choix Gym ou Danse3G: P. Nouillot, J. Rizza,
D: B. RaquinU13.2Didactique de la performance[12h CM Athlé + 12h CM Natation] + 12hTD : choix Athlé ou Natation3A: H. Bossé, T. Maquet
N: G. BoutellierU13.3Histoire de l’EPS22h4M. SalmonUE14 : 8U14.1Sociologie de l’éducation 18h3V. ChevalierU14.2Institutions règlements18h3G. BoutellierU14.3Formation préprofessionnelle *10h CM + 12h TD2S. BellardUE15 : 12U15.1Problématiques didactiques 18h3M. SalmonU15.2Psychologie de l’apprentissage 18h3C. Wane, Y. LemonieU15.3Initiation à la recherche  6h CM + 18h TD3J.F. RobinU15.4Anglais 18h3N. Sabatier, D. LeblondS6 Mention éducation MotricitéUE16 : 13U16.1Étude de cas 12 choix : A, G, N, Raq, J, HB, BB, VB, FB, Ry, E, D3Responsables APSAU16.2Analyse des pratiques sportives  18h3P. NouillotU16.3Anglais 18h3N. Sabatier, D. LeblondU16.4Actualité de l’intervention en EPS30h22h4S. BellardUE17 : 9U17.1Didac APPN loisirs et santé. [12h CM Escalade + 12h CM Santé] + 12hTD : choix Escalade ou Santé3E: X. Taupin
S: G. BoutellierU17.2Didactique Sports Collectifs[34h CM sur 5 Sport Co] + 12h TD sur un sport Co au choix3N. Duroux, C. Esparre, S. Eloi, A. Mouchet, P. VidalieU17.3Didactique des activités duelles [12h CM Badminton + 12h CM Judo] + 12hTD : choix Badminton ou Judo3B: X. Taupin
J: S. BellardUE18 : 8U18.1Option libre30h3U18.2Épistémologie  18h3P. SarremejaneU18.3Stage en milieu * De novembre à Avril2S. Bellard
Les enseignements surlignés sont soumis à une note plancher
* Stage en milieu secondaire – ou - en milieu primaire Ppour une vingtaine d’étudiants au maximum ((sélectionnés sur la base des meilleurs résultats obtenus au rapport et à la soutenance de stage en L2), il sera possible d’effectuer le stage de préprofessionnalisation en milieu primaire. Toutefois, le cours magistral de formation préprofessionnelle sera consacré à l’organisation de l’EPS en milieu secondaire.)

Modalités des sessions d’examen licence 3,
Premier semestre

UnitésEnseignementsContrôle Continu
Session 1Contrôle terminal
Session 1Modalités
Session 2 U13.1Didactique de l'expression 50% CC 1 APSA au choix : dossier, oral, situations50% CT écrit de 3 h
2 questions : Gym, Danse1 écrit 3 h
Remplace la moyenne du CC et du CT de la session1U13.2Didactique de la performance50% CC 1 APSA au choix : dossier, oral, situations50% CT écrit de 3 h
2 questions : Athlé, Natation1 écrit 3 h
Remplace la moyenne du CC et du CT de la session1U13.3Histoire EPS100% CT un écrit de 3 hidemU14.1Sociologie de l'Éducation 100% CT un écrit de 2 hidemU14.2Institutions règlements100% CT un écrit de 2 hidemU14.3Pré pro Formation100% CC dossier (option secondaire) ou devoirs écrits (option primaire)idemU15.1Problématiques didactiques100% CT un écrit de 2 hidemU15.2Psycho apprentissage100% CT un écrit de 2 hidemU15.3Initiation recherche 100% CC dossieridemU15.4Anglais100% CC devoirs écritsécrit
Second semestre

UnitésEnseignementsContrôle continu
Session 1Modalités
Session 1Modalités
Session 2U16.1Étude de cas 100% CC dossieridemU16.2Analyse des pratiques sportives100% CT un écrit de 2 hidemU16.3Anglais100% CC Écrit ou oralÉcrit ou oralU16.4Revue actualité100% CT un écrit de 3 hidemU17.1Didactique APPN, loisirs et santé. 50% CC 1 pratique au choix : dossier, oral, situations50% CT écrit de 3 h
2 questions escalade
et santé1 écrit 3 h
Remplace la moyenne du CC et du CT de la session1U17.2Didactique sports collectifs50% CC 1 APSA au choix : dossier, oral, situations50% CT écrit de 2 heures avec un sujet commun1 écrit 3 h
Remplace la moyenne du CC et du CT de la session1U17.3Didactique activités duelles50% CC 1 APSA au choix : dossier, oral, situations50% CT écrit de 3 h avec 2 questions, badminton et judo1 écrit 3 h
Remplace la moyenne du CC et du CT de la session1U18.1Option libre 100% CC Modalités selon choixidemU18.2Épistémologie 100% CT un écrit de 2 hidemU18.3Stage en milieu 100% CC Dossier + oral soutenanceidem
GENERALITES CONCERNANT LES ENSEIGNEMENTS DE DIDACTIQUE DES APSA


CONTENUS

Ces enseignements visent l’étude des démarches utilisées par l’enseignant d’EPS pour transmettre des savoirs spécifiques d’une APSA, et, en retour, l’étude des phénomènes intervenant dans l’appropriation de ces savoirs par l’élève. En L3,  5 thèmes d’étude ont été retenus dans la continuité des enseignements technologiques de L2 :
Thème 1 : Didactique des activités de la performance  (natation et athlétisme)
Thème 2 : Didactique des activités de l’expression (gymnastique et danse)
Thème 3 : Didactique des sports collectifs  (basket-ball, volley-ball, handball, football et rugby)
Thème 4 : Didactique des activités duelles (judo et badminton)
Thème 5 : Didactique des activités de nature, de loisir et de santé (escalade et activités liées à la santé)
Dans les thèmes 1, 2, 4 et 5, tous les étudiants reçoivent 24h de cours magistraux (12h pour chaque APSA). Dans le thème 3, tous les étudiants reçoivent 34h de cours magistraux (4h de généralités sur la didactique des sports collectifs, puis 6h dans chaque APSA)
En complément, les étudiants reçoivent, au sein de chaque thème, une formation de 12h sous la forme de travaux dirigés. Dans ces TD, l’APSA choisie par l’étudiant sert de support pour apprendre à concevoir et mettre en œuvre des situations d’apprentissage adaptées à différents objectifs et à différents profils d’élèves.

EVALUATION

Contrôle terminal : 2 épreuves à traiter en 3h sur 2 copies différentes, sauf en sports collectifs (2h avec possibilité de sujets communs ou optionnels)

Contrôle continu : uniquement pour les étudiants non salariés
Seul(e) ou par groupes de 3 maximum, il s’agit de concevoir, présenter et mettre en œuvre une ou plusieurs situations d’apprentissage, cohérentes vis-à-vis du sujet, voire entre elles. Le sujet, formulé en termes d’objectif(s) à atteindre ou de problème(s) à résoudre, caractérise les élèves au moins en référence à un niveau scolaire, nécessitant de prendre en compte les programmes.
Le 1er TD précise les exigences de l’épreuve et fournit les outils méthodologiques nécessaires à la conception, à la présentation et à la mise en œuvre.
Les étudiants disposent d’au moins une semaine de préparation.
Un système de compensation peut éventuellement être mis en place pour les premiers étudiants à passer.
La mise en œuvre concrète d’au moins une situation représente un impératif. Cette compétence, à forte valence professionnelle, n’est pas évaluée à un autre moment du cursus licence. Dans cette perspective, même s’il s’agit souvent d’apprécier la personnalité de l’étudiant, la capacité à faire vivre les situations à un groupe est prise en compte dans la notation (prestance, clarté des consignes, attitude, adaptabilité, etc.)
Les 2 ou 3 étudiants concernés par un sujet n’ont pas nécessairement la même note.

Barème :
Présentation de l’analyse du sujet (sous forme d’exposé, de dossier et/ou d’entretien) / 8 pts
Mise en œuvre de la ou des situations d’apprentissage : / 12 pts (forme / 4 pts et fonds / 8 pts)

Rattrapage : uniquement en contrôle terminal (la note de contrôle continu n’est pas conservée)


SEMESTRE 35
UE13
U13.1. (S5) Didactique de l'expression - 36h – (50% CC - 50% CT) - 3 ECTS -– Coef 1. [CM = 12h Gymnastique + 12h Danse] + [TD = 12h gymnastique ou danse]

GYMNASTIQUE

CONTENUS
I- Introduction. L’approche didactique
II- Les options relatives aux activités gymniques acrobatiques
1 Conception de la gymnastique. 1-1- Modèles de complexification de l’activité sensori-motrice du gymnaste. 1-2- Des méthodes d’enseignement - apprentissage.
2- Les formes sociales de la pratique.
3- Processus de codification et activité de jugement
III- l’activité du sujet.
1- Des modèles de l’organisation motrice. 1-1 Modèle « figuratif » ou « formel » 1-2 Modèle « opératoire »
2- Des étapes de transformation.
3- Des outils d’analyse de l’activité du sujet. 3-1- Les grilles d’observation. 3-2- Les niveaux d’organisation. 3-3- Le questionnement de l’élève.
IV- La construction des situations d’enseignement
1- Les paramètres déterminants
2- Les contenus d’enseignement
3- Des thèmes de travail
V- L’ORGANISATION DE L’ENSEIGNEMENT
1- Les enjeux de formation
2- Les objectifs de formation
3- Le cycle de gymnastique

EVALUATION
Contrôle terminal. Épreuve écrite.
Contrôle continu. TD OPTION

BIBLIOGRAPHIE
Amarouche P. & Robin J. F. (1992). Les représentations des élèves en gymnastique. Conférence européenne sur l’E. P. S. Édition du SNEP : 129-133.
CARNUS M. F. (1998). Stades de repérage et didactique de la gymnastique sportive : l’exemple de l’A. T. R. in Actualité de la recherche en activités gymniques. Dossier n°39. Éditions de la revue EP. S.
COLOMBO C. (1996). Évaluation de la composante physique de la performance. Dossier EP. S. n° 25. Activités gymniques et acrobatiques : recherches et applications. Éditions de la revue EP. S. : 85 à 96.
GOIRAND P. (1990). Didactique de la gymnastique et éducation physique. In Éducation Physique et Didactique des APS, AEEPS, p75-87.
Tous les n° « Spécial didactique » de la revue SPIRALES, en particulier le n° 3, V 2, UFRAPS de Lyon.
Pour développer la filiation objectif de séance - finalités voir P. Goirand, SPIRALES, 3, 2, p 210
GOIRAND P., 1998 « EPS au collège et gymnastique», INRP.
HAUW D. & ROBIN J. F. (1996). Activités gymniques et acrobatiques : recherches et applications. Dossier EP. S. n° 25.
LEGUET J. (1990). Actions motrices en gymnastique sportive, Vigot.
LEVIEUX J. P. (1996). Gymnastique artistique et sportive. Traitement pédagogique de l’activité. In Dossier n° 26. Éditions de la Revue EP. S. : 65-66.
NOUILLOT P. (1998). Quelles stratégies d’établissement en A. T. R. in Actualité de la recherche en activités gymniques. Dossier n° 39. Éditions de la revue EP. S.
ROBIN J. F. & HAUW D. (1998). Actualité de la recherche en activités gymniques et acrobatiques. Dossier EP. S. n° 39.
POZZO T. et STUDENY C. (1987) « Théorie et pratique des sports acrobatiques », Vigot
+ J.P. Astolfi et M. Develay, 1989 « La didactique des sciences », Que sais-je ?, PUF.
+ P. Meirieu, 1987 « Apprendre…oui, mais comment », ESF.
DANSE

CONTENUS

La danse est une activité qui recouvre diverses significations et diverses formes (Jazz, hip-hop, contemporaine, …). Elle est dite polysémique et suppose de rechercher le fond culturel de ces différents styles pour conduire à une éducation artistique et esthétique.
Analyse des démarches de création, de communication et de présentation dans le souci constant “d’exprimer, d’évoquer par le biais de formes corporelles, de créer un impact souhaité et attendu chez autrui ”

Identification, réflexion autour :
- des problèmes pour passer d’une motricité usuelle et figurative à une motricité symbolique et évocatrice.
- des propos, des arguments, des modes de développement, des écritures chorégraphiques
- des différents rôles socio-moteurs :
- danseur, exécutant ou interprète pour développer les pouvoirs expressifs du corps.
- créateur, inventeur de formes corporelles liées à son imaginaire
- chorégraphe, constructeur, metteur en scène, structurant et développant un propos chorégraphique
- spectateur, averti et critique, se positionnant vis à vis de ses choix et argumentant ses points de vue

Identification des contenus relatifs à la démarche de création, de communication et de présentation d'une chorégraphie.
Analyse des variables didactiques favorisant l'acquisition des compétences

EVALUATION
Ecrit


BIBLIOGRAPHIE

CADOPI M., BONNERY. 1990. Apprentissage de la danse. ACTIO.
LOMBARD F. 1994. Danse à vivre, danse à voir. In Revue EP.S n° 250
SERRE J.C. 1988. La danse parmi les autres formes de la motricité. In La recherche en Danse.
GUERBER WALSH N., LERAY C., MAUCOUVERT A. 1991. Danse. Coll De l'école aux associations. Ed de la revue EPS
WAEHNER K. 1993. Outillage chorégraphique. Manuel de composition. Coll Sport et enseignement. Vigot.
ROBINSON J. 1981. Éléments du langage chorégraphique. Coll Sport et enseignement. Vigot
FEBVRE M. 1994. Danse contemporaine et théâtralité. Ed Chiron.



U13.2. (S5) Didactique de la performance - 36h – (50% CC - 50% CT) - 3 ECTS - Coef 1. [CM = 12h Athlétisme + 12h Natation] + [TD = 12h athlétisme ou natation]


ATHLETISME

CONTENUS

Transformer les épreuves athlétiques pour les adapter aux exigences du contexte scolaire ne pourra se faire qu’après l’identification de leur fondement et leur mise en perspective avec les comportements des élèves.
La modélisation d’un support aussi diversifié que l’athlétisme pose alors le problème de la particularité de ses disciplines au sein d’un ensemble d’où l’on tente de faire émerger des similitudes. Il s’agit donc de mettre à jour les différentes modélisations existantes puis de proposer un cadre d’analyse permettant de proposer et de justifier un traitement didactique pour les spécialités athlétiques. Cette démarche doit pouvoir déboucher au minimum sur l’identification d’un ou de plusieurs modes d’entrée dans l’activité, le choix d’une situation de référence, des situations d’apprentissage et un système d’évaluation cohérent.
A partir de quelques illustrations proposées en cours, l’étudiant devra ensuite compléter et approfondir ce cadre de réflexion à d’autres spécialités athlétiques et d’autres situations s’enseignement. Il pourra pour cela s’appuyer sur une lecture critique de quelques productions présentées.

EVALUATION

Contrôle terminal. Épreuve écrite.

Contrôle continu. TD OPTION
Choix en début d’année, parmi une liste proposée, d'un sujet traité par groupe de deux ou trois étudiants.
Le groupe d’étudiants intervient dans les 2 phases de l’épreuve :
- la 1re partie est un exposé théorique de 15 mn maximum
- la 2e partie est une mise en œuvre des situations pendant 25 mn maximum. Un axe de réponse est à respecter qui vise à présenter et à expérimenter sur le terrain une ou 2 situations d’apprentissage évolutives relatives au problème rencontré par des élèves.


BIBLIOGRAPHIE

Comprendre l’athlétisme ; PRADET HUBICHE
L’éducation athlétiques ; PIACENTA
De l’école aux association
Les lancers
Les sauts
Les courses
Didacthlétisme ; SENERS
Articles des revues EPS
CONTENUS
Transformer les épreuves athlétiques pour les adapter aux exigences du contexte scolaire ne pourra se faire qu’après l’identification de leur fondement et leur mise en perspective avec les comportements des élèves.
La modélisation d’un support aussi diversifié que l’athlétisme pose alors le problème de la particularité de ses disciplines au sein d’un ensemble d’où l’on tente de faire émerger des similitudes. Il s’agit donc de mettre à jour les différentes modélisations existantes puis de proposer un cadre d’analyse permettant de proposer et de justifier un traitement didactique pour les spécialités athlétiques. Cette démarche doit pouvoir déboucher au minimum sur l’identification d’un ou de plusieurs modes d’entrée dans l’activité, le choix d’une situation de référence, des situations d’apprentissage et un système d’évaluation cohérent.
A partir de quelques illustrations proposées en cours, l’étudiant devra ensuite compléter et approfondir ce cadre de réflexion à d’autres spécialités athlétiques et d’autres situations s’enseignement. Il pourra pour cela s’appuyer sur une lecture critique de quelques productions présentées.

EVALUATION
Contrôle terminal. Épreuve écrite de 2 heures

BIBLIOGRAPHIE
Comprendre l’athlétisme ; PRADET HUBICHE
L’éducation athlétiques ; PIACENTA
De l’école aux association
Les lancers
Les sauts
Les courses
Didacthlétisme ; SENERS
Articles des revues EPS


NATATION

CONTENUS

CM Didactique
La natation dans les programmes.
Finalités et objectifs.
Enjeu de formation et problèmes fondamentaux.
Contenus d'enseignement. Analyse des niveaux de pratique et détermination des objectifs.
Les connaissances réglementaires, biomécaniques, énergétiques, techniques et pédagogiques… acquises les années antérieures servent la réflexion et la conception des propositions de mise en œuvre.

TD Option Didactique
La natation doit permettre à l’élève :
- de nager en sécurité
- de développer son potentiel physique
- de développer sa motricité au regard des problèmes spécifiques que pose l’activité
- de construire a moyen ou long terme des savoirs spécialisés s’inscrivant dans la recherche de la performance
- de développer des savoir-faire utilitaires lui permettant de se sauver pour parvenir à sauver les autres.
C’est dans le cadre de ces objectifs au regard des différents niveaux de pratique et des compétences attendues définies par les programmes, que les étudiants devront apprendre à proposer des contenus d’enseignement, concevoir des situations d’apprentissage qui s’inscrivent dans la leçon d’EPS.

EVALUATION

Contrôle terminal. Devoir écrit

Contrôle continu. TD OPTION
Oral : Préparation d’une question tirée au sort 20 minutes. Exposé 20 minutes au maximum.

BIBLIOGRAPHIE

P. SCHMITT. Nager de la découverte à la performance. Vigot
N. GAL La natation de course. Édition revue EPS.
P. PELAYO, D. MAILLARD, D. ROZIER, D. CHOLLET. Natation au collège et au lycée. . "De L'école aux associations". Revue EPS
L'ensemble des articles parus dans la revue EPS, concernant les activités aquatiques.

U13.3. (S5) Histoire de l'EPS - 18h 22h – 100% CT - 4 ECTS - Coef 1.


CONTENUS
L'évolution de l'EPS à travers ses conceptions d'enseignement.
Identifier les auteurs, les orientations qui ont marqué les transformations de l'EPS dans le processus de construction d'une identité scolaire.
Sur un axe synchronique (sur une même période) l'analyse consistera à identifier les diverses conceptions en présence, à situer leurs auteurs et leur discours de légitimation.
Analyse des enjeux et débats qui les mettent en opposition et identification de quelques éléments de contexte pour comprendre certaines prises de position.
Sur un axe diachronique (évolution dans le temps) nos chercherons à faire ressortir le sens des évolutions, les ruptures et les continuités.
A chaque période, pour chaque méthode ou chaque conception, nous chercherons à identifier :
- les objectifs poursuivis (de la santé à la gestion de la vie physique, en passant par l'appropriation d'une culture)
- l'objet d'enseignement défini (du mouvement aux conduites motrices, en passant par les techniques sportives ou le corps)
- la représentation de l'élève à former (de l'élève à l'apprenant, du sujet anatomique au sujet cybernétique, du futur adulte idéalisé et normalisé au futur citoyen responsable …)

- Recherche de synthèses. La situation de 45 à 59.
L'héritage de E.Loisel. P.Seurin et l'EP Méthodique. La méthode sportive de M. Baquet. Bilan sur les méthodes et la méthodologie des apprentissages
- Changements de référents. 57 à 65.
Du mouvement vers la motricité. J.Teissié. Essai d'une systématique. J.Le Boulch. Esquisse d'une méthode rationnelle et expérimentale. Perspectives novatrices dans les apprentissages.
- Rupture par la légitimation et l'organisation du sport. 62 à 70
J.Ulmann. L'action d'une culture sur une nature. La classification des APS. Apprentissage : Compétition – Entraînement – Socialisation. (Corbeil, République des sports, R.Mérand)
- Nouveaux et multiples regards sur l'activité du sujet et de l'enfant. 67 à 75
P.Parlebas et la révolution Copernicienne. Le mouvement antisportif et le discours sur le corps (de J.M.Brohm à C.Pujade Renaud). Le Sport de l'enfant. CPS. FSGT, R.Mérand, J. Marsenach. Plaidoyer pour l'aventure motrice G. Azemar
- Rationalisation et ébauches de didactisation de l'enseignement. 75 à 85
Définir et hiérarchiser les objectifs (PPO). Évaluer et former. Adapter et différencier l'enseignement
- De la place de l'élève à la place des programmes. 85 à 2002.
I.O. Réflexions et conceptions autour des GAIP puis des programmes

BIBLIOGRAPHIE
CLEMENT J.P., HERR M. 1993. L’identité de l’EP scolaire au 20ème siècle. Entre l’école et le sport. Ed. A.F.R.A.P.S.
ANDRIEU G. 1998. Enjeux et Débats en EP(1886 – 1966). La démocratisation de l’EP : entre désir et réalité (1967- 1997). Les cahiers ACTIO.
GLEYSE J. 1999. L’EP au 20ème siècle. Vigot.
ARNAUD P. 1984. Les savoirs du corps. P.U. Lyon
ARNAUD P. 1988. La didactique de l’éducation physique. In Arnaud, Broyer. La psychopédagogie des APS. Privat
DURING B. 1981. La crise des pédagogies corporelles. Scarabée CEMEA.
MARTIN J.L. 1999. La politique de l’EP sous la Ve république. 1 :l’élan gaullien (1958 – 1969). PUF.
Consultez tous les ouvrages de première main des auteurs couvrant la période. Certains ont été réédités (Marey, Hébert, Baquet par exemple).
Vous trouverez aussi à la bibliothèque de l’INSEP toutes les revues EPS depuis 1950. Recherchez les articles des auteurs cités. (Loisel, Seurin, Baquet, Teissié, Le Boulch, Ulmann, Parlebas, Mérand, Marsenach, De Rette, …
Voir aussi : L’éducation physique. Revue Esprit. N°5 Mai 1975. Articles de Vigarello, Pujade-Renaud, Azemar …

EVALUATION
Les contrôles porteront sur l'analyse de l'évolution historique à travers des thèmes ou des enjeux à exploiter.
Les données du cours devront servir à justifier une démonstration sur le sens de l'histoire.
UE14
U14.1. (S5) Sociologie de l'éducation - 18h EPS,100% CT - 3 ECTS - Coef 1.



CONTENUS

Particularités de l’investigation sociologique.
Différentes approches de la sociologie à propos : de l’école, du système scolaire et de l’éducation, en particulier sur les différentes théories (et leurs auteurs) explicatives des inégalités sociales devant la réussite scolaire.
Renouvellement actuel des approches. Par exemple sur le rôle de l’élève et de la famille, l’effet du contexte local de l’établissement.
Une attention particulière sera bien évidemment donnée à l’éducation physique et à la place qu’elle occupe dans le système éducatif.

 TOC \o "1-3" 1. Introduction (qu’est-ce que la sociologie ?) 
- 1.1. Une discipline scientifique trop familière - 1.2. Une discipline apparue récemment - 1.3. L’objet d’étude de la sociologie - 1.4. Les principes de la démarche sociologique - 1.5. Les idées fondatrices de la sociologie - 1.6. Un principe de classement des positions sociales : les PCS - 1.7. Qu’est-ce que les représentations sociales
2. Les changements dans l’organisation de la société française
- 2.1. La révolution industrielle et la modification du travail- 2.2. La révolution industrielle et le développement de la scolarisation - 2.3. L’invention de l’école est liée à une nouvelle configuration de la société et du pouvoir - 2.4. Histoire récente de la scolarisation et de l’école - 2.5. Les fonctions de l’école
3. Système éducatif et processus de socialisation
- 3.1. Intériorisation de l’ordre moral et de l’ordre logique par la scolarisation - 3.1.1. Les savoirs scolaires et l’ “arbitraire culturel ” - 3.1.2. La transmission implicite de comportements sociaux au cours de l’apprentissage scolaire - 3.2. École et famille(s) : socialisation scolaire et socialisation familiale - 3.2.1. D’une socialisation principalement familiale à une socialisation scolaire - 3.2.2. L’école comme enjeu, et lieu d’investissement stratégique des familles - 3.2.3. Le cas particulier des familles populaires - 3.2.4. Le cas particulier des familles immigrées - 3.2.5. Pour conclure sur école et familles - 3.3. L’école comme expérience
4. Système éducatif et sélection sociale
- 4.1. Les déterminants de la réussite scolaire - 4.1.1. L’effet de l’origine sociale - 4.1.2. L’effet du genre, masculin ou féminin - 4.1.3. L’effet contrasté de l’immigration - 4.2. Éducation et promotion sociale - 4.2.1. L’inégal rendement social des diplômes - 4.2.2. Destin scolaire et destin social - 4.2.3. Trajectoires universitaires et insertions professionnelles -4.3. L’inégalité des chances scolaires et sociales : débats et luttes théoriques - 4.3.1. Les théoriciens du rôle fondamentalement inégalisateur de l’école : les conflictualistes - 4.3.2. Les théoriciens du rôle essentiel de la stratification sociale : les externalistes
Conclusion
1. Le système scolaire a une puissance propre
2. Lieu de socialisation, l’école transforme la subjectivite sociale (représentation sociale de soi)

EVALUATION

L’examen terminal consistera en un écrit sur table où il sera demandé de traiter une question de réflexion utilisant les apports du cours et des références bibliographiques, faisant preuve des capacités d’analyse et de synthèse.

BIBLIOGRAPHIE

Les manuels
Barrère A, Sembel N., Sociologie de l’éducation, Paris, Nathan, coll. Education en poche, 1998.
Cacouault M., Oeuvrard F., Sociologie de l’éducation, Paris, La découverte, coll. Repères, 1995.
de Queiroz J.-M., L’école et ses sociologies, Paris, Nathan, coll. “ 128 ”, 1996.

Les ouvrages fondamentaux
Ariès P., L’enfant et la vie familiale sous l’ancien régime, Paris, Seuil, 1973 (1ère éd. 1960).
Aubert F., Tripier M, Vourc’h F, Jeunes issus de l’immigration. De l’école à l’emploi, Paris, L’Harmattan, 1997.
Baudelot C., Establet R, Allez les filles !, Paris, Le Seuil, 1992.
Bourdieu P., Passeron J.C., La reproduction. Eléments pour une théorie du système d’enseignement, Paris, Ed. Minuit, 1970.
Combaz G., Sociologie de l’éducation physique, Paris, PUF, coll. Pratiques corporelles, 1992.
Dubet F., Les lycéens, Paris, Le Seuil, 1991
Duru-Bellat M., L’école des filles, Paris, L’harmattan, 1989.
Legrand L., Les politiques de l’éducation, Paris, PUF, coll. Que-sais-je ?, 1998.
Prost A., L’enseignement s’est-il démocratisé ?, Paris, PUF, 1992.
Terrail J.-P. (dir.), La scolarisation de la France. Critique de l’état des lieux, Paris, La dispute, 1997.

Les articles essentiels
Arnaud P., “ Contribution à une histoire des disciplines ”, Revue Française de Pédagogie, n°89, p 29-34, 1989.
Charlot B., “ Rapport au savoir et rapport à l’école dans deux collèges de banlieue ”, Sociétés contemporaines, n°11-12, p 119-147, 1992.
Dubet F., Martucelli D., “ Théories de la socialisation et définitions sociologiques de l’école ”, Revue Française de Sociologie, vol. 37, n°4, p 511-535, 1996.
Duru-Bellat M., Jarousse J-P, Mingat A., “ Les scolarités de la maternelle au lycée. Etapes et processus dans la production des inégalités sociales ”, Revue Française de Sociologie, vol 34, p 43-60, 1993.
Duru-Bellat M., Mingat A., “ Analyse de la genèse temporelle des trajectoires scolaires ”, Revue Française de Pédagogie, n°88, p 5-13, 1989.
Felouzis G, “ Interactions en classe et réussite scolaire. Une analyse des différences filles - garçons ”, Revue Française de Sociologie, vol 34, p 199-22, 1993.
Merle P., “ L’efficacité de l’enseignement ”, Revue Française de Sociologie, vol 29, n°3, p565-589.
Rochex J.-Y., “ L’implosion scolaire ”, in Durand J.-P., Merrien X., eds, Sortie de siècle. La France en mutation, Paris, Vigot, 1991, p304-305.
Silberman R., “ Formation scolaire et insertion professionnelle des enfants d’immigrés ”, Formation emploi, n°65, 1999.
Terrail J.-P, “ Parents, filles et garçons face à l’enjeu scolaire, Education et formations, 30, p3-11, 199.
Zeroulou Z., “ La réussite scolaire des enfants d’immigrés : l’apport d’une approche en terme de mobilisation familiale ”, Revue Française de Sociologie, 29, n°3, 1988.
U14.2. (S5) EPS, Institutions Règlements - 18h – 100% CT - 3 ECTS - Coef 1.


CONTENUS
Le système éducatif scolaire :
Les différents types d'établissement du second degré
Organisation et fonctionnement administratif et pédagogique
La laïcité
La population du système éducatif
Les missions de l'enseignant

L'enseignement de l'EPS :
Les programmes
Évaluation de l'EPS aux examens
Sécurité / Responsabilité. Sécurité et installations sportives. Contrôle médical des inaptitudes
Accidents au cours des séances d'EPS. Surveillance des élèves. Absentéisme
L'enseignement de la natation

EVALUATION
Écrit

BIBLIOGRAPHIE
RLR : Bulletins officiels de l'éducation nationale, relatifs aux thèmes abordés.
Dans la collection dossiers EPS : n° 46 Risque et sécurité, n°51 Les responsabilités de l'enseignement d'EPS.
Accidents scolaires et responsabilités. Frédérique Thomas Bion. Jean –Daniel Roque. Berger-Levraut 2004.




U14.3. (S5) Formation préprofessionnelle  - 22h – 100% CT - 2 ECTS - Coef 1. (10h CM + 12h TD)

Cet enseignement intervient en complémentarité du stage de préprofessionnalisation qui a lieu de novembre à avril le vendredi matin ou après-midi. Il se déroule pour la plupart d’entre vous dans un collège ou un lycée d’enseignement général, technologique ou professionnel.
Un nombre restreint d’étudiants (20 au maximum) est autorisé à effectuer ce stage en milieu primaire. Ce groupe est pris en charge par le Centre de Formation des Maîtres (CFM) de l'université Paris 12 sous des modalités d'organisation et d'évaluation spécifiques

CONTENUS
L’objectif de cet enseignement est double : d’une part, il vise une meilleure compréhension de l'organisation de l'EPS au sein d’un établissement du premier ou du second degré. Ainsi, en vous procurant des critères d’appréciation variés, il vous offre la possibilité d’analyser et d’émettre un jugement argumenté sur les projets d’établissement, d’EPS et d’association sportive. Ceci vous permettra donc d'avoir une distance critique vis-à-vis des conditions d'enseignement que vous rencontrerez en stage. D’autre part, il cherche à vous donner les moyens de concevoir et mettre en œuvre des situations d’apprentissage à la fois cohérentes et pertinentes, dans le contexte particulier de votre établissement scolaire et surtout des classes dont vous aurez la charge.
Pour les stages en second degré, les contenus suivants seront abordés (5 CM avant le stage, 5 TD avant et/ou pendant, 1 TD après) :
Attentes du stage et préparation aux diverses évaluations
Organisation de l’EPS au sein d’un établissement secondaire
Conception et mise en œuvre d’un cycle, d’une leçon, d’une situation d’apprentissage
Observation et évaluation en EPS
Relation pédagogique et gestion de l’hétérogénéité

EVALUATION

Stage en milieu primaire : devoirs écrits portant sur les connaissances de cours

Stage en milieu secondaire
Rapport relatif à l’analyse des projets pédagogiques de l’établissement.
Ce rapport doit permettre d’expliquer les choix effectués ou non par les équipes pédagogiques, sur la base d’une mise en relation des divers éléments constituant le contexte du stage. Tout en pointant les éventuels décalages ou incohérences, l’étudiant tentera de porter un jugement argumenté sur les objectifs poursuivis et les moyens mis en œuvre pour les atteindre.
1re partie : l’établissement / 6 Jusqu’à 5 points peuvent être retirés
2e partie : l’EPS / 8 pour non respect des consignes de mise
3e partie : l’AS / 6 en forme suivantes :

Texte, mise en page, styleCouverture
Document de 5p maximum, exception faite de la couverture, relié ou agrafé, et paginé
Texte tapé sur le verso seulement, Police Times New Roman, taille 12
Une page et demi maximum par partie. Commencer une nouvelle page au début de chaque partie.
La perfection de l’orthographe est attendue.

UNIVERSITE PARIS XII -VAL DE MARNE
LICENCE STAPS 3E ANNEE, MENTION "EDUCATION ET MOTRICITE"
FORMATION PREPROFESSIONNELLE
ANALYSE DES PROJETS PEDAGOGIQUES
DU COLLEGE OU LYCEE XXXXXXXXXXXXXX
VILLE (77 OU 93 OU 94)
Prénom et NOM
(Groupe X)
Binôme : XXXXXXXXX
AnnéeBIBLIOGRAPHIE
Cf Actualité de l’intervention en EPS
UE15
U15.1. (S5) Problématiques didactiques - 18h – 100% CT - 3 ECTS - Coef 1.


CONTENUS
Toutes les disciplines d'enseignement s'organisent, se structurent en choisissant et en déterminant des savoirs à acquérir, des contenus d'enseignement. La transmission de ces contenus nécessite aussi d'élaborer des procédures favorisant l'apprentissage par les élèves de ces contenus.
C'est dans ce cadre général que la notion de didactique se comprend. Cependant ce terme est soumis à une diversité de conceptions, d'usages, d'interprétations qui devront être compris et situés

*Approche générale
Définitions, domaines d'usages, émergence et impacts de la didactique
Triangle Didactique et pédagogique

*Concepts et démarches
- Transposition didactique
Définitions. Étapes. Modélisations. Didactique institutionnelle. Situer les notions d'enjeux de formation, problèmes fondamentaux, contradictions essentielles, compétences, connaissances, contenus.
- Représentations – conceptions.
Approche générale et exploitations didactiques de ce terme générique.
- Situation didactique.
Caractéristiques. Types de situation (sit. de référence, tache d'apprentissage). Variables
- Contrat didactique.
Distinction contrat didactique et pédagogique. Conditions d'établissement et ruptures.
- Interventions de l'enseignant
Analyses de l'acte d'intervention comme action située. Modèles d'investigation et de compréhension.

EVALUATION
Écrit sur un sujet de synthèse et d'exploitation des données de cours.

BIBLIOGRAPHIE
DE CORTE. Les fondements de l'action didactique. De Boeck. 1979.
CHEVALLARD Y. La transposition didactique. La pensée sauvage. 1985.
CHEVALLARD Y. L'analyse des pratiques enseignantes en théorie anthropologique du didactique. 1999. (Recherche Internet)
BROUSSEAU G. Fondements et méthodes de la didactique des mathématiques. La pensée sauvage. 1986.

ASTOLFI J.P. La didactique des sciences. Que sais-je ? 1989. 1993.
CORNU L. VERGNIOUX A. La didactique en question. CNDP. 1992.
ASTOLFI J.P. Revue "Éducations". Didactique et pédagogie. 1996.
PERRENOUD P. Construire des compétences dès l'école. ESF. 1997.

AMADE-ESCOT C. (sld) Didactique de l'Éducation physique. État des recherches. Ed Revue EP.S 2003.
MARSENACH J. (et al.) EPS. Quel enseignement. INRP. 1991.
Revue française de pédagogie. Articles. "La circulation des savoirs dans et hors de la classe". N° 149. 2004
Revue "Impulsion 1996". Articles. Les savoirs et les contenus de l'EPS. INRP. 1996
Revue "Impulsion 4". Articles. Recherches en didactique de l'EPS, des APS, des STAPS. INRP – GEDIAPS. 2005
FAMOSE J.P. Apprentissages moteurs et difficulté de la tache. INSEP. 1990.
MARROT G. Didactique de l'EPS. Vigot. 2001.

U15.2. (S5) Psychologie des apprentissages moteurs - 18h – 100% CT - 3 ECTS - Coef 1.


CONTENUS
Après avoir étudié la psychologie de la forme, les approches externalistes et internalistes de l’apprentissage en L2, le choix et l’organisation des thèmes en L3 ont été réalisés à partir des exigences d'actualisation des modèles théoriques de la psychologie des apprentissages.
A quelles conditions et sous quelles modalités l’élève peut-il intégrer des savoirs dans le champ des APSA et de l'EPS ?

Contenus 
1) Les conceptions actuelles de l’apprentissage :
- Approches écologiques
- Courant des systèmes dynamiques
- Action située
- Théorie de l’énaction
- La psychophénoménologie
2) La psychologie sociale
Elle s’intéresse à l’interaction sociale, à l’influence de la culture sur la personne et aux petits groupes. L’accent sera mis sur le concept de Représentation Sociale. A travers son étude nous essayerons de voir comment les représentations sociales d’une discipline peuvent orienter la construction de contenus en EPS ?
Le rapport entre les représentations sociales des élèves et des enseignants et les comportements qu’ils adoptent en réponse à une situation d’apprentissage.
Nous aborderons aussi le modèle relationnel et interactif pour l’acquisition des habiletés motrices : apprentissage sociocognitif par observation (BANDURA)

BIBLIOGRAPHIE
BOUTHIER, D. (1989). Contribution à la transformation des représentations fonctionnelles des élèves en EPS, In l’EPS aujourd’hui, ce qui s’enseigne, Paris, SNEP
DAVID, B. (1996). Les savoirs et les contenus. Statut didactique des représentations dans l’enseignement du rugby, In Recherches en Didactiques EPS, APS, STAPS, Impulsion
DUBE, L. (1990) Psychologie de l’apprentissage. Québec, PUQ.
DURAND, M. (2001). Chronomètre et survêtement : Reflets de l’expérience quotidienne d’enseignants d’Éducation Physique. Paris : Revue EPS.
GAL-PETITFAUX, N., DURAND, M. (2001). L’enseignement de l’EPS comme « action située » : propositions pour une approche d’anthropologie cognitive, Revue STAPS, n°55
GIBSON, J-J. (1979). The ecological approach to visual perception, MA: Houghton-Mifflin, Boston
JODELET, D. (1989). Les représentations sociales, Paris, PUF
MOSCOVICI, S. (1961). La psychanalyse, son image, son public, Paris, PUF
PIAGET, J. (1974). La prise de conscience. Paris : PUF.
RIPOLL, H. & Al. (1995). Confrontation des modèles théoriques dans l’analyse des habiletés motrices en sport, Paris, Ed, Revue EPS
SUCHMAN, L. (1987). Plans and situated actions. Cambridge : Cambridge University Press.
TEMPRADO, J-J. & LAURENT, M. (1995). Approche cognitive, dynamique et écologique de l’apprentissage des habiletés motrices, In DURAND, M., KELLER, J. & RIPOLL, H. Eds, Questions actuelles en psychologie du sport, Editions Revue EPS, Paris
VARELA, F. (1989). Connaître les sciences cognitives, paris, Seuil
VERMERSCH, P. (1996). Pour une psychophénoménologie, Expliciter, 13, 01-06.

EVALUATION
Contrôle terminal : Ecrit
Sujet de synthèse où l’étudiant sera amené à faire un effort d’explicitation, d’exploitation des données de cours et non de restitution de données.


U15.3. (S5) Initiation à la recherche en intervention - 24h – 100% CC - 3 ECTS - Coef 1. (6h CM + 18h TD)


CONTENU
Initiation à la recherche utile à la formation des enseignants, car elle développe une réflexion critique et prospective sur l’activité professionnelle. Elle contribue à :
Approfondir les réflexions sur les problématiques d'intervention de l'enseignant dans le champ des APS.
Analyser l'intervention de manière rationnelle et instrumentée.
Comprendre la manière dont un intervenant planifie, organise, conduit, régule, et éventuellement évalue, une séquence d'enseignement ou d'entraînement.

Cette analyse s’organise à partir d'une observation de faits, d'un questionnement d’intervenants pour rendre compte de manière la plus objective possible d'une réalité pédagogique.
Le travail demandé est donc personnel, mais alimenté par une réflexion argumentée et référencée. Il doit s'élaborer avec des outils d'observation et / ou d’autres méthodes de recherche.

PLAN DE TRAVAIL
- Présentation générale sous forme de 3 cours magistraux, qui abordent les points suivants : les caractéristiques de la recherche en Intervention, de son évolution récente, de sa position vis à vis du champ des STAPS, de la Didactique des disciplines et des Sciences de l'Éducation. Les différents types de recherches, leurs objets, leurs méthodes.
- Sous forme de TD, présentation des outils permettant de conduire une observation et une interprétation rationnelle de séquences d'enseignement. Le questionnaire, l'interview, l'observation de séances.
- Ébauches de réflexion sur l'analyse de contenu, le recueil de l'information, le codage des données observées.
- Exploitation du travail personnel et formulation des axes de recherche
Le travail consiste à s'approprier une méthode d'observation et d'analyse pour l'exploiter sur le terrain de la pratique.

MODES DE TRAVAIL
1) Dès le début du semestre prendre contact avec un intervenant et obtenir son accord pour l'observer ou le questionner.
2) Plusieurs possibilités de fonctionnement peuvent se présenter ensuite.
Dans notre contexte, le cadre théorique est celui général des sciences humaines, mais surtout celui des sciences de l’éducation, de la didactique et des sciences pour l’intervention. L’hypothèse générale à laquelle on se réfère repose sur la définition suivante : « Il existe, chez un enseignant, des comportements qui facilitent la réussite, ou l’échec, des élèves. » A ce stade de l’initiation à la recherche, on peut chercher la preuve (l’assertion) à partir d’une expérimentation, qui a pour but de constituer un corpus de données, qui seront ensuite interprétés.
Il existe un grand nombre de techniques de constitution des données dans le domaine de la recherche scientifique. Nous nous intéressons aux plus usitées dans le champ des recherches en didactique et en sciences pour l'intervention :
Techniques de l'observation, les entretiens et les questionnaires
Vous devez exploiter un outil et en valider l'usage sur une ou plusieurs séquences ou sur un ou plusieurs intervenants.
Les données sur lesquelles vous travaillez ne sont pas limitatives. Cela pourrait être un style d'enseignement, une manière d'organiser la classe, la régulation de variables dans une situation, la nature des consignes exprimées dans une ou plusieurs séances, …

EVALUATION
L'évaluation s'organise en deux temps.

Première évaluation à l'issue du 4e TD portant pour un quart de la note
Exigences : 1 page maxi pour présenter :
( La question pour la recherche : présenter la question de recherche qui conduit à l'analyse des comportements de l’enseignant. La problématique sera construite à partir de cette réflexion initiale. Envisager quel est le pari du résultat attendu. Présentation de la bibliographie qui se rapporte au sujet traité. (3 pts)
( La Méthode : la (ou les) technique(s) de constitution de données utilisée(s). Expliquer et justifier la technique d’investigation (1 pt)
( Présentation des outils de recueil de données sous une forme résumée par catégories. Expliquer et justifier les techniques d’investigation et d'analyse de contenus qui seront utilisés (1 pt)
( La forme du mémoire de recherche : la note de recherche doit être sortie sur imprimante. La police sera de type « Times New Roman » ou « Arial » ; 12 points ; interligne simple ; justifié et corrigé.

Deuxième évaluation à la dernière séance portant sur trois quarts de la note
Exigences : 5 pages pour présenter :
( 1e partie : La question pour la recherche .1 page maxi. (5 pts)
Brève introduction qui explique l’origine de la question investiguée : comprendre ce qui fonde le choix de la question
Présentation de la question de recherche
( 2e partie : La méthode de recherche. 1 à 2 pages. (5 pts)
Justification de la (ou des) technique(s) de constitution de données utilisée(s)
Justification des catégories d’observation
Procédure mise en œuvre, planification de l’expérimentation (description des étapes)
( 3e partie : Les résultats et l’interprétation. 2 pages maxi. (5 points)
Recueil de données sous une forme résumée par catégories
Analyse des résultats
Traitement des données : justifier les résultats et donner des pourcentages pour les données quantitatives
Intérêts et limites de l’investigation
( La forme du mémoire de recherche. (points en négatif)
Le mémoire de recherche doit être présenté sous forme d’un document relié, sorti sur imprimante. La police sera de type « Times New Roman » ou « Arial » ; 12 points ; pages numérotées ; interligne simple ; justifié et corrigé.
Le document n’excédera pas 5 pages de texte.
Le document comprendra obligatoirement en annexe les données de "l'enquête", les outils utilisés et remplis, l'authentification du travail réalisé par le responsable de la structure d'accueil.

BIBLIOGRAPHIE
Revue « Impulsions » n° 1. 1994/ Revue « Impulsions » n° 2. 1996/ Revue « Impulsions » n° 3. 2000. Éditions de l’INRP
Blanchet, L'Enquête et ses méthodes : l'entretien  /   François de Singly, Nathan,   1992,   Sociologie 128
Les Techniques d'enquête en sciences sociales : observer, interviewer, questionner / Blanchet Alain, Ghiglione Rodolphe, Massonnat Jean... [et al.] Dunod,   1987
De Landsheere. (1976). Introduction à la recherche en éducation / préf. par G.Mialaret. 4ème édition. Paris : Armand Colin-Bourrelier. 
De Singly. L'Enquête et ses méthodes : les questionnaires, Nathan, 1992,   Sociologie, 18
Pourtois, Desmet. L’instrumentation en sciences humaines. Épistémologie et instrumentation en sciences humaines, Liège,
Léon. (1977). Manuel de Psychopédagogie expérimentale / Antoine Léon, Jacqueline Cambon, Max Lombroso ...[et al] Paris: PUF 
Postic Observation et formation des enseignants /...Préface de Gaston Mialaret, PUF, 1992, Pédagogie d'aujourd'hui
Van Der Maren. (1995). Méthodes de recherche pour l’éducation. Éditions De Boeck : 308-328.
Vermersch, Maurel. (1997) Pratiques de l’entretien d’explicitation, Paris, ESF
Weil-Barais. (1998). Les méthodes en psychologie. Éditions Bréal : 99-102.


CONTENU
Initiation à la recherche utile à la formation des enseignants, car elle développe une réflexion critique et prospective sur l’activité professionnelle. Elle contribue à :
Approfondir les réflexions sur les problématiques d'intervention de l'enseignant dans le champ des APS.
Analyser l'intervention de manière rationnelle et instrumentée.
Comprendre la manière dont un intervenant planifie, organise, conduit, régule, et éventuellement évalue, une séquence d'enseignement ou d'entraînement.

Cette analyse s’organise à partir d'une observation de faits, d'un questionnement d’intervenants pour rendre compte de manière la plus objective possible d'une réalité pédagogique.
Le travail demandé est donc personnel, mais alimenté par une réflexion argumentée et référencée. Il doit s'élaborer avec des outils d'observation et / ou d’autres méthodes de recherche.

PLAN DE TRAVAIL
- Présentation générale sous forme de 3 cours magistraux, qui abordent les points suivants : les caractéristiques de la recherche en Intervention, de son évolution récente, de sa position vis à vis du champ des STAPS, de la Didactique des disciplines et des Sciences de l'Education. Les différents types de recherches, leurs objets, leurs méthodes.
- Sous forme de TD, présentation des outils permettant de conduire une observation et une interprétation rationnelle de séquences d'enseignement. Le questionnaire, l'interview, l'observation de séances.
- Ébauches de réflexion sur l'analyse de contenu, le recueil de l'information, le codage des données observées.
- Exploitation du travail personnel et formulation des axes de recherche
Le travail consiste à s'approprier une méthode d'observation et d'analyse pour l'exploiter sur le terrain de la pratique.

MODES DE TRAVAIL
1) Dès le début du semestre prendre contact avec un intervenant et obtenir son accord pour l'observer ou le questionner.
2) Plusieurs possibilités de fonctionnement peuvent se présenter ensuite.
Dans notre contexte, le cadre théorique est celui général des sciences humaines, mais surtout celui des sciences de l’éducation, de la didactique et des sciences pour l’intervention. L’hypothèse générale à laquelle on se réfère repose sur la définition suivante : « Il existe, chez un enseignant, des comportements qui facilitent la réussite, ou l’échec, des élèves. » A ce stade de l’initiation à la recherche, on peut chercher la preuve (l’assertion) à partir d’une expérimentation, qui a pour but de constituer un corpus de données, qui seront ensuite interpréter.
Il existe un grand nombre de techniques de constitution des données dans le domaine de la recherche scientifique. Nous nous intéressons à celles les plus usitées dans le champ des recherches en didactique et en sciences pour l'intervention :
Techniques de l'observation, les entretiens et les questionnaires
Vous devez exploiter un outil et en valider l'usage sur une ou plusieurs séquences ou sur un ou plusieurs intervenants.
Les données sur lesquelles vous travaillez ne sont pas limitatives. Cela pourrait être un style d'enseignement, une manière d'organiser la classe, la régulation de variables dans une situation, la nature des consignes exprimées dans une ou plusieurs séances, …

EVALUATION
L'évaluation s'organise en deux temps.

Première évaluation à l'issue du 4e TD portant pour un quart de la note
Exigences : 1 page maxi pour présenter :
( La question pour la recherche : présenter la question de recherche qui conduit à l'analyse des comportements de l’enseignant. La problématique sera construite à partir de cette réflexion initiale. Envisager quel est le pari du résultat attendu. Présentation de la bibliographie qui se rapporte au sujet traité. (3 pts)
( La Méthode : la (ou les) technique(s) de constitution de données utilisée(s). Expliquer et justifier la technique d’investigation (1 pt)
( Présentation des outils de recueil de données sous une forme résumée par catégories. Expliquer et justifier les techniques d’investigation et d'analyse de contenus qui seront utilisés (1 pt)
( La forme du mémoire de recherche : la note de recherche doit être sortie sur imprimante. La police sera de type « Times New Roman » ou « Arial » ; 12 points ; interligne simple ; justifié et corrigé.

Deuxième évaluation à la dernière séance portant sur trois quarts de la note
Exigences : 5 pages pour présenter :
( 1e partie : La question pour la recherche .1 page maxi. (5 pts)
Brève introduction qui explique l’origine de la question investiguée : comprendre ce qui fonde le choix de la question
Présentation de la question de recherche
( 2e partie : La méthode de recherche. 1 à 2 pages. (5 pts)
Justification de la (ou des) technique(s) de constitution de données utilisée(s)
Justification des catégories d’observation
Procédure mise en œuvre, planification de l’expérimentation (description des étapes)
( 3e partie : Les résultats et l’interprétation. 2 pages maxi. (5 points)
Recueil de données sous une forme résumée par catégories
Analyse des résultats
Traitement des données : justifier les résultats et donner des pourcentages pour les données quantitatives
Intérêts et limites de l’investigation
( La forme du mémoire de recherche. (points en négatif)
Le mémoire de recherche doit être présenté sous forme d’un document relié, sorti sur imprimante. La police sera de type « Times New Roman » ou « Arial » ; 12 points ; pages numérotées ; interligne simple ; justifié et corrigé.
Le document n’excédera pas 5 pages de texte.
Le document comprendra obligatoirement en annexe les données de "l'enquête", les outils utilisés et remplis, l'authentification du travail réalisé par le responsable de la structure d'accueil.

BIBLIOGRAPHIE
Revue « Impulsions » n° 1. 1994/ Revue « Impulsions » n° 2. 1996/ Revue « Impulsions » n° 3. 2000. Éditions de l’INRP
Blanchet, L'Enquête et ses méthodes : l'entretien  /   François de Singly, Nathan,   1992,   Sociologie 128
Les Techniques d'enquête en sciences sociales : observer, interviewer, questionner / Blanchet Alain, Ghiglione Rodolphe, Massonnat Jean... [et al.] Dunod,   1987
De Landsheere. (1976). Introduction à la recherche en éducation / préf. par G.Mialaret. 4ème édition. Paris : Armand Colin-Bourrelier. 
De Singly. L'Enquête et ses méthodes : les questionnaires, Nathan, 1992,   Sociologie, 18
Pourtois, Desmet. L’instrumentation en sciences humaines. Épistémologie et instrumentation en sciences humaines, Liège,
Léon. (1977). Manuel de Psychopédagogie expérimentale / Antoine Léon, Jacqueline Cambon, Max Lombroso ...[et al] Paris: PUF 
Postic Observation et formation des enseignants /...Préface de Gaston Mialaret, PUF, 1992, Pédagogie d'aujourd'hui
Van Der Maren. (1995). Méthodes de recherche pour l’éducation. Éditions De Boeck : 308-328.
Vermersch, Maurel. (1997) Pratiques de l’entretien d’explicitation, Paris, ESF
Weil-Barais. (1998). Les méthodes en psychologie. Éditions Bréal : 99-102.


U15.4. (S5) Anglais - 18h – 100% CC - 3 ECTS - Coef 1.


CONTENUS

Être capable de comprendre et de s’exprimer sur un document écrit relatif à un phénomène sportif.

Réactualisation des connaissances (S1, S2) en fonction des besoins des étudiants (grammaire).
Extension du vocabulaire lié aux principaux champs scientifiques (physiologie, psychologie…).

EVALUATION

100% contrôle continu (épreuves écrites)


SEMESTRE 6
UE16
U16.1. (S6) Étude de cas - 24h – 100% CC - 3 ECTS - Coef 1. (1 APSA à choisir parmi l'offre de formation STAPS)


CONTENU
Cet enseignement se situe à l'intersection des problématiques d'enseignement et d'intervention dans les APS.
But : analyser les comportements d’un élève confronté à un obstacle d’apprentissage en vue de les transformer de façon durable.
Cibler et approfondir l'analyse d'un problème d'apprentissage parmi ceux que peuvent rencontrer des pratiquants dans une activité physique, sportive ou artistique,
Les études pourront s'effectuer dans le cadre d'une structure scolaire ou associative à condition de rester à un niveau de pratique scolaire.
Observation d'un sujet (élève ou pratiquant) confronté à une situation de référence.
Un ou deux outils de recueil de données pourront être exploités. La grille d’observation, l’analyse vidéo et le questionnaire seront probablement les plus répandus.

L'enseignement est organisé sous forme de Travaux Dirigés permettant aux étudiants de concevoir et d'avoir un suivi individualisé ou collectif autour d'un travail personnel d'observation et d'interprétation.

Trame du semestre. Étapes principales.
1. Présentation des thématiques possibles, à partir d'un traitement didactique proposé par l'enseignant et des échanges avec les étudiants. (Nécessité de se doter d'un langage et d'un mode d'analyse commun sur les problèmes fondamentaux des APS et l'identification des niveaux de pratique)
2. Choix par les étudiants d’un cas à étudier, en s'appuyant sur leur expérience, sur le stage pédagogique ou sur des pratiquants de club (ou A.S.) Les sujets de travail doivent être négociés entre le professeur et l'étudiant.
3. Recherches, exposés, et échanges sur les référents théoriques permettant d'analyser et/ou de situer les problèmes retenus.
4. Approfondissement à partir d'une observation instrumentée. Les étudiants doivent se doter d'outils (grilles d'observation, vidéo, entretiens, etc.) permettant de caractériser le problème rencontré. Ils peuvent ainsi, prélever des données, quantifier des actions, spécifier des comportements afin de valider leur analyse. Le logiciel Dartfish n'est pas obligatoire pour interpréter les données, mais l'instrumentation des images recueillies est impérative pour conduire une observation de plus en plus rationnelle des comportements.
5. Interprétation des données recueillies. En s'appuyant sur l'observation et sur les référents théoriques identifiés et répertoriés, les étudiants doivent établir des hypothèses sur la compréhension des problèmes et des obstacles à l'apprentissage, énoncer les transformations nécessaires pour modifier l'activité de l'élève et l'engager sur une voie de progrès.
6. Faire des propositions de dispositifs didactiques permettant de rendre opérationnelles, les transformations attendues. Présenter une à trois situations de résolution de problème correctement décrites.

En conclusion, la problématique de l’étude de cas doit reposer sur « la transformation des savoir-faire technico-tactiques ». La démarche didactique s’appuie sur « l’observation », « l’interprétation des comportements observés » et les « solutions » conséquentes.

EVALUATION
L'évaluation est organisée en deux temps.

6e séance, première évaluation. 1/4 de la note finale : 1 page maxi.
A) Présentation de l’objet d’étude de cas Pourquoi faire cette étude ? Qu’est-ce que l’on cherche ? En quoi est-ce intéressant de travailler cela ?
B) La méthode
Justification des critères d’observation choisis. Références théoriques.
Références scientifiques, littéraires ou théoriques relatives à l’interprétation des comportements Auteurs et travaux scientifiques qui permettent d’interpréter les comportements observés. La citation exacte et la référence très précise des documents utilisés devront apparaître.
Présentation du document Vidéo
Le document doit être sorti sur imprimante. La police sera de type « Times New Roman » ou « Arial » ; 12 points ; interligne simple ; justifié et corrigé.

12e séance, deuxième évaluation. 3/4 de la note finale.
Le travail effectué donne lieu à la production d'un document écrit individuel auquel sera ajouté, en annexe, les modalités de l'observation.
Il comporte :
1e partie : La question pour l’étude de cas. 1 à 2 pages maxi. (3 points)
Introduction qui permet de comprendre le choix de la question investiguée Présentation du contexte de l’étude de cas Généralités à propos de l’établissement et des élèves concernés par l’étude de cas
Présentation de l’objet ou de l’hypothèse de recherche ( Chronophotographie (si produite à partir de DartTrainer)

2e partie : Méthode. 1 à 2 pages (3 points)
Justification de la technique de constitution des données retenues Procédure mise en œuvre, planification de l’expérimentation Caractéristiques des conditions de recueil de données. Justification détaillée de la situation support à l’étude (observation)
Recueil de données. Description des comportements observés
( Frame par frame (si photos produites à partir de DartTrainer)

3e partie : Interprétation et solutions pédagogiques 2 pages (9 points)
Interprétation des comportements observés photo par photo Explications apportées pour comprendre les comportements observés et déterminer le motif de l’action.
Références scientifiques, littéraires ou théoriques relatives à l’interprétation des comportements Auteurs et travaux scientifiques qui permettent d’interpréter les comportements observés. La citation exacte et la référence très précise des documents utilisés devront apparaître.
Proposition(s) d’intervention
Conclusion : intérêts et limites de l’investigation.

La forme du mémoire de recherche (points négatifs)
Le mémoire de recherche doit être présenté sous forme d’un document relié, sorti sur imprimante. La police sera de type « Times New Roman » ou « Arial » ; 12 points ; interligne simple ; justifié, paginé et corrigé. Le document n’excédera pas 8 pages de texte et de photos.
CONTENU
Cet enseignement se situe à l'intersection des problématiques d'enseignement et d'intervention dans les APS.
But : analyser les comportements d’un élève confronté à un obstacle d’apprentissage en vue de les transformer de façon durable.
Cibler et approfondir l'analyse d'un problème d'apprentissage parmi ceux que peuvent rencontrer des pratiquants dans une activité physique, sportive ou artistique,
Les études pourront s'effectuer dans le cadre d'une structure scolaire ou associative à condition de rester à un niveau de pratique scolaire.
Observation d'un sujet (élève ou pratiquant) confronté à une situation de référence.
Un ou deux outils de recueil de données pourront être exploités. La grille d’observation, l’analyse vidéo et le questionnaire seront probablement les plus répandus.

L'enseignement est organisé sous forme de Travaux Dirigés permettant aux étudiants de concevoir et d'avoir un suivi individualisé ou collectif autour d'un travail personnel d'observation et d'interprétation.

Trame du semestre. Étapes principales.
1. Présentation des thématiques possibles, à partir d'un traitement didactique proposé par l'enseignant et des échanges avec les étudiants. (Nécessité de se doter d'un langage et d'un mode d'analyse commun sur les problèmes fondamentaux des APS et l'identification des niveaux de pratique)
2. Choix par les étudiants d’un cas à étudier, en s'appuyant sur leur expérience, sur le stage pédagogique ou sur des pratiquants de club (ou A.S.) Les sujets de travail doivent être négociés entre le professeur et l'étudiant.
3. Recherches, exposés, et échanges sur les référents théoriques permettant d'analyser et/ou de situer les problèmes retenus.
4. Approfondissement à partir d'une observation instrumentée. Les étudiants doivent se doter d'outils (grilles d'observation, vidéo, entretiens, etc.) permettant de caractériser le problème rencontré. Ils peuvent ainsi, prélever des données, quantifier des actions, spécifier des comportements afin de valider leur analyse. Le logiciel Dartfish n'est pas obligatoire pour interpréter les données, mais l'instrumentation des images recueillies est impérative pour conduire une observation de plus en plus rationnelle des comportements.
5. Interprétation des données recueillies. En s'appuyant sur l'observation et sur les référents théoriques identifiés et répertoriés, les étudiants doivent établir des hypothèses sur la compréhension des problèmes et des obstacles à l'apprentissage, énoncer les transformations nécessaires pour modifier l'activité de l'élève et l'engager sur une voie de progrès.
6. Faire des propositions de dispositifs didactiques permettant de rendre opérationnelles, les transformations attendues. Présenter une à trois situations de résolution de problème correctement décrites.

En conclusion, la problématique de l’étude de cas doit reposer sur « la transformation des savoir-faire technico-tactiques ». La démarche didactique s’appuie sur « l’observation », « l’interprétation des comportements observés » et les « solutions » conséquentes.

EVALUATION
L'évaluation est organisée en deux temps.

6e séance, première évaluation. 1/4 de la note finale : 1 page maxi.
A) Présentation de l’objet d’étude de cas Pourquoi faire cette étude ? Qu’est-ce que l’on cherche ? En quoi est-ce intéressant de travailler cela ?
B) La méthode
Justification des critères d’observation choisis. Références théoriques.
Références scientifiques, littéraires ou théoriques relatives à l’interprétation des comportements Auteurs et travaux scientifiques qui permettent d’interpréter les comportements observés. La citation exacte et la référence très précise des documents utilisés devront apparaître.
Présentation du document Vidéo
Le document doit être sorti sur imprimante. La police sera de type « Times New Roman » ou « Arial » ; 12 points ; interligne simple ; justifié et corrigé.

12e séance, deuxième évaluation. 3/4 de la note finale.
Le travail effectué donne lieu à la production d'un document écrit individuel auquel sera ajouté, en annexe, les modalités de l'observation.
Il comporte :
1e partie : La question pour l’étude de cas. 1 à 2 pages maxi. (3 points)
Introduction qui permet de comprendre le choix de la question investiguée Présentation du contexte de l’étude de cas Généralités à propos de l’établissement et des élèves concernés par l’étude de cas
Présentation de l’objet ou de l’hypothèse de recherche ( Chronophotographie (si produite à partir de DartTrainer)

2e partie : Méthode. 1 à 2 pages (3 points)
Justification de la technique de constitution des données retenues Procédure mise en œuvre, planification de l’expérimentation Caractéristiques des conditions de recueil de données. Justification détaillée de la situation support à l’étude (observation)
Recueil de données. Description des comportements observés
( Frame par frame (si photos produites à partir de DartTrainer)

3e partie : Interprétation et solutions pédagogiques 2 pages (9 points)
Interprétation des comportements observés photo par photo Explications apportées pour comprendre les comportements observés et déterminer le motif de l’action.
Références scientifiques, littéraires ou théoriques relatives à l’interprétation des comportements Auteurs et travaux scientifiques qui permettent d’interpréter les comportements observés. La citation exacte et la référence très précise des documents utilisés devront apparaître.
Proposition(s) d’intervention
Conclusion : intérêts et limites de l’investigation.

La forme du mémoire de recherche (points négatifs)
Le mémoire de recherche doit être présenté sous forme d’un document relié, sorti sur imprimante. La police sera de type « Times New Roman » ou « Arial » ; 12 points ; interligne simple ; justifié, paginé et corrigé. Le document n’excédera pas 8 pages de texte et de photos.


U16.2. (S6) Analyse des pratiques sportives - 18h – 100% CT - 3 ECTS - Coef 1.


CONTENUS
Le but est de comprendre l’organisation du sujet confronté à une tâche. Pour cela seront mobilisés les connaissances issues des sciences de la vie suivantes : la « psychophysiologie », la « psychologie cognitive », la « biomécanique cognitive ».
À travers ce cours seront abordés les niveaux d’habileté et/ou de performance, les stratégies sensori-motrices dans la résolution de problèmes. Les logiques internes des APS ou des familles d’APS, seront invoquées.

Le cours sera centré sur l’analyse de la tâche :
À partir d’exemples pris dans des études scientifiques traitant de tâches sportives, ou bien de tâches proches.
Les connaissances provenant de ces exemples permettront d’interroger les productions technico-pédagogiques.
Ces connaissances seront mobilisés pour problématiser une tâche : problèmes à résoudre, réponses trouvées ou possibles.

EVALUATION
Contrôle écrit. Questions :
De contrôle de connaissances (compréhension de concepts, règles,…)
De réflexion : logique interne d’un raisonnement.

BIBLIOGRAPHIE
Azémar G., Ripoll H., 1982, Neurobiologie des comportements moteurs, INSEP (ouvrage collectif).
Berthoz A., 1997, Le sens du mouvement, O. Jacob.
Cadopi M., 1990, Apprentissage de la danse, ACTIO.
David B., Colomb J., 2002, Impulsion 3, INRP-GéDIAPS (ouvrage collectif).
David B., 2005, Impulsion 4, INRP-GéDIAPS (ouvrage collectif).
Laurent M., Therme P., 1987, Recherches en activités physiques et sportives n° 2: Apprentissage et développement des actions motrices complexes, ACTIO (ouvrage collectif).
Laurent M., Marini J.F., Pfister R., Therme P., 1992, Recherches en activités physiques et sportives n° 3: Les performances motrices, ACTIO (ouvrage collectif).
Leplat J., Hoc M., 1983 Tâche et activité dans l’analyse psychologique des situations, Cahiers de psychologie cognitive, 49-64.
Massion J., 1997, Cerveau et motricité. PUF.
Petit J.L., 1997, Les neurosciences et la philosophie de l’action, VRIN (ouvrage collectif).
Ripoll H., Azémar G.,1987, Neurosciences du sport, INSEP (ouvrage collectif).
Ripoll H., Bilard J., Durand M., Keller J., Lévêque M. et Therme P., 1995, Psychologie du sport. EPS (ouvrage collectif).
Schmidt R.A., 1993, Apprentissage moteur et performance. (Ed.) Vigot.

U16.3. (S6) Anglais - 18h – 100% CC - 3 ECTS - Coef 1.


CONTENUS

- Être capable d’échanger des opinions autour des situations professionnelles

Approfondissement des compétences à la communication écrite et orale.
Vocabulaire spécifique par rapport aux mentions : entraînement / éducation-motricité / management

EVALUATION

100% contrôle continu (priorité aux épreuves orales avec possibilité d’épreuves écrites)

U16.4. (S6) Actualité de l’intervention en EPS – 22h – 100% CT -4 ECTS - Coef1.

CONTENUS
Les propositions didactiques ne sont pas plus uniformes aujourd'hui qu'elles ne l'étaient hier. Elles poursuivent des intentions diverses et se fondent sur des partis pris parfois opposés. Cet enseignement devra donc permettre aux étudiant(e)s de se situer dans ce débat d'idées, d’identifier les tenants et les aboutissants des publications didactiques récentes. Cette mise à jour des conceptions de l'EPS devra également les aider à faire des choix personnels et à prendre leurs propres options d'enseignement et d'apprentissage.

Chapitre I : Enseigner pour former
Réflexions autour de l’approche culturaliste (perspectives anthropologiques et sociologiques)
Réflexions autour de la citoyenneté (La socialisation, l’utilité sociale, Le rapport à la règle)
Réflexions autour de la gestion de sa vie physique (Développement ou gestion de ses ressources ?)

Chapitre II : Enseigner pour faire apprendre
L’affectivité au sein du processus d’enseignement-apprentissage (sens, motivation, émotions, résilience, …)
Les apports de la psychologie sociale (groupe et modes de groupements)
L’enjeu de la réussite de tous à travers la question de la mixité (La discrimination garçons / filles, le genre)
ElémentsÉléments d’analyse des pratiques enseignantes

EVALUATION
Contrôle final écrit. Les réponses attendues ne consistent pas à restituer les conceptions de chaque auteur mais à s'en servir comme support pour répondre au sujet posé, faire et justifier des propositions de mises en œuvre, étayées par des exemples. Les réponses doivent être rédigées en tenant compte de la méthodologie de la composition. L’utilisation de références bibliographiques est valorisée. Une note inférieure à 6/20 entraîne la défaillance au semestre. 4h de CM seront réservées à la méthodologie de cet écrit.

BIBLIOGRAPHIE
COGERINO G, (sous la direction de), Filles et garçons en EPS, éditions revue EPS, Paris, 2005, 303p.
COGERINO G, Des pratiques d’entretien corporel aux connaissances d’accompagnement, Dossier EPS n°37, éditions revue EPS, 1999
DAVISSE A, « La règle et le sens : le dur métier d’élève », in DURET Pascal et GUY Agnès (sous la dir), Les jeunes en difficulté, Arléa- Corlet, 1996, pp103-108
DAVISSE A, « L'EPS et la violence en milieu scolaire », in CARNEL B (dir.), DHELLEMMES R (dir.), HODIQUE R (dir.), La violence, l'école, l' EPS, Dossier EPS n°42, Paris : EditionsÉditions Revue EPS, 1999, pp. 10-19
DELAUNAY M et al, Cahier EPS de l’académie de Nantes n°18, juin 1998
DELIGNIERES D, "Risque préférentiel, risque perçu et prise de risques", in FAMOSE Jean-Pierre (éd), Cognition et performance, Paris, INSEP, 1993, pp 79-102
DELIGNIERES D et GARSAULT C, Libres propos sur L’éducation physique, Paris, éditions revue EPS, 2005
DELIGNIERES D et GARSAULT C, «  Objectifs Objectifs et contenus de l’EPS : transversalité, utilité sociale et compétence », revue EPS n°242, 1993
DURAND M, Chronomètre et survêtement, reflets de l’expérience quotidienne d’enseignants en éducation physique, éditions revue EPS, Paris, 2004, 282p.
HAREL S, « La citoyenneté : que peut-on encore dire ? », revue, revue EP.S n° 293, 2002
JEU B, Le sport, l’émotion, l’espace, Paris, Vigot, 1977
Loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école (JO du 24-4-2005 BO encart n°18 du 5 mai 2005)
MEARD J-A et BERTONE S, « Citoyenneté et apprentissage, Rendre les règles signifiantes », in revue EPS n°288, 2001
MEARD J-A et BERTONE S, « L’élève qui ne veut pas apprendre en EPS : propositions pour rendre les règles signifiantes », in revue EPS n°259, 1996
METOUDI M et VOLANT C, L’éducation physique et sportive éduque-t-elle à la citoyenneté ? Approche notionnelle, institutionnelle et pédagogique, éditions Actio, Paris, 2003, 126p
POCIELLO C, Les cultures sportives, Paris, PUF, 1995, pp22-25)
PRADET M, « L’endurance en milieu scolaire », in L’endurance, coordonné par Grégoire Millet, collection Pour l’action, éditions revue EPS, 2006, pp 85-102
RECOPE M, « La question de la gestion des ressources : positions théoriques », in PFISTER Richard (sous la direction de), Activités physiques et sportives, efficience motrice et développement de la personne, Clermont-Ferrand, éditions AFRAPS, 1990, p82
REY J-P (coordonné par), Le groupe, collection pour l’action, éditions revue EPS, Paris, 2000, 123p.
RENE B-X (sous la direction de), A quoi sert l’EPS ?,? Dossier EPS n°29, éditions revue EPS, 1996
RIA L (coordonné par), Les émotions, collection pour l’action, éditions revue EPS, Paris, 2005, 123p
ROUYER J et al., « Quelles références culturelles en EPS ? », revue Contre-pied n°1, Centre EPS et société, 1997
UBALDI Jean-Luc (coord.), L’EPS dans les classes difficiles : entre fils rouges et lignes jaunes, Dossier EPS N°64, Paris, éditions revue EPS, 2006, 286p.
UE17
U17.1. (S6) Didactique des activités de pleine nature, de loisir et de santé - 36h – (50% CC - 50% CT) - 3 ECTS - Coef 1. [CM = 12h Escalade + 12h Pratiques et Santé] + [TD = 12h escalade ou "santé"]


ESCALADE

CONTENUS

CM Didactique
- Les principes en escalade (sécurité, s’informer, s’engager, gérer son déplacement, gérer son énergie et respecter le milieu naturel) et les ressources sollicitées
- Les enjeux de formation
- Les représentations sociales, les spécificités des SAE (et ses limites) et du milieu naturel
- Les programmes, les attentes selon le temps de pratique
- Les principes de sécurité dans les diverses manipulations de corde
- L’élaboration de contenus d’enseignement en référence à un objectif et à des caractéristiques élèves
- Les conduites typiques des élèves à différentes étapes
- Les variables didactiques

TD Option escalade
- Élaboration de contenus d’enseignement en rapport avec un problème perçu et pour une classe donnée
- Savoir gérer la sécurité et mise en place de situations d’apprentissage adaptées
- Gestion du groupe et être capable de faire évoluer ces situations au regard de la diversité du public : percevoir les différences

EVALUATION
Contrôle terminal. Épreuve écrite.

Contrôle continu. TD OPTION

BIBLIOGRAPHIE

- P. EDLINGER « Grimper » ED Arthaud - 1985 –
- VIGIER & SALOMON « Pratique de l’escalade » Ed Vigot - 1989 –
- S.TESTEVUIDE « l’escalade en situation » Revue EPS -2002 -
- B. LEFORT « l’escalade sur SAE » CRDP Indre-et-Loire 1995
- D. RENAULT « didactique de l’escalade » EPS N°283 6 Mai 2000
- O. BROUSSOULOUX « améliorer la tactique dans les voies » EPS n°302
- M. MARQUES « pour une éducation des conduites décisionnelles » EPS n°270
- F. VACHER « les conduites typiques » EPS n°247

ENTRETIEN DE LA SANTE

CONTENUS

CM Didactique
- Définition de la notion de santé, son coût et son évaluation.
- L'éducation de la santé à l'école. Problématique de la santé chez les jeunes et le rôle de l'EPS.
- Aspects médicaux des pathologies les plus fréquentes, statistiquement, dans les populations de collégiens et lycéens : l'obésité et le surpoids, les déviations rachidiennes, les pathologies du genou, l'asthme.
- Les précautions à prendre pour créer les conditions favorables à la pratique de ces élèves.

TD.
L'objectif sera de s'appuyer sur ces connaissances pour que les étudiants fassent des propositions didactiques visant à favoriser l'intégration des élèves déclarés partiellement aptes à la pratique de l'EPS.
- Un premier axe vise une adaptation des contenus en EPS au regard d'une diversité d'APSA.
- Le deuxième porte sur l'adaptation des modalités d'évaluation qui peut être certificative selon le niveau de classe.

EVALUATION
Contrôle terminal.
Écrit. Le sujet cible une pathologie et un niveau de classe, l'APS sera ou ne sera pas donnée.
Le traitement du sujet, selon le cadre théorique utilisé en TD :
- présente les aspects médicaux du handicap précisé (cf CM),
- justifie l'APS choisie,
- propose des situations d'apprentissage et des modalités d'évaluation adaptées aux caractéristiques des élèves présentant ce handicap.
L'ensemble des propositions didactiques développées doit permettre à ces élèves de construire des compétences nécessaires pour progresser.

Contrôle continu. TD OPTION
Par groupe de trois (variable), les étudiants développent des propositions didactiques pour permettre une pratique physique adaptée, des élèves présentant une aptitude partielle (tirage au sort). Les APSA peuvent être choisies par l'enseignant.
Chacun des étudiants présente une partie de l'exposé (au total 20 minutes maximum) Dans un deuxième temps, le groupe répond aux questions de l'enseignant et des étudiants auditeurs.
Le sujet sera donné 15 jours à l'avance dans la mesure du possible. Les premiers exposés seront affectés d'un coefficient de majoration.


BIBLIOGRAPHIE

- Activités physiques adaptés. Apports scientifiques. P. Legros et M.M. Ramanantsoa. Revue EPS. 1999 (Insuffisances cardio-respiratoires.)
- Les déficiences motrices. Collectif. 2002. (Handisport)
- Dossier EPS 55 : Enseigner et animer les activités physiques adaptées. J Bilard. G. Ninat et A. Varay. 2001
- Inaptes partiels en EPS. L'EPS pour tous les élèves… Deux exemples l'élève asthmatique et l'élève présentant un syndrome rotulien... CRDP de l'académie de Versailles. 1999
- Dossier EPS 62 : L'élève obèse en EPS. Un exemple d'aptitude partielle. Groupe académique de Versailles.2004
- Obésité et activités physiques. Chapitre 21. p490. Physiologie du sport et de l'exercice physique. Wilmore et Costill. De Boeck Université
- Dr De Mondenard J.P., in « L’enfant, le surpoids et le sport », revue EPS 1, 1 ère partie n° 41, 1989 et 2e partie revue EPS 1 n° 45, 1989.
- Revue EPS : tous les articles à propos de l'enseignement adapté.
- Sur le site du Ministère JENR consulter le site scolarisation des jeunes handicapés Handiscol

U17.2. (S6) Didactique des sports collectifs - 46h – (50% CC - 50% CT) - 3 ECTS - Coef 1. [CM = 34h sur les 5 sports Collectifs] + [TD = 12h sur un sport au choix]


CONTENUS

C.M Didactique
- Traitement didactique : enjeux éducatifs, essence, règles fondamentales, principes, problèmes fondamentaux, ressources sollicitées.
- Démarches pédagogiques
- Conduites typiques des élèves
- Compétences
- Élaboration de situations et régulation des apprentissages : les trois plans de l’opposition, variables didactiques, propositions de situations p/r à des contextes donnés (public, niveau, thème d’étude).
- Évaluation

T.D option
Préparation, mise en œuvre et régulation de situations d’apprentissage, en rapport à des thèmes d‘étude ou des problèmes d’apprentissage, et des caractéristiques d’élèves définis par l’enseignant.

EVALUATION
Contrôle terminal Écrit

Contrôle continu. TD OPTION
L’évaluation porte principalement sur la préparation, la mise en œuvre et la régulation des situations d’apprentissage. Elle concerne secondairement (environ 25% de la note) sur un oral relatif aux choix didactiques et pédagogiques des étudiants.
Les modalités peuvent varier et seront précisées dans chaque sport collectif.

Exemples
Contrôle continu en didactique handball.
Par 2 voire par 3 les étudiants font l"analyse d'un sujet (compétence à construire dans le secondaire). Le rapporteur devra aborder le thème, les élèves, les difficultés et les apports. Le sujet est choisi dans une liste une semaine à l'avance.
Chaque étudiant prend en charge la conception et l'animation d'une situation d'apprentissage en rapport avec le thème.
Cette première épreuve est évaluée sur 15 points.
Puis il rend une deuxième production écrite (analyse et proposition de situation) lorsqu'il s'estime prêt, après avoir envisagé des modifications.
Cette deuxième épreuve est évaluée sur 5 points.

Contrôle continu en didactique Volley.
Préparation d'une question (20 mn) type CAPEPS. Puis exposé de la question 10 mn et entretien 10 mn.


BIBLIOGRAPHIE

RUGBY
- Bidal, J., 2001, Rugby tactique. Lancements d’attaque et enchaînements de jeu, Amphora, Paris.
- Bovero, J.P. (1994). Le rugby au collège : propositions de contenus, Spirales, 7.
- Collinet, S., Nérin, J.Y., 2003, Rugby "De l'école aux associations", éd Revue EPS.
- Devaluez, J., 2002, Formation et enseignement au club et à l’école, Chiron, Paris.
- Gimenez, A., Quilis, A. (1990). Le rugby : une pratique sociale, un objet culturel et un moyen de formation pour l’éducation physique de tous les enfants, Education physique et didactique des APS, AEEPS.
- Mouchet A., 2000, Revue EPS n°285.
- Sarthou J.J., 1997, A la conquête du rugby, PUF.
- Ticoulat, M., 1988, EPS, 210-211-212.
- Sites Internet : www.ac-bordeaux.fr/EPS/rugby ; http://lomu.unice.fr/ebilli/pedarugby

BASKET
BOSC G., GROSGEORGE B., L’entraîneur de basket, Paris, Vigot, 1985
BOSC G., GROSGEORGE B., Le guide pratique du basket, Paris, Vigot, 1982
BOSC G., POULAIN Th., Basket-ball, “ de l’école aux associations ”, revue EPS, 1995
COMMISSION SPORTS COLLECTIFS, Guide pratique pour l’enseignement des sports co, Académie de Créteil, 1995/1996.
COMMISSION SPORTS COLLECTIFS, Situations d’apprentissage 6èmes et 5èmes, HB, BB, VB, FB, Rugby 1997.
CONTENU DU STAGE ACADEMIQUE “ enseigner les sports collectifs ”, Novembre 1996.
VAN DE VELT M., Evaluer, enseigner les pratiques de jeux collectifs, le basket-ball, Mafpen, Montpellier, 1997.
REVUE EPS : /200: RAT M., les fondamentaux collectifs / 223-224: RAT M., le 3c3 / 236: VERNEREY J., les fondamentaux défensifs / 245: VERNEREY J., les fondamentaux offensifs / 274: T. POULAIN, vaincre les défenses individuelles.

HAND BALL
PORTES M. “ Jouer de mieux en mieux du cycle 3 de l’école primaire à la classe de seconde. EPS 243 – 244
PAOLINI M. PORTES. M. Handball in EP et didactique des APS. AEEPS
Commission académique sport collectif de Créteil.  Contenu du stage académique “ enseigner les sports collectifs ” et “ guide pratique pour l’enseignement des sports collectifs ”
BORDES B. SALMERON P. Évaluation des capacités motrices. EPS 251
ESPOSITO M . Handball. DREEPS Nice
COSTANTINI D. Articles dans “ les approches du handball ” N°10 à N°24. FFHB  
MARIOT J. Handball. De l’école… aux associations. Revue EPS
BAYER C. Handball, la formation du joueur. VIGOT 

VOLLEY
BONNEFOY, G., LAHUPPE, H. & Né, R. (1997). Sports collectifs. Jouer en équipe. Collège et Lycées. Handball, volley-ball. Paris : Éditions Actio.
éLOI, S. (2000), Représentations mentales et acquisition d'habiletés tactiques en volley-ball : Effets comparés de deux cycles d'enseignement. Revue Science et motricité n° 40, 22-31.
éLOI, S. & UHLRICH, G. (2001), Contribution à la caractérisation des sports collectifs : les exemples du volley-ball et du rugby. Revue STAPS n° 56, pp. 109-126.
éLOI, S., LABORIE, P. & SCHMITT, J-M., (1998) "Les fondamentaux de l'observation – Analyse du jeu et statistiques" Fédération Française de Volley-ball (Ed.), (80 pages).
éLOI, S. (1990), Logique d'intervention didactique et logique d'action en volley-ball. In M. CLOES (Ed.), La recherche en volley-ball, Liège, 51-55.

FOOTBALL
Gréhaigne, jean francis. L'organisation du jeu en football, 1992
Monbaerts, Erick. De l'analyse du jeu à la formation du joueur, 1991 Ed VIGOT
U17.3. (S6) Didactique des activités duelles - 36h – (50% CC - 50% CT) - 3 ECTS - Coef 1. [CM = 12h Badminton + 12h Judo] + [TD = 12h badminton ou judo]

JUDO

CONTENUS
I - Transposition didactique
Le judo parmi les disciplines de combat. Les pratiques sociales de référence. Les représentations sociales des sports de combat. Quel judo pour l’école ?
II- Conception et mise en œuvre des situations d'apprentissage
Les méthodes traditionnelles d’entraînement
La gestion du couple risque / sécurité
Les moyens d’intervention de l’enseignant
Les variables didactiques
III- Traitement didactique
Analyser les programmes scolaires
Adapter le judo aux conduites typiques des populations scolaires non spécialistes
EvaluerÉvaluer en judo

EVALUATION
Contrôle terminal
Contrôle final écrit (une question en judo + une question en badminton). La question de judo porte sur l’ensemble des contenus d’enseignement énoncés ci-dessus. Les réponses doivent être rédigées en tenant compte de la méthodologie de la composition. L’utilisation de références bibliographiques est valorisée.

Contrôle continu. TD OPTION
Par groupes de 2, il s’agit de présenter et mettre en œuvre une ou 2 situations d’apprentissage évolutives, cohérentes vis-à-vis du sujet, mais pas nécessairement entre elles, permettant de résoudre un problème rencontré par des élèves de collège. Les 2 étudiants interviennent dans les 2 phases de l’épreuve : La 1re partie est un exposé de 8mn maximum ; la 2e partie est une mise en œuvre des situations pendant 20 mn maximum.

BIBLIOGRAPHIE

AUGE Jérôme, LAVIE François et MEULEY Philippe, Judo : une pédagogie du savoir-combattre, « De l’école … aux associations », Paris, éditions Revue EPS, 2002, 174p
·ð        BELLARD Stéphane, « Évaluation : quand le quantitatif révèle le qualitatif », revue EPS n°321, 2006
BARBOT Alain, « Une conception de la transposition didactique en judo en EPS », revue Contre-pied n°1, EPS : quelles références culturelles ? mai 1997
BROUSSE Michel, "La technique ou l’ordre du combat", in Techniques sportives et éducation physique, Dossier EPS n° 19, Paris, Éditions Revue EP.S et AEEPS, 1994, pp. 80-89.
BROUSSE Michel, "Enseignement du judo et EPS", in Revue EPS n° 228, mars-avril 1991, pp. 37-41.
CADIERE Roger et TRILLES Francis, Judo : Analyse et propositions pour la pratique de son enseignement, Paris, éditions Revue EPS, 1998, 171 p
CALMET Michel, « duos-duels », revue EP.S n°239, 1993, pp 64-67
CANVEL André, La projection, approche fonctionnelle et implications didactiques, in Revue EPS n° 282, mars-avril 2000, pp. 59-63.
EICHELBRENNER Daniel, 50 jeux de lutte, Paris, Éditions Revue EPS, 1990
Fédération Française de Judo et Disciplines Associées (FFJDA), Direction, Direction de l’enseignement et du perfectionnement, La méthode française d’enseignement du judo-jujitsu, 1989.
LOYER Frédéric, Passeport judo, Préparer l’oral 3 CAPEPS, Paris, éd Revue EPS, 2003, pp 73-127
MERY Bruno, « Situations d’apprentissage au sol », in revue EPS n° 292, 2001, pp 27-32
MERY Bruno, « Situations d’apprentissage debout », in revue EPS n° 297, 2002, pp 17-21
THABOT Dominique, Judo optimal, Paris, éditions ACTIO, 1995, 95 p
TERRISSE André (sous la direction de), Recherches en Sports de combat et en Arts Martiaux, Etat des lieux, Paris, éditions revue EPS, 2000, 306p
TERRISSE André, « Sports de combat : Pour un enseignement « dialectique », revue EPS n°229, 1991, pp 23-26



BADMINTON

CONTENUS

1 - CM Didactique
-Les enjeux éducatifs
-Les ressources utilisées et à privilégier en fonction de la classe et du niveau des élèves
-La gestion technique / tactique
-Les programmes et les attentes selon le temps de pratique
-L’élaboration de contenus d’enseignement en référence à un objectif et à des caractéristiques élèves
-Les conduites typiques des élèves selon les différentes étapes
-Les variables didactiques
-Les formes de travail

2 – TD Option
-Élaboration de contenus d’enseignement en rapport avec un problème perçu et pour un niveau de classe donné
-Mise en place de situations d’apprentissage évolutives adaptées
-gestion du groupe et différenciation selon les niveaux
-Savoir proposer des situations en fonction de l’aménagement matériel proposé

EVALUATION

Contrôle continu
TD badminton : les étudiants par groupes de 2 devront proposer une ou des situations d’apprentissage évolutives selon un problème à résoudre et un niveau de classe (20’ ) après exposition de la séance ( 8’ ) puis entretien (10’) ( Note / 20 coef. 0,5 )

Contrôle terminal
Ecrit
La question du badminton s’appuiera sur un thème général puis l’exposition de situations en relation avec un problème à résoudre, des caractéristiques élèves et des commandes institutionnelles.


BIBLIOGRAPHIE

BADMINTON
B. Ferly & G.Papelier. «le badminton» Ed. Amphora - 1998 –
C. Bats. CRDP Bretagne. «le badminton en EPS» - 1996 –
D. Gomet. «Badminton» - Vigot - 2003
H. LOUCHAT. Badminton en milieu scolaire. DD UNSS (62)
E. LOUIS. «Sports de raquettes» Dossier EPS n° 53 -– 2001
B. FERLY & G.PAPELIER. Enseigner le badminton en milieu scolaire (Les cahiers Actio) 2003
UE18
U18.1. Option libre - 30h – 100% CT - 3 ECTS - Coef 1.


Généralités

Afin de compléter votre parcours de formation et de vous ouvrir à un domaine culturel de votre choix, vous êtes amenés à choisir un enseignement optionnel parmi une liste proposée à l’ensemble des étudiants de l’université Paris XII. Cette liste est consultable sur le site  HYPERLINK "http://www.univ-paris12.fr/" www.univ-paris12.fr/.


Les attentes, exigences et modalités d’évaluation dépendent de chaque option, mais votre investissement peut être estimé au minimum à une vingtaine d’heures.



Particularités pour les étudiants en STAPS

Les étudiants STAPS peuvent valider la pratique d’une activité dans le cadre de l’Association Sportive en tant qu’option libre et conserver cette option de L1 à L3. Dans ce cas, même si l’enseignement est validé au semestre 6, ils doivent impérativement s'inscrire en début d'année universitaire à la FFSU. L'engagement associatif dès le premier semestre constitue une condition sélective pour pouvoir choisir cette option.


S'ils ne choisissent pas l’option AS, ils s'ouvrent sur la liste proposée par l’université, mais n’ont pas accès aux options Sport du SUAPS.
 
U18.2. (S6) Épistémologie des sciences en intervention - 18h – 100% CT - 3 ECTS - Coef 1.


CONTENUS

Présenter les différentes postures épistémologiques ayant influencé les relations entre les pratiques d’intervention que sont l’enseignement de l’Éducation Physique et Sportive et les connaissances scientifiquement constituées.
Au travers de cette présentation sont envisagés les modes constitutifs des savoirs de l’EPS, y compris dans les formes non spécifiquement scientifiques ou référés aux connaissances scientifiques.

Les étudiants seront invités par là à acquérir une culture épistémologique permettant une certaine distance critique ainsi qu’un rapport mieux étayé avec les différents aspects constitutifs de l’intervention, programmes, objets d’intervention, formes pédagogiques, statut des intervenants

Plan
Quelques grands courants sont présentés à titre d’exemple

Le dualisme cartésien
Le dualisme pragmatique
L’influence du monisme phénoménologique
Le paradigme cybernétique
Le matérialisme dialectique
Les formes idéologiques

EVALUATION
Écrit

BIBLIOGRAPHIE

- Bayer, C. (1990) Épistémologie des APS, Paris, PUF.
- Collinet, C. (2000) Les grands courants d’Éducation Physiques en France
- During, B. (1981) La crise des pédagogies corporelles, Paris, Scarabée, CEMEA.
- Gleyse, J. (1995) Archéologie de l’EP au XXe siècle en France, Paris, PUF
- Hebrard, A. (1986) EPS réflexions et perspectives. Paris, Éditions revue EPS.
- Parlebas, P. (1969) L’EP en miettes, dossier EPS 4, Revue EPS.
- Sarremejane, P. (2004) L'EPS depuis 1945. Histoire des théories et des méthodes. Vuibert
- Temprado, J., Laurent M. (1996) Approches cognitive et écologique de l’apprentissage des habiletés motrices en sport In Recherches et pratiques des APS, dossier EPS 28, Paris, EPS : 223-236.
- Varela, F. (1989) Connaître : les sciences cognitives. Paris, Seuil.
- Vigarello
U18.3. (S6) Stage en milieu éducatif – 100% CC - 2 ECTS - Coef 1.


Suite de l'enseignement "Formation préprofessionnelle" du semestre 5.
A l'issue du stage qui se déroulera dans la période allant de Novembre à Avril les étudiants sont évalués sur une analyse critique de leur expérience. Les modalités d’évaluation du rapport de stage et de la soutenance seront spécifiées en début de semestre pour les étudiants ayant choisi l’option en milieu primaire.

1- Rapport de stage. Exigences pour le stage second degré.

Le rapport doit contenir deux parties : le document de synthèse et l'ensemble des préparations de séances effectuées.

A) Le document de synthèse
1- Objectifs
L'objectif n’est pas de faire un simple exposé de données, mais de présenter – discuter – proposer des mises en œuvre à la fois cohérentes et pertinentes.
La cohérence doit s’exprimer aux divers niveaux de mise en oeuvre de l'EPS. Il s’agit ainsi de mettre en évidence des corrélations entre la situation, les contenus visés dans la leçon et les objectifs de cycle, entre les objectifs de cycle, les projets et dans la mesure du possible les programmes, etc. En outre, la cohérence d'une leçon se juge également par rapport aux enchaînements de leçons au sein du cycle (cohérence « inter-leçons ») et aux enchaînements de situations dans la même leçon (cohérence « intra-leçon »). En quelque sorte, ce qui est visé, c’est donc à la fois une cohérence verticale et une cohérence horizontale.
Quant à la pertinence, elle se manifeste lorsque les choix didactiques sont en adéquation avec les caractéristiques des élèves. Elle résulte d’une confrontation harmonieuse entre un public, une APSA et des conditions de pratique particuliers.

2- Mise en forme
CouvertureUNIVERSITE PARIS XII -VAL DE MARNE

LICENCE STAPS 3E ANNEE,
MENTION "EDUCATION ET MOTRICITE"
FORMATION A LA PREPROFESSIONNALISATION

RAPPORT DE STAGE
COLLEGE OU LYCEE XXXXXXX
VILLE (77 OU 93 OU 94)


Prénom et NOM
(Groupe X)

Binôme  : XXXXXXX
Conseiller pédagogique : XXXXXXXX

Année
Texte, mise en page, style
Document de 6p maximum, exception faite de la couverture, relié ou agrafé et paginé
Texte tapé sur le verso seulement, Police Times New Roman, taille 12
Deux pages par partie. Commencer une nouvelle page au début de chaque partie.
Il n’est demandé ni d’introduction, ni de conclusion
La perfection de l’orthographe est attendue.

3- Contenus

1ère partie : Cycle d’enseignement dans une APSA choisie (2 pages maxi)
Présenter les objectifs du cycle en terme de compétences et/ou d’acquisitions visées – de la trame des séances – et de l’évaluation
Discuter la pertinence et la cohérence de ces choix du point de vue de la logique des APSA, des textes programmes, des objectifs de projet, des besoins des élèves.
>>> Enjeu: qualifier, définir des contenus d'enseignement adaptés à la classe

2e partie : Leçon ou séance. Choix d’une APSA différente de la partie précédente (2 pages maxi)
Présentation sous forme de tableau d'une leçon complète
Le mode de présentation doit faire apparaître les exigences suivantes.
En bandeau : l'objectif de la leçon (compétences visées)
En tableau : le découpage chronologique depuis l'échauffement jusqu'au bilan et durées comportant :
. But pour les élèves
. Critères de réussite
. Dispositif
. Contenus – transformations visées pour chaque situation (opérations, règles d'action ...)
. Modalités de groupement, d'organisation ou de travail
Mettre en valeur la cohérence entre les situations et discuter les choix établis à travers un bilan de séance sur la page suivante
>>>Enjeu : faire ressortir que la leçon constitue une unité d’apprentissage et non pas un éparpillement de situations

3e partie : Situation d’apprentissage. Choix dans une des 2 APSA précédentes ou éventuellement, une 3ème. (2 pages maxi)
Explicitation d'une situation d'apprentissage (schémas, variables, etc.)
- Justification au regard des caractéristiques des élèves : niveaux – investissement, motivation – rapport à l'activité d'apprentissage – attitudes relationnelles...
- Mise en évidence des problèmes rencontrés par les élèves et des régulations ou des modifications apportées. Faire éventuellement des nouvelles propositions
>>>Enjeu : saisir prendre en compte la logique de fonctionnement des élèves.

B) Annexe dans une enveloppe à part
Pochette comprenant l'ensemble des préparations de séances, rangées chronologiquement par cycles d'enseignement à l'intérieur de chemises identifiées. Ce document pourra éventuellement servir de point d'appui pour l’entretien d'oral et il sert aussi à contrôler la régularité de l'investissement dans le stage. Alors que le document de synthèse est conservé par l’université, les préparations de séances sont restituées à l’étudiant après la soutenance.

C) Barème
* Le cycle /6. La leçon /6. La situation /6.
Au sein de chaque partie l'évaluation porte sur les critères de :
- Cohérence (adéquation des choix pédagogiques et didactiques avec les objectifs annoncés, enchaînement des séances ou des situations d’apprentissage, positionnement vis-à-vis des projets de l’établissement et des textes officiels, …)
- Pertinence (adaptation des choix pédagogiques et didactiques en fonction des élèves, de l’APSA et des conditions de pratique, …)
* Les préparations de séances /2
Il manque 2 préparations ou plus : 0
Les préparations sont succinctes et/ou apparaissent comme une contrainte de l’évaluation du stage : 1
Les préparations paraissent fonctionnelles et pertinentes : 2

Jusqu’à 5 points peuvent être retirés pour la présentation : orthographe, syntaxe, ponctuation, non respect de la mise en forme, dépassement du nombre de pages autorisé …

2- Soutenance

A) Déroulement de l’épreuve
Durée de l’épreuve : 1h (préparation d’une question pendant 30’ + exposé et entretien 30’)
La question s’appuiera sur les données du rapport. Le but pour le candidat est d’approfondir la compréhension de ses choix en faisant jouer plusieurs niveaux d’argumentation (les élèves, les textes, les projets, les publications professionnelles …)
L’oral commence avec l’exposé de la réponse du candidat pendant 7’ au maximum et se poursuit par un entretien sur d’autres aspects du dossier. La grille de correction du dossier vous permet de préparer

B) Champ de questionnement
Celui-ci vise à approfondir les problématiques de cohérence et de pertinence.
EN PRIORITE
Connaissance des mises en oeuvre en EPS (projet, cycle, leçon, situation, évaluation) et analyse des choix opérés (ou non) dans l'établissement.
Capacité à justifier les choix didactiques de l'étudiant ou à les discuter au regard des caractéristiques élèves.


ACCESSOIREMENT
Capacité à situer ces choix vis à vis des prescriptions institutionnelles.
Autrement dit: ... Les étudiants doivent pouvoir situer et discuter leurs propositions en les replaçant dans le système suivant :










C) Exemples de questions posées au cours des sessions précédentes :
Au cours du cycle d'acrosport qu'est-ce que les élèves ont appris, quelles ressources ont-ils dû mobiliser, en quoi ce cycle s'inscrit-il dans les différents projets ?
Expliquer, justifier la pertinence de faire pratiquer du base-ball à tes élèves au regard de leurs caractéristiques, de tes choix en terme de contenus (compétences et connaissances à définir), des objectifs des différents projets.
Parmi les objectifs du projet d'établissement, choisis celui que tu penses avoir le plus contribué à atteindre dans ton travail avec les élèves. Illustre ton exposé d'exemples concrets issus du cycle, des leçons, des situations d'apprentissage, de l'évaluation.
A partir du thème de la leçon 5 en natation avec les 6ème, "organiser les actions propulsives, nager en amplitude", quelles étaient les connaissances et les compétences visées ? Quelles étaient les transformations motrices sous jacentes, illustre par une situation d'apprentissage que tu as proposée.
Avec la classe de première, proposez une leçon permettant à chaque élève, compte tenu de son niveau, de développer un projet tactique en Tennis de Table
En quoi votre cycle « course de haies » aurait-il été différent si vous aviez disposé d’une situation matérielle et spatiale plus confortable ?
Avec la classe de 5ème, proposez une situation d’apprentissage en danse, permettant d’utiliser différents espaces scéniques, en adéquation avec les représentations sociales de la danse des élèves
Dans l’activité et la classe de votre choix, comment prenez-vous en compte les différences de ressources entre les filles et les garçons ?
Préciser comment la prise en charge de l'échauffement s'est construite avec les élèves.
Après avoir analysé les problèmes rencontrés en smash au TT, proposer des situations d'apprentissage
Préciser comment l'activité de réflexion et de verbalisation a permis aux élèves de mieux comprendre leurs actions
Commenter et illustrer l'affirmation : "il faut transmettre un certain savoir en collectivité et en société avant celui de l'activité"

D) Barème
Réponse à la question / 4
Entretien / 16














La forme permet d’affiner la note au sein de chaque niveau : Clarté – Qualité et diversité de l’argumentation – Capacité à rebondir dans l’échange – Capacité à établir une distance critique vis à vis de sa pratique.
APS

Elèves

Justification, analyse critique, redéfinition des choix didactiques au regard de :


Projets

Textes

Inadapté
0-2

Evènementiel
3-5

Descriptif
6-8

Explicatif
9-11

Problématisé
12-16

Absence de capacité de réponse
Réponses décousues.
Flot de réponses sans finalités.
Très faible distance critique vis à de ses propres choix et de ceux de l'établissement

Mise à plat de la réalité
Les questions sont ciblées mais les réponses s'en tiennent à des exposés de faits ou de données sans réel débat

Les réponses sont organisées autour d'un système de justification plus ou moins riche et multiréférencé.
Des problèmes sont identifiés et assortis de propositions, de reformulations.